Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'équipe réserve du RCS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 44537
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Mar 22 Mai 2018 - 7:37

Le racing n'avait rien à perdre dans l'histoire ,il avait déjà le maintien en poche.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Mer 18 Juil 2018 - 4:53

Reprise de l’entraînement du Racing II Une reprise studieuse
La réserve du Racing a repris l’entraînement hier sur les terrains du centre de formation sous les ordres de son coach François Keller. Les jeunes strasbourgeois ont un peu plus d’un mois devant eux pour bien se préparer avant la reprise du championnat de N3.
Il est 16h15 quand les jeunes réservistes strasbourgeois sortent enfin des vestiaires. Ils sont seize, dont deux gardiens, pour ce premier entraînement de la saison à prendre place autour d’Erwan Pondaven, le préparateur physique.

« Il y a énormément de jeunesse »

Il fait lourd, très lourd, sur le terrain en herbe au fond du centre de formation du Racing. Pendant près de 1h45, ils vont pourtant enchaîner les exercices physiques, sans ballon d’abord, puis avec le ballon sous les ordres du coach François Keller. « Cela fait plaisir de retrouver le terrain, le ballon », lance ce dernier.
Les visages de ses joueurs sont juvéniles, avec notamment quelques nouvelles têtes comme l’ex-mulhousien Yann Constant, mais il y a déjà de l’envie, beaucoup d’envie. « Il y a énormément de jeunesse, ce qui veut dire beaucoup de générosité, et il va falloir la canaliser », souligne ensuite François Keller.
Hier, il lui manquait encore deux cadres, le capitaine Quentin Othon et l’une de ses nouvelles recrues, Léon Valentin, 20 ans, arrivé cet été en provenance de la réserve de Caen, alors que les jeunes Mohamed Simakan et Youssouf Fofana s’entraînent actuellement avec l’effectif professionnel. Deux nouveaux joueurs, Oussama Falouh et Azz-Eddine Ounahi, venus de l’académie du Roi au Maroc, sont attendus en début de semaine prochaine.
Le menu du mois qui vient s’annonce particulièrement copieux avec pas moins de sept séances d’entraînement par semaine et six matches amicaux (voir le programme ci-contre) jusqu’à la reprise du championnat de N3 programmée le 18 août.

Objectif maintien

« On a fait le choix d’être jeune avec cinq joueurs de 2001, explique le coach bas-rhinois. Cela va nécessiter un gros travail pour répondre au défi athlétique des autres équipes. Il y a deux ans, on a joué qu’avec des seniors (pour une 1re  place, ndlr) , on a intégré les moins de 19 ans la saison passée (le Racing II a terminé 4e de son groupe, ndlr) et donc on souhaite continuer ce rajeunissement. »
Forcément, l’objectif de la réserve strasbourgeoise est surtout de se maintenir à ce niveau. « Il le faut, affirme d’ailleurs François Keller. Cela n’empêche pas de voir plus haut une fois que c’est fait ! L’enjeu va être de ne pas se laisser décrocher à la fin du cycle aller pour avoir toujours un coup à jouer lors des matches retour avec tout le travail de fond que nous allons effectuer. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Mer 18 Juil 2018 - 9:06

Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Mar 14 Aoû 2018 - 9:25

RC Strasbourg II -

Un nouveau cycle commence « Condamnés à jouer »
La réserve du Racing entame, ce samedi sur le terrain de son homologue nancéienne, sa quatrième saison consécutive au cinquième échelon hexagonal. Pour renouveler son bail au sein d’une poule relevée, la bande à François Keller misera à nouveau sur le jeu.

– A vec le passage du centre de formation en catégorie 1, le Racing II est à nouveau en mesure d’accéder au N2. Que cela change-t-il dans l’approche de l’exercice à venir ?
– On n’en a pas tenu compte. La preuve, c’est qu’on a redémarré un nouveau cycle avec beaucoup de jeunes joueurs. Notre objectif sera de nous maintenir.
« Donner du temps de jeu et de l’expérience »
– Un nouveau cycle avec une classe “biberon”, serait-on tenté d’affirmer…
– On a repris l’entraînement avec six “2001”. Même à l’époque de Gameiro (2004-2008) , on n’avait pas débuté avec autant de joueurs sortis des moins de 17 ans et qui allaient en moins de 19. Pour les encadrer, on aura trois joueurs seniors confirmés avec Constant, Valentin et Othon. Je pense qu’on aura toutefois la plus jeune équipe du groupe.
– Au-delà du maintien, quels vont être les objectifs de la saison ?
– L’objectif sera de donner du temps de jeu et de l’expérience le plus vite possible à des jeunes à potentiel. Après, cela sera à eux de le confirmer sur le terrain. On a un début de saison compliqué avec trois déplacements sur les quatre premiers matches. Il faudra essayer de ne pas prendre trop de retard au cycle aller pour valoriser le travail de fond lors de la phase retour.
– Durant la préparation estivale et lors de la saison passée, votre équipe a souvent privilégié le jeu. Cela sera-t-il encore le cas cette année ?
– De toute façon, on est en déficit athlétique. On l’a vu contre Schiltigheim (en match amical, 0-3)  : les jeunes sont encore des “bébés” dans l’impact. Il faut absolument qu’on arrive à priver l’adversaire de ballons pour pouvoir ne pas être en danger. On est donc presque condamnés à jouer. Dans le défi athlétique, on ne peut pas s’en sortir. Nos “2000” ou “2001”, ils ont onze voire douze ans de moins que les joueurs aguerris des équipes premières. Physiquement, tu ne vas pas aller les bouger.

« Il vaut mieux jouer très jeune en N3 »

– À moyen terme, est-ce que l’accession en National 2 est essentielle pour la réserve strasbourgeoise ?
– Si tu as une équipe en N2, tu es obligé de jouer avec des mecs qui ont deux ou trois ans de plus. Mais est-ce que des gars de 22 ou 23 ans, qui n’ont pas réussi à passer “pros”, passeront le cap après une saison de N2 ? Je pense qu’il vaut mieux jouer très jeune en N3 et prêter en National ceux qui ne peuvent pas faire directement la marche en Ligue 1. C’est mon sentiment.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Sam 18 Aoû 2018 - 21:44

1er match saison 2018/2019
National3

Nancy II 2
RC Strasbourg II 1

 
Stade Marcel Picot. – Mi-temps : 2-0. Une centaine de spectateurs. Arbitre : M. Salingue, assisté de MM. Legaye, Heitzmann.

Les buts : Mabella (3e ), Dembélé (19e ) pour Nancy II  ; Botella (67e ) pour le Racing II.

Avertissements : Bassi (66e ), Néry (85e ) à Nancy ; Othon (35e ), Mendes (51e ) à Strasbourg.

NANCY II  : Ternynck, Néry, Fischer, Da Dongo, Bouzar, Haag, Mabella, Bassi (El Jaouhari, 90e ), Dembélé, Maboulou (Fabien, 68e ), Triboulet (Raoul, 68e ).

RC STRASBOURG II  : Cozzi-Buet, Aaneba, Ndour, Tchamba (Bouchema, 76e ), Valentin, Othon (Massombo, 52e ), Botella, Mendes (Ngan-Biti, 81e ), Karamoko, Lebeau, Constant.

  Le Racing II rentre bredouille
Six pros étaient alignés dans l’effectif lorrain au coup d’envoi, contre deux seulement dans l’autre camp : Fischer, Néry avec le brassard, Mabella, Dembélé, Maboulou et Bassi qui avait pourtant disputé vingt grosses minutes la veille contre Auxerre en Ligue 2.

Et c’est en partie grâce à tout ce petit monde que les Nancéiens vont inscrire leurs deux buts avant le repos. Dès la 3e , et après un bon travail de Bassi, Mabella bénéficie d’un peu de liberté aux abords des 25 mètres. Le joueur prêté à Châteauroux la saison dernière déclenche aussitôt une frappe limpide qui ne laisse pas le temps à Cozzi-Buet de réagir (1-0).
Un gros quart d’heure plus tard, Bassi sera encore à l’origine du but du break. Son astucieuse tête au milieu du terrain permet à Maboulou de faire parler sa puissance plein axe. Juste à temps, il lance Dembélé en profondeur qui n’a plus qu’à ajuster le portier alsacien (2-0, 19e ).
Hormis ces deux buts, la première période laissera surtout derrière elle un parfum de début de saison entre de jeunes alsaciens patauds et des Nancéiens qui avaient fait le plus dur.
Ternynck sauve Nancy
La seconde période sera plus animée, notamment parce que les Strasbourgeois vont revenir au score. Sur un centre, Botella place une tête superbement claquée par Ternynck. Pas de quoi décourager le numéro 7 visiteur qui remet ça sur le corner qui suit, étrangement seul dans la surface (2-1, 67e ).
Les joueurs de Sébastien Hanriot, qui avaient déjà eu l’occasion de tuer tout suspense sur cette ouverture de Bassi pour Dembélé qui a trop tardé à frapper (58e ), vont continuer à créer le danger.
Sans jamais réussir à inscrire ce troisième but. Dembélé (64e , 84e ), Mabella (76e , 78e ), Fabien (72e ) ou encore Da Dongo de la tête (81e ) manqueront de précision.
Et dans tout ça, c’est Strasbourg qui a bien failli réussir à ramener un point. C’était sans compter Ternynck, impeccable sur sa ligne de but et qui va sauver les siens sur cette tête de Ngan-Biti (84e ).
Sans la manière, les trois points sont là pour les Lorrains qui vont recevoir une deuxième fois de suite un camarade alsacien samedi prochain, Biesheim.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Sam 25 Aoû 2018 - 22:37

2eme journée

National 3

Racing II 1
Troyes II 1

Mi-temps : 1-1. – Stadium de Molsheim. 350 spectateurs. Arbitre: M. Roth.
Les buts : Botella (10e ) pour Strasbourg II; Kaye (13e ) pour Troyes II.
Avertissement : Vardin (62e ) à Troyes .
RACING II : Kamara – Aaneba, Valentin, Tchamba, Ndour – Grimm (cap), Fofana (Falouh, 84e ) – Zemzemi, Corgnet, Botella (Ounahi, 75e ) – Saadi (Lebeau, 18e ). Entraîneur : François Keller.
TROYES II : Diouf – Abdallah (cap), Merah, Muzalimoja, Munier (Karamoko, 23e ) – Vardin, Bénard, B. Sissoko, Kaye – M. Camara (Bombo, 59e ), Labyad. Entraîneur : Gharib Amzine.

National 3
 Le Racing II a manqué de gaz

La réserve strasbourgeoise, qui alignait huit pros en quête de temps de jeu et de rythme, a concédé le nul, hier à Molsheim, face à son homologue troyenne.
 L’ex-Racingman Gharib Amzine, qui entraîne la réserve troyenne depuis 2015, s’inquiétait quelque peu hier à Molsheim avant le coup d’envoi. « François (Keller, le coach de la réserve strasbourgeoise) aligne huit pros, alors que je ne fais jouer que des gamins. »

Sa réflexion n’était pas sans fondement. À ceci près qu’une partie des pros titularisés par le technicien alsacien (Aaneba, Tchamba, Zemzemi) n’était pas plus âgée que ses troupes et que l’autre regorgeait de joueurs en manque de rythme, à cause de longues absences ou de leur statut de remplaçants en équipe première (Corgnet, Saadi, Ndour, Grimm, Kamara).
« On va se contenter de ce premier point »

Mais l’ancien international marocain n’avait pas tort de se méfier. Le RCSA est en effet entré plus vite dans la partie que son visiteur aubois. Dès la 10e , sur une longue ouverture de Grimm, Aaneba s’est fait la belle dans son couloir droit et son centre au cordeau parfait a fait le bonheur du jeune Botella, buteur pour la deuxième fois en une semaine, après sa réalisation du week-end précédent à Nancy.

Mais alors qu’Idriss Saadi, qui s’était signalé dès la 3e par une tête trop enlevée, se faisait soigner après s’être blessé tout seul à la cheville droite (voir par ailleurs) , l’ESTAC a profité de sa supériorité numérique temporaire pour revenir dans la foulée à hauteur de son hôte. Son but est la copie conforme ou presque de celui des “Bleus” : un débordement de Labyad, côté droit, et un centre en retrait repris victorieusement par Kaye (13e ).

« J’aurais bien aimé qu’on mène plus longtemps pour pouvoir tenir le score », regrette François Keller, privé dès la 18e d’un Saadi contraint de sortir définitivement. « Dommage qu’on ait concédé l’égalisation à dix contre onze. »

Botella, par trois fois (24e , 32e , 51e ), et Tchamba, d’une tête au-dessus (61e ), auraient pu redonner l’avantage aux Bas-Rhinois. Mais dans une partie intéressante avant le repos et quelconque après, personne ne méritait vraiment de s’imposer.

« Pour nous, c’est un bon résultat », se satisfait un Gharib Amzine dont la classe biberon était déjà venue chercher le nul à Vauban une semaine plus tôt (0-0).

« On repart avec une nouvelle génération sur un nouveau cycle. Les gamins ont encore beaucoup de choses à apprendre, comme développer leur culture tactique et travailler la maîtrise du ballon. Mais leur implication est parfaite. »

« On va se contenter de ce premier point », lui fait écho son ancien coéquipier sous le maillot strasbourgeois dans les années 1990. « On a senti que les pros avaient besoin de temps de jeu, car plus on avançait dans le match et plus les débats s’éteignaient. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 2 Sep 2018 - 22:06

BIESHEIM 1
RC STRASBOURG II 2
Mi-temps : 1-1. – Stade municipal. Arbitre: M. Thullier, assisté de MM. Hestin et Bidau.
Les buts : Efondja (25e ) pour Biesheim ; Botella (27e ), Zemzemi (51e ) pour le Racing II.
L’avertissement : Efondja (90e +3) à Biesheim.
BIESHEIM : Kehi – Gisselbrecht (Fuchs, 66e ), Chevrier, Finance, Meyer – G. Jacquat, Wagner (cap.), Dardouri (Bouaïcha, 80e ), Viana – J. Jacquat (Dufour, 66e ), Efondja. Entraîneur : Hervé Milazzo.
RC STRABOURG II : Pelletier – Aaneba, Valentin, Bouchema (cap.), Ndour – Fofana, Grimm, Lebeau (Ounahi, 46e ) – Zemzemi (Constant, 90e +4), Botella, Zohi (Falouh, 89e ). Entraîneur : François Keller.
.
National 3 
Bis repetita

Comme face à Vauban mercredi, l’ASC Biesheim s’est inclinée sur sa pelouse, hier, punie par la réserve strasbourgeoise. Une leçon de réalisme.
 Biesheim - Strasbourg, acte deux. Après Vauban, mercredi, Biesheim recevait hier la réserve du Racing. Pour une nouvelle défaite au final. Même si la prestation des Rhénans n’a rien eu à voir avec la pâle copie livrée en milieu de semaine.

Vu le nombre de situations favorables dans lesquelles ses joueurs se sont retrouvés, Hervé Milazzo doit encore se demander comment son équipe n’a pas su en concrétiser ne serait-ce que le tiers.

L’ASCB aurait pu gagner, aurait dû gagner, mais elle a été refroidie par une jeune formation bas-rhinoise – renforcée de quelques pros – qui a su mettre à profit ses rares opportunités.

« C’était le jour et la nuit (par rapport à mercredi). Il y a eu une vraie réaction de la part du groupe qui n’a pas été récompensé de ses efforts, a pointé le coach haut-rhinois. On a dominé mais il nous a manqué le principal : l’efficacité. »

Bien décidés à laver l’affront subi face aux “Pierrots”, les Biesheimois ont d’entrée pris le taureau par les cornes, faisant le jeu plutôt que de se contenter de contrer un adversaire réputé joueur.
Jacquat comme un symbole

Efondja a fait passer un premier frisson en trouvant le bas de la transversale de Pelletier des 20 mètres (3e ) avant de manquer de hauteur sur un centre de Guillaume Jacquat (7e ).

L’attaquant a néanmoins concrétisé la mainmise des siens sur la rencontre en ajustant une superbe “bicyclette” sur un énième corner (1-0, 25e ). Un avantage de bien courte durée.

Car à défaut de contrôler les débats, les Racingmen ont su parfaitement profiter d’une forme de déconcentration locale.

Parfaitement trouvé à l’entrée de la surface par Fofana, Botella a égalisé avec sang-froid (1-1, 27e ).

Ce qui aurait pu n’être qu’une péripétie a finalement été le premier tournant du match. Le second est intervenu au retour des vestiaires lorsque Zemzemi a conclu sa percée sur le flanc droit par un plat du pied sur lequel Kehi n’a rien pu faire (1-2, 51e ).

Des occasions pour renverser la vapeur, ce n’est pas ce qui a manqué aux Rhénans. Mais un réalisme en berne, couplé à une défense valeureuse des Strasbourgeois, a interdit tout autre résultat qu’une défaite.

Un joueur a symbolisé le match de l’ASCB : Julien Jacquat. Incisif sur le front de l’attaque, il a, par ses courses, su créer de nombreuses brèches.

Mais la lucidité lui a, à chaque fois, fait défaut au moment de bonifier son incessante activité.

Ses choix dans la dernière passe ont rarement été les bons.

Comme au moment de conclure. Trop “perso” (9e ), frappe trop croisée (30e ), manque de spontanéité (55e ) ou de flair face à Pelletier (58e ), l’attaquant a vécu une après-midi difficile.

Il n’est pas le seul puisque ni Wagner (61e ), ni Fuchs sur coup franc (72e ) n’ont su également trouver le cadre.

Pas plus que Ounahi, sur un lob, qui aurait pu éviter à ses coéquipiers de trembler jusqu’au bout (90e +3). Mais c’est bien le Racing  II qui est allé cueillir au bout de l’effort sa première victoire de la saison.

« C’est fou à dire, mais sur ce match, il y a quand même des satisfactions, concluait Milazzo. Seul le résultat est une frustration. » On le comprend.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 9 Sep 2018 - 7:37

 5eme journée
Matchs  National 3 Grand Est
Samedi le 8/09/2018
Racing II 4
Thaon-les-Vosges 2

Mi-temps: 1-0. Stadium de Molsheim. – Arbitre : Christopher Galek. 300 spectateurs.
Buts: Constant (23e’ ), Karamoko (61e’ ), Lebeau (69e’ s.p.), Botella (72e’ ) pour Strasbourg ; Samba (86e’ ), Comara (90e’ ) pour Thaon.
RACING : Pelletier – Constant, Quinas, Valentin (cap), Bouchema, Falouh (Bastian, 81e’ ) – Mendes (L. Keller, 73e’ ), Ounahi – Lebeau – Botella, Karamoko (Ngan Biti, 78e’ ). Entraîneur: François Keller.
THAON : Nagor – Focki, Alves, Evrard, Didierjean (Isik, 60e’ ), Colin (cap, Leroy, 73e’ ) – Uhlrich, Gazagnes, Lakehal (Hamek, 64e’ ) – Comara, Samba. Entraîneur: Romain Chouleur.
  Le Racing s’offre le leader
Les contres strasbourgeois ont précipité la perte du leader thaonnais, vainqueur de ses quatre premiers matches (4-2).

La – très – jeune réserve strasbourgeoise a incontestablement signé hier à Molsheim la performance de la 5e journée du groupe F de National 3. Les protégés de François Keller ont infligé son premier revers au leader Thaon-les-Vosges, auteur d’un grand chelem lors des quatre premières journées.

La note finale (4-2) a même failli être très – trop ? – salée pour les hommes de Romain Chouleur qui ont réduit le score à deux reprises dans les cinq dernières minutes. Elle traduit néanmoins le froid réalisme des Bleus, particulièrement en deuxième mi-temps où leur vitesse en contre a fait la différence.

Dans une rencontre longtemps équilibrée, les Bas-Rhinois ont pris l’avantage à la 23e sur une première bévue défensive des Vosgiens. En l’occurrence, un mauvais contrôle du défenseur axial Alves, exploité par Yann Constant. Après un une-deux avec Mendes, l’ancien Mulhousien a filé seul au but, éliminé d’une feinte l’ancien portier du Racing Alexandre Nagor et marqué dans le but vide.
« Notre deuxième but au cœur de leur temps fort »

Pas de quoi, pourtant, déstabiliser alors des Thaonnais à la hauteur de leur statut de leader, dangereux par les centres de leur latéral droit Focki, mais aussi par la patte de leur milieu gaucher Uhlrich, à la baguette sur deux coups francs directs annihilés par Pelletier (35e’ , 38e’ ).

Il a fallu un exploit et un slalom de Karamoko au cœur de la surface visiteuse, conclu par un joli but de l’intérieur du droit, pour toucher moralement les joueurs de Chouleur (61e’ ). «On avait fait une très bonne première mi-temps, mais on a surtout inscrit notre deuxième but au cœur de leur temps fort et ça les a tués », reconnaîtra François Keller après-coup.

Un penalty généreux sifflé pour un accrochage de Hamek sur Botella a ensuite permis à Lebeau d’inscrire le troisième but synonyme de K.O. définitif (69e’ ). Trois minutes plus tard, l’inévitable Botella y est lui aussi allé de son petit but en reprenant du plat du pied gauche un centre tendu de Constant, passeur après avoir été buteur (72e’ ).
«Chapeau à mes jeunes »

La double réduction du score de Thaon en fin de match, signée Samba du gauche et de près (86e’ ), puis Comara, lui aussi à bout portant après une main préalable d’un partenaire (90e’ ), ne changera rien à l’affaire : le Racing II enchaîne un deuxième succès et fait tomber « la meilleure équipe que nous ayons affrontée », selon un François Keller fair-play.

« 4-0, ç’aurait été très dur pour elle. Elle a payé cher notre efficacité en contre. Mais chapeau à mes jeunes de l’avoir fait. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 23 Sep 2018 - 3:47

 6eme journée
St-Louis/N. 2
Racing II 3

Mi-temps : 1-1. Arbitre : M. Salingue assisté de MM. Icart et Fuchs.
Les buts : Asad (27e ), Diallo (73e sur pen.) pour Saint-Louis ; Fofana (12e ), Botella (63e sur pen.), Zemzemi (76e ) pour Strasbourg II.
Avertissements : Yebra (78e ), Thiam (82e ) à Saint-Louis ; Fofana (45e ), Aaneba (57e ), Falouh (78e ) à Strasbourg.
SAINT-LOUIS/N. : Navaux, Valerius, Ellemaud, Niang, Ouedraogo, Biaou, Thiam, Jabol (Yebra 58e ), Diallo, Asad (Da Sylva 83e ), Berriss (Varsovie 85e ). Ent. Cédric Decker.
RACING II : Pelletier, Aaneba, Falouh (Quinas 84e ), Othon, Valentin, Fofana, Constant (Lebeau 66e ), Ounahi, Karamoko (Mendes 90e ), Zemzemi, Botella. Ent. François Keller.
.
Prime au réalisme
Saint-Louis n’a pas ménagé ses efforts, hier soir, pour tenter de conserver son invincibilité et sa place sur le podium du championnat. Mais les Ludoviciens sont tombés sur une jeunesse strasbourgeoise ultra-réaliste, qui ramène les trois points à l’issue d’une partie spectaculaire (2-3).
 Paradoxalement, les hommes de Cédric Decker ont peut-être livré l’une de leurs meilleures rencontres depuis le début de la saison, mais elle débouche sur leur première défaite. Lors de la sixième journée, comme la saison dernière, en National 2. Personne n’a envie d’y voir un signe, au regard du triste épilogue en mai dernier. En reproduisant des performances comme celles d’hier, Saint-Louis n’aura toutefois pas de mouron à se faire concernant son maintien.

S’il a manqué son entame, à l’image de cette ouverture du score précoce de Fofana, dont la tête croisée n’a laissé aucune chance à Navaux (12e ), l’escadron ludovicien a ensuite vivement réagi. Alerté par Jabol, Valérius crochetait ainsi son vis-à-vis et obligeait le portier strasbourgeois à une claquette spectaculaire (21e ).

C’est finalement sur une hésitation coupable de Aaneba que Saint-Louis trouvait l’ouverture. Jabol pressait le latéral bas-rhinois et lui chipait le ballon avant de buter sur Pelletier. En embuscade aux 16 m, Asad trouvait les filets d’un plat du pied assuré (27e ). En confiance, Saint-Louis poussait encore mais Biaou ne trouvait pas le cadre des 20 m (32e ). Strasbourg ne s’en laissait pas compter et finissait fort ce premier acte sans pour autant concrétiser.

Après la pause, Saint-Louis repartait à l’attaque. Diallo était contré in extremis (51e ), avant que Berriss ne manque de réactivité sur ce service de Thiam (54e ). Au plus fort de leur domination, les Ludoviciens allaient pourtant craquer. Ellemaud accrochait Zemzemi dans la surface, et Botella se chargeait de transformer la sentence (63e ).
Le Racing II garde la tête froide

Loin d’être abattus, les locaux allaient une nouvelle fois revenir dans la partie. Fofana bousculait Yebra, et Diallo se chargeait de remettre les compteurs à zéro en prenant Pelletier à contre-pied (73e ).

Complètement débridé, ce derby pouvait alors basculer d’un côté comme de l’autre. Et c’est un cafouillage coupable dans la surface ludovicienne qui allait décider du sort du match. Au second poteau, Zemzemi plaçait son plat du pied dans la lucarne de Navaux (76e ), et offrait une victoire heureuse à la réserve du Racing.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 7 Oct 2018 - 22:03

RacingII 1
Epernay 0

Mi-temps : 1-0. Stadium de Molsheim. Arbitres : M. Grasse, assisté de MM. Hestin et Balaine.
But : Saadi (45e ).
Avertissements : Saadi (82e ) à Strasbourg ; Aït Ziane (88e ), Lefèvre (90e +1) à Epernay

RACING : Kawashima – Aaneba, Valentin (cap), Tchamba (Othon, 64e ), Falouh – Gonçalves (Botella, 79e ), Fofana, Lebeau (Karamoko, 81e ) – Zemzemi, Saadi, Zohi. Entraîneur : François Keller.

EPERNAY : Husson – Descotes, Chicaut (cap), Fournier, Beneto – Jaspierre, Perrin – Moison (Lefèvre, 74e ), Bouabdeli (Derbal, 46e ), Gaultier (Aït Ziane, 71e ) – Edmilson Fortes. Entraîneur : Alexis Rouquette.

Une réserve à l’économie

À défaut d’avoir plié l’affaire avant le repos alors qu’il multipliait les occasions, le Racing II a su assurer son quatrième succès d’affilée, hier à Molsheim, contre Epernay.
 Et de quatre ! Quatre victoires d’affilée pour la réserve de Strasbourg et quatre défaites de rang pour Epernay. Hier à Molsheim, dans le duel des deux Racing, l’Alsacien a enfoncé le Champenois au classement en même temps qu’il se hissait au deuxième rang.

C’est peu dire en effet que l’équipe de François Keller, qui alignait huit pros, a dominé les débats et son adversaire en première période. Mais elle a dû attendre sa huitième occasion pour ouvrir le score juste avant le repos sur un centre de la droite ajusté par Anthony Gonçalves et catapulté au fond par Idriss Saadi d’une jolie tête plongeante (1-0, 45e ).

Jusque-là, les Bleus avaient fait souffrir de valeureux Sparnaciens qui s’étaient avant tout efforcés de colmater les brèches. Mais ils étaient tombés sur un gardien marnais en état de grâce. Florian Husson avait repoussé d’un superbe arrêt réflexe main gauche une reprise à bout portant de Zohi (23e ), claqué en corner une demi-volée fouettée de Gonçalves (24e ), puis un centre-tir enroulé du droit de Falouh (38e ), et été vigilant sur une reprise certes imparfaite de Tchamba (39e ). Il avait aussi été suppléé par Descotes, auteur d’un sauvetage sur sa ligne après un lob astucieux de Zohi (42e ).
« Contrat rempli »

Bref, le 1-0 de la pause était un minimum. Mais il ne mettait les Strasbourgeois à l’abri de rien et surtout pas d’un retour des hommes d’Alexis Rouquette, plus entreprenants durant le second acte. La preuve : au chômage technique ou presque en première période, le gardien international japonais Eiji Kawashima devait boxer juste avant l’heure de jeu la première frappe vraiment dangereuse d’Epernay, un puissant extérieur du gauche de Gaultier (59e ).

Saadi, de peu à côté (67e ), et Botella, contré pour avoir tergiversé (82e ), auraient pu éviter au Racing II une fin de match indécise et, donc, stressante. Mais pour les Bleus, l’essentiel est tout de même là. « Contrat rempli, constate François Keller sans triomphalisme. Les pros ont eu du temps de jeu et on a vu qu’ils en avaient besoin. Heureusement que le but est arrivé avant la pause, parce que je ne suis pas sûr que nous aurions eu en deuxième mi-temps les ressources physiques pour aller chercher ce quatrième succès d’affilée. Cette victoire est importante, car elle nous permet de mettre le premier relégable à dix points. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 4 Nov 2018 - 22:31

 Racing II 1
Sarreguemines 1

Mi-temps : 0-0. – Stadium de Molsheim, 300 spectateurs. Arbitre : M. Roth.
Les buts: Ben Ouabi (90e +2) pour le Racing II; Ouadah (87e ) pour Sarreguemines.
Avertissement : Guerriero (30e ) à Sarreguemines.
Expulsion : Caci (90e +4) au Racing II.

RACING II : Pelletier – Aaneba (Ben Ouabi, 82e ), Caci, Valentin, Tchamba, Othon (cap) – Fofana, Grimm – Lebeau (Ounahi, 67e ) – Zemzemi (Constant, 67e ), Botella. Entraîneur : François Keller.

SARREGUEMINES : Cappa – Steiner, Schwartz, Coignard, F. Redjam – Metin (Ouadah, 87e ), Guerriero, Dekoun, Kowalczyk (S. Redjam, 76e ) – M’Barki (cap), Simpara (Mohammed, 78e ). Entraîneur : Sébastien Meyer.
.
 National 3 -
9eme journée

Le Racing s’en tire bien
  Le soulagement perceptible sur le visage de François Keller en disait long hier après-midi.

Car l’entraîneur de la réserve strasbourgeoise était bien conscient que son équipe venait de frôler la correctionnelle face au FC Sarreguemines (1-1).

Les Lorrains, relégables, n’auraient, c’est vrai, nullement volé leur deuxième succès s’ils s’étaient imposés à Molsheim.
« Il faut que nos jeunes arrêtent de parler de la première place »

Ils en ont été privés dans le temps additionnel par un leader alsacien qui, bien que renforcé par six professionnels, n’a guère justifié son statut.

Au-delà d’un résultat décevant, c’est ce qui chagrinait François Keller. « Nous prenons le point qui nous permet de coller à Thaon, mais il faut que nos jeunes arrêtent de parler de la première place. Sur ce qu’on a montré ce dimanche, on ne la mérite pas. »

À l’image de leur coach, Sébastien Meyer, hors de lui, les Lorrains, qui recevront le leader de la Ligue  2, Metz, dans quinze jours au 8e tour de la Coupe de France, peuvent en effet légitimement s’estimer frustrés, voire lésés, par leur troisième nul d’affilée.

D’abord parce que dès la 33e , ils auraient dû bénéficier d’un penalty pour une intervention plus que suspecte d’Ismaël Aaneba sur leur capitaine Hassane M’Barki.

Ensuite parce que le coup franc préalable à l’égalisation, accordé aux “Bleus” à la 90e +2 pour une supposée faute du même M’Barki sur Jérémy Grimm, n’a sauté aux yeux de personne, pas même de François Keller qui en a fait la confidence après coup.
Caci expulsé

Après avoir mal exploité quelques contres en deuxième période, les Sarregueminois avaient fini par trouver l’ouverture à la 87e sur un imparable plat du pied droit de Mehdi Ouadah, entré… 30 secondes plus tôt et décalé par M’Barki après un ballon lâché par Grimm.

Mais cinq minutes plus tard donc, ils perdirent le bénéfice d’une victoire qu’ils croyaient tenir sur le coup franc litigieux évoqué plus haut.

Le tir contré de Youssouf Fofana revint comme par miracle dans les pieds du remplaçant Esmaïl Ben Ouabi qui, de près, offrit aux siens un nul heureux.

Un nul qu’Anthony Caci préserva en stoppant irrégulièrement M’Barki en position de dernier défenseur. Son sacrifice lui valut une expulsion logique.

« On est contents, pouvait respirer François Keller. Le positif, c’est l’égalisation ; le négatif, cette expulsion d’Anthony sur une nouvelle perte de balle au milieu. Le contenu m’ennuie. Aux yeux de Thierry Laurey (Ndlr : présent en tribune) , il n’y a rien à tirer de notre prestation. »

Sinon un huitième match de rang sans défaite. Un moindre mal.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Lun 12 Nov 2018 - 5:13

Agglo. Troyes 3
Racing II 1

Mi-temps : 0-1. Arbitre : M. Salingue. Environ 150 spectateurs.
Les buts : Daval (66e ), Mazrek (69e ), Mezriche (90e +2 s.p.) pour Agglo. Troyes; Bouchema (3e ) pour le Racing II.
Avertissements : Aubriot (19e ), Momo Njombé (54e ), Traoré (89e ) à Troyes; Falouh (24e ), Lebeau (92e ) au Racing II.
AGGLO. TROYES : Caruso - Momo Njombé, Amadeu, Lumbu, Richard, Lebrazi, Aubriot, Mezriche (cap.), Dramé (Mangonda Muke Junior, 70e ), Diallo (Mazrek, 46e ), Daval (Traoré, 89e ).
RACING II : Pelletier - Sylla, Falouh, Bouchema, Valentin, Othon (cap.), Constant, Ounahi, Botella, Lebeau, Ben Ouabi (Massombo, 56e ).
.
Un leader en perdition

La réserve du Racing a vite mené 1-0, avant de s’effondrer après le repos, dépassée par l’engagement du promu troyen.

Sur un corner , le stoppeur alsacien Bouchema s’était élevé plus haut que Richard, et, d’une tête lobée, trompait un Caruso légèrement trop avancé (3e ).

Ce but précoce passait d’autant plus mal que, deux minutes avant, presque sur l’engagement, le FCAT avait eu une énorme occasion d’ouvrir le score. Aubriot avait remonté un ballon mal dégagé. Et, au bout de l’action, au second poteau, Mezriche, totalement démarqué, avait tiré sur le gardien, puis sur le poteau !

Pendant 25 minutes, les hommes de Jean-Louis Montero ont cafouillé leur football. Mais la réserve strasbourgeoise, malgré deux actions dangereuses de Ounahi (5e ) et Lebeau (17e ), n’a pas su en profiter.
« Moins bien individuellement et collectivement »

Des occasions de but, le leader n’en aura plus qu’une seule, lorsque Lumbu a failli tromper son propre gardien (82e ).

« En ce moment, on a le niveau d’une équipe qui joue le maintien, analysait avec beaucoup de lucidité le technicien strasbourgeois François Keller. Depuis trois semaines, on est moins bien physiquement, moins bien individuellement et collectivement. Dès que notre adversaire a imposé un combat athlétique, on a lâché. »

En effet, après le repos, le FCAT a changé de braquet, faisant le siège du but alsacien. L’égalisation aurait dû arriver du pied de Dramé (41e , 48e , 51e et 52e ).

C’est finalement Daval, aidé par un défenseur strasbourgeois, qui a remis les deux équipes dos à dos (66e ). Mazrek, des 25 mètres, trouvait ensuite la lucarne (2-1), Mezriche scellant le score sur penalty à la 90e +2.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Jeu 15 Nov 2018 - 4:59

Racing II 1
FC Mulhouse 1

Mi-temps : 0-0. Stadium de Molsheim. – 250 spectateurs. Arbitre: M. Lebourgeois.
Buts : Valentin (66e’ ) pour le Racing; Da Silva (90e’ +1) pour Mulhouse
Avertissements : Shaiek (47e’ ) à Mulhouse
RACING II : Kamara; Bouchema, Bastian, Branca, Valentin; Othon (C.), Constant, Ounahi (Keller, 81e’ ), Botella; Lebeau (Quinas, 79e’ ), Zemzemi (Ben Ouabi, 89e’ ). Entr.: François Keller.
FC MULHOUSE : Bonaso; Kecha, Titebah, Sane, Baka; Da Silva, Soumah (Bouhabila, 75e’ ), Shaiek, Diawara; M’Tir (C.), Taqtak. Entr.: Eric Descombes.
.
National 3 :
Racing II - FC Mulhouse (1-1)
Repris sur le fil...

Dans un derby accroché, le Racing s’est fait rejoindre dans les derniers instants de la rencontre.
 Il aurait fallu tenir deux minutes de plus. Après la défaite subie du côté de l’Aube face à l’agglomération Troyenne (3-1), le Racing n’a pas dissipé les doutes qui était apparus en l’espace de quinze jours. Dans ce derby joué à une date inhabituelle, Mulhouse a étiré sa série d’invincibilité à six matches.

Prévu le samedi 24 novembre, le match était avancé pour une raison de supporters. L’équipe première de Strasbourg accueillant Nîmes et au vu de l’amitié entre le groupe ultra nîmois «les Gladiators» et ceux de Mulhouse, les autorités ont préféré ne prendre aucun risque...
La bourde de Kamara

Ce report n’arrangeait guère les Mulhousiens, privés en attaque de Franck Essomba, blessé au dos, et de Modibo Sidibé, retenu en sélection avec le Niger.

Ces absences peuvent expliquer la soirée tranquille qu’à vécue Bingourou Kamara jusqu’au temps additionnel. Hormis un tir puissant de Taqtak (44e’ ), le deuxième gardien du Racing, redescendu en équipe réserve pour obtenir du temps de jeu, n’a été que très peu sollicité. Malheureusement pour lui, dans les arrêts de jeu, il a raté sa sortie aérienne et Da Silva a poussé le ballon dans le but vide (90e’ +1).

Son homologue Enzo Bonaso fut mis davantage à contribution. Le Racing aurait dû ouvrir le score dès la 3e’ mais Botella, parti seul en profondeur à la suite d’une perte de balle de Sané, croisait trop sa frappe. Au retour des vestiaires, Botella voyait sa frappe frôlé le montant de Bonaso. L’ancien gardien de Belfort était pourtant battu (48e’ ).

La possession strasbourgeoise était plutôt stérile et Bonaso se distinguait par sa lecture du jeu (6e’ ). Le jeune gardien a assuré brilamment l’intérim d’Issa N’Doye, suspendu pour cette rencontre.

Il fallait attendre l’heure de jeu pour que Strasbourg décante la situation. Sur un coup-franc, Othon déposait le ballon sur la tête de Valentin qui s’élevait plus haut que tout le monde (66e’ ). Un petit exploit quand on sait que la charnière centrale de Mulhouse est composée de Sané et Baka, deux tours qui culminent à 1,95m et dont le jeu aérien est la qualité principale.
Keller positive
«On prend un but bête mais je suis satisfait de la volonté de mes joueurs. Ici, c’est toujours difficile. Avec une équipe amoindrie, mes joueurs ont fait le travail», déclarait l’entraîneur Eric Descombes.

Les Mulhousiens ont donc profité de la mauvaise sortie aérienne de Kamara pour égaliser. Pas de quoi démoraliser François Keller pour autant. L’entraîneur strasbourgeois était «satisfait du contenu proposé par son équipe». «La montée n’est pas un objectif car avec la Gambardella, je vais devoir faire jouer les plus jeunes au cours de la saison. L’objectif , c’est de permettre aux joueurs de se montrer pour intégrer à terme l’équipe première». Présent à Molsheim, Thierry Laurey a pu constater l’élégance du milieu Ounahi.

Quant aux enjeux de ce championnat, ce match nul profite à Thaon. Les Vosgiens restent leader sans avoir joué. Mais pour Mulhouse, ce nul avait un goût de victoire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Lun 18 Fév 2019 - 11:17

RACING II 2
VAUBAN 0
 Mi-temps : 0-0. Stadium de Molsheim. 300 spectateurs. Arbitre M. Kilicoglu.

Les buts : Karamoko (57e ), Lebeau (74e ).

Avertissements : Aaneba (42e ), Ounahi (58e ) Valentin (73e ) au Racing II.

RACING II : Pelletier - Aaneba (Keller, 82e ), Falouh (Branca, 72e ), Tchamba, Valentin, Othon (cap.) Lebeau (Mendes, 77e ), Ounahi, Karamoko, Zemzemi, Botella. Entraineur : François Keller.

VAUBAN : Karch- Robin, Obesse (Heiligenstein, 73e ) Bakria, Rocu, Zine, Kékambus, Bellahcène (M’Baye, 72e ), Onwuzurumba, Chérief (cap.), Oliveira (Ly, 70e ). Entraîneur : Djamel Ferdjani.
  Au bout de l’ennui
Le Racing II s’est imposé sans trembler face à Vauban dans le derby strasbourgeois. Mais le public a dû se contenter d’une partie très terne.
Avec le retour d’un temps printanier, les amateurs de football étaient de sortie au Stadium de Molsheim où les deux clubs Strasbourgeois, le Racing II et Vauban, croisaient le fer hier après-midi. Heureusement que le soleil s’est montré généreux, car la prestation des deux formations ne donnait pas l’occasion de se réchauffer.

D’aucuns diront que pour un match de reprise ( le Racing n’avait plus disputé un match officiel depuis le 1er  décembre, ndlr ), il ne fallait pas s’attendre à une partie relevée. Ils n’ont pas eu tort
Un semblant de mieux après la pause

À la mi-temps, on avait du mal à compter les occasions, tant les attaquants des deux camps se sont montrés discrets. Il y avait bien cette opportunité pour le Racing à la 12e  , quand, sur un centre au cordeau de Lebeau, la défense de Vauban s’est fait surprendre. Mais Karamoko, seul au second poteau, envoyait la balle dans les nuages. Mis à part la frappe lointaine de Robin que Pelletier stoppait en deux temps (8e ), les occasions franches furent inexistantes lors de cette première période.

Tout juste, pourrait-on rajouter les deux tentatives de Zemzemi (14e ) et de Falouh (36e ), mais pas vraiment de quoi inquiéter un Karch qui passait une première période très tranquille.

Au retour des vestiaires, il y a eu un semblant de mieux, le Racing prenant plus d’initiatives, même si celles-ci ont été quelque peu brouillonnes. Karamoko s’est alors montré plus réaliste sur un mauvais dégagement de la défense de Vauban pour tromper de près un Karch qui n’y pouvait rien (1-0, 52e ).

Le Racing insipide
mais réaliste

La réaction de Vauban était bien timide. Le capitaine Chérief a bien tenté de secouer ses coéquipiers mais il y avait trop d’imperfections à l’approche de la cage de Pelletier. En face, ce n’était guère mieux. Sauf que les coéquipiers de Quentin Othon, qui avaient l’avantage d’être devant au score, ont tenté de marquer un second but qui pouvait définitivement les mettre à l’abri. Ce dont s’est chargé Lebeau, en embuscade à l’entrée de la surface de réparation pour doubler la mise à un quart d’heure de la fin (2-0, 74e ).

Dans cette partie insipide, le Racing s’est montré le plus réaliste. Et après plus de deux mois et demi de repos forcé, la troupe de François Keller se contentera de ces trois points.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Lun 4 Mar 2019 - 9:50

Racing II 1
Biesheim 0
 Mi-temps  : 0-0. Stade municipal de Molsheim. 300 spectateurs. Arbitre : M. Grasse.
But  : Karamoko (87e )
Avertissements  : Ounahi (67e ) à Strasbourg ; Efondja (41e ), Demir (90e +1) à Biesheim.
RACING  : Kawashima ; Sylla, Falouh (Constant, 75e ), Tchamba, Valentin (C.) ; Keller, Botella, Lebeau, Karamoko ; Corgnet, Ounahi (Constant, 70e ). Entraîneur : François Keller.
BIESHEIM  : Kehi ; Jacquat (Demir, 69e ), Meyer, Finance, Gisselbrecht ; Wagner (C.) (Hassani, 89e ), Viana, Dardouri, Fuchs ; Efondja, Miliani (Bischoff (74e )). Entraîneur  : Hervé Milazzo.
Avec patience
Dans un match totalement dominé par le Racing, les bleus ont fini par s’imposer en toute fin de match face à Biesheim après avoir buté pendant 87 minutes sur un Kehi impérial.
Avec trois matches et huit points de retard au coup d’envoi sur le leader sarre-unionnais, l’équipe réserve du Racing avait un bon coup à jouer en cas de victoire face à une équipe de Biesheim totalement transfigurée depuis la trêve.

Une possession stérile

En effet, relégables à la fin de l’année 2018, les Haut-Rhinois s’étaient donné de l’air en restant sur deux victoires consécutives à domicile (face à Raon-l’Étape et Nancy). Cette belle série offrait même la possibilité aux hommes d’Hervé Milazzo de rejoindre leur adversaire du jour au classement en cas de victoire.

L’enjeu ne manquait, donc, pas au stade de Molsheim. Dès l’entame, un service de Corgnet, qui reprenait du rythme avec la réserve à la suite d’une entorse à la cheville, suivi d’une frappe tendue de Karamoko obligeait Kehi à s’employer pour éviter l’ouverture du score (8e ). La partie était équilibrée. Avec son jeu à base de combinaisons, les “Bleus” s’approchaient du but de Kehi sans toutefois être dangereux à cause d’un manque de justesse technique dans l’avant dernière passe.

En optant pour la verticalité et un jeu plus direct, le danger se fit immédiatement. Parfaitement servi par Ounahi dans le dos de la défense, Botella perdait son duel en dévissant son tir (26e ).

Au fil des minutes, le rythme retombait peu à peu. Kehi sortait bien sur une action confuse (40e ) et Corgnet, dans le temps additionnel, dévissait sa frappe (45e +1).

Il fallait attendre l’heure de jeu pour voir les Bieshemois s’offrir leur première véritable occasion. À la suite d’un corner, Miliani d’une longue transversale trouvait Viana au second poteau. Sa frappe trouvait le petit filet de Kawashima. Ce dernier passait une après-midi relativement tranquille, davantage que son été russe où il avait été sollicité lors du très bon parcours du Japon à la Coupe du Monde (huitième de finale).

Après un cafouillage, Karamoko, à l’entrée de la surface, croyait trouver la solution mais sa frappe à ras-de-sol était stoppée encore une fois par Kéhi (79e ).
Et Karamoko fut récompensé

Dans les dix dernières minutes, le Racing poussait et trouvait enfin la solution à trois minutes de la fin. Corgnet décalait Karamoko qui, d’un tir croisé, voyait ses efforts payer.

« On a été cohérent défensivement et je regrette que mes joueurs ne soient pas récompensés », pestait Hervé Milazzo à l’issue de la rencontre. En effet, jusqu’à la 87e , Biesheim proposait un bloc compact qui gênait l’adversaire, mais sans jamais savoir se montrer dangereux avec un Efondja trop isolé devant. Pour Strasbourg, cette victoire n’est pas synonyme de rêve de montée. « Ce n’est pas un objectif. Nous voulons faire jouer les jeunes. Aujourd’hui, j’ai encore titularisé un garçon né en 2001 ( le cinquième joueur différent né en 2001 qui débute un match cette saison, ndlr ). En N2, ce n’est pas possible de faire ça », détaille François Keller.

Qu’importe, les Strasbourgeois repartent avec les trois points et ils pourraient bien jouer les trouble-fête dans la course au titre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Dim 17 Mar 2019 - 10:42

THAON 3
RACING II 0

Mi-temps : 2-0. Arbitre : M. Salingue.
Les buts : Branca (5e c.s.c); Comara (10e ), Gonçalves (79e ).
Expulsion : Valentin (54e ) au Racing II.

THAON : Nagor - T. Condi, Rother, Evrard - Colin, Gazagnes (Jeantet, 74e ), Uhlrich, Didierjean - Lecoanet (Gonçalvès, 67e ) - Samba (Hamek, 85e ), Comara.

RACING II : Pelletier - Quinas (Sylla, 78e ), Branca, Valentin, Bastian - Constant, Mendes, Lebeau, Botella (Kandil, 73e ) - Keita, Karamoko (Mann, 73e ).
Le Racing II tombe sur un os

Lourdement battu à Thaon, le Racing II s’incline pour la deuxième fois de suite.

La partie démarre mal pour les hommes de François Keller.

Une première incursion du remuant Samba, redirigée vers sa cage de façon involontaire par un défenseur alsacien, donne immédiatement l’avantage aux locaux (1-0, 5e ). Cinq minutes plus tard, Comara, à la réception d’un coup de pied arrêté, double la mise pour Thaon (2-0, 10e)
Après cette entame cauchemardesque, les Strasbourgeois mettent le pied sur le ballon. Mais les offensives alsaciennes sont trop stériles et les attaquants butent à chaque fois sur la défense vosgienne, bien organisée autour de Wilfried Rother.

Valentin voit rouge

Très peu inquiétés et très solides défensivement, les Thaonnais voient d’ailleurs leur tâche être encore un peu plus facilitée par l’expulsion de Valentin (54e).

Avec pragmatisme, ils finissaient le travail en corsant l’addition sous la forme d’une réalisation de Gonçalvès (3-0, 79e ).

Le Racing II est tombé sur un os hier soir. Un os nommé Thaon, dont l’entraîneur Romain Chouleur avait forcément le sourire au coup de sifflet final.

« On s’est remis la tête à l’endroit. C’est important aussi de ne pas prendre de but. J’espère que l’on va réussir à enchaîner. En début de saison, nous n’étions pas forcément supérieurs aux autres équipes, mais nous étions efficaces », analyse-t-il.

Du côté de François Keller et de ses joueurs, il s’agira d’essayer de rebondir dès mercredi (16h) à l’occasion de la réception de Nancy II.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   Jeu 21 Mar 2019 - 12:21

Racing II 4
Nancy II 1
Mi-temps : 2-0. Stade de Molsheim. 700 spectateurs. Arbitre : M. Markiewicz.
Les buts : Zohi (12e ), Karamoko (30e ), Botella (78e ), Corgnet (90e ) pour le Racing; Sané (64e ) pour Nancy.
National 3: le Racing II a joué le jeu
Renforcé par des pros performants, le Racing II a facilement disposé de la réserve nancéienne. Les hommes de François Keller remontent sur le podium
 La leçon a été parfaitement assimilée. Après s’être effondrée au match précédent à Thaon dans les dix premières minutes en encaissant deux buts, la réserve du Racing a entamé la rencontre de manière efficace. Au programme : du jeu offensif tourné vers l’avant et une multiplication de combinaisons.

Forcément, en accumulant ces divers ingrédients, les buts sont tombés. Bien sûr, il convient de nuancer. Dans les Vosges, un parfum de jeunesse se répandait dans l’équipe alsacienne avec pas moins de sept titulaires issus de diverses catégories de jeunes.

Une motivation intacte

Face à la réserve de Nancy, les sept pros, Mohamed Simakan, Léon Valentin et six autres venus acquérir du temps de jeu en perspective de la finale de la coupe de la Ligue ont rempli leur tâche.

Sous les yeux de Thierry Laurey, Zohi a ouvert le score d’une frappe tendue à l’entrée de la surface (12e ) et a offert une passe décisive à Botella après avoir pressé et récupéré le ballon dans les pieds du défenseur central adverse Coulibaly.

La qualité des coups de pied arrêtés de Liénard aurait pu se concrétiser en buts si Karamoko avait mis plus d’impact dans les duels aériens (8e , 11e ).

Sans un arrêt de Constant, le Belfortain aurait même offert une madeleine de Proust aux spectateurs venus en nombre à Molsheim tant son coup franc rappelait un certain 13 mai 2018 (66e ).

Hormis le penalty, Kamara n’a pas été énormément sollicité. Il a su se montrer rassurant dans les sorties aériennes, ce qui n’est pas toujours son point fort (45e ). Corgnet a vu ses efforts récompensés par un but après un joli travail de Yann Constant. Il a aussi manqué d’efficacité dans le dernier geste (43e ). Quant à Ndour, il a apporté offensivement sur son côté gauche.
 
 À trois points de la première place

Pour le reste, Karamoko a doublé la mise en s’y reprenant à deux fois pour battre Constant. Peu dangereux durant une heure, les Nancéiens sont revenus dans la partie grâce à une faute de Aaneba sur Khayat, dos au but dans la surface. Sané n’a pas tremblé. Tout comme le Racing II qui a continué à dérouler son jeu.

« Je remercie les pros qui ont tout donné. Quand tu joues avec des footballeurs comme ceux-là, ça facilite la tâche », se réjouit François Keller.

Avec cette victoire, le Racing II remonte à la 3e place, à trois points du leader sarre-unionnais. Les pros se sont montrés sans qu’il n’y ait de blessure à déplorer. Bref, pour l’instant, tous les voyants sont au vert à neuf jours du grand rendez-vous.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: L'équipe réserve du RCS   

 

L'équipe réserve du RCS

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: L'actualité du Racing-