Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion
Autopassion.net le site dédié à l'automobile créé par ses utilisateurs
Partagez | 
 

 l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 42391
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 12 Aoû 2018 - 21:58

Biesheim veut bisser
Comblée la saison dernière par ses parcours tant en championnat qu’en Coupe de France, l’ASC Biesheim entend bien confirmer en 2018-2019. Une tâche que devra mener à bien un groupe quasiment inchangé.
On prend les mêmes. Et on recommence ? Pour sûr, l’ASC Biesheim signerait tout de suite. C’est que le club rhénan a encore en bouche toutes les saveurs de la cuvée 2017-2018. Son meilleur millésime depuis qu’il a retrouvé le championnat de France en 2014.
La montée en National 2 ne s’est dérobée qu’à l’antépénultième journée, lors d’un choc perdu sur le terrain du futur champion, Haguenau (2-3). Et l’aventure en Coupe de France s’est terminée en 16es de finale, contre Grenoble, à une séance de tirs au but d’un historique 8e de finale contre le Racing… Vu comme ça, cela va être difficile de faire mieux.

« Être ambitieux sans être prétentieux »

« On sort d’une saison si satisfaisante…, reconnaît l’entraîneur Hervé Milazzo qui a rempilé sur le banc tout comme son staff. On doit s’appuyer mais pas se reposer dessus. » Pour continuer à grandir, Biesheim a fait confiance au même groupe qui a accroché la 2e place en N3 la saison passée. Seuls trois départs (Kelindienst, Laufenburger, Charoy) et deux arrivées (Gisselbrecht, Bouaicha) sont à noter. Pour le moment du moins car l’ASCB n’exclut pas de se renforcer si l’opportunité d’apporter une réelle plus-value à l’effectif se présente.
Et puis la politique sur les bords du Giessen est de faire confiance aux jeunes qui gravissent naturellement les échelons. Demir (défenseur central), Hassany (milieu) et Tuygun (gardien) ont donc été promus.
« On a quand même pris du recul pour savoir si on pouvait chercher plus haut avec ce groupe, si je pouvais amener les joueurs à se surpasser sans tomber dans la routine ni une certaine complaisance. On avait envie de travailler dans la continuité. J’assume complètement, poursuit le coach. Et puis on a confiance dans notre formation, dans le travail des éducateurs. Il y a des jeunes qui ont du potentiel. »
« On a cultivé cet esprit de groupe. Le club a fait un effort pour que tout le monde soit concerné. Il règne une super ambiance, affirme le président Marc Nagor après un stage à Illhaeusern particulièrement réussi. Sans être prétentieux ou chauvin, on est un club où il fait bon vivre. On est soutenu. Je suis confiant pour la suite. »
La suite, ce sera déjà de confirmer le renouveau en championnat. Désormais, les Rhénans aimeraient viser autre chose qu’un simple maintien. « Être ambitieux sans être prétentieux », résume Hervé Milazzo. Ce qui signifie ancrer durablement l’ASCB dans la première partie de tableau du N3. Ce qui ne sera pas une mince affaire dans une poule qui rassemble trois centres de formation, deux relégués et des équipes rompues aux joutes du National 3.

Nouveau flirt avec la Coupe de France ?

D’autant plus que les Haut-Rhinois seront plus attendus désormais. Terminé l’effet de surprise. La philosophie de jeu, celle de faire vivre un maximum le ballon, restera inchangée. Mais le staff a travaillé plusieurs systèmes, tant pour continuer à progresser que pour chercher à surprendre les futurs adversaires. « On doit être confiant mais aussi démontrer la même envie. Sans humilité, on prendra de belles gifles », assène Milazzo.
À Biesheim, on espère avoir franchi un cap. Et à l’orée d’une sixième saison au cinquième échelon, on n’a pas la peur du vide. Bien au contraire. Le président fourmille d’idées pour continuer à pérenniser une entité qui fêtera ses 50 ans en septembre (voir chiffre). Entre club d’affaires, sections futsal et beach soccer, formation et club-house.
« Notre campagne de matches amicaux a été intéressante (deux victoires et deux défaites). On connaît notre niveau. J’y crois, en toute modestie, expose Marc Nagor qui ne serait pas contre refaire parler de l’ASCB en Coupe. On aimerait refaire rêver les gens comme face à Grenoble. Ce parcours, on ne s’y attendait pas. Et après l’avoir fortement désiré, on aimerait revivre de telles émotions. Et pourquoi ne pas affronter une Ligue 1. »
D’ici les 32es de finale de la Coupe de France, début janvier, il y aura bien d’autres échéances pour des Rhénans qui regardent tous vers le haut. Sans être pris de vertige. Un bon moyen d’atteindre à nouveau les sommets.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Jeu 30 Aoû 2018 - 3:58

3eme journée

Biesheim – Vauban (0-2) Vauban était meilleur
Hier soir, Vauban est allé s’imposer à Biesheim.
Les rencontres disputées en semaine sont toujours difficiles à juger. Celle-ci ne déroge pas à la règle. Force est de reconnaître que les Pierrots Vauban ont donné du fil à retordre à des Biesheimois qui ne s’attendaient pas à être bousculés de la sorte.
Dans une partie où les espaces se font rares, il faut attendre la demi-heure de jeu pour assister à une action digne du National 3. Vauban s’est évertué à passer par les côtés mais a eu du mal dans la réalisation du dernier geste.
Avec une demi-douzaine de situations, les coéquipiers de Salhi auraient dû prendre les devants. On se demande encore comment Djafaar a pu perdre son face-à-face avec Kehi, qui a su rester longtemps debout (34e ). La fin de cette première période est emballante, à l’image de ce coup franc de Miliani frappé fort devant le but. Malheureusement pour les Haut-Rhinois, la tête de Zine écarte le danger (45+1e ).

Trop imprécis, Biesheim

n’y arrive pas

Alors que Biesheim est mieux dans son assiette au retour des vestiaires, les Rhénans se font punir. Un milieu de terrain visiteur lance Karim Bellahcène dans la profondeur, lequel s’en va tranquillement tromper Kehi (0-1, 54e ). Les hommes d’Hervé Milazzo perdent trop de ballons dans la zone de construction et sont en souffrance. Kekambus sert Cherief dont le tir frôle le montant de Kehi (62e ). Le dernier rempart local s’interpose ensuite sur une frappe de Zine (63e ). Cherief pense bien donner une avance confortable aux siens mais Kehi se détend superbement le long de sa lucarne (68e ).
Son vis-à-vis Rempp n’est pas maladroit non plus et s’envole sous sa barre pour détourner le tir d’Efondja (72e ). Biesheim pousse et Efondja est tout proche de marquer mais son retourné frôle le montant de Rempp (80e ). En face, Kekambus tente lui aussi sa chance mais ne cadre pas (83e ).
En toute fin de match, Onwuzurumba s’en va finalement marquer le but du break pour établir le score final (0-2, 90e +4).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Jeu 30 Aoû 2018 - 6:21

Un CV PRO d'expérience a dit oui (off.)
Il s'agit clairement d'une bonne pioche en perspective pour Biesheim. En ce milieu de semaine, le pensionnaire de National 3 a rendu officielle la signature de Yohan Dufour. 
 Le milieu de terrain de 29 ans, membre du Service PRO Foot-National, a connu le National avec Epinal, la D2 belge ainsi que le National 2 avec son dernier club en date, Raon-L'Etape. 
 Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 9 Sep 2018 - 7:17

 5eme journée
Matchs  National 3 Grand Est
Samedi le 8/09/2018
 Troyes  4 - 0    Biesheim
  Biesheim trop généreux

La réserve troyenne, qui courait après une première victoire après quatre matches nuls consécutifs, a profité des largesses défensives de Biesheim pour s’offrir un succès sans appel (4-0).

Pour les Alsaciens, c’était la soupe à la grimace au coup de sifflet final : « La première mi-temps a été équilibrée, mais le premier but nous fait mal », soupirait l’entraîneur Hervé Milazzo au coup de sifflet final.

Surtout que Kaye, auteur du premier but sur un ballon dans la profondeur, en ajoutait un second, deux minutes plus tard. Cette fois, d’une tête plongeante, à la réception d’un centre (2-0, 37e ).

Dur à encaisser pour Biesheim qui avait fait jeu égal, et aurait pu ouvrir le score sur un centre de J. Jacquat mal maîtrisé, si bien que Efonda ne pouvait le convertir en but (33e ).
« On se fait transpercer trop facilement »

Avant la pause, ce même Jacquat, parti à la limite du hors-jeu, réussissait à tromper le gardien local, Jay, mais, revenu en catastrophe, Merah écartait le danger sur sa ligne (43e ).

La dernière sueur froide pour l’Estac qui allait complètement dominer le second acte, et ajouter deux buts en profitant des brèches laissées par un adversaire trop joueur.

« C’était à sens unique, pestait le technicien alsacien. On ne peut pas se permettre de laisser autant d’espaces face à des attaquants rapides. On se fait transpercer bien trop facilement. On a vu notre incapacité défensive. »

Une troisième défaite consécutive qui appelle une réaction. « Oui, on est dans une mauvaise spirale, concède le coach. Il y a beaucoup de choses à remettre en place. Mais il faut aussi rester calme. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 23 Sep 2018 - 3:58

6eme journée

Matchs de National 3 Grand Est
Biesheim  2 - 3    Sarre-Union

Sarre-Union gâche la fête
Les Rhénans pensaient avoir fait le plus dur en prenant les devants au score mais Sarre-Union, au prix d’une volonté collective jamais démentie, les a punis dans le temps additionnel.

Entre une formation locale qui a sérieusement plombé son entame de parcours avec trois défaites de rang et une autre qui surfe sur la vague de l’invincibilité, les débats démarrent sur un mode mineur. À croire que la véritable ambiance de fête, liée au 50e anniversaire du club, n’arrive guère à subjuguer les 22 acteurs.
Mais ce sont bien les locaux qui se montrent les plus incisifs quand Dardouri (26e ) met Guillaume Jacquat sur orbite qui finalement ne trouve que les gants de Deschateaux.
Le soufflé retombe bien vite, les Rhénans, souvent sur le reculoir, concédant de nombreux coups francs sur lesquels les visiteurs se montrent de piètres exécutants.
La reprise va heureusement s’effectuer sur un ton aux antipodes de l’acte initial. Brahmia (48e ) sur un nouveau corner de son capitaine Zerbini débloque ainsi le compteur sur une magnifique reprise de volée qui laisse Kehi pantois.
Les joueurs d’Hervé Milazzo se rebiffent quand Dufour (50e ) à bout portant bute sur un avisé Dechateaux. Mais le dernier venu dans la maison rhénane persiste et signe… l’égalisation, deux tours de sablier plus tard. Il bonifie ainsi la percée d’Efondja en reprenant, en véritable renard de surface un premier renvoi de Dechateaux.
À présent très à l’aise sur l’aire de jeu, les recevants monopolisent la balle et Efondja double le score (70e ), posté au second poteau, en reprenant le service millimétré de Bischoff.

Inversion de tendance

Une avance qui ne doit rien au hasard mais les visiteurs sont loin d’abdiquer, à l’image de leur entraîneur, Stéphane Léoni, qui n’a de cesse de pousser ses gars vers l’avant.
Une option payante alimentée par un esprit de corps de tous les instants en cette fin de rencontre palpitante. Barthélemy (82e ) ajuste victorieusement Kehi après une première tentative de Brahmia.
Puis Groune, dans le money time (90e +3), trace une ligne de près de 30 mètres pour lober victorieusement un Kehi totalement impuissant sur le coup. Après cette fin de rencontre cruelle pour les Rhénans, la fête allait battre son plein. Pas sûr que tous les ingrédients aient été réunis. Sans doute quelques habits de lumières étaient-ils restés aux vestiaires…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Dim 7 Oct 2018 - 6:24

7eme journée
Matchs de National 3 Grand Est
BIESHEIM 1
THAON-LES-VOSGES 2

De mal en pis
Malgré un match honnête, Biesheim a concédé un cinquième revers d’affilée, hier, contre le leader Thaon-les-Vosges. Les Alsaciens sont plus que jamais lanterne rouge.
Et ça continue encore et encore. Et on espère, que contrairement à la chanson de Francis Cabrel, ce n’est pas que le début. Mais hier, à domicile, Biesheim a concédé sa cinquième défaite de rang en championnat face à Thaon-les-Vosges. Et pourtant, il n’y avait pas un monde entre le leader et la lanterne rouge de National 3. Simplement du réalisme d’un côté. Le mauvais pour l’ASCB.
Quand vous avez la tête dans le seau, vous avez l’impression que rien ne vous sourit. Et c’est ce qu’ont ressenti les Alsaciens au cours d’une première période qui s’est terminée aussi mal qu’elle avait commencé. Au printemps, quand tout voulait sourire, la réussite avait escorté les hommes de Hervé Milazzo. Aujourd’hui, les poteaux ne sont plus d’aucune aide et les approximations défensives sont punies immédiatement.
« On paie cash nos erreurs. Le premier but part d’un centre en notre faveur et, sur le deuxième, on veut relancer au lieu de mettre en touche. C’est un peu le lot des équipes qui doutent, a souligné le coach haut-rhinois au coup de sifflet final. On a des carences. Cette première période est symbolique de ce qui nous arrive depuis le début de la saison. »
À savoir une équipe capable d’avoir la maîtrise du ballon mais beaucoup trop fragile sans.
Sur la première contre-attaque vosgienne de la partie, Samba a été à la conclusion d’un mouvement limpide, profitant de l’aide du montant gauche pour ouvrir le score (0-1, 3e ). Et alors qu’il ne restait plus qu’une poignée de secondes avant la pause, l’hésitation de Grosperrin à dégager en touche – Sow était alors au sol – a profité à ce même Samba tout heureux de redonner l’avantage au promu (1-2, 45e +1).
Entre les deux, le jeu s’était essentiellement concentré devant le but visiteur, signe que les Rhénans ne voulaient pas lâcher aussi facilement. Mais aux bonnes intentions n’a pas répondu l’efficacité. Sow, aussi généreux qu’approximatif, a pourtant égalisé d’une tête plongeante (1-1, 29e ) mais cela n’a pas suffi à changer le cours de la rencontre.
« S’en sortir tous ensemble »
Les Orange ne se sont pas résignés et ont cherché jusqu’au bout d’une seconde période bien plus brouillonne et musclée (cinq cartons jaunes) à prendre au moins un point. L’énergie n’a pas suffi. Et la chance ne leur a pas souri non plus lorsque le coup franc lointain de Fuchs a touché un poteau bien moins accommodant qu’en début de match (86e ).
Parfaitement en place, solide dans les duels aériens, Thaon a été tout l’inverse d’une équipe de Biesheim dont la défense a semblé sur le fil du rasoir à chaque accélération lorraine. Avec, au bout, une cinquième défaite en sept matches qui fait mal à la tête.
« On doit se sortir tous ensemble de la mouise, a lancé un Hervé Milazzo à la mine grise. Touché, oui, abattu, non, comme les joueurs je l’espère. Thaon est une équipe talentueuse mais elle a eu 100 % de réussite. Nous, c’est le processus inverse. »
Et cela fait trop longtemps que ça dure…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42391
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   Sam 3 Nov 2018 - 23:30

National 3 -

Biesheim – Épernay (3-1)

Biesheim assure l’essentiel
À défaut de “football Champagne”, les Rhénans, déterminés et opiniâtres, ont rassuré face à une formation champenoise trop friable défensivement.
Toujours bredouille à domicile mais ayant retrouvé un peu de confiance après la dernière victoire acquise, certes dans la douleur à Saint-Louis (0-1), le club rhénan n’avait pas droit à l’erreur, hier soir, contre le dernier de la classe.
Aussi, si l’objectif des Haut-Rhinois demeure une cause commune, le déblocage très rapide du compteur s’avère bien une affaire de famille. Le temps pour Julien Jacquat (5e ) de trouver au bout de son centre son frère Guillaume, qui n’a plus qu’à bonifier l’offrande.
Mais très vite, comme si souvent cette saison, les Rhénans font preuve d’errements comme quand Descotes (11e ), au sein d’une défense aux abonnés absents, rate l’immanquable, le ballon, sur son tir à bout portant, étant renvoyé par le dessous de la transversale.

Les frères Jacquat efficaces

Un avertissement sans frais pour Wagner et les siens, qui montrent de la répartie en augmentant ensuite la marque par Julien Jacquat (19e ). La marque de fabrique, à savoir la vitesse de course du numéro 11 local, sur le service de Dufour, met au supplice la défense visiteuse qui rompt une seconde fois. Dommage ensuite que le jeune espoir, claqué, quitte prématurément les siens la mort dans l’âme (22e ).
En face, on fait le dos rond, attendant des temps meilleurs. Les nombreux coups francs de Perrin ne changent guère la donne, même si sur l’un d’eux, Blachon manque de peu le cadre (34e ). Fournier, quant à lui, juste avant la pause, voit son ballon renvoyé au sein d’un gros cafouillage (44e ).
Les locaux entament la reprise sur le reculoir sans que les visiteurs, en déséquilibre permanent et manquant de cartouches dans le barillet, tirent des dividendes de ce coup de mou de la formation d’Hervé Milazzo. Mais ce dernier, en véritable acteur sur le bord de la touche, trouve les mots pour défier un flanc adverse qui va à nouveau se lézarder.
Efondja en est la fois l’inspirateur et le réalisateur quand, dans un premier temps, son lob rate la cible de Husson (54e ), puis quand il fait fructifier le service de Dufour sur une mauvaise transmission du portier champenois.
Même sonnés, les visiteurs se démènent encore, notamment par Perrin (66e ), qui voit Kehi détendre ses phalanges (66e ) ou quand le précieux Finance sauve sur la ligne la mise à son portier (75e ).
Derbal finit bien par sauver, justement, l’honneur du camp sparnacien, (89e ), qui tout au long des débats a affiché bien trop de manques défensifs pour espérer mieux. Pour le club rhénan, cette victoire pourrait bien annoncer le vrai départ avec, comme complice, Dame Coupe qui veille toujours.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   

 

l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-