Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nuno Da Costa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Nuno Da Costa    Sam 1 Juil 2017 - 13:34

Da Costa arrive à Strasbourg

Nationalité :Portugaise
Capverdienne Age :26 ansNé le: 10 février 1991 Taille :1.82 mPoids :70 kgPoste :Attaquant

  Le Cap-verdien de Valenciennes Nuno Da Costa est la première recrue de poids du champion de Ligue 2. L'attaquant de 26 ans devrait s'engager pour quatre ans au RC Strasbourg.
Les champions de L2, qui ont perdu leur meilleur buteur de la saison passée Khalid Boutaïb (20 buts, Malatyaspor) et Baptiste Guillaume (9 buts, Angers), vont enfin enregistrer un renfort de poids en attaque. Le Cap-verdien de Valenciennes Nuno Da Costa est arrivé ce samedi soir en Alsace. L'attaquant de 26 ans devrait signer pour quatre ans lundi, après avoir satisfait à sa visite médicale.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Sam 1 Juil 2017 - 21:53

Le troisième homme
L’attaquant de Valenciennes doit s’engager dans les prochaines heures au Racing. Nuno Da Costa est la troisième recrue strasbourgeoise de l’intersaison, la première offensive dans un secteur en reconstruction.
Avec les départs de Khalid Boutaïb et de Baptiste Guillaume, soit les deux meilleurs buteurs du Racing la saison passée, l’effectif de Thierry Laurey se trouvait fort dépourvu sur le plan offensif à la reprise intervenue en début de semaine, avec les seuls Stéphane Bahoken et Jérémy Blayac, voire Ihsan Sacko, en mesure de nourrir le compteur but pour la saison en Ligue 1 à venir.
Une année 2017 tronquée

Les inquiets peuvent être (un peu) rassurés. Les responsables strasbourgeois ont concrétisé un dossier emmanché depuis quelques semaines. Nuno Da Costa, attaquant cap-verdien de 26 ans, doit s’engager dans les prochaines heures avec le Racing Club de Strasbourg. Il évoluait à Valenciennes depuis deux saisons, où il a disputé une trentaine de matches de Ligue 2, inscrivant 16 buts au passage.

Le joueur est devenu une valeur sûre du championnat que vient de dominer le Racing, dans le sillage d’une accélération dans sa trajectoire.

Arrivé en France avec sa famille il y a une dizaine d’années, Nuno Da Costa a fait parler de lui dans les championnats amateurs, notamment avec Aubagne pour finir par séduire le VAFC.
Bras de fer

C’est surtout dans la dernière ligne droite de la saison 2015-2016 qu’il a époustouflé les observateurs, inscrivant sept buts en neuf matches. Celle qui a suivi s’est révélée plus chaotique.

Le joueur de 26 ans était parti sur de bonnes bases avant de songer à partir au mercato hivernal, faisant l’objet d’une cour assidue d’Angers.

Il a choisi d’aller au bras de fer, refusant de participer au stage de reprise, programmé au Touquet en janvier dernier. Son président, Eddy Zdziech s’est montré inflexible et l’intéressé a fini par se blesser, vivant une seconde moitié d’exercice complètement tronquée, absent des terrains de la mi-janvier à avril.

Le Racing, par l’intermédiaire de ses responsables sportifs, a exprimé son attachement à reconstruire son secteur offensif, amputé de Khalid Boutaïb et Baptiste Guillaume, partis respectivement à Malatyaspor et à Angers, autour du joueur habile dans un rôle de pivot, ayant un sens du but acéré, capable de profiter de ballons qui traînent dans la surface.

Le club strasbourgeois ne fait pas l’économie de mettre la main au portefeuille dans cette affaire puisque le VAFC attendait quelques espèces, sonnantes et trébuchantes pour un joueur sous contrat dans le Hainaut jusqu’en 2019.
Gourmandise

En janvier, les dirigeants valenciennois s’étaient montrés gourmands, exigeant près de trois millions d’euros pour libérer leur joueur. Concernant ce transfert de juillet, on parle d’un million d’euros pour un joueur qui doit s’engager jusqu’en 2021.

Dans le processus, la négociation entre le Racing et le club nordiste a pu être facilitée par les négociations autour de Laurent Dos Santos, le défenseur strasbourgeois, qui a effectué le trajet inverse.

Toujours est-il que les dirigeants strasbourgeois concrétisent un premier recrutement dans leur secteur offensif. Après les défenseurs Pablo Martinez et Kenny Lala, ils tiennent leur troisième recrue.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14652
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 2 Juil 2017 - 2:26

Très insuffisant ce recrutement pour le moment et pourtant le temps presse !!
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 2 Juil 2017 - 3:32

J'ai lu sur un forum qu'il a un caractère difficile ,j'aime pas  tellement se genre de joueur,car il on vite fait  de pourrir le vestiaire .
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 2 Juil 2017 - 21:13

1,2 million pour Da Costa

Il est arrivé samedi soir et passera ce lundi la traditionnelle visite médicale avant de s’engager en fin d’après-midi jusqu’en 2021. Après les défenseurs lensois Kenny Lala (2019) et angevin Pablo Martinez (2019), le Racing posera tout à l’heure avec Nuno Da Costa la première pierre d’un secteur offensif en reconstruction, fragilisé par le départ de deux de ses piliers, Khalid Boutaïb et Baptiste Guillaume. « C’est une brique apportée à l’édifice. Il faudra en mettre d’autres pour façonner l’effectif 2017-2018 », résume joliment Marc Keller.
Pour recruter l’attaquant cap-verdien de Valenciennes (26 ans), lié au VAFC jusqu’en 2019, le Racing a dû mettre la main au portefeuille, comme il l’avait fait en janvier pour le milieu orléanais Jean-Eudes Aholou, acheté 350000 euros. Cette fois, le promu en L1 aurait déboursé 1,2 million pour réaliser son 2e transfert onéreux post-liquidation judiciaire et s’attacher les services de celui qui a inscrit 16 buts en deux saisons de L2 (7 en 2015-2016, 9 en 2016-2017). « Quand tu vois l’explosion des tarifs aujourd’hui, tu te rends compte que si tu ne mets pas d’argent dans les transferts, tu ne peux pas avoir de joueur, car les attaquants sont toujours très recherchés, constate le président du Racing sans démentir le chiffre évoqué ci-dessus. On se prépare encore sur deux ou trois coups. »
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Lun 3 Juil 2017 - 10:54

A moins de trouver la perle rare en attaque avant le début de la saison, il faudra qu'il enfile pas mal de buts pour nous permettre de se maintenir. Dans le cas contraire, la L2 nous tend les bras.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Mar 4 Juil 2017 - 6:21

le nouvel attaquant strasbourgeois, Nuno Da Costa a «un défi à relever» 
L'attaquant Nuno Da Costa, tout juste arrivé de Valenciennes, sait la tâche qui l'attend : prendre les rênes de l'attaque strasbourgeoise en L1, un Championnat qu'il va découvrir.
«Vous avez signé hier (lundi) à Strasbourg pour 4 ans et effectué dans la foulée votre premier entraînement. Quelles sont vos premières impressions ?
Ça a vraiment l'air d'être un club familial. J'ai été très bien accueilli. Ça me fait très plaisir de passer un palier et de faire mes premiers pas sur le terrain. Je sais que Strasbourg me suivait depuis quelques temps. C'est un club qui donne sa chance aux joueurs comme moi, avec un parcours un peu atypique (il n'a signé son premier contrat professionnel avec VA qu'en 2016), et avec la montée en L1 j'étais très intéressé par le projet.

Que vous ont dit le président et l'entraîneur au moment de votre arrivée ?
Qu'ils comptaient sur moi, tout simplement. Ils m'ont demandé d'emmener mon dynamisme à l'équipe et de faire en sorte de m'intégrer vite pour obtenir de bons résultats. Ils m'ont surtout fait comprendre qu'ils ont fait des gros efforts pour m'avoir... Ils s'attendent à ce que cela soit rendu sur le terrain.
«J'avais besoin de découvrir l'élite et Strasbourg m'offre cette opportunité»
Avec Strasbourg, vous allez découvrir la L1, à 26 ans. Dans quel état d'esprit ?
Dans le même état d'esprit que celui que j'ai toujours eu : arriver, surprendre et progresser constamment. Avec une énorme envie. Je dois aider le club à atteindre ses objectifs.

La pression est grande car le club a perdu son meilleur buteur Khalid Boutaïb (20 buts), que vous remplacez...
On ne peut pas le remplacer. Il a laissé une trace, il a aidé le club à monter en L1. Moi, j'arrive avec un profil différent et mon histoire sera différente. Certes, j'ai un défi à relever... Mais ce n'est pas être Boutaïb. Il a apporté énormément au club, maintenant à mon tour d'apporter ce que je peux.

Vous aviez une proposition supérieure de la part de Lorient. Qu'est ce qui a fait pencher la balance en faveur de Strasbourg ?
Déjà, Valenciennes était réticent à me lâcher à un club concurrent de L2. Mais surtout j'avais besoin de découvrir l'élite et Strasbourg m'offre cette opportunité. C'était le projet idéal pour moi. L'engouement qui existe autour du club, ici, a également beaucoup compté. Ça a rendu le choix beaucoup plus facile... Le stade est tout le temps plein, je suis sûr que ça va m'aider à progresser encore plus vite.»
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Mer 9 Aoû 2017 - 11:51

Nuno Da Costa : « Tout repose sur le groupe »
En arrivant à Strasbourg, tu parlais de franchir le deuxième pas de ta carrière en découvrant la Ligue 1. Comment as-tu vécu ce moment, à Lyon ?
« Comme on s’y attendait. Avec un match compliqué. La différence avec la Ligue 2 est importante. Tout va plus vite, tout est plus précis. On savait qu’avec l’OL, on affrontait une équipe qui ne fait pas partie de notre championnat à nous. Là, on sait à quoi s’attendre pour la suite. C’était le baptême du feu en L1 pour plusieurs d’entre nous. Ce qui compte désormais, c’est d’en tirer les leçons. Tout n’a pas été mauvais loin de là. Il y a des leçons à tirer. Il va falloir s’adapter, apprendre vite. Ces matches contre les gros du championnat, nous devrons les aborder avec moins de respect. Ils doivent servir à progresser afin d’être les plus performants possibles contre les formations plus abordables ».

Lille, c’est encore un ambitieux. Sa démonstration face à Nantes (3-0) est-elle de nature à vous inquiéter ?

« J’ai vu ce match contre Nantes à la télé. Je n’ai pas été surpris. Je retrouve avec Marcelo Bielsa les mêmes ingrédients qu’à Marseille, avec une grande envie de profiter des failles adverses. Comme à Lyon, ce sera un match entre un promu et une équipe qui veut jouer les premiers rôles. La question n’est pas de s’inquiéter mais de faire plus d’efforts, d’être plus agressifs dans le bon sens du terme. Lille met beaucoup de rythme dans ses matches, à nous d’élever notre niveau. Il faudra peut-être se montrer patient mais, surtout, ne pas hésiter à multiplier les courses pour aider un partenaire ».

Sur quoi repose l’avenir de l’équipe ?
« Sur le collectif, c’est évident. On a déjà bien parlé du match de Lyon. Tout repose sur le groupe. Tout le monde est concerné. Il n’est pas sûr que les mêmes onze joueurs débuteront deux matches de suite. Ici, il n’y a pas de Neymar, pas de Mbappé mais un ensemble de gars qui vont tous apporter leur part au projet. Si on est tous irréprochables à ce niveau, on va s’en sortir. Je prends toujours pour exemple un gars comme N’Golo Kanté. Malgré son statut à Chelsea, on voit qu’il prend plaisir à faire l’effort pour les autres. Il se bat pour l’équipe, et toujours avec le sourire. C’est un vrai modèle. C’est avec ce genre d’attitude qu’on fera la différence quand il le faudra ».

C’est aussi le premier match de L1 à Strasbourg depuis presque dix ans. Qu’avez-vous envie de dire au public de la Meinau ?

« Qu’il reste ce qu’il est depuis des années. C’est quand même excitant de retrouver ce stade en Ligue 1. J’espère qu’il nous aidera à faire la différence. Je sais qu’il sera derrière nous et qu’il connaît la difficulté de ce match et la grande qualité de l’adversaire. Peut-être aurons-nous besoin d’un peu plus d’indulgence par moments. A nous de nous donner à fond. On va faire le maximum. Pour profiter de ce qu’on attend du public, il faudra lui donner ce qu’il attend de nous ».
SO
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Lun 25 Sep 2017 - 21:19

« Il n’y a rien de plus frustrant »
Nuno Da Costa a ouvert son compteur personnel, il y a deux jours à la Meinau. Mais l’attaquant cap-verdien est loin de se satisfaire de son premier but en bleu. Il guette avec autrement plus d’impatience une victoire qui ferait le plus grand bien au Racing.
– Quels sentiments dominent lors que l’on sort d’une défaite où on a marqué ?


– Il n’y a rien de plus frustrant, surtout vu les circonstances du match. On savait qu’on allait affronter une équipe qui défend bien, qui est extrêmement difficile à manœuvrer. Et on perd ce match sur deux largesses.

Avant nous, Nantes avait pris dix points en quatre matches avec trois buts inscrits. Maintenant, ils sont à douze points en ayant inscrit cinq buts.

Sur ce match, j’avais réussi à ouvrir la marque, ce qui fait toujours du bien individuellement. Mais derrière, il ne fallait pas s’emballer et on prend deux coups derrière la tête. Franchement, ça plombe.

– Le contenu de votre production, alors que vous avez réussi à vous créer plusieurs occasions, n’édulcore-t-il pas l’amertume ?

– On s’est créé plusieurs occasions, c’est vrai, mais Nantes est une équipe qui laisse la balle à l’adversaire et qui contre-attaque. On a montré qu’il y avait un peu de talent chez nous. Mais après, cela ne nous a pas réussi pour autant.
« Le plus important, c’est de savoir s’adapter »


– Le match contre Nantes a aussi été l’occasion pour le Racing de remettre au goût du jour un système tactique en vigueur la saison passée. Y avez-vous été à l’aise ?

– Le milieu en losange, avec deux attaquants, me permet d’avoir plus de repères puisque j’ai joué pendant deux ans en pointe, dans l’axe, à Valenciennes.

Sur un côté, il m’a fallu un petit temps d’adaptation, avec la nécessité de faire plus d’efforts défensifs. Je me sens bien dans l’axe, mais cela ne veut pas dire que je déteste évoluer sur un côté.

Après, il faudra voir si on est capable de réitérer ce type de match, face à un autre profil d’adversaire. On verra si on choisit de reconduire le schéma lors de prochaines rencontres et de voir s’il nous réussit. Le plus important, dans le fond, c’est de savoir s’adapter.

– Avez-vous le sentiment de n’avoir pas su piéger la rigueur nantaise ?


– Chacun joue avec ses atouts. Claudio Ranieri est un stratège qui a su construire, on va dire, une victoire à l’italienne.

Après, c’est vrai que c’était dur de percer leur défense. À chaque fois, il y avait toujours un dernier joueur qui sauvait le coup.

– Vous sembliez à bout de force quand vous avez été remplacé. Était-ce le cas ?


– J’avais encore un peu de gomme. C’était un choix du coach. Tout ce qui compte, pour moi, c’est que la prochaine fois, le joueur qui me remplace nous rapporte un ou deux points.
– Les mauvais résultats s’enchaînent. Y a-t-il de l’inquiétude dans les rangs strasbourgeois ?


– Il faut relever la tête, continuer à bien travailler, tous les jours, à l’entraînement. Dans un championnat compliqué, il est important de décrocher une victoire pour espérer enchaîner après.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Sam 14 Oct 2017 - 21:38

L’évadé d’Aubagne
L’attaquant strasbourgeois Nuno Da Costa s’est révélé en CFA2 à Aubagne, aux portes de Marseille, dans l’ombre d’un OM dont il n’avait, jusqu’à ce soir, affronté que l’équipe réserve..
Nuno Da Costa est né au Cap-Vert le 10 février 1991, a vécu treize années au Portugal, puis les onze suivantes dans la région proche de Marseille. Mais l’international cap-verdien n’est pas du genre à se retourner vers son passé.

Il faut dire que depuis deux ans et quelques semaines, son présent s’écrit plutôt au futur. Celui d’une progression exponentielle qui, en à peine plus de 24 mois, lui a permis de gravir quatre échelons, du CFA2 avec Aubagne à la Ligue 1 avec le Racing, et dont on ne sait pas vraiment – lui non plus sans doute – jusqu’où elle le mènera.
« Ma vie marseillaise me paraît loin »

L’attaquant a donc 13 ans lorsqu’il suit ses parents en Provence où son père est muté professionnellement. Nuno le ‘’minot’’ écumera quatre clubs du coin : Saint-Zacharie, Auriol, La Ciotat et Aubagne (CFA2) avec qui il commence à se tailler une petite réputation.

Il n’a pas fréquenté de centre de formation et a tout appris sur le tas, français compris. « Je ne le parlais pas quand je suis arrivé du Portugal, raconte-t-il. Mais je l’ai très vite appris, à l’école, mais aussi avec les potes du foot. Mon adolescence a été celle d’un gamin ordinaire. Ni plus, ni moins. »

Sur les terrains, il s’exprime avec les pieds. Le 4 janvier 2014, il se fait remarquer en 32es de finale de Coupe de France contre Dijon, alors en L2, en inscrivant le premier des trois buts d’Aubagne, éliminé aux tirs au but (3-3, 4-5).

A l’été 2015, Valenciennes (L2), en difficulté financière, ne lui propose qu’une licence amateur. Mais le Cap-Verdien dit banco et adieu à Marseille.

« Quand j’y vivais, j’allais de temps en temps au Vélodrome, indique-t-il. Mais avec Aubagne, je n’ai jamais affronté que la réserve marseillaise – en CFA 2 - au sein de laquelle évoluait Maxime Lopez (le milieu phocéen). Je n’imaginais pas du tout défier un jour l’équipe I. J’ai commencé à me dire qu’un jour peut-être, j’en aurais l’occasion lorsque j’ai joué et marqué avec Valenciennes en L2. »

‘’Son’’ jour est venu. C’est pour ce soir, en Ligue 1, sous son nouveau maillot strasbourgeois et dans une Meinau comble. Mais le Racingman, auteur de 19 réalisations en deux saisons de L2 avec le VAFC (2015-2017), de son premier but en L1 contre Nantes avec le Racing le 24 septembre (1-2) et de celui de la victoire en amical l’autre jeudi à Fribourg (2-1), ne s’en fait pas une montagne.

Ses parents, qui habitent toujours Auriol, et beaux-parents feront pourtant le déplacement pour le soutenir. Leur présence pourrait amplifier son émotion. Mais non !

« Pour arriver en L1, il faut certes des qualités, mais aussi beaucoup de travail et un peu de chance, répond-il. Deux ans après mon départ, ma vie marseillaise me paraît loin. »
« Prendre les trois points »

« Lors de ma dernière année là-bas, mes amis proches étaient pour la plupart déjà partis à l’étranger, conclut le Strasbourgeois. Ce dimanche, je rentrerai sur le terrain avec le même objectif que d’habitude : prendre les trois points. Ce serait cool de le faire et, en plus, de marquer. Pour moi, ce match contre l’OM est important, au vu de notre classement, mais banal. »

Une Meinau à guichets fermés ne partage pas tout à fait son avis.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Ven 27 Oct 2017 - 21:51

Questions à Nuno Da Costa « Angers n’a pas peur de jouer »
L’attaquant cap-verdien Nuno Da Costa, meilleur buteur du RCSA (3 buts, dont le doublé victorieux à Nice – 2-1), se méfie d’un SCO redoutable hors de ses bases.
Nuno, après plusieurs affiches prestigieuses, vous accueillez Angers dont le nom est moins ronflant, mais qui est l’une des valeurs montantes de la L1…

– Oui, c’est une équipe qui y est maintenant stable. Elle tient tête aux grosses écuries. Il n’y a pas de petites affiches. Ça va être difficile.

– Surtout qu’elle a récolté la majorité de ses points (9 sur 12) à l’extérieur ?

– Je sais. Angers n’a pas peur de jouer et a de très bons atouts, défensifs comme offensifs. À nous d’être prudents et d’essayer de produire notre jeu, comme lors de nos trois derniers matches.

– L’idée, c’est de continuer à surfer sur la vague ?

– Nous voulons poursuivre notre bonne série le plus longtemps possible. Depuis le début de saison, nous étions en apprentissage. Nous avons assimilé ce que le coach attend de nous et retrouvé l’état d’esprit de l’an dernier. Cet état d’esprit est fondamental. Avec, notre groupe peut battre n’importe qui.

– La confiance est-elle allée crescendo depuis un mois ?

– Bien sûr. Nous sommes rentrés de Dijon avec un point après un match pas forcément réussi. Nous avons ensuite enchaîné de bonnes “perfs” contre de grosses écuries. Ça montre que nous sommes capables de bonnes choses. On se fait confiance sur le terrain et on retrouve du plaisir à jouer.
« Être bien en dehors du terrain se voit dessus »

– Comment vivez-vous votre bonne passe personnelle ?


– Sans rien changer, car ça peut aller très vite dans les deux sens. Je travaille pour garder la confiance et aider l’équipe à prolonger sa belle série.

– Avec votre récente paternité, vous êtes un homme et un joueur heureux, non ?


– Oui. Pour un joueur, être bien en dehors du terrain se voit dessus. Mon fils Lewis m’a apporté plus de maturité et de sens de l’écoute. J’essaie de l’utiliser autant à la maison que sur la pelouse avec le coach.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 3 Déc 2017 - 21:35

Buteur démasqué
Muet depuis un mois et demi, le Cap-Verdien a retrouvé le chemin des filets au bon moment. Il est revenu dans la lumière face à la ville qui l’incarne, Paris.
Dans la zone mixte de la Meinau samedi, Nuno Da Costa semble ne trahir aucune émotion. Enfin, presque. Parfois, au détour d’une phrase, un rictus mutin éclaire son visage et une petite flamme illumine son regard, révélant une incommensurable joie intérieure.
« J’ai explosé dans les vestiaires »

Sur un ton neutre, l’attaquant cap-verdien du Racing dévoile son secret pour rester zen alors qu’il vient d’inscrire un but et de délivrer une passe décisive face à un PSG galactique battu pour la première fois depuis le 30 avril.

« J’ai explosé dans les vestiaires. Après, j’ai mis un petit masque pour venir en zone mixte. Mais quand je rentrerai à la maison, j’enlèverai le masque et je péterai à nouveau un plomb (rires). »

Le meilleur buteur strasbourgeois (4 réalisations) est donc démasqué. Il n’est pas du genre à danser la samba devant les Brésiliens Neymar, Dani Alves ou Marquinhos, mais c’est parce qu’il se contient.

Lorsqu’il a ouvert le score à la 13e minute, l’ex-Valenciennois a fêté son but sans en faire des caisses. Peut-être parce qu’à l’approche de la Saint-Nicolas (ce mercredi), il a eu un peu peur du Père Fouettard, déguisé sous les traits de son coach Thierry Laurey. « Quand je marque, je redescends vite. Je célèbre mon but, mais avec un peu de recul. Il ne fallait pas que je me déconcentre. Je sais très bien que le coach m’aurait attendu au tournant si j’avais commis une erreur. J’ai évité d’être trop euphorique. J’ai gardé cette euphorie pour la fin si nous l’emportions ou faisions un bon résultat. »

Il le garantit sans se démonter et avec, sans doute, un chouïa de mauvaise foi, à en croire les témoignages de ses coéquipiers : « Dans le vestiaire, c’était tranquille. »
« On le racontera à nos enfants »

Il finit tout de même par admettre « qu’on se sent fort parce qu’on a battu une grande équipe ». Mais c’est pour mieux se dégriser. « On a battu le PSG, oui, mais sur dix matches, il nous aurait sûrement battus huit ou neuf fois. On essaie de profiter un maximum, tout en gardant les pieds sur terre. On sait qu’on joue le maintien. Il faudra prendre un maximum de points avant la trêve de Noël. Cette victoire sur Paris nous fait comprendre que le foot n’est pas une science exacte et que nous pouvons compter sur tous les matches pour en chercher. »

La preuve : ses potes ont fait samedi un joli pied de nez à la logique. « Il faut féliciter l’équipe pour son énorme boulot ». Lui savoure son retour dans la lumière, après quelques semaines un peu plus ombragées.
« Je connais mes qualités »


Il n’avait plus marqué depuis son doublé à Nice le 22 octobre. « Je connais mes qualités. Le coach me fait confiance. Marquer, faire une passe décisive, c’est important pour moi, mais il faut toujours se remettre en question et se préparer pour les duels suivants. »

On le sent alors à deux doigts de dire que l’essentiel était de récolter les trois points et qu’il faut prendre match après match. Mais non ! Il préfère dépasser les poncifs : « On rentre à la maison avec quelque chose de spécial qu’on pourra raconter à nos enfants : avoir battu un PSG invaincu depuis sept mois. Ce n’est pas rien. »

Nuno Da Costa s’éclipse. Il peut ôter son masque et laisser paraître son vrai visage. De toute façon, on l’avait reconnu.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Jeu 11 Jan 2018 - 21:59

Interview express… -
Nuno Da Costa «Que la maison reste inviolable»

– Quels sont les sentiments qui dominent au moment d’aborder votre premier rendez-vous en Ligue 1 de l’année ?


– On va essayer de reprendre une série, de faire les choses bien comme on a su le faire à domicile depuis un certain temps.

– Y a-t-il d’autant plus de motivation que vous pouvez dépasser votre adversaire ?


– Franchement, on ne parle pas de classement pour l’instant, mais de points. Après, ce serait bien de pouvoir mettre une autre équipe derrière nous. Mais ce que l’on sait, c’est que notre maintien passera par des victoires à domicile. On parvient à grappiller des points à l’extérieur. Mais il faut que la maison reste inviolable. En appliquant le même jeu qu’on a développé ces derniers temps, on devrait y parvenir.

– La claque reçue à Metz (3-0), avant la trêve, est-elle derrière vous ?


– Il peut toujours y avoir un faux pas, d’autant qu’on était sur une longue série sans défaite (six rencontres en L1). Il faut oublier ce qui s’est passé là-bas.

– Quel regard portez-vous sur la série qui vous attend, avec beaucoup de matches à disputer ?


– On a déjà connu ça sur la première partie de saison. On sait qu’on doit prendre un maximum de points.

– Individuellement, retrouver le chemin du but, face à Dijon, vous a-t-il fait du bien ?


– Évidemment. D’autant que cela faisait deux-trois matches que je n’étais pas en réussite. J’ai tapé le poteau à Metz, la barre à Bordeaux… Mais mon objectif est d’aider l’équipe. Je n’ai pas d’objectif comptable. Je peux être en quelque sorte satisfait de ma première moitié de saison, mais je peux être plus efficace. On joue dans un système où on ne pense pas d’abord à fermer la baraque et où, en attaque, on attend le ballon pendant 15 minutes. Il y a du jeu, des espaces et c’est agréable.

– Avez-vous toujours en tête le match aller à Guingamp que vous aviez perdu en ayant dominé ?


– On avait manqué de réussite, mais taper le poteau, ça ne fait pas un tir cadré. On a progressé depuis, on a tiré des leçons de ce match, comme celui d’Amiens (0-1). Le match à Guingamp nous a appris beaucoup de choses. On doit continuer à acquérir de l’expérience.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Mer 2 Mai 2018 - 21:58

Da Costa costaud
Nuno Da Costa, blessé depuis deux mois, a fait son retour dans le groupe samedi dernier, face à Nice. Il espère bien aider les siens dans une fin de saison difficile.Sa dernière apparition sur les terrains de Ligue 1 remonte au 23 février dernier. Entré en fin de rencontre face à Montpellier, au relais de Stéphane Bahoken, Nuno Da Costa n’avait pas pu trouver la faille (0-0). Pire, il s’était blessé lors de la quinzaine de minutes jouées lors de cette 27e journée.

« Se blesser, ça fait partie d’une saison, relativise l’attaquant, désormais à 100% et auteur d’un but avec la réserve, mardi soir, face à Trémery (6-0). J’avais une inflammation à l’adducteur. Cela faisait un petit moment que je le sentais. »

Les terrains hivernaux n’ont rien arrangé. Et comble de malchance, l’attaquant s’est refait mal début avril, lors du dernier entraînement avant le déplacement des Bleus à Angers.

« Je pensais que j’étais apte. C’était un peu juste et on a pris le risque d’essayer… Et j’ai fait un faux mouvement », se remémore l’international cap-verdien.
« On connaît l’objectif et on se concentre uniquement là-dessus »


Et voilà Nuno Da Costa reparti pour un mois d’arrêt… « Ce n’était pas facile d’être en dehors du groupe pendant toutes ces semaines », raconte-t-il.

Surtout que le Racing n’a pas vraiment brillé durant les deux mois d’absence de l’ailier. « Dans ce cas-là, on essaie de motiver les copains, de rester concentré et de soutenir l’équipe, souligne-t-il encore. Dans un groupe, si on veut y arriver, il faut rester soudé. »

Après avoir donné de la voix pour remonter le moral aux troupes alsaciennes, Nuno Da Costa espère désormais les aider sur le terrain, pour les trois rencontres qui restent à disputer.

« Mon souhait, c’est de jouer et de tout donner. On connaît l’objectif et on se concentre uniquement là-dessus. Après, que j’inscrive un but ou que je donne une passe, peu importe, seule la victoire est importante », assène Nuno Da Costa, qui affiche pour l’instant un bilan de quatre buts et deux passes décisives en championnat.

Malgré la situation délicate du Racing au classement, l’ancien joueur de Valenciennes se veut costaud, mentalement parlant, et refuse de s’inquiéter outre mesure. « On est promu, on savait très bien que dans cette saison, il y aurait des bonnes phases et des moments où ce serait plus dur, avance-t-il. Alors, il ne faut pas se poser de questions, ne pas douter. »

Pour lui, les moments compliqués font d’ailleurs partie du passé. « Ce qui était difficile, c’était de jouer sur des terrains très gras. On a une équipe pour jouer et bien jouer, pas pour faire la guerre, avance-t-il. L’état du terrain ne nous a pas avantagés, même si on a réussi à prendre quelques points cet hiver. »

Depuis, le club strasbourgeois a changé la pelouse. Mais les effets bénéfiques ne sont pas flagrants : la dernière fois que le Racing a gagné à la Meinau, c’était face à Troyes (2-1), bien avant le lifting du terrain.

Mais cela n’empêche pas le Cap-Verdien de croire dur comme fer aux chances de maintien de son équipe.
« Lyon, un match comme les autres »

Pour lui, les trois dernières sorties de cette saison 2017/2018 sont avant tout trois opportunités de prendre les points qui manquent pour assurer la place du Racing dans l’élite.

« On a déjà battu Rennes chez nous (2-1). Face à Nantes, on avait perdu (1-2) , mais en faisant un bon match, énumère-t-il. Et même Lyon, cela reste un match comme un autre. Beaucoup de bonnes équipes sont venues à la Meinau sans prendre trois points. C’est sûr, l’OL tourne bien et a un objectif élevé, la Ligue des Champions, mais cela reste des joueurs avec deux bras et deux jambes comme nous. »

Quand on parle d’éventuelle relégation en Ligue 2, Nuno Da Costa coupe court à toute spéculation. « On ne va pas descendre, on a la capacité de relever les trois défis qui restent », tranche-t-il. Avant d’ajouter, avec un zeste de philosophie : « Quand tu es presque en haut de la montagne, tu ne regardes pas en bas. Surtout pas ».

Reste donc au Racing trois cols à gravir. Avec un Nuno Da Costa motivé pour être le premier de cordée…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 13 Mai 2018 - 21:54

Da Costa reprend son vol
Après deux mois et demi d’absence à cause d’une inflammation à l’adducteur, l’attaquant cap-verdien Nuno Da Costa, entré samedi à la 79e , a signé son retour par un but déterminant, inscrit de la tête, en apesanteur.
Il y a dans sa détente verticale une amplitude qui rappelle celle de ‘’l’hélicoptère’’ chilien Ivan Zamorano, du temps de sa splendeur au Real Madrid. Samedi contre Lyon à la Meinau, quand Nuno Da Costa a décollé à la 88e sur un centre d’un Dimitri Foulquier au top, tout le stade s’est levé comme un seul homme. D’une tête décroisée, l’international cap-verdien a égalisé à deux partout, six minutes avant l’historique coup franc victorieux de Dimitri Lienard, et repris son vol longtemps interrompu par ses blessures à répétition à l’adducteur.
« J’y ai toujours cru »

Depuis le 23 février et sa précédente apparition en fin de match contre Montpellier (0-0), l’ailier souvent utilisé dans l’axe avait les ailes coupées, cloué au sol par ce muscle récalcitrant. Aussi a-t-il accueilli son cinquième but de la saison – son septième toutes compétitions confondues – avec un énorme soulagement personnel. « Quand j’ai été blessé à l’adducteur, j’aurais peut-être dû prendre un peu plus de temps pour me soigner et revenir à 100 % plutôt qu’à 70 %, que de forcer et risquer que ça lâche à nouveau. Je suis content d’avoir aidé contre Lyon. J’espère désormais être épargné par les blessures. Durant toute mon indisponibilité, on ne faisait que me répéter que si je devais mettre un but, il faudrait que ce soit celui du maintien ou qu’il y contribue. J’y ai toujours cru. Quand on est blessé, on passe par des moments difficiles, mais ce qu’on a fait contre Lyon, c’est pour moi le plus beau cadeau en cette fin de saison. »

Lancé à onze minutes de la fin du temps réglementaire à la place de Benjamin Corgnet, l’ancien Valenciennois a croqué à pleines dents dans ce gros quart d’heure – arrêts de jeu compris - qui s’offrait à lui. « Je suis entré avec la volonté d’apporter une certaine révolte. Ce maintien est un soulagement, car plus on approchait de la fin de saison, plus on savait que ça allait être compliqué. Notre calendrier n’était pas forcément favorable par rapport aux autres équipes qui jouaient le maintien. Cette victoire contre Lyon va nous permettre de préparer tranquillement le dernier match à Nantes et surtout la saison prochaine, puisque nous savons maintenant que nous serons encore en Ligue 1. »

Grâce à lui et à des Bleus portés par un supplément d’âme, la Meinau a accouché avant-hier d’un scénario dont elle adore se délecter. Elle a surtout poussé à se surpasser un Da Costa et des Alsaciens qui semblaient filer vers une 18e défaite.
« Ici, tout est imprévisible »

« Ici, tout est imprévisible. On ne peut jamais y pronostiquer un score. Certaines équipes ont de très bons joueurs et beaucoup de talent. La différence, c’est que chez nous, nous ne sommes pas onze, mais vraiment des milliers. Le 12e homme fait un taf extraordinaire : c’est celui qui court le plus, chante le plus, bouge le plus ! Nous le ressentons et ça nous donne vraiment des ailes. »

Encore une fois, lors de l’une de ces folles soirées dont l’histoire du club amiral du football alsacien regorge, les murs ont tremblé à la Meinau. « Dans le vestiaire, c’est un bordel ! Tout a sauté ! », s’esclaffe le deuxième buteur strasbourgeois de ce samedi soir enfiévré. « Les crampons sont éparpillés partout. Les armoires sont cassées, les tables également. Les vitres sont encore debout, les murs aussi, mais ça ne devrait pas durer longtemps ! »

Renseignements pris, le Cap-Verdien a un peu exagéré le tableau. Kader Mangane et les autres ne sont pas des vandales. Plutôt des gentlemen cambrioleurs qui, au cours d’une saison longue et usante, auront tout de même détroussé dans leur enceinte ces nobles de la Ligue 1 que sont le PSG et l’OL, au bout de scénarios extatiques pour un public en transe.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Mer 22 Aoû 2018 - 22:27

Nuno Da Costa sélectionné avec le Cap Vert
Bonne nouvelle pour l'attaquant du Racing Club de Strasbourg. Le sélectionneur cap-verdien de football a fait appel à Nuno Da Costa pour affronter le Lesotho le 09 septembre prochain pour le compte de la deuxième journée du groupe l de qualification pour le CAN 2019.
canalracing
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Ven 31 Aoû 2018 - 22:36

le point avec Nuno Da Costa
« Aider l’équipe »

Nuno Da Costa se dit plutôt satisfait du début de saison de ses troupes. Mais l’international Cap-Verdien espère voir son équipe monter en puissance.
Après un début de saison correct, on imagine que vous voulez le valider par un succès face à Nantes…

– Oui, les débuts de saison, c’est toujours compliqué. Les équipes ne sont généralement pas prêtes. Après, on sait qu’on a toujours de l’ambiance à domicile et forcément, on aime gagner les matches à la Meinau. Ça doit être notre force.

« Je me sens bien »

Après, malheureusement, on a eu ce match face à Saint-Étienne, où l’on n’a pas obtenu le résultat qu’on voulait. Alors forcément, on a à cœur de gagner le prochain match face à Nantes.

– Nantes ne vous avait pas réussi l’an passé. Vous aviez perdu à domicile, puis là-bas…


– On n’y pense pas, c’est une nouvelle saison. Il a de nouveaux objectifs, de nouveaux joueurs… À nous d’écrire une histoire différente contre Nantes. Après, c’est sûr que les statistiques, entre guillemets, de l’année dernière ne parlent pas pour nous, mais on est dans un contexte différent cette saison et bien sûr on espère faire un meilleur résultat.

– Même si l’équipe est en construction, vous avez l’air plus prêt que les autres équipes…


– Oui, on est bien entré dans le championnat. On a pris quatre points sur les neuf possibles, c’est un bon début de saison. Même si on était au même point la saison dernière, cette année le calendrier était plus compliqué. Après, même si on est prêt, en face, il y a des équipes habituées à jouer en Ligue 1, qui ont de l’expérience, il faut se méfier.

– Vous avez l’air plus solide cette année. Qu’en pensez-vous ?


– Bien sûr. Il y a des joueurs qui sont arrivés qui ont apporté un peu plus d’expérience. Et ceux qui étaient déjà là l’année dernière ne partent pas dans l’inconnu.

Pour la plupart, on venait de Ligue 2. On a un noyau assez solide, parce qu’on se connaît déjà, ça nous avantage par rapport à l’an passé.

– Vous avez eu pas mal de pépins physiques la saison passée. On imagine que vous voulez les éviter cette année ?


– Bien sûr. Si vous trouvez un joueur qui préfère être blessé, je vais le faire changer d’avis (rires). Ce ne sont pas des moments faciles à vivre. Je suis déçu de ne pas avoir toute donné ou du moins, de ne pas avoir pu donner tout ce que vous espériez de moi.

Aujourd’hui, je repars à zéro, je me sens bien et j’espère continuer sur cette lancée. L’an passé, j’ai fait une saison incomplète, j’en suis conscient. J’ai fait 26 matches, j’espérais en jouer beaucoup plus…

Mais je ne peux pas le gérer : je suis humain et ma blessure a duré un peu plus de temps que ce qu’on escomptait.

– Vous avez démarré la saison en marquant à Bordeaux. Vous êtes-vous fixé un objectif chiffré ?


– Non. L’objectif est toujours de faire mieux que l’année passée. Mais je ne m’en fixe pas d’individuel, car je pense que le collectif va primer. Mon but est d’aider au maximum l’équipe.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Dim 30 Sep 2018 - 21:54

Appelez-le “El Nuno”, tout simplement...
Auteur de quatre buts en huit matches, Nuno Da Costa ne s’estime pourtant pas encore à 100 % après son opération à l’adducteur le 25 mai. L’attaquant du Racing souffle quand même la tempête depuis deux mois.
 Il réalise la meilleure entame de sa carrière en Ligue 1. À tout le moins la plus prolifique. Il est vrai qu’il n’attaque que sa deuxième saison dans une élite qu’il a découverte avec le Racing en 2017-2018 (5 buts, 2 passes). « À Valenciennes, j’ai atteint la barre des 10 buts dès la mi-saison ( 9 en réalité en 2016-2017 ), mais je n’ai pas eu de chance et je n’ai pas été épargné par les blessures. J’espère que je le serai cette année, que je pourrai continuer comme ça et que l’équipe continuera à bien tourner », tempère-t-il en se référant à son joli parcours valenciennois en… L2.

Avec six titularisations et deux entrées en jeu, Nuno Da Costa a déjà été décisif à cinq reprises (4 buts, 1 passe). Samedi contre Dijon, il a ouvert le score, avant d’offrir le but du break à Lebo Mothiba, son partenaire au… VAFC de février à mai 2017. « Je travaille beaucoup pour les autres et eux, beaucoup pour moi. Ça me fait plaisir de faire marquer l’un de mes coéquipiers, surtout quand ça nous aide à prendre les trois points. »
« Notre système commence à être rodé »

L’international cap-verdien retrouve ainsi peu à peu ses jambes après son opération à l’adducteur en mai. Il estime cependant n’avoir pas recouvré la plénitude de ses moyens. « Je ne suis pas au top. Je ne parviens pas pour le moment à provoquer balle au pied comme l’an dernier. Alors, j’essaie de m’appuyer un peu plus sur mes copains et ça marche plutôt bien. »

Cet altruisme pragmatique huile en effet les rouages. Le Racing a inscrit 14 buts en huit journées. À faire feu de tout bois, les Bleus sont sortis du bois au classement. « Cet été, il y a eu beaucoup d’arrivées, rembobine le buteur. Il faut laisser aux nouveaux le temps de s’adapter. Avec la confiance, on peut faire de bonnes choses. Kévin ( Zohi ) progresse vite. Avec Lebo, nous avons des automatismes qui datent de Valenciennes. Après, il faut juste bien communiquer et nous entraider pour avancer. »

Samedi, en coupant dans le bon timing un centre d’Adrien Thomasson dès la 13e minute, il a placé les Bleus sur la voie du succès et leur a permis d’évacuer leur cruel échec à Marseille trois jours plus tôt (3-2 à la 91e ).

« Prendre des points au Vélodrome, ç’aurait été du bonus, parce qu’on sait que c’est toujours difficile, dédramatise celui qui a éclos à Aubagne, à l’ombre de l’enceinte marseillaise. Nous y avons perdu de justesse, mais réalisé un bon match. Le tout, c’était de le refaire à domicile contre des équipes à notre portée. En réutilisant les ingrédients que nous avions mis là-bas, on a vu, avec un peu plus de réussite, ce que ça pouvait donner contre Dijon, une équipe pas facile à jouer et invaincue à l’extérieur. La saison passée, nous avons réussi de jolis coups contre les gros, mais aussi bêtement perdu des points contre des concurrents directs. Pour l’instant, nous enchaînons les bons résultats contre les clubs de ‘‘notre’’ championnat. »
« Nous devons avoir faim »


Pour la première fois, le RCS possède ce matin plus d’un joker d’avance sur la zone rouge. Un pécule de cinq points à faire fructifier, de préférence dès samedi à Angers. Nuno Da Costa espère rapporter « un nul ou une victoire » du stade Raymond-Kopa.

« Si nous faisons le boulot avant la trêve internationale, nous serons un peu plus détendus pour la suite. Malgré notre marge sur la zone rouge, nous n’irons pas l’esprit tranquille, mais pour faire le taf. Nous devons avoir faim, car c’est cette faim qui nous rapporte des points. » Un Nuno Da Costa plein d’appétit le prouve en croquant à pleines dents dans ce début de saison.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41627
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    Aujourd'hui à 11:20

 Nuno Da Costa de retour plus tôt que prévu !
Auteur de quatre buts en faveur du Racing Club de Strasbourg depuis le début de la saison, Nuno Da Costa n'est cependant pas apparu avec l'équipe nationale du Cap-Vert. Effectivement, l'attaquant strasbourgeois ne figurait pas sur la feuille de match de la rencontre Cap-Vert - Tanzanie. Le joueur strasbourgeois est même rentré plus tôt que prévu (Source L'Alsace pour son retour).

Au moins il ne sera pas blessé pour la rencontre ô combien importante face à l'AS Monaco ce samedi au Stade de la Meinau lors de la dixième journée du championnat de Ligue 1 !
canalracing
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Nuno Da Costa    

 

Nuno Da Costa

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Staff et joueurs du Racing-