Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nationalmannschaft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 41657
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 8 Nov 2017 - 9:26

Allemagne : en panne au PSG, Kevin Trapp est sous pression avant le Mondial 
Andreas Köpke, l'entraîneur des gardiens de l'Allemagne, prévient dans un entretien à Kicker : si Kevin Trapp ne joue pas davantage avec le PSG, «sa situation va devenir problématique».
Désormais gardien remplacant au PSG, Kevin Trapp est pourtant toujours convoqué en sélection. Mais si son statut n'évolue pas en club, il ne devrait pas faire partie des Allemands qui participeront à la Coupe du monde.
 
«Si Kevin est toujours appelé , c'est parce qu'il a été performant contre le Danemark (1-1, le 6 juin) et qu'il a franchi un palier, a expliqué Andreas Köpke, l'entraîneur des gardiens de l'Allemagne dans Kicker. Mais il est évident que sa situation va devenir problématique si elle n'évolue pas.» 
 
Conseillerait-il à Trapp de changer de club cet hiver ? «C'est à lui de trancher, répond Köpke. Mais s'il ne devait plus du tout jouer au PSG, ce serait difficile de continuer à faire appel à ses services.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 13 Déc 2017 - 7:39

Coupe du monde : une prime de 350 000 euros pour chaque Allemand en cas de titre 
Les négociations des primes accordées aux joueurs allemands pour la Coupe du monde en Russie «ont été sereines, ouvertes et faciles».
Sacrés champions du monde pour la quatrième fois de leur histoire en 2014, les joueurs allemands percevront chacun 350 000 euros - soit 50 000 de plus qu'au Brésil - s'ils parviennent à conserver leur titre en Russie, l'été prochain. «Les négociations avec le capitaine Manuel Neuer et toute l'équipe ont été sereines, ouvertes et faciles», s'est enthousiasmé le secrétaire général de la Fédération allemande (DFB), Friedrich Cuius.

Aucune prime n'est prévue en cas de qualification pour les huitièmes de finale. Pour une accession en quarts, la récompense ne serait «que» de 75 000 euros par joueur, contre 125 000 pour une demie, 150 000 pour une troisième place et 200 000 pour une place de finaliste au stade Lujniki de Moscou. En quête d'un doublé, l'Allemagne sera favorite du groupe F, dans lequel elle défiera le Mexique, la Suède et la Corée du Sud. «On sent bien que cette équipe met ce défi sportif au centre de ses préoccupations, et non des aspects économiques», s'est pour sa part félicité le président de la DFB, Reinhard Grindel.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 26 Jan 2018 - 7:35

L'Allemagne jouera l'Arabie Saoudite pour son dernier test avant le Mondial 2018


Championne du monde, l'Allemagne jouera l'Arabie Saoudite pour son dernier test avant le Mondial 2018, le 8 juin. Championne du monde en titre, l'Allemagne jouera l'Arabie Saoudite pour son dernier test amical avant le Mondial 2018, le 8 juin à Leverkusen. Un match qui rappellera le souvenir du Mondial 2002, où l'Allemagne d'Oliver Kahn avait surclassé les Saoudiens 8-0 avant d'atteindre la finale du tournoi. Avant ce dernier test, les Allemands affronteront l'Autriche le 2 juin à Klagenfurt.

Les joueurs de Joachim Löw sont dans le groupe F avec le Mexique, la Suède et la Corée du Sud. L'Arabie Saoudite est dans le groupe A avec la Russie, l'Egypte et l'Uruguay.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Sam 24 Mar 2018 - 12:56

Amical - Allemagne : Özil, Müller et Khedira quittent le rassemblement
L'Allemagne sera privée de trois joueurs majeurs pour affronter le Brésil mardi : Mesut Özil, Thomas Müller et Sami Khedira.
Au lendemain du match nul contre l'Espagne (1-1) au terme d'un choc de très haut niveau, deux joueurs ont quitté le rassemblement de l'équipe d'Allemagne. Mesut Özil et Thomas Müller vont en effet rejoindre leurs clubs d'Arsenal et du Bayern Munich, comme cela était convenu avant le début du rassemblement, explique-t-on du côté de la Mannschaft. Sami Khedira, légèrement touché, sera lui laissé au repos, a annoncé Joachim Löw, qui ne souhaite prendre aucun risque avec le joueur de la Juventus Turin. C'est donc avec un onze remanié que l'Allemagne affrontera le Brésil mardi, à Berlin. Leroy Sané et Ilkay Gündogan devraient par exemple débuter.
orange sports
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 26 Avr 2018 - 12:37

Manuel Neuer s'interroge sur sa participation à la Coupe du monde en Russie 
Le gardien de but de l'Allemagne Manuel Neuer n'est pas certain de pouvoir tenir sa place à la Coupe du monde. Dans un entretien à l'hebdomadaire allemand Sportbild publié mercredi, le gardien de l'Allemagne Manuel Neuer a fait part de ses doutes sur ses possibilités de tenir sa place à la Coupe du Monde, qui débute le 14 juin en Russie.
«À quel moment vais-je pouvoir revenir ? Et puis je dois être satisfait de mon niveau de performance et être honnête avec moi-même : est-ce que je peux redevenir celui que j'étais après une si longue période d'absence ? Ou dois-je dire : "je suis encore loin et j'ai besoin de plus de temps" ? Je ne peux pas répondre aujourd'hui, il y a encore beaucoup d'interrogations», a-t-il confié.
Opéré en septembre dernier d'un métatarse du pied gauche, le portier avait retrouvé ses coéquipiers en sélection fin mars, à l'occasion d'une visite lors du dernier rassemblement.

À cette occasion, le manager général de l'équipe d'Allemagne Oliver Bierhoff avait assuré son «optimisme» quant à la présence de son joueur en Russie.
equipe
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 26 Avr 2018 - 16:51

Sans son assurance tous risques dans les buts, j'ai quelques doutes sur les capacités de l'Allemagne à conserver son titre.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14652
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 15 Mai 2018 - 9:32

En poste depuis 2006, Joachim Löw n'est pas près de retirer son costume de sélectionneur de l'Allemagne. Si le nom du technicien allemand a parfois circulé du côté de grands clubs européens ces derniers mois, il vient de prolonger jusqu'en 2022 avec la Mannschaft.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 15 Mai 2018 - 10:50

Marius a écrit:
En poste depuis 2006, Joachim Löw n'est pas près de retirer son costume de sélectionneur de l'Allemagne. Si le nom du technicien allemand a parfois circulé du côté de grands clubs européens ces derniers mois, il vient de prolonger jusqu'en 2022 avec la Mannschaft.

bien bien
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 24 Mai 2018 - 7:55

Joachim Löw (Allemagne) confiant pour Manuel Neuer 
Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, est confiant quant à la participation de son gardien, Manuel Neuer, à la Coupe du monde.
Manuel Neuer sera-t-il prêt pour la Coupe du monde ? C'est ce que croit Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne. «Tout se passe comme prévu et la semaine prochaine je m'attends à ce qu'il participe à l'entraînement (...). Il s'est entraîné une semaine au Bayern, ici il s'entraîne pleinement et peut également gérer le niveau d'intensité», a-t-il déclaré ce jeudi.
Neuer n'a plus joué depuis qu'il s'est cassé un os du pied en septembre. Depuis, il est embarqué dans une course contre-la-montre. «Nous verrons au jour le jour, a poursuivi Löw. S'il a le sentiment qu'il est à 100%, alors il peut être là en Russie. S'il y avait des problèmes, nous aurions besoin d'en discuter.»

Le sélectionneur allemand a jusqu'au 4 juin pour annoncer sa liste définitive.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 29 Mai 2018 - 10:25

Manuel Neuer de retour samedi 
Samedi, en amical, contre l'Autriche, Manuel Neuer gardera les cages de la sélection allemande.
Le gardien de la sélection allemande Manuel Neuer fera son retour sur les terrains samedi en match de préparation au Mondial contre l'Autriche à Klagenfurt, plus de huit mois après sa fracture du pied. «Manuel va jouer, rien ne s'y oppose», a déclaré l'entraîneur des gardiens Andreas Köpke depuis le camp d'entraînement d'Eppan. «Ce sont ces matches dont il a besoin, c'est un véritable test. Ensuite, il nous faudra décider si ça va.»


Le sélectionneur Joachim Löw a déjà fait savoir que son gardien champion du monde irait en Russie comme numéro 1 ou n'irait pas du tout.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 30 Mai 2018 - 8:12

Manuel Neuer a rejoué pendant une heure
Le gardien allemand a fait un nouveau pas vers la Russie mercredi en jouant une heure lors d'un match d'entraînement.
A deux semaines du début de la Coupe du monde, le jeudi 14 juin, Manuel Neuer a joué mercredi en entier un mini-match d'une heure. Comme lundi lors du stage de la Mannschaft à Eppan, dans le nord de l'Italie, l'équipe d'Allemagne a affronté la sélection U20. Mais le gardien du Bayern a pris place dans le but des juniors, afin d'être sollicité.
L'équipe A a gagné 2-0. Neuer a été battu par Thomas Müller, sur penalty, et par Julian Draxler. Lundi, il avait joué trente minutes dans les buts des A, pour sa première apparition sur un terrain depuis sa fracture du pied mi-septembre.
Il doit en principe être aligné samedi pour le match de préparation contre l'Autriche à Klagenfurt. A l'issue de cette rencontre, Joachim Löw décidera de l'emmener ou non en Russie pour défendre le titre de l'Allemagne.
Löw a clairement fixé la règle du jeu: si Neuer vient en Russie, il sera capitaine de l'équipe et gardien numéro un, malgré son absence des terrains pendant huit mois. Son actuel remplaçant Marc-André ter Stegen (Barcelone) reprendra alors sa place sur le banc.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Sam 2 Juin 2018 - 9:43

Manuel Neuer titulaire avec l'Allemagne
Manuel Neuer est titulaire pour le match amical entre l'Allemagne et l'Autriche, ce samedi (18h00). Manuel Neuer est de retour. Comme annoncé, le gardien du Bayern Munich est titulaire avec l'Allemagne, ce samedi, pour affronter l'Autriche en match amical (18h00). A ses côtés, Antonio Rüdiger, Mesut Özil ou encore Nils Petersen sont également dans le onze aligné par Joachim Löw.
equipe
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14652
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Sam 2 Juin 2018 - 14:58

[size=58]L'Allemagne prend l'eau en Autriche[/size]
Publié le samedi 2 juin 2018 à 21:54 | Mis à jour le 02/06/2018 à 22:06

Avec une équipe remaniée dans laquelle Manuel Neuer faisait son retour, les champions du monde se sont inclinés en Autriche (1-2), ce samedi lors de leur premier test amical.

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Sam 2 Juin 2018 - 21:37

Aux 1-2 j'ai éteint la télé, j'en avais marre.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 4 Juin 2018 - 7:43

Joachim Löw justifie l'éviction de Leroy Sané
 Le sélectionneur de l'Allemagne, Joachim Löw, n'a pas retenu Leroy Sané dans sa liste de 23 pour la Coupe du monde en Russie. Il reproche au milieu de Manchester City un manque d'implication avec la Mannschaft. Quatre joueurs ont été écartés par Joachim Löw lundi lors de l'annonce de la liste définitive de l'Allemagne pour la Coupe du monde (14 juin - 15 juillet): Bernd Leno, Jonathan Tah, Nils Petersen et, surtout, Leroy Sané. Auteur d'une grande saison avec Manchester City, l'ailier a été devancé dans la hiérarchie par Julian Brandt, joueur du Bayer Leverkusen. En conférence de presse, le sélectionneur allemand a estimé que Sané (12 sélections, 0 but) n'avait pas la même implication en club et en sélection, d'où des performances en demi-teinte. Toutefois, il a assuré que Sané avait un avenir en équipe nationale.
«Les postes d'ailiers sont bien pourvus par Thomas Müller et Marco Reus, Julian Draxler a joué une bonne Coupe des Confédérations et a fait de grands progrès. C'était une décision très proche entre Leroy Sané et Julian Brandt, les deux ont de grandes qualités, très forts dans les dribbles. [...] Leroy Sané est un grand talent, absolument. Il sera bientôt de nouveau avec nous, à partir de septembre nous allons renforcer notre travail avec lui, mais il n'a peut-être pas complètement tout donné dans ses matches avec l'équipe nationale. Cela a peut-être un peu fait pencher la balance. Il a bien fait contre l'Autriche, il a essayé de défendre, il a permuté. Je ne lui en veux pas du tout. Il s'est également bien comporté hors du terrain. Nous avons dû choisir entre les deux parce que l'équipe doit être équilibrée.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 5 Juin 2018 - 7:14

Neuer capitaine

«Je ne me fais pas de souci. Il n’y a pas plus de risque pour moi que pour n’importe quel autre joueur». Manuel Neuer (photo) , complètement remis de sa fracture du pied gauche, sera bien le capitaine et le gardien de l’équipe d’Allemagne pour le Mondial en Russie.
Le sélectionneur Joachim Löw, qui avait emmené 27 joueurs en stage, a tranché hier, et réservé deux surprises : l’éviction du virevoltant attaquant de Manchester City Leroy Sane, et le choix de Kevin Trapp (Paris SG) comme troisième gardien derrière Marc-André ter Stegen (Barcelone), au détriment de Bernd Leno (Leverkusen), alors qu’il a très peu joué avec Paris cette saison. L’autre parisien Julian Draxler sera lui comme prévu du voyage en Russie.

Salah dans les 23

L’attaquant de Liverpool Mohamed Salah, blessé lors de la finale de la Ligue des champions le 26 mai, figure dans la liste des 23 joueurs sélectionnés pour le Mondial-2018, a annoncé hier la Fédération égyptienne de football.
Salah, dont la participation à la Coupe du monde restait incertaine après sa blessure à l’épaule ayant entraîné une indisponibilité de trois semaines, devrait donc pouvoir disputer la Coupe du monde comme l’avait annoncé sa fédération.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 8 Juin 2018 - 12:22

Manuel Neuer enchaîne dans le but de l'Allemagne
  Le gardien allemand va débuter un deuxième match de suite avec la Mannschaft, contre l'Arabie Saoudite.
Pour la première fois depuis septembre, Manuel Neuer va débuter deux matches de suite. Le gardien allemand, enfin remis de sa blessure au pied gauche (fracture du métatarse), est titulaire ce vendredi (19h30) pour la rencontre de préparation contre l'Arabie Saoudite. Il avait joué la totalité de la rencontre contre l'Autriche samedi (défaite 1-2).
Côté saoudien, Juan Antonio Pizzi a aligné les onze joueurs qui devraient débuter la Coupe du monde jeudi pour le match d'ouverture contre la Russie, avec Fahad Al-Muwallad en position d'avant-centre.
Allemagne : 
Neuer - Kimmich, Boateng, Hummels, Hector - Kroos, Khedira - Müller, Draxler, Reus - Werner.
Arabie Saoudite : 
Al-Mayouf - Al-Harbi, Os. Hawsawi, Om. Hawsawi, Al-Shahrani - Otayf, Al-Faraj, Al-Jassim, Al-Dawsari, Al-Shehri - Al-Muwallad.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 8 Juin 2018 - 21:42

Ilkay Gündogan copieusement sifflé en Allemagne
Une partie du public lui reproche toujours d'avoir posé avec le président turc Recep Erdogan en mai.
Alors que l'affaire de la rencontre entre Ilkay Gündogan, Mesut Özil et le président turc Recep Erdogan continue d'agiter les médias allemands, le joueur de Manchester City a été hué dès son entrée sur le terrain à la 57e minute de la rencontre de préparation contre l'Arabie saoudite (2-1), disputée vendredi à Leverkusen. Gündogan a ensuite été l'objet de nouveaux sifflets à chaque fois qu'il a touché le ballon. Légèrement blessé, Özil n'a pas joué.
Au moment de l'entrée de Gündogan, Joachim Löw s'est tourné vers le public et a fait signe d'applaudir, dans l'espoir de faire cesser les sifflets. «Ça n'aide personne de siffler un joueur de l'équipe nationale», a déclaré le sélectionneur allemand après la rencontre, visiblement énervé : «Que doit faire Ilkay maintenant? Il a fait une photo, OK. Mais ensuite il a parlé à la presse, et a dit qu'il était fidèle aux valeurs allemandes. A un moment il faut passer à autre chose.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 10 Juin 2018 - 5:40

Ilkay Gündogan : «Nous partageons à 100% les valeurs de l'Allemagne»



Ilkay Gündogan, le milieu de terrain de l'Allemagne, violemment attaqué pour avoir posé en photo avec le président turc, a tenu à s'expliquer.
«Votre rencontre avec le président turc a fait des vagues. En avez-vous parlé avec vos coéquipiers?

Nos coéquipiers se sont bien sûr intéressés au sujet. A table on ne parle pas que de sport. C'était un sujet de conversation. Ils voulaient savoir comment c'était arrivé. Mais le plus important, ce sont les discussions que nous avons eues à Berlin avec les dirigeants de la Fédération, les responsables sportifs de l'équipe nationale et le président de la République (Frank-Walter Steinmeier nrld). Nous avons profité de ces occasions pour expliquer que nous partageons à 100% les valeurs de l'Allemagne.
 Quel a été le contexte de cette rencontre avec M. Erdogan ? 
Nous étions là parce que les joueurs de Premier League d'origine turque étaient invités par une fondation, et c'est là que cette photo a été prise.
«J'ai été très choqué d'entendre dire que nous n'étions pas intégrés»
La violence des réactions vous a-t-elle surpris ? 
Certains réactions m'ont touché, notamment les attaques personnelles. Ces dernières années nous avons beaucoup fait pour promouvoir l'intégration en Allemagne. Nous n'avons pas seulement en nous un côté turc, hérité de nos parents et de nos familles. Nous sommes nés et nous avons grandi à Gelsenkirchen. C'est une ville avec un fort pourcentage d'émigrés. C'est pourquoi j'ai été très choqué d'entendre dire que nous n'étions pas intégrés et que nous ne voulions pas vivre conformément aux valeurs allemandes.
Diriez-vous avec le recul que cette rencontre était une erreur ? 
Ça a été une expérience difficile. En raison de nos racines turques, nous avons encore une relation très forte avec la Turquie. Ça ne veut cependant pas dire que nous pensons que M. Steinmeier n'est pas notre président ou Mme Merkel n'est pas notre chancelière. Il n'a jamais été dans notre intention de prendre une position politique.
Vous avez été sifflé lors du match contre l'Autriche. Ça vous touché? 
Evidemment ça fait quelque chose. Nous sommes habitués aux sifflets des fans adverses, mais quand on est sifflé par ses propres supporteurs, c'est difficile à vivre.
«Pour moi, il était important de parler»
Pouvez-vous comprendre les gens qui critiquent votre rencontre avec le président turc?
Je suis toujours ouvert à la critique. Tout le monde a son avis. C'est pour cela que nous avons la liberté d'opinion. Je suis pour. Et c'est justement pour cela que je me sens privilégié d'être né et d'avoir grandi en Allemagne. Mais je ne veux pas non plus me laisser insulter.
 Mesut Özil ne veut plus s'exprimer sur cette question... 
Pour moi, il était important de parler. Je souhaite retrouver la normalité, je ne veux pas me cacher. Chacun a sa façon de gérer la situation. Maintenant je veux de nouveau me concentrer sur l'essentiel. »
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 10 Juin 2018 - 12:00

Mario Götze (Allemagne) a «encore du mal à gérer» son but en finale de la Coupe du monde
Mario Götze est revenu sur son fameux but en 2014 qui a offert la Coupe du monde à l'Allemagne au terme d'un match très serré. Buteur héroïque pour la Mannschaft il y a quatre ans contre l'Argentine (1-0, a.p.), Mario Götze a reconnu qu'il avait encore des difficultés à «gérer l'impact» de cet exploit au quotidien.

«C'est un fait à chaque match que je joue. Je suis devenu conscient de la dimension dans laquelle je suis passé dans la tête des gens. Ils se disent : "c'est un joueur vital puisqu'il a marqué ce but en final. Il se doit de faire ça à chaque match désormais"», a expliqué le champion du monde allemand.

Mario Götze n'a pas été retenu par Joachim Löw, le sélectionneur de la Mannschaft, pour disputer la Coupe du monde en Russie.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 13 Juin 2018 - 12:20

Même sans Julen Lopetegui, Joachim Löw craint l'Espagne 
Le sélectionneur allemand ne pense pas que le changement brutal d'entraîneur à la tête de la Roja va affaiblir un adversaire : «Lopetegui ou pas Lopetegui, l'Espagne ne perd pas sa classe».
Alors que lui est en poste depuis douze ans maintenant, Joachim Löw a appris avec stupéfaction la révolution à la tête de l'équipe d'Espagne, qui a changé ce mercredi de sélectionneur. Julen Lopetegui est évincé juste avant le tournoi et l'Allemand s'est dit «absolument surpris» par cette nouvelle «qui vient de nulle part» : «Je n'ai aucune idée de ce qu'il se passe à la Fédération espagnole, a réagi Löw en conférence de presse. C'est très inhabituel.»
«L'Espagne ne perd pas sa classe »
Alors que l'Allemagne part à la défense de son titre, son équipe peut-elle s'attendre à voir l'un de ses grands rivaux affaiblis ? Löw n'y croit pas : «Je ne peux pas juger des qualités d'entraîneur de Hierro. Mais les Espagnols évoluent ensemble depuis des années, ils ont une philosophie de jeu nettement influencée par le Barça et le Real Madrid. Pour moi, Lopetegui ou pas Lopetegui, l'Espagne ne perd pas sa classe ».
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 14 Juin 2018 - 8:40

Toni Kroos (Allemagne) : «Nous devons élever notre niveau» 

Le milieu du Real Madrid affiche sa confiance avant l'entrée en lice de l'Allemagne contre le Mexique, dimanche, mais reconnaît que sa formation devra montrer plus que lors des derniers matches amicaux.

«Comment se présente l'équipe d'Allemagne à trois jours de son entrée en lice contre le Mexique ?
Très bien. On parle de plus en plus de la Coupe du monde, tout le monde a envie que ça commence. Mais on sait aussi très bien que nous devons élever notre niveau de jeu en comparaison des matches de préparation.
Vous aviez été critique après certains des derniers résultats en amical, notamment après le Brésil en mars (0-1)...
Ce n'était pas une critique de fond, seulement de ce match, je n'avais pas trop aimé l'attitude des joueurs sur le terrain. Après l'Arabie saoudite (2-1, la semaine dernière), j'ai dit que nous n'étions pas au meilleur de nos possibilités mais que tout le monde avait envie de bien faire. Ce n'était pas un problème d'attitude et je pense pas que cela ne se produira non plus durant la Coupe du monde.
«Le Mexique ? C'est une bonne chose de faire face à une forte opposition dès le départ»
Que pensez-vous de l'opposition face au Mexique, dimanche, lors du premier match ?
Le Mexique est un adversaire très costaud. Chicharito peut être très dangereux, il est clinique à la finition. Mais ce serait une erreur de penser qu'il est la seule menace de cette équipe. En tout cas, c'est une bonne chose pour nous de faire face à une forte opposition dès le départ. Cela va nous mettre dans des bonnes dispositions mentales.
Quels jeunes joueurs de l'équipe d'Allemagne vous font forte impression depuis le début du rassemblement ?
Je pense à Leon Goretzka, qui a un super caractère. Il fait jeune mais il est déjà un joueur mûr. Il va certainement jouer régulièrement au Bayern (qu'il rejoindra cet été en provenance de Schalke 04). C'est la même chose pour Joshua Kimmich. Il a succédé à Philipp Lahm et est sur un très bon chemin. Il est destiné à devenir un leader de l'équipe.
Vous qui jouez au Real Madrid, que pensez-vous du brutal changement de sélectionneur à la tête de l'Espagne ?
Je n'ai pas eu de contact avec mes coéquipiers du Real. Mais je ne pense pas que cela changera beaucoup de choses. Hierro n'a pas seulement été un fantastique joueur, il est aussi un coach d'expérience. Donc à l'arrivée, il n'y aura pas de grand désavantage pour l'Espagne.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 15 Juin 2018 - 7:28

Joshua Kimmich (Allemagne) se souvient du danger mexicain 
A deux jours du premier match face au Mexique, le latéral droit allemand a rappelé que la dernière confrontation entre les deux équipes, il y a un an, s'était révélée compliquée.
La préparation de l'Allemagne a montré que l'équipe n'était pas encore prête, mais il faudra l'être dimanche face au Mexique, pour l'entrée en lice des champions du monde. La Mannschaft sera opposée à une équipe qu'elle avait battue nettement en demi-finale de la Coupe des confédérations (4-1), l'année dernière, mais Joshua Kimmich ne se base pas sur le score pour préparer ce nouveau rendez-vous. «Nous avions pris un super départ (2-0 au bout de neuf minutes), mais dans le jeu, les Mexicains étaient en fait meilleurs. Nous avions beaucoup profité de leurs erreurs.»

Dimanche, la composition de l'équipe allemande sera cependant bien différente puisque seuls quatre joueurs alignés ce jour-là devraient être titularisés à Moscou (Kimmich, Werner, Hector, Draxler). A l'arrivée, la troupe de Joachim Löw forme un groupe hétérogène que Kimmich juge en mesure d'accomplir un bon parcours : «Les piliers de l'équipe sont à peu près les mêmes en comparaison de la dernière Coupe du monde. Quelques jeunes sont arrivés à la suite de la Coupe des confédérations. Je trouve que le mélange fonctionne bien.» Il reste à le confronter à l'épreuve du Mexique.

equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 15 Juin 2018 - 7:38

Julian Draxler : «Je n'aime pas être au centre de l'attention» 
Dans la galaxie médiatique du foot, Julian Draxler n'est pas l'étoile la plus brillante. Lui, en bon métronome allemand, c'est sur le terrain qu'il aime se faire remarquer. Il en aura l'occasion sous le maillot de la Mannschaft pendant ce Mondial.
Juger avant de connaître, c'est mal. Oui. C'est vrai. C'est mal. Et puis des fois, on franchit la ligne rouge. On swipe à gauche comme nous l'a habilement appris un certain Tinder, on ghoste à la première entourloupe. Quand on suit de loin Julian Draxler, on se dit qu'il a l'air d'être un bon garçon, bien élevé par ses parents Monika et Hans-Jürgen. Il ne fume pas, n'a pas de tatouage, ne boit qu'occasionnellement une Corona, histoire de quand même fêter la victoire du PSG en Coupe de la Ligue. Il sourit. Il dit rarement un mot plus haut que l'autre, ne bronche pas quand Unai Emery le change de poste en cours de saison. Il va régulièrement chez son dentiste (et le remercie sur son compte Instagram), a une peau aussi lisse que la carrosserie d'une Audi. Seul micro buzz ayant entaché son parcours sans faille : une paparazzade sauvage lors d'une pause à Ibiza entre deux semaines de récupération, l'année dernière, avant la Coupe des Confédérations. Aïe.
Je ne suis pas le genre de gars qui va acheter des choses extravagantes pour être au centre de l'attention.
Exemplaire, ce Julian Draxler qui semble représenter le joueur de football moderne, à l'hygiène de vie millimétrée et au comportement irréprochable. On en oublierait presque le plus important : Julian travaille aussi main dans la main avec l'Unicef pour aider les enfants souffrant de malnutrition. Alors, Draxler, c'est mère Teresa ? Damien Degorre, journaliste à L'Équipe qui le suit depuis son arrivée à Paris, confirme : « Julian est un joueur discret. Il est assez effacé mais ce n'est pas quelqu'un d'introverti. Certains de ses coéquipiers m'ont dit que c'était un bon vivant, chambreur dans les vestiaires. Il dégage quelque chose de sympathique. »
C'est aussi notre impression quand on le rencontre, en cette matinée hivernale, dans un grand studio du 20e arrondissement. Souriant, sympa. Puis, finalement pas très à l'aise face aux flashs et aux looks choisis pour lui, ni devant la bonne dizaine de personnes présentes qui l'observent. « Je ne suis pas le genre de gars qui va acheter des choses extravagantes pour être au centre de l'attention. Ce n'est pas moi », glisse-t-il. On l'avait compris. Vient le moment où les photographes lui mettent un ballon entre les mains. Comme par magie, la balle a définitivement raison des costumes Hugo Boss et des mocassins Weston.
Julian, c'est l'anti-bling. L'anti-star, l'anti-frasque, l'anti-Neymar. Le joueur allemand dans toute sa splendeur.
Passé de Wolfsburg au Paris Saint-Germain lors du mercato hivernal de la saison 2016-2017 pour 36 millions d'euros, Julian Draxler semble être toujours cet ado surdoué aux pieds d'or, amoureux du ballon rond, attaché à ses racines et à la ville de Gelsenkirchen où il a grandi. Il ne s'est visiblement pas laissé embrigader par la Ville Lumière et ses tentations, ni par ses coéquipiers, certains étant un peu plus allumés que lui. « Je côtoie Dani Alves depuis près d'un an maintenant. Tous les jours, je le vois porter des choses différentes », raconte Julian Draxler. « Comment on dit en anglais ? Bling-bling, c'est ça ? Oui, beaucoup de bling-bling ! »
Julian Draxler, c'est l'anti-bling. L'anti-star, l'anti-frasque, l'anti-Neymar. Le joueur allemand dans toute sa splendeur, qui bosse sans faire de vagues, réalise de bonnes performances sur le terrain et n'en fait pas des tonnes en dehors. S'il n'avait pas été footballeur ? Il n'en sait rien. « Peut-être la mécanique comme mon grand frère. » Un Julian Draxler reconnu par les connaisseurs de football mais trop lisse pour les Footix ? « Il aurait été une superstar dans les années 90 car il a tous les talents pour ça », souligne Qays Zeroual, consultant dans le milieu du sport et de la mode. « Mais il est un peu victime de son époque, où ce qui se passe en dehors du terrain prend parfois le pas sur ce qui se passe lors des matchs. Aujourd'hui, il faut sortir du lot pour se faire remarquer. Le marketing prend petit à petit le dessus sur le football. »
Pas assez bankable Julian ? Pourtant, certaines marques ont parié sur lui : Boss Parfums l'a choisi comme égérie de sa dernière fragrance, aux côtés de Harry Kane, Alvaro Morata et Philippe Coutinho. Du lourd. Et puis le Mondial. Ah, le Mondial, qui coupe des têtes et en couronne d'autres. L'heure pour Julian Draxler et la Mannschaft de montrer de quoi ils sont capables. Pour qu'il se transforme (enfin) en bête de scène. Ou pas.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 15 Juin 2018 - 22:21

Vu d’Allemagne - Mesut Özil et Ilkay Gündogan dans la tourmente Ambiance plombée
Fils d’immigrés mal intégrés, ou victimes du racisme ? Mesut Özil et Ilkay Gündogan, les internationaux allemands d’origine turque, sont au coeur d’une polémique aux relents nauséabonds qui empoisonne l’ambiance autour de la Mannschaft à deux jours de son entrée en lice contre le Mexique.
Ce que l’Allemagne appelle désormais « l’affaire Gündogan » traîne depuis la mi-mai, lorsque le joueur de Manchester City et son compère d’Arsenal ont été pris en photo à Londres, en train de remettre des maillots dédicacés au président turc Recep Tayyip Erdogan, en pleine campagne électorale.
« A mon président », avait écrit Gündogan au feutre sur son propre maillot.
Il y a une semaine, pour le dernier match à domicile à Leverkusen avant le départ pour la Russie, une partie du public a copieusement sifflé Ilkay Gündogan, qui a pleuré dans le vestiaire en fin de match, selon la presse allemande. Özil, légèrement blessé, ne jouait pas.

« Respect des valeurs allemandes »

Au lendemain de la publication de la photo controversée, le président de la Fédération allemande (DFB) Reinhard Grindel avait vertement tancé ses deux joueurs, au nom du « respect des valeurs allemandes ».
Et l’extrême droite parlementaire s’est fait un plaisir de rappeler que, s’ils reconnaissaient Erdogan pour leur président, alors ils feraient mieux de porter le maillot de la Turquie.
L’ancien international Stefan Effenberg, une voix qui porte dans le football, a même plaidé pour leur exclusion de l’équipe, ce que le sélectionneur Joachim Löw affirme n’avoir jamais envisagé une seule seconde.

Ni excuses ni regrets

Face à la bronca, Gündogan s’est résolu la semaine dernière à parler à la presse. Mais il ne s’est pas excusé, et n’a pas exprimé de regrets pour sa démarche. « J’ai été très choqué d’entendre dire que nous n’étions pas intégrés », a-t-il simplement expliqué, assurant qu’il partageait « à 100 % les valeurs allemandes ».
Quant à Özil, il s’est muré dans le silence, et a fait savoir qu’il ne répondrait pas aux journalistes durant toute la durée du Mondial.
« S’il ne veut pas répondre aux interviewes, qu’il le fasse sur le terrain », a lancé mercredi Reinhard Grindel, sans craindre d’ajouter une pression supplémentaire sur les épaules de la star.
A deux jours de son premier match, et après des matches de préparation peu convaincants, l’équipe allemande se serait bien passée d’une pareille polémique.
Gündogan, second choix comme milieu défensif après Kroos et Khedira, n’est pas encore un monstre sacré de l’équipe. Mais Özil ? Avec ses 90 sélections (23 buts, 39 passes décisives), il est l’un des joueurs fétiches de Löw qui voit en lui -- malgré toutes les critiques -- une incarnation du football offensif, inspiré et élégant qu’il essaie d’inculquer à la Mannschaft depuis 12 ans.

Discours anti-immigration

Comment les deux hommes auront-ils digéré l’affaire, à l’heure d’entrer sur le terrain ?
La réponse du sélectionneur laisse place aux interprétations : « Mon devoir est d’amener ces deux joueurs, qui ont été perturbés et ont souffert de cette situation, dans la meilleure forme possible afin qu’ils soient dans les meilleures conditions pour aider l’équipe. Mon impression, c’est qu’ils ont laissé ces problèmes derrière eux ».
En fait, le débat touche une corde sensible bien au-delà du domaine sportif. Depuis que la chancelière Angela Merkel a accepté d’accueillir plus d’un million de demandeurs d’asile en 2015-2016, une partie de la droite et l’extrême droite allemande ont durci leur discours anti-immigration.
Nés à Gelsenkirchen dans la Ruhr, Gündogan et Özil ne sont pas des réfugiés, et n’ont même pas la nationalité turque. Mais la fidélité à leurs origines familiales fait d’eux des cibles évidentes.
« Il y a quelque chose de plus profond, qui va au-delà de ces deux joueurs », a tenté d’expliquer mercredi le président de la DFB Reinhard Grindel, très attaché au travail de sa fédération en faveur de l’intégration : « Il y a des problèmes dans ce pays qui dépassent largement le football. Nous sommes confrontés à un problème de société, qui nous touche nous, Fédération, parce que nous sommes un miroir de cette société ».
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 19 Juin 2018 - 10:22

Mesut Özil critiqué par Lothar Matthäus
  Mesut Özil, le milieu de terrain de l'Allemagne, a été vivement critiqué par l'ancien joueur de la Mannschaft Lottar Matthäus, l'ancien joueur de la Mannschaft.
La photo sur laquelle Mesut Özil et Ilkay Gündogan ont posé en compagnie du président turc Recep Tayyip Erdogan continue de faire parler de l'autre côté du Rhin. L'ancien international, Lothar Matthäus, s'est saisi du sujet dans sa chronique pour le quotidien Bild pour pointer le comportement du meneur de jeu. «Özil n'a pas compris pourquoi il y a une telle polémique autour de lui en Allemagne,Il n'a pas conscience de ce que les gens attendent d'un joueur de l'équipe nationale en Allemagne. Il aurait bien fait, après l'erreur des photos avec Erdogan, d'affirmer son attachement à l'Allemagne.»

Matthäus a une dent contre le milieu allemand dont il a aussi critiqué les performances. «Avec Özil, j'ai souvent l'impression qu'il ne se sent pas bien sur un terrain dans le maillot de l'équipe nationale, qu'il n'est pas libre: presque comme s'il n'avait pas envie de jouer, accuse l'ancien international. Je ne vois pas de coeur, pas de joie, pas de passion», ajoute-t-il, appelant de toute sa voix le sélectionneur Joachim Löw à le sortir de l'équipe pour le prochain match contre la Suède.

L'extrême droite réclame l'exclusion des joueurs
L'AfD, le parti d'extrême-droite allemand, a réclamé l'exclusion de la sélection de Gündogan et Özil. «Joachim Löw devrait couper la corde et les renvoyer à la maison, a déclaré Jörn Koenig, le porte-parole de AfD. Il y a des joueurs qui sont fiers de notre pays. Özil et Gundogan devraient libérer deux places dans l'équipe nationale pour des joueurs qui ne rendent pas plus hommage au président turc qu'à la patrie allemande.»
equipe
.
Je suis entièrement d'accord avec Matthäus.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 22 Juin 2018 - 12:04

Joachim Löw (Allemagne) : «Pourquoi douterais-je de mes joueurs ?» 
Le sélectionneur allemand Joachim Löw a réaffirmé ce vendredi sa confiance envers son équipe, battue d'entrée par le Mexique (1-0) et en grand danger samedi face à la Suède.

Sur le séisme mexicain

«Les deux ou trois jours qui ont suivi n'ont pas été facile. La défaite contre le Mexique nous a fait mal, c'est une évidence, avec autant d'erreurs - et il y en a eu quelques-unes. Nous en avons parlé, nous avons pris des mesures. (...) J'ai dit à mon équipe: «Notre meilleur instrument pour rebondir c'est notre énergie et notre langage corporel». Nous avons vu que le niveau de jeu n'était pas suffisant, une Coupe du monde c'est aussi une question de passion, de défendre avec tout ce qu'on a, c'est la clé. Au niveau physique, l'équipe est en parfaite condition.»

Les doutes allemands

«Ok, nous avons subi cette défaite contre le Mexique mais nous ne devrions pas tout jeter par la fenêtre alors que nous avons connu bien des succès ces trois ou quatre dernières années. Nous ne devons pas commencer à douter de notre style de jeu. Si l'équipe montre sur le terrain son talent et ses qualités, nous gagnerons. (...) Pourquoi douterais-je de mes joueurs ? Nous sommes tous soumis à la critique et c'est normal mais s'agissant de joueurs qui sont au plus haut niveau depuis trois ou quatre ans, la confiance ne devrait pas être détruite après un simple match. (...) On ne doit pas parler des cas individuels. Par exemple, j'ai mon opinion sur Mesut Özil et tout le monde sait que je le tiens en haute estime. Demain (samedi) nous avons besoin de joueurs de profondeur, verticaux, qui occupent les ailes. Nous ne pouvons pas seulement centrer dans la surface, la Suède en serait trop heureuse.»

La défense suédoise

«La Suède excelle en défense et ils sont à l'aise dans cet aspect. C'est une équipe avec beaucoup de cohésion, où chacun travaille pour l'équipe. La ligne défensive donne tout ce qu'elle a et leur état d'esprit est leur grand point fort: ils sont toujours capables de revenir au score. Je me souviens d'un match (en 2012) où nous menions 4-0 et ils étaient revenus à 4-4. Ils ont un mental très solide. (...) Mais généralement, nous affrontons souvent des équipes défensives et ce n'est pas une nouveauté pour nous.»

La malédiction du tenant

«Nous sommes les tenants du titre, nous avons gagné la Coupe des confédérations l'an dernier, mais nous faisons face à une situation très différente. Pour résumer, quand on est dans cette situation, tout le monde est motivé au plus haut point pour battre le tenant du titre. Il est dur de maintenir un niveau d'appétit suffisant pour reproduire les exploits et d'ailleurs l'Espagne n'y est pas parvenue (en 2014 après son titre en 2010). Ce n'est clairement pas facile mais nous devons réagir à cette situation et répondre présents au deuxième match. Si nous gagnons, nous revenons dans la course.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 24 Juin 2018 - 7:15

La presse allemande salue le retour de la Mannschaft



  Virtuellement éliminée de la Coupe du monde 2018, la sélection allemande s'est relancée à la faveur d'une victoire au bout du suspense contre la Suède (2-1). Un exploit qui a déclenché la ferveur de la presse allemande.
«Nous sommes de retour!» Dans son édition dominicale, le quotidien Bild ne fait pas dans la demi-mesure pour parler du succès allemand contre la Suède samedi soir. Au bord du précipice après une défaite contre le Mexique et un but encaissé en première mi-temps contre la sélection scandinave, la Mannschaft a retrouvé toute sa vigueur à la faveur d'un but hors du commun de Toni Kroos en toute fin de match. Et c'est le même son de cloche dans l'édition numérique du journal qui a usé et abusé des points d'exclamation quand il a fallu commenter le résultat à chaud.  «Quel jeu ! Quel frisson ! Quel drame ! Quelle fin ! Merci Toni Kroos !!!!!!!  L'Allemagne gagne 2-1 contre la Suède à la dernière seconde. Et a repris son destin en main pour la course aux huitièmes de finale. Wow, quel thriller !»
Avec un peu de recul, kicker essaie d'évaluer la portée de cette victoire in extremis sur la suite de la compétition. «Après trois mi-temps présomptueuses et sans le moindre but, l'équipe allemande a montré les vertus qui sont les fondations d'une compétition réussie dans les 45 minutes qui ont suivi à Sotchi : engagement, détermination, volonté de s'affirmer. [...] Cette victoire pleine de rebondissements peut être une première étincelle, similaire à la victoire 2-1 sur l'Algérie en huitièmes de finale, il y a quatre ans.»

Löw sauvé par un coup de théâtre
La notion de retour est présente aussi en une de Welt am Sonntag qui titre «Das Comeback». Celle de l'étincelle est aussi évoquée dans les compte-rendus du match. Le journal note également le coup de force de Joachim Löw qui jouait gros sur cette rencontre et qui a réussi à maintenir son groupe dans la rencontre malgré une impatience non dissimulée sur le bord du terrain. Ce qui s'est traduit en fin de partie par une célébration un peu trop démonstrative du staff allemand pratiquement sous les yeux du banc suédois.
Le quotidien bavarois Süddeutsche Zeitung met en avant la dimension théâtrale prise par ce match. «Le football, ce sport shakespearien, a fait dans l'excessif ce samedi soir dans le stade olympique de Sotchi. La menace d'un échec allemand au tour préliminaire, l'hémorragie de Sebastian Rudy, le but concédé après une erreur de Kroos, les têtes abattues des joueurs allemands à la mi-temps, le retour furieux après la pause, L'égalisation de Marco Reus, toujours blessé dans le passé, le rouge de Jérôme Boateng, l'élimination possible de la Coupe du monde en quelques secondes et la fin de l'ère Joachim Löw - tout cela a été résolu par le football ce jour-là en un seul coup de feu de Toni Kroos.»
La presse suédoise frustrée mais optimiste
Des sentiments mêlés parcourent la presse suédoise après cette issue cruelle. Le principal quotidien du pays, Svenska Dagbladet, a titré : «Perdu, mais il reste une chance». En cas de victoire, la Suède était qualifiée pour les huitièmes. En cas de nul, ne pas perdre contre le Mexique mercredi prochain était suffisant. Désormais, il faudra faire un meilleur résultat que l'Allemagne (opposée à la Corée du Sud) pour espérer rejoindre la phase à élimination directe.
La plupart des titres suédois se sont appesantis sur le déferlement de haine contre Jimmy Durmaz auteur de la faute qui mena au but de Toni Kroos et sur l'intervention limite de Jérôme Boateng face à Marcus Berg en première mi-temps sur laquelle l'arbitre a décidé de ne pas accorder de penalty. Le Dagens Nyheter était par exemple circonspect à ce sujet: «Personne ne peut dire que c'est une victoire imméritée, mais où était la VAR quand nous en avions besoin?»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 24 Juin 2018 - 21:29

Groupe F -

Après la victoire de l’Allemagne face à la Suède (2-1)
Il reste du travail
Joachim Löw le sait : la victoire à l’arraché de l’Allemagne contre la Suède peut être un déclencheur psychologique pour son équipe, mais elle n’a pas effacé d’un coup toutes les carences entrevues.
Toni Kroos, de son coup franc d’anthologie, a sauvé son pays d’une élimination qui lui pendait au nez. Mercredi contre la Corée du Sud, une victoire avec deux buts d’écart offrira à coup sûr la qualification pour les 8es de finales, quel que soit le résultat du match Suède-Mexique en parallèle. Les Sud-Coréens n’ont sans doute pas les moyens d’arrêter les champions du monde. Mais ensuite ?
Lors de la phase à élimination directe, il faudra être capable de reproduire pendant 90 minutes un niveau de jeu que la Mannschaft n’a tenu qu’en seconde période contre la Suède.
Où est le bloc défensif ?
La première période contre la Suède a en effet ressemblé à la défaite contre le Mexique. Malgré une possession de balle écrasante, les quadruples champions du monde se sont fait piéger les premiers sur un contre, à la suite d’un ballon perdu par Kroos. Et pendant ce temps, les attaquants butaient sur une défense regroupée, par manque d’imagination et de créativité.
« Notre problème, c’est que nous perdons notre ligne de conduite et que nous nous mettons en difficulté nous-mêmes avec de mauvaises passes. Nous devons être plus calmes et plus concentrés », a assuré après le match le manager général de l’équipe, Oliver Bierhoff. Contre le Mexique, les montées des latéraux n’avaient en outre pas été couvertes, ouvrant des boulevards aux attaquants sud-américains.
L’autre chantier se situe devant, avec l’absence pour l’instant d’un buteur capable de débloquer les situations. « Nous avons eu des phases pendant lesquelles nous étions bien, nous nous sommes créé des occasions mais nous ne les avons pas concrétisées », a admis Toni Kroos.

Décisions délicates

Depuis la retraite de Miroslav Klose, le recordman des buts en Coupe du monde (16), l’Allemagne se cherche un avant-centre. Thomas Müller, qui avait assuré l’intérim en 2014, est jusqu’ici passé à côté de son tournoi.
L’éclosion de Timo Werner, 22 ans, brillant l’an dernier en Coupe des confédérations, a laissé penser un peu vite que le problème était réglé. Mais l’attaquant de Leipzig vient de traverser deux matchs sans marquer ni se montrer dangereux.
Pour continuer à marcher vers la cinquième étoile, Joachim Löw va probablement devoir prendre des décisions délicates. Contre la Suède, son audace a été récompensée : Özil et Khedira sont restés sur le banc et il a fini le match avec cinq attaquants dont quatre n’étaient pas des champions du monde-2014. Jusqu’où est-il prêt à renouveler l’équipe en écartant les « historiques » ? Thomas Müller, hors du coup, sera-t-il le prochain sacrifié ?
Soucieux, en bon coach, de maintenir son effectif sous pression, Löw a assuré que « ceux qui n’ont pas joué vont bien sûr être utilisés. De même que Mesut Özil et Sami Khedira, nous aurons besoin des deux », a-t-il ajouté. Sa prochaine composition contre la Corée donnera un signal pour la suite de la compétition.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 25 Juin 2018 - 9:58

Sebastian Rudy (Allemagne) a été opéré du nez
Le milieu allemand, blessé dans un choc avec le Suédois Toivonen samedi, portera un masque durant le reste de la compétition.
Le milieu allemand Sebastian Rudy, contraint de quitter la pelouse après 25 minutes de jeu contre la Suède (2-1) samedi, le nez cassé dans un choc avec Ola Toivonen, a été opéré dimanche. Il portera un masque durant le reste de la compétition. La Mannschaft  n'est pas encore assurée de disputer les huitièmes de finale.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 26 Juin 2018 - 7:40

L'Allemagne suspend deux dirigeants
La fédération allemande a décidé de sanctionner les deux dirigeants auteurs de provocations à la fin du match contre la Suède (2-1).
La Fifa a ouvert une enquête mais la Fédération allemande n'a pas attendu ses conclusions : elle a annoncé ce lundi soir qu'elle sanctionnait les deux membres du staff de l'équipe pour leur comportement à la fin du match face la Suède (2-1), samedi. Uli Voigt et Georg Behlau «n'assureront pas leurs fonctions dans l'enceinte du stade», mercredi face à la Corée du Sud, pour le dernier match du groupe.
Uli Voigt, responsable des médias, et Georg Behlau, en charge de l'organisation, étaient allés provoquer le banc suédois, juste après le coup de sifflet final entérinant la victoire allemande sur un coup franc de Toni Kroos dans le temps additionnel. Les deux hommes avaient voulu s'excuser au stade le soir même mais les Suédois ne les ont pas laissé accéder à leur vestiaire. Leur Fédération avait ensuite publié un message d'excuses.
equpe
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   

 

Nationalmannschaft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 15 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 14, 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: L'actualité européenne et mondiale-