Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

  [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Mar 8 Sep 2015 - 22:01

Avant Avranches – SR Colmar,
 « Une cicatrice à vie »

Démis de ses fonctions d’entraîneur des SRC en avril dernier, Damien Ott se reconstruit à Avranches, sous l’œil bienveillant du président Gilbert Guérin. L’homme fort du club normand a découvert un coach « sur ses gardes », très marqué par sa « séparation » avec Colmar.
L’heure des retrouvailles a déjà sonné. Vendredi, à la veille de ses 50 ans, Damien Ott aura sans doute un peu de mal à contenir son émotion, au moment d’affronter Colmar, le club qui l’a débarqué il y a à peine cinq mois, après sept saisons de bons et loyaux services.
L’ex-entraîneur des SRC, désormais installé pour deux ans sur le banc d’Avranches, a choisi de rester dans sa bulle tout au long de la semaine, expliquant par SMS ne pas vouloir s’ouvrir aux médias alsaciens avant la venue de son ancienne équipe.
Pour en savoir un peu plus sur l’état d’esprit de Damien Ott, il faut se tourner vers son président, Gilbert Guérin, qui livre un témoignage d’une grande authenticité.
– Quels rapports entretenez-vous avec Damien Ott ?



– Pour être honnête, je n’ai pas encore fini de découvrir l’homme. C’est quelqu’un de secret, qui a visiblement beaucoup souffert de sa séparation avec Colmar. Il n’a pas compris ce qui s’était passé. Voilà ce qu’il m’a confié : « J’ai eu de mauvais résultats pendant deux mois et tout a été jeté. »
Il s’est fait renvoyer, alors qu’il pensait avoir la confiance de ses dirigeants. Ça l’a marqué… Désormais, il est sur ses gardes vis-à-vis du monde présidentiel. Il se méfie, à juste titre. Mais à l’inverse, moi aussi je me méfie. On s’observe…
– Que voulez-vous dire ?

– J’ai vécu une expérience similaire avec Richard Déziré, l’entraîneur dont je me suis séparé à l’intersaison.
Je lui ai donné ma confiance et je m’en mords les doigts aujourd’hui encore. Il avait construit une secte autour des joueurs et critiquait constamment les dirigeants.

« Il s’est senti trahi par des gens en qui il avait confiance »

Vous savez, mon métier, c’est entrepreneur. Je me lève tous les matins à 6h pour aller travailler. Je ne me suis pas lancé dans le football pour prendre des coups ou être mis sur le banc des accusés. Je suis là pour prendre ma part de bonheur moi aussi.
– Damien Ott vous parle-t-il souvent de son éviction de Colmar ?

– Il en parle, oui. Mais parler, c’est une bonne thérapie. Il s’est senti trahi par des gens en qui il avait confiance. Je pense qu’il gardera une cicatrice à vie. C’est notre point commun : nous sommes tous les deux des personnes meurtries, cabossées par les relations entraîneur-président.
Pour l’anecdote, je le vouvoie, alors que je n’ai jamais vouvoyé aucun coach. Mais la situation est saine.
– Êtes-vous satisfait de son investissement depuis son arrivée à Avranches ?

– Je n’ai aucun souci avec lui. C’est un garçon bien, honnête, intelligent, bosseur… Je me suis juste un peu inquiété au début, parce qu’il faisait travailler les joueurs très dur.
En 28 ans de présidence, je n’ai jamais vu une équipe travailler autant… Les mecs en ont bavé sous la chaleur et se sont un peu plaints, mais aujourd’hui, ils se rendent compte que c’était pour leur bien.
Ce qui m’a également surpris avec Damien, c’est qu’il ne paraît sûr de rien. C’est à la fois une qualité et un défaut. Mais à la limite, je préfère ça plutôt que d’avoir affaire à un personnage rempli de certitudes.
Ce coach est dans l’échange, il a besoin de se rassurer. Lundi, il s’est par exemple entretenu avec l’entraîneur de Rennes, Philippe Montanier. C’est une preuve d’intelligence. Il va chercher ailleurs les certitudes qu’il n’a pas.

« Virer quelqu’un, c’est faire soi-même l’aveu qu’on s’est trompé »

– Quels objectifs lui avez-vous fixé pour cette saison ?

– Je me suis démené pour qu’on possède le 12e budget du National (1,6 million d’euros, ndlr). J’entends donc qu’on termine 12e. En dessous, je serais déçu… C’est ce que j’ai dit à Damien : « Si vous finissez 15e , je ne suis pas d’accord, ça signifie que vous courez moins vite que moi. » On ne joue pas le maintien à proprement parler. Après, je ne peux pas non plus demander une deuxième place…
– Comment Damien Ott aborde-t-il ses retrouvailles avec Colmar,

vendredi ?

– C’est un taiseux, comme on dit chez nous. Il ne parle pas beaucoup, il agit. Il veut faire en sorte que ce soit un match comme les autres pour ses joueurs. Il ne veut pas transposer ses rancœurs sur l’équipe.
Mais il sera forcément motivé. Et moi, j’irai dans le sens de mon entraîneur que j’aime bien. Le hasard veut qu’il fête ses 50 ans le lendemain de la rencontre. C’est un petit clin d’œil de la vie…
Si on pouvait gagner face à Colmar, ce serait un grand bonheur pour moi. Une revanche sur une injustice.
– Vous estimez que Damien Ott a subi une injustice en Alsace ?
– Oui, je le pense. Dans le foot, ce n’est pas parce qu’on traverse une tempête qu’on doit tout jeter par-dessus bord. Moi, en 28 ans de présidence, je n’ai jamais viré un entraîneur.
On est toujours allé au bout des contrats et on s’est serré la main à la fin. Virer quelqu’un, c’est faire soi-même l’aveu qu’on s’est trompé, qu’on a commis une erreur…
Pour notre part, on ne s’est pas trompé en engageant Damien Ott.
Dna
M.I.B.
Joueur de Ligue 2
avatar Masculin Nombre de messages : 5152
Age : 25
Localisation : Strasbourg
Date d'inscription : 09/06/2007
Humeur : bosseur

Informations
Club préféré: Racing quand même!
Profession: Master Arts du spectacle (cinéma)

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Mer 9 Sep 2015 - 4:06

A mon avis, Ott peut en avoir gros sur la patate.
Avant, c'était contre le Racing, maintenant ce sera contre le Racing ET Colmar. Euh
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Mer 29 Juin 2016 - 2:04

Avranches : Un CV PRO arrive du Havre (off.

Après une saison passée avec l'équipe réserve du Havre, Fred Dembi va tenter de se faire une place en National la saison prochaine. 
Selon nos informations, le milieu de terrain de 21 ans, membre du Service PRO Foot-National, ancien de Quevilly-Rouen, vient de s'engager en faveur de l'US Avranches Mont-Saint-Michel. 
  Foot National :
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Mer 8 Mar 2017 - 6:15

Avranches doit patienter pour connaitre la date de son match contre le PSG
Prochain adversaire du PSG en Coupe de France, Avranches doit attendre les résultats du club parisien et de Monaco en C1 pour connaitre la date de son affrontement contre le tenant du titre.
 Avranches (N) - PSG, ce sera l'un des quarts de finale de la Coupe de France le 4 ou 5 avril. Il se déroulera bien à Caen et à 21 heures mais pour ce qui est de la date, le club manchois doit attendre de voir... si le PSG et Monaco se qualifient pour les quarts de finale de la Ligue des Champions, et le cas échéant, le moment du tirage, le 17 mars. Car les quarts de la C1 auront lieu les 11 et 12 avril. S'il devait jouer le mardi 11, le PSG souhaiterait rencontrer Avranches le mardi 4 et recevoir Guingamp en L1 le vendredi 7 avril
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Jeu 9 Mar 2017 - 9:39

Avranches - PSG, le 5 avril à d’Ornano !

La date du quart de finale entre l’US Avranches (National) et le Paris Saint-Germain (Ligue 1) a été fixée au 5 avril prochain, au stade d’Ornano de Caen.
Cela dépendait du sort du PSG en Ligue des champions. Mais suite à l’incroyable élimination des Parisiens face au FC Barcelone, mercredi soir, la date du quart de finale de Coupe de France entre le club de la capitale et l’US Avranches est désormais connue. Ce sera le 5 avril prochain, à 21 h 05, au stade d’Ornano, à Caen, comme nous l’a confié le président avranchinais, Gilbert Guérin, ce jeudi.
" La rencontre sera en plus diffusée sur France Télévisions avec, en lever de rideau, le match entre Angers - Bordeaux. Et le tirage au sort des demi-finales aura lieu dans la foulée. Pour nous, c’est parfait !, confie le président avranchinais Gilbert Guérin. On veut aussi favoriser la venue de 3 000 gamins. Après, on se heurte juste à un problème de cars…"
Ouest France
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Jeu 27 Avr 2017 - 8:58

Avranches : Un souci de qualification qui coûte cher ?
Bien parti pour valider son maintien en National, le tout après un superbe parcours en Coupe de France, Avranches va-t-il être inquiété par les instances ? C'est une possibilité. Ainsi, des réclamations ont été posées au sujet de la qualification du joueur Farnabe Julien lors des rencontres Avranches / Epinal (J24 ; 4-1) et Avranches / Béziers (J20 ; 2-1), par les dirigeants vosgiens et héraultais.
" Pour précision, à ce jour, contrairement aux propos du président avranchinais retranscrits dans les colonnes de Vosges Matin, le SAS Football Epinal n'a toujours pas reçu de notification de la part de la F.F.F faisant état d'un quelconque déboutement. Le litige est donc toujours en cours ", précise le club d'Epinal via un communiqué. Affaire à suivre donc.
 
 Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Lun 12 Juin 2017 - 21:37

Avranches : Trois recrues qui donnent le ton
Avranches a décidé de frapper fort dans ce début de mercato. Il faut dire que le parcours en coupe de France d'Avranches aide le club pour ce mercato d'été. Selon Ouest France, trois joueurs rejoignent le club normand. Deux défenseurs, Mamadou N'Diaye (Montpellier , 12 matchs en L1), Aristote Lusinga (Lorient, 1 match de L1, 3 matchs de L2) et le milieu de terrain Abdelhak Belahmeur. Ce dernier connaît bien le National pour y avoir joué avec Strasbourg. 

FootNational

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Jeu 5 Oct 2017 - 6:09

Un défenseur de Ligue 2 en prêt
Apparu à seulement deux reprises, en tout début de saison, Thibaut Cillard va quitter Tours en ce début du mois d'octobre. Du moins, pour le reste de la saison. 
Comme le révèle La Nouvelle République en ce milieu de semaine, le défenseur central de 21 ans, 61 matches de Ligue 2 au compteur, quitte une lanterne rouge pour en retrouver une autre puisqu'il est prêté à Avranches, pensionnaire de National. 
  Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Ven 26 Jan 2018 - 7:41

Avranches : Un défenseur prêté par une Ligue 1 (off.)
Passé par Sedan la saison dernière, Sega Coulibaly va retrouver le championnat de National cet hiver. 
Cette semaine, Avranches a obtenu le prêt du défenseur de 21 ans, sous contrat avec un club de Ligue 1, le Stade Rennais. Le jeune joueur, élément important de la réserve rennaise, était déjà espéré par les dirigeants avranchinais l'été dernier. 
  Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Jeu 17 Mai 2018 - 11:47

L’interview - Damien Ott quitte Avranches « Je pars la tête haute »

Toujours marqué par son limogeage des SR Colmar en 2015, Damien Ott souhaitait quitter l’US Avranches l’esprit tranquille

Au sortir d’une saison agitée mais bouclée à un excellent 5e rang du championnat de National, Damien Ott, l’entraîneur haut-rhinois de l’US Avranches, a décidé de quitter le club normand pour se lancer en quête d’un nouveau projet. Son but ? « Progresser encore » et pousser les portes du monde pro.
Au beau milieu des cartons de son prochain déménagement, et avant de filer quelques jours à Paris pour finir son BEPF (brevet d’entraîneur professionnel de football) puis dans son Alsace natale pour profiter enfin des vacances, Damien Ott a accepté de se confier. Aussi bien sur son aventure désormais achevée à Avranches que sur son avenir. Entretien.
– Damien Ott, vous venez de boucler avec Avranches le championnat de National à la 5e place, après une saison pourtant très compliquée. On vous imagine à la fois fier et lessivé, non ?
– Cette 5e place donne encore plus de valeur et de relief à la performance de tout un club. On peut tous être fier du travail accompli. La saison a été éprouvante, c’est vrai. Nous avons commencé par une sale série de sept défaites en neuf matches, si bien que nous n’avions que 13 points à la trêve. La situation était préoccupante. Elle m’a d’ailleurs rappelé ma première saison en National avec les SR Colmar. Nous étions aussi en très mauvaise posture à la trêve. À l’époque, nous avions dû recruter et chercher le déclic à Luzenac. Cette saison, c’était pareil.
À l’issue du cycle aller, on a dû revoir pas mal de choses. Notre mercato hivernal a été heureusement plus convaincant que le mercato estival. L’arrivée d’un défenseur central prêté par Rennes (Coulibaly) a changé beaucoup de choses. Et puis certaines décisions également. À l’arrivée, on a réussi un cycle retour à 30 points, ce qui fait de nous la deuxième meilleure équipe de la phase retour. Il fallait ça.

« Mon plus beau souvenir n’est pas le PSG, c’est Strasbourg »

– Votre passé colmarien vous a donc aidé…
– Complètement. Grâce à cette expérience, je n’ai rien lâché et j’ai toujours gardé l’espoir que le vent allait tourner.
– On imagine qu’à la trêve, votre poste ne tenait plus qu’à un fil…
– Évidemment et c’était tout à fait logique. Je pense que si nous perdons à Cholet (le 16 février) , le président m’écarte et prend quelqu’un d’autre. Mais il m’a confirmé dans mes fonctions pour ce match et nous sommes allés le gagner (1-3).
À partir de là, tout s’est enchaîné favorablement pour nous. Voilà à quoi tient le destin d’un entraîneur de foot. Mais je dois encore remercier le président Gilbert Guérin. Il a tenu bon lui aussi et c’était loin d’être évident. Le club lui doit tellement…
– Quel bilan tirez-vous de vos trois saisons passées à Avranches ?
– Mon bilan est très satisfaisant. Compte tenu de nos petits moyens pour le National (Avranches disposait du 15e budget du championnat, ndlr) , terminer 7e , 10e puis 5e est plus que correct. Avranches, qui est la plus petite ville du National, va rester à ce niveau pour la sixième saison d’affilée. Et ça, ça me rend fier.
– Il y a aussi cet incroyable parcours jusqu’en quart de finale de la Coupe de France et ce fameux match face au PSG en avril 2017…
– Oui, évidemment, ce parcours, ou plutôt cette aventure, c’est la cerise sur le gâteau. Ce sont des souvenirs gravés à tout jamais dans ma mémoire.
– Est-ce votre plus beau souvenir ?
– Oui, forcément. Mais mon plus beau souvenir n’est pas d’avoir joué le PSG, parce que c’était plus du spectacle qu’autre chose. C’était une fin en apothéose pour nous tous. Paris, c’était un autre univers, c’était le show-biz. Non, mon plus grand souvenir est d’avoir affronté le Racing et d’être passé. En termes de jeu, de compétition, c’était plus fort. Et en tant qu’Alsacien, c’était un sentiment unique.

« Je continue d’échanger par textos avec Emery »

– Le match face au PSG vous a tout de même permis de faire la rencontre de l’entraîneur parisien Unai Emery. Est-ce quelque chose qui vous a marqué ?
– Cette rencontre a été magnifique et tellement instructive. Elle prouve aussi qu’on peut être au plus haut niveau international et garder le sens des valeurs et une vraie humilité. Nous continuons d’ailleurs lui et moi de communiquer par textos, de façon très simple. Emery est d’une accessibilité incroyable.

« Franchir un nouveau cap »

– Venons-en à votre départ d’Avranches. Pourquoi cette décision au bout d’une saison réussie ?
– Pour deux raisons. La première, c’est que je voulais partir de façon propre. J’ai été beaucoup trop marqué par mon départ cruel de Colmar, où j’ai été viré comme un malpropre après sept années de bons et loyaux services, pour prendre le risque de revivre ça. Trois ans, c’est bien, c’est la fin d’un cycle. Là, je pars la tête haute, avec une situation sportive propre et une amitié préservée avec tous les dirigeants.
La deuxième raison, c’est que j’ai encore envie de progresser, de franchir un nouveau cap et pourquoi pas de rentrer dans le monde professionnel. Je suis parti de tout en bas et je ne compte pas m’arrêter en chemin. Je veux encore progresser. Alors, est-ce que cela se fera cette année ? Plus tard ? Je n’en sais rien. Le plus dur commence, à savoir trouver un club.
– Votre objectif est-il de trouver un club de Ligue 2 ?
– Ce serait magnifique et excitant, mais un beau projet en National, avec un club qui veut se donner les moyens de monter, pourrait également m’intéresser. Je ne ferme aucune porte. J’étudierai ce qui viendra. Et si ça ne vient pas et bien j’attendrai.
– Avez-vous suivi l’actualité du football alsacien au cours des derniers mois ?
– Bien évidemment. J’étais devant mon écran samedi dernier pour voir le Racing devant Lyon et j’étais comme un fou. Je suis heureux que le Racing se maintienne en L1. J’ai été souvent confronté à ce club, mais je lui voue un profond respect et même un véritable amour. Le RCS fait partie du patrimoine alsacien, point barre.
Quant aux autres clubs de N2 et N3, notamment haut-rhinois, j’ai vite arrêté de les suivre. Ça me frustre et ça me désole de voir tout ça. Je me pose juste quelques questions. Quand est-ce que certains se décideront enfin à confier des responsabilités à des personnes compétentes ? Quand le bon sens l’emportera ? Quand s’appuiera-t-on à nouveau sur le bon sens paysan et sur les vraies valeurs ? Bon, je préfère m’arrêter là…
– On retrouve là le Damien Ott énergique des années alsaciennes. Finalement, avez-vous changé à Avranches ?
– J’ai progressé, j’ai évolué, incontestablement. Je crois qu’à partir d’un certain niveau, un coach ne s’améliore plus forcément sur les connaissances footballistiques. Je pense que c’est davantage sur les rapports humains que l’on continue d’apprendre. Je pense notamment à la qualité d’écoute. Il faut avoir ses convictions, évidemment, mais il faut être capable de tendre l’oreille et de prendre ce qu’il y a à prendre. Je crois que j’ai réuni quelques nouvelles pièces de mon puzzle à Avranches, mais il m’en reste quelques-unes à trouver. C’est ça qui est excitant.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41657
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   Jeu 30 Aoû 2018 - 6:20

Un milieu arrive de Laval (off.)
Une saison et puis s'en va. Recruté par Laval l'été dernier, Diaguely Dabo a officiellement quitté les Tango en ce début de semaine. Il va néanmoins rester en National. 
Ainsi, le milieu de terrain de 26 ans au riche CV, ancien de Lorient, Cannes, Beauvais, Dieppe ou encore Epinal, a choisi de s'engager en faveur d'Avranches pour la saison en cours.
footnational
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: [National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel   

 

[National] Union sportive Avranches Mont-Saint-Michel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-