Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nationalmannschaft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 41207
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 26 Juin 2018 - 7:40

L'Allemagne suspend deux dirigeants
La fédération allemande a décidé de sanctionner les deux dirigeants auteurs de provocations à la fin du match contre la Suède (2-1).
La Fifa a ouvert une enquête mais la Fédération allemande n'a pas attendu ses conclusions : elle a annoncé ce lundi soir qu'elle sanctionnait les deux membres du staff de l'équipe pour leur comportement à la fin du match face la Suède (2-1), samedi. Uli Voigt et Georg Behlau «n'assureront pas leurs fonctions dans l'enceinte du stade», mercredi face à la Corée du Sud, pour le dernier match du groupe.
Uli Voigt, responsable des médias, et Georg Behlau, en charge de l'organisation, étaient allés provoquer le banc suédois, juste après le coup de sifflet final entérinant la victoire allemande sur un coup franc de Toni Kroos dans le temps additionnel. Les deux hommes avaient voulu s'excuser au stade le soir même mais les Suédois ne les ont pas laissé accéder à leur vestiaire. Leur Fédération avait ensuite publié un message d'excuses.
equpe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 26 Juin 2018 - 12:06

Sebastian Rudy forfait, Özil de retour ?
 Contre la Corée du Sud, mercredi (16h00), l'Allemagne ne pourra pas compter sur Sebastian Rudy mais Mesut Özil pourrait être titularisé.
À la veille de sa dernière rencontre de groupe face à la Corée du Sud, l'Allemagne sait déjà qu'elle ne pourra pas compter sur Sebastian Rudy. Le milieu de terrain, victime de fractures multiples au nez contre la Suède, ne sera pas prêt à jouer, comme l'a annoncé Joachim Löw ce mardi soir en conférence de presse.
Le sélectionneur a, en revanche, laissé entendre que Mesut Özil, laissé sur le banc lors du dernier match, pourrait revenir en jeu : «Il a montré une très belle réaction à l'entraînement après la Suède. Comme d'autres, à l'image de Sami Khedira. C'est la raison pour laquelle il est tout à fait une option pour ce match.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 27 Juin 2018 - 22:11

Herr Löw a raté son rendez-vous
EN POSTE DEPUIS 2006, prolongé récemment jusqu’à 2022, l’élégant et flegmatique sélectionneur de la Mannschaft , Joachim Löw, pouvait devenir en Russie le premier coach depuis la Seconde guerre mondiale à remporter deux Coupes du monde d’affilée. Le seul à l’avoir fait avant lui est l’Italien Vittorio Pozzo, en 1934 et 1938. Une autre époque, mais ce record tient donc toujours…
Au minimum en demi-finale depuis 2002, l’Allemagne faisait pourtant encore une fois figure de grand favori en arrivant en Russie. Löw aurait pu tirer sa révérence le 13 juillet 2014, après la victoire à l’arraché de son équipe contre l’Argentine (1-0, après prolongation) en finale du Mondial à Rio.
Après avoir remis l’Allemagne sur le toit du monde, 24 ans après son dernier sacre en Italie, en ayant amené son pays dans le dernier carré de toutes les compétitions majeures disputées, Löw n’avait plus grand-chose à prouver.

Séances de yoga

Véritable star dans son pays, sa renommée a depuis longtemps dépassé le cadre sportif. Löw est une sorte d’icône glamour, entre pubs pour des cosmétiques et tenues vestimentaires scrutées. Il est aussi très apprécié pour le calme olympien qu’il conserve en toutes circonstances. Il n’a pas dérogé à cette attitude après avoir été humilié par la Corée du Sud.
Interrogé par la ZDF pour savoir s’il comptait rester en poste après une telle désillusion, l’intéressé à la frange impeccable a déclaré sur un ton mesuré qu’il était « trop tôt » pour répondre à cette question. « Il faut quelques heures pour y voir clair, la déception est très profonde en moi », a-t-il dit de son accent souabe. Cette placidité en toutes circonstances s’est traduite dans la gestion de la Mannschaft. Il a ainsi introduit le yoga dans ses entraînements en sélection. Pourtant, sous cette sérénité apparente, la soif de titres de « Jogi », surnom hérité des séances de yoga, était loin d’être étanchée.
La question de son éventuel départ va évidemment revenir dans les prochains jours au sujet de ce technicien qu’on dit constamment sollicité par les plus grands clubs. Restera-t-il au contraire pour mener sa sélection jusqu’au Mondial-2022 au Qatar ?
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 28 Juin 2018 - 10:42

Joachim Löw réfléchit à son avenir
  De retour en Allemagne après l'élimination au premier tour de son équipe, le sélectionneur a répété qu'il allait prendre le temps de la réflexion avant de confirmer qu'il restait en poste.
Alors que d'autres équipes n'ont même pas encore fini de jouer leurs matches de groupes, les Allemands sont déjà rentrés chez eux. Les champions du monde 2014 sont arrivés ce jeudi après-midi à Francfort, au lendemain de leur élimination historique au premier tour de la Coupe du monde. A l'aéroport, Joachim Löw a de nouveau constaté l'échec, comme il l'avait fait après la défaite face à la Corée du sud (0-2) : «L'équipe n'a pas montré ce qu'elle est capable de faire, a-t-il indiqué. En tant qu'entraîneur, je suis aussi responsable, évidemment. Nous allons conduire des discussions. Il y a plusieurs raisons à cette élimination. Nous allons y travailler et avons besoin de temps.»
En poste depuis 2006, Löw veut se pencher «sur les erreurs commises» et se fait toujours aussi ambigu sur son avenir : «Il y a besoin de mesures profondes, de changements clairs.» Après avoir prolongé juste avant le tournoi, il est sous contrat jusqu'en 2022 et la Fédération n'a pas évoqué son intention d'y mettre fin prématurément. Une décision pourrait être annoncée la semaine prochaine.

equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 28 Juin 2018 - 10:44

Allemagne : échange tendu entre Mesut Özil et des supporters 
L'international allemand Mesut Özil a été interpellé par des fans de la Mannschaft.
Mercredi, à la suite de l'élimination surprise de l'Allemagne, les joueurs et les supporters de la Mannschaft ont éprouvé un mélange de tristesse, de honte et de colère. En particulier, Mesut Özil a été interpellé par des fans au niveau du tunnel de la Kazan Arena alors qu'il se dirigeait vers les vestiaires. Comme le rapporte Bild, l'international allemand aurait été insulté. Ce pourquoi il aurait réagi dans la foulée. Les membres du staff l'auraient empêcher de répondre.
Pour rappel, le joueur des Gunners traverse une passe délicate en sélection. Il avait été sifflé par son public lors des amicaux de préparation contre l'Autriche et face à l'Arabie saoudite. Sa photo avec Gündogan et le président turc Erdogan avaient suscité la polémique.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 28 Juin 2018 - 22:37

Après l’élimination surprise de l’Allemagne Vers la grande purge
L’élimination prématurée de la Mannschaft, une première historique, marque la fin d’une génération dorée. De gros changements sont à prévoir au sein de la sélection allemande. Joachim Löw pourrait, lui, décider de partir.
Le tremblement de terre s’est produit avant-hier à Kazan. Et c’est toute l’Allemagne qui a été secouée par ce choc d’une élimination au premier tour.
Une première depuis l’installation de la phase de poules. Désormais, il faut attendre les répliques qui pourraient être nombreuses.
Tout d’abord au sein d’un groupe, une génération dorée, celle des Hummels, Özil, Neuer, Müller, qui a été d’une constance remarquable au très haut niveau, avec en point d’orgue le titre mondial en 2014 au Brésil, jusqu’à cette sortie de route en Russie.
La DFB croit en Löw
Juste après la défaite surprise contre la Corée du Sud, Joachim Löw a pointé un « manque d’envie » comme principale cause de cette déconfiture. L’idée d’un groupe rassasié et peu enclin à se remettre en question a fait son chemin.
« Je crois que le dernier très bon match que l’on a fait, c’était à l’automne 2017. Ça fait un petit peu loin, a déclaré Mats Hummels dans les coursives de la Kazan Arena. Il y a certains points que nous devons corriger mais je n’en parlerai plus publiquement. »
« C’est la plus grosse humiliation du football allemand », a renchéri de son côté Manuel Neuer.
Une chose est sûre, il va falloir reconstruire. Repartir sur un nouveau cycle puisque celui entamé en 2006 vient de s’achever brutalement. Les trentenaires repus vont devoir s’effacer au profit de jeunes loups aux dents longues. Pour la DFB, la fédération allemande, Joachim Löw est toujours l’homme de la situation. Le sélectionneur, qui a été prolongé jusqu’en 2022 avant le Mondial, conserve la confiance de ses dirigeants qui voient en lui le profil d’un bâtisseur.
Mais après douze ans passés à la tête de la Mannschaft, “Jogi” en a-t-il encore la force ou l’envie ? D’autant que son nom revient à intervalles réguliers sur le banc de grands clubs européens. La tentation est grande pour celui qui n’a, jusqu’ici, brillé qu’en sélection.
Touché par cette débâcle, prêt à assumer ses responsabilités, Löw s’est donné le temps de la réflexion. Le chantier qui s’annonce ne lui est pas non plus totalement étranger puisqu’il avait mené la nouvelle génération (Kimmich, Brandt, Werner…) à la victoire à la Coupe des confédérations. C’était il y a un an seulement. Une éternité depuis mercredi.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 28 Juin 2018 - 22:40

Dans la presse allemande « Pas de mot ! »

Au lendemain de leur humiliante défaite 2-0 contre la Corée du Sud, synonyme d’élimination historique dès la phase de poule, l’équipe d’Allemagne a subi sans surprise les foudres de la presse.
« Aus ! » (sorti !) était le titre le plus en vogue. Les médias se désolaient tous de la qualité du jeu proposé par la Mannschaft et de son « humiliation amère et pathétique ».

« Honte de Kazan »

Bild de son côté a enfoncé le clou, titrant, ironiquement, « Ohne Worte ! » (Pas de mot !). Le journal le plus lu d’Allemagne avait en effet choisi le même titre quatre ans plus tôt après l’extraordinaire victoire des Allemands (7-1) sur les Brésiliens.
Dans ses pages, le quotidien a pointé la « Honte de Kazan ». « Le cauchemar est devenu réalité : le champion du monde 2014 doit rentrer de Russie après seulement dix jours. Réduit en cendres et décombres ».
L’ex-capitaine de l’équipe nationale, Michael Ballack a lui relevé « qu’on peut être éliminé tôt avec une mauvaise équipe, mais pas avec une telle équipe ! ».
Un autre ancien capitaine, champion du monde 1990, Lothar Matthäus a lui reproché à l’équipe « son manque d’unité » et son « absence de volonté ». « Pire encore : elle a fait preuve de suffisance ».
Pour Kicker , il s’agit « d’une défaite collective : il n’y avait pas de véritable équipe en Russie ». « La manière, sans force, sans idée, sans solution dont l’équipe nationale a joué contre le Mexique, la Corée du Sud et malgré une victoire tardive aussi contre la Suède (victoire 2-1 à la dernière minute) était inhabituelle et effrayante », a expliqué le magazine sportif.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 29 Juin 2018 - 9:14

Mario Gomez (Allemagne) : « Nous n'avons jamais été une équipe homogène »
  Deux jours après l'élimination de l'Allemagne au premier tour de la Coupe du monde, l'attaquant Mario Gomez s'est exprimé sur le Mondial raté de la Mannschaft. Vendredi après-midi, Mario Gomez a adressé un message à ses fans sur son compte instagram. Le buteur de la sélection allemande est revenu sur la piteuse élimination de la Mannschaft au premier tour de la Coupe du monde 2018 après des défaites contre le Mexique (0-1) et la Corée du Sud (0-2). Comme Julian Draxler, il a essayé de trouver une justification à ce désastre inédit dans l'histoire du football allemand. «Nous ne méritons pas plus que le tour préliminaire. Aussi dur que cela puisse paraître. Nous n'avons jamais été une équipe homogène sur le terrain. Nous devons reconnaître cette faute. Je ne pensais pas que cela pouvait arriver à cette grande équipe...» Si le buteur de Stuttgart «se sent toujours aussi mal deux jours après», il espère voir des lendemains meilleurs pour la Mannschaft: «Après la pluie vient le beau temps...

equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 2 Juil 2018 - 2:40

Jérôme Boateng défend Mesut Özil sous le feu des critiques 
Le défenseur allemand Jerome Boateng a pris la défense de son coéquipier Mesut Özil, sous le feu des critiques après la piteuse élimination des champions du monde sortants au premier tour de la Coupe du monde.
«Ça ne se fait pas, Mesut (Özil) est humain aussi, on ne peut pas concentrer les critiques sur une personne, toute l'équipe est responsable», a jugé Jérôme Boateng dimanche, interrogé par le quotidien Welt. En plus de son soutien à Özil - descendu par les supporters allemands sur les réseaux sociaux pour ses piètres performances au Mondial - l'international aux 73 sélections a exonéré son sélectionneur Joachim Löw de la responsabilité du fiasco en Russie : «Ce sont nous les joueurs qui sommes au bout de la chaîne. Nous étions sur le terrain et l'entraîneur nous a donné des consignes claires que nous n'avons pas suivies.»
«Il manquait beaucoup de choses : la volonté, la passion, la conviction. Nous étions comme paralysés. Nous avons eu trop de manquements», a-t-il analysé après l'élimination de l'Allemagne au premier tour de la Coupe du monde pour la première fois depuis 1938.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 3 Juil 2018 - 10:09

Joachim Löw reste sélectionneur de l'Allemagne (officiel) 
Comme annoncé, le sélectionneur allemand Joachim Löw reste aux commandes de la Mannschaft.
Comme nous vous l'annoncions, en relayant une information de Bild, Joachim Löw va continuer à diriger l'Allemagne, malgré l'élimination surprise des champions du monde en titre au Mondial russe. La Fédération allemande a officialisé la nouvelle ce mardi midi. En poste depuis 2006 et sous contrat jusqu'en 2022, il promet d'engager une reconstruction de la sélection en vue des prochaines échéances internationales.
equipe
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 4 Juil 2018 - 3:35

La fidélité allemande à la parole donnée, c'est quelque chose... jusqu'à la chute finale...
"Meine Ehre heisst Treue" pour ceux qui connaissent. La Mannschaft est partie pour une assez longue période de vaches maigres.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14606
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 4 Juil 2018 - 8:21

Allmen67 MrEnigme a écrit:
La fidélité allemande à la parole donnée, c'est quelque chose... jusqu'à la chute finale...
"Meine Ehre heisst Treue" pour ceux qui connaissent. La Mannschaft est partie pour une assez longue période de vaches maigres.
.. mais comme d'habitude la Mannschaft se relèvera, mais il est vrai que cette équipe bafouille ce qu'elle entreprend ces dernières années ! Même si " ihre Ehre" a pris un coup !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 4 Juil 2018 - 10:04

il y a des joueurs qui n'ont plus rien à faire dans cette équipe, Khédira, özil pour ne nommer que ses deux, même Muller n'arrive plus à faire la différence , et il y en a bien d'autres, Timo Werner trop juste et n'a pas l'expérience de ses grands rendez-vous ; il faudra au moins cinq à dix ans pour retrouver une bonne équipe d'Allemagne.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 6 Juil 2018 - 9:30

Pour Oliver Bierhoff, «il aurait fallu se passer d'Özil»
  Le manager général de l'Allemagne, Oliver Bierhoff, a affirmé qu'il aurait fallu renvoyer le joueur d'Arsenal après la polémique sur ses photos avec le président turc.
Neuf jours après l'élimination de l'Allemagne en phase de groupes de la Coupe du monde, les langues se délient. Le manager général Oliver Bierhoff a affirmé qu'il aurait fallu exclure Mesut Özil de la Mannschaft après la polémique née de ses photos avec le président turc, Recep Tayyip Erdogan. «Nous n'avons jamais contraint des joueurs de l'équipe nationale à faire quoi que ce soit, mais nous avons au contraire toujours cherché à les convaincre. Avec Mesut, nous n'y sommes pas arrivés. On aurait dû envisager de nous passer de lui sportivement», a déclaré Bierhoff au quotidien allemand Die Welt.

Comme son coéquipier Ilkay Gundogan, Özil avait posé avec le président turc, alors en pleine campagne électorale. Les deux joueurs d'origine turque avaient été accusés de manquer de loyauté à l'Allemagne mais les photos ne les ont pas empêchés d'intégrer la liste des 23 joueurs allemands sélectionnés pour la Coupe du monde. Alors que Gündogan avait tenté de s'expliquer dans une interview, Özil a annoncé qu'il ne parlerait plus à la presse. La Mannschaft l'a même autorisé à boycotter une journée de rencontre avec les journalistes.
«Je crois que le fait que Mesut et Ilkay aient fait ces photos n'a pas tellement perturbé l'équipe, mais la polémique n'a jamais cessé. Avec le recul, j'essayerais de régler ce problème de façon plus nette», a reconnu Oliver Bierhoff. Fantomatique contre le Mexique (0-1), Özil avait été écarté contre la Suède (2-1) avant de revenir dans le onze allemand pour le match décisif contre la Corée du Sud (0-2), sans faire grande impression. Gündogan a été propulsé titulaire contre la Suède, mais n'a pas quitté le banc lors des deux autres matchs de la Mannschaft.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 8 Juil 2018 - 6:12

Mesut Özil devrait quitter la sélection pour son père
  Le père de Mesut Özil a affirmé que son fils devrait quitter la sélection allemande, après être devenu le «bouc émissaire» de la Mannschaft.
Le père du milieu de terrain allemand Mesut Özil estime que son fils est devenu un «bouc émissaire» après l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial 2018 et qu'il doit en conséquence quitter la sélection.
«Quand on perd, on perd à cause d'Özil ? Il se fait maintenant siffler, il est devenu un bouc émissaire. Je peux comprendre qu'il se sente insulté», déclare Mustafa Özil dans un entretien publié par Bild am Sonntag.
Le joueur d'origine turque avait été très critiqué et sa loyauté envers l'Allemagne remise en cause, avant même le début du Mondial pour avoir posé sur une photo avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Ces critiques sont devenues encore plus virulentes depuis la Coupe du monde où l'Allemagne, championne du monde en titre, a terminé dernière de son groupe.
L'erreur de Bierhoff
Et jeudi, le manager général de la sélection allemande Oliver Bierhoff a remis de l'huile sur le feu en déclarant qu'il aurait fallu envisager un renvoi de Mesut Özil de l'équipe avant le Mondial en raison du scandale. Bierhoff est revenu sur ses propos en affirmant s'être «mal exprimé», mais Mustafa Özil ne décolère pas.
«Cette déclaration est une insulte. A mon avis, elle a pour but de sauver sa propre peau», accuse-t-il dans l'édition dominicale de Bild. Selon lui, son fils a accepté «par politesse» d'être sur cette photo désormais controversée, sans jamais vouloir y donner de connotation politique.
«A sa place, je me retirerais»
«Il ne veut plus s'expliquer, il ne veut plus avoir à se défendre tout le temps. Ça fait neuf ans qu'il joue pour la sélection allemande (...) et il est même devenu champion du monde avec elle. Il a beaucoup aidé son pays. Et ça a toujours été: ''si on gagne, on gagne ensemble''», note Özil père.
Alors aujourd'hui, «la blessure est trop grande», estime Mustafa Özil. «Qui sait ce qu'il se passera au prochain match ? A la place de Mesut, je me retirerais. Mais ce n'est que mon opinion», conclut le père.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Sam 21 Juil 2018 - 5:57

Allemagne : démission du médecin historique de la Mannschaft



Depuis 22 ans aux petits soins avec les internationaux allemands, Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt quitte la Mannschaft après son Mondial catastrophique.
Le médecin historique de l'équipe allemande, Hans-Wilhelm Müller-Wohlfahrt, a annoncé vendredi qu'il cessait ses fonctions au sein de la Mannschaft, la première démission au sein de la sélection après un Mondial catastrophique. «J'ai décidé de me retirer en tant que médecin. J'en ai informé (le manager de la Mannschaft) Oliver Bierhoff et (le sélectionneur) Joachim Löw», a déclaré «Mull», 75 ans, dont vingt-deux aux côtés des internationaux allemands.

«A chaque instant disponible pour l'équipe nationale»

Fidèle au poste au Bayern Munich où il officie depuis quarante ans et continuera d'exercer, Müller-Wohlfahrt n'établit aucun lien entre son départ de la sélection et l'élimination du tenant du titre dès le premier tour en Russie. «L'atmosphère était toujours emprunte d'une grande confiance», a-t-il même assuré à l'agence de presse allemande DPA, précisant qu'il resterait «en lien étroit avec l'équipe nationale» et «à chaque instant disponible» pour elle.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Dim 22 Juil 2018 - 7:34

Mesut Özil s'explique pour la photo avec Erdogan
  Mesut Özil s'est exprimé ce dimanche sur la polémique qui avait éclaté à la suite de la photo qu'il avait prise avec le président turc Erdogan.
Sa photo prise avec le président de la Turquie Recep Tayyip Erdogan, alors en pleine campagne, avait suscité en Allemagne une vive polémique et fait régner un climat pesant autour de la Mannschaft durant la Coupe du monde. Depuis, après s'être rapidement excusé pour ce cliché via son sélectionneur, il s'était muré dans le silence. Mais ce dimanche, Mesut Özil, vu comme le bouc émissaire de l'échec allemand lors du Mondial, a tenu à s'exprimer sur le sujet.
«Comme beaucoup de personnes, mes origines proviennent de différents pays. J'ai deux coeurs : un allemand, un turc, affirme ainsi le joueur d'Arsenal dans un message publié sur son compte Instagram. Durant mon enfance, ma mère m'a dit de ne jamais oublier d'où je venais.»
Le milieu offensif explique ensuite qu'il avait rencontré pour la première fois Erdogan en 2010, et qu'en mai dernier, au moment de la photo, aucune connotation politique n'était à prendre en compte.

«L'important n'était pas de savoir qui était le président»

«J'ai rencontré le président Erdogan à Londres, lors d'un gala de charité, détaille-t-il, avant d'enchaîner. Pour moi, faire une photo avec le président Erdogan n'était en aucun cas politique, il s'agissait juste de respecter le plus haut dignitaire de mon pays (...), de ne pas manquer de respect aux racines de mes ancêtres, qui auraient été fiers de ce que je suis devenu aujourd'hui.»
«L'important, pour moi, n'était pas de savoir qui était le président, c'était de savoir que c'était le président. Que cela soit le président de la Turquie ou le président de l'Allemagne, mon comportement aurait été le même», affirme notamment Özil, dont le père a déclaré, il y quelques jours, qu'il devrait se retirer de la sélection.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 23 Juil 2018 - 1:56

Mesut Özil annonce qu'il ne jouera plus pour l'Allemagne 
Mesut Özil a indiqué ce dimanche qu'il ne jouerait plus pour la sélection allemande, à la suite des insultes et du racisme dont il a été victime.
Blessé par la violence des critiques qui l'ont visé durant le Mondial après sa photo avec le président turc Erdogan, Mesut Özil, le milieu de terrain de la Mannschaft, a annoncé ce dimanche qu'il se mettait en retrait de la sélection. «C'est avec le coeur lourd et après beaucoup de réflexion que, à cause des événements récents, je ne jouerai plus pour l'Allemagne de matches internationaux aussi longtemps que je ressens du racisme et du manque de respect à mon égard», a écrit Özil dans un communiqué sur son compte Twitter.
Muet depuis le début de la polémique, Özil, qui avait tout de même transmis des excuses par la voix de Joachim Löw, le sélectionneur, a publié plusieurs communiqué ce dimanche dont un où il expliquait la raison pour laquelle il avait posé avec le président turc«Pour moi, faire une photo avec le président Erdogan n'était en aucun cas politique, il s'agissait juste de respecter le plus haut dignitaire de mon pays (...), de ne pas manquer de respect aux racines de mes ancêtres, qui auraient été fiers de ce que je suis devenu aujourd'hui.»
Dans son dernier communiqué, Özil s'en prend directement à Reinhard Grindel, le président de la Fédération allemande (DFB). Il l'accuse notamment de ne pas l'avoir soutenu durant la polémique et surtout d'avoir demandé son exclusion de la sélection avant le Mondial. «Aux yeux de Grindel et de ses soutiens, je suis Allemand quand nous gagnons, mais un immigré quand nous perdons», écrit Özil qui n'hésite pas à parler d' «incompétence» et d'«incapacité à bien faire son travail» en évoquant le président de la DFB. Visiblement en colère, le joueur d'Arsenal rappelle que Grindel s'était prononcé contre le loi pour la bi-nationalité et avait dénoncé «une culture islamique trop enracinée dans les villes allemandes», il y a quelques années.
«Je ne me sens pas le bienvenu»
«Le traitement que j'ai reçu de la part de la DFB et de beaucoup d'autres me pousse à ne plus porter le maillot de l'équipe nationale allemande, ajoute le champion du monde 2014. Je ne me sens pas le bienvenu et je pense que ce que j'ai réalisé depuis mes débuts internationaux en 2009 a été oublié», regrette-t-il.
Mesut Özil assure également qu'il ne porte plus le maillot allemand avec «fierté» comme c'était le cas avant cette polémique. «Cette décision a été extrêmement dure à prendre car j'ai toujours tout donné pour mes coéquipiers, le staff et les gens bien en Allemagne, poursuit-il. Mais quand des personnes haut-placées à la DFB me traitent comme elles l'ont fait, manquent de respect à mes racines turques et de manière égoïste m'impliquent dans une propagande politique, trop c'est trop. Ce n'est pas pour cela que je joue au football, je ne vais pas rester assis là à ne rien faire. Le racisme ne devrait jamais être accepté», conclut le milieu de terrain.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 23 Juil 2018 - 1:59

La Turquie salue la décision de Mesut Özil de quitter la sélection allemande 
Plusieurs hommes politiques turcs ont salué la décision de Mesut Özil de ne plus jouer pour l'Allemagne, après la polémique née de sa photo prise avec le président Recep Tayyip Erdogan.
Plusieurs ministres turcs ont salué la décision prise dimanche par le joueur de football allemand d'origine turque Mesut Özil de quitter la sélection d'Allemagne.
«Je félicite Mesut Özil qui, en quittant l'équipe nationale d'Allemagne, a marqué le plus beau but contre le virus du fascisme», a tweeté dans la nuit de dimanche à lundi le ministre turc de la Justice Abdülhamit Gül.

«Le plus beau but contre le virus du fascisme»

Son homologue des Sports Mehmet Kasapoglu a, lui, affirmé sur Twitter soutenir «pleinement la position honorable de notre frère Mesut Özil», partageant une photographie du joueur avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.
C'est ce cliché d'Özil et de son compatriote Ilkay Gündogan avec le président turc, alors en pleine campagne électorale pour sa réélection finalement obtenue le 24 juin, qui a valu aux deux joueurs de lourdes critiques, surtout après l'élimination précoce des champions du monde 2014 dès la phase de groupes du Mondial 2018.
Sortant de son silence, le milieu de terrain d'Arsenal a annoncé dimanche qu'il quittait la sélection allemande en mettant en avant le «racisme» dont il est victime depuis.
Dans un long message publié auparavant sur les réseaux sociaux, le milieu avait expliqué que son geste n'avait «aucune intention politique». Certains observateurs ont accusé Özil et Gündogan de manquer de loyauté envers l'Allemagne, le manager de la Mannschaft Oliver Bierhoff allant même jusqu'à affirmer «qu'il aurait fallu envisager de se passer d'Özil» pour le Mondial.
Avant qu'il n'annonce renoncer à la sélection allemande, le porte-parole du président turc Ibrahim Kalin avait déploré qu'Özil ait à se défendre de la sorte. «Quel dommage pour ceux qui se disent tolérants et multiculturalistes!», avait-il tweeté.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 24 Juil 2018 - 5:42

L'Allemagne divisée après l'annonce de retraite internationale de Mesut Özil 
Si les personnalités politiques allemandes à l'image d'Angela Merkel ont dit respecter la décision de Mesut Özil de quitter la Nationalmannschaft, la presse continue de reprocher au joueur sa proximité avec le président turc Recep Tayyip Erdogan.
En Allemagne, la polémique enfle après l'annonce de retraite internationale de Mesut Özil, blessé par les critiques reçues avant en pendant le Mondial concernant ses origines. Si la Turquie a globalement soutenu la décision du joueur d'Arsenal, saluant son «combat contre le fascisme», la réaction s'est avérée bien différente outre-Rhin. Lundi matin, la presse allemande s'en est prise de manière assez virulente au joueur. À commencer par le quotidien Bild, premier média à avoir dénoncé l'attitude d'Özil, qui s'était s'affiché sur les réseaux sociaux en photo avec le président turc Recep Tayyip Erdogan. Un comportement perçu comme une marque de soutien à un dirigeant autoritaire et un manque de fidélité à l'Allemagne à quelques semaines de la Coupe du monde.
Dans son édition du jour, Bild dénonce une «démission faite de jérémiades décousues» et reproche au champion du monde 2014 de soutenir «un despote» qui cherche à imposer une «dictature islamiste». Le journal revient ensuite sur les performances sportives du Gunner d'Arsenal, et fustige le niveau «lamentable» du joueur, qui a participé à l'élimination précoce de la Mannschaft lors du Mondial russe, dès le premier tour.
De son côté, le quotidien berlinois Tagesspiegel dénonce «l'ambiance populiste qui règne dans en Allemagne. Le départ de Mesut Özil est une césure sportive, politique et sociétale. C'est plus que l'avenir du 11 national qui est en jeu», peut-on lire.
Mais les réactions ne s'arrêtent pas là. Interrogé par la chaîne Sport1 sur la décision de l'ancien joueur du Real Madrid, le président du Bayern Munich Uli Hoeness a critiqué les performances du joueur depuis ses débuts avec la sélection allemande. «Pour moi, Özil a eu un alibi pendant des années, il n'a pas du tout aidé l'équipe d'Allemagne (...) Quand est-ce qu'il a passé un adversaire pour la dernière fois ? Personne ne l'a questionné athlétiquement. Maintenant il peut se cacher derrière l'histoire d'Erdogan. Il a joué comme une ***** pendant des années et maintenant c'est de la faute de Reinhard Grindel [président de la fédération allemande de football] ou Bierhoff.»
Dans sa lettre de 4 pages publiée sur Twitter pour justifier sa décision, le milieu de terrain de 29 ans avait en effet dénoncé une attitude raciste de la part de la Fédération allemande. «Aux yeux de Grindel et de ses soutiens, je suis Allemand quand nous gagnons, mais je suis un immigrant quand nous perdons».
Face à ce déferlement de critiques, le désormais ex-protégé de Joachim Löw a pu compter sur le soutien de plusieurs personnalités politiques allemandes, à commencer par celui de la Chancelière, Angela Merkel, connue pour apprécier tout particulièrement le joueur d'Arsenal. «Comme vous le savez, la Chancelière apprécie beaucoup Mesut Özil. C'est un joueur de foot qui a beaucoup fait pour l'équipe nationale. Mesut Özil a désormais pris une décision qui doit être respectée», a dit lundi Ulrike Demmer, porte-parole d'Angela Merkel.
La ministre de la justice allemande, Katarina Barley, a de son côté estimé qu'il s'agissait «d'un signal d'alarme lorsqu'un grand joueur de foot allemand comme Mesut Özil ne se sentait plus représenté dans son pays à cause du racisme».
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 24 Juil 2018 - 7:35

Joachim Löw ne savait pas que Mesut Özil allait quitter la Mannschaft 
Le sélectionneur de l'Allemagne Joachim Löw a précisé par l'intermédiaire de son agent que Mesut Özil ne l'avait pas prévenu qu'il allait prendre sa retraite internationale après la Coupe du monde.
La polémique n'en finit plus d'enfler. Alors que toute l'Allemagne vit au rythme des déclarations suite à la décision de Mesut Özil de quitter la sélection allemande, une réaction se faisait particulièrement attendre. Celle de Joachim Löw, le sélectionneur de la Mannschaft.
Si Angela Merkel, Uli Hoeness et le président turc Recep Tayyip Erdogan ont tous donné leur avis sur le choix du milieu de terrain d'Arsenal, Löw ne s'était pas exprimé publiquement jusqu'à présent. L'attente n'aura finalement pas été si longue puisque le sélectionneur allemand a indiqué mardi au quotidien Bild, par l'intermédiaire de son agent, qu'il n'avait pas été mis au courant de la décision de l'ancien joueur du Real Madrid.
«Ni le sélectionneur national ni moi-même n'avons été informés à l'avance » a reconnu Harun Arslan, l'agent du sélectionneur. «Löw était en vacances en Sardaigne lorsqu'il a pris connaissance dimanche, sur internet et en même temps que tout le monde, des déclarations sur les réseaux sociaux du milieu de terrain d'Arsenal et champion du monde en 2014», poursuit Bild.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 3 Aoû 2018 - 9:05

Manuel Neuer évoque le départ de la sélection de Mesut Özil



Manuel Neuer, le gardien allemand, est revenu sur la décision de Mesut Özil de se mettre en retrait de la sélection.
Le capitaine de l'Allemagne Manuel Neuer est revenu sur la décision de Mesut Özil de claquer la porte de la Mannschaft en se disant victime de racisme. «On a beaucoup parlé (des propos d'Özil) et on a beaucoup écrit dessus. C'est évidemment un sujet qui a été très pénible pour ceux qui ont tout lu», a déclaré le portier du Bayern jeudi soir en marge d'un camp d'entraînement de son club, selon des propos rapportés par la presse allemande.
Mesut Özil, milieu de terrain d'origine turque, n'a «absolument pas» été victime de racisme au sein de la sélection allemande selon Neuer. «Nous avons toujours cherché à intégrer tous les joueurs et avons tout fait pour (qu'ils) aillent jouer avec un bon esprit», a estimé le gardien de but.
«Nous acceptions naturellement cette décision»
Quitter la Mannschaft, «c'est la décision individuelle de chaque joueur. Il faut que chacun cherche ses propres raisons, et (Mesut Özil) les a trouvées (...). Nous acceptons naturellement cette décision»,  a-t-il ajouté, appelant désormais l'équipe allemande à «un nouveau départ.»
 «Nous devons de nouveau avoir des joueurs qui sont vraiment fiers de jouer pour l'équipe nationale et donnent tout pour jouer pour leur pays afin de retrouver la voie du succès», a conclu Neuer.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Ven 17 Aoû 2018 - 7:53

Ilkay Gündogan veut continuer de jouer pour l'Allemagne



Le milieu allemand de City ne veut pas renoncer à la sélection malgré la récente polémique le concernant.
Contrairement à Mesut Özil qui a annoncé qu'il quittait la sélection allemande, au grand dam de Toni Kroos, Ilkay Gündogan a réaffirmé vendredi sa volonté de continuer à porter les couleurs de la Mannschaft, malgré la polémique déclenchée après les photos des deux joueurs en compagnie du président turc Tayyip Erdogan.
Interrogé à propos de son avenir par ses fans sur Instagram, Gündogan a déclaré rêver de «remporter la Ligue des champions et au moins un titre avec la sélection nationale» allemande.
Gündogan, 27 ans, rejoint ainsi Toni Kroos, 28 ans, et Sami Khedira, 31 ans, qui avaient également déclaré cette semaine vouloir continuer de jouer pour l'équipe d'Allemagne, et fait amende honorable pour l'élimination de la Mannschaft dès le premier tour du Mondial-2018.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Jeu 23 Aoû 2018 - 7:06

Jürgen Klopp défend Mesut Özil
  Jürgen Klopp a choisi de défendre Mesut Özil dans un entretien accordé à la télévision allemande. Il évoque la polémique «hypocrite» qui a conduit l'international allemand aux origines turques à renoncer à la sélection.
Dans une entrevue accordée à la chaîne allemande Sport1, Jürgen Klopp n'a pas caché son incompréhension sur ce qu'a vécu Mesut Özil, pris dans une polémique après avoir posé avec le président turc Erdogan et qui a choisi de faire une croix sur sa sélection «aussi longtemps qu'(il) ressentira du racisme».
«C'est un exemple classique de totale désinformation et c'est bien sûr un non-sens, explique l'actuel entraîneur de Liverpool. Cette photo a été utilisée d'abord par Erdogan puis par beaucoup d'autres personnes. Je ne doute pas de ces joueurs (Ilkay Gündogan, Emre Can, Mesut Özil) et de leur loyauté envers notre pays. La différence c'est qu'ils ont ce quelque chose en plus. Où est le problème ? On a tous pensé que la diversité culturelle était une bonne chose lors de la Coupe du monde 2006. (...) C'est pour ça que je trouve cette discussion hypocrite.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Lun 27 Aoû 2018 - 12:16

Bastian Schweinsteiger : «La Mannschaft va retrouver le chemin du succès»
  Bastian Schweinsteiger estime que la jeune génération doit s'imprégner un peu plus de la mentalité et des valeurs de la Mannschaft, afin de retrouver le chemin du succès.
L'ancien milieu de terrain de l'équipe d'Allemagne, Bastian Schweinsteiger, célébrera son jubilé ce mardi à l'Allianz Arena. L'émotion devrait être au rendez-vous pour sa toute dernière apparition sous les couleurs du Bayern Munich, opposé pour l'occasion à son nouveau club de Chicago Fire. Interrogé sur l'équipe d'Allemage lors de la conférence de presse d'avant-match, Bastian Schweinsteiger estime que la jeune génération doit «s'imprégner un peu plus de la mentalité et des valeurs de la Mannschaft. Il faut que l'on puisse voir nos valeurs sur le terrain. C'est pour ces valeurs que les autres nations nous envient. Des gens comme Joachim Löw savent quoi faire et je suis certain que l'équipe nationale va de nouveau connaître les succès dans les années à venir.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 28 Aoû 2018 - 9:54

Ilkay Gündogan prêt à affronter les sifflets
  Hué début juin pour avoir posé avec Recep Tayyip Erdogan, le milieu allemand s'est dit prêt à affronter d'éventuels sifflets à son égard le 6 septembre à Munich.
«J'espère qu'il n'y aura pas de sifflets contre moi au stade. Si c'est le cas, je dois y faire face. Il s'agira d'un test pour moi. Mais je promets de faire de mon mieux», a déclaré mardi Ilkay Gündogan au site allemand WAZ.
Le milieu allemand de Mancester City avait été hué par le public lors d'un match de la Mannschaft début juin pour avoir posé avec Mesut Özil quelques semaines plus tôt au côté du chef de l'Etat turc Recep Tayyip Erdogan, alors en pleine campagne électorale. Sur le maillot qu'il lui avait offert, Gündogan avait écrit: «A mon président».

«J'étais en colère, déçu et triste»

«Jusqu'à la fin de ma carrière, je n'oublierai pas ce moment. Après le match, j'ai dû m'enfermer dans les toilettes pendant dix minutes pour respirer profondément, a-t-il ajouté. J'étais en colère, déçu et triste. Mais je sais qu'il faut traverser des moments difficiles dans la vie.»
Plusieurs personnalités politiques avaient critiqué la démarche des deux hommes, les accusant de manquer de loyauté envers l'Allemagne. «Toute ma vie, j'ai eu presque exclusivement de bonnes expériences en Allemagne, explique Gündogan. Je veux que ce soit très clair. Mais il y a des gens qui ont utilisé la photo à leurs propres fins politiques. Et dans ce contexte, la frontière du racisme a été partiellement franchie.» 

«Je suis toujours fier de jouer pour l'Allemagne»

Contrairement à Özil, Gündogan souhaite poursuivre sa carrière internationale. «La Coupe du monde a été un grand échec. Mais pour moi, il ne s'agit pas seulement de faire amende honorable : je suis toujours fier de jouer pour l'Allemagne. Si je dois être appelé (lors du match contre la France, NDLR), je ne vois aucune raison de ne pas continuer».
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 29 Aoû 2018 - 11:20

Joachim Löw (Allemagne): «Il n'y a jamais eu aucune forme de racisme dans l'équipe nationale»
  Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, a nié l'existence de racisme dans l'équipe nationale avant ou après le Mondial russe.
«Depuis que je suis avec la Fédération allemande (en 2004 comme entraîneur adjoint, ndlr) il n'y a jamais eu aucune forme de racisme dans l'équipe nationale, les joueurs se sont toujours identifiés à nos valeurs». Lors de sa conférence de presse de rentrée à Munich, où il a annoncé la composition de son groupe pour rencontrer la France le 6 septembre en Ligue des nations, Joachim Löw a nié l'existence de racisme au sein de sa sélection.
Mesut Özil, qui était l'un des joueurs favoris de Joachim Löw depuis plusieurs années, s'est mis en retrait de la sélection, à la suite de la violente polémique autour de ses photos prises avec le président turc Recep Tayyip Erdogan au mois de mai.
«Özil ne m'a toujours pas appelé à ce jour»
Joachim Löw a admis mercredi qu'il n'avait eu aucun contact avec Özil depuis. «Son conseiller m'a appelé et m'a annoncé sa retraite de l'équipe nationale. Le joueur lui-même ne m'a pas appelé. D'habitude les joueurs le font quand ils décident de se retirer, a-t-il ajouté. Il ne m'a toujours pas appelé à ce jour, alors que j'ai essayé de le joindre depuis deux ou trois semaines par sms et par téléphone», a encore dit Löw.
Le sélectionneur allemand estime que la polémique autour des joueurs d'origine turque leur «a coûté des forces et a pesé sur (leurs) nerfs», durant la Coupe du monde.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 4 Sep 2018 - 10:35

Pourquoi ce France-Allemagne est si important pour la Mannschaft
"Nous sommes sous une forte pression !". Joachim Löw, maintenu à son poste de sélectionneur malgré l’humiliation de l’Allemagne au Mondial-2018, sait qu’il joue jeudi l’un des matches les plus importants de sa carrière contre la France à Munich, pour la première rencontre de la nouvelle Ligue des Nations de l’UEFA.
"Après le désastre du Mondial, la France pourrait être pour Löw l’instrument du destin", prophétise déjà le site Sport.de. Une défaite face aux champions du monde, en ouverture de la toute nouvelle Ligue des nations jeudi, pourrait déjà coûter cher au sélectionneur allemand.
Dans une autocritique rare pour un entraîneur de ce niveau, Jogi Löw a admis la semaine dernière deux "fautes" dans sa gestion du tournoi en Russie : une "arrogance" tactique, pour avoir voulu jouer un football trop parfait de possession et de "domination absolue", et une incapacité à rallumer "le feu et la passion" qui avaient conduit au titre Mondial au Brésil en 2014.
"Un entraîneur contraint à faire de tels aveux, s’il n’est pas limogé, sait du moins qu’il doit corriger le tir", commente le magazine Kicker, la Bible du foot allemand. Le sélectionneur de 58 ans n’a en revanche admis aucune erreur dans le choix des hommes.
À ses yeux, les survivants du titre de 2014 restent des joueurs de classe mondiale et devraient encore former l’ossature de l’équipe sur le chemin du renouveau. Le seul "historique" à avoir fait les frais de la débâcle est Sami Khedira, non retenu cette semaine. Mesut Özil s’est quant à lui auto-exclu, en claquant la porte de la sélection fin juillet après la polémique sur ses origines turques.
Pour ceux qui restent, Neuer, Hummels, Boateng, Kroos ou Müller, le match contre la France sera donc un impitoyable juge de paix. S’ils remettent la Mannschaft sur les rails, ces joueurs, dont certains n’ont pas encore 30 ans, rempileront certainement au moins jusqu’à l’Euro-2020. S’ils déçoivent, ils risquent d’être poussés vers la sortie plus vite que prévu par la jeune génération.
Ceux du Bayern, qui joueront "à domicile", ont pris la mesure de l’enjeu : "La France n’est pas n’importe quelle équipe, une victoire contre eux serait un pas de géant sur notre chemin pour surmonter notre énorme défaite de cet été", a lâché Thomas Müller. "Ceux qui seront là seront motivés, nous avons des choses à nous faire pardonner", a promis pour sa part Manuel Neuer.
Car Löw, naguère porté aux nues, sait qu’il a épuisé tout son crédit. Médias et consultants évoquent ouvertement la possibilité de son départ, après 12 ans en poste. Et au siège de la DFB (Fédération allemande), on admet, sous couvert de l’anonymat pour l’instant, qu’il est "en sursis".

Les supporters n'y croient plus

Les supporters, eux, semblent ne plus y croire : seuls 27% des fans de football répondent "oui" ou "plutôt oui" à la question de savoir si l’équipe peut renouer avec le succès avec Löw sur le banc, selon un sondage de l’institut Civey. Les réactions du public de Munich, stade fétiche de la Mannschaft, donneront la mesure de l'amour ou du désamour qui lient désormais le pays à ses joueurs.
"Nous sommes sous une forte pression, reconnaît Löw. Mais je suis convaincu de notre classe et certain que nous allons réussir à nous racheter. Nous prenons cette Ligue des Nations très au sérieux." Didier Deschamps et ses hommes sont prévenus, le match de jeudi sera tout sauf une sortie de gala pour fêter le titre mondial.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mar 4 Sep 2018 - 10:36

Löw sous pression
Joachim Löw, maintenu à son poste de sélectionneur malgré l’humiliation de l’Allemagne au Mondial-2018, sait qu’il joue jeudi l’un des matches les plus importants de sa carrière contre la France à Munich, pour la première rencontre de la nouvelle Ligue des Nations de l’UEFA.
« Après le désastre du Mondial, la France pourrait être pour Löw l’instrument du destin », prophétise ainsi le site Sport.de. « Si nous perdons ce match et celui contre le Pérou (le 9 septembre), renchérit l’ancien international Dieter Hamann, aujourd’hui consultant sur Sky , il sera très difficile de continuer comme cela.»
«Jogi» Löw a admis deux fautes dans sa gestion du tournoi en Russie
Dans une autocritique rare pour un entraîneur de ce niveau, « Jogi » Löw a admis la semaine dernière deux « fautes » dans sa gestion du tournoi en Russie : une « arrogance » tactique, pour avoir voulu jouer un football trop parfait de possession et de « domination absolue », et une incapacité à rallumer « le feu et la passion » qui avaient conduit au titre Mondial au Brésil en 2014.
« Un entraîneur contraint à faire de tels aveux, s’il n’est pas limogé, sait du moins qu’il doit corriger le tir », commente le magazine Kicker, la Bible du foot allemand.
Le sélectionneur de 58 ans n’a en revanche admis aucune erreur dans le choix des hommes. À ses yeux, les survivants du titre de 2014 restent des joueurs de classe mondiale, et devraient encore former l’ossature de l’équipe sur le chemin du renouveau. Le seul « historique » à avoir fait les frais de la débâcle est Sami Khedira, non retenu cette semaine. Mesut Özil s’est quant à lui auto-exclu, en claquant la porte de la sélection fin juillet après la polémique sur ses origines turques.
Pour ceux qui restent, Neuer, Hummels, Boateng, Kroos ou Müller, le match contre la France sera donc un impitoyable juge de paix. S’ils remettent la Mannschaft sur les rails, ces joueurs dont certains n’ont pas encore 30 ans rempileront certainement au moins jusqu’à l’Euro-2020. S’ils déçoivent, ils risquent d’être poussés vers la sortie plus vite que prévu par la jeune génération, qui n’a pas vraiment eu sa chance en Russie.
Ceux du Bayern, qui joueront « à domicile », ont pris la mesure de l’enjeu : « La France n’est pas n’importe quelle équipe, une victoire contre eux serait un pas de géant sur notre chemin pour surmonter notre énorme défaite de cet été », a lâché Thomas Müller, transparent en Russie. « Ceux qui seront là seront totalement motivés, nous avons des choses à nous faire pardonner », a promis pour sa part le capitaine Manuel Neuer.
Car Löw, naguère porté aux nues, sait qu’il a épuisé tout son crédit. Médias et consultants évoquent ouvertement la possibilité de son départ, après 12 ans en poste. Et au siège de la DFB (Fédération allemande), on admet -- sous couvert de l’anonymat pour l’instant – qu’il est « en sursis ».

Des supporters sceptiques

Les supporters, eux, semblent déjà ne plus y croire : seuls 27 % des fans de football répondent « oui » ou « plutôt oui » à la question de savoir si l’équipe peut renouer avec le succès avec Löw sur le banc, selon un sondage réalisé le 29 août par l’institut Civey. Les réactions du public de Munich, historiquement le stade fétiche de la Mannschaft, donneront la mesure de l’amour ou du désamour qui lient désormais le pays à ses joueurs.
« Nous sommes sous une forte pression, reconnaît Löw. Mais je suis convaincu de notre classe et certain que nous allons réussir à nous racheter. Nous prenons cette Ligue des Nations très au sérieux ».
Didier Deschamps et ses hommes sont prévenus, le match de jeudi sera tout sauf une sortie de gala pour fêter le titre mondial.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 5 Sep 2018 - 9:51

Joachim Löw veut «rallumer le feu» 
Opposé à l'équipe de France pour son premier match après le Mondial, Joachim Löw, le sélectionneur de l'Allemagne, veut prouver que son équipe n'a rien perdu de ses qualités.
Piteusement éliminée au premier tour de la dernière Coupe du monde, l'Allemagne lance son opération rachat jeudi face à la France à Munich dans le cadre de la Ligue des nations. «J'ai senti cette semaine une impatience positive chez les joueurs, a assuré Joachim Löw, le patron de la Mannschaft. Ils veulent faire mieux que ce que nous avons fait au Mondial. Durant ces deux entraînements nous avons eu une équipe très concentrée, on sent un changement d'état d'esprit.»
Löw est toutefois conscient que deux bons matches de reprise n'effaceront pas entièrement la déception liée à l'échec durant la Coupe du monde. Mais il sait aussi que son équipe peut encore jouer les épouvantails. «La qualité que nous avions ces dernières années, je suis convaincu que nous l'avons toujours mais il s'agit maintenant de l'exprimer sur le terrain,? a ajouté Löw. Il ne dépend que de nous de rallumer le feu.»

«La répartition des tâches sera un peu différente»

S'il a rajeunit son groupe pour démarrer un nouveau cycle, Löw ne compte pas «abandonner (sa) vision d'un football de possession» même s'il admet que son équipe a «besoin d'un meilleur équilibre». «Dans certains matches on doit s'adapter, reconnait le technicien allemand. La répartition des tâches sera un peu différente. Les latéraux ne vont plus jouer au niveau de la défense adverse, bien sûr ils ont le droit de monter, mais pas autant que nous l'avons fait dans le passé. Nous devons mettre toute notre énergie à défendre notre propre but et tous les joueurs doivent s'atteler à cette tâche défensive.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41207
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   Mer 5 Sep 2018 - 22:17

Une question de fierté


Thomas Müller, l’un des grognards de l’équipe d’Allemagne, ne sera pas le dernier à se retrousser les manches pour effacer la désillusion vécue au Mondial de Russie.
Décevante au Mondial, minée par des polémiques internes, la Mannschaft entend redresser la barre au plus vite. Dès ce soir contre la France ?
Les joues sont encore rougies par la claque reçue en Russie. Jamais l’Allemagne n’avait quitté prématurément un Mondial. Et elle n’a surtout pas envie de s’habituer à perdre.
Alors, quoi de mieux pour oublier ce piteux été que de replonger tout de suite dans le grand bain, qui plus est contre le tout frais champion du monde ? La Ligue des nations est l’occasion pour la Mannschaft de tourner la page. En attendant de solder les comptes.

« Une impatience positive »

« J’ai senti cette semaine une impatience positive chez les joueurs, insiste Joachim Löw, le sélectionneur. On sent un changement d’état d’esprit. »
Une victoire de prestige, ce soir à Munich, permettrait de délaisser les polémiques qui ont accompagné la déroute en Russie.
Mesut Özil, affecté par des remarques « racistes », a annoncé sa retraite internationale. Une sortie qui a créé une onde de choc et suscité, notamment, la désapprobation de Thomas Müller et Manuel Neuer dans le vestiaire.
Quant à Ilkay Gündogan, objet de virulentes critiques après avoir posé à Londres en compagnie du président turc Recep Tayip Erdogan, comme le Gunner, il pourrait être violemment conspué ce soir par le public de l’Allianz Arena.
Joachim Löw, pourtant sous contrat jusqu’en 2022, se sait lui aussi très attendu. Le sélectionneur de 58 ans doit lancer un nouveau cycle. Il a ainsi ouvert son groupe à de nouvelles têtes même si les cadres du titre de 2014 restent ses valeurs refuges, exception faite de Sami Khedira, non convoqué.

Se montrer pragmatique

Concernant son identité de jeu, et même si elle ne veut pas se dédire, la Mannschaft saura se montrer pragmatique. Avoir la possession de balle, si cela reste l’objectif, n’est plus érigé en dogme. Didier Deschamps serait même « un exemple à suivre » selon son homologue d’outre-Rhin.
« L’Allemagne, ça reste l’Allemagne. Il ne faut pas la prendre de haut », a prévenu hier le défenseur français Raphaël Varane.
« La qualité que nous avions ces dernières années, je suis convaincu que nous l’avons toujours, estime également « Jogi » Löw. Il ne dépend que de nous de rallumer le feu. »
Et de souffler sur les braises dès ce soir…
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nationalmannschaft   

 

Nationalmannschaft

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 16 sur 17Aller à la page : Précédent  1 ... 9 ... 15, 16, 17  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: L'actualité européenne et mondiale-