Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Etoile Noire de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
Nombre de messages : 18659
Date d'inscription : 17/01/2009

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité
Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 31 Jan 2018 - 17:44

Le score en haut est aussi à l'envers y a pas que l'équipe.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeLun 5 Fév 2018 - 5:30

Ligue Magnus (41e journée) :
 Strasbourg - Chamonix (1-3)
Triste scénario !

Présente ces derniers temps dans des rencontres sans enjeu, l’Étoile Noire a flanché hier soir contre Chamonix (1-3) dans un match qui pèsera sur le maintien.

L’Iceberg a d’abord grondé hier soir quand ses protégés écopaient de trois pénalités durant les dix premières minutes et qu’un goût de décisions à sens unique enveloppait l’entame d’une rencontre qui fleurait le play-down et la crispation qui l’accompagne.
Après deux pénalités facilement “tuées” (2’59, 6’09), les joueurs de l’Étoile Noire craquaient sur la troisième – une spectaculaire collision entre Johnston et Augstkalns jugée comme une obstruction du second (9’39) –, convertie par Rundgren d’un lancer entre les cercles (0-1, 10'58).
Après avoir passé près de la moitié des onze premières minutes en infériorité numérique, les Strasbourgeois sont alors sortis, timidement d’abord, de leur coquille. Alors l’Iceberg a poussé, sentant dans les dernières minutes de la première période que les joueurs de Daniel Bourdages prenaient de plus en plus le jeu à leur compte.
S’ils n’exploitaient pas une double supériorité numérique de près de 50 secondes (19’17), Sabol repoussant dans l’urgence un lancer d’Augstkalns que tentait de reprendre Duras (19’50), ni la grosse minute de power play au retour des vestiaires, les joueurs de l’Étoile Noire sollicitaient ensuite de plus en plus le gardien des Pionniers.

« On a ce qu’on mérite »

Ce dernier va préserver l’avance de son équipe un bon moment, multipliant les parades – devant Morillon servi au second poteau par Burgert (26e ) ou sur un shoot de Trudeau qui partait dans sa lucarne gauche (28e ) – avant de finir par céder sur une énième accélération strasbourgeoise.
Pas plus en veine dans le slot en tentant de surprendre Sabol d’un revers, Duras n’abdique et dans la continuité de l’action, il se retrouve à la passe pour Korkiakoski. La reprise à bout portant de l’attaquant finlandais trompe le gardien, enfin, le gardien de Chamonix (1-1, 29'45). L’Iceberg exulte… ça sera la seule et unique fois de la soirée.
Sabol sera aussi déterminant pour maintenir son équipe à flot – on pense à cette parade de l’épaule droite sur un shoot de Trudeau (40e ) – que l’Étoile Noire stérile en power play (32e ) avant la seconde pause.
Le temps fort strasbourgeois est passé. Il sera balayé par un retour des vestiaires catastrophiques. Sans avoir à forcer leur talent, les Pionniers reprennent les commandes sur un rush de Crowder conclu d’un shoot qui rebondit dans la crosse de Chabera avant que le palet passe au-dessus de l’épaule du gardien de l’Étoile Noire (1-2, 40'56).
Moins de quatre minutes plus tard, Loizeau congèle l’Iceberg en bout de contre (1-3, 44'32). De glaciale, l’atmosphère va tourner au vinaigre avec des sifflets, rarement entendus dans l’antre de l’Étoile Noire, de plus en plus fort à mesure qu’il semblait évident que la révolte ne viendrait pas.
« On a ce qu’on mérite même si on est déjà assez déçu de nous. Mais quand on n’est pas capable de battre Chamonix, de marquer plus d’un but dans un match qui n’était pas digne du niveau de la Magnus, on n’a aucune excuse », ne pouvait que souffler Daniel Bourdages au terme de ce triste scénario.
Mal embarquée, l’Étoile Noire doit maintenant tenter d’embarquer Nice et Épinal dans sa galère.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 7 Fév 2018 - 5:37

Ligue Magnus - 42e journée :
Nice – Strasbourg (5-0)
Ça se complique

Incapable de trouver la faille dans la défense niçoise, beaucoup trop généreuse avec la sienne, l’Étoile Noire s’est inclinée lourdement (5-0) hier soir sur la glace des Aigles et voit ses chances de maintien s’amenuiser un peu plus.
 
Difficile d’envisager une deuxième victoire à l’extérieur quand on se déplace contre une équipe forte chez elle. C’est le défi que voulaient relever les Strasbourgeois sur la Côte d’Azur.
Nice démarre la rencontre avec la possession de palet, mais de façon assez prudente dans les risques offensifs. Les Strasbourgeois ont un mal fou à aller dans le camp adverse. Le premier arrêt est pour Khoroshun sur une tentative de Brenton.
Stan Sutor, le coach niçois, s’énerve contre les arbitres, pendant que le danger s’accentue sur les cages de Chabera. En toute logique, Switzer ouvre la marque sur un tir dévié de Belisle (1-0, 8e ).

Double infériorité numérique fatale

Pas de quoi aider des Alsaciens en manque de confiance, où seul Nikkilä tente quelques feintes sans effet devant le portier des Aigles. Une domination récompensée par un bis-repetita de la première réalisation niçoise. C’est cette fois Romain Carpentier qui profite de la tentative de Kubus à la dernière seconde du premier tiers-temps (2-0).
On dit souvent que le troisième but de la rencontre est le plus important. Soit pour donner définitivement le vainqueur ou donner du suspense. Et chaque équipe a pu profiter du même contexte pour scorer : une double supériorité numérique.
Strasbourg l’a eu un premier. Mais la circulation n’est pas fluide et Nikkila tombe sur un énorme Khoroshun (27’ ). Nice montre que les joueurs de Sutor sont plus en confiance. Après quelques minutes de feu, Hrehorcak donne un caviar un Hamrak qui n’a plus qu’à conclure dans le but vide (3-0, 30’ ).
Dès lors le reste du deuxième tiers-temps est plus marqué par le choc entre Sulc et M. Fabre – l’arbitre de la rencontre qui se relèvera tant bien que mal malgré une douleur à l’épaule – que par le fait de savoir qui va prendre des points dans ce match.
Daniel Bourdages tente de remobiliser ses troupes afin de sauver l’honneur. Le score aidant, le dernier tiers est plus débrydé, avec moins de temps morts. Mais le jeu des deux équipes ne permet pas au public de Jean-Bouin de voir des occasions nettes. Pourtant le Kop continue de chanter, devant les trois points qui tendent les bras à son équipe.
Les supporters niçois auront l’occasion d’exploser quelques minutes plus tard après un numéro de Tomas Andres (4-0, 53e ) sur un power play de l’Étoile Noire. Vondracek conclut une partie largement dominée par les Aigles (5-0, 56e ).
Plus que le prochain match à la maison vendredi contre Lyon, les coéquipiers de Julien Burget vont devoir faire des résultats lors des trois dernières journées. Gagner des points contre des concurrents directs donnerait quelques minces espoirs de maintien au moment d’entamer les play-down.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeLun 12 Fév 2018 - 5:15

Ligue Magnus :
Strasbourg – Nice (5-4)
Ça s’appelle le respect !

L’Étoile Noire a remporté hier soir un succès contre Nice au terme d’un match acharné (5-4) qui préserve l’équité sportive de la Ligue Magnus. Respect !
Si on ne savait pas vraiment sous quel angle il fallait aborder ce Strasbourg-Nice (en match en retard de la 22e journée de saison régulière) qui pouvait changer tant de choses dans la lutte pour le maintien (notre édition d’hier) , les joueurs de l’Étoile Noire ont choisi de trancher dans le vif hier soir.
Pas de calcul et advienne que pourra… voilà comment résumer les soixante minutes de hockey offertes par la bande à Daniel Bourdages. Nice pouvait doubler Mulhouse et envoyer Épinal en poule de maintien – que seuls Chamonix et Strasbourg étaient certains de disputer au coup d’envoi. Mais pour cela, il fallait que les Aigles viennent chercher au mérite la victoire à l’Iceberg.
Et les Strasbourgeois, malgré un premier tiers-temps poussif, ne comptaient pas faire don d’un cadeau qui aurait pu jeter le discrédit sur leur moralité. Aucun sportif de haut niveau n’admet la défaite. Alors quand on en a autant connu que les joueurs de l’Étoile Noire, c’est une insulte de laisser croire qu’on choisit les moments de se faire fesser ou de relever la tête.

« Créer une dynamique »

« Il n’y a aucun match qu’on a décidé de ne pas jouer à fond et on en est récompensé justement contre un adversaire qui l’a laissé entendre, pouvait lâcher en fin de partie le coach strasbourgeois. Ce soir (hier) , je suis d’abord content qu’on soit allé chercher une victoire alors qu’on avait des joueurs absents (Duras, Schmitt) ou à peine aptes (V. Mathieu, Korkiakoski). On travaille pour créer une dynamique pour le play-down et j’espère qu’elle est lancée. »
Si les Aigles ont durant le premier tiers-temps pris l’ascendant (14 shoots cadrés à 9) et ouvert le score sur un contre de Draper après une perte de palet strasbourgeoise en zone neutre (0-1, 17'55), le niveau affiché n’était pas suffisant pour se glisser dans la peau d’un “play-offable”.
Quand les Strasbourgeois ont accéléré après l’égalisation de V. Mathieu en échappée (1-1, 25'50), les Aigles ont perdu leur sang-froid et payé – presque au prix fort – leur indiscipline. Sans le but de Hrehorcak sur un power play de l’Étoile Noire (2-2, 29'23), les buts de Pecura (2-1, 28'21) et Trudeau (3-2, 35'46) auraient en effet dû suffire aux Alsaciens pour se mettre à l’abri.
Mais ces derniers ont la fébrilité qui leur colle à la peau cette saison. Elle a permis à Draper (3-3, 49'31) puis Switzer (4-4, 57'01) d’instiller le doute. Un Trudeau « affamé de buts », dixit son coach, aura raison deux fois des espoirs niçois (4-3, 53'28 ; 5-4, 58'55).
Jusqu’au bout les Strasbourgeois restent droits dans leurs patins. Chacun jouera maintenant son avenir. Celui à court terme de l’Étoile Noire se déclinera en un savoureux double derby de l’Est contre Épinal.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 17 Fév 2018 - 5:51

Ligue Magnus (match en retard):
Strasbourg – Épinal (1-3)
Un derby bien terne

L’Étoile Noire a gâché hier soir une chance de se relancer dans la course au maintien face à une équipe d’Épinal pourtant bien pâle. Les Strasbourgeois s’inclinent (1-3) et boucleront la saison régulière mardi chez des Spinaliens qui joueront leur va-tout.
On a connu des derbies contre Épinal avec des tribunes bien plus garnies et des ambiances bien plus chaudes qu’hier soir à l’Iceberg. Mais entre une Étoile Noire condamnée à jouer la poule de relégation depuis un petit moment déjà et une formation spinalienne en chute libre depuis janvier et qui ne donne, semble-t-il, plus trop envie à ses supporters de franchir les Vosges en nombre pour la pousser, il ne fallait pas s’attendre à vivre l’un de ces chocs qui ont marqué la rivalité entre les deux clubs.
Ce derby de l’Est ne manquait pourtant pas d’enjeux. Après leur victoire dimanche contre Nice (5-4) à l’Iceberg, les Strasbourgeois avaient repris un peu d’espoir avant de finir leur saison régulière par une double confrontation contre le rival spinalien pas bien embarqué pour voir les play-offs la semaine prochaine et plombé par des rumeurs extra-sportives n’incitant pas à l’euphorie au moment de pousser la porte du gendarme financier du hockey sur glace durant l’intersaison.
Mais les joueurs de Daniel Bourdages – qui en cas de victoires dans le temps réglementaire hier soir à domicile et mardi dans les Vosges pouvaient entraîner leurs adversaires en play-down et revenir ainsi à seulement trois longueurs de ces derniers (et quatre de Chamonix) au moment d’entamer la poule de maintien – n’ont pas réussi à enflammer ce derby comme ils auraient dû le faire.

«Je n’ai pas aimé la manière dont a joué»

Les Spinaliens n’étaient pourtant que les fantômes des joueurs qui avaient infligé un humiliant 11-4 lors de la dernière confrontation en Magnus entre les deux formations (le 17 octobre dernier). Mais cela n’a pas suffi à faire pencher la balance du côté des Strasbourgeois qui auront encaissé un but dans chaque dernière minute de tiers-temps.
Alors qu’ils ont fait jeu égal en première période (8 shoots cadrés à 7), manquant de prendre l’avantage sur une reprise à bout portant de Korkiakoski repoussée par Hocevar après un rush des frères Mathieu (10e ’), les joueurs de l’Étoile Noire se font surprendre à 30 secondes du buzzer sur une tentative en deux temps de Sabatier au second poteau (0-1, 19’30).
Ils vont avoir la bonne idée de revenir sur un excellent jeu en power play entre Korkialoski et Nikkilä qui permet à ce dernier de servir idéalement Benoit dans le slot (1-1, 23'14) mais vont être rattrapés par la léthargie ambiante dans la dernière minute sur une pénalité très sévère. Alors que Chabera subit un cinglage après avoir “gelé” le palet, Pecura réplique pour protéger son gardien… il est le seul envoyé en prison et Épinal reprend l’avantage par Lorcher en supériorité numérique (1-2, 39'12).
«Sur le deuxième but qu’on encaisse, on ne doit jamais être en infériorité numérique, la première faute étant sur notre gardien. Mais il n’empêche que je n’ai pas aimé la manière dont on a joué, concédera avant tout en fin de partie le coach strasbourgeois. C’était vraiment un match monotone, on n’a pas réussi à mettre l’intensité qu’il fallait. Il n’y avait pas d’échec avant, trop de mauvaises relances…»
Il a surtout manqué la fougue pour inverser le cours de ce match et au moins pousser Épinal en prolongation. Un dernier but spinalien signé Mulle en cage vide (1-3, 59’25) scellera le score de ce bien terne derby.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 21 Fév 2018 - 5:34

Ligue Magnus - 44e journée :
 Épinal - Strasbourg (5-2)
Triste conclusion

Après avoir mené deux fois (0-1, 1'06 ; 1-2, 34'09) quand le sort du play-down n’était pas réglé, les Strasbourgeois ont cédé en dernière période (5-2) quand il était acquis qu’il s’agissait bien d’un match de poule de maintien. Triste !
La Fédération française a voulu bâtir une belle ligue professionnelle, avec un championnat de 44 journées en double aller/retour. Une belle idée… Une autre aurait été d’imposer que les coups d’envoi de cette ultime journée de saison régulière soient donnés en même temps. Histoire de faire un peu plus professionnel, justement!
Ce n’est pas comme si cette 44e journée ne manquait pas d’enjeux à tous les étages (notre édition d’hier). Alors faire commencer le Mulhouse-Angers à 19h30, le Nice-Gap à 20h et le Épinal-Strasbourg à 20h15 – les trois équipes qui recevaient étaient encore en lice pour le dernier billet qualificatif pour les play-offs – est une ineptie qui pointe un certain amateurisme et tranche avec les velléités fédérales.
Comment reprocher à Daniel Bourdages de devoir esquisser des scénarios sur le chemin d’Épinal. « Si je vois que Mulhouse perd son match contre Angers, je n’ai aucune raison de demander à mes joueurs de gagner ce soir (hier)  », se désolait le coach strasbourgeois dans le bus.

Le pire des scénarios jusqu’à la dernière minute à Mulhouse

En cas de revers des Scorpions, l’Étoile Noire avait tout intérêt en effet à “envoyer” Épinal en play-offs à la place de Nice. Encore fallait-il que les Aigles ne s’imposent pas contre Gap qui jouait sa troisième place dans une lutte à distance avec Amiens.
Et pendant un long moment, jusqu’à la dernière minute du temps réglementaire à l’Illberg, c’est le pire des scénarios (en existe-t-il réellement un bon ?) qui s’est dessiné pour les Strasbourgeois. Nice menait en effet contre Gap – les Aigles se sont finalement imposés 5-2 – pendant que les joueurs de Christer Eriksson avaient un but de retard contre Angers (2-3).
Pendant ce temps-là, les Strasbourgeois faisaient plus que jeu égal avec les Spinaliens dans un match bien plus emballant que vendredi dernier à l’Iceberg. Ce n’était pas bien compliqué en même temps !
Duras avait ouvert très vite le score en trompant Hocevar, pas assez collé à son premier poteau, après avoir récupéré le rebond d’un shoot de Nikkilä (0-1, 1'06). Épinal répliquait un peu plus de dix minutes plus tard par Bissonnette, bien servi entre les cercles, dont le lancer – sans doute dévié par Dikis – trompait Chabera (1-1, 11'15).
Les Strasbourgeois n’abdiquaient pas et profitaient de la nervosité des Spinaliens  – qui enchaînaient les pénalités avant la demi-heure de jeu – pour reprendre les commandes du match sur une double supériorité numérique conclue au second poteau par Korkiakoski (1-2, 34'09).
Malheureusement sur un énième power play , les joueurs de Daniel Bourdages perdaient le palet en zone offensive. Lancé seul face à Chabera, Mulle ramenait les deux équipes à égalité.
Celle-ci tenait jusqu’à la fin de la période. À une centaine de kilomètres de Poissompré, Mulhouse égalisait puis prenait le meilleur sur Angers en prolongation (3-2). Suffisant pour s’inviter en play-offs et envoyer Nice et Épinal rejoindre Chamonix et Strasbourg en poule de maintien.
Voilà qui donnait à la troisième période du côté d’Épinal un tout autre enjeu. Les Strasbourgeois ne vont pas réussir à le maîtriser et couler en encaissant trois buts dans les douze dernières minutes sans réussir à réagir. Voilà qui est plutôt inquiétant pour le maintien. Les joueurs de Daniel Bourdages vont en effet débuter le play-down avec dix points de retard sur Chamonix. Et la Fédération française n’y est pour le coup pour rien
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
candyraton Masculin Nombre de messages : 18659
Age : 73
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité
Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 21 Fév 2018 - 10:06

N'oublions pas la belle saison de Mulhouse qui, pour sa première participation à la Ligue Magnus termine 8ème et se qualifie pour les play-off bien Bravo
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
candyraton Masculin Nombre de messages : 18659
Age : 73
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité
Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 24 Fév 2018 - 10:39

Quelle surprise ce vendredi soir pour débuter les play-offs de la Ligue Magnus ! Mulhouse, équipe qualifiée en huitième position, a battu le leader grenoblois sur sa glace (3-1). Grâce à un but de Paakkolanvaara et un doublé de Sevcenko, les Alsaciens prennent les devants sur cette première rencontre à l'extérieur. Bravo
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 28 Fév 2018 - 5:55

Ligue Magnus - Poule de maintien :
Strasbourg – Nice (5-1)
La première pierre 
!
L’Étoile Noire a débuté la poule de maintien de la meilleure des manières en dominant hier soir Nice à l’Iceberg (5-1). Les Strasbourgeois réalisent une bonne opération puisqu’ils reviennent à 7 points de Chamonix, battu par Épinal (4-6).
L’enjeu n’était pas vraiment le même pour les deux équipes hier soir au coup d’envoi de cette poule de maintien. L’Étoile Noire est dans l’obligation de réaliser pratiquement un sans-faute si elle veut sauver sa tête en Ligue Magnus tandis que les Aigles de Nice débutent ce play-down avec une avance confortable pour assurer leur maintien.
Les joueurs de Daniel Bourdages avaient donc tout intérêt à faire comprendre à leurs adversaires que ce n’était pas hier soir qu’ils allaient décrocher trois des quatre points qui devraient suffire à leur bonheur.
Les Niçois ont forcé en début de match pour prendre les commandes de la partie. Ils ont même failli ouvrir le score alors que les Strasbourgeois étaient en supériorité numérique (pour la première et avant-dernière fois de la soirée), mais Chabera a débuté son festival en bloquant la tentative au second poteau de Hrehorcak (5e ).
Le gardien de l’Étoile Noire sera sauvé par son poteau droit sur une “praline” de Mahier (8e ). Il faut aussi cette chance-là dans ces moments-là pour que le cours des choses s’inverse. Trois minutes plus tard, les joueurs de Daniel Bourdages vont ouvrir le score, Korkiakoski convertissant au second poteau une offrande de Duras, du revers et en pivot s’il vous plaît (1-0, 11'01) !

« On aborde les matches un par un en cherchant à prendre du plaisir »

C’est le début du festival de la ligne Duras/Korkiakoski/Nikkilä ! Dans un angle fermé, Duras force Khoroshun a repoussé le palet devant sa cage… Nikkilä surgit pour le “smasher” au fond des filets (2-0, 14'09).
Stanislav Sutor sent-il que ce n’est pas encore ce soir que sa troupe, défaite lors de ses deux passages précédents à Strasbourg, va s’imposer à l’Iceberg ? Le coach niçois change en tout cas son gardien à l’entame du deuxième tiers. Mis à contribution pour la première fois, Charton voit Nikkilä passer le palet dans le petit espace ouvert le long de son poteau gauche (3-0, 24'32).
Pas totalement résignés, les Niçois vont ensuite être écœurés par Chabera en mode muraille. Le Tchèque a tiré le rideau devant sa cage. Dorey (28e ), Draper (30e ) et Belisle (35e ) fracassent les dernières illusions niçoises contre le dernier rempart strasbourgeois.
« Je ne sais pas comment j’aurais abordé ce match en ayant vingt-trois points pour commencer le play-down. Je ne les ai pas et je me soucie avant tout de l’état d’esprit de mes joueurs », lâchera en fin de match Daniel Bourdages, le coach strasbourgeois, à propos de l’importance de prendre les commandes de la partie hier soir pour décourager les Niçois.
Et de l’implication de ses joueurs, le technicien de l’Étoile Noire ne pouvait qu’être ravi. « Commencer avec dix points de retard, ça paraît irréalisable. Mais, on aborde les matches un par un en cherchant à prendre du plaisir… et ce soir (hier) , on en a pris, révèle-t-il. Chabera a fait des gros arrêts, les gars ont été très forts en penalty killing et on a une ligne qui était dangereuse dès qu’elle était sur la glace. »
Nikkilä va ainsi signer un triplé en début de 3e  période (4-0, 41’09), Duras agrémenter ses quatre assists d’un but (5-0, 54'31). Le seul regret, c’est que Chabera ne finisse pas ce match sur un blanchissage, trompé par un shoot de Zadrazil en infériorité (5-1, 56'01).
Cette victoire, combinée à la défaite de Chamonix, pose la première d’une possible remontée. Il reste cinq marches à gravir.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 3 Mar 2018 - 5:55

Ligue Magnus - Poule de maintien :
 Épinal – Strasbourg (3-6)
Une bonne soirée !

L’Étoile Noire a décroché hier soir à Épinal un deuxième succès consécutif (3-6) en poule de maintien. Nice ayant battu Chamonix (5-3), les Strasbourgeois reviennent à quatre points de la 3e  place avant une double confrontation avec les Pionniers.
Victorieuse pour la troisième fois de la saison de Nice mardi (5-1), en autant de visites des Aigles cette saison à l’Iceberg, l’Étoile Noire avait une mission bien plus compliquée à réaliser hier soir : battre Épinal.
En cinq confrontations en matches officiels cette saison (Ligue Magnus et Coupe de France compris), les joueurs de Daniel Bourdages n’avaient en effet pas réussi à venir à bout des Spinaliens. À Poissompré, les Strasbourgeois avaient encore manqué le coche il y a tout juste dix jours, battus 5-2 lors de la 44e et dernière journée du championnat régulier.
Après une entame équilibrée, les Strasbourgeois ont pu craindre de voir ressurgir les fantômes de la saison régulière en concédant l’ouverture du score sur un but casquette, quand Carter a eu la chance que sa reprise touche un défenseur de l’Étoile Noire avant de tromper Chabera, pas verni sur ce coup (1-0, 7’12).
Mais les joueurs de Daniel Bourdages vont avoir la bonne idée de ne pas baisser la tête face à une formation spinalienne plutôt encline à ronronner, son maintien déjà en poche, qu’à martyriser son adversaire.

L’Étoile Noire a pris le rythme à son compte

Pas assez efficaces en supériorité numérique (8e , 14e ), les Strasbourgeois vont d’abord s’en remettre à une action individuelle pour revenir au score. Voulant plus mettre le palet à la cage que chercher à battre Charpentier – le jeune back-up spinalien préféré à Hocevar hier soir –, Augstkalns voit son palet, sans doute dévié par la crosse d’un défenseur, surprendre le gardien (1-1, 15'58).
Les Spinaliens ne s’alarment pas… ils sont pourtant déjà dans le faux. L’Étoile Noire prend le rythme du match à son compte et prendre, logiquement, les commandes de la partie. Servi dans le slot par Pecura, Trudeau ne rate pas sa reprise, Charpentier est battu (1-2, 17'43).
La révolte spinalienne ne venant pas au retour des vestiaires, les joueurs de Daniel Bourdages ne vont pas se priver pour corriger leur adversaire à la moindre opportunité. Sur un lancer d’Augstkalns que Charpentier ne peut que repousser, Benoit est le plus prompt pour reprendre le palet (1-3, 27'15).
Chabera s’interpose avec autorité devant Lorcher (31e ), dans la minute qui suit Schmitt “mystifie” la défense spinalienne avant d’aller ajuster un Charpentier totalement abandonné sur le coup (1-4, 31'11). Le gardien spinalien cède une cinquième fois de rang sur un power play conclu sur un rush de Duras (1-5, 34'21).
Épinal ne se remettra pas de ce 5-0 encaissé en moins de vingt minutes de jeu. Les joueurs de Bradley Gratton réussiront juste à soigner leurs statistiques en trouvant deux fois le chemin des filets de Chabera en supériorité numérique – par Sabatier d’un joli shoot en lucarne (2-5, 41’09) puis par Nikiforuk (3-6, 57'29). Entre-temps, Nikkilä – d’un lancer d’école sur une double supériorité numérique – avait mis l’Étoile Noire à l’abri (2-6, 44'22).
Et comme Nice, mené durant la 3e  période (2-3), a eu la bonne idée de ne pas abdiquer contre Chamonix pour s’imposer 5-3, on peut dire que les Strasbourgeois ont passé une bien bonne soirée hier soir à Épinal.
Les voilà revenus à quatre points des Pionniers avant d’aller les défier mardi à Chamonix et de les recevoir vendredi à l’Iceberg !
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 7 Mar 2018 - 5:34

Ligue Magnus (poule de maintien) :
Chamonix – Strasbourg (0-2)
Le plan parfait !

Après avoir ouvert le score rapidement (1’39), l’Étoile Noire a souffert hier soir à Chamonix pour conserver son but d’avance, avant de “plier” l’affaire dans la dernière minute sur un but en cage vide qui lui permet de prendre les trois points.
Les Strasbourgeois le savaient. Pour conserver toutes leurs chances de maintien dans cette Ligue Magnus, ils devaient absolument s’imposer hier dans le temps réglementaire à Richard-Bozon pour prendre trois points et revenir à une longueur de Chamonix avant de retrouver le club savoyard, vendredi à l’Iceberg.
En saison régulière, ils s’étaient inclinés deux fois dans l’antre des Pionniers (4-3 t.a.b., 3-2 a.p.), mais l’enjeu n’avait rien à voir, les joueurs de l’Étoile Noire débarquant à Chamonix sur une belle dynamique après avoir battu la semaine dernière Nice (5-1) et Épinal (6-3), deux adversaires contre lesquels leurs adversaires du soir avaient essuyé deux revers.
L’entame du match hier leur a permis de mettre la pression sur les Savoyards. Après 23 secondes de jeu, Chamonix concède une première pénalité pour une faute de Johnston derrière la cage de Chabera. Moins d’une minute plus tard, les Strasbourgeois prennent les commandes de la partie sur une reprise en deux temps de Korkiakoski devant Sabol (0-1, 1’19).
Mais tout ne pouvait pas être aussi simple entre deux équipes qui jouent leur survie au sein de l’élite. Les minutes suivantes seront à l’image du match : crispées avec des pénalités qui vont hacher le rythme de la partie.
« On a senti les deux équipes tendues. Ils (les Pionniers) ont peut-être eu plus la maîtrise du palet, mais le rythme des pénalités les a aussi aidés à le faire », soulignera en fin de match Daniel Bourdages.

Chabera impérial !

Chamonix était dans l’obligation de faire le jeu, mais ne va pas trouver la solution sur deux power play (5e , 15e ), avant que Duras se voie refuser, logiquement, un but sur une reprise qui n’a pas fait “gamelle” mais a tapé le poteau gauche de Sabol (17’32).
L’Étoile Noire “tue” une nouvelle pénalité dans la foulée (17’50). Ça sera le leitmotiv de la deuxième période ! Les Pionniers vont monopoliser le palet et les Strasbourgeois vont fatalement partir à la faute pour enrayer la révolte. Mais portés par un Chabera impérial dans son but – après avoir repoussé 11 tirs cadrés en première période, le gardien tchèque de l’Étoile Noire va se fendre de 18 parades décisives dans le deuxième ! –, les joueurs de Daniel Bourdages vont faire preuve d’une remarquable abnégation défensive pour “tuer” trois pénalités (24e , 32e , 35e ).
Quand on sait que le but est à l’opposé du banc durant le deuxième tiers-temps, la performance souligne d’autant plus l’envie des Strasbourgeois de retourner aux vestiaires avec au moins leur maigre pécule d’avance.
« J’ai aimé la façon dont on a “tué” le match, appréciera le coach strasbourgeois. On était présent aux rebonds. Défensivement, on a bien bossé, même si j’aurais préféré que Jan (Chabera) soit moins mis à contribution. »
Le gardien tchèque va poursuivre son festival en stoppant, notamment, une tentative de près sur une échappée de Rundgren alors que l’Étoile Noire était en supériorité numérique (51e ).
Les Pionniers vont ensuite faire le siège du camp alsacien pour tenter d’arracher la prolongation et reprendre la main dans la course au maintien. Mais les Strasbourgeois vont bloquer un nombre incalculable de shoots et protéger leur cage avec une détermination qu’on aurait aimé voir plus souvent cette saison.
Ils vont d’ailleurs mettre trop d’ardeurs à le faire aux yeux du corps arbitral qui accorde un ultime power play aux Pionniers (58’21). Heikki Leime tente le tout pour le tout en sortant son gardien. Mais à quatre contre six, Schmitt intercepte le palet et l’expédie dans la cage déserte (0-2, 59’15).
L’Étoile Noire empoche les trois points. Jusque-là, son plan est parfait. Il faudra maintenant confirmer la tendance vendredi à l’Iceberg face à des Pionniers à coup sûr revanchards.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 10 Mar 2018 - 5:37

Ligue Magnus (poule de maintien) :
Strasbourg – Chamonix (7-0)
Façon puzzle !

L’Étoile Noire a dynamité hier soir la défense de Chamonix et signé un deuxième blanchissage consécutif (7-0). Les Strasbourgeois chipent la troisième place aux Pionniers qui ont eu une attitude détestable en fin de match multipliant les fautes.
Trois jours après être allée chercher trois points sans encaisser de but sur la glace de Chamonix, l’Étoile Noire retrouvait hier soir à l’Iceberg les Pionniers pour une finale avant l’heure dans cette poule de maintien que les Strasbourgeois avaient débuté avec dix points de retard sur leurs adversaires.
Mais les joueurs de Daniel Bourdages se sont métamorphosés depuis le début du play-down. En gagnant leurs trois premiers matches pendant que Chamonix n’en gagnait aucun, ils sont revenus à une unité des Pionniers au coup d’envoi de ce match ô combien déterminant pour le maintien.
Sur le papier, le deal était simple : gagner dans le temps réglementaire pour ravir la troisième avec deux longueurs d’avance. Face à une équipe de Chamonix forcément revancharde après le coup reçu mardi sur le casque – et qui avait gagné lors de ses deux derniers matches à l’Iceberg (2-1, 3-1) –, les Strasbourgeois ont eu la bonne idée de prendre rapidement les commandes de la partie.
Une ouverture du score signée Valérian Mathieu au terme d’un somptueux slalom dans la défense des Pionniers ajuste Sabol de près (1-0, 2'44). Le début d’une très mauvaise soirée pour le gardien des Pionniers qui jettera l’éponge quelque quarante minutes plus tard. Bien mieux en place offensivement que mardi, les Strasbourgeois insistent et doublent la mise en power play sur un nouveau bijou du cadet des frères Mathieu d’un lancer clinique entre les cercles (2-0, 11'44).

« Sans doute notre meilleur match dans tous les secteurs ! »

Les joueurs de Daniel Bourdages vont se faire quelques frayeurs pour finir ce tiers-temps, mais ils peuvent compter sur un Chabera imperturbable devant sa cage.
Les Strasbourgeois entament la deuxième période avec deux buts d’avance. La défense des Pionniers ne va pas tarder à être éparpillée façon puzzle. Sur une nouvelle supériorité numérique, Nikkilä trompe Sabol sur une reprise en première intention au second poteau sur une passe de Trudeau (3-0, 20'46).
Korkiakoski corse l’addition sur une passe dans le bon timing de Thomas Mathieu (4-0, 46'47). Les Pionniers sont déboussolés et pas vernis : Johnston touche le poteau gauche de Chabera, le palet revient dans la crosse de Pecura qui lance Trudeau en contre… au bout du rush le palet file dans la lucarne droite de Sabol (5-0, 48'16).
« C’est doute notre meilleur match de la saison dans tous les secteurs. On ne s’est pas mis en difficulté et je suis vraiment très content de ce que les gars ont fait », ne pouvait qu’apprécier Daniel Bourdages en fin de partie.
Mais alors que Benoit, idéalement servi par Schmitt sur un nouveau contre, a fait exploser de joie l’Iceberg (6-0, 35'06), on a senti que les Pionniers avaient décidé de jouer sur un registre bien plus sale.
Le dernier tiers-temps – entamé par un nouveau but de Nikkilä en power play et qui précipitera le retour sur le banc d’un Sabol furax (7-0, 43'13) – confirmera les crasses intentions chamoniardes.
De mauvais geste en mauvais geste, les Pionniers auront obtenu qu’ils ont semblé chercher : diminuer l’Étoile Noire avant les deux derniers matches. C’est Paul Schmitt, qui en a fait le frais sur une charge à la tête d’Andersen (56’39). Vraiment petit après un 9-0 sur deux matches !
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 17 Mar 2018 - 5:45

Ligue Magnus (poule de maintien) :
 Nice – Strasbourg (1-3)
Avantage conservé

En s’imposant pour la première fois à Nice en Magnus hier (1-3), l’Étoile Noire a conservé ses deux points d’avance sur Chamonix, vainqueur à Épinal (1-2).

Pour son dernier déplacement de la saison, l’Étoile Noire devait réaliser ce qu’elle n’avait encore jamais fait depuis l’accession de Nice en Ligue Magnus la saison passée : s’imposer sur la glace des Aigles.
Revenue de nulle part dans la course au maintien, la bande à Daniel Bourdages devait chercher le plus de points possibles pour consolider sa troisième place et, a minima, conserver les deux points d’avance qu’elle possède sur Chamonix au coup d’envoi.
Face à des Niçois assurés de leur maintien et qui ne voulaient pas rater leur dernière sortie domestique, les Strasbourgeois devaient être rigoureux défensivement et profiter des moindres opportunités.
Après une première supériorité numérique qui permet à Khoroshun, le gardien des Aigles, de briller devant Pecura (6e ), les hommes de Daniel Bourdages sont à leur tour sanctionnés (7’29). Chabera répond à son homologue en bloquant un shoot de Carpentier.

Pecura avait la clé

La première période va se résumer en un duel de gardiens. Nikkilä, trouvé par Korkiakoski, butte sur Khoroshun (14e ). Sur un power play strasbourgeois (14’02), Belisle s’échappe mais ne surprend pas Chabera. Dans la continuité de sa supériorité, l’Étoile Noire a une belle opportunité : après un bon mouvement, Brenton sert V. Mathieu, dont la reprise en première intention fuit malheureusement le cadre (16e ).
Pénalisés à la fin du 1er  tiers (19’46), les Strasbourgeois écartent le danger au retour des vestiaires. Sur leur temps fort dans la foulée, ils ne parviennent pas à se créer des occasions suffisamment dangereuses – si ce n’est cette reprise en pivot de Chapuis après un rebond concédé par Khoroshun sur un lancer de Dikis (28e ) – et ont même été heureux que les Aigles n’exploitent pas une relance hasardeuse de Chabera (25e ).
Ces derniers vont ensuite s’installer dans la zone de l’Étoile Noire dont la défense plie mais ne rompt pas. Et c’est finalement, contre le cours du jeu (à ce moment du match) que les hommes de Daniel Bourdages vont trouver la faille.
Trudeau presse pour contrarier une relance niçoise, Pecura récupère le palet et, après une feinte de passe, le glisse entre Khoroshun et son poteau gauche (0-1, 37'11).
Sanctionnée dans la foulée (37’15), l’Étoile Noire préserve son avantage jusqu’à la deuxième pause. Mais juste après avoir “tué” 1'22'' de double infériorité numérique (45'03), elle se fait punir à quatre contre cinq sur une reprise au second poteau de Andres (1-1, 46'31).
Mais les Strasbourgeois ne vont pas cogiter trop longtemps. Ils repartent à l’attaque et sur une passe de Korkiakoski, Duras replace l’Étoile Noire aux commandes (1-2, 47'33). Et comme Pecura avait trouvé la clé pour ouvrir le score, c’est lui qui va sceller la victoire en trouvant en puissance la lucarne gauche de Khoroshun (1-3, 48'36).
L’Étoile Noire signe son premier succès à Nice et un 5e  de rang en play-down qui lui permet de garder son destin en main.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 24 Mar 2018 - 5:32

Ligue Magnus (poule de maintien) :
 Strasbourg – Épinal (2-3 )
Un cauchemar

Tétanisés par l’enjeu, incapables de produire le jeu qui leur avait permis d’être en position de se sauver au coup d’envoi, les Strasbourgeois, maintenus en 2e  période, ont volé en éclat en fin de match et sont relégués dans un Iceberg comble.
Les Strasbourgeois se devaient de gagner hier soir pour assurer leur maintien au sein de l’élite du hockey français. Ils avaient aussi énormément à perdre en cas de défaite – et si Chamonix s’imposait dans le même temps sur sa glace contre Nice – et cette perspective a semblé complètement tétaniser les joueurs de Daniel Bourdages en début de match.
Les Spinaliens, eux, n’avaient strictement rien à perdre et ont entamé ce match totalement libérés. Et du coup, ils ont profité des tergiversations strasbourgeoises pour ouvrir le score et pétrifier un public de l’Iceberg qu’on n’avait pas vu aussi nombreux cette saison.
Alors que l’Étoile Noire est en power play (2’59), Susanj profite d’une relance très approximative de la défense strasbourgeoise dans sa propre zone et sert McDonough, seul au second poteau. Chabera est battu, l’Iceberg refroidi (4’05).
Heureusement, les spectateurs strasbourgeois ne vont pas mettre longtemps à se réchauffer. Sur un lancer de Morillon dans le trafic, Chapuis dévie le palet devant Charpentier, qui ne peut que constater les dégâts (1-1, 5’24).
Mais cette égalisation ne libère pas vraiment les joueurs de Bourdages qui vont multiplier les imprécisions dans un premier tiers-temps particulièrement insipide. Il faut même un Chabera très vigilant en fin de période pour éviter qu’Épinal reprenne les commandes de la partie.

Crispation palpable

Même quand Nikkilä a, enfin, mis l’Étoile Noire sur la bonne route en trompant Charpentier d’un lancer plein axe bien caché par la présence d’un défenseur spinalien (2-1, 23’41), la crispation est restée palpable. L’enchaînement des pénalités d’un côté comme de l’autre – avec tout de même deux pénalités contre les Spinaliens Nikiforuk (28’43) et Bissonnette (39’09) – n’a pas aidé à fluidifier le jeu.
L’Étoile Noire a pourtant eu le palet du break, quand Charpentier s’est un peu loupé sur une sortie et que Korkiakoski a vu Mosienko enlever le palet sur la ligne alors que la cage était grande ouverte (32e ).
Les Spinaliens, alors, ne faisaient réellement que les efforts défensifs, semblant ne pas vraiment appuyer leurs shoots devant Chabera.
Mais à force d’avoir des opportunités de marquer alors que les Strasbourgeois inquiétaient de moins en moins Charpentier, les Spinaliens ont fini par mettre les joueurs de Daniel Bourdages face à leurs responsabilités. Juste après avoir une pénalité “tuée”, McDonough égalise en bout de rush, bien servi par Mulle (2-2, 53'46).
Alors que dans les Alpes, les Pionniers font le boulot face à Nice (victoire finale 5-3), la soirée va virer au cauchemar à l’Iceberg. L’Étoile Noire est punie pour surnombre (54’41), Sabatier conclut le power play spinalien (2-3, 56'12).
Les Strasbourgeois n’arriveront pas à arracher une prolongation et s’inclinent une ultime fois cette saison. Une défaite de trop qui les envoie en Division 1. Ce n’est pas spécialement illogique au regard de la saison régulière totalement ratée. Mais l’espoir entretenu lors des cinq matches précédents de play-down – sans lequel l’Iceberg n’aurait pas été plein hier soir – ne méritait pas d’être balayé de la sorte.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
Allmen67 MrEnigme Masculin Nombre de messages : 37988
Age : 53
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm
Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 24 Mar 2018 - 11:00

La logique sportive est respectée.
Quand on est dernier et largement du début à la fin de la saison, on passe rarement à côté de la sanction par un trou de souris même si ça a failli le faire.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 24 Mar 2018 - 11:44

Effectivement si une saison se joue sur un match c'est tout a à fait normal dans arrivée là.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeDim 25 Mar 2018 - 6:17

L’Étoile Noire reléguée en D1 après sa défaite contre Épinal (2-3)
Le fil a fini par casser

Revenue de nulle part dans la course au maintien, l’Étoile Noire a laissé passer sa chance de le gagner sur sa glace vendredi soir contre Épinal. Une ultime défaite (2-3) qui rappelle surtout que les Strasbourgeois partaient de trop loin.
Le miracle ne se sera finalement pas produit. Les joueurs de Daniel Bourdages l’avaient pourtant entrevu en remportant leurs cinq premiers matches de play-down pour se retrouver en position d’assurer leur maintien avant de recevoir Épinal en clôture de la saison vendredi.
Le public strasbourgeois s’était même pris à y croire en venant copieusement garnir les travées de l’Iceberg pour pousser ses favoris vers une sixième victoire en poule de maintien. Las, l’enjeu a fini par rattraper un groupe qui paye sur une dernière sortie gâchée une saison qui ne s’est jamais emmanchée correctement.

« Notre plus mauvais match au plus mauvais moment »

Avec dix points de retard sur la salvatrice troisième place au moment de se lancer dans la poule de maintien, on savait que la survie de l’Étoile Noire ne tenait qu’à un fil. Mais comme les Strasbourgeois avaient su retourner une situation particulièrement compromise pour chiper cette troisième place à Chamonix et prendre même deux longueurs d’avance, on les espérait solidement accrochés à leur salut.
Hélas, rien ne s’est goupillé comme il le fallait vendredi. Les joueurs de Daniel Bourdages ont été rattrapés par leurs vieux démons et le fil qui les maintenait au-dessus du vide a fini par casser. Ils menaient 2-1, avaient donc les cartes en main mais ont fini par craquer en moins de trois minutes (2-2, 53'46 ; 2-3, 56'12).
« Tout le long du match, je n’ai jamais senti l’équipe libérée. Même dans la préparation du match, il n’y avait pas de sérénité. Progressivement, on s’est retrouvé dans la peau du favori, ce qui ne nous était jamais arrivé cette saison. Au final, on s’est retrouvé autant spectateur de ce match que la foule qui était venue nous voir, souffle le coach de l’Étoile Noire. Malheureusement, on est retombé dans nos vieilles mauvaises habitudes. On était à sept minutes du bonheur et on a payé cash nos erreurs. C’est cruel ! »
Le scénario est cruel en effet quand tout semble se jouer sur un dernier match. Mais le maintien, les Strasbourgeois l’avaient hypothéqué bien avant, notamment lors des deux défaites à domicile contre Chamonix pendant la saison régulière (1-2 le 14 novembre lors de la 20e journée, 1-3 le 4 février lors de la 41e journée).
« On a stagné pendant deux mois et demi en début de saison quand le rythme des matches était le plus intense. Entre les blessés, les déceptions du recrutement qu’il a fallu corriger, l’adaptation des joueurs choisis pour cela, le système de jeu a mis trop de temps à se mettre en place, ne cache pas Daniel Bourdages. Malgré cela, on n’était pas loin de réussir à se sauver, mais on fait notre plus mauvais match au plus mauvais moment. »
Vendredi, les Strasbourgeois n’ont pas réussi à faire le break une fois qu’ils avaient pris les commandes (23’41). Il a même fallu un sauvetage miraculeux de Mosienko, le défenseur spinalien, sur sa ligne pour priver l’Étoile Noire de ce bonheur (33e ). « Sur le banc, on a tous levé les bras parce qu’on pensait vraiment que le palet allait au fond, révèle Daniel Bourdages. On n’a pas réussi à mettre le troisième but qui aurait fait plier Épinal. Là, on aimerait tous rejouer ce match mais on ne le peut pas et on doit attendre la suite. »
Ce matin, elle se dessine en Division 1 après douze saisons consécutives en Ligue Magnus. Mais la suite va aussi dépendre du cas spinalien dont les déboires financiers alimentent les conversations dans le monde du hockey français. À la suite de la réunion tenue le 19 mars concernant ce dossier, la commission nationale de suivi et de contrôle de gestion de la fédération a précisé mardi que dans l’immédiat elle échangeait avec le club sans se prononcer avant la mi-juin.
Difficile en l’état pour l’Étoile Noire d’attendre une telle date pour construire un éventuel projet pour la Magnus. Si c’est pour repartir avec le budget actuel et risquer de revivre une saison aussi pénible, on pourrait comprendre quelques réticences.
Pour que Strasbourg reste ou revienne dans le paysage de la Ligue Magnus, il faudra de toute façon trouver les ressources nécessaires.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeVen 27 Avr 2018 - 5:49

Quel avenir pour l’Étoile Noire après la liquidation judiciaire du Gamyo d’Épinal ? La Magnus à tout prix ?
Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Si-on-10
Si on ne sait pas encore si cela sera en Ligue Magnus ou Division 1, Daniel Bourdages pourra s’appuyer sur le Tchèque Michal Duras (à gauche) la saison prochaine.

Reléguée sportivement en mars, l’Étoile Noire va se retrouver en première position pour occuper la place laissée vacante en Ligue Magnus la saison prochaine par le Gamyo d’Épinal, placé hier en liquidation judiciaire. Reste à savoir si le club peut ou non accepter…
D’orange , la couleur choisie par la société Gamyo quand elle a repris à l’été 2014 les destinées de Dauphins d’Épinal déjà proches de l’abîme, l’avenir du hockey spinalien a basculé dans le noir.
Les comptes de la SASP, de rumeurs de retards de salaire en ardoises laissées aux six coins de l’Hexagone, avaient viré progressivement au rouge de plus en plus foncé. Placée en redressement judiciaire fin mars, la SASP Gamyo Épinal a été liquidée hier par le tribunal de commerce d’Épinal, ce qu’avait annoncé la veille le président du Gamyo Romain Casolari (notre édition d’hier).

Tardif : « Strasbourg est le premier club légitime »

Dixième de la saison régulière, Épinal – qui a précipité la relégation sportive de l’Étoile Noire, incapable de battre les Spinaliens lors de la dernière journée de poule de maintien –, ne repartira pas en Ligue Magnus la saison prochaine. Ni même à l’échelon inférieur.
« Pour Épinal, il y a un dépôt de bilan et le club ne repartira pas en Magnus. Sauf contre-ordre, ça sera en Division 3 directement. On n’est pas dans la même procédure que Dijon la saison passée (*), assène ainsi Luc Tardif, le président de la Fédération française. On va avoir un comité directeur très rapidement pour entériner nos décisions et on pourra alors solliciter les clubs qui ont le potentiel pour remplacer Épinal. La hiérarchie sportive prime et, bien sûr, Strasbourg est le premier club légitime. »
La fédération française n’a d’ailleurs pas traîné pour prendre contact avec les éventuels prétendants, l’Étoile Noire ayant reçu hier soir par mail un courrier officiel. Mais si le club œuvre déjà à la composition de son groupe pour la saison prochaine (lire encadré) , il ne compte pas crier “retour” sur tous les toits comme cela.
« À ce jour, nous sommes en Division 1, mais nous allons bien sûr étudier la possibilité de pouvoir évoluer de nouveau en Magnus. On ne rejette pas cette opportunité, mais on sait qu’à budget équivalent, ça sera de nouveau compliqué », souligne le président strasbourgeois Jean-Paul Hohnadel.
La relégation sportive, en dehors d’erreurs de casting en début de saison, est forcément liée à la concurrence budgétaire avec les autres formations. Celle d’Épinal n’était de toute évidence pas saine – « On est relégué au terme d’un championnat qui a été faussé », appuie Jean-Paul Hohnadel –, mais la réalité financière dicte la loi sportive pour qui la respecte.
Le projet strasbourgeois, basé sur la formation locale et la place donnée aux jeunes en Magnus, ne pourra pas survivre sans augmentation de ses subsides. « Il y a un investissement qui est fait à Strasbourg sur la formation, ce qui n’est pas rien, et qui commence à porter ses fruits », pointe d’ailleurs Luc Tardif.
Si l’Étoile Noire sait qu’elle doit augmenter ses ressources privées – « Nous sommes prêts à accueillir tout investisseur désireux de faire grandir le hockey à Strasbourg », glisse Jean-Paul Hohnadel –, elle compte aussi sur le soutien de ses partenaires institutionnels. « On attend un signal fort des collectivités pour poursuivre notre route en Magnus », ne cache le président de l’Étoile Noire.
Ce matin, le club strasbourgeois ne sait pas encore s’il disputera une 13e saison consécutive au sein de l’élite. Celle-ci ne se pourra pas se faire à moindre prix…
(*) Relégué d’abord en D1 puis en D2, Dijon avait fini par déposer le bilan à la fin de l’été dernier.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeDim 20 Mai 2018 - 19:28

Un nouveau gardien à l'Etoile Noire
Alors que le club strasbourgeois et le gardien tchèque Jan Chabera ont décidé de ne pas poursuivre l'aventure ensemble, l'Etoile Noire a trouvé son remplaçant devant la cage pour la saison prochaine: le Slovaque Tomas Hiadlovsky, dont le nom va raviver quelques souvenirs à l'Iceberg.

Un Hiadlovsky peut donc en cacher un autre. Après avoir vibré devant les arrêts de son grand frère Vladimir, emblématique gardien de l'Etoile Noire durant neuf saisons avant de prendre sa retraite sportive au printemps 2017, les supporters strasbourgeois vont pouvoir soutenir le cadet de la famille. Tomas Hiadlovsky sera en effet le gardien pour la prochaine saison nous a confirmé ce dimanche 20 mai Jean-Paul Hohnadel, le président de l'Etoile Noire.
Formé comme son aîné au Dukla Trencin, dont il portait les couleurs la saison passée (il a également été prêté pour une pige de 11 matches au MHK Dubnica en 2e division) en élite slovaque (92,9% d'arrêts en 11 matches de saison régulière, 92,6% en 5 matches de play-offs), le gardien de 29 ans (1,81m, 79kg) avait disputé les Mondiaux U18 (4 matches,, 91,9% d'arrêts) en 2006 et n'était pas entré en jeu aux Mondiaux U20 en 2008.
Ce ne sera pas sa première expérience hors de la Slovaquie puisqu'il a évolué cinq ans en Grande-Bretagne, de 2012 à 2015 avec les Edinburgh Capitals (EIHL, l'élite britannique) et de 2015 à 2017 avec les Basingstoke Bison, avec qui il a décroché en 2016 le titre de champion en EPIHL, la deuxième division.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMar 29 Mai 2018 - 5:31

Deux recrues de plus
Le recrutement s’est un peu plus accéléré du côté de l’Étoile Noire avec l’annonce ce week-end des signatures de l’attaquant canadien Mitch Zion et du défenseur slovène Miha Logar.

Daniel Bourdages , le coach du club strasbourgeois, continue de peaufiner son groupe pour la saison prochaine. Ce week-end, deux nouveaux noms ont été couchés sur la liste des arrivées. Samedi, c’est celui de l’attaquant Mitch Zion (26 ans) qui était dévoilé. Le lendemain, l’Étoile Noire annonçait la signature du Slovène Miha Logar (22 ans).
Mitch Zion, natif d’Ottawa (1,78m, 82kg, gaucher), évolue au centre. Après ses années juniors et un court passage par l’université américaine de Clarkson en NCAA (2011/2012), il a intégré l’université canadienne de Carleton durant trois saisons (2013/14 à 2015/16), inscrivant 21 buts (34 assists ) en 77 matches.

« Mitch Zion met beaucoup d’intensité dans son jeu »

Après une première expérience pro en ECHL (3e échelon nord-américain) avec Brampton Beast (3 buts, 5 assists en 28 matches), il a rejoint cette saison la Division 1 et Briançon (6 buts, 13 assists en 15 matches), d’où Daniel Bourdages – alors qu’il s’intéressait au profil de l’international belge Bryan Kolodziejczyk, à Brest ces deux dernières saisons – n’a eu « que d’excellents échos ».
« J’ai fait un peu le tour pour avoir des retours sur les deux joueurs. Ce qu’il en ressort, c’est que Mitch est un joueur qui gagne beaucoup plus de combats, qui met énormément d’intensité et d’abnégation dans son jeu. C’est quelqu’un qui mouille le maillot, souligne le coach de l’Étoile Noire. C’est un centre qui va vite et qui joue très bien dans sa zone. »
À Strasbourg, il retrouvera son compatriote Scott Prier, qui évoluait en défense cette saison à Briançon.

« Miha Logar ne laissera personne indifférent »

Si Daniel Bourdages espère avancer sur deux nouvelles pistes pour son attaque, il a ajouté un nouveau défenseur dans son effectif : le Slovène Miha Logar, natif de Kranj (23 ans le 9 juin, 1,78m, 82kg, droitier).
Le jeune défenseur a disputé les Mondiaux U18 (en 2011, 2012, 2013) et U20 (2012, 2013, 2014, 2015). Il a démarré sa carrière pro avec l’Olimpjia Ljubljana (de 2014 à 2016) en EBEL, ligue d’élite autrichienne qui accueille des clubs de pays voisins (Slovénie, Italie, Hongrie, République tchèque).
Logar vient de disputer deux saisons à l’échelon inférieur (AlpsHL) avec le HDD Jesenice où il a pu exprimer sa créativité (12 buts, 20 assists en 40 matches de saison régulière cette année), remportant parallèlement un troisième titre de champion de Slovénie.
« Miha Logar, c’est le genre de défenseur rafraîchissant. Il aime faire le jeu, il est audacieux mais appliqué pour délivrer des passes précises aux attaquants, apprécie Daniel Bourdages. Il défend avec beaucoup d’anticipation. Il n’est pas là pour perdre du temps sur la glace et ne laissera personne indifférent. Il est jeune, sait qu’il doit bosser encore un peu plus son physique, mais il est prêt pour le niveau Magnus et je suis très content qu’il nous rejoigne. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeVen 8 Juin 2018 - 6:16

L’Étoile Noire repartira en Ligue Magnus la saison prochaine « Ça va accélérer le recrutement »
Après avoir officiellement annoncé qu’elle reprenait la place laissée vacante par Épinal en Ligue Magnus, l’Étoile Noire doit boucler son effectif pour disputer sa 13e saison consécutive au sein de l’élite française.
L’incertitude est levée. Sollicités par la fédération française dès l’annonce de la liquidation judiciaire du Gamyo d’Épinal, les dirigeants de l’Étoile Noire avaient annoncé vouloir avant tout trouver les garanties, auprès des collectivités et de leurs partenaires privés, pour repartir en Ligue Magnus.
Relégué sportivement de l’élite le 23 mars dernier – après une défaite (2-3) lors de la dernière journée de poule de maintien contre… Épinal –, le club strasbourgeois est désormais fixé : il disputera à partir de septembre une treizième saison consécutive en Ligue Magnus (sous réserve, comme les onze autres formations, que le dossier soit validé par la Commission Nationale de Suivi et de Contrôle de Gestion).
Si le club a déjà commencé à bâtir son effectif, ce dernier est loin d’être ficelé. La validation officialisée va sans doute permettre d’accélérer le processus. « Je me doutais quand même depuis un moment qu’on jouerait en Magnus, mais ça va être plus évident maintenant de convaincre les joueurs. Je m’attends à recevoir plus de propositions de la part des agents », souligne Daniel Bourdages, le coach de l’Étoile Noire.

« Élever encore notre degré de professionnalisme »

Si dans le laps de temps, elle n’a pas pu conserver certains de ses éléments sollicités par d’autres clubs de Magnus – Sébastien Trudeau à Mulhouse, Maxence Leroux à Chamonix, Paul Schmitt à Gap –, l’Étoile Noire va devoir trouver les bonnes pioches, notamment parmi les JFL (*).
À ce jour, l’effectif en compte officiellement quatre (les défenseurs Colin Morillon et Maxime Deplanque, les attaquants Romain Chapuis et Hugo Sarlin). C’est peu : il faut onze JFL, dont un gardien, sur chaque feuille de match. On imagine, au regard de l’attachement à son club formateur, que le capitaine Julien Burgert voudra rempiler. Mais si la chance donnée à la formation est au cœur du projet strasbourgeois et que le club pourra s’appuyer sur sa prometteuse jeune garde – on pense aux internationaux U18 Samuel Rousseau (attaquant), Aurélien Chausserie-Laprée (défenseur) et Adrien Vazzaz (gardien) –, l’Étoile Noire doit réussir à attirer des joueurs aguerris. Une “denrée” forcément rare à ce moment de la saison.
« Je dois trouver au moins deux JFL capables d’évoluer tout de suite en Ligue Magnus, ne cache pas Daniel Bourdages. J’espère que l’annonce va permettre d’accélérer le recrutement. Il y a déjà quelques dossiers que nous n’avons pas pu conclure. »
L’Étoile Noire doit donc rattraper un retard qu’elle a certes creusé elle-même en ratant le coche lors de la dernière journée de poule de maintien. Mais elle doit aussi saisir cette chance de repartir en Magnus pour créer une nouvelle dynamique.
« On a eu notre leçon. On doit être beaucoup mieux organisés à tous les niveaux et élever encore notre degré de professionnalisme, appuie Daniel Bourdages. On a la chance d’avoir une belle patinoire, de bonnes heures de glace, mais on doit s’améliorer pour mettre les joueurs dans les meilleures conditions possibles. On doit avoir un meilleur espace pour la musculation et les entraînements hors glace. Ce sont plus que des détails quand on vit ensemble presque tous les jours pendant huit mois. »
L’Étoile Noire va donc vivre une treizième saison de Ligue Magnus. Elle a déjà des airs de nouveau départ.
(*) Joueurs Formés Localement
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMar 26 Juin 2018 - 13:06

Le point à l’Étoile Noire Avec Burgert et Gonçalves
Julien Burgert, le capitaine de l’Étoile Noire, a prolongé en fin de semaine dernière pour une onzième saison consécutive avec le club strasbourgeois qui a confirmé hier le retour dans l’effectif de l’attaquant Anthony Gonçalves.
Alors qu’il est déjà le joueur qui a disputé le plus de matches de saison régulière (278) de l’histoire de l’Étoile Noire au sein de l’élite du hockey français, Julien Burgert va continuer à faire gonfler son record la saison prochaine.
À mi-saison, le natif de Colmar (27 ans, 1m81, 85kg) va franchir la barre des 300 matches de saison régulière. Toutes compétitions confondues (play-offs et Coupes), il compte tout de même plus de 400 matches sous le maillot de l’Étoile Noire.
S’il s’est posé des questions sur son avenir à l’issue de cette saison – le club a été relégué sportivement avant d’être repêché à la place du Gamyo d’Épinal, placé en liquidation judiciaire –, Julien Burgert ne se voyait pas vraiment de mettre fin à l’aventure.
« Je me suis posé la question de savoir si ce n’était pas le moment pour moi de tenter une nouvelle expérience, j’ai un peu hésité mais je n’ai pas cherché plus que cela non plus. Et j’ai eu des discussions avec Daniel (Bourdages) qui ont fini de me convaincre que je devais rester, dévoile l’attaquant (39 buts, 40 assists en championnat). Même en Division 1, je serai resté. Mais en parlant avec le président Jean-Paul Hohnadel, j’étais assez confiant qu’on allait repartir en Magnus. »
S’il est persuadé que la saison à venir « ne peut pas être pire » que celle vient de s’achever, Julien Burgert est conscient qu’il « faudra qu’un groupe fort se dessine rapidement » à la reprise mi-août.

Le retour de “Bolide”

Un groupe qui pourra compter sur l’abnégation sur la glace et la joie de vivre dans le vestiaire d’Anthony Gonçalves. L’attaquant de 25 ans (1m69, 72kg), surnommé “Bolide”, a déjà disputé deux saisons de Magnus sous le maillot de l’Étoile Noire (3 buts, 9 assists en 47 matches de saison régulière entre 2014 et 2016).
Après un passage par Dijon en 2016/2017, Anthony Gonçalves avait débuté la saison écoulée à Chamonix (2 buts en 19 matches) avant de revenir à Strasbourg où il avait joué avec la réserve en Division 2 (3 buts, 3 assists en 9 matches). « Je suis vraiment content de retrouver la Magnus, sourit le joueur. C’est comme un retour aux sources ! »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeVen 29 Juin 2018 - 6:43

Hockey sur glace - À l’Étoile Noire Stéphane Hohnadel nommé manager
Le club strasbourgeois a officialisé hier via un communiqué sur son site internet, la nomination de Stéphane Hohnadel au poste de manager général. « Après la saison difficile de l’an passé, 2018-2019 marque l’ouverture d’une ère nouvelle sur et hors de la glace », précise l’annonce.
Stéphane Hohnadel (40 ans), né à Strasbourg, n’a jamais porté en club un autre maillot que celui de sa ville natale. L’attaquant, dont le N.19 a été retiré et flotte à l’Iceberg, a connu tous les échelons du hockey français avec un titre de Division 1 et l’accession en Ligue Magnus en 2006, puis un titre de Division 3 et l’accession en Division 2 avec la réserve en 2012 avant de raccrocher les patins en 2013.
En tout, Stéphane Hohnadel, qui a également coaché les U22, a disputé 276 matches de saison régulière, dont 28 de Magnus (5 buts, 14 assists ) et 186 de D1 (90 buts, 106 assists ) sous le maillot de l’Étoile Noire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 11 Juil 2018 - 16:47

Attaque bouclée à l’Étoile Noire
Le club strasbourgeois s’est attaché les services de l’attaquant québécois Dany Potvin pour boucler son recrutement offensif pour la prochaine saison de Ligue Magnus.
L’ailier gauche de 26 ans (1,88m, 95kg), natif de St-Cyprien-de-Napierville, évoluera pour la première fois hors des frontières canadiennes. Potvin a disputé 109 matches (27 buts, 14 assists ) sur le circuit junior/majeur québécois avant d’intégrer l’université montréalaise de Concordia en 2012. Il a disputé quatre saisons de championnat universitaire canadien (106 matches, 40 buts, 46 assists ). Il a ensuite disputé deux saisons en LNAH (4e échelon canadien), dont celle qui vient de s’écouler avec les Éperviers de Sorel-Tracy (13 buts, 13 assists en 32 matches).
Si l’attaque de l’Étoile Noire est désormais complète, le club strasbourgeois cherche encore un défenseur pour finaliser son recrutement.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMar 14 Aoû 2018 - 6:06

Ligne Magnus - Reprise de l’entraînement à l’Étoile Noire Affamés !
Les joueurs de l’Étoile Noire ont transpiré pour la première fois de la saison hier matin, à la Cour de Honau, avant de rejoindre la patinoire de Colmar en soirée. L’objectif est clair : effacer le mauvais souvenir de la saison passée et s’offrir le plus tôt possible le maintien en Ligne Magnus.
Ils ont tremblé jusqu’à la mi-juillet avant d’avoir le verdict de la fédération française : les joueurs de l’Étoile Noire joueront bel et bien en Ligue Magnus en septembre. Depuis, Daniel Bourdages, l’indéboulonnable entraîneur de l’équipe pro (en place depuis 1991, soit 27 ans), et son staff se sont employés à reconstruire une équipe, déjà amputée de plusieurs joueurs… La faute à la pression mise par les clubs adverses.
Rien qui ne puisse miner le moral du Canadien. « Je suis plutôt optimiste (quant au recrutement) , même si j’attends de les voir un peu plus sur la glace, lance-t-il. Quand tu vois qu’ils arrivent tous avec trente minutes d’avance à l’entraînement, tu te dis que c’est de bon augure, qu’ils ne sont pas là pour rien. »
« Créer un bon groupe, avec un bon “spirit ” »
Sur le papier, le nouvel effectif a de quoi faire rêver. À commencer par le nouveau gardien, Tomas Hiadlovsky, petit frère de Vladimir qui a joué dix ans devant le but avec Strasbourg. On verra également Michal Duras, meilleur joueur du groupe la saison passée, qui a rempilé pour une saison, Radek Deyl, le Slovaque qui vivra sa première expérience en France, le très technique Dominik Fujerik, Scott Prier et Mitch Zion, qui ont déjà joué ensemble à Briançon.
Il y aura aussi Miha logar, le jeune international qui a joué les Mondiaux U18 et U20. La révélation de la saison ? Et pourquoi pas.
« Aujourd’hui (hier) , ils ont tous la banane, ils s’encouragent entre eux. » Le début d’une alchimie, déjà. Alchimie qui manquait la saison dernière. Le coach ne le dira qu’à demi-mot, mais pour Julien Burgert, le capitaine du navire qui a failli couler et qui entame sa onzième saison à Strasbourg, le constat est limpide. « L’an dernier, le groupe n’était pas homogène, pas soudé. Ça a créé des tensions… »
Pas question de retomber dans les mêmes travers. « On tire un trait sur le passé et on va s’employer à créer un bon groupe, avec un bon “spirit” (état d’esprit). »

« J’espère que la nouvelle équipe sera meilleure. En tout cas, j’y crois »

Le genre d’ambiance qui leur donnera envie de déplacer des montagnes, et surtout, de se maintenir en Ligne Magnus.
« Ce matin, c’était dur, sourit l’attaquant tchèque Michal Duras. Mais je suis content de commencer une nouvelle saison ici. J’espère que la nouvelle équipe sera meilleure. En tout cas, j’y crois. »
Pour créer cet esprit d’équipe si essentiel, le coach mise sur les séances hors-glace, inclues à la dernière minute dans le programme de la reprise (voir ci-contre). « C’est à nous ( le staff ) de créer des situations pour les forcer à travailler ensemble, à compter les uns sur les autres. »

« Il y a de l’orgueil dans ce groupe »

D’où l’importance du rôle de Nathan Haag, en charge de la préparation physique des joueurs. « Je vais tout faire pour les mettre en forme et améliorer leurs capacités physiques », explique le jeune stapsien, qui découvre le monde du sport professionnel. Pour faire émerger les chefs de file, il a scindé l’équipe en trois groupes, menés chaque jour par un leader différent. « Pour qu’il y ait un peu de challenge. »
« On sait qu’on sera le Petit Poucet de la Ligue Magnus, termine le coach. Mais il y a de l’orgueil dans ce groupe. L’objectif premier, c’est de se maintenir. » Le reste, ce sera du bonus. Et ils ont « faim de bonus ».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeJeu 13 Sep 2018 - 16:36

L’Étoile Noire de Strasbourg à l’assaut de sa 13e saison parmi l’élite Ne plus rien lâcher
Tombée sportivement la saison dernière mais repêchée après la dégringolade administrative du voisin spinalien, l’Étoile Noire entame sa 13e saison consécutive en Ligue Magnus avec la ferme intention de ne plus revivre pareils tourments.
La Ligue Magnus reprend ses droits demain et pour la treizième saison consécutive l’Étoile Noire – qui reçoit Amiens (20h) – fait partie des convives. À la fin du dernier exercice, le club strasbourgeois avait pourtant perdu son rond de serviette à la table de l’élite du hockey français.
Après une saison régulière moribonde, la poule de maintien avait entretenu l’espoir avec une série de cinq victoires consécutive avant un ultime revers, un soir où un Iceberg plein à craquer avait poussé en vain ses protégés à décrocher la précieuse victoire qui leur aurait assuré un maintien sportif.
« On doit redorer notre blason »
Ironie de l’histoire, ce triste soir du 23 mars, l’Étoile Noire avait chuté contre une équipe d’Épinal en sursis. Le voisin vosgien n’avait en effet plus les moyens depuis quelques mois de payer la note à la fin des repas et le convive, à défaut de pouvoir régler ses factures, a été évincé par la justice administrative de la liste des invités.
Une place récupérée après mure réflexion par l’Étoile Noire, qui, sans faire partie de ceux qui ont les moyens de lâcher les plus gros pourboires, ne méritait pas de perdre sa place dans le “club des douze”. De nouveau sur sa chaise, le club strasbourgeois veut montrer que son projet basé sur la formation et le temps de jeu donné aux jeunes tient la route. En gros, il ne compte pas passer pour le gamin qui a quitté la table des petits au mariage d’un cousin éloigné pour jouer à faire le grand à côté de la mariée.
« On a eu une réaction à l’intersaison. Il y a de nouvelles personnes à des nouveaux postes. Si on veut continuer à jouer à ce niveau-là, ça nous oblige à l’excellence à tous les niveaux, ne cache ainsi par Daniel Bourdages, l’emblématique coach de l’Étoile Noire. On avait sans doute perdu l’attractivité qu’on pouvait avoir en arrivant en Magnus. Or, la ville de Strasbourg reste un sacré atout et on se doit de la représenter au mieux. On doit redorer notre blason. »
Pour partir « à la reconquête » – dénomination choisie par le club dans sa communication pour aborder cette nouvelle saison –, Daniel Bourdages a profondément modifié son groupe, avec treize recrues et l’intégration de nouveaux jeunes.
Forcément, cette équipe-là n’est pas prête après quatre “petits” matches de préparation. Mais un mois après le début du camp d’entraînement, le coach sent qu’il a tapé juste dans le choix des hommes.

« On est une équipe qui va progresser »

« J’ai tellement envie qu’ils réussissent pour l’investissement qu’ils donnent. Pour un entraîneur, c’est hyper motivant un groupe comme celui-là, confie Daniel Bourdages. D’où on part, je ne peux pas le dire. On est probablement en bas de l’échelle, sans doute pas tout en bas non plus, mais on est une équipe qui va progresser. Elle a soif de cela. Ce sont vraiment des bons gars qui veulent se mettre au service de l’équipe. »
Il ne faudra pas attendre de cette fournée 2018/2019 qu’elle aille rivaliser avec les Rouen, Grenoble, Amiens ou encore Bordeaux (malgré ses 9 points de pénalité pour dépassement de sa masse salariale la saison passée) pour le titre de champion. Mais ce groupe-là n’entend pas subir le jeu.
« Les résultats viendront de notre acharnement, de notre sens du collectif, souligne Daniel Bourdages. On est, avec Gap, l’équipe la plus jeune (moins de 24 ans de moyenne d’âge, ndlr) , il faudra de la cohésion défensive et du caractère. Mais on a les joueurs pour cela. »
Dans une Ligue Magnus toujours plus dense, les Strasbourgeois ne devront rien lâcher. C’est aussi pour cela qu’ils ont été choisis.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeJeu 13 Sep 2018 - 16:39

L’Étoile Noire de Strasbourg L’Étoile Noire de Strasbourgwww.dna.fr/images/F7750556-D612-4324-A298-3EFF400F4A8A/DNA_v0_06/l-etoile-noire-de-strasbourg-1536779387.jpg" /> L’Étoile Noire de Strasbourg
.
Les Lions de Lyon Les Lions de Lyonwww.dna.fr/images/E05562E1-9A24-4DFC-86A7-7A8772C80060/DNA_v0_06/les-lions-de-lyon-1536779391.jpg" /> Les Lions de Lyon
.
Les Rapaces de Gap Les Rapaces de Gapwww.dna.fr/images/9B3025B5-15E2-4F60-88CE-ECA961962E8D/DNA_v0_06/les-rapaces-de-gap-1536779390.jpg" /> Les Rapaces de Gap
.
Les Boxers de Bordeaux Les Boxers de Bordeauxwww.dna.fr/images/CD19C2CC-0835-4DCF-AD54-7187598C8286/DNA_v0_06/les-boxers-de-bordeaux-1536779389.jpg" /> Les Boxers de Bordeaux
.
Les Brûleurs de loups de Grenoble Les Brûleurs de loups de Grenoblewww.dna.fr/images/FD59C5E1-87F9-4C04-910E-8CB54A16B58F/DNA_v0_06/les-bruleurs-de-loups-de-grenoble-1536779391.jpg" /> Les Brûleurs de loups de Grenoble
.
Les Ducs d’Angers Les Ducs d’Angerswww.dna.fr/images/DDFBA0B4-C458-4C25-AD1F-048CCDC1773D/DNA_v0_06/les-ducs-d-angers-1536779388.jpg" /> Les Ducs d’Angers
.
Les Pionniers de Chamonix Les Pionniers de Chamonixwww.dna.fr/images/1196B9D9-9F9E-4099-9597-85CFE552D77A/DNA_v0_06/les-pionniers-de-chamonix-1536779390.jpg" /> Les Pionniers de Chamonix
.
Les Aigles de Nice Les Aigles de Nicewww.dna.fr/images/353B71B5-3AA2-4007-B5FE-BC4E61C1AE55/DNA_v0_06/les-aigles-de-nice-1536779391.jpg" /> Les Aigles de Nice
.
Les Dragons de Rouen Les Dragons de Rouenwww.dna.fr/images/325A08B1-7869-46DB-9736-A89661236039/DNA_v0_06/les-dragons-de-rouen-1536779392.jpg" /> Les Dragons de Rouen


.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 15 Sep 2018 - 13:08

Ligue Magnus (1re journée):2018/2019
Strasbourg – Amiens (2-3 a.pr.) Un point prometteur
L’Étoile Noire a affiché de belles promesses pour son premier match de Magnus, mais a dû s’incliner en prolongation (2-3) contre des Gothiques qui s’en tirent bien.
Les joueurs de l’Étoile Noire étrennaient hier soir leur nouveau maillot, totalement repensé par rapport aux saisons précédentes, le logo du club étant idéalement mis en évidence et non plus planqué discrètement dans un coin. Une vraie réussite !
De quoi galvaniser les hommes de Daniel Bourdages, opposés devant leur public à une solide équipe amiénoise, qui a gardé une grosse ossature de la formation demi-finaliste des play-offs la saison passée.
Splendide deuxième but
Mais si les Gothiques ont ouvert le score en supériorité numérique – après une altercation entre Potvin, le robuste attaquant strasbourgeois, et Romand (9’22”) – sur un shoot dans le slot de Matima imparable pour Hiadlovsky (0-1, 9’39”), les joueurs de l’Étoile Noire ont fait plus que montrer du caractère.
Il s’en est fallu de peu pour que Fujerik égalise, mais l’ex-Spinalien a raté le cadre en bout d’échappée (11e’ ). Les Strasbourgeois n’ont ensuite pas réussi à tromper la vigilance de Buysse, malgré quatre minutes consécutives en supériorité numérique (14’05”), le gardien des Gothiques se signalant en repoussant un lancer de Prier avant de bloquer la tentative au rebond de Chabert (18e’ ).
L’Iceberg ne va pas tarder à apprécier les qualités de la nouvelle mouture de ses protégés. Bien en place dans leur zone, les Strasbourgeois se projettent vite en attaque: Amiens est débordé sur un contre à quatre contre un conclu avec autorité par Logar (1-1, 24’01”).
Les joueurs de Daniel Bourdages insistent: Duras lance Chabert en zone offensive, ce dernier fond derrière la cage amiénoise, trouve une passe improbable du revers pour Havlicek qui surgit au premier poteau pour tromper Buysse (2-1, 28’15”). Splendide !
Piqués dans leur orgueil, les Gothiques vont tenter de pousser pour égaliser mais sans montrer plus qu’ils ont les moyens d’inverser le cours de ce match, malgré plusieurs supériorités numériques (29e’ , 32e’ , 47e’ ).

La transversale de Buysse

Les Strasbourgeois défendent leur but d’avance, Hiadlovsky tient la baraque devant son but à l’image de ce superbe réflexe sur un palet dévié dans le slot (53e’ ). Malheureusement, sur une action entachée d’un hors-jeu – Havlicek va écoper d’une méconduite de match pour avoir ensuite exprimé son mécontentement avec trop de véhémence auprès de M. Bliek –, les Gothiques vont égaliser sur un shoot puissant de Giroux (2-2, 54’35”).
Malgré une double supériorité numérique d’une trentaine de secondes (59’25”), les Strasbourgeois ne parviennent pas à s’éviter une prolongation. Ils vont y frôler la victoire sur cette tentative de Denomme qui fracasse la transversale de Buysse, battu sur le coup (67e’ ). Dans la foulée, West plombe l’ambiance en trompant en deux temps Hiadlovsky (2-3 a.p.).
L’Étoile Noire doit se contenter d’un petit point quand elle pensait filer vers un premier succès dans le temps réglementaire quelques instants plus tôt. Il n’empêche que ce point-là est porteur de promesses intéressantes pour la suite.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeMer 19 Sep 2018 - 10:20

Ligue Magnus -

Deuxième journée :
Nice – Strasbourg (6-1) Dans le dur
L’Étoile Noire a enchaîné un deuxième revers en deux journées, hier soir à Nice (6-1). Après un premier tiers réussi, les Strasbourgeois ont craqué physiquement.
Quand l’intensité se veut le squelette du fonds de jeu, forcément, le match est plaisant. Surtout quand le constat vaut pour les deux formations alignées sur le glaçon.
C’est simple, l’ennui n’a pas eu de billet hier soir à Jean-Bouin. Il est resté à quai dans un duel où Nice est ressorti avec les lauriers. Pourtant, la mise en route a été pénible. Les Aigles ont suivi leur plan de bataille, en « prenant à la gorge » Chapuis et les siens, comme l’avait promis Stan Sutor, mais le déchet technique a failli expédier le NHE et son coach dans le précipice.
Hiadlovsky blessé
C’est d’ailleurs d’un cadeau de Perttilä qu’est venue la première étincelle. Un palet abandonné en zone neutre, un décalage de Zion pour Morillon, un poteau rentrant et les Niçois ont couru après le score (0-1, 5e ).
Perturbés dans leurs sorties de zone par le pressing bas-rhinois, mis en danger par la vitesse du contre adverse, les partenaires de Vrielynck ont eu grandement besoin de la première pause pour se remettre le cerveau à l’endroit. Et comme à Chamonix samedi dernier (2 buts inscrits pour un succès 3-2), le T2 a été l’exutoire azuréen.
Longtemps dans la confusion entre vitesse et précipitation, le NHE a sorti le sang-froid de son chapeau. Au bon moment. Hiadlovsky, le portier alsacien, jusqu’à sa sortie sur blessure dans le T3 après un choc avec Rajamäki, sa défense ou Fritz sur sa ligne ont eu beau retarder l’échéance, Nice avait pris les commandes à la 40e.
Hrehorcak, dans un trou de souris (1-1, 26e ) puis Bergeron sous la barre, en force et après un gros travail de Thomas derrière la cage (2-1, 36e ), concrétisaient la supériorité “rouge et noir”. La troupe à Duras a péché physiquement, cédé à la frustration et accumulé les prisons. Le pressing a disparu et Nice a joué à sa guise. Bien aidé par le pauvre Vazzaz.
À 17ans, le remplaçant de HIadlovsky, pour son premier match en Magnus, a offert un rebond et le but du 3-1 à Perttilä (45e ). Un tournant et le début du récital finlandais. Le même Perttilä a arraché son doublé, tout comme Rajamäki (6-1, 57e ). Ces deux-là se trouvent les yeux fermés. Strasbourg n’y était plus.

« Quand c’est seulement sifflé d’un côté, c’est frustrant »

« Vous avez vu l’arbitrage ? Quand c’est seulement sifflé d’un côté, c’est frustrant, a pesté Daniel Bourdages, le coach alsacien. La faute qu’on nous siffle et qui amène le 3-1 est aberrante. À 2-1, nous étions contents. Là, c’est la punition. Puis Hiadlovsky se blesse… C’est le dos… Dans quel état d’esprit je suis après ces deux défaites ? On est l’équipe la plus jeune, avec le plus petit budget. On est là pour progresser. Il reste 42 matches. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeSam 22 Sep 2018 - 6:11

Ligue Magnus (3e journée) :
Strasbourg – Mulhouse (4-1)

Leçon strasbourgeoise
C’est une leçon d’envie et de détermination qu’ont livré les joueurs de l’Étoile Noire contre le rival mulhousien. Dans l’engagement, dans l’intensité dans les duels, les Scorpions n’ont jamais haussé le curseur et les Strasbourgeois ont pu cueillir le fruit d’une victoire on ne peut plus méritée.
«Quand tu joues contre trois internationaux français ( Yorick Treille, Damien Raux et Kévin Hecquefeuille, NDLR ) ou des joueurs comme Draper, Trudeau ou Vigners, si tu ne mets pas assez d’intensité, tu sais que tu vas te faire bouffer. On a pris notre adversaire très au sérieux et on a fait un match quasi parfait, ne pouvait qu’apprécier Daniel Bourdages. Tout m’a plu, on a été rigoureux en infériorité numérique, efficace en power play. Or, un tel match se joue souvent sur les unités spéciales.»
La preuve, après avoir muselé un power play mulhousien assez stérile (8’52”, 11’38”), l’Étoile Noire a profité de sa deuxième supériorité numérique du match pour ouvrir le score par Duras. Trouvé plein axe, le Tchèque trompe Surek à mi-hauteur et place les Strasbourgeois, logiquement, sur orbite (1-0, 16’47”).
Assommés en fin de deuxième période
Duras, intenable hier soir, va récidiver – à cinq contre cinq cette fois – dès le retour des vestiaires sur un shoot entre les cercles, légèrement dévié, qui surprend Surek (2-0, 20’36”). Les Scorpions vont tenter de réagir mais quand ils ne sont pas trop brouillons offensivement, ils butent sur un Hiadlovsky on fire!
Remis de son choc au dos à Nice mardi, le gardien slovaque va écœurer les hommes de Christer Eriksson – notamment Vigners en échappée (23e’ ) puis Nikkilä malgré un lancer puissant (27e’ ) – avant d’avoir de la réussite pour éviter que le palet, dévié par un de ses défenseurs, file sous sa transversale (33e’ ).
Les Mulhousiens se crispent, accumulent les fautes et vont se faire assommer en fin de deuxième période. À trois contre cinq, ils ne peuvent empêcher Deyl d’expédier un missile au fond des filets de Surek (3-0, 37’50”) puis craquent sur la pénalité suivante, Fujerik nettoyant la lucarne droite du portier mulhousien (4-0, 38’53”).
Sans l’une ou l’autre maladresse – notamment les ratés de Prier (37e’ ) et Potvin (39e’ ) alors qu’ils avaient la cage grande ouverte – l’addition aurait dû être plus corsée. Ça ne sera finalement pas si grave, les Scorpions ne trouvant pas la solution pour faire déjouer des Strasbourgeois bien en place pour contrôler leur avance.
Ils ne vont plus la creuser, n’exploitant pas près d’une minute trente de double supériorité numérique (49’44”) pour mettre un peu plus le couvercle sur la partie. Dans la foulée, Vigners relance (un peu) les espoirs mulhousiens en ajustant la lucarne gauche de Hiadlovsky à bout portant (4-1, 51’51”).
Un dernier power play des Scorpions (56e’ ) ne donnera rien, Hecquefeuille butant de loin à deux reprises sur Hiadlovsky. L’Étoile Noire décroche sa première victoire de la saison et double son adversaire au classement. Après trois journées, c’est anecdotique. Gagner le derby devant son public l’est nettement moins. C’est ce qu’on retiendra de cette leçon strasbourgeoise.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitimeDim 23 Sep 2018 - 6:49

Ligue Magnus (3e journée) :
après Strasbourg – Mulhouse (4-1)

La suite, vite !
En décrochant avec autorité son premier succès en Ligue Magnus vendredi soir contre les Scorpions de Mulhouse (4-1), l’Étoile Noire a réellement lancé sa saison. Les Strasbourgeois comptent maintenant entretenir cette dynamique.
Parmi les noms des 21 joueurs couchés sur la feuille de match de l’Étoile Noire vendredi soir, seul un tiers a connu les affres de la saison dernière.
Ces sept-là (*) – qui avaient dû attendre la 19e journée de championnat, et un déplacement à... Mulhouse, pour goûter, enfin, aux joies de la victoire – affichaient un sourire un peu plus large que leurs quatorze coéquipiers du soir (sans compter les blessés Dylan Denomme et Mitch Zion). En décrochant leur premier succès après trois journées, le “club des sept” a quelque part exorcisé ce triste passé.
« On a réussi à bien appliquer ce qu’on a travaillé »
« Savoir que tu sais gagner, c’est quelque chose d’important dans un groupe. Quand tu enchaînes les défaites, c’est impossible de travailler sereinement à l’entraînement. Ceux qui l’ont vécu la saison dernière savent qu’ils ne veulent plus revivre ça, appuie Julien Burgert, le joueur le plus capé de l’histoire de l’Étoile Noire en Ligue Magnus (348e match hier soir à seulement 27 ans). Alors, oui, pour ceux qui étaient là la saison dernière, ça fait du bien de gagner rapidement. Mais c’est aussi valable pour tout le groupe actuel. Il y avait déjà une très bonne ambiance entre nous et là, ça nous booste encore plus. »
La page de la saison passée ne va pas être définitivement tournée avec cette victoire dans le derby. Elle pose d’abord les bases d’un renouveau. Preuve d’ailleurs de cette reconstruction, vendredi soir, huit des Scorpions alignés (Hugues Cruchandeau, Jordan Draper, Hubert Genest, Pierrick Hoehe, Kévin Lorcher, Roope Nikkilä, Sébastien Trudeau et Rolands Vigners) ont un jour porté le maillot de l’Étoile Noire. Soit un de plus que les sept rescapés strasbourgeois de la saison dernière.

«Tout le monde a été impliqué»

« On est quelques-uns à bien se connaître entre les deux équipes. En face, ça reste des potes en dehors de la glace, mais une fois en match, il n’y a plus de copains. Mais on ne peut pas dire qu’on avait un avantage en connaissant un peu mieux notre adversaire, estime Julien Burgert. Plus de la moitié de notre équipe n’avait jamais joué ce derby en Magnus. Je pense juste que tout le monde dans le groupe a été très impliqué pour aller gagner ce match. On ne leur a pas laissé grand-chose. C’est ça qui a fait notre force. »
Les Strasbourgeois sont plongés dans le présent et c’est avant tout les points lâchés lors des deux premiers matches qui leur restaient en travers de la gorge.
« On voulait se rattraper après avoir perdu en prolongation contre Amiens alors qu’on menait à cinq minutes de la fin du temps réglementaire (défaite 2-3 en prolongation en ouverture du championnat, NDLR) et après le match compliqué à Nice (défaite 6-1, NDLR) , rappelle Julien Burgert. Gagner ce match, ça va nous libérer. Maintenant, on espère garder cette dynamique. »
Ce derby, les Strasbourgeois ne l’ont pourtant pas préparé dans la sérénité la plus totale, avec des alignements bouleversés par les absences de Dylan Denomme et Mitch Zion. Sur la glace vendredi, rien de tout cela s’est vu.
« Tout le monde s’investit à l’entraînement et hier (vendredi) , on a réussi à appliquer ce qu’on a travaillé, apprécie l’attaquant de l’Étoile Noire impliqué sur le but du 4-0 en fin de deuxième période. C’est encourageant pour la suite. »
La suite, ça sera dès mardi avec un déplacement périlleux chez le leader grenoblois. « On va se battre pour prendre des points contre n’importe qui », assure Julien Burgert.
La saveur de la victoire fraîchement en bouche, les Strasbourgeois n’ont pas envie de la laisser rapidement s’évaporer.
(*) Julien Burgert, Romain Chapuis, Aurélien Chausserie-Laprée, Maxime Deplanque, Michal Duras, Colin Morillon et Samuel Rousseau.
dna
Contenu sponsorisé


Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty

Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Etoile Noire de Strasbourg   Etoile Noire de Strasbourg - Page 15 I_icon_minitime

 

Etoile Noire de Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-