Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 9 Juil 2016 - 21:40

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 9 Juil 2016 - 21:40

Carlier à Biesheim

Après la signature du jeune Baptiste Bissessur, l’ASC Biesheim (CFA 2) vient d’enregistrer la venue de Rudy Carlier (30 ans), en provenance du SC Schiltigheim (CFA 2). L’ancien Strasbourgeois a peu joué avec le club de José Guerra, mais demeure une valeur sûre pour le club rhénan, qui cherchait à renforcer son secteur offensif. L’attaquant a évolué en Allemagne lors des dernières saisons après avoir erré quelque peu en Espagne, même si son passage au Racing de Ferrol (l’ancien club d’Unai Emery, l’entraîneur du PSG) avait été ponctué de succès (8 buts en 29 matches) et en National avec l’US Créteil-Lusitanos (5 buts en 28 matches). C’est assurément une bonne pioche pour Biesheim et son coach Hervé Milazzo.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Lun 18 Juil 2016 - 9:41

Biesheim continue son recrutement dans l'optique de la saison prochaine et accueille deux nouveaux joueurs. On retrouvera à l'ASCB l'an prochain le joueur de Mulhouse membre du service PRO Foot National Said Sakhri et celui de Colmar Loris Kapp.
  Foot National :
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mer 20 Juil 2016 - 13:23


  • ASC Biesheim ( CFA 2 – Groupe D)

-20 août 2016 : Biesheim – Metz
-27 août 2016 : Schiltigheim – Biesheim
-17 septembre 2016 : Strasbourg Vauban – Biesheim
-14 janvier 2017 : Sarre-Union – Biesheim
Pour découvrir le calendrier complet de l’ASCB, cliquez sur ce lien !

.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Lun 8 Aoû 2016 - 12:40

Yoann Grosperrin s’engage avec Biesheim
A bientôt 28 ans, le natif de Belfort est de retour en Alsace. Après Sarre-Union, Mulhouse, Saint-Louis et l’ASIM, le défenseur s’est engagé avec la formation de Biesheim (CFA2), clôturant ainsi trois années en deuxième division belge (Virton et Tubize). Il était déjà sur le pré hier pour le match nul (1-1) de son équipe face au FC Mulhouse.
Alsasport
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 14 Aoû 2016 - 21:26

ASC Biesheim - Une quatrième saison en championnat de France Une opportunité à saisir
Devenue malgré elle la référence en matière de football en Centre-Alsace, l’ASC Biesheim espère être à la hauteur de son nouveau rôle en réussissant une saison pleine en CFA 2. Avant de tirer les marrons du feu ?
C’est bien connu. Le malheur des uns fait le bonheur des autres. Enfin, pas tout à fait à en croire Marc Nagor. Le président de Biesheim se réjouit de voir son club devenir la place-forte du football en Centre-Alsace mais déplore le contexte dans lequel il y est parvenu.
« Ça me ferait plaisir si ce n’était pas au détriment des SRC. Tout le monde est malheureux avec ce qui se passe à Colmar. Le club va rebondir. Guy Meyer (président du SRC) va fédérer autour de lui. »

« On aimerait accueillir plus de monde »

Le patron de l’ASCB ne manque pas non plus de rappeler que l’équipe des bords du Rhin était déjà un pôle d’attraction avant « l’épopée des Sports Réunis ».
Aujourd’hui, dans un rayon de 80 kilomètres au nord (Strasbourg) et de 45 kilomètres au sud (Mulhouse), Biesheim est le seul club évoluant en championnat de France. Une situation dont il pourrait tirer profit. À l’avenir.
« Pour nous, d’être hiérarchiquement le plus fort, ça n’a encore rien changé, confie l’entraîneur Hervé Milazzo. On va toujours travailler dur. Bon, on aimerait accueillir plus de monde. »
Le public du Stadium, sevré de matches semi-professionnels, va-t-il faire le déplacement jusqu’à la frontière franco-allemande ? « Je n’en sais rien, mais je l’espère, avoue Marc Nagor, déjà content d’avoir sa centaine de fidèles suiveurs. Les résultats, comme l’accueil, vont y être pour beaucoup. On doit être attrayant dans le jeu. »
Les deux dernières saisons de CFA2 n’ont pas été un long fleuve tranquille. Les maintiens ont été arrachés au forceps. Mais avec une intersaison moins mouvementée et un groupe qui s’est densifié en dépit d’une baisse de la masse salariale à hauteur de 20 à 30 %, Biesheim débutera son championnat, samedi face à la réserve messine, avec quelques atouts dans sa manche.
Avec l’idée de valider sa place en cinquième division le plus rapidement possible.
« On sent que le groupe a des valeurs », indique le coach. « On s’est renforcé intelligemment, les nouveaux se sont bien adaptés. Chaque joueur a aussi fait un effort financier, apprécie le président rhénan. Il y a plus de qualité individuelle que la saison passée, la concurrence est saine. Ça peut être notre année. »

Franchir un cap

L’ASCB le sait. Si elle parvient à réaliser un championnat conforme à son potentiel agrémenté de jolis parcours dans les coupes, elle pourra tabler sur sa domination territoriale dans un futur proche.
En préparation, les signes ont été plutôt encourageants avec des matches intéressants contre Saint-Louis, Raon-L’Étape et le FC Mulhouse, trois formations de CFA (1V, 1N, 1D). Le dernier nul face à Hégenheim (DH) a, lui, été plus poussif.
« Saison de transition ou pas, il y a une année à faire, rappelle Hervé Milazzo. Ce qui m’importe, ce sont les 26 matches de championnat. On aura tout le temps d’en discuter après. »
Néanmoins, le sportif pourrait permettre aux Bleus de franchir un cap dans la coulisse également.
« Sur un plan financier, c’est dur de s’aligner sur Schiltigheim ou Vauban pour recruter un joueur, soutient Marc Nagor. Aujourd’hui, monter un budget, c’est dur. On a le soutien de la Ville que je ne remercierai jamais assez. J’aimerais réussir à faire grimper le budget sponsoring jusqu’à 100 000 euros. On fait partie des dix meilleurs clubs alsaciens, la saison qui s’annonce verra plein de derbies. Tous les voyants sont au vert. Mais la vérité viendra du terrain. »
Comme toujours.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 20 Aoû 2016 - 12:36

1ere journée 2016/2017
Biesheim 2 - 0 Metz B
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 20 Aoû 2016 - 21:12

Fidèle au rendez-vous
Biesheim, dans le droit fil de sa préparation, n’a pas manqué son entrée en matière, hier, face à la réserve messine (2-0). Voilà les Rhénans parfaitement lancés dans leur quatrième saison de CFA2.
Comme en 2015, Biesheim a débuté sa saison de CFA2 par une victoire à domicile. Il y a un an, c’est Pagny-sur-Moselle qui avait bu la tasse sur les bords du Rhin. Hier, c’est une autre équipe lorraine qui a connu un sort identique. La réserve messine, qui ne manquait pourtant pas de manieurs de ballon, a été trop tendre pour résister aux coups de boutoir haut-rhinois.
Plutôt que d’attendre la fin de la première période pour enfin prendre l’avantage, l’ASCB – qui alignait trois recrues (Carlier, Sakhri, Grosperrin) au coup d’envoi - aurait dû se montrer plus efficace pour concrétiser une entame de match à sens unique. Mais ni Diana sur une reprise acrobatique (6e ), ni N’Toke sur une belle inspiration aux 20 mètres (7e ), ni Carlier sur un jeu à trois (13e ) n’ont trouvé le cadre. De quoi laisser la réserve messine revenir dans le match.
« On a réalisé une grosse entame. On a bien récupéré le ballon, on a été présent dans l’impact sans être pris à revers, énumère avec satisfaction l’entraîneur alsacien Hervé Milazzo. On a marqué à des moments clés et en plus notre gardien sort les arrêts qu’il faut. Pour un début, c’était intéressant. »

« Il y a des matches

où on a de la réussite »

Le restant du premier acte a néanmoins été bien plus équilibré avec de jeunes Grenats enfin plus entreprenants mais uniquement dangereux sur coups de pied arrêtés comme ce coup franc de Larrière bien cherché par Kehi (20e ). Mis à part sur un contre express anéanti par une faute de Muller (31e ), Biesheim a plutôt bien manœuvré. Et enfin trouvé l’ouverture sur un piqué du remuant Mastroianni suite à un centre en retrait de Wagner (1-0, 44e ).
Wagner, en bon capitaine, s’est mué en buteur juste après le repos en concluant avec intelligence en double une-deux avec Carlier qui avait surpris toute la défense (2-0, 48e ). Dès lors, Biesheim s’est désintéressé du cuir pour évoluer en contre. Avec peu de réussite. Mais dans le même temps, la réserve professionnelle n’a pas été plus inspirée malgré des occasions franches. Kehi s’est montré attentif sur la tête de Peugnet (57e ) et le tir en pivot de Larrière (73e ). Et il a été suppléé par Sakhri lorsque Diakhate a voulu profiter d’une erreur de relance de Grosperrin, qui s’est blessé à la cuisse sur cette action (58e ).
La dernière escarmouche, une double tentative de Larrière contenue par Kehi puis Wagner sur sa ligne (90e +4), n’a rien changé à l’affaire. Biesheim, à défaut d’être spectaculaire, s’est montré suffisamment rigoureux pour maîtriser sereinement les débats.
« Il y a des matches où on a de la réussite, reconnaît le capitaine, le héros du soir. Metz n’a pas fermé le jeu, il y avait des espaces, on a pris du plaisir. » Cette saison, ce ne sera pas forcément toujours le cas. L’ASCB a donc eu raison de bien en profiter.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 3 Sep 2016 - 12:08

3eme journée
Samedi le 3/09/2016
Biesheim 3 - 1 Prix Les Mezieres
.

EDIT: mettre deux fois le même score, une fois dans le championnat, une fois dans un topic club. A éviter. Merci.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 3 Sep 2016 - 21:25

À tout prix
Biesheim a enregistré, hier, sa deuxième victoire de la saison face au surprenant promu Prix-lès-Mézières. Les Rhénans ont eu le mérite de se remettre d’une égalisation tardive.
Si le football n’était qu’une histoire de séries, alors Prix-lès-Mézières était tout simplement injouable avant de se déplacer dans le Haut-Rhin. Jugez plutôt : le promu ardennais, invaincu depuis… un an en championnat, restait sur 22 victoires consécutives, dont les deux dernières acquises en CFA2 à Pagny-sur-Moselle et contre la réserve de Nancy pour son retour en championnat de France.
De quoi partir défaitiste ? Plus le genre de la maison. D’autant plus que le maintien rhénan passera par un solide parcours à domicile, qui plus est face à des concurrents directs. D’où cette entame vigoureuse, comme ce fut déjà le cas contre la réserve messine, qui a permis à Viana de rapidement se mettre en évidence. Le coup franc d’Egensperger dévié par le crâne de Solvet sera parfaitement conclu par l’ailier droit d’une frappe puissante dans un angle fermé (1-0, 12e ).

Biesheim à l’aise dans le money-time

Des circonstances de jeu qu’affectionnent les hommes de Hervé Milazzo, à l’aise lorsqu’il s’agit d’aspirer leur adversaire pour mieux piquer en contre. Une stratégie qui aurait dû porter ses fruits juste avant la pause lorsque Solvet a récupéré le cuir dans les pieds du gardien pirisien. Las, l’intérieur du pied à l’entrée de la surface n’a trouvé que la barre transversale (45e +1).
Dans l’intervalle, les visiteurs ont eu le monopole du ballon, sans trop savoir l’utiliser à l’approche de la surface, régulièrement piégés par l’alignement de la défense alsacienne. Sur le seul décalage intéressant, Houlot a trouvé les bras d’un Kéhi aux appuis tranchants (32e ).
La seconde période sera encore plus chiche en occasions nettes. Biesheim, en père peinard, a géré son affaire plutôt sereinement, misant sur les fulgurances de Solvet et Diana puis sur la puissance d’Efondja pour faire le break. D’abord sans réussite. Mais la domination territoriale du promu n’était pas non plus propice à une attaque à tout-va.
Malgré quelques absences de Muller sur son côté droit, l’ASCB s’est montrée suffisamment solide pour contenir les assauts ardennais organisés par le rapide Gonel et l’athlétique Bila. Jusqu’à ce coup de théâtre signé Merbah, auteur de la deuxième frappe cadrée des siens à la conclusion d’un contre éclair (1-1, 85e ).
Un gros gâchis ? Point du tout. Sur l’engagement, le numéro de Solvet et la pression d’Efondja ont contraint Dufour à “fusiller” Mercier (2-1, 86e ). Avant que N’Toke ne lance Efondja pour le coup de grâce (3-1, 90e +1).
« Se prendre un but sur un coup franc offensif, c’est une erreur qu’on devra encore corriger, en convient l’entraîneur Hervé Milazzo. Mais les joueurs ne lâchent rien, ils n’acceptent pas la défaite. »
Cette victoire, face au co-leader, les Rhénans la voulait en effet à tout prix.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 4 Sep 2016 - 2:36

22 victoires consécutives pour Prix ! Shocked
Sans doute un record sur les deux dernières saisons en France.
La victoire contre ce club a un "prix" élevé... ^^^

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 4 Sep 2016 - 3:43

Alors chapeau a Biesheim.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 1 Oct 2016 - 21:34

Biesheim 1 - 3 Strasbourg B
La force de l’habitude
Biesheim a concédé sa première défaite à domicile depuis sept mois en championnat, hier, contre la réserve du Racing, un adversaire contre lequel il a toujours perdu depuis son retour en CFA2.
C’est une erreur. Une de plus, une de trop qui a précipité la chute de Biesheim, courageux à défaut d’être lumineux. Mais à vrai dire, ça sentait le roussi depuis une heure déjà sur le but de Kehi quand Benkaïd a profité d’une mésentente entre le gardien haut-rhinois et Grosperrin pour subtiliser le cuir et servir en retrait Weissbeck. Le milieu ajustait la mire côté fermé pour ouvrir le score (0-1, 61e ). Enfin.
« Si on avait pu marquer plus vite, on se serait évité quelques sueurs, indique le coach bas-rhinois François Keller. Biesheim s’est métamorphosé depuis la saison dernière, si on prend un but contre cette équipe, on n’est pas sûr de revenir. Chapeau à Hervé Milazzo. Je suis content de ne pas être tombé dans le piège. »
La sanction aurait dû tomber bien plus tôt tant la réserve du Racing - renforcée par Othon, Belhameur, Pouye ou encore Benkaïd à l’expérience autre que le CFA2 – avait pris ce match par le bon bout. En asphyxiant Biesheim d’entrée de jeu, l’empêchant de sortir correctement le ballon, les hommes entraînés par le frère du président ont accumulé les occasions franches.
Caci, dans les six mètres (11e ), tout comme Othon d’une frappe tendue dans l’axe (14e ) ont fait trembler le poteau gauche de Kehi. Benkaïd avait lui aussi déjà eu envie de se signaler mais sa tête à bout portant, consécutive à un centre bien ajusté de Belhameur suite à une perte de balle de Chevrier, n’était pas assez appuyée (37e ). L’ancien des SRC (41e , 45e +1) et Weissbeck (40e ) mettaient à nouveau Kehi à contribution, mais de façon trop maladroite.
Un tombereau d’occasions qui aurait pu laisser des regrets si Biesheim avait su relever la tête. Mais dans le sillage d’une sortie en demi-teinte le week-end dernier en Coupe de France, l’ASCB a eu du mal à soutenir la comparaison. Et a aucun moment elle a paru en mesure de signer la passe de trois à domicile en championnat après ses succès devant Metz II et Prix-lès-Mézières.

Benkaïd frappe deux fois

Trop inoffensifs, les Haut-Rhinois n’ont que trop rarement eu l’opportunité de briller sur le but de Schmittheissler. Au contraire de réservistes totalement libérés une fois devant au tableau d’affichage. Les vagues rouges ont déferlé à intervalles réguliers sur le but de Kehi pas franchement aidé par la passivité de sa défense. Benkaïd, après avoir une première fois manqué le cadre (58e ), signait un doublé pour l’ensemble de son œuvre. Deux enchaînements contrôle-frappe en pleine surface (66e , 85e ) qui laissaient groggy les Biesheimois.
« Face à des joueurs offensifs de cette qualité, on a forcément eu chaud, souligne Hervé Milazzo. Ça faisait six mois (plus de sept mois en fait, ndlr) qu’on n’avait plus perdu chez nous, donc forcément la déception est grande. On a beaucoup couru après le ballon et parfois manqué de lucidité. Après, on n’aura pas toutes les semaines des équipes de cette qualité en face de nous. »
Contraint de jouer le tout pour le tout, le coach de l’ASCB a sorti ses deux défenseurs centraux pour faire entrer dans le dernier quart d’heure deux éléments à vocation offensive, N’Toke et Carlier. L’ancien Strasbourgeois réussissait d’ailleurs à alléger la note (1-3, 87e ), tandis qu’Efondja trouvait la barre sur une frappe en force alors qu’un peu de finesse s’imposait face à Schmittheissler (89e ).
Un feu de paille car, hier soir, il n’y avait vraiment pas photo entre les deux équipes. Le Racing, souverain, a fait très bonne impression. Et a poursuivi sa bonne habitude qui consiste à donner la leçon à Biesheim depuis son retour en CFA2. La série se monte à trois succès de rang désormais.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 15 Oct 2016 - 21:17

ASIM – Biesheim (1-2)
 Biesheim plus réaliste

C’est un onze local déjà en mauvaise posture au classement qui accueillait hier soir l’ASC Biesheim pour un derby riche en conséquence puisqu’à la faveur d’une victoire, la troupe de Spreng et Wursteisen pouvait recoller à ses hôtes. Il n’en aura rien été puisque Biesheim, sur deux coups de pied arrêtés a fait le break pour ne plus être rejoint.
Au début, les Orange sont les plus entreprenants, Amaouche cherche Miliani qui lui remet mais l’attaquant illzachois est trop court (7e ). Ellemaud alerte aussi Audoux, mais la reprise de la tête de ce dernier ne trouve pas le cadre.
C’est au contraire Biesheim, sur une de ses premières actions, qui bénéficie d’un corner. Sur celui-ci, la défense illzachoise repousse directement sur Bischoff en embuscade aux 16 m, la reprise du Rhénan est freinée, ce qui permet à Efondja de prendre le contrôle du ballon et de le loger sous l’infortuné Laurent qui n’avait jusqu’ici rien eu à faire : 0-1 (16e ).
Le onze local tente de refaire son handicap. En fin de mi-temps, l’égalisation aurait pu tomber, notamment avec Amaouche qui à la suite d’un slalom entre cinq adversaires se fait arrêter dans les 16 m de manière semble-t-il illicite mais non sanctionné par l’arbitre (38e ). Puis deux coups francs de Fuchs qui trouvent la tête de Miliani, mais Solvet dévie (43e ) ou encore Dassaul qui prolonge encore de la tête, Diallo se jetant comme un beau diable, mais Kehi sera sur la trajectoire (44e ).

L’apport de Moukhlil décisif

La nouvelle recrue illzachoise Moukhlil entre en piste et le jeu prend d’emblée de la vitesse. Sur son premier ballon, Moukhlil sert idéalement Diallo mais Kehi s’interpose, Fuchs reprend mais la défense biesheimoise dévie en corner (51e ). À la 55e , Fuchs sert Diallo qui se montre trop altruiste avec une passe en retrait… pour personne.
Miliani aussi tente sur coup franc d’abord à la 59e , mais la reprise d’Amaouche est encore déviée en corner puis d’une frappe à la 64e , elle aussi déviée.
Biesheim, qui a fait le dos rond, sort enfin de son camp et sur un contre, Efondja est stoppé illicitement par Bontemps aux 18 m. Viana s’élance et place une frappe imparable : le break est fait (0-2, 68e ).
Laurent s’emploie ensuite pour sauver devant Solvet, puis à la 75e , Viana offre un caviar à Efondja qui frappe largement au-dessus à 6 m du but ! Chevrier aussi, à peine entré, frappe et oblige encore Laurent à une parade (78e ).

Un but refusé

Après le penalty omis, le référé surprend l’assistance par une nouvelle décision à contre-courant : Moukhlil passe à Diallo qui marque, mais M. Roth siffle… coup franc pour Moukhlil ! Le but n’est donc pas validé ! (79e ).
L’ASIM pousse et l’apport de Moukhlil peut donner des regrets au vu de la première mi-temps.
C’est finalement dans les arrêts de jeu que les Oranges réduisent le score, Fuchs trouvant le grand Diallo qui claque de la tête le ballon hors de portée de Kehi : 1-2 (90e +2)… trop tard pour bien faire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 30 Oct 2016 - 2:50

7e journée  
Biesheim 3 - 5Pagny sur Moselle
Biesheim a sombré
Biesheim voulait se rassurer avec la venue de Pagny, qui lutte pour le maintien, mais l’ASCB s’est sabordée toute seule en ne parvenant pas à contenir les deux véloces attaquants Segbe Azankpo et Donisa.
Hervé Milazzo avait prévenu ses joueurs qu’ils devaient se méfier de la vitesse des contres Pagnotins. Et il ne faut pas attendre longtemps pour voir les difficultés rhénanes sur le côté droit de sa défense. Patin, l’ancien de Colmar, sert Segbe Azankpo dans le dos de Muller, dont le centre trouve Donisa bien seul dans la surface (0-1, 8e ). Les Rhénans assommés par ce coup du sort ne parviennent à s’en sortir et concèdent un second but copie conforme du premier. Donisa résiste à l’arrière-garde biesheimoise qui craque une seconde fois (0-2, 15e ). Un numéro de Solvet qui profite de trois contres, lui permet de servir Efondja qui sur la ligne réduit la marque (1-2, 22e ). Biesheim pousse mais sans réel danger pour l’arrière-garde adverse, et reste d’ailleurs sous la menace des Pagnotins qui vont tromper l’infortuné Kehi qui s’incline une troisième fois sans avoir eu à faire le moindre arrêt. Au départ, on retrouve Donisa qui sert dans la surface Segbe Azankpo (1-3, 39e ) pour le but du break.

Cruelle défaite

L’entrée du jeune Julien Jacquat (U19) pour l’ASCB va changer la donne et offrir un nouvel élan à ses coéquipiers. Le meneur de jeu est trouvé sur un côté et son centre dans la surface millimétré profite à Bischoff qui ne se pose pas de question (2-3, 63e ). La tête de Chevrier sur le corner de Viana est bien proche de ramener les deux équipes à égalité.
C’est sans doute le tournant du match car Pagny profite d’une magnifique passe de Lider pour Segbe Azankpo, Muller en difficulté sur cette rencontre accroche l’attaquant dans la surface. Donisa réalise le triplé en trompant Kéhi (2-4, 78e ). Une frappe de Denay de 20m trompe le portier local et offre une avance confortable (2-5, 87e ).
Biesheim repart de l’avant et Solvet frappe, Schwenck repousse dans les pieds d’Efondja qui conclut (3-5, 88e ).
Cruelle défaite pour Biesheim qui va devoir réapprendre à gagner et vite si possible.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mer 16 Nov 2016 - 9:03

Un défenseur CV PRO arrive d'Allemagne
Septième du groupe D de CFA2 après huit journées, Biesheim a décidé de muscler son secteur défensif. En effet, l'ASCB vient de faire signer Joe Junior Obosso.
Le défenseur central de 23 ans, 1,93m, membre du Service PRO Foot-National, arrive d'Allemagne. Présélectionné avec les U21 du Congo, il a débuté avec Tocry ou encore Vincennes et va tenter de réussir son retour en France, en CFA2. 
 Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 19 Nov 2016 - 21:28

Biesheim – Sarreguemines (3-1)
 Retour de flamme

Battu lors de ses trois dernières sorties à domicile, Biesheim a remis la marche avant contre Sarreguemines. Deux buts, à l’heure de jeu, ont suffi aux Rhénans pour dessiner leur quatrième succès de la saison.
Après trois défaites consécutives à domicile – deux en championnat (Racing II, Pagny-sur-Moselle) et une en Coupe de France (Kronenbourg) –, Biesheim avait l’ambition de retrouver des couleurs sur sa pelouse et ainsi repartir de l’avant en CFA2. Face aux ambitieux Sarregueminois, trois points devant au classement, l’ASCB ne s’est pas démontée même si elle n’a pas livré son match le plus abouti.
Son début de partie est plutôt saignant. Efondja, par deux fois, a la possibilité d’ouvrir le score mais il est repris par Benichou au point de penalty (5e ) avant de couper un centre de Sakhri sans attraper le cadre (10e ). Le premier quart d’heure voit les Rhénans trouver les décalages sur les côtés et les centres affluer dans la surface mosellane, sans réussite.
En face, les réactions sont sporadiques. Une main de Chevrier dans les seize mètres aurait dû être sifflée sur une frappe de Metin (7e ). Quant à M’Barki, qui avait tant fait de mal au Soleil Bischheim en Coupe de France il y a deux semaines, il envoie son ballon juste au-dessus de la transversale de Kéhi sur ce coup franc aux vingt mètres (21e ).

« Il faut être intraitable à domicile »

L’emprise progressive des Faïenciers sur la rencontre ne débouche sur rien de bien tranchant. Le rythme de la première période baisse d’ailleurs en intensité jusqu’à ce ballon perdu par Barry qui permet à N’Toke de partir en contre, de crocheter Benichou et de donner un caviar à Viana dont le sang-froid glace Trimborn (1-0, 35e ).
A peine le temps de lever les bras que le même Benichou profite de la mauvaise sortie de Kéhi sur le coup franc de Karayer pour ramener son équipe à hauteur (1-1, 37e ).
« Malgré l’égalisation rapide, on ne s’est pas désorganisé comme face à Pagny. On a su se montrer solide en défense et on a eu une belle présence devant le but, souligne l’entraîneur maison, Hervé Milazzo. On voulait vraiment renouer avec la victoire chez nous. »
Cela s’est vu au cours d’une seconde période qui sera de bien meilleure facture pour les Rhénans. Plus entreprenants, plus agressifs aussi, ils mettent sur le reculoir des Lorrains qui vont accuser le coup aux alentours de l’heure de jeu. Et pourtant, c’est bien Ba qui avait eu auparavant une énorme occasion pour placer les siens devant au score, mais sa reprise à bout portant était complètement dévissée (47e ).
Biesheim, plus en jambes, va faire le break en deux minutes. Efondja profite d’abord d’une remise inspirée de la tête de Solvet, bien servi par Viana, pour placer le cuir hors de portée de Trimborn depuis l’entrée de la surface (2-1, 62e ). Les rôles seront inversés dans la foulée lorsque, sur une ouverture de Viana, Efondja résiste au retour de Barry pour trouver Solvet, esseulé dans l’axe, qui fait la différence en deux temps (3-1, 64e ). Un coup de massue sur la carafe des Faïenciers qui ne s’en remettront jamais.
Biesheim, en gérant à sa main la fin de match, se montrera encore le plus dangereux. La frappe de Lauffenburger claquée par Trimborn (74e ), comme la tête de Chevrier (84e ) ou le raid de Carlier (90e ), aurait pu donner au score des allures de correction.
Sans faire la fine bouche, les Alsaciens se contentent allègrement de cette quatrième victoire de la saison qui leur permet de se positionner dans le ventre mou du championnat. « Quand on joue le maintien, il faut être intraitable à domicile, avance Hervé Milazzo. Par rapport à notre objectif, on est dans les clous. L’an dernier, on avait neuf points à la trêve. Mais on ne va pas s’enflammer. » Après ce retour de flamme à domicile, ce serait dommage…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 26 Nov 2016 - 21:49

Biesheim 1 :

Lunéville 0 :

Carlier a surgi
Biesheim a signé une deuxième victoire consécutive à domicile en prenant le meilleur sur une équipe de Lunéville compacte et guère transcendante.
Face à un bloc très bas, il fallait pour l’ASCB s’armer de patience pour trouver l’espace qui permettrait d’ouvrir la marque.
Comme souvent dans ce genre de rencontre cadenassée, il faut s’en remettre aux phases arrêtées. À ce petit exercice, David Viana, peu en réussite hier soir, dépose enfin le cuir sur la tête de Carlier, son partenaire.
L’un des premiers ballons de l’ancien professionnel strasbourgeois termine au fond des filets d’un Bracigliano, ancien joueur de haut niveau lui aussi, enfin battu (1-0, 74e ).
Les joueurs de Milazzo ont eu la maîtrise des débats pendant les quarante-cinq premières minutes, mais ils n’ont pas réussi à prendre à défaut Bracigliano qui a dû s’employer sur une frappe d’Efondja, puis dans la foulée sur la tête de Solvet qu’il “claque” superbement (20e ).
Après avoir dominé la première période, les “Rhénans” ont besoin de souffler et les Lunévillois en profitent pour se montrer sur le but de Kehi.
L’ancien du Racing démontre tout le talent qui est le sien en remportant son duel sur une tête d’Uhlrich qui se dirige sous la barre (59e ).
Le rythme de la rencontre est plaisant, mais les spectateurs ont peu d’occasions à s’enthousiasmer devant les frappes au but.

L’importance du banc

Finalement, c’est comme souvent sur un corner très bien déposé dans la boîte par Viana, que Carlier dévie de la tête et trompe, enfin, Bracigliano (1-0, 74e ).
« C’est le banc aujourd’hui et notamment Rudy Carlier qui nous débloque la situation, se réjouit Ludovic Chevrier, capitaine exemplaire. Cela fait quelques semaines que nous travaillons les coups de pied arrêtés. »
Il y aura bien un dernier avertissement sur la cage de l’ASCB, mais le rassurant Kehi repoussera du pied la tentative de Caromel (90e +3).
Ce petit but suffit à offrir trois points précieux à des “Rhénans” qui restent au pied du podium et qui vont pouvoir se rapprocher de l’objectif des vingt points dès la semaine prochaine.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Jeu 15 Déc 2016 - 21:18

Le patient congolais
Arrivé en catimini durant le mois d’octobre à l’ASC Biesheim, Joe Obosso (23 ans) espère faire son nid au sein du club rhénan.
L’aventure à Biesheim , pour ce défenseur à l’impressionnante carrure (1,93 m, 88 kg), a débuté dans le club du président Marc Nagor par une rencontre de coupe, avec l’équipe ‘‘deux’’, remportée à Rouffach (6-1).
Après avoir pas mal bourlingué, le jeune homme entend se poser et désire s’inscrire dans la durée car son parcours est semé d’embûches, lui qui est passé par le club du SV Oberachern, en Oberliga.

Désillusions à Bruxelles et Sedan

« J’ai voulu en partir car l’ambiance n’était plus vraiment bonne, raconte-t-il. Il y a eu un changement de président, il a ramené des joueurs de Croatie. Les meilleurs ne jouaient plus et c’est devenu tendu dans le vestiaire. »
Son parcours de globe-trotter l’amène alors à effectuer des essais un peu partout à travers l’Europe et notamment du côté de l’équipe du RWS Bruxelles.
« J’avais un contact là-bas mais le club a été privé de montée en première division, avant d’être rétrogradé. J’ai été au CS Sedan-Ardennes pour trois jours d’essais. Cela avait été concluant et on devait finaliser mais les Sedanais ont eu un souci en interne avec le départ de Roger Lemerre, du coup c’était un peu le “bric-à-brac”. »
Les désillusions se succèdent pour le Congolais qui ne peut être pris par Lunéville, faute de budget. Finalement, c’est un concours de circonstances qui va le faire signer à Biesheim.
« J’habite en dessous de chez Vauvenargues Kehi (le gardien de l’ASCB) et il m’a dit de venir à l’entraînement, sourit-il. Ici, j’espère parvenir à apporter ma pierre à l’édifice. Le coach me fait jouer avec la “deux” pour me relancer. »
Le staff technique de Biesheim a été séduit par ses qualités. « Il est puissant et athlétique, mais il doit encore travailler tactiquement et physiquement », concède l’entraîneur Hervé Milazzo.
Son adjoint, Christophe Burquier, reconnaît que le jeune homme « doit encore travailler pour prétendre un jour jouer en équipe ‘‘une’’ ».

« Je connais mes capacités »

Pour l’heure, le Congolais est encore en manque de rythme. « Je n’ai pas fait de préparation cet été, du coup c’est un peu dur, concède-t-il. Il faut relancer la machine. Le fait de ne pas signer à Sedan m’a mis un coup au moral. Mais je connais mes capacités et je sais ce dont je suis capable. »
Le défenseur, qui est né au Congo mais a grandi en France depuis l’âge de cinq ans, a une flamme intérieure qui crépite. « Mon père était Congolais et il est mort pour le Congo, dit-il. Cela me tient à cœur de réussir dans la vie. »
Si Joe Obosso ne devrait pas être dans le groupe de Biesheim qui va affronter Forbach, ce samedi, il se montrera patient en attendant que son tour vienne.
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 17 Déc 2016 - 21:34

12e journée
Samedi le 17/12/2016

Biesheim 2 - 3 Forbach
Biesheim se saborde
Pour son dernier match de l’année, Biesheim en a été quitte, hier, pour une grosse désillusion face à Forbach. Incapables de dominer une faible lanterne rouge, les Rhénans ont bêtement terni le bilan de leur première partie de saison.
La réception de Forbach sonnait comme une promesse. Celle de pouvoir, vraisemblablement, fêter Noël avant l’heure contre la lanterne rouge à l’agonie depuis sa victoire inaugurale à Haguenau (cinq points en dix matches). Pour profiter pleinement de la trêve, Biesheim n’avait plus qu’un coup de rein à donner pour atteindre son objectif (20 points) et aussi faire oublier la déculottée subie une semaine plus tôt dans le nord de l’Alsace, contre le FRH (4-0).
Le début de match a lui aussi sonné comme une promesse. Celle d’une balade alsacienne contre une formation des plus limitées dans son expression, essentiellement venue défendre dans son 5-3-2.
L’ouverture du score précoce des Rhénans est d’ailleurs allée en ce sens. La tête d’Efondja, sur un centre de Finance, a heurté le poteau de Cappa qui a renvoyé bien malgré lui, du genou, le cuir dans ses propres filets (1-0, 8e ).
La nette domination haut-rhinoise durant la première demi-heure aurait dû trouver son prolongement au tableau d’affichage. Mais Efondja n’a pas cadré, seul au point de penalty (17e ), et les coups francs qui ont amené une pluie de ballons dans la surface mosellane n’ont que trop rarement été dangereux. Suffisant pour laisser en vie Forbach.

Un penalty qui aurait pu tout changer

Une mauvaise appréciation de Carnovale, sur un coup franc indirect assez lointain, a d’abord coûté l’égalisation à l’ASCB (1-1, 35e ). Dans la foulée, un contre visiteur a montré la soudaine fébrilité de la défense rhénane. Carnovale a remporté son duel face à Bourtal mais Osmani avait suivi (1-2, 40e ).
« On a le match complètement en main, on a même deux balles de deux à zéro. On a la maîtrise mais on ne fait pas preuve d’efficacité contrairement à notre adversaire, pouvait pester le coach Hervé Milazzo. Ça s’est joué sur des détails qui n’ont pas tourné en notre faveur. »
La seconde période a, à son tour, sonné comme une promesse. Celle de la rébellion des Bleus. Le penalty obtenu rapidement par Efondja aurait dû en être l’acte fondateur mais Wagner n’a trouvé que les gants de Cappa (47e ).
Un nouveau coup dur qui a mis la tête sous l’eau à une formation alsacienne volontaire mais de plus en plus brouillonne. L’étincelle qui a jailli des pieds de Viana (65e ) a provoqué un nouvel incendie, à l’issue d’un contre, de l’autre côté du terrain. Carnovale a fait barrage à Assou, mais Osmani traînait encore par là (1-3, 66e )…
La réduction du score tardive d’Efondja, après une première tête de Carlier (2-3, 79e ), ne sera, elle, le signe d’aucune promesse. Si ce n’est celle d’aviver une légitime frustration. Car le mal était déjà fait. Et les dernières ruades de Bischoff (90e +3) et Jacquat (90e +4) n’y ont rien changé.
« Il n’y a pas encore le feu, on garde une marge sur les équipes relégables, préférait tempérer Hervé Milazzo. Mais quand on a la possibilité de se donner de l’air, il faut le faire. Il va falloir se remettre d’aplomb. »
Après la trêve, il sera toujours temps de renouer avec les belles promesses qu’ont fait naître l’année 2016…
dna
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 11 Fév 2017 - 21:35

Biesheim - SC Schiltigheim (1-2)
Le leader a souffert

Schiltigheim reprend sa marche en avant après deux défaites consécutives. Mais que cela fut difficile sur la pelouse d’une équipe de Biesheim qui s’est bien défendue.
Meilleurs techniquement, les Schilikois ont mis le pied sur le ballon et Biesheim s’est d’abord évertué à bien défendre.
Les Rhénans peuvent d’ailleurs remercier Carnovale qui va superbement remporter son duel face à Imbs (20e ). Ce diable d’Imbs va ensuite tirer au but, mais la main de Chevrier dans la surface freine le ballon. Paul transforme le penalty (0-1 ; 29e ). Biesheim n’a toutefois pas le temps de douter et sur un corner parfaitement frappé par Miliani, Grosperrin, libre de tout marquage, trompe Gauclin de la tête (1-1 ; 36e ). Un but concédé qui a pas mal contrarié José Guerra. « Nous savions que cela allait être compliqué, car nous n’avons pas marqué sur nos premières occasions. Ensuite, nous n’avons pas été agressifs, ce qui leur a permis de revenir au score. »
Ses joueurs ont pourtant eu plusieurs situations intéressantes. Lancé dans la profondeur, Imbs élimine Carnovale avant de voir sa frappe être sauvée sur la ligne par Chevrier (37e ).

La frappe de Genghini

fait mouche

Finalement, il faut attendre un nouveau coup de pied arrêté pour les voir forcer la décision. Un coup franc de Paul revient sur Genghini, dont la frappe instantanée termine sous la barre de Carnovale (1-2 ; 55e ).
« J’avais dit à mes joueurs que le match allait se jouer sur des détails, se désole Hervé Milazzo, le technicien de l’ASCB. C’est frustrant, car nous avons fait jeu égal avec notre adversaire. Mais au final, nous perdons. Je ne peux pas reprocher grand-chose à mes joueurs. »
Et le coach de se souvenir de cette grosse opportunité qu’Efondja a eu. Après une longue course, son tir est repoussé une première fois par Gauclin. Alors que le portier est au sol, le même Gauclin parvient à détourner le second tir du bout du pied (61e ). « C’est le tournant du match », selon le coach local. Face à un adversaire invaincu à l’extérieur, la mission paraissait compliquée et cela a obligé les Rhénans à sortir et à se porter vers l’avant.
Ce qui n’a pas déplu à José Guerra. « Au nombre d’occasions, nous méritons d’être devant. À domicile, nos adversaires mettent le bus devant leur but et nous encaissons toujours des buts en contre dans les dernières minutes. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 18 Fév 2017 - 21:11

Biesheim - Vauban (0-0)
Vauban rate le coche


Vauban a été maître du ballon , hier à Biesheim, sans pour autant se montrer efficace. Résultat : un match nul et vierge n’arrangeant aucune des deux équipes qui tournent au ralenti en CFA2 depuis plusieurs mois.
On ne sait pas si c’est le fait d’être à un jet de pierre de Neuf-Brisach mais Vauban s’est montré particulièrement à son aise, hier, sur les bords du Rhin.
La citadelle bas-rhinoise est restée imprenable pour la première fois depuis près de six mois et ses deux premiers matches de la saison (victoire à l’ASIM et nul contre Pagny-sur-Moselle).
Cependant, plus que la solidité défensive face à une équipe de Biesheim peu entreprenante, voire « médiocre techniquement devant », selon son coach Hervé Milazzo, c’est l’inefficacité en attaque des visiteurs qui a retenu l’attention.
Avec un troisième nul consécutif en déplacement, les Pierrots n’ont pas fait une mauvaise affaire. Cela, c’est pour le verre à moitié plein. Car la troisième victoire de la saison, la première depuis le 15 octobre, n’a jamais paru aussi proche. Notamment durant les cinq premières minutes de la seconde période lorsque les actions chaudes se sont enchaînées sur le but de Carnovale.
Le portier rhénan s’est montré attentif sur les tentatives de Tine (46e ) et Kateb (50e ). Et lorsque Cherief a placé une frappe rasante sur le deuxième temps d’un coup franc, Wagner était bien placé pour empêcher le ballon de rentrer (48e ).
Malgré une très nette domination après le repos, Vauban ne se montrera plus aussi dangereux en dépit de centres à répétition dans la surface haut-rhinoise.

« La réussite finira bien par revenir »

« On a fait un match solide mais on s’est montré bien trop inefficace car c’était possible de prendre trois points ce soir (hier) , pouvait pester l’entraîneur strasbourgeois Djamel Ferdjani. On n’est pas mort, on vendra chèrement notre peau même si dans notre situation il nous fallait une victoire. »
Les Pierrots, dont trois recrues (Cherief, Fanchone, Kateb) ne jouaient que leur deuxième match pour leurs nouvelles couleurs, avaient déjà loupé le coche au cours d’une première période très peu rythmée. Bien lancé par Cherief, Djafaar avait ainsi fait une passe à Carnovale plutôt que de tenter de le tromper lors de leur duel (33e ).
Entre deux équipes en quête de certitudes, la rencontre n’a jamais atteint des sommets d’intensité. Sans prise de risque de part et d’autre, les deux blocs ont assez facilement manœuvré pour contrôler chacun leur moitié de terrain.
Vauban, handicapé par les blessures et contraint de composer avec des remplaçants juvéniles (trois U19), n’a pu chercher une solution sur le banc. Pas plus que son adversaire d’ailleurs.
Et les rares fois que Biesheim s’est enhardi, les contres strasbourgeois ont toujours fait planer une menace certaine. El Jadeyaoui a d’ailleurs cru libérer le promu en toute fin de match. Bien lancé en profondeur, son dribble sur Carnovale lui a ouvert le chemin du but que lui a finalement refermé Chevrier, qui en est désormais à son troisième sauvetage sur sa ligne en deux matches (84e ).
« Si on arrive à rester costaud sur la durée, la réussite finira bien par revenir, voulait croire Djamel Ferdjani. On travaille notre animation offensive. On manque encore un peu d’intensité. Mais ce point qu’on vient de prendre, il sera peut-être important à la fin de la saison. Il faudra déjà le bonifier à domicile face à Lunéville, un concurrent direct. »
Vauban compte bien façonner son maintien pierre après pierre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 11 Mar 2017 - 21:18

Biesheim     2 - 1    Illzach Modenheim   
Biesheim rit, l’ASIM pleure
Biesheim a pris dix points d’avance sur l’ASIM qui va devoir se faire du souci dans sa lutte pour le maintien.
L’ASIM , bien en place avec sa défense à cinq, va se faire une grosse frayeur sur une main de… Brini. Le penalty logique est botté par Viana, mais son tir à mi-hauteur est idéal pour les phalanges de Laurent. Wagner, qui a suivi, loupe le cadre (7e ).
Les duels sont légion au milieu de terrain et, peu à peu, les Illzachois profitent des espaces. La plus belle situation est pour les hommes de Spreng. Mais Fuchs, suite à cet énorme loupé à deux mètres du but, ne parvient pas à convertir l’excellent centre de Ellemaud (32e ). Fuchs va ensuite décocher une frappe qui flirte avec la lucarne de Carnovale (34e ).
Biesheim est proche de prendre l’avantage sur un bon travail de Viana, mais Houssin sauve devant Efondja (39e ).

Le doublé d’Efondja

La seconde période sera toujours aussi équilibrée et débute bien pour les joueurs de Milazzo. Le centre de Finance est dévié par MBani, Laurent, qui veut récupérer le ballon, est devancé par la tête de David Efondja qui ouvre la marque (1-0, 56e ).
Les joueurs du président Schirck ne vont pas longtemps douter. Sur un coup de pied arrêté, Fuchs sert au second poteau Mbani qui égalise logiquement (1-1, 63e ).
« Nous avons manqué de présence et de lucidité sur l’égalisation, concède Hervé Milazzo. Mais nous avons eu le même cas de figure dans la zone opposée. »
Les phases arrêtées sont source de problèmes cette saison à l’ASIM et cela va se payer cash. Sur un corner de N’Toke, dévié au premier poteau par l’omniprésent Finance, Efondja, au second poteau, trompe Laurent au milieu une défense attentiste (2-1, 77e ).
Ce but a eu le don d’énerver le président Roger Schirck. « Comment voulez-vous vous en sortir lorsque vous commettez des erreurs comme celle-là. Le coach avait pourtant insisté sur les coups de pied arrêtés. »
Une frappe de Viana permet à Morgen (qui a remplacé Laurent, blessé sur le premier but) de se détendre pour détourner le ballon qui filait sous sa barre (82e ).
C’est bien Biesheim qui s’approche à grands pas du maintien, son objectif avoué du début de saison.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mer 15 Mar 2017 - 23:17

 Mercredi 15 mars 2017 
 Strg Kronenbourg  2-1  Biesheim
Kro’ refait le coup !

Décidément, Biesheim n’y arrive pas face à Kronenbourg. Évoluant à l’échelon supérieur, les hommes d’Hervé Millazo ont concédé une nouvelle défaite face aux Strasbourgeois cette saison, après celle du 23 octobre lors du sixième tour de la Coupe de France (0-2 ap).
Pourtant, tout avait bien commencé pour les Rhénans. Après un léger round d’observation, Miliani ouvre le score rapidement d’une frappe croisée à l’entrée de la surface (0-1, 7e ).

Récital d’Abdessadki

Loin de se laisser abattre, les locaux réagissent rapidement, et de fort belle manière. D’une ouverture à une touche, Abdessadki trouve qui Khedir dans le coin de la surface. Ce dernier loge le ballon en lucarne d’une merveille de demi-volée (1-1, 14e ).
Sur sa lancée, Kronenbourg va se créer une multitude d’occasions mais Carnovale repousse tout. Jusqu’à la mi-temps, Biesheim va plier sans rompre.
Au retour des vestiaires, les visiteurs se montrent davantage dans le jeu. Profitant d’un mauvais renvoi du gardien, Ntoke exécute un lob presque parfait, qui va venir s’écraser sur la barre transversale (58e ). C’est le tournant du match.
Dans la foulée, sur un contre, les Blancs se retrouvent à trois contre un. Abdessadki ajuste tranquillement le portier adverse pour offrir l’avantage aux siens (2-1, 60e ).
Le milieu de terrain, excellent tout au long de la rencontre, surprend tout le monde en trouvant la lucarne sur un coup franc à 35 mètres plein axe, qui semblait anodin (3-1, 69e ).

« Je suis fier de mes partenaires »

Le match est plié, de quoi satisfaire le héros du soir. « Je suis fier de mes partenaires. Nous sommes dans la continuité de ce que nous faisons depuis quelque temps. Quand on produit un football de ce type, on n’a rien à envier à des équipes de CFA 2 », affirme l’ex-international marocain.
Après cette belle prestation, difficile de le contredire…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Lun 20 Mar 2017 - 4:55

Pagny-sur-Moselle - Biesheim (0-0)
 Un bon point de pris

Quasiment acculé sur son but pendant la première période, Biesheim a été un peu plus entreprenant en deuxième mais peut se satisfaire de ramener un point de Pagny.
 
Forts de leurs deux victoires consécutives , les Haut-Rhinois de Biesheim avaient beau se présenter à Pagny avec le sixième rang au classement, les Pagnotins, qui restaient sur quatre défaites d’affilée les amenant à flirter avec la zone dangereuse, tentaient de les prendre à la gorge d’entrée. Les visiteurs ne passaient ainsi pour la première fois la ligne médiane qu’au quart d’heure de jeu et Ntoke envoyait sa reprise sur corner nettement hors du cadre (15e ).

« Pas forcément venu pour cela »

Pour autant les Lorrains n’étaient pas précis dans leurs intentions et, quand ils l’étaient un peu plus, Carnovale était présent sur les tentatives, comme il l’avait été dès la 6e. Les Alsaciens passaient donc la majeure partie des quarante-cinq premières minutes dans leur camp. Mais ils mettaient le nez à la fenêtre juste avant la pause sans que Jacquat ou Ntoke ne parviennent à en profiter. Ils étaient également plus entreprenants en deuxième période. Sans réellement inquiéter Delafraye pour autant, le gardien devant surtout capter quelques centres bien envoyés par Sakhri (56e ), Bissessur (80e ) ou Jacquat (81e ). Le ballon circulait toutefois sur tout le terrain. Même si la plus belle occasion était pour Zimmer, qui voyait sa tête sur un coup-franc de Denay, dégagée d’une claquette par Carnovale (84e ), Biesheim restait solide jusqu’à la fin et peut savourer ce point.
« C’est un bon point de pris », souriait l’entraîneur alsacien Hervé Milazzo après les débats. « On n’était pas forcément venu pour cela mais c’est très bien. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 25 Mar 2017 - 22:17

Biesheim - Nancy II (1-3) -
Football Cruel pour Biesheim

Biesheim peut nourrir des regrets au regard de sa prestation et aurait du s’imposer mais les erreurs ont plombé les rhénans.
Biesheim se tire une balle dans le pied d’entrée de match sur un corner que convertit au second poteau Fischer (0-1, 2e ). Sonnés d’emblée par ce but, les joueurs d’Hervé Milazzo vont repartir de l’avant et se montrer menaçants à de nombreuses reprises sur le but de Brays. Le gardien doit s’imposer sur une tête de Finance (10e ). Brays qui va gêner ensuite Efondja juste avant sa frappe consécutive au bon travail de Miliani (27e ). Mais lorsque le cerbère commet une petite faute de main, c’est Bidounga qui sauve devant Mastroianni (30e ).
Le match alerte atteint une qualité de jeu rarement vue cette saison. Viani frappe, Brays repousse dans les pieds de Mastroianni. Le portier se relève vite et évite le but rhénan (35e ). À l’opposé un « caviar » déposé par Bassi est repris de la tête par Bidounga mais sa course s’arrête sur le poteau de Carnovale (38e ).
Les hommes les plus en vue côté nancéien Bidounga et Brays seront fautifs sur l’égalisation rhénane. Au départ un centre de Viana est dévié par Bidounga et revient sur la tête de Jacquat qui suite à une légère faute de main du gardien termine sa course au fond des filets (1-1, 46e ). Ce n’est que justice comme le souligne Hervé Milazzo « c’est logiquement que nous revenons au score. » Dans leur temps fort l’ASCB aurait pu doubler la mise sur une belle reprise de Mastroianni mais Brays repousse (54e). Un jeu de billard aurait pu sourire aux Rhénans mais Brays s’interpose du pied (62e).

« Une grosse déception »

Le premier avertissement sera l’œuvre du duo Bassi – Bassouamina mais Carnovale sort à propos (66e ). Le second sera fatal. Une série d’approximations voit Dembele être séché dans l’angle de la surface par Chevrier. L’attaquant se fait justice lui-même (1-2, 71e ). Le dernier but en contre de Bassouamina, parti à la limite du hors-jeu, sera fatal à des Rhénans qui ne méritaient pas cela (1-3, 81e ). « C’est une grosse déception car on a produit du jeu, il ne nous manquait que la finition, se désole le technicien local. C’est les détails qui ont fait la différence. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 15 Avr 2017 - 22:09

Lunéville – Biesheim (2-1)
Biesheim a cédé

Pourtant devant à la pause, Biesheim s’est finalement incliné hier à Lunéville.
La soirée avait bien débuté  pour Biesheim. Sur un centre de Viana venu de la droite, le ballon file au deuxième poteau où Nigel Solvet trouve le montant droit de Bracigliano. On retrouve Solvet quelques minutes plus tard pour un nouveau tir, arrêté cette fois par le gardien Lunévillois. Ensuite, Solvet prolonge un long dégagement biesheimois en direction d’Efondja. Bracigliano repousse la frappe de ce dernier, mais David Viana a bien suivi et permet aux visiteurs d’ouvrir le score (0-1, 32e ). Mais la seconde période est d’une tout autre physionomie.

Un second acte haché

Dès la reprise, les joueurs d’Eric Braun se montrent plus offensifs et prennent l’ascendant sur leur adversaire. Bakkass et Angioni Noirez combinent bien côté droit avant de centrer à destination de Duminy. Seul au point de penalty, l’avant-centre lunévillois a tout le loisir de contrôler la balle et de tromper le gardien alsacien (1-1, 51e ). Le match est ensuite le théâtre de beaucoup de fautes. Lunéville en profite, peu après l’heure de jeu. Servi en profondeur par Duminy, Asbabou s’infiltre dans la surface de réparation adverse et obtient un penalty. Remy Uhlrich trompe Carnoval pour offrir la victoire à son équipe (2-1, 64e ).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 30 Avr 2017 - 11:04

Forbach 1 - 3Biesheim
Le maintien en poche
Biesheim a réussi une performance déterminante à Forbach. La victoire signée en Lorraine est tout simplement synonyme de maintien.

La première velléité locale passée, le début de la rencontre a pris des allures d’une âpre lutte dans l’entrejeu. Affectant autant le niveau technique que le rythme. Bien regroupés devant leur gardien, les Alsaciens contiennent une attaque mosellane discrète. Si bien que les occasions ne sont pas légion, malgré ce beau coup franc d’Assou (12e ).
La poussée locale s’estompe et Efondja répond sur une rentrée en touche sans plus de succès (18e ).
Les Alsaciens sortent progressivement de leur torpeur à l’approche de la demi-heure. Le premier corner visiteur, bien brossé par Miliani, ne trouve pas preneur puisqu’il file devant le but local (30e ).
Babaya et ses partenaires vont pourtant trouver la faille par Osmani. Malheureusement pour Forbach, une position de hors-jeu peu évidente annule ce but. Et dans la minute suivante, Di Maria trouve l’arrête du but gardé par Kehi sur contre.

Viana parachève la victoire

Ces deux actions vont être le tournant de cette rencontre. À son tour, Efondja, à l’affût, ne parvient pas à redresser sa balle sortante (36e ). Ba ne parvient pas non plus à se déjouer du gardien adverse (42e ). L’objectif des hommes de Milazzo est atteint à la mi-temps.
Par contre, tout reste à faire au retour des vestiaires pour des Lorrains opérant toujours avec la peur au ventre. Sur corner, le portier haut-rhinois anticipe bien devant le capitaine Babaya (50e ). Et comble de malchance, sur un centre anodin, Coulibaly trompe Cappa sur son dégagement de la tête (0-1, 52e ). S’en suit l’exclusion de Solvet. Une infériorité numérique qui ne perturbe pas outre mesure les visiteurs. Par contre, les joueurs de Luthardt accusent le coup. Sur une nouvelle erreur défensive, Viana profite de l’aubaine pour doubler la mise, malgré les contestations de la défense forbachoise croyant au hors-jeu (0-2, 59e ).
Néanmoins, Di Maria, de près, oublie de scorer à son tour pour remettre son équipe dans le sens de la marche (65e ). Il y parviendra enfin, sur son penalty (1-2, 79e ). Mais Viana, encore lui, parachève sur un nouveau contre, la victoire alsacienne sur un but somme toute anecdotique (1-3, 90e ).
Non seulement Biesheim a pris sa revanche du match aller, mais les visiteurs assuraient leur maintien à deux journées de la fin.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 13 Mai 2017 - 22:02

Biesheim – Sarre-Union (3-2)
Une dernière victorieuse

Pour sa dernière rencontre à domicile de la saison, Biesheim est venu à bout de Sarre-Union. Au bout du suspense… Biesheim rentre bien dans le match et met en difficulté Sarre Union. Une première tentative de Jacquat est avortée puis celle de Mastroianni met en évidence Kodion (20e). Les joueurs Rhénans insistent et N’Toke parvient à récupérer un ballon pour Miliani, dont la lourde frappe termine au fond des filets (1-0 ; 30e ). Ce dernier place ensuite une nouvelle frappe qui termine sur le poteau de Kodion, battu pour le coup (35e ). La déferlante se poursuit sur le but des Bas-Rhinois. Mastroianni récupère le cuir et sert en retrait Viana dont la frappe est repoussée de la main par Schermann dans la surface. Ce dernier est expulsé. Mastroianni, dont c’est le dernier match avec Biesheim, s’élance mais expédie son penalty sur la barre (37e ). Au retour des vestiaires, Dje résiste à deux adversaires avant de placer une frappe sous la barre de Kehi (1-1 ; 50e ). Le buteur Bas-Rhinois tente de forcer le destin mais Kehi repousse du pied (52e ). Teixeira, d’une frappe à l’entrée de la surface, touche la barre du gardien (66e ). Le temps fort adverse passé, Biesheim double la mise par Mastroianni, dont le subtil touché trompe Kodion (2-1 ; 75e ).

Une fin de rencontre

à suspense

Le meneur de jeu de Biesheim va ensuite sortir sous une haie d’honneur de la part de ses partenaires et avec ses enfants qui pénètrent sur la pelouse (86e ). Une joie éphémère car Muller déséquilibre Teixeira dans la surface. Hassidou transforme le penalty (2-2 ; 88e ). Mais il était dit que Biesheim voulait conclure en beauté. Et comme un symbole, c’est le jeune Jacquat qui va servir N’Toke pour conclure cette dernière victorieuse (3-2, 90e+2). « Les joueurs ne m’épargnent rien, plaisante Hervé Milazzo. Nous avons un groupe de compétiteurs qui a su mettre les ingrédients qu’il fallait pour ne pas terminer en roue libre. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41788
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Mar 6 Juin 2017 - 21:33

Biesheim : Deux joueurs dont un CV PRO s'engagent (off)
Biesheim commence fort son mercato avec l'arrivée de deux nouveaux joueurs. Le milieu offensif d'Illzach Modenheim, Julien Fuchs, membre du service PRO Foot National s'est engagé avec l'ASCB. Après trois saisons passées à l'ASIM et vingt buts inscrits, il a choisi de relever le challenge de Biesheim. Il sera accompagné de l'ancien joueur de Raon, Said Dardouri. Le milieu défensif parti au Maroc à la trêve, retrouve la France et le projet de l'ASCB. Deux renforts de choix qui démontrent les ambitions de Biesheim pour la saison prochaine.
  Foot National
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   

 

l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-