Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [Exc] SR Colmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 42391
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 4 Juin 2016 - 21:28

Colmar, premier relégable ?
Didier Ollé-Nicolle l’a rappelé à Roye, après la victoire face à Chambly, sans les cinq points enlevés en cours de saison, les SRC n’auraient pas terminé le championnat en position de relégables. Les deux unités soustraites par la Direction nationale du contrôle de gestion (DNCG) pour ne pas avoir signalé à temps une notification de l’administration fiscale sont perdues à jamais. En revanche, la procédure devant le tribunal administratif pour récupérer les trois points de la victoire à Béziers – annulée en première instance par la commission des règlements puis par la commission supérieure d’appel de la FFF malgré un avis du CNOSF en faveur des Alsaciens, en raison d’une erreur d’écriture sur la feuille de match électronique – va aller à son terme.
Cependant, les SRC ne feront pas un recours en référé afin de “geler” les résultats du National. En effet, cet atout n’aurait été joué que si le club haut-rhinois avait une chance de se sauver sportivement. Or, s’il récupérait le gain de son succès dans l’Hérault, il ne ferait que repasser devant Les Herbiers pour pointer à la 15e place, celle du premier relégable. Celle qui permet, le cas échéant, d’être repêché en premier comme l’espèrent encore certains membres du club.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Lun 6 Juin 2016 - 12:20

Les échos  des SR Colmar
CORSE. – Jordan Pierre-Charles, en fin de contrat aux SRC, a fait l’aller-retour Colmar-Ajaccio mardi dernier pour aller signer son contrat de deux ans en faveur de l’ACA.
« Le directeur sportif (Yoann Poulard) m’a contacté il y a deux semaines. J’en ai parlé avec mon agent et tout est allé assez vite, explique le latéral gauche apprécié en Corse pour sa polyvalence. Quand je suis arrivé l’an dernier (aux SRC), c’était dans l’idée d’aller voir en L2, avec Colmar ou un autre club. À Ajaccio, ils ont aussi vécu une saison particulière (17e , premier non relégable). Tout va être restructuré pour repartir sur de bonnes bases et viser la L1. »
Concernant ses deux saisons dans le Haut-Rhin, durant lesquelles il aura joué une cinquantaine de matches de National, Jordan Pierre-Charles sait combien elles lui ont été utiles.
« La saison dernière, je ne partais pas pour être titulaire mais j’ai eu l’opportunité de rentrer dans l’équipe au mois de décembre. Colmar m’a permis de me relancer. J’ai eu cette chance. »

Reprise en juillet ?

ADIEUX. – Les joueurs colmariens se sont retrouvés jeudi midi à l’issue de leur dernier entraînement en commun pour casser la graine dans le club-house des SRC. Un repas financé par… la caisse des joueurs auquel tous n’ont pu participer, notamment Mahamadou Diawara et Youssouf Touré rentrés en région parisienne se soigner ou encore Cédric Mensah retenu par la sélection togolaise.
En revanche, c’est un Sébastien Chéré sans l’aide de ses béquilles qui est venu saluer une dernière fois ses ex-coéquipiers.
« Ça va mieux, je marche normalement (il a été opéré d’une rupture des ligaments croisés antérieurs du genou droit, ndlr). J’irai passer trois semaines à Capbreton en août (au centre européen de rééducation du sportif) et je pense pouvoir reprendre l’entraînement collectif (avec Bourg-en-Bresse) mi-septembre. »
REPRISE. – Si l’incertitude plane toujours concernant l’avenir des SRC, il faut bien, en attendant, se montrer pragmatique. C’est ainsi que la reprise de l’entraînement a été fixée au 4 juillet, en cas d’improbable repêchage en CFA, ou le 11 juillet si le club repart en CFA ou en CFA2 dont les championnats commencent une semaine après celui de troisième division. Évidemment, rien n’a encore été prévu si les Verts devaient tomber encore plus bas.
STADE. – Colmar n’a pas joué au stade des Marais vendredi. Et pour cause, celui-ci va être doté d’une nouvelle pelouse, un an après la pose, déjà, d’une nouvelle aire de jeu.
Une « maladie » serait à l’origine de ces travaux. Les Alsaciens, qui, une fois n’est pas coutume, ont fait l’aller-retour en bus, ont donc dû pousser plus au nord, jusqu’à Roye et le stade André-Coël où évolue d’habitude l’Union sportive Roye-Noyon, dernière du groupe A de CFA cette saison.
CUVIER. – Venu avec le président Jean-Louis Jaegli en Picardie, Sébastien Cuvier, l’entraîneur de la réserve colmarienne, y a croisé des têtes connues.
En effet, l’ancien attaquant avait joué deux saisons non loin de là, à Beauvais (1991-1992 et 2005-2006), avant de devenir l’entraîneur adjoint de l’équipe fanion et coach de la réserve de l’ASBO. C’est à cette occasion qu’il a rencontré à plusieurs reprises la fratrie Luzi qui détient les rênes sportives et administratives du FC Chambly depuis de longues années. Avec le succès que l’on sait.
DONS. – Les joueurs camblysiens ont été très sollicités par leurs supporters après la rencontre.
« Ce soir on donne tout », a rigolé le gardien remplaçant Jessy Rodrigues, en offrant ses équipements à ceux qui le lui réclamaient. Ils sont plusieurs Picards, d’ailleurs, à avoir regagné le vestiaire allégés d’un certain poids.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Lun 6 Juin 2016 - 21:26

« Que tout le monde assume »
Didier Ollé-Nicolle reconnaît qu’il aurait « pu faire beaucoup mieux », en tant qu’« entraîneur de l’équipe première » des SR Colmar. Mais il aimerait que la direction admette elle aussi sa part de responsabilité dans l’effondrement du club.
D ans quel état d’esprit partez-vous en vacances ?
– Je constate que sur le plan sportif, l’aspect factuel n’est plus le même aujourd’hui que la semaine dernière. L’arrêt de Luçon devient effectif. Et une procédure est toujours en cours pour tenter de récupérer le gain du match à Béziers (la victoire des SRC avait été invalidée après une erreur de transcription sur la feuille de match informatisée).
Virtuellement, Colmar peut redevenir premier relégable devant Les Herbiers et prétendre à un repêchage.

« Si on cherche un bouc émissaire, pas de problème, je veux bien l’être ! »

Sans cet imbroglio administratif et les deux points supplémentaires enlevés par la DNCG (le club avait été sanctionné pour ne pas avoir signalé le redressement fiscal qui le frappait) , on serait même en National. Sportivement, l’équipe s’est maintenue. Cette saison, cinq adversaires ont récolté moins de points que nous sur le terrain.
– Peut-être, mais l’ancien président Christophe Gryczka ne vous avait pas recruté pour jouer le maintien…
– Si on cherche un bouc émissaire, pas de problème, je veux bien l’être ! J’assume totalement la partie sportive. En tant qu’entraîneur de l’équipe première, je suis responsable. On a manqué de constance, d’esprit guerrier, mais aussi d’efficacité dans les deux surfaces, et ça, c’est lié au choix des joueurs. Or, pas un des garçons n’a signé sans mon accord.
J’espérais d’autres résultats que ceux qu’on a eus et souvent, ça m’a bouffé le foie. Je ne suis pas à l’aise par rapport à ça. Je ne le nie pas, c’est vrai qu’on aurait pu faire beaucoup mieux. Et j’accepte d’être jugé, parce que c’est inhérent à mon métier de coach.
Mais j’aimerais que les dirigeants qui ont perdu des points sur tapis vert disent eux aussi : “Tiens, on s’est planté…”
Aujourd’hui, tout le monde essaye de sauver sa carcasse alors que ce n’est pas l’objectif. Trop de gens ont voulu faire porter le fardeau à notre ex-président Christophe Gryczka. À les entendre, il a travaillé tout seul. Or, sur ce que j’ai vu, je ne pense pas que ce soit vrai. Ce n’est pas Gryczka qui s’est occupé de remplir la tablette avant notre rencontre à Béziers…

« Les mecs se sont tous embarqués dans un bateau qui était déjà plombé »

– Si on vous dit qu’on vous voit mal retravailler une année supplémentaire avec le président Jean-Louis Jaegli, on se trompe ?


– Mais je n’ai rien de particulier contre Jaegli. Je le connais, sans plus. Je ne sous-estime pas la difficulté de la tâche de nos dirigeants et si je m’amusais à les charger aujourd’hui, je serais un abruti.
Je n’en veux à personne. Par contre, il faut que tout le monde assume sa part de responsabilité. On aurait tous dû être meilleurs, chacun dans notre domaine.
La seule chose que je regrette vraiment pour ma part, c’est que nous ayons été livrés à nous-mêmes et laissés dans l’incertitude la plus complète toute la saison. Pourtant, on est tous restés corrects et “réglos”. Malgré les problèmes de versement de salaires, les mecs n’ont pas glandé. Ils se sont tous embarqués sur un bateau qui était déjà plombé.
Comment le staff et les joueurs envisagent-ils l’avenir ?
– Contrairement à ce que l’on peut entendre, les footballeurs en National ne gagnent pas des mille et des cents. Ils occupent des emplois précaires et leurs carrières sont courtes. Ils doivent tous assumer socialement leur famille.
Dans l’effectif, on remarque que certains joueurs libres, comme Sébastien Chéré (Bourg-en-Bresse, L2) et Jordan Pierre-Charles (AC Ajaccio, L2) , ont déjà trouvé un autre projet. Mais le marché est difficile et l’année que l’on vient de faire ne va pas donner envie à beaucoup de monde de recruter à Colmar.
Les joueurs à qui il reste une année de contrat vont forcément demander des comptes au club, s’ils ne trouvent pas un moyen d’exercer leur passion ailleurs. Ils l’ont dit à Jean-Louis Jaegli et l’ont répété à François Cattin (membre de la SAS SR Colmar).

« N’importe quel salarié a envie qu’on respecte son contrat »

Ils ne sont pas là pour embêter le club, mais est-ce qu’on imagine une seule seconde que tout le monde va démissionner et perdre tous ses droits sur le plan social, y compris en matière de chômage ? N’importe quel salarié a envie qu’on respecte son contrat.
Si on est là, c’est parce qu’on nous a vendu un projet. Et si aujourd’hui ce n’est plus possible, ce n’est pas à cause des joueurs. Personne, parmi nous, n’a mis le couteau sous la gorge à qui que ce soit pour signer à Colmar.
François Cattin l’a d’ailleurs bien compris. Il est venu nous dire qu’il était désolé que le club ne puisse pas tenir ses engagements. J’ai beaucoup apprécié son approche, très honnête et franche.
– Votre contrat court, en théorie, jusqu’en 2017. Vous voyez-vous continuer aux SRC, dans l’hypothèse où le club parviendrait à repartir en CFA par exemple ?
– Je vais déjà voir si quelque chose de mieux se présente… ou pas, et regarder aussi qui sera à la tête du club. Mais François Cattin m’a effectivement ouvert cette porte-là. Il souhaite que je poursuive, que ce soit en CFA ou en National.
J’ai participé au sauvetage du club l’année dernière, avant de vivre une saison très compliquée. Mais je reste intimement persuadé qu’il y a quelque chose de bien à faire dans le foot à Colmar. Peut-être dans d’autres conditions et avec d’autres personnes…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 8 Juin 2016 - 21:24

Le club va faire appel de sa rétrogradation en CFA 2 « On n’a rien à perdre »
Membre de la SAS (*) SR Colmar, François Cattin annonce que le club va faire appel de sa rétrogradation administrative en CFA 2. Le chef d’entreprise entend « sauter les haies » une à une pour pouvoir, ensuite, concrétiser son « projet » : « Ramer un an en CFA avant de remonter. »
Il est devenu, au fil du temps, un personnage central des SRC, pour ne pas dire un bienfaiteur. Propriétaire et dirigeant de l’usine Nelco à Guebwiller – spécialisée dans les composants pour moteurs électriques –, François Cattin (59 ans) n’est pas seulement un ingénieur en construction mécanique ayant réussi dans le monde de l’entreprise. L’homme est aussi un partenaire de premier plan, fiable et généreux, qui a juré fidélité au club colmarien, même en pleine tempête.
En déplacement professionnel au Canada, il a gentiment accepté de décrocher son téléphone pour dresser l’état des lieux, dans la maison verte.
Première information : les SRC se représenteront, « lors de la première semaine de juillet », devant la DNCG (**) pour tenter de faire annuler leur rétrogradation administrative en CFA 2, rendue officielle par le gendarme financier il y a huit jours. « On va faire appel, quoi qu’il arrive, annonce le dirigeant. De toute façon, on n’a rien à perdre. On a préparé une stratégie, mais on ne peut pas encore l’enclencher. On attend que l’administration nous communique le montant exact du redressement fiscal dont le club devra s’acquitter. Tout se joue maintenant pour Colmar. Mi-juillet, il sera trop tard… Plus on avance vers ce délai, moins on a de temps pour mettre quelque chose en place. C’est ce qui nous hante le plus. »

« Branle-bas de combat pour sauver les SRC »

François Cattin croise les doigts pour connaître très vite le fameux verdict. Et pour cause, si la sentence se révèle clémente, il se dit prêt à « déclencher le branle-bas de combat pour sauver les SRC ». « Je suis en charge du projet futur, si on peut en mettre un debout bien sûr. »
Passionné et positif, le chef d’entreprise n’ignore pas qu’il s’engage sur un parcours semé d’embûches. Les joueurs encore sous contrat à Colmar ont averti qu’ils ne renonceraient pas à leurs droits (voir encadré) , ni à leurs salaires estampillés National. « À chaque jour suffit sa peine, répond François Cattin. Ce sera une difficulté à résoudre tôt ou tard, mais pour le moment, on a d’autres haies à sauter que celle-là. »
Le membre de la SAS glisse tout de même une remarque pleine de bon sens, maquillée sous la forme interrogative : « Pourquoi les joueurs auraient-ils envie de s’enterrer en CFA 2 alors que certains peuvent espérer la Ligue 2 ? Comment renégocieront-ils leur position la saison d’après s’ils se font oublier pendant un an ? »
La réponse leur appartient. « Au regard de la situation dans laquelle on est, on ne retiendra personne, souligne François Cattin. Le cas de figure est le même pour l’entraîneur Didier Ollé-Nicolle. Est-ce qu’un technicien de ce niveau a sa place en CFA 2 ? Personnellement, je le lui ai dit : ‘‘ Si tu trouves un beau club, il faut y aller ! ’’ »
Le coach colmarien n’a pas pour autant menti, en affirmant dans ces colonnes (voir DNA de mardi) que François Cattin laissait la « porte ouverte » pour une poursuite de l’aventure commune. « Didier est une personne, à mon avis, de valeur, qui n’a pas eu toutes les conditions nécessaires pour faire ce qu’il aurait voulu ici, estime le dirigeant. On discutera avec lui. »

« C’est la loi, on ne vire pas les gens comme ça »

Qu’il s’agisse des joueurs ou du staff, le pragmatisme sera de mise. « C’est la loi, on ne vire pas les gens comme ça. Maintenant, il faut assumer, trouver des solutions et, pourquoi pas, des accords à l’amiable. »
Au bout du compte, « ce sera tout ou rien », insiste François Cattin. « Soit c’est le dépôt de bilan et les joueurs vont tous au chômage, soit on sauve le club, on paie le fisc et on assume nos engagements. »
Le nouvel homme fort des Verts prie évidemment pour que le second scénario se dessine. Si tel était le cas, il se lancerait corps et âme dans un ultime « challenge » : « Ramer un an en CFA avant de remonter » en National. Pour mieux reprendre le fil d’une histoire qui s’est achevée trop brutalement.
(*) Société par actions simplifiée
(**) Direction nationale du contrôle de gestion
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 8 Juin 2016 - 21:30

La mise au point de Belvito

Son discours ne souffre d’aucune ambiguïté. Interrogé sur son avenir, Nicolas Belvito (29 ans), l’attaquant colmarien, a envoyé un message limpide aux SRC : « Que les choses soient claires ! Je suis encore sous contrat avec Colmar la saison prochaine, au même titre qu’une quinzaine de mes collègues. Donc nous honorerons notre contrat jusqu’à la fin et ce, même en CFA 2. Nous serons tous présents et concernés à la reprise le 11 juillet à 9h. »
À l’heure de « partir en vacances en famille, pour souffler après une saison difficile moralement pour tout le monde », l’avant-centre des Verts – crédité de dix buts en 31 matches (dont 23 comme titulaire) lors de l’exercice écoulé – n’est pas tendre avec les dirigeants. « À eux de trouver la solution. Ils ne nous ont pas attendus pour mettre le club dans une situation plus que délicate. De plus, sportivement, sans les cinq points enlevés en cours de championnat, nous aurions été maintenus en National. »
Conclusion du joueur : « Ce n’est en aucun cas aux salariés de donner la solution au club en résiliant leurs contrats. » Bras de fer en perspective ?
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14730
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Jeu 16 Juin 2016 - 14:12

Il espérait encore sauver la maison verte il y a huit jours (voir DNA du 9 juin). Le dirigeant François Cattin admet désormais que le dépôt de bilan représente «la plus forte hypothèse» pour les SR Colmar.
Embourbé dan ses problèmes financiers, le club est toujours sans nouvelles de l'administration, à qui il a demandé une diminution du montant de son redressement fiscal. Le déficit enregistré au terme de la saison écoulée n'est toujours pas résorbé. Et les joueurs sous contrat n'ont pas manifesté l'intention de faire la moindre concession, concernant leurs droits.
Le sauvetage des SRC est donc de plus en plus compromis, pour ne pas dire illusoire. Si rien ne bouge, l'annonce du dépôt de bilan pourrait intervenir «dès la semaine prochaine», indique François Cattin.

Plus d'informations dans les DNA de demain.

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Jeu 16 Juin 2016 - 21:10

Les SR Colmar restent englués dans leurs problèmes financiers
 Le dépôt de bilan quasiment acté

Prêt à déclencher le « branle-bas de combat » pour sauver les SR Colmar il y a encore huit jours (voir DNA du 9 juin) , François Cattin, l’influent membre de la SAS (*) , estime aujourd’hui que le dépôt de bilan constitue « la plus grosse probabilité ».
Les murs auxquels il se heurte lui ont fait perdre la foi. Désireux de « sauter les haies » une à une pour permettre à Colmar de repartir en CFA en août (voir DNA du 9 juin) , François Cattin considère désormais que le dépôt de bilan est une « forte hypothèse ».
Les SRC ont imploré l’administration de revoir à la baisse le montant astronomique du redressement fiscal (1,3 million d’euros, pénalités comprises) qui frappe le club, mais la demande reste sans réponse.

« On est dans le noir total »

« Rien ne bouge, désespère le dirigeant. On doit repasser devant la DNCG (**) dans les premiers jours de juillet et le temps joue contre nous. Il faut qu’on se mette en équilibre avant le 30 juin. Si on n’a rien fait d’ici là, on sera cuit. Je suis de plus en plus pessimiste… »
Les SRC n’ont, en outre, toujours pas comblé l’important déficit enregistré au terme de la saison écoulée. Quand on lui avance le chiffre de 300 000 euros, François Cattin répond que « c’est beaucoup plus que ça »… Au moins le double, selon certaines sources.
Le club avait bien réussi à obtenir quelques engagements de ses partenaires, mais ces derniers n’ont pas non plus envie d’alimenter un trou sans fond. « Si vous avez trait une vache à 17h, vous n’allez pas retourner chercher du lait à 22h, résume, dans une métaphore, le chef d’entreprise. À force de le solliciter, notre vivier de sponsors s’essouffle… »
Troisième souci, et non des moindres : « On a des engagements obligatoires avec les joueurs (une quinzaine est encore sous contrat) , qui sont tous en congés et partent du principe qu’ils reprennent l’entraînement à Colmar au début du mois prochain. Mais on ne pourra pas payer les gars entre 4 000 et 6 000 euros l’année prochaine ! On leur a fait des propositions, mais ils ne reviennent pas vers nous pour entrevoir comment on peut continuer. Clairement, ça ne va pas dans le bon sens. On est dans le noir total… »

« Avant le 25 juin, la messe sera dite »

Dans ces circonstances, le sauvetage de la maison verte devient une chimère. « Si demain, Didier Ollé-Nicolle (l’entraîneur) m’appelle pour me dire que tous ses joueurs divisent leur salaire par deux, et si j’ai une réponse du fisc dans la foulée, alors oui, on pourra à nouveau y croire », fantasme François Cattin, dans un mélange d’ironie et d’amertume. « Je pense que cette probabilité est quand même assez maigre… »
La SAS SR Colmar – « et non l’association », précise le dirigeant – est donc à deux doigts de « se casser la figure ». La nouvelle pourrait être officialisée « dès la semaine semaine prochaine ».
« On n’a pris aucune décision pour l’instant, mais avant le 25 juin, la messe sera dite », annonce François Cattin.
Les supporters colmariens peuvent se préparer à retrouver leur club en Division d’Honneur, à la fin de l’été…
(*) Société par actions simplifiée
(**) Direction nationale du contrôle de gestion
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 17 Juin 2016 - 7:05

Pauvre Colmar quand même.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 17 Juin 2016 - 9:29

Quand je pense qu'ils vont peut-être jouer contre Dinsheim s'il aura le dépôt de bilan.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Sam 18 Juin 2016 - 5:16

Les SR Colmar menacés de dépôt de bilan Le maire réclame le départ de Jaegli
Très en colère contre la gestion et la communication du club, le maire de Colmar, Gilbert Meyer, demande la démission du président des SRC. L’édile adoube également François Cattin, « le seul capable de reprendre le flambeau ». Morceaux choisis.
« L’engagement de la Ville de Colmar a toujours été très fort pour l’aide au fonctionnement des SRC. Il est donc dommage que nous ayons à gérer une telle situation, qui n’est pas crédible, loin de là, pour les dirigeants.
Elle est loin l’époque où le président Hunsiger avait mis en œuvre tous les moyens, aux côtés de la municipalité, pour que les SRC puissent briller. Au regard des difficultés, j’ai été à l’origine de plusieurs rencontres avec les responsables des deux associations qui, aujourd’hui, gèrent les SRC. J’ai consacré beaucoup de temps à ces échanges. À plusieurs reprises et par écrit, j’ai demandé à ce que les responsabilités soient recherchées et poursuivies. Je dois dire que malheureusement, je n’ai pas eu droit à cinq minutes de vérité.
Les difficultés budgétaires et financières ne datent pas d’aujourd’hui. Au-delà de l’apurement fiscal à assumer, l’ardoise est de plus de 700 000 €, alors que l’expert-comptable avait clôturé l’exercice au 30 juin 2015 sans observations ! Cette situation a été présentée en assemblée générale en novembre 2015, sans observations non plus… Dès lors, il faut se poser d’autres questions : est-ce que les comptes certifiés étaient exacts ? Comment expliquer une ardoise de plus de 700 000 €, entre novembre 2015 et février 2016 ?

« Faire table rase des dirigeants qui ont conduit à ce marasme »

Il n’est plus acceptable que la Ville de Colmar soit traitée de la sorte. Elle a signé une convention avec les Sports Réunis, pour qu’il y ait une transparence dans l’utilisation des fonds publics. Ce n’est pas le cas, loin de là…
Dès lors, dans le processus engagé, l’association de gestion des SRC ne peut retrouver la confiance de la municipalité qu’à la condition de faire table rase des dirigeants de l’exécutif qui ont conduit à ce marasme. Le courrier reçu du président Jean-Louis Jaegli, ce jour (lire hier) , ne clarifie en rien la situation.
C’est dommage pour ceux qui aiment le sport et qui étaient toujours aux côtés des SRC. À mes yeux, le seul capable de reprendre le flambeau est François Cattin (membre de la SAS). À la condition de ne pas retrouver autour de lui ceux qui sont à l’origine du naufrage… »
L’exode des joueurs a débuté. Youssouf Touré, élément emblématique, vient de signer à Créteil, relégué en National.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Lun 20 Juin 2016 - 21:11

Les SR Colmar déposent le bilan
 L’heure des comptes

Les SRC déposent le bilan. Appelé à « reprendre le flambeau » par le maire de Colmar Gilbert Meyer, François Cattin ne veut pas devenir président. Le chef d’entreprise vole au secours de l’actuel patron, Jean-Louis Jaegli.
La « grosse probabilité » de voir les SRC déposer le bilan, révélée vendredi dans ces colonnes par François Cattin, s’est finalement concrétisée. Le club rend officiellement les armes et chute en Division d’Honneur, où il débutera un nouveau championnat en août prochain.
Un épilogue inéluctable pour Colmar, en proie à un redressement fiscal (1,3 million d’euros, pénalités comprises) et submergé par un déficit abyssal (700 000 euros). Mais avant la reconstruction, qui prendra du temps, les règlements de comptes risquent de continuer à alimenter la chronique, dans les jours à venir.
Après la sortie au vitriol du maire de Colmar, Gilbert Meyer, contre le président des SRC, Jean-Louis Jaegli (voir DNA de samedi) , François Cattin n’a pas tardé à réagir. L’influent membre de la SAS (*), que l’on peut légitimement considérer comme un numéro 1 bis au sein du club, repousse poliment la proposition de l’édile : il n’est toujours pas prêt à prendre les rênes de la maison verte, quatre mois après avoir déjà été pressenti.

Une « erreur grave de stratégie » de Christophe Gryczka

En conclusion d’un long communiqué, le chef d’entreprise de 59 ans affirme qu’il ne « quittera pas le bateau » colmarien, malgré le naufrage, et qu’il continuera à « proposer [ses] services », mais seulement « dans la limite de [ses] possibilités ». Le propriétaire de l’usine Nelco, à Guebwiller, privilégie pour l’heure sa « situation professionnelle », riche en déplacements à l’étranger.
Cela ne l’empêche pas de s’être forgé un avis bien tranché sur les raisons qui ont conduit à la descente aux enfers des SRC. Le dirigeant dévoile notamment une diminution vertigineuse des sommes émanant du « sponsoring » et du « mécénat privé » : 950 000 euros pour la saison 2014-2015, seulement 450 000 euros – « budgétisé à 1 150 000 » – lors de l’exercice écoulé. Il justifie cette baisse par « une récession économique qui s’est aggravée », mais aussi par « la perte de l’avantage fiscal lié au mécénat » (après le passage du club en SAS). Cette dernière contrariété, dit-il, « aurait dû inciter le président de l’époque (Christophe Gryczka) à budgétiser le sponsoring à un niveau de l’ordre de 800 000 euros et non 1 150 000 ». « L’écart prévisible aurait ainsi pu être de 350 000, mais en aucun cas de 700 000. »
François Cattin va plus loin, en estimant que Christophe Gryczka « a succombé à un marchand de rêves (Michael Gerber) qui s’est autoproclamé nouveau directeur sportif et conseiller du président en lui vendant sans scrupule un avenir en Ligue 2 ».
Conséquence : une augmentation de 230 000 euros de la masse salariale (1 860 000 contre 1 630 000 lors de la saison 2014-2015), correspondant à « deux joueurs recrutés en trop ». « Lors de la rentrée 2015-2016, à l’unanimité, le comité obligea le président à rompre cette relation (avec Gerber) », ajoute le chef d’entreprise, qui n’est néanmoins pas adepte du lynchage. « Dans le privé, une erreur grave de stratégie de ce type se sanctionne par un départ obligé du dirigeant. C’est bien ce qui a eu lieu. Que veut-on de plus ? Le rétablissement de la peine de mort ? »

« Je ne comprends pas que l’on s’attaque à Jean-Louis Jaegli »

François Cattin jette également une pierre dans le jardin du secteur sportif, en expliquant que « la contre-performance de l’équipe a fait chuter le sponsoring, surtout depuis le début de l’année 2016 ». En revanche, il dédouane totalement Jean-Louis Jaegli, accusé par Gilbert Meyer d’être l’un de « ceux qui sont à l’origine du naufrage ». L’actuel président – qui n’adresse plus la parole aux DNA – est décrit comme un bon gestionnaire, qui « ne gaspille pas le moindre euro ». « Je ne comprends pas que l’on s’attaque à lui, qui a tant donné aux SRC. »
Et de s’interroger : « Rien de plus normal pour le maire de nous réclamer des comptes, surtout avec le niveau de subventions alloué et les efforts d’investissement réalisés par la Ville. Mais pourquoi accuser et condamner des personnes avant d’avoir eu ces comptes, lesquels ont été approuvés par le gendarme financier du foot français, la DNCG ? Sur quelle base remettre en cause le travail d’un cabinet d’expertise comptable et du commissaire aux comptes ? Ces derniers ont maintes fois averti l’ancien président (encore Christophe Gryczka…) de la fragilité des bilans et de l’absence de fonds propres. »

« Je tirerai ma révérence si les débats se politisent »

Moralité : plutôt que la « chasse aux sorcières », François Cattin prône la « mobilisation de toutes les énergies ». « Avec un peu de patience, nous retrouverons d’ici quelques années Colmar en National. Il n’existe que très peu de clubs professionnels qui n’ont pas connu un drame financier de ce type. »
Partenaire des SRC depuis trois ans, le dirigeant aux multiples réseaux ponctue sa missive par un avertissement.
« Je tiens à prévenir que je tirerai ma révérence dès que j’aurai l’impression que les débats se politisent. Aux SRC, nous n’avons pas d’état d’âme et acceptons volontiers l’aide de ceux qui nous critiquent, sous réserve qu’elle soit positive et permette de progresser. »
Les « explications » de François Cattin suffiront-elles à empêcher la foudre de s’abattre sur les dirigeants encore en place ? On en doute sérieusement…
(*) Société par actions simplifiée
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 21 Juin 2016 - 21:30

Après le dépôt de bilan
Une position intenable

Lâché par le maire de Colmar et acculé par les critiques après le dépôt de bilan de son club, Jean-Louis Jaegli n’est plus en mesure de fédérer autour d’un nouveau projet, à la tête des SRC. Le départ du président semble inéluctable.
Sa douzième saison aux SRC est sans doute la dernière. Jean-Louis Jaegli (62 ans) baigne dans un tel climat de défiance qu’on voit mal comment il pourrait ne pas annoncer très bientôt sa démission de la présidence du club, après le dépôt de bilan officialisé lundi. Parmi les

« historiques », à Colmar, il est l’un des seuls à être resté en place, malgré les critiques (très anciennes) sur son mode de fonctionnement.
« Du jour au lendemain, il ne m’a plus tenu au courant de rien »

Deux patrons, Roland Hunsinger et Christophe Gryczka, ont tiré leur révérence, dans des circonstances bien différentes. Un directeur sportif, Dominique Lihrmann, a été poussé vers la sortie. L’entraîneur emblématique, Damien Ott (2008-2015), a été démis de ses fonctions. Mais Jean-Louis Jaegli, lui, s’est accroché à son poste de vice-président, occupé durant huit ans, sans trop faire de sentiments par rapport à ses ex-compagnons laissés au bord de la route. Avant de prendre les rênes, donc, le 9 février dernier.
« En 2013, il m’a mis de côté, après six ans de collaboration quasi parfaite, explique ainsi ‘‘Doumé’’ Lihrmann. Du jour au lendemain, il ne m’a plus tenu au courant de rien, alors qu’on était d’une complicité incroyable auparavant. C’est en grande partie pour cette raison que j’ai arrêté. »

Jean-Louis Jaegli l’a toujours parfaitement assumé : il se méfie des relations de proximité dans le monde du foot. Didier Ollé-Nicolle, le coach des SRC ces quinze derniers mois, l’a appris à ses dépens. Plutôt affable et jovial à ses débuts dans la maison verte, proche du public et des petits clubs du Haut-Rhin, le technicien a rapidement été renvoyé dans ses 22 par celui qui était alors le numéro 2 colmarien.
Sous prétexte qu’il ne l’avait pas choisi lui-même, Jean-Louis Jaegli n’a jamais exprimé la moindre sympathie envers ‘‘DON’’, surnommé ironiquement « Dieu » parce qu’il était arrivé en terrain conquis. Après la prise de distance initiale, les contacts ont carrément été rompus, au fil d’une saison rythmée par les soucis extrasportifs. « Pourtant, en comité directeur, 14 personnes sur 15 avaient validé ma venue (*) », confiait hier Didier Ollé-Nicolle.
« Il faut que ce club redémarre sur d’autres bases »
Quand il a compris qu’il n’avait rien à attendre de son supérieur hiérarchique et que la communication interne était inexistante, l’entraîneur s’est lui aussi laissé aller à quelques critiques en privé, qualifiant même un jour son président de « dirigeant moyen de club de CFA 2 ». Mais aujourd’hui, il n’a plus envie de l’enfoncer.
« Il y a deux ou trois semaines, je ne comprenais pas que Jaegli se décharge de la connaissance des dossiers, car tout le monde sait qu’il tient les manettes et gère tout de A à Z. C’est trop facile, a posteriori, de dire qu’on n’était pas au courant ou pas d’accord… Cela dit, je souhaite aussi rappeler qu’il faisait partie d’un ensemble. Ce n’est pas dans ma mentalité de charger les gens. Il faut simplement que ce club redémarre de zéro, sur d’autres bases. Est-ce que les personnes qui sont là depuis longtemps, avec leur mode de fonctionnement, leurs idées et leur aigreur, sont capables de repartir ensemble ? Je ne le pense pas. Peut-être qu’une nouvelle équipe doit prendre en main le projet futur, pour insuffler une dynamique différente, sans les relents du passé vis-à-vis des partenaires et des supporters… »
Encore faut-il que cela soit possible. Pendant que Dominique Lihrmann parle d’un « acte de décès », à propos des SRC, Jeannot Werth, l’agent de joueurs colmarien, craint pour sa part une disparition pure et simple du club, arguments à l’appui (voir interview ci-dessous).

On aurait aimé prendre le pouls auprès de Jean-Louis Jaegli lui-même, mais le président a décidé de boycotter les DNA, furieux contre la tonalité de certains articles. Le boss des SRC (ou de ce qu’il en reste…) rendra-t-il son tablier, comme l’y invite le maire de Colmar en personne (voir nos éditions de samedi) ? « Je crois qu’il n’attend que ça », répond Dominique Lihrmann.

L’avenir proche le dira…

(*) Seul Bruce Wojciechowski s’y était opposé par fidélité à Damien Ott, avant de quitter le club pour rester en cohérence avec son choix
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 21 Juin 2016 - 21:36

L’agent de joueurs Jeannot Werth égratigne le fonctionnement de Jean-Louis Jaegli
« Il aurait fallu le recadrer »

Colmarien de naissance, l’agent de joueurs Jeannot Werth estime que le président des SRC, Jean-Louis Jaegli, a endossé « un costume trop grand pour lui », tout en « cachant la vérité » sur la situation du club.
– Que vous inspire le dépôt de bilan des SR Colmar ?

– Je suis triste et inquiet. La SAS (*) a déposé le bilan, certes, mais si les dirigeants n’arrivent à gérer le gigantesque redressement fiscal (1,3 million d’euros, pénalités comprises) , qui concerne l’association, j’ai bien peur que le club dans son ensemble disparaisse. Si les SRC sont radiés pour cette raison, ils ne repartiront pas en Division d’Honneur. Ils n’existeront plus !

En réalité, c’est un double dépôt de bilan qui menace Colmar. Là, ça serait vraiment grave... Mais les responsables, on les connaît. J’aurais aimé qu’on trouve des solutions.

– Lesquelles ?
– Je ne suis pas le messie, mais en février, j’avais prévenu qu’il fallait maintenir les SRC sportivement en National pour pouvoir, ensuite, démarcher les investisseurs.

J’ai fait savoir au club que j’étais prêt à l’aider, avec mes connaissances. Il était urgent de remobiliser les joueurs et de parler au staff. Ils ne savaient plus où ils étaient, il fallait les rassurer. Jean-Louis Jaegli, lui, n’était plus là…

Quatre mois de bénévolat dans ce domaine, ça ne m’aurait pas déplu. J’aurais peut-être changé l’entraîneur (Didier Ollé-Nicolle). En février, on n’était plus à 100 000 euros près… Ce genre de décisions, je sais les prendre. J’ai une culture un peu germanique à ce niveau-là. Quand ça ne va pas, il faut savoir trancher. La plus grande des frustrations, c’est quand tu n’as rien essayé.
« On n’aurait jamais dû lui laisser les clés »

– Que vous a-t-on répondu ?

– Jean-Louis Jaegli a refusé ma venue. Jusqu’à la fin, il est resté en opposition à tout.

– Dans quels domaines a-t-il péché ?
– Il ne fallait pas jouer sans professionnalisme avec un budget de 2,2 millions d’euros. Il a manqué de la rigueur financière.

Dès la fin de la saison 2014-2015, Christophe Gryczka et Jean-Louis Jaegli ont masqué un trou de 300 000 euros. Ils auraient dû tirer la sonnette d’alarme à ce moment-là et ne pas en remettre une couche. Beaucoup de choses ont été cachées à la municipalité, aux partenaires et aux supporters par ce tandem. Ce sont eux les responsables.

– Jean-Louis Jaegli doit-il quitter la présidence des SRC ?
– C’est une évidence. Et si le club disparaît, de toute façon, il n’aura pas d’autre choix que de partir. C’est un mec généreux, un bosseur, mais il aurait fallu le recadrer il y a quatre ou cinq ans déjà.

Il n’y a jamais eu de direction forte à Colmar. Roland Hunsinger et Christophe Gryczka (les deux précédents présidents) ont trop laissé faire...

Jean-Louis Jaegli avait le pouvoir sur tout, il faisait ce qu’il voulait. On n’aurait jamais dû laisser les clés à cet homme. Le costume est trop grand pour lui. Il aurait été indispensable que quelqu’un lui dise de se cantonner à ses compétences, à son poste d’administratif. Et si ça ne lui convenait pas: dehors !

Cela n’arrive dans aucun club qu’une seule personne ait tout le pouvoir. En plus, ce n’est pas un passionné, ni quelqu’un qui aime le foot, ni même un communicant. Il a simplement trouvé des petits pouvoirs de chef auxquels il s’est accroché. Il avait tous les bénévoles avec lui, les gens de la sécurité… Mais l’image des SRC, elle, a été ternie.
« Le mal est fait »

– La descente aux enfers était donc, selon vous, inéluctable…


– Dès le début de l’aventure en National, le président Hunsinger signait un chèque à chaque fin de saison et ça masquait les problèmes de gestion.

Ce que je constate, c’est qu’après six années en troisième division, le club va disparaître. C’est comme si quelqu’un enchaînait les bons restos et qu’un jour, il n’avait plus rien à manger !

On nous a caché la vérité et maintenant, le mal est fait. L’erreur est humaine, on peut commettre des dérapages. Mais après, on ne continue pas à aggraver la situation…

(*) Société par actions simplifiée
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 21 Juin 2016 - 21:41

Didier Ollé-Nicolle

Entraîneur de l’équipe
« Malheureusement, ce dépôt de bilan n’est pas une surprise. Il est déjà acté depuis quelques jours (voir DNA de vendredi).
Quand je suis arrivé à Colmar, il y a une quinzaine de mois, j’avais la pêche. La ville a des moyens, la région est riche. En aucun cas, quand on vient de l’extérieur, on ne peut supposer qu’il existe des difficultés économiques. Les SRC n’avaient jamais défrayé la chronique dans ce domaine-là.
Dans les annales, je crois que ce n’est jamais arrivé qu’un club ait une telle dette fiscale (1,3 million d’euros, pénalités comprises). Ça a été caché à tout le monde.
Les dirigeants, parfois, veulent aller plus vite que la musique. Or, les rentrées escomptées n’ont pas été là… C’est dommage qu’on n’ait pas été informé il y a un an.
Le club dans son ensemble ne fonctionnait pas très bien et attendait une aide miraculeuse ou un cadeau de l’administration fiscale. Maintenant, on n’est plus au pied du mur, on est de l’autre côté.
Les joueurs et le staff attendent des nouvelles des dirigeants. J’imagine que nous serons reçus, individuellement ou collectivement. Pour ma part, comme tout salarié sans emploi, je vais tout mettre en œuvre pour retrouver du travail. »

Dominique Lihrmann

Ex-entraîneur et directeur sportif des SRC
« C’est une catastrophe, un crève-cœur. J’ai vraiment mal aux tripes… J’ai l’habitude de dire que la victoire n’est pas le fruit du hasard. Cette situation ne l’est pas non plus.
C’est le résultat d’une réunion d’incompétences. Il faudrait que les responsables montent au balcon et assument les bêtises qu’ils ont faites. J’englobe aussi les joueurs, qui n’ont pas réussi à répondre aux attentes. Je ne pense pas que terminer 16e ou même 14e (en incluant les cinq points retirés sur le terrain administratif), c’était l’objectif.
La hausse de la masse salariale (+230 000 euros) est lourde de conséquences. Et tous ceux qui avaient des responsabilités sont coupables. Jean-Louis Jaegli et les membres du comité ne peuvent pas s’en sortir aujourd’hui en disant qu’ils n’étaient au courant de rien.
Je suis triste. Le travail qui a été accompli pendant quinze ans par les prédécesseurs a été laminé et saccagé.
On a terminé sous les quolibets des spectateurs qui réclamaient du changement, mais à l’époque où les SRC étaient gérés par des amateurs, ils ne baignaient pas dans les faits divers. La grenouille a voulu se faire plus grosse que le bœuf. On voit le résultat…
Quand j’ai quitté le club (en 2013) , c’est parce que j’avais été mis de côté par Jean-Louis Jaegli et Christophe Gryczka. »

Michael Gerber

Collaborateur d’agents, ex-conseiller sportif des SRC
« Aux dires de certains, tout est de ma faute. Bientôt, ils vont me reprocher le manque d’ensoleillement de la région colmarienne…
Contrairement à ce qu’affirme François Cattin (membre de la SAS), je ne me suis jamais autoproclamé directeur sportif. C’est Christophe Gryczka lui-même qui m’a demandé de lui trouver un entraîneur (en mars 2015) avant de me confier la responsabilité du recrutement. Ce sont les seules choses que je peux assumer.
Les résultats n’ont pas été à la hauteur des attentes, mais ça arrive dans tous les clubs de France et d’Europe. Toute la partie administrative, la masse salariale, le budget et les prévisions liées aux partenaires, relevait du comité directeur de la SAS composé de Jean-Louis Jaegli, Christophe Gryczka, Thierry Houlmann et François Cattin.
L’an dernier, j’avais proposé la mise en place d’une structure commerciale pour faire signer aux partenaires des conventions qui les auraient obligés à honorer leurs engagements. Ça n’a jamais été fait, on s’est simplement fié à leur parole et on voit ce qui se passe aujourd’hui…
Jean-Louis Jaegli s’y est opposé pour garder la main sur le sponsoring. Ce qui est incroyable, c’est qu’il disait il y a quelques semaines qu’il était en train de rétablir la situation !
C’est un homme intelligent et dévoué, mais j’en veux à son mode de fonctionnement. Il centralise tout le pouvoir. On ne peut pas en même temps commander les bus pour les U19, les merguez pour les gamins et gérer les déplacements des seniors… »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 22 Juin 2016 - 9:28

Je me demande à quelle division cela va s'achever?
CFA2 peu probable, plutôt la DH.
Plus qu'un seul club alsacien dans les 3 premières divisions et peu de perspectives désormais que cela change. Un constat désastreux pour le football de la région. Mais ce n'est pas nouveau, ça fait quelques lustres que c'est comme ça. On est loin de l'époque où l'on avait au moins un représentant dans chacune des trois premières divisions.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 22 Juin 2016 - 22:10

Trois questions à André Hermann « Un grand gâchis »

‘‘ Dédé ’’ Hermann, « peiné et déçu »
Il a passé une décennie aux SRC (2005-2015) et ne peut rester insensible au dépôt de bilan du club. André Hermann, l’ancien préparateur physique de Colmar, confie sa tristesse.
– Comment avez-vous accueilli le dépôt de bilan des SRC ?

– C’est un grand gâchis. On a fait rêver des éducateurs et des enfants pendant des années et aujourd’hui, je suis peiné et déçu pour eux. Les gens ne se posent pas les bonnes questions, mais seulement celles qui les arrangent. Chacun se dédouane, mais le résultat est là. Le bateau a coulé et le capitaine (Christophe Gryczka) a quitté le Costa… Il faut que tout le monde assume. Il y a eu de grosses fautes professionnelles.
– Pensez-vous que le président Jean-Louis Jaegli doit désormais quitter le club ?

– Non, car contrairement à d’autres, je ne suis pas là pour régler des comptes. Jean-Louis est quand même quelqu’un qui a de grandes compétences, il ne faut pas oublier ce qu’il a fait. Malheureusement, il n’a jamais voulu déléguer. C’était l’homme à tout faire et on avait parfois l’impression que certains sujets ne pouvaient pas être abordés, comme s’ils étaient tabous… Ce n’est pas une manière de gérer une association. Mais chacun sa mission. À l’époque où je faisais partie du staff de Damien Ott, on était tellement concentré sur le sportif qu’on faisait confiance aux dirigeants.

«Le club a perdu ses valeurs et son identité»

– Quelles sont, à vos yeux, les raisons du fiasco ?
– Le club a complètement perdu ses valeurs et son identité colmarienne. C’est ce que dit Dominique Lihrmann (l’ex-directeur sportif) et il a raison. ‘‘ Doumé ’’, à l’époque, avait cette fibre, tout comme l’ancien entraîneur Damien Ott, qui a été remercié de manière irrespectueuse alors qu’il n’était même pas relégable !
J’ai moi-même été dégagé comme un malpropre par Ollé-Nicolle (le coach) , Gryczka et Jaegli. Je n’ai jamais été reçu par la direction.
Maintenant, il faut un projet fédérateur, avec des gens qui tirent dans le même sens. On doit à tout prix éviter que le nom SR Colmar disparaisse. Ce serait très, très grave. On perdrait toute une histoire… Il s’agit de défendre un maillot pour lequel beaucoup de joueurs et de gamins ont sué.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14730
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 24 Juin 2016 - 3:08

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Ven 24 Juin 2016 - 10:21

Vu leur situation ils ne peuvent pas se permettre des folies.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 3:32

Le comité directeur des SR Colmar démissionne!
Mis sous pression par le maire de Colmar, Gilbert Meyer, le comité directeur des SRC a annoncé la nuit dernière sa démission. On apprend également que le club ne repartira pas en Division d'Honneur, mais en Excellence haut-rhinoise. La question du redressement fiscal (1,3 million d'euros) n'étant toujours pas réglée, l'association SRC pourrait à son tour déposer le bilan. Le club dans son ensemble risque fort de disparaître...
Mis sous pression par le maire de Colmar, Gilbert Meyer, le comité directeur des SRC a annoncé la nuit dernière sa démission. On apprend également que le club ne repartira pas en Division d'Honneur, mais en Excellence haut-rhinoise. La question du redressement fiscal (1,3 million d'euros) n'étant toujours pas réglée, l'association SRC pourrait à son tour déposer le bilan. Le club dans son ensemble risque fort de disparaître...

Voici le communiqué du comité directeur des SR Colmar :

« Suite à la réunion du comité de direction de l'association des SRC, ce dernier communique :
- Vu les exigences de restructuration du comité, imposées par la mairie de Colmar
- Vu l'instabilité financière provoquée par le redressement fiscal, toujours en cours
- Vu la sanction extrême de la FFF (chute de quatre divisions)

Le comité de l'association des SRC a décidé à l'unanimité de démissionner, afin de laisser la place libre à d'autres solutions préconisées par la mairie. »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 4:04

Avis mortuaire d'un club.
Toujours terrible. quel gâchis !

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 5:58

Pour Colmar c'était un peu risquer de vouloir jouer dans la cour des grands.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14730
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 6:27

La chute à laquelle a échappé le Racing il y a pas si longtemps que çà !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 8:31

Dans un sens tu as raison Marius, mais je pense que le rancing et Colmar c'est une autre dimension.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 21:17

La mort des SRC ?
Déjà très fragilisé par la défiance du maire de Colmar, Gilbert Meyer, le comité directeur des SRC a reçu le coup de grâce, en apprenant la rétrogradation du club en Excellence haut-rhinoise. Jean-Louis Jaegli et son équipe démissionnent.
À chaque fois qu’on croit qu’ils ont touché le fond, les SRC coulent encore un peu plus... Le club colmarien pensait être relégué en Division d’Honneur, après le dépôt de bilan officialisé le 20 juin. La FFF a finalement décidé de lui interdire, purement et simplement, d’évoluer à ce niveau et de l’expédier un cran plus bas, en Excellence haut-rhinoise.

« La Fédération applique la jurisprudence Vannes (le club breton avait subi un sort identique en 2014, ndlr) , nous indique une source proche du dossier. Sa position, depuis plusieurs saisons, est de considérer qu’il n’est pas acceptable qu’un club amateur qui dépose le bilan puisse retrouver le championnat de France seulement un an après. Trois autres écuries (Moulins, Nevers et Luçon) font l’objet de la même sanction. »

Obernai va être repêché en Division d’Honneur

La Ligue d’Alsace, de son côté, n’attend plus que la « notification » de la décision fédérale pour entériner le repêchage d’Obernai en DH.
Une telle issue provoquerait un effet domino, dans le Bas-Rhin, avec « une accession supplémentaire de Promotion d’Excellence en Excellence ». Dans le département voisin, on s’orienterait vers « une Excellence à 15 », avec Colmar en invité de dernière minute.
Mais les SRC n’auront-ils pas tout bonnement disparu d’ici la reprise du championnat ? Malheureusement pour les amoureux des Verts, cette hypothèse tient la corde. Au niveau départemental, le club ne disposera plus que d’un budget riquiqui. On voit mal, dès lors, comment il pourrait absorber le gigantesque redressement fiscal qui le frappe (1,3 million d’euros), même en obtenant un étalement sur un paquet d’années...

François Cattin : « Je reste droit dans mes bottes »

Ce dernier épisode, dans l’interminable feuilleton colmarien, a en tout cas précipité la démission du comité directeur, déjà dans le collimateur du maire de la ville, Gilbert Meyer, depuis plusieurs semaines (voir entretien ci-contre).
Sous le feu des critiques, le patron des SRC, Jean-Louis Jaegli, s’est donc résolu à partir. François Cattin, le fidèle partenaire, président sans l’être, lui a emboîté le pas. « Je reste droit dans mes bottes, justifie le chef d’entreprise. Je ne vois pas pourquoi je devrais être le héros qui sauve tout le monde, pendant qu’on enterre Jean-Louis, alors qu’on avait tous les deux accès aux mêmes infos ! On réclame la tête de certaines personnes, pour quelle raison ne veut-on pas aussi la mienne ? Je ne comprends pas... La mairie exige que nous fassions le ménage dans des proportions injustes, sans prendre en compte l’énergie déployée par des bénévoles qui sont aujourd’hui mis à la potence. »
Parallèlement, François Cattin se demande si Colmar n’aurait pas mieux amorti sa chute « en étant bien défendu ». « On nous fait descendre de quatre divisions, pourquoi pas cinq ou six tant qu’on y est ? On n’en finit plus ! L’Alsace est-elle mal cotée ? Les SRC payent-ils leur communication pas terrible vis-à-vis de la fédé ces dernières années ? C’est très difficile à savoir... Ce que je constate, c’est que la FFF a une latitude d’appréciation. Certains déposent le bilan et repartent en CFA 2. »
Le RC Strasbourg et Grenoble, par exemple, avaient eu droit à cette faveur en 2011. Mais selon nos informations, ce n’est pas le fruit d’un intense lobbying. Dans son barème de sanctions, la Fédération établit simplement une distinction entre les détenteurs d’un statut professionnel et les clubs amateurs.
Pour les SRC, la plongée dans les abîmes n’est sans doute pas terminée. Il y a urgence à trouver un repreneur susceptible d’éponger la dette fiscale, afin d’éviter la mort programmée d’une institution presque centenaire (fondée en 1920). « Plus on descend bas, moins les budgets sont élevés et moins la capacité à rembourser devient évidente », résume François Cattin.
L’ultimatum est lancé.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 21:24

 Gilbert Meyer (maire de Colmar)
« La confiance était rompue »

Il avait menacé de ne pas reconduire le partenariat qui liait la Ville aux SRC, si « la même équipe » restait en place. Gilbert Meyer, le maire de Colmar, a obtenu la démission du comité directeur du club. L’édile se penche désormais sur l’avenir.
– Le comité directeur des SRC a annoncé sa démission. Votre forcing a porté ses fruits...
– Ce n’est pas de cette façon qu’il faut présenter les choses. Comme je l’ai déjà dit, je ne pouvais plus faire confiance à la gouvernance ancienne, qui ne m’a pas accordé cinq minutes de vérité. Je ne parle pas seulement du redressement fiscal (1,3 million d’euros). Le budget n’était pas en rapport avec les contrats signés en juillet 2015. À l’époque, la sonnette d’alarme aurait dû être tirée. Ces derniers jours, j’ai vu François Cattin ainsi que deux ou trois autres personnes, mais j’ai maintenu ma position. Dans mon esprit, il n’était pas question de resigner une convention de partenariat avec la même équipe. La confiance était rompue.
 – Comment envisagez-vous le futur proche ? Après la disparition de la SAS (*) il y a trois semaines, l’association SRC pourrait-elle à son tour déposer le bilan ?

– Pour l’instant, c’est une simple supposition. Mais ne pas reconnaître cette triste réalité, ce serait ne pas avoir une vision claire sur l’avenir. L’objectif, c’est de sauver ce qui peut être sauvé... À ce jour, l’association SRC demeure. Il faut faire le ménage dans un premier temps et, ensuite, permettre à ceux qui ne sont pas entachés d’un manque de confiance de revenir.
– Vous songez à Roland Hunsinger, l’ancien président ?

– Je n’ai rien à redire le concernant. C’est l’homme qui a promu les SRC. Mais je n’ai pas d’informations à communiquer. Certains noms sont évoqués...

Il s’agirait de réaliser un mixage entre des anciens à qui on n’a rien à reprocher et un apport extérieur.
Louer le stade à « d’autres clubs professionnels » ?
– Que va devenir le Colmar Stadium, mis aux normes de la Ligue 2 par la Ville ?

– Cette situation est d’une grande tristesse. On a toujours reproché à la municipalité de jouer petit bras, mais des équipements lourds ont été réalisés. On a tout de même consenti dix millions d’euros d’investissements. Le stade est la propriété de la Ville. On peut le valoriser par une utilisation locale ou le mettre à la disposition d’autres clubs professionnels, en le louant par exemple. Ce sont des idées qui sont mises sur la table, mais je ne tiens pas à anticiper. Une réorganisation est nécessaire, laissez-nous le temps de la mener.

(*) Société par actions simplifiée
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 13 Juil 2016 - 21:27

Gemmrich au chevet de Colmar
Encore relégués d’un échelon par la Fédération, les SR Colmar, asphyxiés par leur dette fiscale, sont plus que jamais menacés de disparition. « Même pas en rêve ! », répond le président de la Ligue d’Alsace, Albert Gemmrich.
Il est l’un des dix membres du comité exécutif de la FFF et a été instantanément informé, en cette qualité, de la rétrogradation officielle des SRC en Excellence départementale. Albert Gemmrich, le président de la Ligue d’Alsace, affirme que « le dossier de Colmar était indéfendable ». « Noël Le Graët (patron de la Fédération) lui-même n’a rien pu faire pour Vannes (relégué en deuxième division régionale en 2014) , alors qu’il est Breton. C’est quand même incroyable qu’une structure comme Colmar ait accumulé deux millions d’euros de dettes (*). On ne peut pas faire de miracles, des règlements existent. Il faut rester clean et crédible vis-à-vis des clubs qui tiennent leur budget. »
Albert Gemmrich n’entend pas, pour autant, « tirer sur l’ambulance ». Le boss de la LAFA se sent investi d’une « mission » : « sauver » les SRC. Hier, il a téléphoné au maire de Colmar, Gilbert Meyer, pour évoquer les différentes étapes qui doivent conduire à une sortie de crise. « On ne laissera pas tomber ce club historique et on va travailler ensemble pour que naisse un projet de reprise, confie le numéro 1 du foot alsacien. Si des gens veulent reprendre les SRC, on les accompagnera et on les aidera dans leurs démarches. »
Pour l’heure, la maison verte n’a plus de direction. Et il est bien possible qu’elle ait perdu son coach. Des bruits insistants envoient en effet l’entraîneur Sébastien Cuvier (injoignable hier) du côté du FC Mulhouse. Le crépuscule n’a jamais semblé aussi imminent, pour une association qui compte encore plus de 400 licenciés. « Cette situation nous rend très tristes, mais Colmar ne va pas mourir, même pas en rêve !, rétorque Albert Gemmrich. Toutes les équipes de jeunes sont maintenues. Désormais, il faut que quelqu’un prenne les choses en main. »
C’est bien là tout le problème...
(*) Le redressement fiscal en cours (1,3 million d’euros) et le déficit à l’issue de la saison écoulée (700 000 €)
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Lun 18 Juil 2016 - 21:30

Les SR Colmar reprennent l’entraînement ce soir au Stadium (19h)

Sébastien Cuvier : « Un club ne peut pas avancer sans dirigeants et sans moyens. »
 « C’est ahurissant »

Livré à lui-même après la démission du comité directeur des SRC (lire DNA de jeudi dernier) , Sébastien Cuvier, l’entraîneur colmarien, observe les joueurs partir les uns après les autres, la mort dans l’âme. Et la reprise est programmée ce soir...
Q uel est votre sentiment, après la rétrogradation des SRC en Excellence ?
– Je ne comprends pas cette décision de la Fédération. Le dépôt de bilan, c’est une chose. Mais il concerne le groupe de National. Les minots qui ont joué en réserve, l’an dernier en Division d’Honneur, se sont bien comportés (l’équipe a décroché son maintien, ndlr).
Ils ne sont responsables de rien. Or, ce sont eux qui sont sanctionnés, puisqu’on les met en Excellence ! Tu m’étonnes que les gamins se barrent...
Dix-sept joueurs sont déjà partis. Ils ne seront que 15 ou 16 pour la reprise. Et ce sont essentiellement des U19 ou des garçons qui évoluaient en équipe ‘‘ trois ’’ (en Promotion d’Excellence) la saison dernière.

« S’il ne se passe rien d’ici le 28 août, on sera obligé de déclarer forfait »

Il ne me reste que deux éléments de l’effectif de DH : les défenseurs Dylan Goerig et Xavier Heil. On a enregistré quelques recrues, mais je ne veux même pas les annoncer car je ne suis pas certain qu’elles seront là demain (aujourd’hui). Il y en a déjà une qui a décliné, de peur que le club s’arrête...
– Quels sont vos leviers d’action, dans un tel contexte ?
– J’essaye de rassembler les gens, de me battre pour obtenir un revirement de situation et de sauver ce club, avec le peu de poids que je peux avoir.
J’ai envoyé un courrier à la Ligue d’Alsace, avec copie au maire de Colmar (Gilbert Meyer) , pour transmettre mon sentiment. Pour l’instant, je n’ai pas eu de retour...
Ce qui se passe est terrible. Il faut que le bon sens et la cohérence reprennent le dessus. On pourrait très bien nous maintenir en DH, avec interdiction de monter.
– Comment avez-vous accueilli la démission du comité directeur des SRC, la semaine dernière

– Je le regrette car le projet des dirigeants m’intéressait. Il comportait 60 pages et avait été validé à l’unanimité. Avec François Cattin et Roland Hunsinger (l’ancien président colmarien) , on avait deux hommes susceptibles d’apporter des garanties financières.
Mais le maire est resté campé sur ses positions en réclamant le départ de Jean-Louis Jaegli (l’éphémère numéro 1 du club, de février à juin) , alors qu’il n’était déjà plus dans l’organigramme.
De toute façon, Jean-Louis en avait marre, il ne voulait plus être omniprésent. Il aurait simplement fallu qu’on lui permette de rester au club pour former les autres pendant un laps de temps, notamment au niveau de l’informatique.
Aujourd’hui, on n’a plus de président, ni de vice-président, ni de trésorier... J’ai dû apprendre moi-même à enregistrer les licences. Et c’est moi que les gens appellent pour obtenir des informations, alors que je ne suis que l’entraîneur et que je suis là depuis à peine un an ! C’est ahurissant...
Le club est-il en danger de mort selon vous ?
– S’il ne se passe rien d’ici la reprise du championnat d’Excellence, le 28 août, c’est fini. On sera obligé de déclarer forfait. Il faut faire vite.

« Je pense que le maire n’a pas de plan B »

Le personnage le plus important en ce moment, c’est le maire. Et malheureusement, je pense qu’il n’a pas de plan B. Sinon, il l’aurait déjà mis en avant. Il faut absolument qu’il fasse confiance à des gens et qu’il débloque, ensuite, les subventions.
Le problème est de savoir qui va mettre des sous dans ce club. Comment va-t-on payer les bus, les frais de fonctionnement et d’arbitrage ? Et moi, qui va faire mon chèque ?
On n’est pas loin d’être dans la même situation que des sportifs du dimanche matin. Et encore, eux au moins, ils ont un président qui leur offre le petit déjeuner ou l’apéro !
Un club ne peut pas avancer sans dirigeants et sans moyens. Ce n’est pas possible. Et pourtant, les personnes existent...
Tout cela est très triste. Colmar est tout de même une place forte du football alsacien, un club historique qui a fait vivre de bons moments à beaucoup de gens.
– Beaucoup d’observateurs se demandent ce que vous faites encore dans cette galère...

– Je ne peux pas partir comme ça, je n’y arrive pas. J’aurais pu être adjoint en CFA et même en National, mais j’ai décliné. Je ne suis pas du genre à fuir. Tant que le club sera en vie, je resterai à Colmar. Je le répète, on avait un projet top pour la DH.
Par contre, si dans deux semaines rien n’a bougé, je vais forcément devoir songer à trouver autre chose, même si ce sera plus compliqué. Il faut bien que je vive...
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 19 Juil 2016 - 21:32

Reprise de l’entraînement des SR Colmar Un souffle de vie
Dans le club-house bondé du Stadium de Colmar, Sébastien Cuvier, l’entraîneur des SRC, a avoué hier qu’il se sentait « missionné » pour sauver la maison verte. Quelques figures emblématiques se mobilisent également en coulisses.
Il faut sauver le soldat SRC. Tel est le credo martelé quotidiennement par Albert Gemmrich, le patron de la LAFA. Le numéro 1 du football alsacien affirme être « au téléphone tous les jours » avec Gilbert Meyer, le maire de Colmar, et José Esposito, le président des SRC omnisports. Les trois hommes sont actuellement en première ligne, en coulisses, pour éviter l’effondrement de la maison verte.
Depuis Marne-la-Vallée, où il participait à un rassemblement de l’UEFA pour dresser le bilan de l’Euro-2016, Albert Gemmrich a également confirmé l’existence d’une réunion très importante pour l’avenir du club colmarien, programmée hier soir.

Projet d’entente entre Biesheim et les SRC

La question est de savoir si l’association SRC, toujours visée par un redressement fiscal, va à son tour déposer le bilan, un mois après la SAS (société par actions simplifiée). Beaucoup ne veulent pas s’y résoudre et le maire de Colmar a pu s’en rendre compte, ces temps-ci. Plusieurs projets de reprise ont été soumis à Gilbert Meyer. Parmi les plus sérieux, on retrouve celui porté par Marc Nagor, le président de l’ASC Biesheim (CFA 2), et Roland Hunsinger, l’ancien boss des SRC.
« On aimerait former une entente entre les deux clubs », confie Marc Nagor, qui prône depuis longtemps un rapprochement entre les deux principales écuries du Centre-Alsace. « Mais ce ne sera possible que si le maire de Colmar est chaud à 100%. Roland doit justement prendre la température auprès de lui. »
Peut-être est-ce déjà fait... Contacté hier dans la soirée, Roland Hunsinger n’a pas souhaité s’exprimer sur le sujet pour l’instant. « Je n’ai pas la même force de frappe financière que Roland, mais s’il retourne à Colmar, j’y vais avec lui », annonce Marc Nagor.
Le duo n’est, a priori, pas seul en lice. Des bruits insistants font état d’un intérêt prononcé de la part de Karim Laid, le directeur de la société Oxxo, spécialisée dans l’événementiel et organisatrice du salon du tatouage à Colmar. Le chef d’entreprise aurait même déjà proposé un organigramme à la municipalité.
François Cattin, l’ex-membre du comité directeur des SRC, qui a démissionné la semaine dernière (voir DNA de jeudi dernier) , précise de son côté qu’il n’a pas été convié à la fameuse réunion d’hier soir. « Mais j’ai le sang vert, ajoute-t-il, et je n’ai pas de rancune. Si une autre équipe prend le relais, j’aiderai un peu financièrement, même si ce n’est pas mon projet qui est mis en application. J’ai encore fait des versements pour l’association en ce mois de juillet. Maintenant, il faut voir qui va s’y atteler à partir du 1er août. La priorité, ce sont les 450 licenciés du club. »

« J’ai le sentiment que je suis missionné »

Dans le sillage de Sébastien Cuvier, manager multi-casquettes au four et au moulin depuis un mois (voir DNA d’hier) , la famille des SRC a en tout cas offert une formidable démonstration d’unité, hier soir. Avant la reprise officielle de l’entraînement, prévue à 19h, une opération « Tous en vert » a rassemblé une centaine de passionnés (parents, éducateurs, bénévoles, supporters...) dans le club-house du Stadium.
« J’ai le sentiment que je suis missionné pour quelque chose, a lâché Sébastien Cuvier, les larmes aux yeux. J’ai reçu un nombre incalculable de messages et d’appels. Les gens comptent sur moi. Il ne faut pas que je lâche. »
S’il ne nie pas les problèmes, sur le terrain administratif, l’entraîneur colmarien demande « à chaque adhérent de véhiculer une image positive du club » et surtout de garder foi en l’avenir. « Occulter ce qui se passe, ce n’est pas possible, mais si tu te lèves chaque matin en pensant que tu vas mourir, tu ne bouges plus. »
Pour l’heure, les SRC respirent encore. Il ne manque plus que des dirigeants.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mer 20 Juil 2016 - 21:18

Les SR Colmar dans un bourbier Coincés par le fisc
Les SRC ont demandé, il y a plusieurs mois, un allègement et un étalement de leur exorbitant redressement fiscal (1,3 million d’euros). Faute de réponse, la nomination d’un repreneur tarde à intervenir. Le mutisme de l’administration va-t-il achever le club ?
Eux n’ont absolument rien à craindre. Un mois après le dépôt de bilan de la SAS (*) , les joueurs encore sous contrat avec les SRC – une quinzaine a priori – honoreront, demain, un rendez-vous avec Maître David Koch, mandataire judiciaire à Colmar, afin d’obtenir le versement de toutes leurs rémunérations jusqu’en juin 2017.
Les ex-ambassadeurs du fameux projet sur deux ans de Didier Ollé-Nicolle sont protégés par le régime de garantie des salaires, qui intervient dès lors qu’une entreprise s’effondre, sans être en mesure de tenir ses engagements.
Tous sont donc assurés de toucher, d’ici à la fin de l’été, de coquettes sommes à cinq chiffres, auxquelles il convient d’ajouter différentes indemnités (licenciement, congés payés…).

« Un massacre organisé »

Pendant ce temps-là, Gilbert Meyer, le maire de Colmar, se débat comme il peut pour réparer les bêtises de l’ancienne direction, coupable – au bas mot – d’une gestion calamiteuse. « Un massacre organisé », fulmine l’édile, sidéré de découvrir, presque chaque semaine, une mauvaise surprise supplémentaire. « Peut-être les responsables auront-ils un jour des comptes à rendre… »
L’élu ne décolère pas, car il a l’impression de s’être fait berner. Après avoir injecté dix millions d’euros pour mettre le Stadium aux normes de la Ligue 2, la municipalité récupère un club en arrêt cardio-respiratoire. Pourtant, plusieurs projets de reprise ont été déposés sur le bureau du maire, ce qui en dit long sur le degré de passion suscité par le club historique de la préfecture du Haut-Rhin.

Entente Biesheim – SRC : « Trop tard pour cette saison »

Selon nos informations, Karim Laid, le directeur de la société Oxxo, spécialisée dans l’événementiel et organisatrice du salon du tatouage à Colmar, a bel et bien proposé un organigramme, comme nous l’évoquions dans ces colonnes, au conditionnel, pas plus tard qu’hier.
Parallèlement, Marc Nagor, le boss de l’ASC Biesheim (CFA 2), milite pour une entente entre son club et les SRC, avec le soutien de Roland Hunsinger, l’ancien président colmarien. L’idée ne laisse personne insensible, mais « pour cette saison, c’est trop tard », indique José Esposito, le numéro 1 des SRC omnisports, interlocuteur privilégié de Gilbert Meyer en ces temps de crise. « Ce rapprochement est un sujet qu’il faut creuser, en étudiant les avantages et les inconvénients pour les deux entités concernées. »
Le maire, de son côté, a confirmé qu’il avait procédé à un « tour de table », mardi soir, avec « certaines personnes de confiance », dont Roland Hunsinger. Mais aussi incontournable soit-il, l’édile ne veut pas donner le sentiment de choisir lui-même la nouvelle équipe dirigeante, laquelle devra vraisemblablement obtenir l’aval de José Esposito et Albert Gemmrich, le président de la LAFA, pour reprendre le flambeau.
Cependant, rien ne permet d’affirmer, à ce jour, qu’une telle nomination est imminente. Le flou entourant le redressement fiscal (1,3 million d’euros) qui pèse sur les SRC bloque, pour l’instant, le processus de décision.
Le club a demandé à l’administration un allègement de la note et un étalement du remboursement sur plusieurs années, mais la requête reste désespérément sans réponse, faute d’interlocuteur à l’autre bout de la chaîne...

Ne pas créer de faux espoirs

Dans ces circonstances, il existe un risque réel de créer de faux espoirs, en propulsant un nouveau capitaine à la barre du bateau ivre. À quoi bon attaquer pied au plancher l’exercice 2016-2017, si c’est pour devoir tout arrêter dans quelques mois, en laissant plus de 400 licenciés sur la touche ? Inversement, l’association peut-elle raisonnablement déposer le bilan et entériner la disparition de la marque SRC (fondée en 1920), avant même d’être fixée sur le montant final de son amende fiscale ? Ces questions expliquent, à elles seules, l’attentisme actuel. Dans quelques jours, pourtant, il s’agira de prendre la moins mauvaise des décisions...
(*) Société par actions simplifiée
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Jeu 21 Juil 2016 - 21:19

Le point aux SR Colmar - Trois questions à… - Karim Laid
« Repartir sur de nouvelles bases »

Candidat à la reprise des SRC, Karim Laid (50 ans) va « déposer une offre concrète à la mairie dans les jours qui viennent ». Le gérant de la société Oxxo, spécialisée dans l’événementiel, veut « relancer le foot à Colmar ».
– Confirmez-vous votre candidature à la reprise des SRC ?
– Oui, un projet a été mis en place discrètement, dans l’ombre. J’ai derrière moi un groupe d’entrepreneurs colmariens prêts à s’investir pour sauver le club et relancer le foot à Colmar.
Nous allons déposer, dans les jours qui viennent, une offre concrète à la mairie, qui comprendra un organigramme et un programme définitifs. Par correction envers la municipalité, je ne préfère pas entrer dans le détail pour l’instant.
– Quelles sont les grandes lignes de votre projet ?
– On veut repartir sur de nouvelles bases, radicalement différentes, faire table rase du passé. Il s’agit de sortir d’un feuilleton qui n’a que trop duré. Le dossier est épineux. On est vraiment dans l’expectative par rapport au redressement fiscal (1,3 million d’euros) qui frappe le club. On entend différents sons de cloche à ce sujet. On aimerait bien sûr connaître le montant définitif de la dette, mais on a travaillé sur toutes les éventualités. Il peut par exemple y avoir une suppression de l’association, ce qui signifierait peut-être devoir redémarrer en Division 3 départementale. On s’y prépare et dans ce cas, il faudrait voir si une dérogation est possible.
Notre priorité, c’est de reconstruire un vrai club qui soit colmarien par excellence, ce qui exclut toute fusion (*).
Mais nous ne maîtrisons pas la décision finale de la municipalité.

« Je reçois énormément d’appels »

– Êtes-vous parvenu à rassembler des soutiens pour consolider votre démarche ?
– On a un peu travaillé dans l’urgence, mais on est beaucoup plus avancé aujourd’hui qu’il y a dix jours. Depuis que l’information circule dans les journaux (voir DNA d’hier et avant-hier) , je reçois énormément d’appels de gens qui ont envie de voir le foot survivre à Colmar. C’est la preuve que la volonté existe.
Pour notre part, nous n’avons rien à gagner. Nous agissons uniquement par passion.
(*) Un second projet porté par Marc Nagor, le patron de l’ASC Biesheim (CFA 2), et Roland Hunsinger, l’ancien président des SRC, préconise une entente entre les deux clubs.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   Mar 26 Juil 2016 - 21:14

Les SR Colmar n’ont toujours pas de direction L’inquiétant statu quo
L’incertitude financière bloque toujours la nomination d’un repreneur aux SRC. Alors que le groupe colmarien a attaqué sa campagne de matches amicaux, la nouvelle équipe dirigeante se fait désespérément attendre. Le point.
Marc Nagor ne lâche pas l’affaire. Le boss de l’ASC Biesheim ne veut pas entendre parler de la fin des SRC et regrette que son premier pas, en vue d’un rapprochement entre les deux clubs, ait été mal perçu. Le président rhénan, qui réside à Colmar depuis de nombreuses années, est en train de monter un dossier pour créer une société coopérative d’intérêt collectif (SCIC), qui « permettrait à tout le monde de s’y retrouver et aux clubs des SRC et de l’ASCB de conserver leur identité ».
« Cette formule, voulue en son temps par l’Olympique de Marseille (en 2013) , offrirait à chacun la possibilité de participer à la vie du club colmarien », précise Marc Nagor.

« Un vrai projet avec une nouvelle forme juridique »

L’idée, si elle venait à être retenue, donnerait l’occasion aux collectivités locales, aux entreprises et aux supporters de devenir associés et de détenir jusqu’à 50 % du capital du club. « C’est un vrai projet avec une nouvelle forme juridique, développe le patron biesheimois. Cela nous permettrait de bénéficier du mécénat et de continuer à avoir des contrats aidés. Seuls les seniors seraient concernés. »
Marc Nagor continue à marteler son credo : « Il faut essayer de regrouper les forces vives dans le Centre-Alsace. »
Mais on l’a dit, le président de l’ASCB n’est pas seul en piste. Karim Laid, le gérant de la société Oxxo, peaufine lui aussi son dossier de reprise (voir DNA de mercredi et jeudi derniers).
« Le projet est disponible, prêt à être présenté et suscite beaucoup d’engouement, soulignait hier le chef d’entreprise. J’ai sollicité un rendez-vous auprès de la mairie et de la Ligue d’Alsace. J’attends un retour. »

Marc Keller « peiné par la situation de Colmar »

Par ailleurs, des rumeurs ont prêté à Marc Keller, le patron du RC Strasbourg, l’intention de se pencher sur le malade colmarien. Le numéro 1 du Racing les a balayées, samedi à Munster, en marge du match amical de son club face à l’AS Nancy-Lorraine. Il a bien « bu un café », en compagnie de l’ancien président des SRC, Roland Hunsinger, qu’il connaît « depuis 20 ans », mais c’était simplement pour demander des nouvelles.
« La situation de Colmar me peine, confie Marc Keller. C’est un vrai problème pour le foot alsacien. Après avoir discuté avec Roland, je comprends un peu mieux. »
De là à enfiler le costume du sauveur, il y a un pas que le président strasbourgeois ne semble pas décidé à franchir.

« La nouvelle équipe dirigeante doit savoir dans quoi elle s’engage »

José Esposito, le patron des SRC omnisports, réclame lui de la patience. A priori, l’identité du repreneur de la section football ne sera pas dévoilée cette semaine. « Il y a des gens prêts à relever le défi, ne peut que constater l’ancien président du comité départemental du Haut-Rhin. Mais la nouvelle équipe dirigeante doit savoir dans quoi elle s’engage. Et pour l’heure, il nous manque encore des informations. »
Le redressement fiscal (1,3 million d’euros) qui frappe le club sera-t-il revu à la baisse ? L’administration consentira-t-elle un étalement du remboursement sur plusieurs années ? Tant que ces questions resteront sans réponse, le statu quo sera, semble-t-il, amené à se prolonger.
Mais le temps joue, incontestablement, contre les SRC. La reprise du championnat d’Excellence est programmée dans un mois et un forfait n’est toujours pas à écarter. Il y a donc urgence à fixer un cap...
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [Exc] SR Colmar   

 

[Exc] SR Colmar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 23 sur 27Aller à la page : Précédent  1 ... 13 ... 22, 23, 24, 25, 26, 27  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-