Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
AuteurMessage
DarkScream1982
Débutant
Nombre de messages : 16
Date d'inscription : 14/01/2012

Informations
Club préféré: FC Thun, RC Strasbourg, RC Lens, Erzgebirge Aue
Profession: Imprimeur
http://www.fcthun.ch/   ---   http://www.racing1906.com/   ---

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Jeu 19 Jan 2012 - 20:54

Alors, qui va regarder cette année Le Hobbit ?
K4is3rt0m
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 17313
Age : 27
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 20/07/2006
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Etudiant

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Ven 20 Jan 2012 - 15:40

Un bon bouquin, moins dense que le Seigneur des Anneaux par ailleurs. Reste à voir ce que donnera l'adaptation, mais je pense que j'irai le regarder.
Mercure
Joueur de CFA 2
avatar Masculin Nombre de messages : 1087
Localisation : Alsace
Date d'inscription : 07/06/2011
Humeur : relaxé

Informations
Club préféré: RCS, Monaco
Profession: Lycéen

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 3 Nov 2012 - 11:25

Ça y est, j'ai enfin vu la trilogie Seigneur des Anneaux en version longue. Je m'attendais à une histoire vraiment compliquée à comprendre mais en fait non. Les films sont bien mais pas excellents. Faudra peut-être que je me penche sur les livres.


Sinon j'ai emprunté récemment et ai vu 12 hommes en colère (film de 1957), très très bon film, quelqu'un l'a vu ?
Poncho
Champion d'Europe
Masculin Nombre de messages : 22352
Age : 46
Date d'inscription : 28/11/2008

Informations
Club préféré: RC Strasbourg
Profession: Sur la route....

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 19 Juin 2013 - 12:04

Je sais du déjà vu mais bon C. Nolan y ayant participé ça ne peut qu'être du très bon ciné Twisted Evil

Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 19 Juin 2013 - 23:56

Transformer le titre légendaire de "Superman" en cet affreux "Man of Steel" ! Quelle horreur ! Bon, de là, le film est sans doute potable mais je voulais quand même exprimer un petit CDG.yes

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38350
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Dim 18 Mai 2014 - 8:27

CINEMA Film sur DSK : Anne Sinclair parle de «dégoût» mais n’attaque pas en justice
le 18/05/2014 à 14:32 Alsace


Après la diffusion samedi soir à Cannes de "Welcome to New York", l’ex-épouse de Dominique Strauss-Kahn, Anne Sinclair, a exprimé son «dégoût» pour le film inspiré de l’affaire du Sofitel, tout en indiquant qu’elle ne pourvoirait pas en justice, car elle «vomit» la «saleté» mais ne l’attaque pas.
«Comme le personnage de Simone dans le film +Welcome to New York+ prétend me représenter, je veux seulement dire ici mon dégoût (...) Je ne ferai pas à MM. Ferrara et Maraval le plaisir de les attaquer en justice (...) Je n’attaque pas la saleté, je la vomis», déclare la journaliste sur le site français du Huffington Post qu’elle dirige.

.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Lun 2 Nov 2015 - 4:23

Intéressant le film que j'ai vu dimanche dernier (il y a une semaine en fait) Seul sur Mars de Ridley Scott.
Ou comment s'en sortir quand les secours sont à 225 millions de kms de vous...

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38350
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 6 Fév 2016 - 2:55

En Alsace, les multiplexes continuent de grossir
Aujourd’hui, pour répondre aux nouveaux besoins d’une clientèle de plus en plus exigeante, les multiplexes, des immenses cinémas de plus de huit salles et 1 000 places, poussent comme des champignons. L’Alsace n’est pas épargnée par le phénomène. Actuellement, on y dénombre six mégastructures. Trois projets sont également dans les tuyaux.

C’est sans aucun doute un paradoxe : alors que la fréquentation des salles obscures est en baisse (en 2015, Star Wars VII et ses dix millions d’entrées n’ont pas suffi à inverser la tendance et les ventes de billets ont baissé de 1,4 % en France, selon le Centre National du Cinéma), que les ménages s’équipent de home-vidéo pour pouvoir découvrir les derniers blockbusters sur écran géant, les opérateurs de cinéma continuent d’investir, pris dans une sorte de tourbillon.
Avec ses désormais 14 salles, 2 980 sièges et son parking gratuit de 1 250 places, le Pathé-Brumath est un géant du cinéma situé à l’intersection des autoroutes A4 et A340. En 1999, il fut le premier multiplexe à s’installer dans la région. Il vient d’investir trois millions d’euros dans la construction de deux petites salles de 90 places afin de conquérir un autre public. « Ces espaces vont nous permettre d’améliorer la programmation et de proposer des films plus pointus dans des espaces plus intimistes », explique Nadine Mehl, la directrice du cinéma.

Des nouvelles salles… pour les films d’art et essai

À Dorlisheim, le cinéma du Trèfle, un multiplexe de neuf salles, voit lui aussi les choses en grand. Cinq millions d’euros ont été dépensés pour la construction de quatre nouvelles salles, 300 fauteuils et un espace VIP à louer. Plus au Nord, le Megarex de Haguenau se dotera de deux nouvelles salles d’ici fin 2016. « Avec nos huit salles actuelles, on coince souvent au niveau de la programmation et la demande est forte », explique Philippe Wernet, le gérant. Contrairement à la tendance nationale, la fréquentation du Megarex a augmenté de 5 % en 2015, pour atteindre 336 000 tickets vendus. « Si on atteint ces chiffres, c’est parce qu’on diffuse en priorité les blockbusters, mais du coup, il n’y a plus de salles disponibles pour les films d’art et d’essai. Les deux nouvelles salles vont nous permettre de changer ça. »

L’installation de ces cinémas géants dans la région n’a pas toujours été facile, à l’image du Kinepolis de Mulhouse. Lors de sa construction, en 1999, des associations de commerçants avaient tenté d’empêcher son ouverture, par crainte qu’il ne détruise les cinémas de l’avenue de Colmar et les autres petits commerces. Trois ans plus tard, les craintes s’étaient vérifiées avec la fermeture de deux cinémas mis en difficulté, le Gaumont Rio et le Palace, laissant le centre de Mulhouse dépourvu de salles.

À Cernay et Wittenheim, dans le sud de l’Alsace, l’optimisme règne : les deux projets de multiplexes en cours ramèneront le public sur le chemin des salles. Robert Laborie, directeur du développement de CGR, un groupe déjà propriétaire d’un complexe de douze salles à Colmar, explique : « Le secteur est sous équipé et les gens ne vont pas au cinéma à Mulhouse [distante d’une vingtaine de kilomètres, NDLR], la ville a perdu énormément de spectateurs, les cinémas sont loin et vieillissants ». Un sentiment partagé par le député-maire (Les Rép.) de la ville, Michel Sordi : « Le secteur de Cernay est sous-équipé en cinémas. Il y a 110 personnes par fauteuil, deux fois plus que dans l’ensemble du département ». Forcément, à Mulhouse, Mathilde Godard, directrice du Kinepolis, n’est pas aussi catégorique : « Nos clients viennent d’un périmètre de 30 kilomètres, ce qui inclut Cernay, et notre fréquentation suit la tendance nationale. » Le projet cernéen porte sur un complexe de 1 800 fauteuils répartis en dix salles. Un investissement censé attirer d’autres équipements qui prendront place dans la friche Hymer : hôtel, restaurants, pôle médical, crèche d’entreprises, espace de jeux…

À Wittenheim, à quinze kilomètres à peine, le groupe Cinéville, présent dans l’Ouest et le Nord de la France, veut également investir sur un projet de dix salles et 1 950 fauteuils du côté de l’ancien carreau Anna, là même où est déjà présent le groupe Décathlon, qui entend créer ici un site dédié aux loisirs. « Il y a un public à reconquérir en proposant une offre de proximité, explique le maire de la ville Antoine Homé (PS).
Ce projet n’est pas en concurrence avec les autres multiplexes de la région, on vise la clientèle locale qui ne va plus au cinéma parce qu’il n’y a pas assez de salles. » Inconnu dans l’Est de la France, le groupe Cinéville s’inscrit pourtant dans le Top 5 des opérateurs de cinéma en France (13 établissements, 106 salles). Son directeur général, Yves Sutter, explique le choix de s’installer à Wittenheim : « Nous nous sommes intéressés à la région après avoir constaté que Mulhouse avait une fréquentation cinématographique de 30 % inférieure à ce qu’elle devrait être.
Cela signifie qu’il y a un potentiel de croissance de marché. Notre ambition est de répondre à une demande des spectateurs qui ne vont pas assez ou pas du tout au ciné ». Une récente étude, menée dans des agglomérations comparables à celle de Mulhouse, a démontré que le modèle le plus répandu était celui de villes possédant deux multiplexes : l’un en centre-ville, l’autre en périphérie. Wittenheim serait le pendant « périphérique » du Kinépolis mulhousien.

Mardi, la commission départementale d’aménagement commercial a toutefois rejeté les projets de Cernay et Wittenheim, sans en communiquer les raisons. Mais les deux multiplexes ne sont pas enterrés, CGR et Cinéville prévoient de déposer un recours, renvoyant la décision à l’été prochain.

À Sélestat, le petit cinéma veut devenir grand

Plus au nord, et dans le Bas-Rhin, à Sélestat, un multiplexe devrait voir le jour d’ici deux à quatre ans, en fonction des aléas. La Ville a dans un premier temps préempté le terrain abritant un ancien supermarché proche de tous les grands axes routiers. Elle souhaite ainsi éviter de voir l’entrée sud transformée en zone commerciale.
Dans un second temps, elle encourage un projet que Jean-Philippe Hochwelker nourrit depuis dix ans. Ce dernier exploite déjà le Sélect, trois salles en centre-ville, mais l’outil qui existe depuis 1957 est devenu trop exigu.
Il souhaite une dizaine de salles au total sur la ville, dont ce fameux multiplexe « à l’échelle de Sélestat, et pensé pour lui donner une âme ». Chiffres à l’appui, il l’assure : « le potentiel public est de 85 000 à 90 000 personnes, contre 30-35 000 pour le cinéma de centre-ville. Si ce n’est pas moi qui le fais, ce sera quelqu’un d’autre », sous-entendu : un « blockbuster » de l’exploitation de salles… Un bowling – outil qui n’existe pas à Sélestat -, des espaces de loisirs, de restauration devraient accompagner la création du multiplexe pour créer une véritable zone de loisirs et de culture.
Si ces trois projets voient le jour, l’Alsace comptera neuf multiplexes, au sens où les définit le Centre national du cinéma.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 23 Mar 2016 - 7:18

"La vache", une sorte de remake contemporain du célébrissime La Vache et le Prisonnier du non-moins célébrissime Fernandel.
Un film aussi qui peut réconcilier définitivement la France et l'Algérie, je trouve.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18655
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 23 Mar 2016 - 7:23

le trèfle à Dorlisheim, une réussite.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 23 Mar 2016 - 7:27

Prêt de l'hypermarché à Dorli, je suppose? Ça fait si longtemps  j'ai l'impression que je ne suis plus passé par Molsheim.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38350
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Mer 23 Mar 2016 - 12:00

Je n'y ai pas encore mis les pieds (cinéma), par contre mon épouse oui, surtout avec les petits enfants.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38350
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Sam 13 Aoû 2016 - 11:28

TÉLÉVISION

 Esprits criminels: Thomas Gibson définitivement licencié!

Thomas Gibson, alias Aaron Hotchner à l'écran, n'apparaîtra plus dans "Esprits criminels".
Au départ, il avait seulement été suspendu quelques épisodes... mais la sentence, définitive, est tombée: après une altercation sur le plateau, l'acteur Thomas Gibson, qui joue Aaron Hotchner dans Esprits criminels (TF1), a été licencié.

Un défi aux scénaristes

Vendredi, les producteurs ont annoncé le renvoi de la star: "Thomas Gibson a été licencié "d'Esprits criminels". Les détails concernant le départ de son personnage de la série seront annoncés à une date ultérieure", expliquent-ils.
Il est vrai que sa disparition soudaine, en plein tournage de la saison 12, semble être un véritable défi pour les scénaristes... Que va devenir Aaron Hotchner à l'écran? Remplacé? Soudainement décédé? Exilé?

Face à un producteur "agressif", selon Gibson

L’acteur Thomas Gibson, 54 ans, a tenté de justifier son accès de violence par "l'agressivité" du producteur à qui il s'en était pris: "Il y a eu un désaccord, et je regrette ce qu'il s'est passé. Nous voulons tous travailler en équipe pour faire la meilleure série possible. Nous l'avons toujours fait et le ferons toujours", avait-il déclaré.

"J'adore Esprits criminels"

Mais ses explications n'auront pas suffi à sa réintégration. Averti de son départ, il s'est confié à TMZ, pour faire ses adieux: "J'adore "Esprits criminels", j'ai mis mon cœur et mon âme dedans pendant ces douze dernières années. J'ai espéré y participer jusqu'à la fin, mais ce ne sera pas possible maintenant. J'aimerais dire merci aux scénaristes, producteurs, acteurs, et notre fantastique équipe, et le plus important aux meilleurs fans que la série ait pu avoir."
Dna

Série que j'aime bien , je regarde presque toutes les épisodes , si le temps me le permet.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38350
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   Ven 9 Déc 2016 - 5:54

Cinéma -
Le dernier géant de Hollywood est né le 9 décembre 1916 Kirk Douglas fête ses 100 ans


Légende vivante du 7e art, l’éternel Spartacus du film de Kubrick est à peine plus jeune que le cinéma. Le siècle de sa vie raconte la carrière d’un immense acteur, à la filmographie illustre.
Tout le monde veut connaître son secret de jouvence. Le cinéma ? Pour avoir joué dans 92 films en plus de 60 ans de carrière, Kirk Douglas a eu de nombreuses vies, mais il n’avance qu’une explication romantique à sa remarquable longévité. C’est l’amour, assure la star, qui lui permet de fêter aujourd’hui son centième anniversaire, son « merveilleux mariage » de plus de six décennies avec sa deuxième épouse Anne, nonagénaire de 97 ans. Elle l’a inspiré et aidé à affronter le temps, à se remettre d’un accident vasculaire cérébral en 1996.

Parti de rien

Les sentiers de la gloire de Kirk Douglas, né Issur Danielovitch Demsky dans la pauvreté la plus totale, ont été tracés par un rêve américain. L’histoire d’un gamin parti de rien, arrivé à tout, icône vivante du cinéma américain, et son dernier géant. « Rien », cela voulait dire être le fils d’un immigrant juif de Russie, illettré, dans la ville WASP d’Amsterdam, État de New York, à 55 kilomètres au nord-ouest d’Albany. Cela voulait dire vivre dans l’East End, de l’autre côté de la ville, loin de Market Hill où vivaient les riches. « Rien », cela voulait dire vivre au 46 Eagle Street, dans une minuscule maison en planches grises de deux étages, la dernière maison d’une rue en pente, près des usines, des voies de chemin de fer et de la Mohawk.
Dans ses mémoires publiées en France en 1989, Kirk Douglas a raconté ce rêve américain. Comment lui, Le Fils du chiffonnier – le titre de son autobiographie – s’est battu pour faire des études, avant de monter sur les planches au théâtre où il changera de nom, avant de conquérir Hollywood.
Dans ce livre ouvert sur sa vie passent les personnages et les rôles qui l’ont consacré, en 1956 le génial et torturé Van Gogh filmé par Vincente Minnelli et George Cukor, en 1960 l’esclave rebelle devenu gladiateur Spartacus , péplum titanesque réalisé par Stanley Kubrick, pour lequel il avait été le colonel Dax des Sentiers de la gloire.
À l’arrière-plan passent aussi ses conquêtes avec quelques-unes des plus grandes actrices (Joan Crawford, Marlène Dietrich, Rita Hayworth), aussi ses belles amitiés avec d’autres stars masculines (Burt Lancaster, Frank Sinatra, John Wayne).
Le vieil homme retiré des plateaux a aujourd’hui 100 ans. On célèbre avec lui sa gloire éternelle : 50 millions de spectateurs à travers le monde, depuis le premier film en 1946 ( L’Emprise du crime ) jusqu’au dernier en 2008, ( Meurtre à l’Empire State Building ). En 1999, l’American Film Institute l’avait classé dans son palmarès des acteurs de légendes entre Orson Welles et James Dean. Des monstres sacrés, il est le dernier. Un centenaire de l’âge d’or de Hollywood.
dna
.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Cinéma   

 

Cinéma

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette-