Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Copa Libertadores

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 43028
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    Dim 25 Nov 2018 - 11:13

Copa Libertadores : Boca ne veut pas jouer la finale retour et demande la disqualification de River
Boca a demandé à la Conmebol de suspendre le match et de disqualifier River Plate en raison des événements survenus samedi soir.
Nouveau rebondissement pour la finale retour de la Copa Libertadores, qui doit se disputer ce dimanche soir au Monumental (21h00). Le président de Boca Juniors, Daniel Angelici, qui estime que les conditions ne sont pas équitables, a demandé au Conmebol de suspendre le match et de disqualifier River Plate en raison des événements qui se sont déroulés samedi soir (l'attaque du bus de Boca).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 43028
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    Lun 26 Nov 2018 - 9:05

Chilavert critique violemment le président de la CONMEBOL



Le Paraguayen n'a pas du tout apprécié la façon dont Alejandro Dominguez a géré le report de la finale retour de Copa Libertadores entre Boca Juniors et River Plate.
Alors que la finale retour de Copa Libertadores entre Boca Juniors et River Plate a été reportée à deux reprises ce week-end, José Luis Chilavert n'a pas du tout apprécié les tergiversations du président de la CONMEBOL, Alejandro Dominguez, qui voulait à tout prix que la rencontre se dispute samedi, alors que des joueurs de Boca avaient été blessés lors de l'attaque de leur bus avant l'arrivée au Monumental samedi.
« Aujourd'hui, j'ai entendu ce personnage néfaste (Alejandro Dominguez) dire que le report était pour le bien du spectacle. Mais il n'a jamais évoqué les joueurs de Boca, s'est insurgé l'ex-international paraguayen et vainqueur de la Libertadores en 1994 avec Vélez. Le fait que ces êtres humains soient en vie ne les intéresse pas, c'est juste la facture qui leur importe. Dominguez était le lieutenant de Juan Angel Napout, détenu aux États-Unis pour complicité de corruption dans le cadre du Fifagate. Il démontre aujourd'hui qu'il est un incapable. »
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 43028
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    Mar 27 Nov 2018 - 10:24

La finale de Copa Libertadores entre River Plate et Boca Juniors ne se jouera pas en Argentine
 La Conmebol a annoncé ce mardi que la finale retour de la Copa Libertadores entre River Plate - Boca Juniors se jouera le 8 ou le 9 décembre. Le match ne se déroulera pas en Argentine.
La finale retour de Copa Libertadores aura bien lieu. La Conmebol, réunie mardi dans son siège, à Asuncion, au Paraguay, a annoncé que la rencontre entre River Plate et Boca Juniors se déroulerait le 8 ou le 9 décembre. Le match ne se jouera en revanche pas en Argentine.
« Il est plus prudent que le match ne se joue pas (en Argentine). La finale se jouera le 8 ou le 9 décembre, dans un lieu à définir par l'administration de la Conmebol », a indiqué dans un communiqué publié sur Twitter l'instance qui gère le football sud-américain.
Le match aller, qui s'est joué le 11 novembre à la Bombonera, le stade de Boca, s'était soldé par un match nul 2-2. La rencontre était prévue la veille, mais avait été reportée, cette fois en raison d'intempéries qui avaient rendu la pelouse impraticable. La finale retour, qui devait se jouer samedi, a été reportée jusqu'à nouvel ordre, après que le bus des joueurs de Boca Juniors a été caillassé à l'approche de ce stade.
Par ailleurs, l'entreprise qui gère le Mineirao, stade de la ville brésilienne de Belo Horizonte, a proposé cette enceinte pour accueillir la finale retour.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 43028
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    Ven 7 Déc 2018 - 9:22

Copa Libertadores : River Plate et Boca Juniors déplorent la finale de la « honte »
  River Plate et Boca Juniors ont évoqué leur déception de ne pas pouvoir jouer en Argentine la finale retour de la Copa Libertadores, en raison de la violence des hooligans argentins.
« Honte immense », « lamentable »... River Plate et Boca Juniors se sont pour une fois accordés vendredi, déplorant ensemble l'image souillée que renvoie le foot argentin avant leur finale retour de Copa Libertadores délocalisée pour cause de violences et disputée à Madrid dimanche.
À deux jours de la rencontre au stade Santiago-Bernabeu, les clubs rivaux de Buenos Aires n'ont pas eu de mots assez forts face au fiasco d'une finale sud-américaine déplacée en terrain neutre en Espagne, l'ancien pays colonisateur, après les débordements violents ayant entraîné le report de la finale retour le 24 novembre.

« Nous avons encore perdu »

« (On s'en souviendra) comme d'une honte, une honte immense pour le football argentin », a lancé le président de River Rodolfo D'Onofrio dans une interview au quotidien espagnol El Pais publiée vendredi. L'entraîneur de Boca, Guillermo Barros Schelotto, a lui aussi regretté que l'Argentine n'ait pas été capable d'organiser et d'assurer la sécurité d'un tel match.
« C'est lamentable », a asséné le technicien. « Malheureusement, nous n'apprenons pas de nos erreurs, nous les répétons sans cesse et la victime, c'est l'image du football argentin et de l'Amérique du Sud. Aujourd'hui, nous devrions être en train de parler de la manière dont River et Boca ont ramené le football argentin au sommet [...] et nous parlons de la violence. Malheureusement, nous avons encore perdu », a-t-il lancé.
Après un nul 2-2 à l'aller sur le terrain de Boca, la finale retour de la Copa Libertadores, la plus prestigieuse compétition sud-américaine de clubs, aurait dû avoir lieu il y a deux semaines au stade Monumental de River Plate, à Buenos Aires.

Des menaces de mort

Mais le caillassage de l'autocar transportant l'équipe de Boca, à bord duquel deux joueurs ont été blessés, a provoqué le report de la rencontre, puis sa délocalisation à Madrid, en dépit de l'opposition des deux clubs : River qui réclamait de pouvoir jouer à domicile, et Boca qui a exigé, en vain, une victoire sur tapis vert.
La solution d'urgence (délocalisée le match à Madrid) ne règle pas le problème de fond : en finir avec le phénomène des « Barras Bravas », ces groupes d'ultras redoutés par les clubs eux-mêmes.
« Mais pour (les exclure des stades), il faut avoir la sécurité nécessaire. Si je déclare publiquement que je ne veux plus qu'ils entrent dans le stade, ils menaceront de mort ma fille, ma femme et toute ma famille », a indiqué Rodolfo D'Onofrio, le président de River, assurant être lui-même menacé de mort par « 200 à 250 supporters de Boca ».
« Nous avons besoin de temps et de matches de haut niveau qui se jouent en Argentine ou en Amérique du sud pour démontrer que nous avons mûri. Ce qui est arrivé il y a deux semaines arrive trop souvent et c'est lamentable. Cela doit changer. Il est préoccupant qu'on ne puisse pas jouer un River-Boca en Argentine. C'est le moment de prendre des mesures », a plaidé Guillermo Barros Schelotto.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 43028
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    Lun 10 Déc 2018 - 7:29

 finale retour

Copa Libertadores
Dimanche 09 décembre 2018
  Après Prol. River Plate 3 - 1 Boca Juniors

.
     River Plate renverse Boca Juniors et remporte la Copa Libertadores
River Plate a remporté sa quatrième Copa Libertadores en renversant Boca Juniors (3-1, a.p.), au terme d'une finale retour haletante.
 Le match : 3-1 a.p.
 Une image, plutôt que des mots, résume cette finale retour de Copa Libertadores. Au bout d'un match haletant, sur un fil, l'ancien Rennais Juan Quintero a offert la victoire à River Plate contre Boca Juniors (3-1 a.p.), en inscrivant un but venu d'ailleurs : une frappe sous la barre (110e) qui a déclenché les cris des supporters de River présents au stade Santiago-Bernabeu, où la finale avait été reprogrammée après les incidents du 24 novembre, mais aussi de ceux restés à Buenos Aires, en Argentine.
River a remporté la quatrième Copa Libertadores de son histoire, la première contre son ennemi, Boca Juniors. Le match retour a été comme l'aller (2-2), magnifique et accroché. Sous les yeux de Lionel Messi et Antoine Griezmann, qui avait choisi de supporter Boca, la rencontre a d'abord été celle de l'équipe de Guillermo Barros Schelotto. En première mi-temps, les coéquipiers de Carlos Tevez ont dominé : Pablo Perez a buté sur Armani (12e, 35e), comme Dario Benedetto (35e, 39e).
Buteur à l'aller, Benedetto a récidivé : au terme d'un contre terrible, l'attaquant argentin a éliminé Maidana avant d'ajuster Armani (45e). Boca, malheureusement, a arrêté de jouer à la mi-temps. À l'inverse de River, qui s'est créé sa première vraie occasion à la 49e : une frappe du gauche de Fernandez. Formé à Boca, Lucas Pratto a égalisé au terme d'une action de grande classe (68e) entre Palacios et Fernandez, les deux meilleurs joueurs de la finale retour.
Après Quintero (110e), Pity Martinez, servi par l'ancien Rennais, a terminé le travail en marquant dans le but vide (120e). Une minute avant, Pavon avait touché le poteau pour Boca.
 Le joueur : Quintero, ce héros[

L'éclair est venu de Colombie. Juan Quintero a offert la Libertadores à River Plate d'une frappe magnifique. L'ancien Rennais, qui est prêté par Porto, n'était pas titulaire. Il a remplacé Leonardo Ponzio à l'heure de jeu, et complètement métamorphosé ses coéquipiers. Entre ses dribbles et ses frappes, pas toujours précises, le gaucher, déjà très bon à la Coupe du monde, a changé le visage du vainqueur de la Copa Libertadores.
 Le fait : Barrios gâche la fête

La tête baissée, Wílmar Barrios a quitté la pelouse de Santiago-Bernabeu sans un regard vers Guillermo Schelotto, son entraîneur. Sanctionné d'un carton jaune pour un tirage de maillot (87e), le rugueux milieu de Boca Juniors a été expulsé, pour un second avertissement, après une semelle inutile sur Palacios (93e). À dix sans sa sentinelle, Boca a énormément souffert. Avant de craquer.
equipe

.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Copa Libertadores    

 

Copa Libertadores

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: L'actualité européenne et mondiale-