Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Football amateur (+ LAFA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 40089
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Mer 22 Juin 2016 - 22:01

Assemblée générale de la Ligue d’Alsace, ce soir à Duppigheim (19h) Lihrmann claque la porte

Dominique Lihrmann : « Il faut lutter contre cette vaste fumisterie

Membre du comité directeur de la LAFA, Dominique Lihrmann a décidé de démissionner pour protester contre la ligue Grand Est qui se profile. Le patron des éducateurs estime que le football alsacien est en danger.
À
quelques heures du début de l’assemblée générale de la Ligue d’Alsace, il entend provoquer un électrochoc. En démissionnant avec fracas du comité directeur de la LAFA, Dominique Lihrmann espère inciter les présidents de clubs à « s’élever » contre le futur « mastodonte Grand Est », ce soir (19h) à Duppigheim.

« La Lorraine est en train de tout truster »

« En minorité » au sein de l’organe de décision – « Je suis le seul opposant sur 18 membres » –, le Colmarien préfère « [se] retirer pour garder [sa] liberté de parole ».
« La Lorraine et la Champagne-Ardenne comportant huit districts, le football alsacien ne représentera qu’un neuvième du nouvel ensemble, prévient le responsable des éducateurs régionaux. Nos prérogatives vont disparaître et notre nom va changer pour devenir l’AFA (association du football alsacien). »
Et de déplorer : « On augmente les distances et les frais kilométriques pour assister aux réunions. Aller à Strasbourg, Mulhouse ou Nancy, ce n’est pas pareil. J’ajoute que pour des raisons géographiques, le siège de la ligue Grand Est sera situé à Champigneulles. La Lorraine est en train de tout truster... Je veux tirer la sonnette d’alarme. Il faut lutter contre cette vaste fumisterie imposée par Paris. »
L’ex-directeur sportif et coach des SR Colmar estime que personne n’a répondu à deux questions essentielles : « À quoi ça sert ? Pourquoi le fait-on ? »
Une façon d’emboîter le pas à Jean-Marc Haas-Becker, le président du CROSA (*) ,qui s’était ouvertement interrogé, le 16 avril dernier : « Mais pourquoi donc devoir trouver des solutions là où il n’y avait pas de problème ? »
Dominique Lihrmann affirme dire « tout haut ce qu’[il] entend tout bas dans les clubs-houses ». « La base est inquiète et en colère. On n’est tenu au courant de rien et on nous met devant le fait accompli. C’est quand même fort de café... »

Bientôt des amendes dès le premier carton jaune ?

À entendre ‘‘ Doumé ’’ – c’est ainsi qu’il est surnommé depuis la nuit des temps –, le football alsacien paiera au prix fort le rapprochement programmé avec les territoires voisins.
« Nous sommes la seule ligue dans laquelle le premier carton jaune récolté par un joueur n’est pas payant. En Lorraine, il est facturé 40 euros ! Ça représente 200 000 euros de rentrées supplémentaires pour la ligue, mais ça correspond à des dépenses en plus pour les clubs. Ça pompe tellement leur budget que certains font payer les joueurs pour leur manque de maîtrise... Quant au prix de la licence, il est moins cher chez nous : 17 à 18 euros pour les seniors, assurance comprise. Comparativement, en Champagne-Ardenne, c’est 25 euros. »
Désireux de « descendre du train avant qu’il ne fonce dans le mur », Dominique Lihrmann reste néanmoins convaincu qu’un retournement de situation est « encore possible ».
Selon lui, la LAFA pourrait, si elle le voulait, tenter « d’obtenir une dérogation de la Fédération, comparable à celle dont bénéficie la Corse, pour fonctionner de façon autonome ».
« Pourquoi ne pas ouvrir notre ligue vers celles de Bade (Allemagne) et de Bâle-Campagne (Suisse) , bien plus proches de notre histoire bien ancrée le long du Rhin ?, propose encore le technicien. Le but est-il de balayer sciemment notre forte identité rhénane, absente de la réforme ? Je demande, au minimum, le report pur et simple du projet en cours et l’organisation d’un colloque pour réfléchir sur le devenir du foot alsacien. »
Le désormais ex-membre du comité directeur de la LAFA insiste sur un point : «Pour répondre aux problèmes de terrain rencontrés par les clubs, on doit être proche d’eux. Ce ne sera plus le cas dans une ligue aussi grande que la fédération de Belgique ! »
Débats animés en perspective, ce soir à Duppigheim...
(*) Comité régional olympique et sportif d’Alsace
dna
www.dna.fr/images/FD662575-90E4-46B8-B2AD-7857069009A9/DNA_03/dominique-lihrmann-il-faut-lutter-contre-cette-vaste-fumisterie-photo-archives-dna-gaby-marck-1466629012.jpg" class="postlink" target="_blank" rel="nofollow">
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Mer 5 Oct 2016 - 6:34

Ligue d’Alsace - Avant l’AG ordinaire et extraordinaire en vue du rapprochement des régions, samedi à Sélestat Ligués contre la fusion

Dominique Lihrmann (à gauche) et Jacques Schleef n’imaginent pas l’Alsace avoir un avenir au sein d’une ligue de football commune avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne.

Présentée comme inéluctable, la fusion de la Ligue d’Alsace de football avec celles de Lorraine et Champagne-Ardenne est combattue par Dominique Lihrmann et Jacques Schleef. Alors, lanceurs d’alerte ou Don Quichotte ? Ce sera aux présidents de club de trancher, ce samedi, lors de l’assemblée générale de la LAFA à Sélestat.
C’est un combat qui pourrait prendre fin ce samedi lors de l’assemblée générale ordinaire et extraordinaire de la LAFA à Sélestat. Un combat que Jacques Schleef a d’abord mené en son nom avant d’être rejoint dans la bataille par Dominique Lihrmann. Un combat que deux irréductibles Alsaciens mènent contre le projet de « Grande Ligue » au sein de laquelle la LAFA fusionnerait avec ses homologues lorraine et champardennaise pour correspondre aux limites territoriales de la région Grand Est.
« On ne se bat pas pour un combat d’arrière-garde ou une cause perdue, lâche d’emblée Jacques Schleef, membre du conseil d’éthique de la LAFA. On a souhaité instaurer un débat contradictoire. Le principe démocratique doit infuser la société. »

« Les petits clubs de campagne risquent de disparaître »

Les blogueurs (*), pour éviter toute confusion, précisent qu’ils ne s’attaquent pas à des personnes mais à un projet néfaste, selon eux, au football régional. « Nous n’avons rien contre Albert Gemmrich (le président de la LAFA, ndlr) , nous pensons juste qu’il est mal conseillé », répètent-ils en chœur.
Il y a encore moins de quatre mois, Dominique Lihrmann était toujours membre du comité directeur de la Ligue alsacienne. Mais ses certitudes avaient déjà commencé à vaciller lors de la 91e AG organisée le 24 octobre à Ribeauvillé. Tout le monde avait été alors pris de court par l’annonce de la future « Grande Ligue » réalisée à marche forcée. Tout le monde sauf Jacques Schleef qui avait pris la parole pour faire valoir un autre point de vue.
« Si tous les changements qu’induirait la fusion étaient positifs, alors on en resterait là. Mais cette fusion n’apporte rien, au contraire, peste ‘‘Doumé’’. Les petits clubs de campagne, c’est comme les petits commerces de proximité avec les grandes surfaces, ils risquent de disparaître. »
Les deux trublions ont écumé les réunions de territoire organisées par la Ligue. Pour écouter les arguments, mais aussi pour faire entendre leur voix auprès des présidents de club qui seront amenés à voter, samedi, sur leur adhésion ou non à la « Grande Ligue ».
« Les présidents ne se rendent pas compte de la chance qu’ils ont de pouvoir exprimer leur avis alors que nous n’avons pas été consultés en tant que citoyens au sujet de la région Grand Est », souligne Dominique Lihrmann, démissionnaire du comité directeur de la LAFA en juin dernier pour protester contre la réforme.
Selon le duo, l’Alsace, qui deviendrait l’un des neuf districts de la nouvelle institution, risque un sérieux déclassement sans plus de prise directe à la FFF comme le lui permet son statut actuel de ligue. « On nous présente cela comme une victoire alors que l’on va représenter le neuvième d’un grand ensemble. »
Si les contestataires reconnaissent que l’idée même de fusion a été imposée par Paris, ils regrettent que la LAFA ait trop rapidement accepté la situation. Une dérogation – Albert Gemmrich en aurait fait la demande oralement lors d’une assemblée fédérale – était envisageable. Comme cela avait pu être le cas dans d’autres secteurs géographiques, là où les ligues n’épousaient pas forcément les frontières administratives.
Derrière ce manque d’entrain à « préserver notre identité régionale », Jacques Schleef y voit également des motivations politiques. « Notre engagement est citoyen, nous n’avons aucune arrière-pensée. Mais nous nageons à contre-courant, résume celui qui a encore une licence au club d’Eschbach. On peut comprendre l’excès de zèle du président qui est un proche de Noël Le Graët (président de la FFF, ndlr) , lui-même un proche de François Hollande… »

« Hâtons-nous lentement »

Et de rappeler le contexte de la prochaine élection à la FFF, en mars 2017, et la position d’Albert Gemmrich au sein du comité exécutif de la fédération. « On pensait que c’était une chance d’avoir un président à Paris. Mais il est sous tutelle. »
La menace de mise sous tutelle du Ministère des Sports et de la FFF en cas de refus des présidents de club d’adhérer au projet de « Grande Ligue » – qui doit être approuvé à la majorité des deux tiers –, exposée par la LAFA, n’effraie pas Dominique Lihrmann et Jacques Schleef : « C’est une peur que l’on agite. »
« Il y a également un manque de courage du comité directeur qui n’est pas unanime sur la question, continuent-ils. On aura au moins, de notre côté, essayé de parler à la conscience des footballeurs. On aura porté la voix de l’Alsace profonde. »
Bien décidés à se faire entendre jusqu’au bout, les deux « résistants » ont demandé à pouvoir monter à la tribune, samedi, pour s’exprimer une dernière fois avant le vote fatidique. Un vote qui devrait se dérouler à bulletins secrets ce qui, selon eux, pourrait favoriser leurs idées puisqu’ils estiment qu’une majorité silencieuse se retrouve dans leurs arguments.
« La LAFA veut rentrer dans une ligue où elle sera minoritaire et d’où elle ne pourra plus en sortir. Et cela même si le contour régional pourrait être redéfini en cas d’alternance politique (au sommet de l’État) , s’indigne ‘‘Doumé’’. Pourquoi se précipiter alors que la réforme des compétitions ne prendra effet qu’en 2018-2019 ? Pourquoi signer un contrat de mariage sans en connaître les modalités ? Hâtons-nous lentement. Prenons exemple sur le comité territorial d’Alsace de rugby. La LAFA est née à Sélestat (le 10 janvier 1919) , j’espère qu’elle ne va pas mourir dans la même ville un siècle plus tard. »
(*) https bof/sauvonslalafa.wordpress.com/
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Jeu 6 Oct 2016 - 21:06

Ligue d’Alsace de football - Avant l’assemblée générale de Sélestat validant la réforme territoriale Le Grand Est, c’est maintenant
Le président de la Ligue d’Alsace Albert Gemmrich aborde avec sérénité l’assemblée générale extraordinaire, programmée samedi à Sélestat, qui doit valider la future Ligue du Grand Est.
« Nous avons fait le job ! », lance Albert Gemmrich, après huit années de mandat à la tête de la Ligue d’Alsace. « En toute modestie et avec humilité, nous avons réalisé 90% du programme annoncé. Nous allons en toute sérénité à Sélestat. Cette assemblée générale aura une portée historique. Nous ne faisons qu’appliquer la loi, qui a imposé la réfonte des régions. Nous ne voulons pas être hors la loi. Depuis un an, nous avons construit les fondations de la Ligue du Grand Est. Notre souci majeur a été d’impacter le moins possible nos clubs. »

Expliquer et rassurrer

Albert Gemmrich et ses proches collaborateurs sont ainsi aller à la rencontre de 516 clubs au cours de dix réunions territoriales de Hirtzbach à Kertzfeld pour expliquer, pour écouter, pour rassurrer.
« Nous avons travaillé sur quatre priorités, détaille René Marbach, le secrétaire général. L’impact sur les compétitions, l’impact sur les finances, la proximité avec les clubs en gardant les sièges et les personnels à Strasbourg et à Illzach, et le système de gouvernance. Nous devons nous adapter aux besoins des clubs et non l’inverse. Au final, on entend les clubs nous dire que cela ne changera rien pour eux. »
Dans la nouvelle organisation territoriale du football, Albert Gemmrich s’est battu pour obtenir une dérogation validant le “District d’Alsace”, ce qui n’était pas gagné d’avance. « Avec 82 000 licenciés, c’est le plus gros district de France, alors que généralement un district compte 50 000 licenciés maximum, estime le président de la LAFA. Cela nous permet de garder le nom “Alsace”, c’est notre chance, c’est une question d’identité. Et je préfère participer à ce changement que de le subir. »
Albert Gemmrich fait ici allusion aux craintes émises par Dominique Lihrmann et Jacques Schleef, deux frondeurs opposés à la Ligue du Grand Est (DNA de mercredi).
« Voter contre la réforme ou ne pas voter du tout signifierait pour la LAFA une mise sous tutelle de la Fédération françaises de Football. Et là, c’est l’aventure ! C’est flou, estime encore Albert Gemmrich. Pour l’instant, nous sommes maîtres de notre destin ».
« Des gens nous disent d’attendre, que la réforme des régions peut être remise en cause après les élections présidentielles, s’offusque Ilan Blindermann, le directeur de la LAFA. C’est une hérésie ! Il ne faut surtout pas attendre. »
L’assemblée générale de Sélestat (samedi 9h, aux Tanzmatten) permettra aux clubs alsaciens de se prononcer par vote électronique sur cette réforme selon un nombre de voix établis en fonction du nombre de licenciés. Il faudra une majorité des deux tiers des voix (66,66%) des clubs représentés pour adopter cette réforme.
« Personne veut être hors la loi, les clubs non plus. Nous avons l’impression de les avoir convaincus » souligne encore Albert Gemmrich.
Le président alsacien sera, dans un deuxième temps, à la tête d’une liste aux élections du comité directeur de la Ligue du Grand Est.
dna
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18655
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Ven 7 Oct 2016 - 6:18

Le Grand Est; et ses habitants s'appelleront comment des Grandesttiens et en allemand ce sera Grosswest? Quelle aberration cette appellation.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Ven 7 Oct 2016 - 9:55

« Les petits clubs de campagne risquent de disparaître »


Ça pourrait arriver.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37975
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 0:45

candyraton a écrit:
Le Grand Est; et ses habitants s'appelleront comment des Grandesttiens et en allemand ce sera Grosswest? Quelle aberration cette appellation.

Cela correspond à une réalité géographique quand même (Grossost plutôt non?). On a évité la Nouvelle Austrasie.
Bon, il y a bien eu un jour la GrossDeutschland après tout...
Pour Nord-Pas-de-Calais/Picardie, c'est bien pire avec les Hauts de France, c'est bien connu, les Alpes sont juste à côté de Lille...

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18655
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 1:19

J'avais envoyé un post à Richert via Facebook por lui demander, j'ai jamais eu de réponse, comme quoi les électeurs faut juste leur demander leur bulletin de vote et ensuite de s'écraser.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14521
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 3:25

candyraton a écrit:Le Grand Est; et ses habitants s'appelleront comment des Grandesttiens et en allemand ce sera Grosswest? Quelle aberration cette appellation.
Pas que l'appellation des habitants  mais tout le bazar que cela engendre !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 5:40

On s'appellera grand-Est ou autres pour moi c'est une grande fumisterie, pourquoi en Corse il n'y a pas de réforme territoriale.
candyraton
Vainqueur de la Ligue des Champions
avatar Masculin Nombre de messages : 18655
Age : 72
Localisation : bas-rhin
Date d'inscription : 17/01/2009
Humeur : content

Informations
Club préféré: Arsenal, Racing Club les Misérables
Profession: retraité

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 6:29

En plus mais on est hors sujet, s'ils avait laissés juste la Champagne-Ardennes et la Lorraine çà aurait fait CH-AR-LO. C'est çà qu'il voulaient éviter en rajoutant l'Alsace.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 6:46

candyraton a écrit:
En plus mais on est hors sujet, s'ils avait laissés juste la Champagne-Ardennes et la Lorraine çà aurait fait CH-AR-LO. C'est çà qu'il voulaient éviter en rajoutant l'Alsace.


bien
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14521
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 9:08

La LAFA tenait ses assemblées générales ordinaire et extraordinaire ce matin à Sélestat.
Il s'agissait notamment de s'exprimer sur le rapprochement avec les Ligues de Lorraine et de Champagne-Ardenne pour une fusion au sein d'une Grande Ligue.
La question éque tout le monde attendait était la suivante: "êtes-vous favorables au processus de rapprochement selon les termes et conditions définis dans le Traité d'Apport Partiel d'Actif, en ce compris la création du District d'Alsace et l'approbation de ses statuts".
La réponse a été favorable: 2002 voix à 369.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Sam 8 Oct 2016 - 21:19

Assemblées générales ordinaire et extraordinaire de la LAFA à Sélestat Oui au Grand Est Football
Avec plus de 81% des suffrages, le projet de Ligue du Grand Est, avec la Lorraine et la Champagne-Ardenne, a fait consensus, hier, lors de l’assemblée générale extraordinaire de la LAFA. Albert Gemmrich briguera la présidence de la nouvelle entité.
Non, il n’a « jamais douté » de l’issue du vote. Mais c’est néanmoins avec « soulagement » qu’Albert Gemmrich, président de la LAFA, a vu le décompte des voix s’afficher sur les écrans géants des Tanzmatten, hier matin à Sélestat. À la question « êtes-vous favorables au processus de rapprochement selon les termes et conditions définis dans le traité d’apport partiel d’actif, en ce compris la création du District d’Alsace et l’approbation de ses statuts », autrement dit à la future Ligue du Grand Est Football, la réponse a été positive.
Avec 81,32% voix – pour 14,99% de voix contre et une abstention à 3,7% –, les présidents de club (487 présents), ont donc choisi de soutenir le projet porté par la direction de la LAFA malgré l’opposition d’une minorité de votants.

« Une page d’histoire se tourne non sans émotion »

Car le football alsacien n’était pas unanime quant à la décision à prendre sur son avenir. Une originalité au regard des AG ayant déjà eu lieu au sein des différentes Ligues hexagonales. Ce qui explique que le score obtenu hier, bien que largement supérieur à la majorité des deux tiers requise pour valider le rapprochement avec les voisins lorrain et champardennais, soit moins élevé qu’ailleurs.
Avant le vote électronique fatidique, et après un dernier résumé de la situation par les garants de l’institution, un ultime échange dans le droit fil des dix réunions de territoire organisées en Alsace a eu lieu entre le public et les représentants de la LAFA. Un échange au cours duquel certaines craintes ont à nouveau été exposées au grand jour.
« Ne cassons pas ce qui marche pour un avenir incertain. Il vaudrait mieux faire tomber les barrières entre les clubs ruraux et urbains plutôt que d’éloigner encore les centres de décision (le siège social de la future grande ligue sera à Champigneulles, ndlr) », s’est ému un président de club bas-rhinois.
Leaders de la fronde (DNA du 05/10), Jacques Schleef et Dominque Lihrmann ont également pris la parole une dernière fois. Mais leurs arguments n’ont pas trouvé l’écho espéré. Le vote massif pour la Ligue du Grand Est a définitivement clos le débat.
« Nous avons fait notre job. La loi l’imposait, nous n’avons fait que la respecter, souriait Albert Gemmrich, contraint comme les autres présidents de Ligue d’en passer par un vote en l’absence de décret d’application. Les changements à venir n’auront pas d’incidence sur le prix des licences ou de l’assurance ni sur les déplacements effectués par les clubs. Et nous allons conserver notre identité. »
L’ancien Racingman fait ici référence au District d’Alsace qui devrait voir le jour samedi prochain, une fois la réforme validée par la Ligue de Lorraine comme cela a déjà été le cas en Champagne-Ardenne. Ce district – le plus grand de France avec ses 82 000 licenciés – remplacera donc la LAFA qui va déléguer ses compétences régionales à la nouvelle institution.
« Une page d’histoire se tourne d’une certaine façon et ce n’est pas sans émotion. Il existe un véritable attachement à une identité locale que l’on est fier de représenter. Le District d’Alsace est dans ce contexte une réelle opportunité », explique celui qui en briguera la présidence le 3 décembre prochain.

Albert Gemmrich sur la voie royale

La Ligue du Grand Est, elle, sera officiellement créée après le vote de la Ligue de Lorraine, s’il est positif bien sûr, et sera alors dirigée par un comité transitoire réunissant les trois actuels comités directeurs. Elle tournera à plein régime à partir du 1er juillet 2017, à l’issue de la présente saison.
Cependant, l’élection de son président n’attendra pas jusque-là, puisqu’il sera connu le 28 janvier prochain. Albert Gemmrich, par ailleurs membre du comité exécutif de la Fédération Française de Football, en sera le favori.
« Avec mes collègues présidents (tous deux présents hier) des Ligues de Lorraine (René Lopez) et Champagne-Ardenne (Jean-Claude Hazeaux) , un consensus s’est dégagé pour que je mène une liste, explique-t-il. Je veux continuer à rendre au football tout ce qu’il m’a apporté, comme je le fais en Alsace avec mon équipe depuis huit ans. »
Un nouveau chapitre va rapidement s’écrire. Pour le football alsacien comme pour son président.
dna

.
Dans quelques Mois où Années ils vont venir pleurer que c'était une connerie ce grand Est
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Lun 28 Nov 2016 - 21:25

Assemblée générale extraordinaire du football alsacien, samedi à Colmar Le District entre en jeu
Deux mois après, les clubs alsaciens sont reconvoqués en assemblée générale, ce samedi à Colmar, pour élire le comité directeur du District d’Alsace, lequel remplace la LAFA dans le cadre de la mise en place de la Ligue du Grand Est.
Le 8 octobre dernier à Sélestat, les clubs avaient voté à 81% la constitution de la Ligue du Grand Est et, pour supplanter la Ligue d’Alsace ainsi engloutie, la création du District Alsace. Celui-ci constitue une fleur faite à l’ex-LAFA, négociée par Albert Gemmrich auprès du président de la Fédération Noël Le Graët. Les autres districts de France épousent les départements.
L’acte deux du processus se jouera samedi dans les travées du… Colmar Handball Club. À la tête d’une liste unique de 16 membres dont sept nouvelles têtes ( voir ci-contre ) , sans avoir eu à pousser qui que ce soit vers la porte, Albert Gemmrich devrait prendre une présidence qu’il quittera sans doute pour celle de la Ligue du Grand Est le 28 janvier. Là encore, pas de liste alternative à l’horizon.

René Marbach capitaine de route

Son président délégué René Marbach, qui dans les faits conduit déjà le camion, assurera ensuite l’intérim jusqu’à l’AG ordinaire du nouveau District en juin 2017, où les clubs seront appelés à entériner sa présidence. Numériquement, Albert Gemmrich sera remplacé par le 17e homme, Malik Bouacida.
Ce samedi, l’on élira aussi les 20 représentants du District à l’AG de la grande Ligue. Ceux-ci s’ajouteront aux représentants de tous les clubs de DH, Excellence et PE, lesquels dépendront de cette Ligue.
Côté salariés, Ilan Blindermann passera de la direction générale de la LAFA à la codirection de la Ligue du Grand Est. Son adjoint depuis juin 2013, Christophe Carbiener, accédera à la direction générale du District.
Selon René Marbach, l’enjeu est double. «Créer le District pour garder l’identité alsacienne; confirmer notre savoir-faire.» En intégrant des compétences de la société civile, credo du futur président, le football alsacien, et c’est reconnu, a pris les devants sur bien des points grâce à diverses initiatives (formation des dirigeants, LAFAcademy, «J’ai rêvé le foot», etc). La volonté est d’étendre ce savoir-faire au Grand Est.
Pour faire simple, le District d’Alsace se substitue à la LAFA. «Il permet de conserver notre unité territoriale, se félicite Albert Gemmrich. Nous avons construit un réel climat de confiance avec nos clubs et voulons le maintenir. Nous nous appuyons sur ce que nous faisons de bien, à l’image de notre culture de proximité avec les clubs. Notre équipe est à leur service et non pas l’inverse. Quant au personnel, nous faisons en sorte que tout le monde trouve sa place entre District et Ligue.»
Albert Gemmrich anticipe déjà. «Les neuf districts fonctionneront en autonomie, mais nous voulons inculquer de nouvelles relations et créer un état d’esprit entre elles. Je souhaite réunir leurs présidents une fois par mois, afin que l’on tire dans le même sens, dans l’intérêt du football et non de chaque district.»
Le football du Grand Est se veut sport collectif au jeu fluide et transparent pour lequel l’Alsace désignera ses joueurs samedi à Colmar.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Dim 4 Déc 2016 - 7:12

Gemmrich ouvre une nouvelle ère

Le tout premier comité directeur du District d’Alsace : René Marbach, Gérard Seitz, Marc Hoog, Huguette Ueberschlag, Michel Aucourt, Albert Gemmrich, Caroline Deubel, Rémy Siedel, Roland Allgeyer, André Hahn, Jean-Marie Schmitt, Bernard Tournegros, François Marcadé, Claude Kopff et Ralph Spindler.

Élu à la tête de sa liste par 95,69 % des votants, hier matin à Colmar, Albert Gemmrich est le tout premier président du District d’Alsace, mis en place après la création de la Ligue du Grand Est. Dans moins de deux mois, René Marbach, son fidèle compagnon de route, devrait lui succéder.
C’est un plébiscite, digne de la plus belle ère soviétique. Seul en lice, Albert Gemmrich, à la tête d’une liste de 16 candidats au premier comité directeur du tout nouveau District d’Alsace, n’avait aucune inquiétude à se faire hier matin à Colmar. Il n’y a donc pas eu le moindre suspense. 95,69 % des 418 clubs alsaciens présents (sur 622 inscrits) ont approuvé cette équipe amenée à tenir les rênes du football alsacien durant les quatre prochaines années.
Rappelons cependant qu’Albert Gemmrich devrait céder son siège dans moins de deux mois, lorsqu’il aura été porté à la tête de la nouvelle Ligue du Grand Est. Le Mulhousien Malik Bouacida lui succédera au sein du comité directeur, René Marbach dans le fauteuil présidentiel. « Cette équipe saura se montrer digne de cette confiance , commentait à la fin de l’assemblée générale le président Gemmrich. Nous aurons encore de belles pages du football alsacien à écrire. »
Quelques minutes plus tôt, il avait redit sa fierté d’avoir contribué à la bonne santé du premier sport dans la région au cours des deux mandats précédents. « Avec les deux équipes successives, nous avons essayé de construire des projets de Ligue complets, accessibles, ambitieux, audacieux parfois, mais surtout modernes. Le football alsacien est entré dans une nouvelle ère. Celle d’un football moderne, qui se remet en question, qui se forme, se structure, un football ouvert sur son environnement, tourné vers les autres, et qui assume pleinement son rôle éducatif et social, notamment auprès des plus jeunes. »

« Il faut que vous perceviez le District comme un véritable centre de ressources »

René Marbach, qui devrait donc prendre les rênes du District dans moins de deux mois, est resté effacé hier matin, laissant le soin à Albert Gemmrich d’évoquer le programme de la nouvelle équipe. Celle-ci devra déjà trouver ses marques, puisque pour la première fois, le football alsacien aura une Ligue au-dessus de lui. « Mais il gardera toute son identité » , assure son président, qui a fait fonctionner toute son influence auprès du Comité exécutif de la Fédération ces derniers mois pour préserver la spécificité alsacienne. En effet, suite à la réforme territoriale, chaque département équivaut aujourd’hui à un District, sauf en Alsace, qui présente désormais le plus grand de France. « Nous porterons une attention toute particulière au football d’animation. Mais aussi au développement du futsal et du football féminin, à celui des nouvelles pratiques, telles le beach-soccer, le foot à cinq ou le tennis-ballon, sans oublier une pyramide des compétitions moderne et homogène. Cette identité doit nous pousser à renforcer encore plus la proximité, qui est la pierre angulaire de notre action. Il faut que vous perceviez le District comme un véritable centre de ressources, à vos côtés au quotidien. »
Le nouveau comité directeur s’attachera aussi à consolider tout ce qui fait la force du football alsacien. « Nos projets spécifiques seront maintenus , assure Albert Gemmrich. Les coupes locales, le championnat vétérans, la démarche transfrontalière, la promotion particulière du bénévolat, l’association de prévoyance et de solidarité, les stages des jeunes, la troisième voie, cet état d’esprit qui nous pousse à mettre l’accent sur la promotion des valeurs éducatives et citoyennes, sur la promotion d’un football ouvert à tous, empreint de compréhension mutuelle et de solidarité entre tous. Enfin, nous poursuivrons tous les projets de formation des dirigeants. Planchez sur le projet de votre club, envoyez vos dirigeants en formation, vous ne le regretterez pas. » La voie est tracée…
Alsace
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Jeu 12 Jan 2017 - 9:58

Pas de hausse des violences et incivilités dans le foot amateur
Selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), le nombre de matches de football amateur ponctués d’incidents en 2015-2016 a été stable par rapport à la saison précédente.
Sur un million de matchs de football amateur organisés en France la saison dernière, sous l'égide de la Fédération Française de Football (FFF), seules 10 977 ont été marqués par une agression physique ou verbale, selon une étude de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP) diffusée mardi soir.
Ce chiffre semble en baisse par rapport aux 12.476 incidents comptabilisés la saison précédente mais l’ONDRP la justifie par une plus faible participation des ligues et districts au recensement de violences en 2015-2016. «Sur l’ensemble des matches effectivement couverts, la part des rencontres ayant fait l’objet de violences ou d’incivilités est stable», ajoute-t-elle.

Les arbitres  victimes de 41% des incidents recensés

Selon cette étude, réalisée à partir des données collectées par l’Observatoire des comportements de la Fédération Française de Football (FFF), la proportion de matchs à incidents diminue à la mi-saison mais les tensions reprennent en fin de saison lorsque l’enjeu sportif est plus fort : entre janvier et avril 2016, la part des matchs ayant généré des violences s’est accrue, passant de 1,1% à 1,6%.
Les incidents sont les plus nombreux chez les 17-18 ans masculins. Quelque 2,7% des matches chez les U18-U19 masculins ont fait l’objet d’actes violents et 1,4% des rencontres ont généré des violences physiques.
Enfin, les arbitres sont encore très souvent concernés par ces actes : 41% des incidents recensés les concernent, avec, dans 86% des cas, des agressions verbales. Quant aux actes à caractère raciste ou discriminatoire, ils ne représentent qu’une infime minorité des violences recensées (0,6% du total).
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Jeu 26 Jan 2017 - 21:36

Ligue du Grand Est -
Albert Gemmrich sera le premier président En bâtisseur de la grande Ligue

Rapidement, naturellement même, il a fait l’unanimité. Albert Gemmrich deviendra samedi le premier président de l’histoire de la Ligue du Grand Est. Il prendra la tête d’une équipe multipliant les compétences et animée d’un état d’esprit constructif.
Fierté, sens du devoir et un brin de nostalgie. Albert Gemmrich le reconnaît: «Une page se tourne, avec beaucoup d’émotion». Celle de la présidence de la Ligue d’Alsace puis, depuis quelques semaines, du District d’Alsace. Une aventure humaine touche à sa fin, une autre prend corps, tout aussi riche et exaltante.

«Tu es l’homme de la situation»

«Samedi, je prononcerai mon discours avec un pincement au cœur, surtout face à mes amis, mais avec assurance.» Un discours d’investiture, plus que de candidat, vu qu’il se trouve seul en piste. La résultante d’un consensus qui s’est vite dégagé.
Poussé par ses «amis de la LAFA», Albert Gemmrich a été définitivement convaincu par Noël Le Graet, le président de la Fédération (FFF) et son second, le Lorrain Bernard Désumer. «Tu es l’homme de la situation.»
Noël Le Graet a même fixé le cap: «Cette Ligue du Grand Est sera un modèle pour tout le monde». Le 17 mars prochain, celui-ci sera en lice pour sa réélection à la barre de la FFF, toujours avec Désumer et Gemmrich dans sa garde rapprochée.
Au sein de la nouvelle entité géographique aussi, l’unanimité s’est faite naturellement. Les ex-présidents lorrain, René Lopez, futur premier vice-président, et champardennais, Jean-Claude Hazeaux, roulent pour l’Alsacien. Même si ce dernier prend du recul après 44 ans de bons et loyaux services.
Samedi, au Domaine de l’Asnée à Villers-Lès-Nancy, Albert Gemmrich, 61 ans pour quelques jours encore, accédera donc à la présidence d’un territoire de football vaste comme deux fois la Belgique, laissant le District d’Alsace «entre de bonnes mains», celle de René Marbach.

Joël Muller, le bras droit

Le Preuschdorfois œuvrera à la tête d’un comité directeur de 25 membres ( voir ci-contre ), avec comme bras droit et président délégué, le Messin Joël Muller, 65 ans depuis peu, ex-défenseur puis entraîneur, vice-champion de France à la tête du FC Metz en 1998, puis du RC Lens en 2002. «Nous avons joué l’un contre l’autre, mais nous sommes surtout côtoyés lorsque nous étions éducateurs, lui à Metz, moi à Strasbourg. Nous nous entendons fort bien.»
Dans un premier temps, cette équipe traitera les urgences, jusqu’au mois de juin, puisque rien ne changera d’ici là, réfléchira aux évolutions à apporter et à la réorganisation de la Grande Ligue. «Nous aurons à penser le football dans 5, 10, 15 ans. Lors du premier comité directeur ( lire encadré ), nous définirons les décisions à prendre rapidement. Pour les autres, ne brûlons pas les étapes.»
Samedi, Albert Gemmrich s’appliquera à rassurer les clubs. «Le plus important sera de les traiter avec équité, de Niederschaeffolsheim à Warcq, en passant par Schneckenbusch. Nous ferons tout pour que leur panier global n’augmente pas.»
Le futur président, qui ne le serait pas sans le maintien des 64 permanents, fixera ensuite les priorités : organisation des compétitions, arbitrage, féminisation, et surtout formation des dirigeants, pour les aider à mener un vrai projet de club.
«Les bénévoles n’aiment pas le terme, mais cela passe souvent par la professionnalisation, le choix d’un ou plusieurs permanents. Dans l’idéal d’anciens joueurs du club.»
Dans les faits, les décisions se prendront en équipe. Car telle est la philosophie d’Albert Gemmrich, ravi de l’état d’espirt affiché. «Tout le monde tire dans le même sens.» Une nouvelle aventure humaine est en marche.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Jeu 20 Avr 2017 - 22:16

Le point sur la réforme du football amateur National 3, que seras-tu ?
Dès la saison prochaine, le CFA et la CFA 2 disparaîtront pour laisser leur place au National 2 et au National 3. Quelques ajustements sont à prévoir. À quatre journées de la fin du CFA 2, la réforme du football amateur a un impact sur les objectifs et aspirations de chacun. Jusque dans quelle mesure ?
Le CFA 2 est mort, vive le National 3 ! Principal intéressé de la réforme du football amateur voulue par la Fédération française, le cinquième échelon national, qui comporte en son sein sept clubs alsaciens (Racing II, Haguenau, Schiltigheim, Vauban, Sarre-Union, Biesheim et l’ASIM), va passer sous l’égide de la Ligue du Grand Est, calquée sur la réforme territoriale des nouvelles régions.

Un obectif : “régionaliser”


La saison prochaine, il y aura donc douze groupes au lieu de huit actuellement, soit un par nouvelle région (moins la Corse qui fusionne avec la Ligue Méditerranée).

Le but ? “Régionaliser” le National 3. Un objectif déjà atteint dans le Grand Est, la plus homogène au niveau national en matière de clubs de haut niveau. Cette concentration aura des conséquences directes sur le visage des différentes divisions la saison prochaine. Voici à quoi ressemblerait l’avenir de nos clubs alsaciens.
Qui monte en National 2 ?

Si trois équipes se battent pour le titre dans le groupe D de CFA 2 ( Racing II , Schiltigheim et Haguenau ), il n’y en a réellement que deux qui peuvent espérer monter : Schiltigheim et Haguenau. La réserve du Racing, interdite de promotion – nombre insuffisant d’entraîneurs diplômés –, sera en National 3 en 2017/2018.

Si les positions restent figées, ce sont les hommes de José Guerra qui verront le National 2 l’an prochain.

Mais attention, il existe d’autres scénarios. Le plus simple d’entre eux consisterait à la prise de pouvoir d’Haguenau aux dépens de “Schilick”, ce qui propulserait les actuels troisièmes du classement à l’échelon supérieur.

Pourtant, Schiltigheim et Haguenau peuvent aussi tous deux espérer monter : pour cela, il faudrait qu’ils finissent premier et deuxième de leur groupe (devant le Racing II donc) et que le second fasse partie des quatre meilleurs deuxièmes des huit groupes de CFA 2. Au vu de la situation dans les autres poules, c’est tout à fait envisageable… De quoi rejoindre Saint-Louis/Neuweg , déjà assuré sportivement de son maintien en National 2.
Qui est assuré d’être en National 3 ?

Mathématiquement, personne. Mais ça sent bon pour Sarre-Union et Biesheim , même si ces derniers ont encore quelques points à prendre. Le FC Mulhouse , mal en point en CFA, devrait aussi goûter au National 3 l’année prochaine.
Qui descend en DH (Régional 1) ?

Deux clubs alsaciens sont grandement concernés : l’ ASIM et Vauban. Les Haut-Rhinois (14es , 16 points) et Bas-Rhinois (13es , 20 points), sont actuellement tous les deux dans l’ascenseur, les deux derniers de chaque poule étant assurés de descendre au niveau régional. Mais la 12e place pourrait être également synonyme de relégation (pour le moment, elle l’est), les six moins bons douzièmes étant également en danger.
Qui rejoint le National 3 ?

Finalement, c’est au niveau de la DH que la concentration des clubs dans le Grand Est a le plus de conséquences : alors que dans certaines Ligues, il y aura entre quatre et six montées pour “remplir” les 14 strapontins régionaux du National 3, il n’y en aura qu’une en DH alsacienne. Et c’est Erstein qui semble le mieux placé, à moins de dix journées de la fin. Les deux dernières places vacantes sont réservées au champion de DH de Lorraine (actuellement Trémery) et de Champagne-Ardenne (Épernay).
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37975
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Jeu 20 Avr 2017 - 23:29

Ils ont songé aux malheureux modérateurs qui devront se coltiner les transformations de topics avec tous ces changements de divisions? Enervé ^^^

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14521
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Mer 7 Fév 2018 - 8:31

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Mer 7 Fév 2018 - 9:46

Ce n'est parfois pas facile dans les championnats de district, là il y a eu un article dans le journal mais combien de ses matchs se termine dans la bagarre.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Mer 8 Aoû 2018 - 5:58

FC Duttlenheim (Régionale 3) La saison des changements


Christophe Farschon (à gauche) s’est entouré d’un adjoint en la personne d’Adil Bajra
Une saison au sein de l’élite départementale et c’est le retour en Régionale 3 pour le FC Duttlenheim. Son entraîneur Christophe Farschon, dresse le bilan avant de se pencher sur un nouvel exercice qui risque d’être le dernier pour lui.
Au FC Duttlenheim , c’est une nouvelle ère qui se prépare. Après le retour en championnat de Régional 3, la passation de pouvoirs entre Joël Muller, emblématique président qui cède son fauteuil à Sébastien Lommelé et le départ de quelques joueurs d’expériences, Christophe Farschon, plus familièrement connu sous le surnom de « Coco », annonce lui aussi un remaniement. « Le grand changement pour cette saison, c’est un coaching en binôme. À 35 ans, Adil Bajra envisage de passer de l’autre côté de la barrière. On a pas mal discuté ensemble, avec les joueurs, ça peut être une bonne chose » convient Christophe Farschon, qui voit en son compère, une solution pour le proche avenir.
À l’entame de sa 5e saison au club, le coach pense qu’il est temps de passer à autre chose. Mais qu’on ne s’y méprenne pas, il sera toujours à la tête du FCD et compte bien prendre beaucoup de plaisir durant cette saison qui s’annonce attractive, malgré le départ de 7 éléments. « C’est le prix à payer pour une équipe qui descend. Honnêtement, je pense qu’on était monté trop vite, mon groupe, déjà restreint au départ, a beaucoup souffert avec les blessés et les suspendus. On a tout tenté pour se maintenir, mais c’était trop juste » insiste l’entraîneur.

« Je ne m’attendais pas à autant de départs »

Ce retour à l’échelon inférieur ne l’effraie pas cependant, car pour compenser les départs, le binôme Farschon-Bajra enregistre l’arrivée de 8 nouveaux joueurs, complétés par deux jeunes du club. « Je ne m’attendais pas à autant de départs, mais au final, les joueurs qui partent vont évoluer dans des divisions supérieures. Je pense notamment à Lucas Wunderlich, le seul joueur originaire de Duttlenheim qui va tenter sa chance à la FAIG (Régionale 1), c’est une bonne chose pour lui » appuie Christophe Farschon.
Une page se tourne donc mais pour autant, l’ancien joueur du Sporting Schiltigheim veut positiver. « On a recruté quantitativement et qualitativement, on misera aussi sur la jeunesse. Je ne dis pas qu’on visera la montée, mais on peut prétendre jouer les premiers rôles ». Ce qui importe aussi à l’éducateur de Duttlenheim, c’est la perspective de disputer à nouveau des derbys. Une bonne nouvelle qui ne manquera pas non plus d’intéresser les supporters, qui se déplaceront plus facilement à Mutzig, Molsheim, Bischoffsheim plutôt qu’à Haguenau, Drulingen ou Sarre-Union.

Une nouvelle manière de travailler

Christophe Farschon met en avant la bonne ambiance du groupe et l’intégration des nouveaux. Une opportunité supplémentaire pour créer une bonne surprise en fin de saison.
« J’attends beaucoup de cette saison. On va tester une nouvelle manière de travailler avec un adjoint et on a bien envie de faire progresser les jeunes ».
Un dernier clin d’œil à Joël Muller (« Si Dutt en est là, c’est grâce à lui ») et à son jeune successeur Sébastien Lommelé et déjà Christophe Farschon s’est remis au travail. La saison peut lui réserver quelques (belles) surprises.
Arrivées  :
Mickaël Puerto et Anthony Jeseckel (Oberschaeffolsheim), Karim Belkhir (Ernolsheim), Symphonie N’Koundou (Bergbieten),
Geoffrey Calligaro (Geispolsheim),
Lucas Vidal (Erstein), Sébastien Flick (Entzheim), Mehdi Youssef (Elsau),
Lucas Giardino et Julien Heiligenstein (U18).
Départs  :
Damien Bottemer (Soleil Bischeim),
Lucas Wunderlich (FAIG), Mathieu Levienesse et Robin Muller (Eckbolsheim),
Allan Tison (Erstein),
Abdi Oussouffa (Obernai), Gaby Eyébé (?).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Dim 12 Aoû 2018 - 21:49

L’avis des entraîneurs Un vote sans surprise

Hagenthal/Wentzwiller
❏ Guillaume Muller
Son objectif : « Il va falloir cravacher pour accrocher le maintien. On a eu du mal la saison dernière. Ce ne sera pas facile mais on a les moyens d’atteindre l’objectif. »
Son tiercé : ASIM, Soleil Bischheim, Hégenheim.
Hégenheim
❏ Jacky Haas (adjoint)
Son objectif : « C’est une saison de transition qui s’annonce avec beaucoup de nouveaux à intégrer. On travaillera sur le long terme. Il faudra pallier les départs majeurs. »
Son tiercé : Erstein, ASIM, Soleil Bischheim.
ASIM
❏  Jean-François Haberbusch
Son objectif : « On dispose d’une très belle équipe. Sur le plan mental, on doit encore progresser. Olivier Rambo va apporter sa touche technique. Notre ambition sera de jouer les premiers rôles. »
Son tiercé : Erstein, Soleil Bischheim, Kronenbourg.
Kembs
❏ Nizar Charni
Son objectif : « On va jouer le maintien en espérant l’obtenir le plus rapidement possible. Nous venons d’aligner deux montées de rang, il faut à présent se stabiliser. C’est une découverte, mais on n’a pas peur, nous sommes des compétiteurs. »
Son tiercé : ASIM, Soleil Bischheim, Hégenheim.
ERSTEIN
❏ Fabrice Oumedjkane
Son objectif : « Le premier objectif sera de digérer la descente et de repartir de l’avant le plus rapidement possible. Le projet du club est sur trois ans. Cette saison, nous allons viser le meilleur classement possible, sans se mettre de pression. »
Son tiercé : Soleil Bischheim, ASIM, FAIG ou Kronenbourg.
OBERLAUTERBACH/EBERBACH
❏ Fabrice Muller.
Son objectif : « On va essayer de faire un peu mieux que le maintien, en gagnant en régularité pour avoir toujours une certaine marge de sécurité par rapport à la zone rouge. »
Son tiercé : Erstein, Soleil Bischheim, ASIM.
SOLEIL BISCHHEIM
❏ Mounir Marzouk
Son objectif : « L’ambition du club est simple : structurer la section senior en mettant l’accent sur la formation des jeunes. En ce qui concerne l’équipe première, si nous arrivions à rééditer le même parcours que la saison dernière, ce sera exceptionnel. »
Son tiercé : Erstein, ASIM, Obermodern.
FA ILLKIRCH-GRAFFENSTADEN
❏  Amar Ferdjani
Son objectif : « On souhaite continuer à pérenniser le club en Régional 1 en réalisant la meilleure saison possible et donc plus sereine que la précédente. »
Son tiercé : Soleil Bischheim, ASIM, Erstein.
GEISPOLSHEIM
❏ Alexis Maître
Son objectif : « On va essayer de se réacclimater au Régional 1 avec une équipe jeune et perfectible. Figurer parmi les six équipes de tête serait un objectif à se fixer pour la saison. Notre petite aventure en Coupe de France contre le Stade de Reims nous ayant mis l’eau à la bouche, donc pourquoi pas en réaliser une nouvelle… »
Son tiercé : Erstein, Soleil Bischheim, ASIM.
OBERMODERN
❏ Hervé Sturm
Son objectif : «  Notre ambition se résume au maintien, comme la saison passée. Une autre ambition serait d’être bon le plus souvent possible, tout simplement. »
Son tiercé : Soleil Bischheim, Erstein, ASIM.
SCHIRRHEIN/SCHIRRHOFFEN
❏ Jérôme Vollmar
Son objectif : « Comme toujours, on se battra pour le maintien, en essayant de l’acquérir encore plus tôt cette saison. »
Son tiercé : Soleil Bischheim, ASIM, Erstein.
KRONENBOURG
❏ Younès Zaari
Son objectif : « Nous avons l’ambition de réaliser une saison plus régulière que la saison passée, en ayant toujours le maintien comme objectif. On va aussi essayer d’intégrer quelques jeunes joueurs du club dans l’effectif. »
Son tiercé : Soleil Bischheim, ASIM, Erstein.
REIPERTSWILLER
❏ Michel Seiler
Son objectif : « Comme disait Guy Roux à l’époque, l’objectif sera de vite assurer le maintien (sourire). Ensuite, même si ce sera difficile, on espère bien terminer dans les cinq premiers. »
Son tiercé : Erstein, Soleil Bischheim et une surprise (Kembs ?).
SAS ÉPINAL II
❏ Alexandre Bigoni
Son objectif : « On atterrit dans un groupe qu’on ne connaît pas du tout. Ce n’était d’ailleurs pas prévu. On espère assurer un maintien confortable. »
Son tiercé : Ne se prononce pas.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 40089
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   Aujourd'hui à 5:39

Ligue du grand Est : entretien avec Albert Gemmrich «Priorité aux clubs »
Albert Gemmrich a vécu l’épopée de Bleus de l’intérieur. De passage au siège de l’instance régionale, à Champigneulles, il sait que la fédé, la ligue, les clubs sont attendus au tournant.
Albert Gemmrich, membre du comité exécutif de la FFF, a eu le privilège de vivre la formidable aventure des Bleus de Didier Deschamps de l’intérieur, en Russie, aux côtés du président Noël Le Graët.
« J’ai assisté à tous les matches de l’équipe de France, à tous les entraînements… C’était une aventure humaine extraordinaire et c’est une grande fierté d’avoir représenté le Grand Est au sein de cette délégation », résume le dirigeant alsacien, dont les yeux brillent encore à l’évocation d’un exploit qui va forcément servir la cause du football dans la région, comme dans tout l’Hexagone.
– Quelles sont les principales images qui vous resteront de ce périple vécu au quotidien avec les Bleus, en Russie ?
– J’ai surtout été marqué par l’état d’esprit affiché par l’équipe de Didier Deschamps. Il y avait une véritable osmose entre les plus anciens et les plus jeunes.
Dès le début, nous avons senti que tous avaient un objectif commun : gagner la Coupe du monde.
– Comment avez-vous vécu le retour des champions du monde sur le sol français ?
– Lors de la descente des Champs Elysées, j’étais dans le bus des familles, à côté du papa de Kylian Mbappé…
Mais je repense surtout à l’arrivée : de l’aéroport de Roissy aux Champs-Élysées, les voitures étaient à l’arrêt, il y avait des drapeaux partout.

« Nous attendions une hausse du nombre de licenciés »

Heureusement que la police ouvrait la route. Je ne verrai plus jamais ça de ma vie… Comme tous les clubs français, les clubs du Grand Est vont forcément trouver du monde sur le pas de la porte, à la reprise.
Après la victoire des Bleus en 1998, nous avions gagné 240 000 licenciés au niveau national, soit une augmentation de 14 %. Nous attendons une hausse du nombre des licenciés, mais nous verrons dans quelle proportion.
Il ne faut pas oublier non plus l’impact possible de la Coupe du monde U20 féminine, qui se déroule actuellement en Bretagne…
À nous clubs, ligues, districts d’être prêts à accueillir les nouveaux licenciés. À nous, par exemple, de savoir orienter vers un autre club, si un club n’est plus en mesure d’accueillir.
– Y a-t-il des messages que vous souhaitez faire entendre en ce début de saison ?
– Notre priorité, c’est le service aux clubs. Nous sommes conscients des difficultés qu’ils rencontrent et devons tout mettre en œuvre pour les aider.
Je demande aux salariés et aux bénévoles qui œuvrent au sein de la ligue d’être animés par cet état d’esprit.
Nous allons continuer de promouvoir et de développer les outils qui sont à disposition des clubs.
On imagine que la violence et les incivilités vont être au cœur de votre combat… Il faut que le football se joue en toute sérénité.
Et les arbitres doivent pouvoir diriger sereinement. Il faut les protéger. Il faut d’ailleurs aussi que les parents montrent l’exemple. Qu’ils acceptent que l’arbitre peut se tromper. Que tout le monde ait bien conscience que le foot est un jeu.
La charte “Foot’Valeurs” est le dernier-né de la ligue Grand Est en matière de lutte contre les mauvais comportements.
– En quoi consiste-t-elle ?
– Nous allons proposer à tous nos clubs d’adhérer à cette charte, qui place cinq valeurs fondamentales au cœur de la pratique : le plaisir, le respect, l’engagement, la tolérance et la solidarité.
Il faut avant tout faire de la prévention. En la matière, nous ne lâcherons pas le morceau. – 1 929 incidents recensés par “L’observatoire des comportements” de la ligue, la saison dernière : qu’est-ce que ce chiffre vous inspire ?
– 2,3  % de rencontres concernées par des incidents (sur 72 990 matches couverts, ndlr) , c’est toujours trop, mais on ne peut pas dire que cela soit catastrophique non plus.
Globalement, notre football ne se porte pas si mal.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Football amateur (+ LAFA)   

 

Football amateur (+ LAFA)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-