Déjà une grève chez les féminines