Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Handball

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 48545
Date d'inscription : 25/11/2012

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 17 Nov 2018 - 5:06

D2 (9e journée) :
Limoges – Sélestat (29-27)

Sélestat n’y arrive pas
En panne de victoires depuis cinq rencontres, Sélestat avait à cœur de se relancer hier à Limoges chez une équipe également à l’arrêt avec deux défaites de rang.
Malheureusement, le SAHB est resté une nouvelle fois à quai et n’a pas réussi à faire chuter la formation limousine qui reste intraitable sur ses terres. Une défaite concédée au terme d’un gros combat et d’un gros match de part et d’autre.
Du tempo et de l’engagement de part et d’autre
Les deux équipes avaient faim de victoire et cela s’est vu dès les premières minutes.
Le tempo, l’engagement et l’impact dont elles firent preuve en furent la parfaite illustration. Aiguillé par un parfait William Annotel dans les buts, Limoges se montra notamment vif et ardent. En usant d’un jeu ultra-rapide, il donna aussi du relief à ses munitions.
Après un joli un contre un de Calandre puis un gros travail de Dude au pivot, le LH 87 prit ainsi le premier ses distances (7-4, 11e ). Un écart de trois buts qu’il préserva longtemps, dans le sillage d’un jeu intelligemment orchestré, avec une bonne alternance entre le secteur central et les décalages sur les ailes.
Après vingt minutes, Rac puis Dude bonifièrent à nouveau avec à-propos leurs ballons et les Limougeauds gardèrent de fait le cap.
Sauf que la machine s’enraya. Est-ce l’arrêt de jeu en raison d’un problème sur le revêtement du sol ? Est-ce parce que Sélestat haussa encore plus son intensité en défense ? Est-ce parce que les Alsaciens décidèrent de prendre Romain Ternel en strict ?
Toujours est-il que le SAHB, avec De Beule, Ooms ou Savic, se relança complètement, asséna un 0-4 à son hôte, prit les commandes (13-14, 26e ) avant que tout le monde se retrouve dos à dos à la pause (15-15).
Tout était donc à refaire et le combat fut encore plus enragé lors du deuxième acte. Avec toujours autant d’engagement dans les duels, d’impact dans les positions de tir et de vivacité dans les enchaînements.
Dans la foulée une nouvelle fois de William Annotel, Limoges se remit toutefois à surfer sur la bonne vague et reprit trois longueurs d’avance sur deux coups de patte de Yannis Mancelle (23-20, 48e ).
Jusqu’au bout, Sélestat se rebella et ne lâcha rien. Mais à l’image du somptueux but derrière le dos inscrit par Ternel, le LH 87 garda la main avec force (26-23, 54e  ; 29-25, 58e ) pour s’offrir une victoire (29-27) pleine de densité.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeVen 23 Nov 2018 - 22:32

Sélestat s’incline à Caen (28-26)

Toujours pas…
Incapables d’élever leur niveau de jeu face au dernier de la classe, les Alsaciens ont connu une nouvelle désillusion.
Privé de succès depuis six rencontres (4 défaites, 2 nuls), Sélestat se rendait chez la lanterne rouge avec la ferme intention de se relancer. Plombés par une entame catastrophique, les Violets n’ont jamais su reprendre le dessus sur une équipe pourtant en plein doute.
Ce n’était pas le match de la dernière chance pour Caen, mais ça y ressemblait fortement. Pour plein de raisons, les Calvadosiens devaient absolument s’imposer face à des Sélestadiens en plein doute.

Caen peut remercier son gardien Arsenic

Les Vikings sont entrés sur le parquet comme des lions en cage. Arsenic a envoyé le signal tant attendu, pendant que Tomas s’est envolé en contre-attaque (4-0, 4e ). Perdu sur le terrain, Sélestat ne s’attendait sûrement pas à ça. Il fallait d’ailleurs attendre sept minutes pour voir Camara débloquer le compteur alsacien.
Dans un début de match idyllique, les Vikings ont tout réussi ou presque. Il y avait de la dureté en défense, de la lucidité en attaque à l’image d’un Vujovic décisif (7-1, 9e ).
Mais c’était sans doute trop beau pour être vrai. Caen a inexplicablement replongé dans ses travers. En égarant des ballons, en ratant un penalty (Langevin), les Calvadosiens ont remis leur adversaire sur les rails (7-5, 15e ).
Le trou d’air normand n’a pas duré. Porté par la puissance de Sacko et l’intelligence de Garcia, Caen a vite repris ses aises (12-7, 22e ). Les Violets, trop spectateurs en défense, ont repris un coup sur la tête. Les fulgurances de Cauwenberghs à l’aile n’ont pas suffi et au repos, ça sentait bon pour les locaux (16-10).

La descente aux enfers continue

L’excellente rentrée de Da Silva (trois buts consécutifs) a relancé les Alsaciens (17-14, 36e ). Il y avait nettement moins d’intensité côté caennais, de bien meilleures intentions côté sélestadien. Forcément, Caen s’est mis à douter. Mais il a pu compter sur un Arsenic impérial dans ce moment critique. À lui tout seul, le gardien serbe a permis à son équipe de respirer à nouveau (19-15, 39e ).
Offensivement, Caen a eu un mal fou à exister dans ce deuxième acte (5 buts en 20 minutes). Il a donc tout misé sur sa défense, et surtout sur son gardien, pour rester en tête. Nyembo et Camara avaient beau se démener, la baraka était caennaise.
Les petits lobs de Pleta ont régalé un Palais conquis, le premier succès était à portée de main (22-18, 52e ). Cette fois, les Vikings n’étaient pas rattrapés par leurs vieux démons. Pour Sélestat, la descente aux enfers continue.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeMer 28 Nov 2018 - 22:33

D2 (11e journée) :

Sélestat s’incline face à Vernon (20-22)

Et vogue la galère
Même à domicile, même contre un adversaire qui n’avait gagné qu’un match, les Sélestadiens n’ont pas réussi à inverser la tendance et encaissé une cinquième défaite consécutive qui fait (très) mal.
Ce mois de novembre est décidément terrible pour Sélestat. Les cinq échéances (trois à l’extérieur et deux à domicile) de cette période sombre se concluent par un zéro pointé. Tous les adversaires des Violets ont ramassé des points.
Qu’ils soient premiers comme Saran, qu’ils soient derniers comme Caen ou qu’ils courent après une deuxième victoire depuis dix journées comme Vernon, l’adversaire d’hier soir, les Sélestadiens n’arrivent plus à gagner. Même s’ils y mettent toute leur bonne volonté. Elle ne suffit plus. Et ça en devient presque pathétique.
Hier soir, il y avait de la place pour passer. On a même cru que les Alsaciens allaient finir par y arriver quand ils sont passés devant (19-18) pour la première fois du match à huit minutes du terme. Le scénario aurait eu de la gueule.
Il a eu le mérite de réveiller un CSI plutôt circonspect jusque-là, à part les irréductibles du “kop” qui donnaient le rythme. Les encouragements se sont alors faits plus forts. L’espoir était enfin revenu dans les tribunes.
La peur de perdre
Il a duré jusqu’à deux minutes de la fin avant de retomber comme un soufflé. Le temps de voir la mise à mort d’une équipe qui espérait prendre le taureau par les cornes. Mais c’est Vernon qui aura droit aux oreilles et à la queue en plantant quatre buts dans les cinq dernières minutes. Paradoxal, alors que les Normands n’avaient pu en marquer que cinq durant les 25 précédentes du deuxième acte.
Alors qu’ils avaient réussi à prendre deux longueurs d’avance (20-18) à cinq minutes de la fin grâce à Thibaud Valentin, les Sélestadiens ont rejoué petit bras dans le money time.
Comme si la pression était devenue trop forte. Comme si la peur de gagner, mais c’est plutôt celle de perdre avait fait bouillir les têtes et engourdi les bras.
Toujours est-il qu’à cinq minutes de la fin, les Violets n’allaient plus marquer le moindre but. La lumière s’est éteinte et plus personne n’a été capable de la rallumer.
À Sélestat, du moins. Car les joueurs de Vernon, eux, ont soudainement retrouvé de la réussite pour envoyer la balle au fond des filets du pauvre Perisic. Quand les tentatives de Savic et De Beule ne trouvaient que le poteau, celle de Bulzamini ricochait sur la transversale et entrait dans la cage par l’intermédiaire du dos du gardien sélestadien.
Quand la poisse s’en mêle, que tous les éléments sont contre vous, vous vous retrouvez à boire le calice jusqu’à la lie.
C’est ce qui est arrivé une cinquième fois de suite. Une fois de trop. « Toutes les défaites font mal, celle-là aussi, soufflait Christophe Viennet, le coach violet. Ce sont toujours les mêmes symptômes… On est très fébriles en attaque. On ne peut pas reprocher leur engagement aux joueurs, mais on n’arrive pas à surpasser nos difficultés. On joue aussi tous les week-ends contre le meilleur gardien du monde, c’est récurrent. On est dans une mauvaise spirale. La saison va être compliquée, il faut l’accepter. »
Le finaliste des derniers play-offs est dans les cordes. Aura-t-il assez d’orgueil pour s’en sortir ?
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 21:48

Coupe de France (32es de finale) :
Sélestat domine Mulhouse/Rixheim (27-38)

Sélestat gagne enfin
Toujours menée, parfois distancée, mais jamais résignée, l’ASPTT Mulhouse/Rixheim (N2) a tenu tête 40 minutes à Sélestat (D2) avant de rendre les armes. Les Violets joueront les 16es de finale.
Tous les ingrédients nécessaires à un petit exploit étaient réunis : une salle pleine comme un œuf, un Petit Poucet aux dents longues (avec une montée en N1 dans le viseur) et un grand méchant loup plutôt inoffensif ces derniers temps (cinq défaites de rang en D2). Hier, le nouveau Cosec de Rixheim avait promis une belle fête aux amoureux du handball.

Di Certo : « On n’a pas à rougir »

Et ils ont été servis. Une ambiance du tonnerre, une ASPTT Mulhouse/Rixheim qui s’est battue avec ses armes et qui est longtemps restée dans le sillage de son illustre adversaire avant de reconnaître la supériorité de Sélestat. « Mes joueurs ont fait le match que j’attendais d’eux, avouait le coach de l’ASPTT Salvatore Di Certo. On n’a pas à rougir car on s’est battu jusqu’au bout, on est même revenu à deux longueurs (16-18, 33e ). Mais contre ce genre d’équipe, la moindre erreur se paie très cher. »
Jusqu’à cette fameuse 33e minute, les Haut-Rhinois étaient effectivement dans le coup. Certes, ils faisaient le yo-yo depuis le début, la faute à une entame difficile (0-2, 5e ) et à la qualité d’un adversaire qui a su réagir pour éteindre toutes les tentatives de révolte.
Plusieurs fois donc, l’ASPTT a poussé Sélestat dans ses retranchements. Même en infériorité, les locaux soutenaient la comparaison et Cherrier s’enfonçait dans la défense violette comme dans du beurre : 5-6 (11e ).
Si Sélestat était toujours dans l’action en alimentant régulièrement la marque, Rixheim était, lui, dans la réaction : de 6-10 (17e ) à 8-10 (21e ), puis de 9-15 (26e ) à 16-18 (33e ).

Viennet : « Ils ont fait leur match, on a fait le nôtre »

Mais cette fois, les Bas-Rhinois passaient la vitesse supérieure. Et un quart d’heure plus tard, les dégâts étaient considérables pour l’ASPTT : 21-31 (50e ). Le 13-5 inscrit en un peu plus d’un quart d’heure venait de mettre un terme aux débats.
« On a bien maîtrisé la rencontre, se félicitait le coach sélestadien Christophe Viennet. On savait que Mulhouse/Rixheim avait une bonne équipe avec des anciens joueurs qui ont connu le haut niveau. Ils ont fait leur match, on a fait le nôtre. On a montré un visage intéressant avec des valeurs chères à notre club. L’important était de se retrouver sur certaines bases de jeu, même si on ne va pas tout résoudre du jour au lendemain. »
Une aventure se termine, une autre se poursuit. L’ASPTT Mulhouse/Rixheim pourra désormais retourner à son quotidien en championnat – le 20 janvier 2019 – avec la volonté de s’extraire d’un groupe de Nationale 2 très relevé.
Sélestat, de son côté, reprendra son bâton de pèlerin en D2 avec la volonté de mettre fin à sa spirale négative dès vendredi prochain du côté de Nancy, 2e  du championnat. Tout un programme.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeVen 7 Déc 2018 - 22:15

D2 (12e journée) :
Sélestat s’incline à Nancy (28-25)

L’effondrement violet
Superbes en première période (8-16), les Sélestadiens ont déraillé dans le deuxième acte pour concéder, hier à Nancy, leur sixième défaite consécutive en championnat.
Quand cette série noire va-t-elle prendre fin ? Les Violets verront-ils le bout du tunnel avant la trêve ? Il ne leur reste plus qu’une occasion, le 20 décembre à domicile contre Dijon, pour ne pas traverser les fêtes de fin d’année dans un océan de doutes.
On a cru, pourtant, que Sélestat avait chassé ses fantômes, que le changement sur le banc (avec l’arrivée de Thierry Demangeon, le coach du centre de formation, au côté de Christophe Viennet), allait insuffler un souffle nouveau.
Ç’a été le cas, au moins lors des trente premières minutes. Mais il ne fallait certainement pas attendre que tous les maux violets soient réglés en une semaine.
La première période a été un récital. On n’avait jamais vu les Alsaciens jouer aussi bien cette saison. Le deuxième acte a été une tragédie. Un remake malheureux des derniers épisodes.
20 buts encaissés en seconde période
D’entrée, De Beule et ses coéquipiers ont affiché une superbe solidarité défensive, ne concédant que deux petits buts aux Nancéiens lors des quinze premières minutes (2-5). Une efficacité retrouvée et une triple supériorité numérique leur permettaient ensuite de s’envoler (6-10 à la 23e , 8-16 à la pause).
Rien ne semblait, alors, pouvoir entraver leur marche vers la victoire. Rien, sauf, peut-être, la confiance accumulée par Nancy (2e ), équipe surprise de ce début de saison, lors des onze journées précédentes. Très vite, trop vite, les Lorrains comblaient une grande partie de leur retard (12-16, 38e ).
Les Violets n’arrivaient plus à rien, la défense se fissurait, Kieffer était en souffrance dans son but, l’attaque était muette. Longtemps, trop longtemps, puisqu’il fallait attendre la 44e minute pour voir Savic inscrire le premier alsacien en seconde période (15-17), sous le regard médusé de la trentaine de supporters sélestadiens ayant fait le déplacement.
Ce but, malheureusement, ne faisait que retarder l’égalisation nancéienne, signée Ducreux, irrésistible hier (18-18, 46e ). De Beule replaçait bien les siens à hauteur (21-21, 53e ). Pour la dernière fois.
Car la fébrilité était trop patente pour inverser la tendance, parce qu’Ivezic, l’ancien gardien violet, était démoniaque (23-22 à la 55e , 28-25 au final).
« On a été sans solution en attaque, ne pouvait que constater Christophe Viennet, le coach alsacien, à propos de cette entame de seconde période ratée. On les a laissés s’enflammer et sur leur dissuasion en défense, on a complètement perdu pied, on a été trop statiques. On a connu trop d’échecs au tir et après, on repart dans ce que l’on vit à l’heure actuelle. Le visage qu’on a eu en seconde période, on le connaît… »
Les points positifs, car il y en a eu, ne suffisent pas à rassurer. « Il faut aussi se dire qu’il y a eu des choses intéressantes en première période. » Ça aurait dû être suffisant, ça ne l’a pas été. Et les Violets n’ont toujours pas gagné depuis le… 28 septembre. Ils viennent de concéder une sixième défaite de rang en championnat, reculant toujours plus au classement.
On ne peut plus, aujourd’hui, parler de play-offs. Mais peut-être se souvenir qu’en février, Sélestat avait été sorti du Top 5 synonyme à l’époque de play-offs après sa défaite à Nancy, alors relégable.
Après ce coup de semonce, Eudaric et consorts avaient su rebondir, se qualifiant pour le rendez-vous de fin de saison et manquant la montée en D1 pour un tout petit but. Sauront-ils, cette fois, se relever ?
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 27 Jan 2019 - 11:20

Le Danemark devient champion du monde pour la première fois
Handball - Page 15 Photo-25

Les Danois sont devenus champions du monde de handball pour la première fois en écrasant la Norvège 31 à 22 en finale, devant leur public, ce dimanche à Herning.
Déjà champions d’Europe en 2008 et 2012 et champions olympiques en 2016, ils complètent ainsi leur palmarès. L’arrière du Paris SG Mikkel Hansen a encore une fois été décisif en marquant sept buts.
Un peu plus tôt dans la journée, la France, battue par les Danois en demi-finale (30-38), s'était emparée de la médaille de bronze grâce à un but de Nikola Karabatic à la dernière seconde contre l'Allemagne (26-25).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 27 Jan 2019 - 11:22

Les Bleus en bronze après avoir douché l'Allemagne à la sirène
La France aime les fins de match contre l'Allemagne: après avoir décroché le nul dans le final lors du premier tour, elle l'a battu à la dernière seconde pour décrocher la médaille de bronze au Mondial-2019.
Lors du premier tour, la France avait égalisé face à l’Allemagne à trois secondes du terme de la sirène, au terme d’un mano à mano plus que serré.
La petite finale du Mondial 2019 entre les doubles-champions sortants et l’un des pays-hôte a été du même tonneau, avec un score de parité à cinq secondes de la fin du match. Mais comme il y a quinze jours, ce sont les Bleus qui ont le mieux fini la rencontre et se sont emparés du bronze pour un souffle (26-25) grâce à un tir à la dernière seconde converti par Nikola Karabatic.
Visiblement entamés physiquement, les hommes de Didier Dinart et Guillaume Gille ont donné le coup de collier nécessaire après la demi-finale ratée pour s’emparer de leur quatrième médaille internationale consécutive, après l’argent des JO-2016, l’or du Mondial-2017 et le bronze de l’Euro-2018. 
Depuis les Jeux de 2008, ils totalisent 11 médailles sur 14 possibles. Le grand total depuis le premier podium aux Jeux de Barcelone en 1992 est de vingt.

Un quart d'heure salvateur après la pause

Le public danois d’Hering, présent massivement en vue de la grande finale mondiale contre la Norvège à 17H30, s’est délecté de cette course-poursuite franco-allemande. Naufragées sur le plan défensif en demi-finales, les deux nations ont cette fois nettement resserré les boulons, les tricolores souffrant toutefois encore trop souvent de déchet devant le but adverse.
Mais à aucun moment l’écart n’a été supérieur à deux buts en faveur de la Mannschaft durant les 25 premières minutes. Avant qu’un trou d’air des derniers instants de la première mi-temps ne fasse basculer la France avec quatre buts de retard (13-9).
Un retard très vite comblé grâce à un premier quart d’heure tonitruant des Bleus, portés par Kentin Mahé (5 buts) et Timothée N’Guessan (4 buts), qui passaient un terrible 9-3 aux Allemands entre la 30e et la 45e minute.
Mais poussés par leurs alliés danois, dans l’organisation de ce Mondial, Uwe Gensheimer et les siens recollaient finalement dans les dix dernières minutes et se retrouvaient donc dans la même configuration de chassé-croisé. 
Dans le money-time, on pensait la France en danger après un raté de Luc Abalo sur ce qu’on imaginait être la balle de match. Mais l’ultime contre-attaque germanique se convertissait par une perte de balle rapide et le tir assassin de Nikola Karabatic à l’ultime seconde. Un beau lot de consolation pour son équipe et notamment le gardien Cyril Dumoulin, sorti blessé au genou dès le premier acte.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 2 Fév 2019 - 22:25

Après la défaite de Sélestat à Nice (34-25) « C’est le club qui est en péril »
Chaque journée qui passe envoie inexorablement Sélestat vers le fond. Alors qu’ils avaient l’occasion de se relancer à Nice, les Violets ont encore failli et portent une menace sur l’avenir du club en D2.
Et si les Sélestadiens n’étaient pas leurs propres adversaires ? C’est à se demander s’ils ne sont pas en train de s’autodétruire… L’un des grands favoris pour la montée en D1 n’y arrive décidément plus.
Et le souci, c’est que ça n’est pas nouveau. Le problème dure depuis quatre mois puisqu’il faut remonter au 28 septembre pour trouver trace d’une victoire en championnat. Le finaliste des derniers play-offs n’est plus que l’ombre de lui-même. Et le mal semble profond.

Les promesses de janvier déjà évaporées

Il est même pernicieux dans la mesure où il n’est pas véritablement palpable. Les symptômes d’une équipe en crise ne sautent pas de prime abord aux yeux. Ce groupe a du talent. De son propre aveu, il vit bien. Il n’y a pas de brebis galeuse. Personne ne rechigne à la tâche. Personne n’a jeté l’éponge. Et pourtant, au vu des sorties en préparation durant le mois de janvier, le résultat du match de vendredi à Nice est juste incompréhensible.
Car ceux qui ont vu cette équipe livrer une prestation enthousiasmante une semaine plus tôt contre le leader incontesté de la D2 allemande (victoire 33-25 contre Balingen), ceux qui ont vu les attitudes d’un groupe soudé, solidaire et volontaire, peinent à comprendre que cette même équipe ne puisse pas dicter sa loi à un adversaire largement amoindri par plusieurs absences.

« Le problème est davantage mental que physique »

Comme chez la lanterne rouge caennaise, il n’y a même pas eu de match pour cette reprise qu’on espérait porteuse d’espoirs. Au bout de dix minutes, la messe était dite (9-1).
« On partait de bien trop loin pour pouvoir espérer quelque chose à la fin », constate Antoine Gutfreund (26 ans), l’un des rares à avoir surnagé.
Mais comment cette équipe, que l’on pensait partie pour se lancer à l’abordage, a-t-elle fait pour couler corps et biens ? Et ce dès les premières minutes ?
« C’est ce qui est difficile à comprendre, admet l’arrière droit. Dans nos têtes, on était tous prêts car on avait réussi à retrouver de la confiance pendant la préparation, individuellement ou collectivement. Malheureusement, ça ne s’est pas traduit à Nice. »
Cette nouvelle défaite, la huitième au cours des onze dernières journées, risque de traumatiser encore davantage un groupe qui paraît aussi fragile que talentueux.
« Le problème est davantage mental que physique, reconnaît Antoine Gutfreund, qui a rarement vécu une telle galère dans sa carrière mais continue à croire en une rédemption. Aujourd’hui, on enchaîne les contre-performances et c’est ce qui nous met dedans. On se pose pas mal de questions. On n’a jamais été confrontés à ça. Alors oui, on est affectés. Mais on sait qu’on ne lâchera rien et qu’on aborde deux matches cruciaux pour la suite de la saison. »

« Il faut accepter de regarder derrière »

Deux réceptions figurent au calendrier des prochains vendredis : Limoges et le derby contre le promu Strasbourg/Schiltigheim qui fait désormais la nique à Sélestat en étant devant lui au classement.
Les équipes derrière les Violets ne sont d’ailleurs plus très nombreuses. Seuls Caen et Vernon, qui ont tous deux battu Sélestat en novembre, restent en retrait. Pour combien de temps ?
« Il faut trouver les réponses rapidement et accepter de regarder derrière. On a grillé un joker. Maintenant, c’est le club qui est en péril, prévient Antoine Gutfreund. C’est la réalité du moment. On est douzième. C’est dur, mais il n’y a que des battants dans cette équipe. Ça ne se voit pas sur le plan comptable, mais dans les comportements, ça se verra. Je n’en ai aucun doute. »
Acceptons-en l’augure.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 16 Fév 2019 - 9:55

Division 2 - 16e journée :

Sélestat remporte le derby face à l’ESSAHB (32 – 31)
Au bout du suspense
Sélestat a remporté l’acte II du derby alsacien, hier à domicile. Mais il s’en est fallu de peu pour que le promu strasbourgeois ne le prive de cette victoire.
On sentait que ce match allait être un grand match. Parce qu’un derby n’est évidemment jamais un rendez-vous comme les autres. Parce que le classement des deux rivaux alsaciens, à l’aube de cette 16e journée, ne pouvait qu’ajouter une once supplémentaire d’incertitude.
Sélestadiens et Strasbourgeois étaient en effet à coude à coude pour le… maintien, avec chacun onze points au compteur. Pour le promu, c’était plutôt attendu. Pour les Violets beaucoup moins, eux qui n’avaient pas caché leur ambition de remonter en D1.
Le derby ne pouvait en être que magnifié, c’était certain, la hiérarchie régionale étant donc a priori à écrire au regard du classement, même si Sélestat avait remporté la première manche en septembre (32-27).
« On a assisté à un beau match de hand », souffle Christophe Viennet. On ne contredira pas le coach sélestadien. Tout était réuni pour cela. Un CSI plein et une ambiance à l’avenant. De l’intensité, du spectacle et des renversements de situation.
« On a assisté à un beau match de hand »
Duchêne, l’enfant de Sélestat, était lancé d’entrée dans le but strasbourgeois. Ses arrêts permettaient à son équipe de tenir le choc en début de partie (3-3 à la 5e et même 3-4 une minute plus loin). Les Violets restaient toujours au contact, grâce à un Savic en réussite (6-6, 9e ).
Perisic entrait alors en scène. Le gardien serbe détournait deux penalties, et Sélestat allait se faire la belle (10-7 à la 15e , 13-8 à la 21e ). L’ESSAHB était moins précise et le payait immédiatement (13-8, 21e ). Le score enflait (17-11, 27e ) et s’arrêtait à 18-13 à la pause, comme lors du match aller.
Comme en septembre, les joueurs de Bruno Boesch allaient-ils revenir et faire douter les Violets ? Cela semblait compliqué, le promu se retrouvant privé de ses deux demi-centres (Mika et Robyns). Ça se voyait, quand Sélestat creusait encore l’écart (20-13, 34e ).
Et puis tout a changé. L’ESSAHB a haussé le ton défensivement, pouvant encore s’appuyer sur les arrêts de Duchêne pour grignoter progressivement son retard.
La remontée était engagée (25-23 à la 45e , 27-26 trois minutes plus tard) et Skatar faisait passer un frisson dans les travées du CSI en égalisant (27-27, 49e ).
Mais les Strasbourgeois n’allaient jamais avoir l’opportunité de passer devant. Car après quelques minutes difficiles, Perisic réalisait plusieurs arrêts importants, ce qui permettait aux siens de toujours garder la main (29-27 à la 51e , 30-29 à la 52e puis 32-30 à la 56e ).
Strasbourg/Schiltigheim avait encore de quoi espérer une issue positive. Mais Lefebvre, à 1’10 de la fin, expédiait son penalty au-dessus de la transversale alors que le score était toujours de 32-30. La victoire avait choisi le camp violet (32-31).
« Nous avons fait un match de qualité, même si, défensivement en deuxième période, nous avons manqué de justesse dans nos intentions, analyse Christophe Viennet, dont l’équipe confirme son redressement. Mais la première mi-temps a été très aboutie et on a réussi à conserver un écart minimum. »
Hier, une série a pris fin. Invaincu depuis six journées, le promu strasbourgeois a vu son élan stoppé. Une autre a peut-être débuté. Après Limoges, déjà d’un souffle (28-27), Sélestat a regoûté au plaisir de la victoire dont il a si longtemps été sevré.
Cette rivalité naissante entre les deux rivaux alsaciens a donné lieu à deux derbies superbes. Puisse-t-elle perdurer la saison prochaine…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 2 Mar 2019 - 6:21

D2 (18e journée) :

Sélestat s’impose contre Massy (25-21)

Sélestat en maîtrise
Sélestat a parfaitement su mener sa barque pour infliger à Massy sa première défaite de l’année et s’offrir ainsi sa troisième victoire de suite à domicile.
Les affaires vont mieux pour Sélestat qui recommence à se faire respecter chez lui.
Après Limoges et l’ESSAHB, c’est une plus grosse proie encore que les Violets ont pêchée. Massy en l’occurrence, l’une des deux équipes qui avaient remporté tous ses matches depuis la reprise.
Après quatre succès, Massy est donc tombé pour la première fois de l’année et c’est Sélestat qui l’a dépouillé de son statut d’invaincu en lui infligeant une défaite très logique puisque les Alsaciens ont fait la course en tête à partir de la 10e minute.
En effet, il leur a fallu un peu de temps pour mettre la première balle au fond. Mais quand Savic a débloqué le compteur alsacien vers la 6e minute pour égaliser à un partout, l’écart n’a fait que grandir (6-3, 13e , puis 10-6, 16e ).
Les Sélestadiens ont su habilement profiter des erreurs de leur adversaire en première période. Aussi bizarre que cela paraisse, les Massicois n’ont pas évolué comme une équipe qui vient d’aligner autant de succès de suite.
Ballahcene avait, certes, ouvert le score en fin de première minute. Mais c’était le seul but de l’arrière droit francilien de tout le match qui allait rater ses cinq tirs suivants. Comme le symbole d’une équipe peu à l’aise devant la cage d’un Perisic, en pleine forme (8 buts durant ces trente premières minutes, 18 à la fin) face à quelques-uns de ses anciens coéquipiers.
La défense des Violets, à l’image de l’hyper actif Da Silva, y est pour beaucoup aussi dans ces échecs à répétition d’une équipe francilienne qui a donc eu du mal à justifier son statut.
La faute à une équipe alsacienne qui a bien maîtrisé la situation même s’il y a eu des hauts et des bas avec des buts magnifiques comme le kung fu d’une aile à l’autre entre Gutfreund et Camara et des ratés irritants.

Le bon état d’esprit

« C’est rassurant, souffle l’ailier droit Thomas Cauwenberghs, papa pour la deuxième fois la… veille du match. C’est une sortie très aboutie, sur laquelle s’appuyer. Défensivement, c’est le plus abouti cette saison. Perisic (le gardien violet) évolue aussi à un niveau supérieur depuis le début de l’année. On doit aborder les prochains matches avec cet état d’esprit pour arriver à ce type de prestation chaque week-end.  »
Les Sélestadiens avaient encore creusé l’écart après la pause en menant 17-11 à la 36e minute, se construisant un matelas avec lequel voir venir et s’offrir quelques jokers.
Bien leur en a pris car Massy ne s’est pas laissé plumer si facilement. Cramoisy et Brkljacic s’occupaient à réduire l’écart pour continuer de semer le doute (18-15, 45e ).
Mais une nouvelle poussée de fièvre alsacienne et quelques arrêts toujours aussi bien sentis de Perisic ont assez rapidement levé le doute. À 23-18 et plus que six minutes à jouer, le travail était fait.
Le SAHB ne sera plus inquiété dans les derniers instants et s’impose finalement bien plus largement que ses courtes victoires des dernières semaines (25-21).
Les hommes de Christophe Viennet s’éloignent ainsi encore un peu plus de la zone rouge pour rejoindre des rivages plus tranquilles. « Au niveau de l’état d’esprit, ça fait quatre matches qu’on est dans le vrai, apprécie le coach. Trois victoires en cinq matches, ça correspond plus au rythme de croisière dont on est capables. Mais on ne doit pas s’enflammer. Ça reste fragile. Mais je crois que l’on est sur la bonne voie. »
Il lui reste huit journées pour regarder vers le haut et cette sixième place distante de six points. Les deux prochains déplacements d’abord à Dijon, avec le soutien des supporteurs, puis à Saran leur permettront de voir plus clair.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 17 Mar 2019 - 4:15

Division 2 : après la victoire de Sélestat à Saran (27-33) Sélestat: le meilleur pour la fin ?
Ça va mieux pour Sélestat qui a retrouvé le chemin de la victoire à Saran et veut finir le championnat du mieux possible
Une semaine après être passé à travers à Dijon, qui a par ailleurs signé sa septième victoire de suite en faisant tomber Limoges pour la première fois de la saison à domicile, Sélestat a bien mieux négocié son déplacement à Saran (27-33).
Hormis les premiers instants du match, les Alsaciens ont bien mené leur barque pour signer leur deuxième victoire de la saison à l’extérieur, près de six mois après un premier succès à Strasbourg.

«On avait la bonne stratégie»
«Il n’était pas question de relancer un adversaire au fond du trou, lance Nicolas Schneider. On sait trop bien ce que ça veut dire d’être dans une situation difficile.» Le demi-centre sélestadien fait référence à la terrible mauvaise passe (onze matches sans victoire) qu’a traversée le SAHB durant l’automne.
Lui et ses partenaires ont donc évité d’être les dindons de la farce contre un relégué de D1 fragilisé depuis la reprise et qui voit chaque journée les play-offs s’éloigner un peu plus. «On avait un bon état d’esprit, estime celui qui a manqué les seize premiers matches de cette saison en raison d’une blessure à l’épaule. En début de match, on a trouvé pas mal de situations sur jeu rapide. C’est bon pour la confiance et ça facilite la tâche. C’est aussi ce qui explique le score élevé. Il y avait beaucoup de rythme. Je pense qu’on avait la bonne stratégie.»
Même quand Saran est parvenu à revenir à un but à l’entrée des dix dernières minutes, les Violets ont gardé la tête froide pour mieux enfoncer le clou dans les ultimes instants de la partie.

«Faire la girouette n’aide personne»

Pour son quatrième match depuis son retour, Nicolas Schneider a réussi le deuxième meilleur total de sa jeune carrière en termes d’efficacité, en passant six buts à l’ancien champion du monde espagnol, Jose Manuel Sierra, sa référence étant de neuf buts contre Nice, le 9 février 2018.
«Je n’ai fait que tirer les penalties que mes partenaires ont obtenus, corrige modestement le deuxième buteur sélestadien de la soirée derrière Nathy Camara (7). Le coach a fait le choix de me responsabiliser sur les jets de sept mètres. J’en mets cinq sur six. Enlevez-les et je me retrouve à un sur deux.»
Quand on sait que son équipe en avait raté quatre sur six une semaine plus tôt, c’est plutôt positif. Reste à finir la saison du mieux possible sans tirer de plans sur la comète.
«Dès qu’on gagne un match on entend des gens évoquer les play-offs. Quand on perd, on nous parle de maintien. On va prendre ces six derniers matches les uns après les autres en essayant de les gagner. Et on fera le bilan. Ça ne sert à rien de se projeter chaque semaine sur un autre objectif. Faire la girouette n’aide personne sinon à donner de faux espoirs et des fausses inquiétudes.» Le buteur sait aussi être pragmatique.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 24 Mar 2019 - 8:38

Handball - D2 (21e journée) :
après le succès de Sélestat contre Caen (30-27)

Cauwenberghs (Sélestat): « On est en roue libre »
Victorieux de Caen, Sélestat n’a désormais plus de soucis à se faire quant à son avenir en D2, ni à s’illusionner sur de possibles play-offs. Juste à prendre du plaisir pour finir dignement.
Comme tout bon Belge qui se respecte, Thomas Cauwenberghs se rend au match à vélo. Un mode de déplacement propre et pratique dans une agglomération comme Sélestat.
Il n’est donc pas étonnant d’entendre l’ailier droit violet utiliser une expression tirée du jargon cycliste pour dresser un bilan à cinq étapes de la ligne d’arrivée. « Maintenant, on est en roue libre jusqu’à la fin de la saison en prenant les matches avec beaucoup de plaisir. »
« Ça met des paillettes dans les yeux des gens »
Qu’on ne s’y trompe pas. Celui qui a été le catalyseur en étant l’auteur de la moitié des douze premiers buts sélestadiens ne se sent pas déjà en vacances. Il estime plutôt que l’absence d’enjeu au cours des dernières journées est une occasion de jouer sans arrière-pensées, sans calcul, sans retenue.
Ne lui parlez pas de la minuscule probabilité qui reste de s’offrir un strapontin inespéré en play-offs. « Ça ne sert à rien d’en parler. Ça met des paillettes dans les yeux des gens et c’est inutile. »
Pas question de revivre la désillusion subie lors du cycle aller alors que les joueurs et le staff parlaient de montée et de titre. L’idée de prendre les matches les uns après les autres porte actuellement ses fruits sans qu’il faille en rajouter.
Contre Caen, la lanterne rouge, Sélestat a signé sa cinquième victoire en sept journées, retrouvant ainsi un rythme qui sied davantage à son standing que l’horrible série sans victoire de l’année dernière.
« Chaque année en D2, il y a une équipe qui se rate, constate le gaucher. C’est malheureusement tombé sur nous cette fois. Ç’a été une saison noire. Et c’est très dur à vivre pour tous les joueurs. C’est pourquoi on essaie de gagner un maximum de matches pour laisser le club dans une situation saine. »
Ce regain de forme et de résultats peut même laisser des regrets. Dans un raccourci certes simpliste, on peut se dire que deux ou trois victoires de plus rendraient cette fin de parcours bien plus passionnante.
« On a eu le mérite de sortir de cette spirale négative. Notre deuxième partie de saison est d’ailleurs beaucoup plus en adéquation avec ce qu’on voulait faire. Malheureusement, on ne pourra plus revenir là-dessus », regrette le co-capitaine, encore sous contrat pour la saison prochaine.
C’est donc avec plaisir que l’ailier droit, également entraîneur-adjoint de la réserve, observe l’éclosion des jeunes qui montent à ses côtés.

« Il va y avoir du changement »

« Ils sont l’ADN de Sélestat, un club formateur dont la politique consiste à amener ces joueurs vers le haut niveau. La meilleure des réponses, c’est Julien Cadel qui fait 2 sur 2 contre Caen, Benoît Deghaud qui grappille du temps de jeu, Julien Da Silva (4 sur 4) qui est prêt pour signer pro. Les jeunes, ici, ont la chance de saisir ces opportunités. C’est encourageant car il va y avoir du changement. »
Avant cela, il faudra finir la saison du mieux possible et, pourquoi pas, réaliser une performance contre Chartres (1er ) puis Créteil (2e ). « On a deux gros matches qui arrivent. On peut les jouer libérés. Advienne que pourra », conclut Thomas Cauwenberghs.
Qui sait si, dans l’emballage final, une surprise ne pourrait se produire et remettre l’équipe en selle.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 30 Mar 2019 - 6:19

D2 (22e journée) :
les Violets s’inclinent à Chartres (38-31)
Sélestat a craqué
Pas d’exploit pour Sélestat, battu par le leader, Chartres, hier. Alors qu’ils tenaient en échec les Euréliens à la pause (16-16) les Violets ont craqué en seconde période.
Sélestat aura tenu une mi-temps. En déplacement à Chartes, leader de la D2 et invaincu à domicile, hier soir, les Violets ont connu deux périodes bien distinctes.
Si les joueurs de Christophe Viennet ont fait jeu égal avec les Chartrains jusqu’à la pause (16-16), ils ont baissé de pied au retour des vestiaires.
Les Violets rentraient en effet bien dans la partie, Tiago Pereira donnant un premier avantage de deux buts aux siens (2-4, 5e ). Si Vladimir Perisic se montrait solide dans son but (3 arrêts dans les cinq premières minutes), Sergiy Onufriyenko parvenait à égaliser (4-4), puis à servir Sylvain Kieffer qui concluait parfaitement la contre-attaque (5-4, 9e ).
Alors que les deux équipes étaient tour à tour en infériorité numérique, Sélestat ne se laissait pas distancer par les Chartrains, l’écart ne dépassant jamais les deux buts (7-5 puis 10-8, 16e ).
« C’est dommage car on avait plutôt fait une bonne première période »
Les Alsaciens revenaient au score sur un penalty de Nicolas Schneider (10-10, 19e ) avant que Jeroen De Beule ne voie rouge pour un coup involontaire au visage de Robin Molinié, le nez en sang (21e ).
Les Euréliens profitaient de leur supériorité numérique pour reprendre deux longueurs d’avance grâce à Matej Mikita (12-10, 22e ), mais les Violets ne lâchaient décidément rien dans ce premier acte et revenaient encore à la marque grâce à Nathy Camara, puis Gabriel Nyembo (15-15e, 28e ). Camara répondait finalement à Mikita et les deux équipes rentraient aux vestiaires sur un score de parité logique (16-16).
Après la pause, les Sélestadiens continuaient dans un premier à s’accrocher au leader incontesté de cette D2 (17-16 puis 20-21, 35e ), mais concédaient un 4-0 fatal (25-20, 40e ), après quoi ils n’allaient plus recoller au score. Les pertes de balle bas-rhinoises devenaient trop nombreuses, la rigueur défensive moins présente.
Et l’avance chartraine ne cessait alors d’augmenter (30-24, 47e , puis 35-26, 51e ).
Sélestat réduisait finalement un peu son retard et finissait par s’incliner par sept buts d’écart (38-31).
Logique selon Christophe Viennet, le coach violet. « C’est dommage car on avait plutôt fait une bonne première période, qu’on aurait peut-être même pu remporter avec plus de réalisme offensif. Mais ensuite, on n’a pas réussi à mettre la même intensité, la même agressivité défensive. En fait, ce match résume bien la différence entre une équipe qui joue sa montée et l’autre qui assume finir la saison en roue libre. »
Sélestat ne sera donc pas la première équipe à faire chuter Chartres à domicile cette saison. Des Chartrains bien lancés pour terminer premiers et ainsi décrocher directement leur ticket pour la D1. Des Chartrains qui espéreront désormais un bon résultat de… Sélestat face à leur dauphin, Créteil, vendredi prochain.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 6:01

Division 2 :
après la victoire de Sélestat contre Créteil (32-21)
 Tiago a tout d’un grand

Si le joueur n’a pas toujours été à la hauteur des attentes, tout en réussissant des fulgurances comme face à Créteil, Tiago Pereira aura marqué son passage à Sélestat par sa classe et sa joie de vivre.
S’il avait voulu laisser des regrets au moment de disputer ses derniers matches sous la tunique violette, Tiago Pereira ne s’y serait pas mieux pris. Même si le nombre de réalisations n’est pas toujours un indicateur fiable sur la qualité d’une prestation, c’est souvent celui que le commun des mortels regarde en premier.

Et vendredi au CSI, les cinq buts mis au crédit du meneur de jeu portugais de Sélestat, lui ont valu nombre de louanges. Tiago Pereira a tapé dans l’œil des spectateurs. Sa prestation XL n’étant pas étrangère au coup d’éclat des Violets qui ont littéralement démoli le mastodonte cristolien (32-21).

« Un comportement exemplaire »

C’était une soirée de rêve comme les tribunes sélestadiennes n’en avaient plus connue depuis la demi-finale aller des play-offs l’an dernier quand Chartres avait été submergé par une lame de fond violette.

Un scénario difficilement imaginable au vu de l’opposition entre le deuxième et le neuvième, au moment du coup d’envoi. « C’est, sans aucun doute, notre meilleur match de cette saison, confirme d’ailleurs Tiago Pereira, encore plus sollicité que d’habitude après le match. Au-delà du score et de l’écart, on a réussi une superbe prestation, avec de l’envie et de la volonté. »

Privée de play-offs, l’équipe aurait pu se contenter de faire le boulot. Elle y a, au contraire, ajouté du panache. En y mettant les formes et en soignant sa prestation.

« Il y a beaucoup de gars qui vont partir, il n’y a plus d’enjeu mais, malgré tout ça, on a été là, apprécie le demi-centre lusitanien. Notre comportement est exemplaire. On ne lâche jamais. Et on va continuer de tout donner pour le club jusqu’à la dernière minute de la saison. »

Le fait d’être éliminés de la course au top 5 est une explication à cette fin de saison qui met du baume au cœur des dirigeants et des supporteurs.

« On n’a plus la pression de monter ou de descendre, on joue un peu plus libérés. Quand on joue comme ça, on arrive à exprimer nos qualités plus facilement. On montre un autre visage », poursuit Tiago, satisfait de laisser une bonne impression dans un club qu’il chérit depuis qu’il est arrivé en Alsace. Heureux d’avoir signé un aussi beau récital sous les yeux de sa mère, Isabel, de son père, Francisco et de son petit frère, Tomas, venus spécialement le voir jouer.

Une famille qui lui a beaucoup manqué durant ces deux années à Sélestat. Comme cette saudade qui colle si bien au peuple portugais, cette mélancolie qui a donné les lignes mélodiques au fado qui se chante dans les gargotes du quartier historique d’Alfama à Lisbonne.
« Mon meilleur souvenir ? Les supporteurs »

« Personnellement ces deux saisons ont été dures à vivre parce que j’étais loin de ma famille. Je ne veux pas chercher d’excuses mais, quand on perdait, je passais des semaines difficiles. Pourtant, tous les lundis, je m’efforçais de positiver et d’être bien. Rien que pour ça, je suis fier de moi », confesse le premier Portugais à être venu joueur au handball à Sélestat et qui ne s’est jamais départi de ce magnifique sourire qui lui colle en permanence aux lèvres.

« J’aurais pu faire mieux mais je quitte ce club en sachant que j’ai tout donné. Sportivement, j’y ai progressé au contact d’un championnat bien plus fort qu’au Portugal et dans un club exceptionnel. Mais mon meilleur souvenir restera les supporteurs de Sélestat qui ont toujours eu des mots positifs à mon égard. Le genre d’attentions que je ne vais jamais oublier. »

Quand on vous disait que Tiago allait laisser des regrets.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeSam 14 Sep 2019 - 8:46

1er Journée Saison 2019/2020

Sélestat AHB(domicile)    23  -  31  Limoges Hand 87(extérieur)
HANDBALL - 1re journée de Division 2 Lourde défaite de Sélestat face à Limoges (23-31)
Sélestat n’a pas fait le poids face à Limoges, hier soir, lors de la journée d’ouverture de la Proligue (D2). Les visiteurs ont fait honneur à leur rang de prétendants aux premières places du championnat en ne faisant qu’une bouchée d’une équipe alsacienne trop tendre (23-31). Les Alsaciens ont toujours couru après le score. Menés 11-16 à la pause, les Violets n’ont pas pu inverser la tendance en deuxième période. Après avoir compté jusqu’à onze buts d’écart (20-31), ils s’inclinent 23-31.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeDim 29 Sep 2019 - 12:42

2eme journée

Sélestat lamine Strasbourg-Schiltigheim (35-26)
S’il y a eu un derby alsacien, ce vendredi soir, entre Sélestat et Strasbourg-Schiltigheim, il n’y a pas véritablement eu de match entre les deux équipes alsaciennes de la Proligue (D2). Les Violets du Centre Alsace ont rapidement pris les devants (5-2, 7e), puis (10-5, 16e) avant de rentrer aux vestiaires avec neuf buts d’avance (19-10). L’ESSAHB était incapable d’endiguer les vagues successives qui ont déferlé sur le frêle esquif strasbourgeois. L’écart a encore grimpé à la reprise (+11, 24-13) ce qui a définitivement mis fin au suspense, mais pas à la démonstration des Violets qui gardent le rythme pour conserver neuf longueurs d’avance (35-26) au coup de sifflet final après avoir laissé s’ébattre ses plus jeunes joueurs.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48545
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitimeHier à 9:31

Dijon – Sélestat (25-24) Sélestat était tout près
Un temps repoussé à cinq buts (18-13, 39e ), Sélestat n’a pas été loin d’arracher un point dans les ultimes secondes, mais Wassim Helal en a décidé autrement.

Entre deux équipes juste au-dessus de la ligne de flottaison (11e et 12e ), l’entame de match est clairement à l’avantage des défenses. Et à ce petit jeu, Sélestat prend le premier l’ascendant, profitant des relances efficaces de son portier (3-5, 10e ).
Il faut dire que Vladimir Perisic réussit un gros match début de match, aidé il est vrai par des tirs dijonnais pas toujours très difficiles. Sur les huit premiers tirs qu’il subit, il en arrête cinq !
Heureusement pour Dijon, Wassim Helal réussit aussi quelques parades et Carrière ramène ses troupes à hauteur en profitant d’une supériorité numérique (6-6, 14e ).
Le DMH peine à se lâcher et Sélestat reprend les devants grâce à un bon Nicolas Minne (8-10, 23e ).
Dijon a alors le mérite de revenir encore, et passe même devant sur un but improbable de Macharashvilli, où il perd la balle avant de la volleyer dans le but de Perisic qui venait à sa rencontre (11-10, 29e ). Deghand remet les deux équipes à égalité juste avant la pause, et tout est à faire dans le second acte.
Dijon profite alors à plein d’un deux minutes contre Gutfreund : Naudin, puis Poletti en cage vide et Carrière en contre créent le plus gros écart en faveur de Dijon (15-12, 35e ).

Sélestat passe devant

Le DMH a ensuite la bonne idée de parfaitement gérer son infériorité numérique (deux minutes pour Poletti), creusant même l’écart (17-13, 39e ), et obligeant Christophe Viennet à poser son temps mort.
À nouveau à un de moins, Dijon gère moins bien l’histoire, et les Alsaciens en profitent pour revenir, le 15e arrêt de Perisic à égalité numérique permettant à Camara de rapprocher ses couleurs à un petit but (18-17, 43e ).
Il y a de la tension dans les bras, et les portiers (Helal côté dijonnais, Perisic côté sélestadien) font admirer leurs réflexes. Mais Gutfreund, avec trois buts consécutifs, ramène le SAHB à hauteur (21-21, 52e ).
Camara place même ses troupes un court instant devant (22-23), mais Rondel égalise. Dijon, sanctionné d’un deux minutes, est au bord du vide, mais Kevin Rondel s’arrache deux fois au pivot pour replacer son équipe devant (25-24, 58e ). La fin de match est un peu folle, Sélestat perd la balle, mais le contre dijonnais se termine en passage en force.
Carrière intercepte bien la balle d’égalisation à 45’’ de la fin, mais la press tout-terrain alsacienne est payante. Camara lance l’ultime banderille, mais Minne est contré. Macharashvilli a le but du K.-O. mais Perisic laisse son équipe en vie. Il reste quelques secondes et le SAHB trouve un intervalle, obligeant Helal à une incroyable double parade, son deuxième arrêt allant taper le poteau pour fuir le but !
dna
Contenu sponsorisé


Handball - Page 15 Empty

Handball - Page 15 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Handball   Handball - Page 15 I_icon_minitime

 

Handball

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 15Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 13, 14, 15

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette :: Coin des sportifs-