Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Echos du Racing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 44537
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Jeu 9 Aoû 2018 - 8:57

Qui pour le brassard de capitaine ?
À quelques jours de la reprise du championnat du Racing Club de Strasbourg, une question se pose sur une partie des lèvres des amoureux du club alsacien. Qui portera le brassard de capitaine lors de cette saison ?

La saison passée, Celui-ci était porté durant deux saisons par Kader Mangane, ancien défenseur du RC Strasbourg. Lors des matchs amicaux, le brassard fut porté par plusieurs joueurs : Jérémy Grimm, Anthony Gonçalves (2 fois), Dimitri Lienard, Jonas Martin et Stefan Mitrovic (1 fois). Selon nos informations, celui-ci pourrait être donné à Jonas Martin dès ce dimanche lors du premier match du Racing lors de cette saison 2018/2019.
canalracing
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Jeu 9 Aoû 2018 - 22:19

Du monde sur le pont
C’était la foule des grands jours, hier, autour du terrain d’entraînement du Racing. Les protégés de Thierry Laurey ont évolué sous les yeux de dizaines d’apprentis footballeurs, inscrits dans des stages d’été.
Sur le terrain également, lors d’une séance tonique, il y avait du monde. Tous les joueurs aptes, dont Idriss Saadi, qui en a fini avec le virus qui l’a longtemps enquiquiné dans sa préparation, s’en sont donné à cœur joie.
Seuls Benjamin Corgnet et Mohamed Simakan privent de quelques solutions l’entraîneur du Racing qui n’en manquera pas à Bordeaux, en dépit d’un effectif censé intégrer encore trois ou quatre recrues.
En la matière, aucune recrue ne devrait rejoindre l’effectif strasbourgeois avant le rendez-vous dominical.
Les Girondins étaient eux loin de l’Hexagone, plus exactement à Odessa hier, où ils ont disputé leur troisième match officiel de la saison.
Ils y ont enchaîné une troisième victoire, qui les place en position avantageuse dans la perspective d’une qualification pour le 3e tour. de la Ligue Europa.
Gaëtan Laborde, auteur d’un doublé et courtisé par de nombreux clubs dont le Racing, a rendu un fier service à son club formateur. Son éventuel départ reste d’actualité puisque Jimmy Briand est pressenti en Gironde.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
Marius Masculin Nombre de messages : 14937
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Dim 12 Aoû 2018 - 1:54

Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Sam 18 Aoû 2018 - 21:09

Racing Club de Strasbourg-Alsace - Jour de match Le stade de la Meinau reprend vie cet après-midi
Les habitués de la Meinau étaient restés sur l’euphorie du coup de patte libérateur de Dimitri Liénard – assurant le maintien en Ligue 1. Avec cette rampe de lancement émotionnelle, le record du nombre d’abonnés a été pulvérisé. Quelles sont les attentes des fans du Racing pour cette saison ? Éléments de réponse avec Philippe Wolff, président de la Fédération des supporters.
À 15 h, la Meinau va rugir pour la première fois cette saison. Les fans des bleu et blanc qui attendent avec impatience ce moment ne manqueront pour rien au monde ce rendez-vous estival du Racing en Ligue 1. Philippe Wolff, président de la Fédération des supporters, explique cette fièvre autour du RCSA et du début de saison prometteur après une victoire inaugurale à Bordeaux, dimanche dernier.

DNA : À quand remonte votre passion pour le Racing ?

Philippe Wolff : C’était à l’âge de 11 ans, au début des années 90, après la Coupe du monde. Au Racing c’était époque des Leboeuf, Keller, Cobos, Sansone et Pouliquen. J’ai vu mon premier match avec mon père. On avait gagné les barrages contre Laval et on était remonté en Ligue 1. Gress était revenu ensuite pour reprendre l’équipe après Specht. J’écoutais Éric Sold sur Radio France Alsace et je lisais déjà les DNA.

— Comment êtes-vous arrivé à la présidence de la Fédération des supporters du Racing ?


— J’ai commencé à écrire des articles sur l’histoire du club sur le site racingstub.com et j’ai participé à la mise sur pied de l’exposition (documents d’archives et maillots de collectionneurs) pour le centenaire du Racing en 2006. Lorsque le club était en danger en 2010, on s’est mobilisé avec de nombreux supporters pour tirer le club vers le haut, alors qu’il était au fond du gouffre. Depuis, la Fédération des supporters rassemble tous les groupes et s’efforce d’être un interlocuteur crédible auprès de la direction.

— Avez-vous un rôle particulier auprès du club ?


— Nous sommes associés aux décisions du club en maintenant un dialogue. Concernant le projet de rénovation du stade, nous sommes contents de rester à la Meinau qui est un stade à l’anglaise avec une proximité de la pelouse. Nous discutons avec la direction au sujet du retour de places debout à terme dans la tribune ouest pour faire un « mur bleu ».

Et si nous pouvons comprendre qu’il faut plus de loges VIP, nous souhaitons par contre que les matches restent aussi accessibles à tous pour garder la dimension festive et populaire qui fait notre force aujourd’hui en France.

— Il y a un engouement très fort cette saison avec plus de 19 000 abonnés. Comment l’expliquez-vous ?


—Le club est dans une dynamique de remontée très positive depuis quatre ou cinq ans avec un parcours hors norme depuis sa presque disparition, il y a sept ans. Tout le monde a envie d’y participer.

Mais il ne faut surtout pas céder à l’impatience pour ne pas répéter les erreurs du passé, comme siffler quand l’équipe est en difficulté… Il faut rester exemplaire : le club doit d’abord réussir à se maintenir. Cela a tenu l’an dernier, même quand le club a eu une longue série sans victoire : on avait senti depuis les tribunes que les joueurs sur le terrain ne lâchaient pas.

— Aujourd’hui, c’est le premier match à la Meinau. C’est un moment particulier pour vous ?


— C’est toujours un plaisir pour les amateurs de football alsaciens de retrouver notre stade, notre club et cette ambiance toute particulière qui nous permet de vivre notre passion. On était resté la saison dernière sur le but de Liénard et l’ambiance folle qui a suivi à la Meinau.

Cet après-midi, on est très heureux d’être en Ligue 1 et de pouvoir rencontrer Saint-Étienne qui est une grande équipe. Il y aura une belle ambiance et beaucoup d’enthousiasme entre supporters. Ce sera très excitant. Si on est plus tranquilles sportivement, avec la victoire à Bordeaux, il faut repartir dans la continuité de l’an dernier.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Lun 27 Aoû 2018 - 21:51

Martin rayonne
A quelques jours de la réception du FC Nantes à la Meinau, voici, en bref, tout ce qu’il faut savoir sur cette rencontre à venir.

Lienard de retour?

➤  UN POINT SEULEMENT. – Le FC Nantes est à la peine en ce début de saison. Après avoir perdu à domicile face à Monaco lors de la première journée (1-3) à la Beaujoire, les Canaris se sont inclinés à Dijon (2-0) pour leur premier déplacement de la saison.
Le week-end dernier, les hommes du Portugais Miguel Cardoso (qui a remplacé l’Italien Claudio Ranieri à l’intersaison) ont décroché leur premier point de la saison, en arrachant un match nul face à Caen à domicile (1-1).
➤  DEUX. – Le FC Nantes a pour l’instant inscrit deux buts en trois rencontres : les deux sont signés Emiliano Sala, dont le dernier sur penalty, en fin de rencontre, face au SM Caen. L’Italio-Argentin, arrivé à Nantes en 2015 après avoir été formé aux Girondins de Bordeaux, a inscrit 12 buts en 36 matches la saison passée et sera l’homme à surveiller pour la défense alsacienne.
➤  BLESSÉS. – Trois joueurs manquent toujours à l’appel au Racing. Mohamed Simakan (ligaments croisés, out pour la saison), Dimitri Lienard (mollet) et Idriss Saddi (cheville).
Lienard, absent à Lyon, reste incertain pour la réception de Nantes. Mais le milieu de terrain a repris le vélo hier et devrait reprendre le footing ce matin.
Il passera un nouvel examen mercredi et Thierry Laurey garde l’espoir de pouvoir compter sur lui samedi, pour la réception de Nantes.
Idriss Saadi doit de son côté passer un nouvel examen aujourd’hui, qui devrait déterminer la durée exacte de son indisponibilité. Même s’il n’est pas officiellement forfait pour la 4e  journée de Ligue 1, sa participation au match de samedi est très fortement compromise.
➤  JONAS MARTIN EN FORME. – Après une prestation “XXL” en milieu de terrain lors de la première sortie des Bleus à la Meinau, face à Saint-Etienne (1-1), Jonas Martin a récidivé sur le terrain de Lyon.
Le milieu de terrain a logiquement été récompensé en étant élu meilleur joueur alsacien de la rencontre par les internautes du site officiel du club strasbourgeois. Il a devancé le défenseur Stefan Mitrovic et le gardien de but Matz Sels.
➤   DEUXIÈME GUICHET FERMÉ  ? – Le premier match du Racing à la Meinau, face à Saint-Etienne, s’est joué à guichets fermés. Cela pourrait bien être aussi le cas pour la deuxième levée, samedi soir, face à Nantes. Le club invite tous les spectateurs n’ayant pas d’abonnement à acheter leur place en prévente sur www.rcstrasbourg.fr
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 18 Sep 2018 - 5:08

Racing : la journée des partenaires



La photo officielle du Racing, réalisée lundi matin, est l’occasion pour les joueurs et les dirigeants du club alsacien de venir à la rencontre des partenaires du Racing. Récit d’une matinée studieuse.
Il est 10h lundi matin, aux abords de la Meinau. Alors que les joueurs du Racing terminent leur entraînement du jour, voué au travail physique, l’enceinte du stade est en ébullition.
Les petites mains du club s’affairent pour accueillir la quarantaine de partenaires invités pour la traditionnelle photo officielle de l’équipe.
« C’est un moment de convivialité, cela nous permet de réunir les partenaires, sponsors comme institutionnels, souligne Romain Giraud, le secrétaire général du club. C’est un moment sympathique à partager pour marquer la rentrée ».
Soit peu ou prou, « un moment de rencontre sympa, comme peut l’être la journée des supporteurs destinée au public », comme l’ajoute encore Romain Giraud.
« Un moment sympathique à partager pour marquer la rentrée »
Hier matin, les partenaires ont presque tous répondu présent. Et ils sont de plus en plus nombreux. « Il y a trois ans, il y avait moins de monde », lance un des “historiques”, présent depuis la chute du club en CFA2.
Egon Gindorf, Pierre Schmidt et quelques autres peuvent en dire autant, eux qui étaient là pour relancer l’aventure Racing, il y a sept ans.
Certains découvrent cet événement. À l’image de Dorian Nicoletti, le patron d’Atheo Ingenierie (une entreprise d’informatique alsacienne), qui assiste pour la première fois à cette photo officielle. Partenaire depuis un an du Racing, il est heureux d’être là, même s’il avoue ne pas être fan de ce genre de réception.
« J’étais engagé en athlétisme, mais en discutant avec Marc Keller j’ai vu qu’on partageait des valeurs communes. Les négociations ont été hyper faciles. Comme nous, le Racing est ancré localement et a de l’ambition », lance le jeune entrepreneur.
Peu avant 11h, les costumes bleu marine et autres cravates se font plus nombreux le long du banc de touche. Le club n’a pas déroulé le tapis rouge, mais le tapis bleu, histoire de préserver la toute nouvelle pelouse de la Meinau.

Clichés personnalisés

Les joueurs, eux, arrivent au compte-gouttes en provenance du tunnel des vestiaires. Première mission : se mettre devant le panneau des annonceurs, pour les portraits individuels.
Fabien Lefèbvre, l’adjoint de Thierry Laurey, a le sourire. « On a de la chance, il fait beau ». Rien de tel, en effet, qu’un beau ciel bleu au-dessus des maillots du même ton.
Vers 11h15, tous les Strasbourgeois sont là. Au milieu de terrain, ils s’installent sur trois rangées, avec staff de part et d’autre et président au centre.
Les photos s’enchaînent ensuite, avec les partenaires… Tout le monde, ou presque, a droit à son cliché personnalisé.
Patiemment, sous un soleil de plomb, les joueurs se plient à l’exercice en souriant.
Peu avant midi, les Strasbourgeois font une pause “hydratation”, comme lors d’un match en plein milieu du mois d’août. Le speaker les encourage : « Allez, plus que deux photos ! ».
La première sera pour Électricité de Strasbourg, partenaire maillot historique. La deuxième pour CroisiEurope, autre sponsor maillot, arrivé plus récemment.
Il est désormais midi passé. Partenaires et joueurs se retrouvent sous la tente VIP, pour un moment de convivialité. L’occasion, pour Marc Keller, de faire un petit discours pour remercier ses soutiens financiers et rappeler les objectifs du club. Tout en insistant, encore et encore, sur ce qui fait la force du club alsacien. « L’argent est important, bien sûr, mais ce qui fait la différence, c’est l’humilité et le travail », expose-t-il.
Des valeurs à ne pas oublier, histoire de ne pas réitérer les erreurs du passé…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 19 Sep 2018 - 2:25

Déjà trois forfaits
Thierry Laurey devra se passer de trois de ses joueurs pour la réception d’Amiens à la Meinau. Blessé à l’adducteur gauche lors d’un entraînement avec la sélection ivoirienne et forfait à Montpellier, le défenseur central Lamine Koné a, comme son jeune partenaire Duplexe Tchamba , lui aussi touché aux adducteurs, suivi hier un travail individualisé avec l’un des deux préparateurs physiques. Mais l’ancien Lorientais ne retrouvera les séances collectives qu’en début de semaine prochaine.
Anthony Gonçalves, également absent à la Mosson pour une douleur au mollet droit, va reprendre progressivement, mais n’est pas lui non plus attendu à l’entraînement avec ses coéquipiers avant lundi.
Quant à Ludovic Ajorque, sorti samedi dans l’Hérault à la 54e pour une béquille à la cuisse gauche, il passera des examens complémentaires vendredi et ne sera pas rétabli pour la venue des Picards le lendemain.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Lun 1 Oct 2018 - 22:04

Les échos du Racing Martin, ça déchire
Avant d’inscrire son premier but de la saison à la 92e samedi contre Dijon, Jonas Martin venait de rater une belle occasion et d’en déchirer son maillot de rage. Retour en échos sur le troisième succès du Racing alors que les Bleus ont eu droit à 48 heures de repos.
 L’image a fait le tour des télévisions. Cinq minutes avant de parachever la victoire des Racingmen samedi contre Dijon (3-0, 90e + 2), Jonas Martin s’est procuré une énorme occasion qu’il n’a pas convertie. Sur un centre en retrait d’Adrien Thomasson, le meneur de jeu strasbourgeois a buté, de l’intérieur du droit, sur le portier islandais du DFCO Runar Runarsson.
« Un vrai coup de colère »

De rage, il a déchiré son maillot, dans un geste mimétique du super héros des “Marvel Comics”, Hulk.

« Un vrai coup de colère ! », a-t-il souri après-coup, expliquant que sa réaction impulsive avait été plus forte que lui et guidée par son caractère de « vrai compétiteur. »

Il n’en est pas fier, mais l’assume : « C’était un grand moment de frustration. Je suis exigeant avec moi et je n’ai pas pu contenir mes émotions. Depuis le début de saison, j’ai une occasion comme celle-là tous les deux matches et je n’avais jusqu’ici pas réussi à en mettre. Je m’en voulais de ne pas avoir marqué, car c’était une occasion assez franche qui nous aurait définitivement mis à l’abri. Mais ce qui est bien, c’est que je n’ai pas plongé. Et j’ai eu la chance de marquer dans les arrêts de jeu. Je voulais me racheter. Ce but va me faire du bien. Ça faisait un moment que je l’attendais. » Depuis, très exactement, son penalty égalisateur à Angers le 7 avril (1-1).

➤  Un repos bien mérité. Après le succès contre Dijon, le deuxième consécutif à la Meinau, Thierry Laurey a légèrement modifié le programme de la semaine. S’il a maintenu le décrassage de dimanche matin, l’entraîneur strasbourgeois a prolongé le repos accordé ensuite à ses joueurs.

Les Bleus, qui devaient retrouver le chemin de l’entraînement ce matin, n’ont rendez-vous qu’à 16h et pourront faire la grasse matinée.

➤  Sept mois après. Le troisième buteur strasbourgeois Jonas Martin l’a souligné à chaud samedi à la Meinau. « Nous n’avons pas pris de but à domicile. C’est bien parce que ça faisait très longtemps que ça ne nous était pas arrivé. »

Il faut effectivement remonter sept mois en arrière pour trouver trace d’une “clean sheet” des Racingmen dans leur chaudron meinovien. C’était le 23 février face à Montpellier (0-0).

Lors de leurs huit matches suivants à la maison (deux victoires, trois nuls, trois défaites), les hommes de Thierry Laurey avaient encaissé au moins un but.

➤  Plus d’un an. Le résultat net et sans bavure de samedi ne constitue évidemment pas une habitude strasbourgeoise au sein de l’élite.

La bande à Laurey ne s’était plus imposée à domicile par trois buts d’écart depuis la visite de Lille au mois d’août 2017.

Depuis, elle avait parfois reçu la leçon, comme cette défaite 3-0 à Monaco, à Troyes, à Metz, 5-2 au Parc et même 4-0, à Lyon, juste avant la victoire face au Losc.

Dans l’autre sens, un succès strasbourgeois sur un score si éclatant avait marqué les esprits mais c’était à Bordeaux, au cœur d’une période faste, en décembre 2017.

➤  VAR pas si en panne. Peu après l’ouverture du score, l’arbitre de Racing - Dijon a convoqué les capitaines des deux équipes, les entraîneurs pour un petit conciliabule.

M. Wattelier a indiqué à ce petit monde que la VAR, l’assistance vidéo à l’arbitrage était en panne. Le bug n’a pas duré. Moins d’un quart d’heure après, l’arbitre du match est revenu sur sa décision d’accorder un penalty aux Strasbourgeois et d’expulser au passage le défenseur bourguignon, Senou Coulibaly, auteur de la faute sur Nuno Da Costa. Le passeur décisif sur l’action, Adrien Thomasson, était bel et bien hors jeu, d’un rien.

Et c’est sur la foi d’images vidéo que la décision a été prise. « Il n’y a aucun problème par rapport à ça », a indiqué Thierry Laurey après coup. « J’ai vécu cet épisode avec soulagement, a expliqué son vis-à-vis dijonnais, Olivier Dall’Oglio, qui n’a pas échappé à la défaite pour autant. Je préfère jouer à onze et pouvoir compter sur tous mes joueurs. »

En effet, en cas de rouge, Coulibaly aurait été suspendu pour l’angoissant Amiens - Dijon programmé le week-end prochain entre deux équipes qui ne vont pas très bien.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Lun 22 Oct 2018 - 22:03

Lebo affole les compteurs
L’attaquant sud-africain a encore fait mouche face à Monaco. Lebo Mothiba demeure sur un rythme impressionnant d’efficacité depuis qu’il a débarqué au Racing en provenance de Lille, fin août.
 LOEB. – Le championnat 2018 de Rallycross tire à sa fin avec plus qu’une seule épreuve en ligne de mire, en Afrique du Sud, fin novembre. L’emblématique Sébastien Loeb, qui y participe, a ajouté une autre sortie à son calendrier, le rallye de Catalogne, qui débute dans deux jours. Mais la star alsacienne a trouvé un créneau dans son agenda pour venir humer l’air de la Meinau. Sera-t-il inspiré par l’atmosphère victorieuse qui règne sur l’enceinte strasbourgeoise dans sa pérégrination espagnole ?

Moins d’une heure pour être décisif

❏ MOTHIBA, SI HAUT. – Revenu de sélection dans la nuit de mercredi à jeudi, Lebo Mothiba n’a pas tardé à se remettre à l’heure alsacienne. Il faut dire que le Bafana Bafana n’avait pas perdu ses sensations en équipe nationale avec une double confrontation face aux Seychelles. Il avait été l’auteur d’un but et d’une passe décisive à Johannesburg notamment, le 13 octobre, se contentant de trouver la barre trois jours après à Roche Caiman (0-0).

Le staff technique strasbourgeois avait décidé de le ménager mais il faut croire que le jeune (22 ans) attaquant n’en a pas nourri trop d’amertume pour autant. Sorti du banc à la 81e minute face à Monaco, il a inscrit le but du break moins de… trois minutes plus tard.

Le voilà avec un bilan personnel de cinq buts et une passe décisive sous le maillot strasbourgeois et en seulement sept matches dont trois titularisations. Ainsi, le transfuge de Lille est décisif toutes les 58 minutes.

❏ SUSPENDUS. – Il y aura quelques effets négatifs de la belle victoire décrochée face à Monaco. Deux Strasbourgeois ont vu jaune et cela signifie deux suspensions à venir pour Stefan Mitrovic comme pour Ibrahima Sissoko.

« Cela tombera sur le premier tour de Coupe de la Ligue, a relevé Thierry Laurey après la rencontre. Cela prête à conséquence car on a l’intention de jouer toutes les épreuves à fond. » Contre Lille, dans une forme étincelante – cinq victoires en six matches –, le choix sera réduit le 30 octobre.

On notera tout de même que les Bleus s’en sont très bien sortis samedi sans leur meilleur joueur depuis le début de la saison, Jonas Martin, suspendu.

❏ GONÇALVES. – En revanche, l’inquiétude n’était pas de mise concernant Anthony Gonçalves, sorti peu après l’heure de jeu, en se tenant la cuisse. Le milieu de terrain avait été arrêté pour des problèmes physiques depuis près de deux mois.

« On a préféré faire le changement car il avait beaucoup donné, pour ne pas prendre de risque », a indiqué l’entraîneur strasbourgeois. L’ancien de Laval avait contribué à donner définitivement une tournure favorable au match en provoquant l’expulsion de Samuel Grandsir, coupable d’un pied haut sur lui.

❏ HENRY, C’EST FINI. – La première de Thierry Henry a constitué l’événement du week-end pour nombre de journalistes ayant débarqué en rafale à la Meinau. Le quatrième champion du monde 98 à officier sur un banc de Ligue 1 – après Didier Deschamps, Laurent Blanc et Patrick Vieira – a fait l’objet de toutes les attentions de médias parisiens, voire étrangers – des Belges ont notamment scruté les premiers pas de l’ancien entraîneur adjoint de leur sélection.

Plus tôt dans la semaine, joueurs et membres du staff du Racing ont souvent été questionnés sur ce baptême du feu, marqué par une ovation inspirée du public à l’adresse de l’ancien Gunner.

Au terme de la soirée, Thierry Laurey a demandé une dernière fois si « les questions sur Thierry Henry, c’est fini ? ». « Maintenant, il faudra m’interroger sur mon ami Antoine Kombouaré », a-t-il conclu anticipant le voyage vers Guingamp, prochaine étape programmée en Ligue 1.

L’entraîneur du Racing n’avait pas manqué de mentionner le souvenir de Leonardo Jardim, le prédécesseur de Henry sur le banc de Monaco apprécié par le staff alsacien.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
Marius Masculin Nombre de messages : 14937
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 23 Oct 2018 - 3:40

Auteur de belles prestations sous le maillot de Strasbourg, Kenny Lala (27 ans, 10 matchs et 2 buts en L1 cette saison) plaît à l'AS Saint-Etienne. Selon les informations de RMC, l'entraîneur stéphanois Jean-Louis Gasset attend des renforts dans les couloirs et les Verts pourraient tenter une offensive cet hiver pour le latéral droit strasbourgeois, estimé à 5 millions d'euros.
L'ASSE s'intéressait déjà à Lala durant l'été et s'était renseignée pour un prêt avec option d'achat. Une proposition qui n'avait pas du tout convaincu le Racing.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 23 Oct 2018 - 10:05

Il fallait si attendre, et il fait tout pour que ça réussit.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 23 Oct 2018 - 12:42

Racing : un drone pour l'entraînement


Sébastien Roi, entraîneur adjoint au Racing, estime que le drone est utile tout en étant facile à utiliser.
Les joueurs du Racing s’entraînent régulièrement avec un drone au-dessus de leur tête. Le staff technique récolte quelques précieux enseignements pour peaufiner la tactique de l’équipe.
Ce mercredi matin, le bruit d’un petit moteur se mêlera aux éclats de voix, aux consignes données par l’entraîneur et aux applaudissements des observateurs à l’ombre de la Meinau.
Comme à chaque période de vacances scolaires, l’affluence, surtout des têtes blondes, est à la hausse pour observer les joueurs du Racing. Mais si le programme hebdomadaire est respecté, il y aura bel et bien un intrus mécanique dans le ciel.
« Bien travailler le bloc équipe »
Une à deux fois par semaine, Stefan Mitrovic, Kenny Lala et les autres sont filmés par un drone, doté d’une caméra haute définition lors de leur entraînement.
Ce spectateur original est de sortie quand l’accent est mis par le staff technique sur la tactique et les mises en place. « Cela permet d’avoir une vue d’ensemble de l’équipe sur le terrain, de bénéficier d’un recul intéressant par rapport au positionnement des joueurs, explique Sébastien Roi, l’entraîneur-adjoint en charge, entre autres, de l’objet volant identifié. Initialement, le drone avait été utilisé par les équipes de rugby. Les trois quarts des clubs pros s’en servaient il y a de nombreuses années. Son usage s’est étendu au foot. On peut juger de l’espace entre les lignes, de bien travailler le bloc équipe et si les joueurs appliquent bien ce qui leur est demandé. »
Après la séance, le technicien visionne les heures d’images enregistrées pour un retour rapide auprès de l’entraîneur et des joueurs, histoire de corriger les imperfections, de soigner les détails.
Car s’il s’est lancé dans cette activité spécifique lors de la saison en Ligue 2, Sébastien Roi n’est pas non plus un expert de la télécommande.
« Le drone est très facile d’utilisation, c’est essentiel, souligne-t-il. On est contraint de recourir à ce matériel parce qu’il n’est pas possible d’avoir des caméras en hauteur sur nos terrains d’entraînement comme c’est le cas à Clairefontaine ou à Saint-Etienne qui s’est doté de ce dispositif récemment. Là-bas, ce sont de simples caméras IP comme celles utilisées pour la surveillance que les responsables peuvent orienter dans la direction qu’ils souhaitent depuis une régie. »
Dans l’environnement spécifique de la Meinau, les terrains utilisés par le Racing sont au cœur d’espaces publics, où l’installation d’une caméra pourrait poser problème. Là, le staff technique n’en a aucun.
Usage purement sportif
À l’ombre du stade et malgré la présence – à distance respectable toutefois – de l’aérodrome du Polygone, ce n’est pas une zone bloquée, comme à proximité des aéroports.
« Dans ces cas-là, de toute façon, il est impossible de faire décoller un tel appareil », indique l’entraîneur adjoint au sein du staff strasbourgeois depuis 2011.
Et pour les obsédés de la discrétion et de l’intimité, sachez que le Racing n’enregistre que ce qui se passe sur le terrain et dans un usage purement sportif.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 31 Oct 2018 - 23:21

Gonçalves et Ajorque encore out
Leurs retours étaient espérés plus tôt. Mais l’attaquant Ludovic Ajorque , absent depuis sa lésion à la cuisse – le 15 septembre à Montpellier – et le milieu Anthony Gonçalves , victime d’un énième pépin musculaire au mollet droit contre Monaco le 20  octobre, manqueront de nouveau à l’appel samedi.
Gonçalves pourrait toutefois reprendre en début de semaine prochaine. Quant à Ajorque, il a recommencé à trottiner, mais n’a pas entamé sa phase de réathlétisation. Il pourra au mieux retrouver l’entraînement collectif mi-novembre et ne devrait pas être opérationnel avant la fin du mois.
Malheureusement pour lui, Abdallah Ndour , victime d’une fracture tibia-péroné en mai 2017, a réintégré la chambre des blessés longue durée dans laquelle séjournent l’attaquant Idriss Saadi , indisponible au moins jusqu’à la trêve de Noël après son opération du tendon rotulien touché le 12 octobre en amical contre Neuchâtel et le jeune défenseur néo-professionnel Mohamed Simakan (genou).
Le latéral sénégalais enchaîne les galères depuis un an et demi et souffre toujours du genou. Le club a donc décidé de lui faire suivre un nouveau protocole de soins. Aucun délai n’est fixé pour son retour sur les pelouses.
En revanche, Simakan, victime d’une rupture des ligaments croisés en match de préparation à Gand a reçu le feu vert pour reprendre la course, à vitesse modérée évidemment. Un premier pas dans son long processus de rétablissement.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 31 Oct 2018 - 23:24

Grimm suspendu

Averti mardi dès la 16e contre Lille après l’avoir été en championnat à Marseille et Angers, Jérémy Grimm, dont le dossier ne sera instruit que la semaine prochaine par la commission de discipline de la LFP, sera suspendu le samedi 24 novembre (20h) contre Nîmes à la Meinau (14e journée de Ligue 1).

Également suspendus pour accumulation de cartons jaunes, Stefan Mitrovic et Ibrahima Sissoko ont purgé face à Lille en Coupe de la Ligue et sont de nouveau à disposition de Thierry Laurey.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Lun 5 Nov 2018 - 22:14

les échos du Racing Caci a vu rouge
Expulsé dimanche lors du nul de la réserve contre Sarreguemines (1-1), le jeune défenseur du Racing Anthony Caci sera suspendu vendredi à Lille et sans doute encore contre Nîmes, le 24 novembre à la Meinau.
 Sauf surprise, Anthony Caci devrait purger deux matches, dont l’automatique dès ce vendredi à Lille. C’est en tout cas le barème appliqué d’habitude pour un geste d’antijeu en position de dernier défenseur sans violence. Alors que le Racing II venait d’égaliser, “Titi” Caci a, sur un ballon perdu par Youssouf Fofana, ceinturé le capitaine sarregueminois Hassane M’Barki qui filait seul au but.

« Le règlement a changé, mais il est simple, explique le coach de la réserve François Keller. S’il est suspendu deux matches, Anthony ne pourra pas rejouer avec les pros lors de leurs deux prochaines rencontres officielles, ni avec la réserve tant qu’elle n’aura pas joué deux fois en National 3. On a bien un match de Coupe du Grand Est le 18 novembre (à Bischoffsheim) , mais ça ne compte pas. »

Autrement dit : si le verdict est confirmé, Anthony Caci ne pourra prétendre figurer dans le groupe pro que le dimanche 2 décembre à Rennes.

➤ Fofana, entre ombre et lumière. En cinq jours, le jeune néo-professionnel Youssouf Fofana est passé sans transition de la lumière des projecteurs de la Meinau à l’anonymat du Stadium de Molsheim. Mardi dernier, devant 16 821 spectateurs, le milieu défensif a placé le Racing sur la voie de la qualification en 8es de finale de Coupe de la Ligue contre Lille (2-0). Dès la 13e minute, il a ouvert le score, fêtant ainsi sa toute première titularisation en pros par un premier but.
L’infirmerie ne se vide pas

Non retenu contre Toulouse samedi (1-1), il a réintégré la réserve dimanche sans en prendre ombrage. « C’était un beau but. Quand on a la chance d’être appelé chez les pros, il ne faut pas hésiter à prendre sa chance. Tout le monde était content pour moi et m’a félicité. C’est un bon début, la plus belle émotion de ma jeune carrière. Difficile de faire mieux (sourire). Retrouver ensuite mes anciens coéquipiers de la réserve ne me pose aucun souci. Ça fait partie du foot : le coach fait des choix que je respecte. »

➤ Pépé la pépite. Il n’a joué que 26 minutes à la Meinau en Coupe de la Ligue. Sauf contretemps, Nicolas Pépé mènera l’attaque lilloise vendredi. Il y a quatre jours à Paris (succès du PSG 2-1), l’international ivoirien a, dans le temps additionnel, inscrit sur penalty son 8e but. Quatrième buteur de Ligue 1, il en est aussi le 2e passeur (5 offrandes) et est donc impliqué sur 13 des réalisations du LOSC. En 2017-2018, il avait frappé 13 fois et délivré 6 passes. Les plus grands clubs européens, dont – dit-on – le Barça, le suivent.

« Nicolas Pépé, c’est cent millions ? Je ne sais pas, mais il ne partira pas cet hiver », a récemment coupé court le président nordiste Gérard Lopez au micro de BeIN Sports. Dimitri Lienard ne cache pas que l’attaquant des Dogues, qu’il avait croisé pour la première fois en National en 2015-2016 avec Orléans, l’a impressionné. « Je ne suis pas un expert, mais je ne pense pas que celui qui est entré à la Meinau va rester en L1, sauf peut-être dans le club qui cartonne tout le monde (Paris). Il a du Mbappé dans les jambes. »

➤ Un de perdu, aucun de retrouvé. Thierry Laurey ne récupérera aucun des pensionnaires de l’infirmerie à Lille. C’était évident pour les blessés longue durée, Idriss Saadi, Abdallah Ndour et Mohamed Simakan, qui ne rejoueront pas avant Noël.

C’est une certitude aussi pour Anthony Gonçalves (mollet) et Ludovic Ajorque (cuisse) qui viennent d’entamer leur reprise individuelle.

Victime d’un coup dimanche en réserve, le milieu tunisien Moataz Zemzemi est aux soins. « Je n’aurai pas un joueur de plus pour Lille. J’en ai même perdu un (Caci)  », a confirmé l’entraîneur hier après la première séance de la semaine.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 13 Nov 2018 - 4:46

les échos du Racing Fofana convoqué chez les U20
Les joueurs de Thierry Laurey reprennent mardi après-midi le chemin de l’entraînement après trois jours “off” et sans cinq internationaux.
➤ RETROUVAILLES. – Les joueurs strasbourgeois se retrouvent mardi après-midi après trois jours de coupure dans le sillage du match nul décroché à Lille. Leur prochaine rencontre n’est programmée que le 24 novembre, face à Nîmes, à la Meinau.

Et ils sortent d’une période fructueuse puisqu’ils sont restés invaincus depuis la trêve internationale précédente avec une victoire pour trois nuls, agrémentés d’une qualification en 8e  de finale de la Coupe de la Ligue.

➤ TIRAGE. – Il s’agira de l’une des actualités marquantes de la semaine pour Stefan Mitrovic et ses coéquipiers. L’identité de leur adversaire dans cette épreuve sera connue mercredi, en fin de matinée. Le tirage au sort de ce tour marqué par l’entrée en lice des clubs européens – le PSG, Lyon, Monaco, Marseille, Bordeaux et Rennes – sera organisé au stade Pierre-Mauroy de Lille où se déroulera la finale, le 30 mars 2019. Il est à noter que trois clubs de Ligue 2 sont encore en lice, Lorient, Orléans et Le Havre et que Nîmes – Saint-Étienne attend encore son vainqueur puisque le match avait été remis il y a une semaine en raison des intempéries. Les 8es  de finale auront lieu les 18 et 19 décembre. L’échéance constituera l’avant-dernier match de l’année pour le Racing.

➤ VIVE LE BUS. – Libérés après leur sortie à Lille, vendredi, les protégés de Thierry Laurey devaient initialement regagner leurs pénates en train, le lendemain. Les Bleus ont milité pour un retour express par le bus, ce que les dirigeants leur ont accordé. Ainsi, ils ont pu profiter un peu plus longtemps de leurs proches.
Caci suspendu face à Nîmes

➤ LALA BIEN LÀ. – S’il avait déclaré forfait dès la veille de la rencontre à Lille, Kenny Lala était bien présent dans les tribunes du stade Pierre-Mauroy. Le latéral droit a assisté à la rencontre en famille.

➤ CACI EN PREND DEUX. – Si Nîmes devra faire sans deux joueurs suspendus qui ont vu rouge ce week-end lors de la défaite face à Nice (0-1) – Faitout Maouassa et Loïck Landre –, Thierry Laurey devra également faire sans deux joueurs suspendus. Outre Jérémy Grimm, puni pour une accumulation de cartons jaunes, Anthony Caci est contraint de faire l’impasse sur le rendez-vous face aux Gardois. Le jeune défenseur avait été expulsé avec la réserve, le 4 novembre, lors du nul concédé face à Sarreguemines. Il a écopé de deux matches de suspension dont le second le privera de la 14e journée de Ligue 1.

➤ QUATRE PUIS CINQ. – Il y avait quatre joueurs strasbourgeois convoqués pour les rendez-vous internationaux de la quinzaine dimanche. Ils sont cinq depuis lundi. En effet, Youssouf Fofana a retenu l’attention du sélectionneur des U20 français, Bernard Diomède, et sera concerné par deux matches amicaux programmés en Espagne, face à la Suisse vendredi puis la Norvège lundi.

Matz Sels, le gardien belge, sera du groupe appelé à affronter l’Islande jeudi puis la Suisse dimanche. Nuno Da Costa est avec le Cap Vert pour un match en Ouganda, qualificatif pour la CAN 2019. Dans ce même cadre, Lebo Mothiba et l’Afrique du Sud accueillent le Nigeria samedi. Enfin, Ibrahima Sissoko devrait connaître ses premiers matches avec les Espoirs français jeudi, face à la Croatie à Beauvais, et/ou l’Espagne, à Caen, lundi.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 20 Nov 2018 - 10:30

Les échos de la Meinau.
En attendant les internationaux
Après un week-end de repos, les Strasbourgeois ont repris l’entraînement hier et préparent, pour l’instant en ordre dispersé, la réception de Nîmes samedi pour la 14e journée de Ligue 1.
La trêve internationale touche à sa fin et l’escapade des sélectionnés strasbourgeois, aussi. Lors de ce dernier intermède de l’année consacré aux équipes nationales, le milieu récupérateur Ibrahima Sissoko, déjà appelé en U18, U19 et U20, a vécu jeudi son baptême du feu avec les Bleuets contre la Croatie à Beauvais (2-2). L’ancien Brestois est entré à la 64e à la place d’un ex-Racingman, Martin Terrier. L’équipe de France espoirs affrontait l’Espagne hier soir à Caen, toujours en match de préparation à l’Euro 2019.

Mothiba toujours décisif

L’autre milieu défensif Youssouf Fofana a de son côté effectué ses débuts avec les U20 tricolores. Le néo-pro était titulaire et est sorti à la 73e vendredi à Carthagène (Espagne) contre la Suisse (1-1). Hier, dans la même enceinte et de nouveau en amical, les jeunes Français ont dominé la Norvège 1-0.

Le portier belge Matz Sels n’a participé ni au succès contre l’Islande jeudi (2-0), ni à la déroute en Suisse dimanche (2-5) de Diables rouges coiffés au poteau par la Nati pour le Final Four de la Ligue des Nations. Il est directement rentré à Strasbourg dans la nuit de dimanche à lundi.

  MOTHIBA BUTEUR. Lebo Mothiba, qui a égalisé contre le Nigéria samedi à Johannesburg en éliminatoires de la CAN 2019 au Cameroun (1-1), et l’Afrique du Sud affrontent le Paraguay en amical aujourd’hui à Durban. S’ils veulent disputer la CAN, les Bafana Bafana devront ne pas perdre leur dernier match en Libye en mars. Quant à Nuno Da Costa et au Cap-Vert, battus 1-0 samedi en Ouganda, il leur faudra vaincre le Lesotho chez eux, toujours en mars, pour espérer y aller.

Enfin, les U23 camerounais, avec qui le défenseur Duplexe Tchamba était titulaire, ont dominé le Tchad vendredi à Yaoundé au 1er tour aller de la CAN 2019 (3-0). Match retour aujourd’hui à Ndjamena.

  DEUX SUSPENDUS PARTOUT. Strasbourg et Nîmes, qui s’affrontent samedi à la Meinau, comptent chacun deux suspendus. Le Racing devra composer sans Jérémy Grimm (accumulation de cartons jaunes), ni Anthony Caci (qui purgera son 2e et dernier match après son expulsion avec la réserve le 4 novembre). Chez les Crocos, le latéral Faitout Maouassa et le défenseur central Loïck Landre, que Thierry Laurey a dirigé quelques mois au Gazélec Ajaccio en 2012-2013, ne seront pas là après leur exclusion face à Nice le 10 novembre (0-1).

  DE VIEILLES CONNAISSANCES. Samedi, les Bleus croiseront quelques adversaires qui leur ont causé des tourments dans le passé : Renaud Ripart, buteur à la Meinau en Ligue 2 en août 2016 (1-1), Sada Thioub, qui avait ouvert le score au retour aux Costières le 27 janvier 2017 (2-2), mais aussi Moustapha Diallo, qui avait placé Guingamp sur la voie du succès à Roudourou le 27 août 2017 en L1 (2-0). Pour la petite histoire, Thioub a aussi inscrit le but de la victoire du CA Bastia face aux Alsaciens en décembre 2015 en National (1-0).

Deux ex-Racingmen évoluent cette saison chez les Gardois : Denis Bouanga (5 buts et 1 passe en National lors de son prêt de janvier à mai 2016, avec, au bout, la montée en L2) et Baptiste Guillaume (9 buts, dont 1 à… Nîmes le 27 janvier 2017, et 4 passes en L2 en 2016-2017, avec l’accession en L1 pour trophée).

  LALA DOUTEUX. Pour le Racing, la réception de Nîmes marque le début d’une série de sept matches en moins d’un mois (24 novembre – 22 décembre). Et même de six en 20 jours, du voyage à Rennes le 2 décembre à l’accueil de Nice le 22. Kenny Lala, victime d’un pépin musculaire avant le nul à Lille (0-0), a recommencé à courir. Mais Thierry Laurey ne semble guère enclin à prendre le moindre risque avec son latéral. « Il y a un doute. »

La remarque vaut aussi pour Anthony Gonçalves, touché au mollet le 20 octobre contre Monaco. Le milieu droit a repris avec le groupe en fin de semaine passée, mais été ménagé hier. « Il a ressenti une petite lourdeur. On va voir comment ça va tourner », s’interroge son coach.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Lun 26 Nov 2018 - 22:03

Les échos du Racing
Vaine coïncidence
En quatre apparitions avec les pros, le jeune défenseur Ismaël Aaneba n’a jamais vu son Racing encaisser le moindre but. Cela n’a pas empêché la défaite de samedi.
 Drôle de profil. – Le tourmenteur du Racing lors de la 14e journée a un profil particulier. En effet, Hervé Lybohy qui a inscrit le but de la victoire pour Nîmes à la Meinau, découvre cette saison la Ligue 1 à l’âge de 35 ans. Face au Racing, il a d’ailleurs ouvert son compteur-but à cet échelon. Le Franco-Ivoirien a longtemps patienté dans les échelons inférieurs avant cette forme de consécration. Il a notamment évolué au Paris FC et à Amiens, en Ligue 2 et en National, après une jeunesse passée dans nombre de clubs de la banlieue parisienne. Il faut croire que le défenseur central est un footballeur à maturation lente puisqu’il est également devenu professionnel à l’âge de 27 ans.
Les 1260 minutes de Sels

Son coach, Bernard Blaquart, n’a pas tari d’éloge sur son joueur, « à la mentalité exemplaire, au parcours particulier ». « Quand on sait que certains à 19 ans ont connu les sommets et que lui, qu’il joue ou pas, il continue à travailler, c’est un équipier modèle, il prend ce qu’on lui donne avec humilité. » Et le Croco a su rendre, pour son équipe, avec efficacité.

SELS SERA LE DERNIER. – Matz Sels n’a pas loupé une seule minute de la Ligue 1 depuis le début de la saison. Désormais, le gardien belge est le seul dans ce cas au sein de l’effectif strasbourgeois puisque Stefan Mitrovic a abandonné ses petits copains à dix minutes de la fin, face à Nîmes, après avoir été expulsé par M. Millot. Ils ne sont que 23 au sein de l’élite à avoir fait preuve à tant d’assiduité. Dans le lot, il y a 14 gardiens à avoir pris part aux 1260 minutes de jeu possibles. C’est Reims qui s’illustre dans cette catégorie avec trois éléments invariablement sur le terrain, Édouard Mendy, Ghislain Konan et Yunis Abdelhamid.

FAIR-PLAY. – Le rouge de Stefan Mitrovic met fin à une longue série sans expulsé pour le Racing. Cela faisait depuis le 1er  avril et le nul face à Metz (2-2), à la Meinau, que les Strasbourgeois avaient évité la sanction disciplinaire ultime, soit 22 matches qu’ils n’avaient pas évolué en infériorité numérique. Le jour des blagues, c’est Abdallah Ndour qui avait laissé ses copains se débrouiller à un de moins.

GUICHETS FERMÉS. – La Vieille Garde, une composante des UB90, fêtait ses 20 ans lors du Racing – Nîmes. S’il n’y a pas eu de quoi faire la fiesta au regard du résultat final, les Ultras de la tribune Ouest ont étrenné la nouvelle configuration de leurs travées, sans siège aux deux tiers. À noter également que, comme d’habitude, la Meinau a fait le plein et conserve un taux de remplissage assez époustouflant. Face aux Gardois, il s’est agi du sixième « guichets fermés » en sept rencontres depuis le début de saison.

AANEBA, LE PORTE-BONHEUR. – D’aucuns diront que c’est une coïncidence, à juste titre sûrement. Mais le fait est là : en quatre apparitions et autant de titularisations d’Ismaël Aaneba, le Racing n’a jamais encaissé de but lorsque le jeune défenseur était sur le terrain. Pour ses grands débuts et son seul match en pro la saison passée, les Bleus s’étaient imposés 3-0 à Grenoble, alors en National, en 8e de finale de la Coupe de France. Cette saison, le Franco-Marocain a disputé dans leur intégralité les deux duels contre Lille en 16e de Coupe de la Ligue (qualification 2-0 le 30 octobre à la Meinau) et en Ligue 1 (0-0 le 9 novembre au stade Pierre-Mauroy). Samedi, alors qu’il se plaignait d’une béquille à la cuisse a priori sans gravité, il a cédé sa place quelques instants avant… l’égalisation nîmoise.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
Marius Masculin Nombre de messages : 14937
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 27 Nov 2018 - 8:05

Par La rédaction

Mis à jour le 27/11/2018 à 14h16 – Publié le 27/11/2018 à 14h15



Selon les renseignements obtenus par France Football, le RC Strasbourg souhaiterait recruter Timothy Weah en tant que joker. A 18 ans, le jeune Américain du PSG n'a disputé que 2 rencontres de Ligue 1 cette saison. Reste à savoir si l'entraîneur parisien Thomas Tuchel accepterait de laisser filer son attaquant.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 27 Nov 2018 - 11:17

Kenny Lala a repris l'entraînement collectif
Le latéral droit strasbourgeois était blessé depuis le début du mois au quadriceps de la cuisse droite.
Éloigné des terrains depuis le 8 novembre, Kenny Lala a repris l'entraînement. Le latéral droit, auteur de deux buts et trois passes décisives en douze matches de Ligue 1 cette saison, a participé à la séance collective ce mardi.
Il avait ressenti une douleur au quadriceps de la cuisse droite à la fin d'un entraînement et n'a plus joué depuis le nul (1-1) contre Toulouse (1-1) le 3 novembre. Il avait délivré une passe décisive.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Jeu 6 Déc 2018 - 22:58

Carole out jusqu’à la trêve
Il le disait mercredi lorsqu’il s’est éclipsé de la Meinau en boitant : Lionel Carole a ressenti « un coup de poignard » dans la cuisse gauche.
Il a rechuté après sa blessure intervenue à Lille le 9 novembre. Mercredi, après une mi-temps de premier ordre, il s’est de nouveau blessé.
« Ça risque d’être assez long », pressentait-il à chaud. Ses craintes ont été confirmées hier, même s’il ne sera réellement fixé qu’après l’IRM qu’il doit passer aujourd’hui. Hier après-midi, Thierry Laurey a confié qu’il devrait faire une croix sur son défenseur jusqu’à Noël.
La rencontre face au PSG a par ailleurs permis d’apercevoir les blessés longue durée. Opéré le 30 novembre d’une rupture du tendon ischio-jambier après s’être blessé à l’entraînement, Jérémy Grimm se déplace à l’aide de béquilles. « J’en ai pour quatre à six mois, selon la manière dont je vais récupérer. C’est comme ça », a expliqué le milieu.
Le délai est un peu plus court pour Idriss Saadi dont le début de saison avait été contrarié par la maladie et opéré au tendon rotulien fin octobre. L’attaquant algérien avait été touché au genou en amical à Delémont contre Neuchâtel Xamax. « J’en ai encore pile pour trois mois », a-t-il glissé en quittant le vestiaire.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 12 Déc 2018 - 8:59

 Les échos du Racing
 ➤  GONÇALVES REPREND AUJOURD’HUI.
– Après un gros travail physique depuis une dizaine de jours, il était sur le terrain hier : Anthony Gonçalves, de nouveau blessé au mollet droit le 20 octobre contre Monaco, voit enfin le bout du tunnel. Le milieu droit reprendra l’entraînement collectif ce matin, mais Thierry Laurey n’envisage pas de l’appeler samedi (20h) à Reims.

« Il aura besoin d’un peu de temps », disait en fin de semaine passée le coach qui n’excluait cependant pas de recourir à ses services lors des deux derniers rendez-vous de l’année : à Marseille le mercredi 19 décembre (21h05) en 8e de finale de Coupe de la Ligue, puis à la Meinau le samedi 22 (21h) contre Nice (19e journée de L 1).

➤   ZOHI EST SUR PIED.
– Forfait contre Caen dimanche (2-2) après s’être bloqué la cheville gauche, Kevin Zohi est de nouveau d’aplomb. L’attaquant ivoiro-malien, qui a trottiné hier, retrouvera ses partenaires ce matin. Il est candidat au voyage en Champagne.

➤  AJORQUE ET KONÉ FORTES TÊTES.
– Seul Jonas Martin a été ménagé hier pour une béquille à la cuisse. Mais son état n’inspire pas d’inquiétude.

La séance a été marquée par le choc tête contre tête entre l’attaquant Ludovic Ajorque et le défenseur Lamine Koné.

Les deux joueurs ont toutefois fini l’entraînement, le premier avec un gros bandage autour du crâne, le second avec un sparadrap au-dessus de l’œil gauche. « Ce n’est qu’une coupure », a souri l’Ivoirien.

➤  SIMAKAN ESPÈRE FAIRE LA REPRISE.
– Victime d’une rupture des ligaments croisés du genou en amical le 23 juillet à Gand, le jeune défenseur axial Mohamed Simakan, qui a recommencé à courir fin novembre, se dit « proche de retoucher le ballon. » Le néo-pro espère même « être présent à la reprise après la trêve hivernale. »

➤  SISSOKO SUSPENDU À MARSEILLE.
– Il avait déjà purgé un match de suspension le 30 octobre en 16es de finale de Coupe de la Ligue contre Lille à cause d’une accumulation de cartons jaunes (2-0). Pour le même motif, le milieu défensif Ibrahima Sissoko sera suspendu et privé du 8e de finale à Marseille mercredi prochain.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 12 Déc 2018 - 22:37

« On se sent meurtri »
Après les tragiques événements qui ont eu lieu à Strasbourg mardi soir, joueurs, staff et dirigeants du Racing ont multiplié hier les messages de soutien aux victimes.
11h, hier matin, aux abords de la Meinau. Un brouillard épais entoure les terrains d’entraînement du Krimmeri. Et surtout, un calme étrange règne autour du stade strasbourgeois.

En raison des événements de la veille, le Racing Club Strasbourg a en effet dû modifier son programme. D’ouvert au public, l’entraînement d’hier matin est passé à huis clos.

Au lieu d’arpenter les terrains annexes, les joueurs du Racing ont effectué leur séance sur le terrain d’honneur. Protégés par des grilles infranchissables et une sécurité renforcée.

« On se sent impuissant et en colère »

Habituellement, un seul agent est chargé de la sécurité lors des entraînements quotidiens des Bleus. Mais hier, c’est une dizaine d’hommes qui ont été réquisitionnés pour sécuriser le stade et le centre de formation.

Toute entrée dans l’enceinte a été strictement contrôlée. Même le traiteur chargé de livrer le repas de midi des joueurs en est quitte pour une vérification poussée.

Quant aux événements prévus par le club, tous ont été annulés. L’émission spéciale Racing de Top Music ? Annulée. La séance de dédicaces prévue hier après-midi avec des Strasbourgeois à la boutique du stade ? Annulée aussi.

Mais ces mesures n’ont toute fois pas empêché les Strasbourgeois de s’exprimer, notamment via les réseaux sociaux. Et ce, dès mardi soir.

L’attaquant Idriss Saadi, sur Twitter , recommandait ainsi à tous ses suiveurs de « respecter les consignes des forces de l’ordre » et de « rester prudent ».

Idem pour le défenseur Pablo Martinez. « À mes amis Strasbourgeois, soyez prudents et restez chez vous », lançait-il. « Je prie pour Strasbourg », a aussi souligné l’attaquant Lebo Mothiba en s’adressant aux victimes.

Marc Keller, très touché, a lui aussi réagi. « Un attentat est toujours horrible partout où il a lieu, mais quand cela touche notre ville et les rues qu’on connaît, c’est encore plus dur, a souligné hier soir le président du club alsacien. On se sent impuissant et en colère, et en même temps, on compatit bien sûr avec les victimes et leurs familles. »

Et Marc Keller d’ajouter : «En plus, cet attentat a touché le Marché de Noël, qui est un vrai symbole. Le Racing se sent meurtri. Les joueurs, le staff et les dirigeants ont beaucoup de peine. On partage la douleur de notre ville ».

Les anciens joueurs du club ont aussi réagi, à mesure que les événements se confirmaient.

À l’instar du défenseur Yoann Salmier, prêté à Troyes, qui lâchait un « Strasbourg, attention à vous ». Message similaire de la part de l’ancien attaquant du Racing Stéphane Bahoken, désormais à Angers. « Attention les Strasbourgeois, restez chez vous », soulignait l’international camerounais.

Martin Terrier, prêté la saison dernière à Strasbourg et aujourd’hui à Lyon, y allait aussi de son message de soutien, tout comme Felipe Saad, désormais à Lorient.

Et les joueurs alsaciens ont relayé toute la journée d’hier les messages de solidarité venus de toute la France du foot. Andy Delort (Montpellier), Bafétimbi Gomis (Al-Hilal) ou encore Clément Grenier (Rennes) ont écrit des messages de soutien en direction du Racing et à la ville alsacienne.
« Unis aujourd’hui »

Tout comme les clubs à travers toute la France. « Toutes nos pensées aux Strasbourgeois et au RCS », tel était par exemple le message posté par les Girondins de Bordeaux. « Ce matin, toutes nos pensées vont vers Strasbourg », soulignait-on aussi du côté du FC Metz.

Le Stade de Reims, futur adversaire du Racing, n’était pas en reste. « Futur adversaire du Stade de Reims samedi, Strasbourg est actuellement frappé par l’horreur. Aux victimes et à leurs familles, le club adresse ses plus sincères pensées et condoléances. Adversaires le temps d’un match samedi. Unis aujourd’hui. » Tout est dit…

Une minute de recueillement sera observée sur tous les terrains avant le coup d’envoi des rencontres de la 18e journée de L 1 et de L 2 en signe de recueillement après la fusillade, ainsi que lors de tous les matches prévus dans l’ensemble du Grand Est.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Ven 28 Déc 2018 - 11:55

Strasbourg écope d'une amende après Reims - Racing
Apparemment, le parcage strasbourgeois à Reims n'a pas plu à tout le monde. La LFP vient de publier les sanctions de la semaine et le club alsacien a été condamné à une amende de 25.500 euros pour les fumigènes utilisés par ses supporters.
direct racing
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 22 Jan 2019 - 22:19

Fissure pour Martin
Après avoir fait ausculter sa cheville par le menu détail, Jonas Martin sait désormais de quel mal il souffre, depuis un duel anodin, lors du Monaco - Racing (1-5) de samedi. Le plus gros temps de jeu des Strasbourgeois en L1, souffre d’une fissure osseuse de la cheville ce qui nécessite une opération chirurgicale ce mercredi. Son indisponibilité est estimée à au moins deux mois.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Ven 1 Fév 2019 - 6:46

Jeunesse triomphante
Le défenseur Anthony “Titi” Caci (21 ans) et le milieu défensif Youssouf Fofana (20 ans) sont les porte-étendards d’une jeune génération qui frappe de plus en plus souvent à la porte de l’équipe première du Racing.

Mercredi soir en zone mixte de la Meinau, Anthony Caci et Youssouf Fofana, incarnations d’une jeunesse strasbourgeoise décomplexée, confiaient avoir du mal à réaliser. Ils venaient pourtant de se qualifier contre Bordeaux (3-2) pour la finale de la Coupe de la Ligue (samedi 30 mars à Lille) face à Guingamp, mais l’échéance leur semblait lointaine et un brin abstraite.

« De Molsheim au Vélodrome en deux mois »
Hier matin, sitôt fini le léger décrassage réservé aux titulaires de la veille, les deux minots du Racing ne mesuraient toujours pas la portée de l’exploit. « Je savoure surtout le moment, mais je réalise tout doucement », glissait Caci. « Moi, pas du tout. J’ai le temps pour ça », embrayait “Youss” Fofana. Deux mois séparent en effet le Racing de sa troisième finale, après celles remportées en 1997 contre Bordeaux et 2005 contre Caen. Caci (21 ans), 20 matches officiels et autant de titularisations cette saison, et Fofana (20 ans), 13 matches toutes compétitions confondues (8 titularisations), sont les têtes de pont d’une formation qui, moins de huit ans après la liquidation judiciaire du club, retrouve des couleurs.

« Anthony, Kevin Zohi, Moataz Zemzemi, Ismaïl Aaneba, Mohamed Simakan, qui revient de blessure, et moi, les jeunes arrivent en force », sourit un Fofana hermétique à toute forme de pression : « Si j’ai l’impression de vivre un conte de fées ? Disons plutôt une belle histoire. Le conte de fées, ce serait un top 3 en championnat et un sacre en Coupe de la Ligue. Pour une première année en pros, ce serait parfait. Mais je ne parle que pour moi. » Anthony Caci ne se projette pas aussi loin. Il avoue avoir vécu mercredi une soirée « juste formidable » dont il ne revient toujours pas. « À 21 ans, jouer une finale de Coupe de la Ligue, c’est super pour nous, les jeunes. C’est bien pour tout le monde, le club, le centre de formation. L’autre jour, quand j’étais à Marseille (qualification 1-1, 4 tirs au but à 2, en 8es de finale) , ma copine a tweeté : “Il passe de Molsheim (où joue la réserve du Racing) au Vélodrome en deux mois.” On ne prend que du plaisir sur le terrain. Ça se voit dans le collectif, le jeu et les résultats. On est sur une belle série et j’espère qu’on va continuer comme ça. »

Pour autant, la demi-finale enlevée de haute lutte mercredi contre Bordeaux (3-2) ne constitue pas le souvenir le plus marquant de sa carrière naissante. « Le plus beau, ç’a été de voir mon père pleurer quand j’ai délivré ma première passe décisive à la Meinau (le 19 août contre Saint-Etienne, 1-1). Mais gagner cette Coupe de la Ligue, ce serait très, très fort. » Un peu moins utilisé que son aîné, Youssouf Fofana déguste sans modération « le moment le plus intense de (sa) carrière. Je n’ai pas encore fait grand-chose, mais c’est un beau truc (sic). Notre parcours est parfait. On a joué contre de grosses équipes (Lille, Marseille, Lyon et Bordeaux). On n’est pas moches à voir jouer. »

« Ça a de la gueule comme on joue, non ? »
« On produit de beaux matches, on se crée des occasions, on est joueurs. Ça ne nous étonne pas d’être cinquièmes en Ligue 1. C’est plaisant d’évoluer dans cette équipe où il y a de beaux manieurs de ballons. Ça a de la gueule comme on joue, non ? Franchement, c’est beau. » Comme le Racing 2018-2019, le duo de milieux défensifs – dont l’un, Caci, a été reconverti défenseur axial ou latéral par Thierry Laurey – est à la fois enthousiaste et enthousiasmant. Il n’y a guère que leur entraîneur pour émettre une petite réserve. « Il m’a semblé que les jeunes étaient tétanisés et inhibés en première mi-temps contre Bordeaux. Mais ils sont passés au-dessus de ça dès que l’équipe a commencé à tourner après le repos et ont fait un très bon match. » Les ‘’gamins’’ auraient donc encore des choses à apprendre ? C’est plutôt bon signe à leur âge. Ça signifie qu’ils ont une marge de progression et que leur ascension, comme celle du club, ne fait peut-être que commencer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 5 Fév 2019 - 5:06

Racing, passion parisienne

La section Paname vient de se créer à Paris. Plusieurs dizaines de fidèles du Racing établis à Paris se donnent régulièrement rendez-vous pour suivre les matches de leur équipe préférée ensemble.
L’amour pour les Bleu et Blanc ne se vit pas qu’en Alsace. Créée il y a quelques jours, l’association RCS - Section Paname veut aider les fidèles du club strasbourgeois à se rassembler dans la capitale.
La bière alsacienne coule à flots pendant que les tartes flambées s’enchaînent. Le Racing se déplace à Monaco ce soir-là et ses supporters ont bravé le froid et la pluie pour soutenir leur équipe dans un bar alsacien de Paris, blindé comme un métro à l’heure de pointe.

La petite trentaine de supporters exulte à chaque but des joueurs de Thierry Laurey, qui surclassent ceux de Thierry Henry dans une ambiance de feu. C’est la première sortie officielle de l’association RCS - Section Paname, dont la création a été notifiée sur Facebook le vendredi 18 janvier par son premier président, Christophe Seng.
Une dimension sociale

« Depuis plusieurs années maintenant, à l’initiative d’une poignée d’amoureux du Racing, la Section Paris s’est officieusement créée et a commencé à vivre. Au fil des rencontres et des bons résultats du Racing, de nouvelles personnes se sont agrégées et nous sommes de plus en plus nombreux à nous retrouver à notre QG et à nous déplacer les soirs de match. Afin de poursuivre dans cette dynamique et de continuer à nous structurer, nous sommes fiers de vous annoncer la naissance officielle de la RCS – SECTION PANAME (association loi 1901) qui devient donc la première section officielle de supporters du Racing à Paris et même en France. »

C’est le club strasbourgeois qui a encouragé Christophe Seng à déposer les statuts, notamment dans l’optique de faciliter l’organisation de certains déplacements à proximité de la capitale.

« Peut-être que ça éveillera des vocations ailleurs », espère le trentenaire qui a grandi à proximité de Pontoise. Au-delà de l’aspect pratique, il souhaite aussi donner à la Section Paname une dimension sociale. « Il y a des gens isolés à Paris, explique le Franco-Américain dont la famille paternelle est schilikoise. Notre association peut aussi être pour eux l’occasion de rencontrer du monde. »

Quatre jours après le triomphe contre l’ASM, la “section” a donné rendez-vous aux supporters strasbourgeois dans l’arrière-salle d’un bar de Boulogne-Billancourt, non loin du Parc des Princes où se déplacent les Bleu et Blanc en 16es de finale de la Coupe de France. Réunis à proximité d’un jeu de fléchettes avant de migrer vers le stade, les amoureux du Racing sont plus nombreux que prévu.

Christophe Seng a fort à faire pour distribuer les cartes d’abonnement et les écharpes de l’association, qui s’arrachent comme des petits pains à proximité d’une table sur laquelle est posé le nouveau drapeau, fraîchement confectionné.

Monté à Paris il y a quatre ans pour le travail, le Haguenovien Anthony Querri se rend pour la première fois à un rassemblement de la Section Paname. Supporter du Racing « depuis toujours », il vient de prendre sa carte de membre et compte bien participer aux événements organisés par l’association. « C’est mieux que de regarder le match tout seul dans son salon », explique-t-il.

Malgré l’ambiance conviviale et détendue, les supporters du Racing ne sont pas très optimistes quant au résultat du match à venir. Là n’est toutefois pas l’essentiel pour Cécile Rabartin, une Parisienne convertie au Racing depuis qu’elle a rencontré Julien Wolff, l’un des pionniers de la section. « Aujourd’hui c’est la première fois que je vois autant de monde, s’enthousiasme-t-elle. Au début on était que six ou sept. »

Au Parc des Princes, Edinson Cavani et Angel Di Maria éliminent le Racing mais ne douchent pas l’enthousiasme de la Section Paname, qui chante à la gloire de ses protégés pendant toute la rencontre depuis le parcage visiteur. Peu importe la défaite ou la blessure de Neymar, l’association a réussi sa soirée. Et au regard de l’irrésistible dynamique du Racing, il paraît évident que ce ne sera pas la dernière.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mar 12 Fév 2019 - 9:05

les échos Racing: pas le temps de souffler
Les Strasbourgeois n’ont guère le loisir de se morfondre sur leur premier échec en championnat depuis la mi-décembre. Dès ce mercredi, ils seront à Saint-Étienne pour remettre à jour leur calendrier.

❏ PLONGEON. – Thierry Laurey l’avait souligné avant même de croiser la route des Angevins. La position strasbourgeoise est avantageuse mais fragile.

« Avec 35 points, on est plus près de se maintenir que de descendre, c’est vrai. Mais dans notre partie de classement, il y a beaucoup de monde en peu de points. »

Cela n’a pas loupé. Le Racing est passé de la 6e à la 9e place. Rennes, Nice et Marseille en ont profité pour dépasser l’équipe strasbourgeoise qui aura l’occasion de leur repasser devant demain, en gagnant à Saint-Étienne. Cela n’aura rien d’une évidence.

D’ailleurs, par rapport au classement, Thierry Laurey a été très clair à l’heure des commentaires. « C’est vous qui nous bourrez le mou avec l’Europe, a-t-il lâché à quelques représentants d’une presse peu lucide à ses yeux. Nous, on n’en est pas là. On veut seulement jouer au foot du mieux possible. »

❏ KANGA, LE BOURREAU.
– L’attaquant du SCO d’Angers, Wilfried Kanga, a mis au supplice la défense du Racing en trouvant l’ouverture à deux reprises. Il est le premier à réussir le doublé face aux Strasbourgeois cette saison. Seul Bertrand Traoré avait trouvé l’ouverture plus d’une fois face aux hommes de Laurey mais c’était lors de deux matches différents, en Ligue 1, lors de la victoire de Lyon au parc OL (2-0), et en Coupe de la Ligue, lors de la qualification des Bleus en quart de finale (1-2).

L’Angevin de 20 ans a profité de la soirée de la Meinau pour déflorer son compteur buts, une semaine après un énorme raté face à Dijon qui n’avait pas prêté à conséquence puisque son équipe l’avait emporté (1-0).
La générosité de Lala

❏ PROGRESSION.
– « Il est arrivé en post-formation chez nous, a expliqué Stéphane Moulin, l’entraîneur du SCO à propos du buteur. Avant 2017, il avait 14 matches en National pour toute expérience chez les séniors avec Créteil. Ces derniers temps, on voit une progression chez lui. Il fait preuve d’une adresse redoutable et m’a donné envie de lui donner sa chance. » Et Angers n’a pas eu à le regretter.

❏ MITROVIC DANS L’ATTENTE.
– Après son carton rouge récolté à Monaco, Stefan Mitrovic avait écopé de deux matches de suspension ferme plus d’un avec sursis. Le défenseur serbe était donc sous la menace et l’avertissement qu’il a reçu face à Angers le privera d’une prochaine rencontre. Il reste à savoir laquelle. Le cas du capitaine du Racing est évoqué en commission de discipline cette semaine. Il manquera le match à Caen, dimanche, ou la réception de Lille, cinq jours après. En tout cas, il sera bien là pour organiser la défense alsacienne, ce mercredi, à Geoffroy-Guichard.

❏ HAMOUMA SUSPENDU.
– Ce ne sera pas le cas de Romain Hamouma, l’emblématique attaquant stéphanois qui porte le maillot vert depuis 2012. En effet, le Franco-Algérien a vu rouge lors de la lourde défaite concédée par l’ASSE à Rennes, dimanche, et sera automatiquement suspendu pour le match de demain.

En revanche, suspendu initialement face au Racing il y a dix jours, Yann M’vila sera bien là puisqu’il a été privé du match perdu au Roazon Park.

❏ LALA NE S’ARRÊTE PAS.
– Pour envisager avec une pointe d’optimisme le voyage dans le Forez, on retiendra le rythme élevé de Kenny Lala en matière de passes décisives. Le latéral a servi Sanjin Prcic pour la (vaine) réduction du score face à Angers et revient sur le podium des meilleurs passeurs de Ligue 1, en compagnie du Lillois Nicolas Pépé et du Parisien Angel Di Maria, avec huit caviars.

Samedi, en servant, sur coup franc, la récente recrue bosnienne du Racing, il s’est montré généreux avec un nouveau destinataire. Adrien Thomasson, qui a fait mouche sur trois de ses passes, se révèle le mieux servi par le latéral droit.

❏ THOMASSON MALADE. – Les Strasbourgeois se sont entraînés lundi matin et Thierry Laurey n’a eu à déplorer aucune conséquence fâcheuse par rapport au match perdu face à Angers.

En fait, la seule inquiétude par rapport au groupe de ces dernières semaines concerne Adrien Thomasson. Malade, le milieu offensif a été ménagé.

❏ FINALE. – S’il y a une demi-douzaine de matches à se coltiner d’ici le 30 mars, les suiveurs du Racing ont quelques pensées focalisées vers la finale de la Coupe de la Ligue programmée à Lille face à Guingamp.

Le club peaufine les modalités de la commercialisation de son contingent de places, de l’ordre de 12 000. Le coup d’envoi pour la course au précieux sésame est annoncé pour le samedi 16 février.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Mer 13 Fév 2019 - 22:17

Mitrovic manquera Lille
❏ RACING – REIMS LE 3 AVRIL. – Le Racing devait affronter le stade de Reims le 30 mars, pour la 30e journée de Ligue 1. Les Strasbourgeois étant qualifiés pour la finale de la Coupe de la Ligue, cette rencontre a été décalée au mercredi 3 avril, à 19h.
❏ ZOHI 19e. – Thierry Laurey avait emmené un groupe de 19 joueurs dans le Forez. C’est l’attaquant Kevin Zohi, malade et absent face à Angers, qui est finalement resté en tribunes.
❏ MITROVIC ABSENT CONTRE LILLE. – Le capitaine strasbourgeois Stefan Mitrovic (Photo Le Progrès – Philippe Vacher) sera suspendu lors de la réception de Lille, le vendredi 22 février. Le Serbe avait écopé de deux matches de suspension et d’un match avec sursis après son expulsion à Monaco. Sursis qui a donc été révoqué.
❏ DIONY ABSENT. – Il était annoncé titulaire, il était finalement absent. L’attaquant stéphanois Loïs Diony n’était pas dans les 18 hier en raison d’une blessure contractée lors du dernier entraînement des Verts, qui s’est déroulé mardi après-midi à huis clos.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Ven 15 Fév 2019 - 3:35

billetterie pour la coupe de la Ligue
L’ouverture de la vente des billets pour la finale de la Coupe de la Ligue contre Guingamp le samedi 30 mars (21h05, au Stade Pierre-Mauroy de Lille) aura lieu le jeudi 28 février à partir de 18h.
Cette vente s’adressera exclusivement aux abonnés de la saison en cours et s’effectuera uniquement sur le site web du Racing.
La vente des billets est limitée à deux places par compte abonné, les billets sont nominatifs et un contrôle d’identité aura lieu à l’entrée du stade le 30 mars.
Le Racing ne proposera pas d’offre de transport et d’hébergement.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 44537
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    Ven 15 Fév 2019 - 22:27

Des retours
Le Racing s’est entraîné hier matin devant un nombreux public de jeunes vacanciers, chasseurs d’autographes, séduits par l’ensoleillement hivernal. Les joueurs se sont consacrés à des ateliers de précision technique et il n’en manquait guère à l’appel. Alors que certains d’entre eux avaient fait l’impasse sur le voyage à Saint-Étienne, les solutions seront plus nombreuses pour construire l’équipe amenée à laisser le Stade Malherbe dans ses tourments.

Ainsi, Kenny Lala et Dimitri Lienard ( ci-dessus photo DNA – Cédric Joubert ) ont pris part à la séance, alors que le premier avait connu une alerte à la cuisse tandis que le second était malade en début de semaine. Touché à la cheville avant le déplacement dans le Forez, Anthony Caci s’est entraîné à part et effectuera un test, aujourd’hui, pour vérifier sa capacité à participer au match face à Caen.
À noter que Lionel Carole, absent depuis l’élimination en Coupe de France à Paris le 23 janvier en raison d’une blessure au mollet, se soumettra à d’ultimes examens, après-demain, avant de reprendre avec le groupe.
dna
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Echos du Racing    

 

Echos du Racing

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: L'actualité du Racing-