Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Sam 13 Mai 2017 - 21:47

Vendredi, c’est finale
S’il a un temps frôlé le pire, le Racing garde sa destinée entre ses mains après le nul poussif, décroché à Niort. Il jouera sa saison de Ligue 2, vendredi, face à Bourg-en-Bresse, dans une Meinau en fusion.
Dans son souci de demeurer mesuré, autant que possible, Thierry Laurey avait contesté la notion de finale à propos d’un match de Ligue 2 disputé il y a quelques semaines. « On ne peut pas considérer un match comme une finale quand il y a une rencontre derrière », soulignait le coach. Néanmoins, il faut bien convenir que la rhétorique consacrée à l’ultime match d’une coupe  s’applique allègrement pour le dernier rendez-vous du Racing, cette saison, en championnat.
«On a eu ce qu’on voulait»

Après le nul laborieux décroché à Niort, où ils ont été virtuellement promus pendant une vingtaine de minutes – de l’ouverture du score de Boutaïb au premier but inscrit par Troyes face à Reims – mais également 3e – du deuxième but du Chamois Dona Ndoh à l’égalisation de Bahoken –, les Strasbourgeois ont retenu l’essentiel: le petit point d’avance conservé au sommet de la Ligue 2, à une étape de la fin. La situation a des allures inespérées pour le beau leader en provenance du National.

«Si on nous avait proposé un tel scénario en début de saison, on aurait signé des deux mains, a apprécié Dimitri Lienard. On a eu ce qu’on voulait. Il ne fallait pas perdre. On n’a pas à se préoccuper des autres.» Les Strasbourgeois pouvaient légitimement se montrer soulagés et ne pas faire la fine bouche.

Leur 37e sortie de la saison en championnat n’a pas été inoubliable, sauf pour les festivités locales organisées à cette occasion. Niort a vécu une saison dans l’élite à laquelle le club des Deux-Sèvres a accédé il y a trente ans. Et les héros de l’épopée étaient rassemblés vendredi, au stade René-Gaillard. Ils n’ont donc pas assisté à un spectacle délirant, sauf pour son scénario décousu.

Le leader a tiré la langue et n’a pas tout bien fait. Dans le même temps, les concurrents, dans les hauteurs du classement, ont tous fait mieux.

« On encaisse des buts gag et on a quand même réagi après la pause en allant chercher l’adversaire plus haut sur le terrain, a estimé le capitaine Jérémy Grimm. Quand on ouvre la marque, on peut se poser des questions quant à l’attitude à adopter sur le terrain. Il y a aussi des faits de jeu.»

Les protégés de Thierry Laurey ont eu le bon goût de ne pas en faire des montagnes à propos de quelques décisions arbitrales contestables. «Il y a un but refusé et on encaisse deux buts assez bizarres, alors qu’on a sans doute trop reculé après avoir marqué les premiers, a relevé encore Lienard. On se contente de ce point parce que maintenant, on se retrouve avec une semaine pour bien préparer notre finale.»

«À 0-2, le scénario n’aurait absolument pas été le même, considère Baptiste Guillaume lequel pensait également que le ballon avait franchi la ligne de but sur la tête de Stéphane Bahoken à la demi-heure de jeu. À la fin, on décroche un bon point parce qu’on ne peut pas rêver mieux, il n’y a rien de plus beau que de jouer la montée comme ça, devant son public, sur un dernier match. Il faut juste que la semaine aille vite.»
Une longue attente

Elle s’annonce comme une longue attente, avec la nécessité de gérer au mieux la pression, de se montrer le plus insensible possible à l’excitation ambiante. Une fois n’est pas coutume, la bande des épatants Bleus n’a donc retenu que le résultat de sa sortie dans les Deux-Sevres.

S’il bat Bourg-en-Bresse vendredi, pour sa finale, le Racing se rappellera comme de son premier maillot son déplacement compliqué à Niort. On ne revient pas toujours bien peigné d’un voyage d’affaires. On peut rentrer soulagé d’un épineux périple dont on sort indemne pour entretenir un rêve un peu fou: revenir parmi l’élite six ans après avoir été relégué en cinquième division.
dna

De premier à... sixième

Un petit plaisantin a relevé vendredi soir, après la rencontre disputée à Niort l’incongruité liée à la densité en tête du classement de la Ligue 2: Le Racing, leader à un match de la fin, peut encore se retrouver 6e à l’heure des comptes définitifs. Dans le sillage de la bande à Thierry Laurey, qui a tout de même été très clair concernant ses intentions pour l’ultime rendez-vous de la saison (lire ci-contre), les cinq poursuivants ont gagné lors de la 37e journée et ils sont donc six à lorgner le podium avec une légitime avidité.
Sur une série de neuf matches sans défaite, le Racing a tout intérêt à ne pas se contenter de la prolonger. S’il pourrait miraculeusement se retrouver dans l’ascenseur même en cas de défaite, la victoire face à Bourg-en-Bresse paraît impérative. Un onzième succès, sur ses terres, lors des 12 matches disputés depuis fin novembre, aurait un avantage inestimable : les Strasbourgeois n’auraient pas à se soucier de ce qui se passe ailleurs en Ligue 2.
Voici les conditions d’une montée du Racing parmi l’élite:
– Il bat Bourg-en-Bresse
– Il fait match nul et trois des quatre conditions suivantes sont réunies: Amiens ne gagne pas à Reims, Troyes ne gagne pas à Sochaux, Lens ne bat pas Niort, Brest ne bat pas le Gazélec Ajaccio par plus de cinq buts d’écart
– Il perd et quatre des cinq conditions suivantes sont réunies : Amiens perd à Reims, Troyes perd à Sochaux, Lens ne bat pas Niort, Brest ne bat pas le Gazélec Ajaccio, Nîmes ne gagne pas à Laval.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Lun 15 Mai 2017 - 21:18

« Être surpris une dernière fois »
Programmé pour vivre un maintien serein, le Racing est aux portes de la Ligue 1 avec la 38e journée de son championnat. Son entraîneur, Thierry Laurey, ne veut rien changer aux habitudes de la saison et espère que ses joueurs en feront de même vendredi, face à Bourg-en-Bresse.
C’est la semaine de vérité pour le Racing, qui joue sa saison vendredi, face à Bourg-en-Bresse, et elle a débuté comme les autres. Il y avait une jolie ribambelle de supporters et de supportrices, autour de la main courante de la Meinau.

Les joueurs se sont consacrés à deux heures d’entraînement avant de poser pour quelques “selfies”, de donner quelques autographes. L’ambiance est conviviale après avoir été studieuse.

Thierry Laurey, l’entraîneur, s’est éclipsé, discret avant d’être retenu par la manche. « Seulement si on parle du match de Bourg… », a-t-il précisé. Il a bien accepté quelques digressions, pour ne pas changer. Mais aux commandes d’une équipe à un pas de la Ligue 1, Laurey reste bien concentré. La preuve.

– N’avez-vous pas été tenté de modifier le programme de la semaine, étant donné l’importance de l’échéance qui vous attend à son terme ?

– Non, j’ai toujours œuvré comme ça. Je n’ai rien à cacher. Sinon, je fais simplement les choses discrètement. Après, si on se retrouve avec 500 personnes autour du terrain d’entraînement et des débordements, on devra calmer les ardeurs mais pour l’instant…
« On se prépare pour gagner, pas pour monter »

Après, je ne sais pas comment c’est dans d’autres clubs. Je n’entraîne pas le Milan AC et le Bayern. J’ai entraîné au Gazélec, où il y avait quatre personnes autour du terrain d’entraînement et un journaliste dans la semaine. Le jour où ce sera envahissant, on fera peut-être autrement. Mais je n’ai vraiment pas besoin d’avoir cette idée au vu de la saison qu’on vit.

– Dans le rapport aux joueurs, y a-t-il un changement dans la préparation du match ?


– On discute peut-être un peu plus, pour que chacun ait confiance, que chaque joueur soit serein, qu’il n’ait pas l’esprit pollué par autre chose. En fait, il faut faire la chasse aux pensées négatives.

Et dans cette période, les pensées négatives, c’est tout ce qui n’est pas positif. On sait ce qu’on a à faire. Les joueurs sont responsables et veulent le faire. Après, il peut nous arriver une tuile. On aimerait le faire mais ce n’est pas pour ça qu’on va le faire. Bourg-en-Bresse va venir complètement libéré et nous posera des problèmes, comme il a posé des problèmes lors du dernier match à Brest, qui n’a marqué le but de la victoire qu’à dix minutes de la fin.

Le Havre, l’an dernier, en ratant la montée en L1 pour un but, a eu très mal à la tête. Mais dans une semaine comme celle-là, on ne se prépare pas pour monter. On se prépare pour gagner le match, comme à chaque fois.

– N’étiez-vous pas enclin à réunir vos joueurs en amont, à travers une mise au vert par exemple ?


– Non, on a tout ce qu’il faut avec le centre de formation. Les joueurs sont avec leur famille, jusqu’au matin du match, et ils sont plus contents de se retrouver juste avant de déjeuner. J’accorde plus d’importance à être ensemble, la veille, en déplacement. D’ailleurs, sur les cinq fois où on a pris l’avion le jour du match, on a fait trois nuls et deux défaites et c’est un bilan qui ne risque pas de me faire changer d’avis.

J’estime que ce que je fais est bien. Il n’y a pas de raison de changer.

– Alors que le Racing a réussi une belle saison, n’y a-t-il pas de la frustration à jouer son bilan sur une seule rencontre ?


– Il y a évidemment des matches qu’on a en tête, qui ont mal tourné, comme à Amiens. On doit mener à la mi-temps et être en supériorité numérique au lieu de quoi on se fait égaliser et l’adversaire reste à onze ( Amiens avait égalisé juste avant la pause grâce, notamment, à une agression de Kamara qui avait mis Seka à terre, ndlr ). Or, après, on s’est montré irrégulier lors de la reprise de janvier avec ce match qui a peut-être tout conditionné.

Mais tu raisonnes comme ça aussi quand tu te raccroches aux branches. Avec le Gazélec, la saison dernière, à Toulouse, on mène, on se retrouve avec un expulsé et le TFC égalise dans les arrêts de jeu. Et c’est ce match que je retiens.

Cette saison, le déplacement à Amiens me vient en tête alors que l’on a aussi arraché des points, face à Auxerre (2-1) ou Nîmes (1-1) à domicile.

Sur une saison, tu sais qu’il y a trois ou quatre matches où tu vas passer à travers, ce que j’appelle en mode comptable “pertes et profits”. L’idéal, c’est de prendre sur ces rendez-vous quelques points.

– En début de saison, vous visiez un maintien confortable. Là, vous êtes leaders. Vous êtes vous trompez sur le championnat ou sur les qualités de votre groupe ?

– Cette saison, la Ligue 2 n’est pas d’un haut niveau. Et je ne suis pas prétentieux en affirmant cela. Concernant mon groupe, j’espère seulement être surpris une dernière fois, vendredi.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Mar 16 Mai 2017 - 6:47

La L2 n'est sans doute pas d'un haut niveau quand on voit que finalement il n'y a pas un écart si conséquent en points entre les premiers et le dernier tiers du championnat.
A moins qu'on ait un championnat qu'avec des cadors et ça on le saurait.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Mar 16 Mai 2017 - 7:01

Il a raison là L2 n'était pas de haut niveau, sinon Strasbourg ne serait pas premier.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Mar 16 Mai 2017 - 7:50

Les places au Zénith pour le Racing en ligne mercredi
Le stade de la Meinau affichant complet depuis deux semaines pour l'ultime rencontre de la saison de Ligue 2, la Ville et l'Eurométropole mettront le Zénith à disposition des 10 000 à 20 000 supporters n'ayant pas obtenu leur sésame pour ce match décisif pour la montée.
Les places pour le match couperet se sont vendues comme des petits pains, voici deux semaines déjà. La Ville et l'Eurométropole de Strasbourg ont donc décidé de voir plus grand que vendredi dernier où quelque 3 000 supporters s'étaient massés au Rhenus Sport pour suivre l'avant-dernier du Racing, tenu en échec à Niort.

Entre 10 000 et 20 000 demandes n'ont pu être pourvues, a indiqué Alain Fontanel, premier adjoint - à qui le maire Roland Ries a rendu hier un hommage appuyé sur son travail de reprise en main du dossier "depuis les bas-fonds de la 5e division".

Aux portes de la Ligue 1, le club doit encore passer l'écueil de la dernière journée de championnat de Ligue 2. Le Zénith sera donc mis à disposition pour permettre à quelque 10 000 fans des Bleus et Blancs de soutenir leur équipe fétiche.

Pour obtenir sa place, il faudra s'inscrire, comme la semaine dernière, sur le site internet www.eventbrite.fr à partir de mercredi à midi, précise l'élu. A cette réserve près que seules deux places seront disponibles par adresse e-mail, pour éviter tout abus.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Mar 16 Mai 2017 - 21:15

Du rire aux larmes
Ces dernières années, le Racing a souvent joué sa saison lors de l’ultime journée de championnat. Passage en revue des ces matches décisifs, heureux et malheureux, qui ont jalonné l’histoire récente.
Vendredi, le Racing va jouer sa saison face à Bourg-en-Bresse, lors de l’ultime journée de Ligue 2. Une situation presque habituelle pour le club strasbourgeois, qui a souvent tout gagné – ou tout gâché – lors de la dernière représentation.
Depuis 2009, cinq épisodes, heureux ou malheureux ont marqué l’histoire du club alsacien. Passage en revue…

Toujours plus bas

❏ LE 27 MAI 2011 (National)

  Rouen – Guingamp 1-3


Stade Robert-Diochon. 4 701 spectateurs. Les buts : Vignaud (45e ) pour Rouen; El Jadeyaoui (24e , 77e ), Scarpelli (30e ) pour Guingamp

Le bateau est ivre. Enfin, surtout son capitaine. Jafar Hilali, le propriétaire du club, souffle le chaud et le glacial à coup de décisions ubuesques.

Laurent Fournier et ses hommes font le dos rond. Ils réussissent un cycle retour impeccable, 20 matches sans défaite, qui les maintient dans la lutte pour la montée. Mais le petit retard pris sur les matches aller s’avère rédhibitoire, car le trio de tête composé de Bastia, Amiens et Guingamp, ne traîne pas en route.

En fait, l’échec ne dépend pas directement du Racing en ce 28 mai 2011. Ayant été repêché in extremis l’été précédent en National en raison de finances douteuses, le club strasbourgeois participe à une compétition à 21 clubs et est exempt lors de la dernière journée.

Les Strasbourgeois sont 3es à l’entame de la dernière journée. Guingamp doit perdre à Rouen pour qu’ils retrouvent la L2 un an après. Las… le suspense ne dure pas en Normandie où Alharbi El Jadeyaoui, l’enfant de Strasbourg, joue les buteurs inspirés pour l’En Avant. Sikimic, Gurtner, Mathlouthi, Ledy et les autres restent au pied du podium. Et le Racing est coulé par le fond.
La renaissance

❏ LE 2 JUIN 2013 (CFA)

Raon-l’Étape - Racing 2-3


Stade de la Colombière, à Épinal. Les buts : Ketlas (90e ), Hamzaoui (90e +2) pour Raon-l’Étape; Benedick (41e ), Amofa (68e ), Ledy (88e ) pour le Racing.

Le Racing est mal embarqué au lendemain d’une humiliante défaite à la Meinau, face à Moulins début avril.

Quatrième au classement d’une saison de CFA qui ne promeut que le premier, la bande à François Keller se remet d’aplomb, arrachant des succès à Yzeure et à Grenoble.

En enchaînant cinq victoires et un nul, elle s’offre une finale, face à Raon-l’Étape. Dans les Vosges, avant de songer à gagner, il faut déjà programmer le rendez-vous puisque le public alsacien a décidé d’assister en nombre au match.

La Fédération décide de reporter la rencontre et de la délocaliser à Épinal en raison de la pression populaire en provenance de la face orientale du massif montagneux.

Sur le terrain, au début du mois de juin, les Bleus sont meilleurs que leurs adversaires et semblent se diriger vers un succès tranquille jusqu’à une fin de match ratée qui ramène les hommes de Jean-Philippe Séchet dans le sillage strasbourgeois.

Le succès final n’en est que plus savoureux: le Racing et tous ses suiveurs font la fête sur la pelouse. Le club strasbourgeois enchaîne deux montées et retrouve de sa dignité.

❏ LE 22 MAI 2015 (National)


  Racing - Colomiers 2-0

Stade de la Meinau. 26 723 spectateurs. Les buts : Blayac (63e s.p., 79e ).


Après un début de saison moyen, le Racing redresse la tête à partir du mois de janvier. L’arrivée de Jérémy Blayac n’y est pas pour rien et les Strasbourgeois enfilent les victoires comme des perles.

À tel point que le club alsacien, coaché par “Dugué”, revient sur le trio de tête (Paris FC, Red Star, Bourg-Péronnas) en fin de saison. Lors de la dernière journée de championnat, le Racing peut même accéder en Ligue 2, à condition que le Paris FC ou Bourg-Péronnas ne marquent pas de points.

Raté. Car si le Racing fait parfaitement le job à domicile, dans une Meinau comble, grâce à un doublé de Jérémy Blayac, Bourg-Péronnas s’impose sans trembler face à Boulogne (2-0) et le Paris FC valide sa montée en décrochant le point du nul au CA Bastia (0-0).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Mer 17 Mai 2017 - 22:02

L’ex-Colmarien Sébastien Chéré de retour à la Meinau Un besoin bressan
Sébastien Chéré a satisfait cet été un besoin qui se faisait de plus en plus pressant : celui d’enfin découvrir, grâce à Bourg-en-Bresse, le football professionnel. Vendredi, le milieu polyvalent compte bien jouer un mauvais tour au Racing, comme cela fut déjà le cas lors d’un derby avec les SRC.
Sébastien Chéré était en tribune à l’aller, lorsque le Racing avait inauguré par un nul à Bourg-en-Bresse (0-0) sa nouvelle vie dans le monde professionnel. Sa saison n’a d’ailleurs commencé que début octobre, le temps de soigner sa rupture des ligaments croisés du genou droit qui avait signé la fin de son aventure aux SR Colmar.

Comme le Racing, le milieu polyvalent originaire d’Épinal a entamé un nouveau cycle cet été. À l’approche de ses 30 ans, il y avait urgence à découvrir enfin le foot d’en haut, lui qui s’était jusqu’ici contenté du National.

« Jouer chez les pros, ça a toujours été un rêve. Mais j’ai mis ça un peu de côté lorsque je n’ai pas été conservé au centre de formation de Metz, raconte celui qui a passé trois années dans le Haut-Rhin. Malgré les obstacles qui se sont mis sur ma route, j’ai su m’accrocher. »

La récompense est intervenue mi-novembre, lors d’un 7e tour de Coupe de France perdu face à Fréjus/Saint-Raphaël. Une quinzaine de minutes pour effacer six mois de soins. Et devenir pleinement professionnel.

« J’étais content, heureux, témoigne “Seb”. Je l’ai aussi vécu comme une récompense. » Mais c’est là que le plus dur a commencé pour le thésard en pharmacie désireux de se faire sa place sur le long terme dans le groupe bressan.

Ses six mois sans compétition, son acclimatation à un niveau plus élevé et les nouvelles blessures – déchirure à la cuisse, entorse du genou, commotion – qu’un corps fragilisé a immanquablement subies n’ont pas facilité sa « saison de transition ».

Néanmoins, l’ancien Colmarien a réussi à cumuler 14 apparitions sous ses nouvelles couleurs, dont 13 en championnat, en étant titulaire la moitié du temps. Comme ce fut le cas lors des deux dernières sorties bressanes à Clermont (3-2) et contre Brest (1-2).
« Ce but à la Meinau, je m’en souviens bien. J’ai même encore la photo chez moi »

« Je suis arrivé dans une équipe de L2 qui tournait bien, avec de la concurrence. J’ai essayé de gratter du temps de jeu pour m’imprégner du niveau. Je devais en passer par là », explique-t-il.

Tout comme le FCBP qui a validé son maintien à la 36e journée, Sébastien Chéré débarquera sans pression à la Meinau, demain soir, lui qui a prolongé son bail dans l’Ain jusqu’en 2019. Pour autant, dans un stade comble qui lui rappellera l’ambiance des derbies face aux SRC, il n’envisage pas de se muer en spectateur privilégié du sacre strasbourgeois.

Le Stade Brestois peut en témoigner, lui qui a eu toutes les peines du monde à s’imposer à Marcel-Verchère il y a moins d’une semaine.

Fidèles à leur réputation, les joueurs de Hervé Della Maggiore viendront en Alsace avec une certaine idée du football en tête. Ce qui n’est pas pour déplaire à l’un des rouages du milieu de terrain.

« Personnellement, je m’exprime mieux quand le ballon est au sol, lorsqu’il y a du rythme et des espaces. Le coach prône le beau jeu et adopte une philosophie offensive, apprécie Sébastien Chéré. On va rester dans la lignée de ce que l’on sait faire, on ne va rien changer. On ne va pas venir en victime. Pour profiter de ce moment, pour ne pas être ridicule, il faudra être à 110%. »

Même s’ils n’en ont pas vraiment besoin, l’ex-Haut-Rhinois d’adoption, en connaisseur, a affranchi ses coéquipiers sur le tumulte qui les attend. Lui saura s’en accommoder comme il l’avait prouvé lors de son premier derby sous le maillot colmarien à la Meinau en avril 2014. Sur une passe de Malik M’Tir, il avait “crucifié” le Racing alors parti pour redescendre en CFA.

Cette fois-ci, le Racing est (bien) parti pour retrouver la Ligue 1. Mais le trentenaire se verrait bien rejouer les empêcheurs de tourner en rond.

« Je ne marque pas beaucoup, alors ce but à la Meinau, je m’en souviens bien. J’ai même encore la photo chez moi, raconte-t-il. Celui qui n’a pas envie de jouer ce genre de match, je ne le crois pas. Ça va être dingue. Et même s’il y aura 30 000 spectateurs (plus de 27 000 en fait, ndlr) contre nous, ce sera plus motivant qu’autre chose. Il n’y a rien de mieux que de marquer dans un stade comble. »

Et pour Sébastien Chéré, l’occasion de le faire une première fois en Ligue 2 est toute trouvée…
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Jeu 18 Mai 2017 - 9:46

Le groupe :
Bonnefoi, Oukidja ; Aholou, Bahoken, Blayac, Boutaib, Dos Santos, Gonçalves, Grimm, Guillaume, Lienard, Mangane, Ndoye, Saad, Sacko, Salmier, Seka.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Jeu 18 Mai 2017 - 11:40

Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Jeu 18 Mai 2017 - 21:43

Le dernier combat
Le Racing joue sa saison, ce soir, lors de la dernière journée de Ligue 2. En cas de succès face à Bourg-en-Bresse, le club alsacien est assuré de retrouver la Ligue 1.
Le 29 juillet dernier, le Racing entamait sa saison de Ligue 2 lors d’un anonyme déplacement à Bourg-en-Bresse. Les Alsaciens y avaient livré une prestation encourageante sous un soleil de plomb, ramenant un point de ce déplacement dans l’Ain (0-0).

Et ces bons débuts allaient rapidement se confirmer, au cours du bel été 2016. Mais à ce moment-là, personne – même pas le plus fanatique des UB 90 – ne pensait vraiment que le Racing pouvait jouer la montée en fin de saison.
« Ce n’est pas un match comme les autres, mais ça reste un match de foot »

Des ogres nommés Lens ou Reims, dotés de budgets bien plus conséquents, devaient logiquement dominer cet exercice 2016/2017 de Ligue 2.

Dix mois plus tard, force est de constater que cette saison s’est révélée bien plus étonnante que prévue. Et le parcours improbable du Racing en fait partie bien placé au rayon “bonne surprise”.

Car ce soir, les Alsaciens ont l’occasion de rejoindre dans l’Histoire le Gazélec Ajaccio, Arles-Avignon ou encore le SC Bastia, clubs ayant réussi, par le passé, à enchaîner deux montées de rang. Et ce n’est finalement que justice (ou presque) pour une équipe strasbourgeoise qui a prouvé, tout au long de cette saison, qu’elle avait du talent, de l’envie et surtout, un état d’esprit irréprochable.

Reste toutefois aux Alsaciens à gravir une dernière marche, ce soir, dans leur antre. Face au Bourg-en-Bresse de l’ancien du Racing Loïc Damour, les hommes de Thierry Laurey doivent en effet s’imposer pour ne pas gâcher leur incroyable saison (lire encadré ci contre).

« Ce n’est pas un match comme les autres, c’est certain, mais ça reste un match de foot », résumait Thierry Laurey hier, à quelques heures de cette ultime sortie à la Meinau.

Façon de dire que les Strasbourgeois devront avant tout se concentrer sur le carré vert, et non sur le contexte forcément spécial de cette rencontre.

« Prendre du recul, c’est très important, souligne aussi l’entraîneur des Bleus. Lors du dernier match, à Niort, on s’est un peu éparpillé. Là, il faut qu’on soit plus rigoureux ».

En effet. Car si toute l’Alsace voit le Racing plier en quatre une équipe de Bourg-en-Bresse qui ne joue plus rien, les joueurs et le staff strasbourgeois savent que le plus dur est certainement à faire.
« Le piège est de subir ou de surjouer »

« Après ce match, il n’y aura pas de rattrapage possible, prévient ainsi Thierry Laurey. Il faut éviter le mauvais stress. Si on fait les efforts, si on joue comme on sait le faire, avec le bon état d’esprit, on y arrivera. Le piège est de subir ou de surjouer ».

Hormis la pression, évidemment énorme au vu de l’enjeu de cette rencontre, le Racing devra aussi se méfier d’une équipe de Bourg-en-Bresse qui ne vient pas en victime.

Le souvenir de l’an passé, quand les Bressans avaient encaissé un sévère 5-0 lors de la dernière journée au Havre – qui luttait alors, ironie de l’histoire, pour monter – est encore dans les têtes. Et Hervé Della Maggiore l’a dit et répété cette semaine : son équipe jouera son rôle d’arbitre à fond.

« Au match aller, on avait bien joué en première mi-temps, mais ensuite, on a eu des problèmes, rappelle aussi Thierry Laurey. Ça fait deux ans que cette équipe se maintient en Ligue 2 avec le plus petit budget du championnat, ça veut bien dire qu’Hervé Della Maggiore fait du bon travail ».

Ce soir, la Meinau verra un vrai match de foot, c’est indiscutable. Au terme des 90 (dernières) minutes de Ligue 2, le Racing a l’occasion d’offrir un immense bonheur au peuple alsacien, qui n’a jamais cessé de vibrer avec lui.
«J’espère qu’on sera à la hauteur»

« Il y aura peut être un peu de trac en début de match et il faudra qu’on soit à bloc, car on n’a pas de marge, prévient encore l’entraîneur strasbourgeois. Mais j’espère qu’on sera à la hauteur ».

Un espoir partagé par toute l’Alsace, qui rêve, neuf ans après, de solder définitivement les mauvais comptes du passé.
dna

Zoom sur la semaine d’entraînement du Racing Des jours ordinaires
Comment le Racing a-t-il vécu cette semaine décisive ? Comme toutes les autres, ou presque…
❏ LUNDI

Une fois n’est pas coutume. La semaine d’entraînement commence dès lundi matin. Quelques Racingmen sont concernés par la soirée de l’UNFP, qui récompense les meilleurs des championnats de Ligue 2. Thierry Laurey, en tant qu’entraîneur, ou Khalid Boutaïb sont notamment invités à la soirée de gala organisée au Pavillon d’Armenonville, à l’orée du Bois de Boulogne, à quelques minutes des Champs-Élysées.

La matinée s’avère moins cossue mais pas moins agréable. Une cinquantaine de collégiens sont là en observateurs et les Strasbourgeois peuvent percevoir le soutien populaire dont ils font l’objet au quotidien. Alexandre Oukidja ne fait pas de vieux os mais il reprendra vite le rythme des autres dans la semaine.

Les joueurs de champ s’en donnent à cœur joie lors d’une joute où ils défendent et attaquent sur deux petits buts. Il fait beau et les selfies de fin de séance seront réussis. Thierry Laurey continue de jouer la carte de la transparence à une seule condition : « Que l’on parle du match de Bourg ». Sur un parquet doté de paniers, on dirait que tout ce petit monde est “focus”.

❏ MARDI


Une trentaine de personnes sont présentes dès 10h30, pour l’arrivée des joueurs sur le terrain du Krimmeri. Après l’habituel échauffement, Fabien Lefebvre, l’adjoint de Thierry Laurey, met en place un travail d’enchaînements et d’attaques placées.

Massés le long de la main courante, les habitués de l’entraînement profitent du soleil, en short et en tongs.

«Tu crois que le Racing va monter ?»


Avec une seule question qui tourne en boucle : « Tu crois que le Racing va monter ? » Les réponses divergent, se veulent parfois prudentes, mais la grande majorité des supporteurs présents croit dur comme fer à la montée en Ligue 1.

Une superbe reprise de volée de Baptiste Guillaume réveille la troupe, qui lance un “wouah” percutant, suivi de quelques applaudissements.

Juste avant midi, c’est le clap de fin et tous les joueurs rejoignent les vestiaires…

❏ MERCREDI

Par rapport à la veille, l’assistance a plus que doublé. Parce qu’on s’approche du match, mais surtout parce que c’est mercredi.

Parents et enfants assistent au troisième entraînement des Bleus de la semaine, sous le regard des caméras de “Tout le sport” et des micros de RTL.

Les télés et radios nationales, rares à Strasbourg ces dernières années, font leur retour. Mais si beaucoup sont là pour évoquer la montée probable du Racing, c’est surtout du public dont on parle.

Avoir battu les records d’affluence de toutes les divisions depuis le CFA2 intrigue visiblement plus les médias nationaux que le retour du club en Ligue 1.

Sur le pré, tout le staff a mis une casquette, histoire d’éviter un coup de chaud. Il fait quasiment trente degrés sur la pelouse et une glacière trône à côté des buts.
Hier, 150 personnes le long de la main courante

Thierry Laurey a mis en place une opposition. Il s’échine à replacer ses joueurs, qui terminent l’entraînement par des oppositions six contre six.

La fin de l’entraînement est synonyme de séances de signatures d’autographes : tee-shirt, ballons, posters… Tout est bon pour faire signer les “héros” strasbourgeois. Qui, comme d’habitude, se plient avec bonne humeur à toutes les demandes.

❏ JEUDI


C’est la foule des grands jours, à la veille du Grand jour. Il y a bien 150 personnes le long de la main courante et une ribambelle de journalistes qui observent les évolutions des protégés de Thierry Laurey. Ce dernier n’aura rien changé par rapport aux habitudes. Ses protégés ont droit à un nouveau bain de foule, plein d’encouragements et d’espoirs. « On sent qu’il y a de l’excitation autour de nous, il y avait plus de monde à l’entraînement, a remarqué l’entraîneur du Racing dans un sourire en jetant un œil amusé sur la batterie batteries de caméras déployée dans la salle de presse. On a géré au plus simple cet engouement au niveau populaire et médiatique. Il est important d’être concentré et de garder le fil conducteur. Il faut simplement que les joueurs se sentent soutenus. »

Ils l’ont effectivement été dans des proportions assez épatantes. Il ne leur reste plus qu’à transformer la spectaculaire pression autour de la rencontre en énergie conquérante.
dna
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 3:12

Qu'on monte ou pas, Thierry Laurey a fait du bon boulot. Tout n'est pas parfait certes, mais il a donné un style à l'équipe. Et puis, il aura su nous faire vibrer jusqu'à la dernière journée. Bravo à lui.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 3:22

Pour Laurey je te donne raison , surtout avec l'équipe qu'il avait en main, mais il faut quand même être logique, la L2 était faiblarde.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 9:00

Racing Strasbourg : l’Histoire les attend
Dans une Meinau à guichets fermés, les Bleus du Racing ont rendez-vous avec leur destin à 20 h 30 contre Bourg-Péronnas lors de la 38e et dernière journée de Ligue 2. Les promus et leaders strasbourgeois savent qu’une 19e victoire les ramènerait tout droit au paradis d’une Ligue 1 quittée il y a neuf ans.
Ils étaient 150 hier après-midi au bord du terrain d’entraînement. Et ils seront plus de 27000 ce soir (20 h 30) dans les gradins bondés de la Meinau pour vivre ce qu’ils espèrent devenir un moment historique. Celui du retour en Ligue 1 de leur cher Racing, après neuf ans d’absence, dont cinq dans les abysses du milieu amateur.

À l’été 2011, le football professionnel disparaissait à Strasbourg après 78 années d’existence. Un choc encore plus terrible que la première relégation en National un an plus tôt. Cinq saisons plus tard, après un exercice 2015-2016 couronné par le titre de champion de France du National, le RCSA réintégrait le monde pro.

Tout juste douze mois après, il achèvera peut-être en soirée son terrible chemin de croix. La dernière station passe par un succès contre Bourg. Ou par tout autre résultat si les cinq équipes calées dans son sillage faillissent (voir ci-contre les conditions exactes d’accession du RCSA). Si les Bleus gagnent, ils rejoindront la Ligue 1, sans avoir à se préoccuper des autres résultats. C’est là toute la différence avec leurs rivaux.

Contrairement à 2011 et 2015 où ils ont échoué aux portes de la remontée en L2, les Bleus 2016-2017 ont leur destin en main. Dans un passé récent, un tel scénario, avec un ultime match à quitte ou double, leur a été fatal à Montpellier en 2009 (pour un retour avorté en L1), puis à Châteauroux en 2010 (pour un maintien raté en L2). Leur seule vraie ‘‘finale’’ gagnée date du 2 juin 2013 à Épinal contre Raon-l’Étape (3-2). C’était en CFA.

Ce soir, qu’ils le veuillent ou non, les Bleus auront sur les épaules tout le poids de cette histoire. Ces derniers jours, ils ont tout fait pour s’en décharger. « Le groupe est relâché » , assure le capitaine Jérémy Blayac. « La semaine de travail n’a pas été différente des autres. Le coach s’y est attaché. Nous devons garder 24 heures de plus l’insouciance qui nous a amenés jusque-là. »

Comme Amiens, l’autre promu que sa place de dauphin autorise à rêver d’une accession inédite en L1, le Racing déboule de nulle part ou presque. Depuis son retour sur une pelouse de L2 - après six saisons de privation - le 29 juillet à Bourg-Péronnas (0-0), le costume d’outsider lui est allé comme un gant. Et celui de leader, endossé le 21 avril à Laval (succès 2-1), n’est pas trop grand pour lui.

Conforté par son invincibilité de neuf matches (6 succès, 3 nuls), le RCSA taille patron. Tout à l’heure, il partira en quête de sa 14e victoire domestique en 19 sorties à la Meinau, la 11e sur les 12 dernières. « Il ne faut pas qu’il y ait de mauvais stress » , martèle Thierry Laurey. « Si nous faisons ce que nous devons faire, jouons à notre niveau et accomplissons les efforts nécessaires, nous y arriverons. Mais si nous nous liquéfions et subissons, il est possible que non. À la maison, nous sommes toujours allés au plus simple. Il n’y a aucune raison de changer, de surjouer parce que ça pourrait nous mettre en difficulté. J’espère que nous serons à la hauteur, malgré le petit trac qu’on ne pourra sans doute pas empêcher en début de partie. »
Bourg ne gagne plus qu’à l’extérieur

S’il mesure parfaitement l’enjeu de cet épilogue sur le fil du rasoir pour ‘‘son’’ club et, derrière lui, pour toute une région, l’entraîneur n’oublie pas un visiteur burgien qui a chuté 8 fois lors des 10 journées précédentes. « Oui, mais toutes ses dernières victoires ont été acquises à l’extérieur (4-2 à Laval, 3-2 au Gazélec Ajaccio et 3-2 à Clermont). Il faudra qu’on soit vigilants. Ça fait deux ans qu’avec un budget minimaliste, Hervé Della Maggiore maintient son équipe en L2. Ça prouve que ça travaille bien là-bas. »

L’élève Racing a lui aussi bien travaillé cette année. Et à l’heure de la distribution des prix, il sait n’avoir besoin de personne - sinon de son public - pour s’offrir tout seul, comme un grand qu’il aspire à (re) devenir, un passage au mérite dans la classe supérieure.

Absents : à Strasbourg, Ndour (fracture tibia-péroné), Gragnic (genou), Nogueira, Marester (choix) ; à Bourg-Péronnas, Dikamona (cuisse), Louisy-Daniel (genou), Bègue (hanche), Boussaha (ménisque), Perradin (reprise), Scanella (g), N’Diaye, Digbeu (choix).
Alsace
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:20

Racing Strasbourg : 16. Alexandre Oukidja (g) – 22. Ernest Seka, 12. Kader Mangane, 23. Felipe Saad, 20. Laurent Dos Santos – 17. Anthony Gonçalves, 8. Jean-Eudes Aholou, 11. Dimitri Lienard – 29. Khalid Boutaïb – 13. Jérémy Blayac, 9. Baptiste Guillaume.
Remplaçants : 1. Landry Bonnefoi (g), 21. Yoann Salmier, 6. Jérémy Grimm, 7. Ihsan Sacko, 19. Stéphane Bahoken. Entraîneur : Thierry Laurey.
FC Bourg-Péronnas : 30. Julien Fabri (g) – 22. Aurélien Faivre, 2. Antoine Ponroy, 4. Bruce Abdoulaye (cap), 11. Vital Nsimba – 15. Jimmy Nirlo, 27. Loïc Damour – 26. Sébastien Chéré, 5. Kévin Hoggas, 7. Romain Del Castillo – 29. Yanis Merdji.
Remplaçants : 16. Sébastien Callamand (g), 21. Quentin Martin, 8. Jason Berthomier, 12. Thomas Gamiette, 25. Guillaume Heinry. Entraîneur : Hervé Della Maggiore.
.
C'est un onze sans surprise proposé par le coach strasbourgeois Thierry Laurey, avec Jérémy Blayac titulaire sur le front de l'attaque et capitaine ce soir. Il sera chargé de marquer des buts en compagnie de Baptiste Guillaume et du canonnier en chef Khalid Boutaïb (20 réalisations en championnat cette saison). Mayoro Ndoye est le 17e homme et suivra cette rencontre des tribunes.
.
En cas de montée, ce 19 mai 2017 rejoindra à n’en pas douter les dates mémorables de l’histoire du club, comme ce 1er juin 1979, lorsque le Racing a décroché son unique titre de champion de France à Lyon où, dernier événement majeur dans l’inconscient du supporter strasbourgeois, le 13 mai 1992. Des montées, il y en eu d’autres depuis. Pourtant, c’est bien ce barrage retour étincelant contre le Stade Rennais qui remonte immanquablement à la surface. Cette victoire 4-1 initiée par le missile de 35m du regretté Stephen Keshi. Cet après-midi encore, sur le Stammtisch de racingstub.com, on pouvait lire : « Contre Rennes en 92, j’ai cru que le stade allait s’écrouler. Je souhaite à tout le monde de connaître les mêmes sensations ce soir ». Acceptons-en l’augure.
.
La rencontre sera arbitrée par Mikaël Lesage, homme d’expérience, 42 ans. Arbitre depuis 1993, son passé est riche de cinq saisons en Ligue 1. Né à Falaise dans le Calvados, il exerce pour le compte de la Ligue de Basse-Normandie.
Mikaël Lesage a beau avoir enrichi son palmarès de quelques belles affiches, au rang des meilleurs souvenirs, il cite un 7e tour de Coupe de France… à Tahiti! Par ailleurs, il pratique l’athlétisme, le VTT et le cyclisme.
En 2016/2017, il aura dirigé 25 matches de Ligue 1, au cours desquels il a distribué 89 cartons jaunes et 8 rouges. Il n’est dès lors que peu intervenu en Ligue 2, où il n’a officié qu’à deux reprises. A Brest à chaque fois, pour deux défaites des Bretons à domicile, devant Lens (1-2) puis le Red Star (0-1). Puisse-t-il porter bonheur cette fois à l’équipe recevante…
.
Le premier déboulé de Boutaïb qui tente de servir dans la surface son capitaine Jérémy Blayac ! Le ballon est malheureusement arrivé moins vite que l'attaquant strasbourgeois !
.
L'ambiance imposée par le kop strasbourgeois en ce début de match est quasi oppressante. Les Bleus se jettent sur tous les ballons mais, comme prévu, se précipitent un peu aussi. Il falloir un peu plus poser le jeu.
.
Le coup franc excentré de Lienard boxé par Fabri et le corner à suivre, avec cette fois la tête de Mangane, pas assez appuyée cependant pour inquiéter le portier bressan.
.
Et sur l'action qui suit, Blayac vient défier encore Fabri d'une frappe sèche du droit mais le gardien de Bourg est encore une fois à la parade ! Le Racing est sur la bonne voie !
.
Premier carton de la partie pour Jean-Eudes Aholou après une grosse faute sur l'ancien Strasbourgeois Loïc Damour, qui se tord de douleur au sol.
.
Le Racing a démarré pied au plancher. Mais Bourg est tout sauf timide. Ici comme ailleurs, personne n'a ouvert la marque après dix minutes de jeu.
.
Le Racing maintient la pression et trouve les espaces, dans lesquels s'engouffrent Guillaume, Boutaïb et Blayac. Mais attention aux Bressans, qui ne sont pas venus pour fermer le jeu et se projettent rapidement vers l'avant à la récupération du ballon.
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-0
.

Oh oui le premier but de la saison de Kader "Kadou" Mangane et il a tellement bien choisi son soir !! Un coup de casque en pleine lucarne sur un corner de l'incontournable... Dimiiiiiiiiitriii Lienard !!
.
Dimitri Lienard l'avait dit dans la semaine. Il rêvait de délivrer enfin une passe décisive à Kader Mangane. Voilà qui est fait! A peine revenu en jeu, le Belfortain a délivré un amour de corner sur la tête du défensuer centrale qui a nettoyé la lucarne de Fabri. Une 11e passe décisive pour un joli p'tit bijou. Supporters alsaciens, à 20h47, le Racing est plus que jamais en Ligue 1!
.
BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  2-0
.
Le Burgien Kevin Hoggas marque contre son camp sur un nouveau coup franc de Dimitri Lienard!!!
.

Dans les tribunes aussi, on sent beaucoup plus de sérénité tout d'un coup. Les fumigènes ont été sortis par dizaines... puis rapidement éteint à la demande du speaker. Bref, on fait déjà un peu la fête.
.
Le Racing a raison de ne compter que sur lui-même. Lens mène déjà 3-0 tandis qu'Amiens a ouvert la marque à Reims. Pour l'instant, le Racing et Amiens monte poiur la deuxième année de suite dans l'ascenseur, et dans le bon sens. Les Lensois se retrouvent barragistes.
.
Les Bleus lèvent un peu le pied après leur entame de match royale. Pour l'instant, ils ont un bon pied en Ligue 1 et n'ont plus aucune raison de se jeter à corps perdus vers les buts adverses.
.

La tête de Hoggas juste au-dessus des buts d'Oukidja ! Bourg-en-Bresse ne s'est de loin pas arrêté de jouer.
.
Le bon décalage de Lienard pour Dos Santos qui tente une demi-volée audacieuse de 20 mètres qui file juste à droite des buts de Fabri !
.
Le centre de la droite de Gonçalves pour la reprise de Blayac aux 6 mètres !! Malheureusement, le capitaine du Racing ne peut qu'effleurer le ballon !
.
On a failli assister au copier-coller de l'ouverture du score ! Au corner, Lienard ; à la conclusion, la tête de Mangane... sur le poteau !
.
Juste avant, Boutaïb avait démarqué Anthony Gonçalves sur l'aile gauche. Le centee tendu de l'ex-Lavallois pour le même Boutaïb avait été détournée in-extremis en corner par Bruce Abdoulaye.
.
Il y aura deux minutes de temps additionnel.
.
Dans le kop, toutes les écharpes sont de sortie. Magnifique!
.
C'est la mi-temps ! Le Racing Strasbourg mène très logiquement deux buts à zéro et est virtuellement en Ligue 1. Encore 45 minutes à tenir ! A tout de suite pour la seconde période !
.


Dernière édition par Marco 69/73 le Ven 19 Mai 2017 - 13:18, édité 23 fois
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:29

Allez Racing

rcs8 rcs3 rcs12
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:32

Un match pour le grand retour.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:33

On croise les doigts et on guette le Champagne au frais. Enfin, pour moi, ce sera du Otrott !
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:45

BUUUUUUUUUUUUUT
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:48

BUUUUUUUUUT

2-0
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:53

But de qui ?
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:54

Eh ben, ça va vite.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:55

Vous êtes sûrs?
Dans l'équipe.fr, c'est toujours 0-0.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:56

Sur Maxifoot, c'est bien 2-0
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 12:57

C'est l'essentiel.

Voilà, l'equipe.fr est à jour aussi.
Avec 10 minutes de retard. Razz

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:01

Sur foot national, les buts et les scores, c'est aussi sec !
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:02

manou54 a écrit:
But de qui ?
Mangane + 1 csc
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:08

Heureusement qu'on en a marqué 2, car les autres équipes de tête marquent ce soir : Brest, Lens et Amiens !
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:10

C'est jamais simple avec le Racing, les autres derrière nous collent toujours aux basques.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:11

Tête de Mangane sur le poteau
manou54
Joueur de national
avatar Masculin Nombre de messages : 3526
Age : 63
Localisation : Lunéville
Date d'inscription : 09/08/2009
Humeur : en colère


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   Ven 19 Mai 2017 - 13:12

Par contre, Troyes et Nîmes, dans le fossé !
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)   

 

38e journée: Strasbourg - Bourg-en-Bresse (2-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-