Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 21 Avr 2018 - 14:04

Racing-OGC Nice Le samedi 28 avril à 20 heures
La Ligue de Football Professionnel a fixé la programmation de la 35e journée de Ligue 1 Conforama.
La rencontre entre le Racing et l’OGC Nice se déroulera le samedi 28 avril à 20 heures au stade de la Meinau dans le cadre de la 35e journée de Ligue 1 Conforama. Elle sera diffusée sur BeIN SPORTS.
SO
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Mer 25 Avr 2018 - 21:35

À l’assaut de la maison
Enfant de l’OGC Nice, Stéphane Bahoken, le meilleur buteur du Racing cette saison, s’apprête à vivre un match pas comme les autres. Mais il n’a qu’une idée en tête, confirmer sa belle redécouverte de la L1.
Il a tourné la page mais il ne renie rien non plus. Dans sa quatrième saison sous le maillot bleu, Stéphane Bahoken garde en mémoire ses premiers pas de footballeur.

Si c’est en Alsace qu’il aura pris définitivement son envol, qu’il sera devenu un acteur de l’élite hexagonale, qu’il aura suscité l’intérêt de la sélection camerounaise et connu ses premières capes internationales, tout a débuté près de 800 kilomètres au sud.

« J’ai rejoint le club de Nice à l’âge de 13 ans, j’ai été formé là-bas, j’ai grandi là-bas, j’ai mes parents qui vivent là-bas, c’est ma maison », souligne l’attaquant strasbourgeois.

À l’ombre de la Meinau, il n’est pas loin de s’être construit une jolie résidence secondaire. Car il laisse depuis l’été 2014 une belle empreinte, attaquant décisif pour réinstaller le Racing dans le foot pro puis en Ligue 1. Le joueur de 25 ans séduit, au point d’avoir inspiré un chant à sa gloire, entonné par les supporters quand le Lion indomptable est mordant.
« Je n’avais pas la confiance du coach, tout simplement »

Pas toujours la priorité de l’entraîneur en début de saison, Stéphane Bahoken force le passage tout en puissance, parfois par la fenêtre. Préposé aux bancs de touche jusqu’en novembre – une seule titularisation en championnat, face à Rennes jusqu’en décembre –, il a fait le dos rond et attendu son heure.

« Je n’avais pas la confiance du coach, tout simplement, souligne-t-il. Au match aller, à Nice, je suis d’ailleurs resté sur le banc ( le 22 octobre pour une victoire strasbourgeoise ). Ce n’était pas évident. Mais je me suis concentré sur moi, sachant que dans une saison les attaquants connaissent tous des méformes, à part Messi et Ronaldo… »

Le natif de Grasse a inversé la tendance, le Racing a été trois fois victorieux en Ligue 1 lors des trois premières titularisations du garçon. L’ancien international espoir est passé du statut de porte-bonheur à quasi indéboulonnable.

« C’est une spirale positive, explique-t-il. Tu joues plus, tu as plus confiance, tu joues mieux et tu continues de jouer. Pour l’instant, avec six buts, ma première saison en Ligue 1 n’est pas trop mal. » Il se place au premier rang des buteurs strasbourgeois mais la période lui laisse une pointe d’amertume au fond de la bouche.

Le Racing n’a pas gagné depuis neuf matches, a souvent perdu – cinq défaites – et, à moins d’un mois du bilan définitif, sa situation est incertaine. « Dans l’ensemble, on ne réalise pas des matches trop dégueulasses, constate-t-il. Si à Amiens, on a fait un non-match, on n’a pas eu de réussite face à Saint-Étienne, Metz ou Toulouse. En fait, on a tendance à se mettre au niveau de l’adversaire. Et notre principal problème, c’est qu’on prend trop de buts. »

Il n’est pas question de pointer du doigt un secteur particulier. Stéphane Bahoken se considère comme le premier défenseur de son équipe. « Des occasions, on en a à chaque fois, relève celui qui a manqué l’égalisation d’un rien, à la Licorne, à la faveur d’une tête passée juste à côté du cadre. Alors si on parvient à ne pas prendre de but… »
« Muscler notre jeu »

L’objectif du Franco-Camerounais serait rempli. En décrochant la montée avec le Racing, il voulait renouer avec une élite perdue de vue depuis 2013 et ses derniers feux niçois. Le voilà avec l’obsession d’y rester. En fin de contrat en juin, il trouvera assurément quelques membres du top-20 français prêts à l’accueillir. Il aura quelques semaines pour songer à la suite.

« Je ne pense pas à ça, garantit-il. Je suis seulement concentré sur le maintien du club avec lequel je suis monté. Et où je pourrais d’ailleurs rester. Tout ce qui m’importe, c’est ce match de Nice. » Observateur de toutes les sorties du club azuréen, l’attaquant décèle dans l’échéance à venir des raisons d’espérer.

Il connaît du monde dans le camp d’en face, notamment dans le staff, il sait les qualités et les défauts auxquels le Racing sera confronté.

« Nice est une équipe joueuse, qui n’a pas peur de partir de derrière, qui n’aime pas quand on la presse, conclut-il. On devra muscler notre jeu, être à fond pendant 93 ou 94 minutes pour la contrarier. » Visiblement, pour ce qui serait son 130e match officiel en Bleu, Bahoken a la plus grande envie de mettre le feu dans sa maison.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Jeu 26 Avr 2018 - 21:45

 « Ça n’a pas été anodin »

Julien Fournier a été un météorique président du Racing. En tant que dirigeant, il a la possibilité d’exprimer ses qualités de bâtisseur, à Nice, depuis près de sept ans.
Le directeur général de l’OGC Nice et ex-président du Racing Julien Fournier reviendra demain pour la première fois à la Meinau. Pour pénible et brève qu’elle ait été, son expérience strasbourgeoise fin 2009-début 2010 occupe une place à part dans son cursus.
Sa présentation en conférence de presse est restée mythique. Le 4 décembre 2009, Julien Fournier débarque au salon des présidents de la Meinau en figure de proue du projet porté par le nouveau propriétaire du Racing à qui le désormais ex-actionnaire majoritaire, Philippe Ginestet, a refourgué un bébé à la santé chancelante.
Dès les premières secondes, le 22e président du club bas-rhinois se laisse aller à une confidence assez surréaliste qui laisse son auditoire pantois et sans voix.

« En m’associant à un projet aussi flou, j’ai commis une erreur de jeunesse »

Il croyait avoir été engagé par un investisseur estonien, l’invisible Roman Loban, mais travaille en réalité pour un certain « Monsieur Jafar » dont il ignore tout, jusqu’à son nom, sauf l’existence qu’il n’a apprise que quelques instants plus tôt.
Cette tartufferie, la première sous l’ère Jafar Hilali qui conduira le Racing à la liquidation judiciaire le 22 août 2011, Julien Fournier, conscient d’être tombé dans un traquenard, va vite y mettre fin.
Douze jours plus tard, l’ancien bras droit de Pape Diouf à l’OM se désolidarise de ses nouveaux employeurs. Il est évincé durant un mois. Mais pour épauler des salariés déboussolés qui l’ont prié de ne pas les laisser tomber, il revient quelque temps, avant de céder définitivement son fauteuil à Luc Dayan, futur CDD de très courte durée, comme tant d’autres.
Huit ans plus tard, le directeur général de l’OGC Nice depuis juillet 2011 se prépare à retrouver la Meinau à l’occasion du Racing – “Gym” de la 35e journée de Ligue 1. Avec une joie non feinte, illustrée par cette boutade lancée en préambule à l’autre bout du fil. « Ça fait plaisir de vous entendre, mais ça ne nous rajeunit pas ( rires ). »
Pour cruelle et brève qu’elle ait été, son expérience strasbourgeoise l’a en effet marqué. « Que les choses soient claires !, précise-t-il d’emblée. Je ne garde aucun bon souvenir des Jafar et consorts dont je n’ai plus jamais eu de nouvelles. Ah si, une fois ! Un jour, Christophe Cornélie ( l’ex-directeur général de Hilali ) m’a appelé pour me demander des conseils : il voulait se lancer comme agent et même me proposer des joueurs. Les bras m’en sont tombés. Pardonnez l’expression, mais il y a des gens qui ont le c… à la place du visage ! »
Près d’une décennie plus tard, le dirigeant azuréen s’interroge encore sur les motivations de Hilali et compagnie.
« Je n’ai toujours pas compris leur stratégie. Gérer un club de foot, c’est un métier, ça ne s’improvise pas. »
Il n’en dira pas plus sur son météorique – d’aucuns diront satellisé – ex-boss. Il préfère parler de son retour à la Meinau. « C’est la première fois que je reviens et j’en suis vraiment heureux. Les années passant, j’ai pris du recul. J’arrive à sourire des bouffonneries à l’époque, surtout maintenant que le Racing s’en est relevé. Mais je n’oublie évidemment pas que la liquidation a laissé les salariés sur le bord du chemin. »
À commencer par lui-même, même s’il a la pudeur de n’en point parler. Aujourd’hui, il dirige, avec le président Jean-Pierre Rivère, des Aiglons qu’il a propulsés dans une nouvelle dimension et qui se déplacent à la Meinau pour y conforter leur cinquième place, qualificative pour la Ligue Europa. « Naïvement, j’étais venu à Strasbourg avec la même ambition. Mais en m’associant à un projet aussi flou, j’ai commis une erreur de jeunesse. »
Pour autant, il ne renie rien. « Souvent, les gens du foot me disent : « On ne va pas te parler de Strasbourg. » Mais si, au contraire. Je ne ressens aucune honte. Le Racing n’a représenté qu’une petite partie de ma vie, mais cette dernière n’a pas été anodine. Ça reste un super souvenir et ce ne sont pas des mots de circonstances. Pourtant, dans l’exercice de mon métier, j’y ai vécu l’enfer. Mais j’ai été touché par l’attachement au club des employés, de la population et des supporters avec qui j’ai noué de bons contacts. »

« Marc Keller a abattu un travail magnifique »

Aussi, avant un match « au moins aussi important pour Strasbourg, qui joue son maintien, que pour nous qui visons l’Europe », le directeur général du Gym se réjouit-il de la résurrection du Phénix bas-rhinois.
Une renaissance qu’il attribue au président Marc Keller. « Je suis proche de Marc depuis l’époque où il était à Monaco ( ndlr : et lui à Marseille ). Je ne le dis pas parce que c’est un ami, mais il a abattu un travail magnifique. Il est toujours bon qu’un ancien joueur, du cru de surcroît, ait ces fonctions et cette réussite à la tête de son club de toujours. Avec lui, le Racing est entre de bonnes mains. »
Des mains qui auraient pu être les siennes s’il ne s’était laissé berner fin 2009 par le miroir aux alouettes tenu par quelque(s) farfelu(s).
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 1:11

Souvenir, souvenirs...

Vous allez pouvoir les faire revenir à la surface en allant dans la rubrique "Les anciens du staff strasbourgeois".

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 12:13

Avec Da Costa, sans Lala
Après l’entraînement de cet après-midi, l’entraîneur strasbourgeois Thierry Laurey a réduit son groupe à 18 joueurs pour la venue de Nice demain (20h) à la Meinau lors de la 35e journée de Ligue 1. Pablo Martinez (suspension) et Nuno Da Costa (adducteur) sont de retour. Kenny Lala, remis de sa déchirure à l’ischio, n’a, par précaution, pas été retenu.
Ces derniers temps, Thierry Laurey avait pris l’habitude de garder un groupe élargi après la séance de veille de match. Cet après-midi, l’entraîneur strasbourgeois est revenu à du classique : il n’a conservé que 18 joueurs pour la réception de Nice, 5e de Ligue 1, demain (20h) à la Meinau lors de la 35e journée.

Du groupe battu 3-1 à Amiens samedi dernier, le technicien bas-rhinois a extrait le défenseur Yoann Salmier et le jeune milieu Anthony Caci qui s’est d’ailleurs entraîné avec la réserve aujourd’hui.

Le défenseur axial Pablo Martinez, de retour de suspension, et l’attaquant cap-verdien Nuno Da Costa, qui en a fini avec ses pépins successifs à l’adducteur droit, réintègrent les 18. Le premier retrouvera logiquement sa place en charnière centrale aux côtés du capitaine Bakary Koné qui fête ses 30 ans ce vendredi. Le deuxième, qui n’a plus joué depuis le 23 février contre Montpellier, prendra logiquement place sur le banc et est susceptible d’en sortir si sa vitesse s’avère utile.

En revanche, pas de Kenny Lala qui, un mois et demi après son claquage à l’ischio-jambier droit contre Monaco le 9 mars, vient lui aussi de reprendre l’entraînement. « Pour lui, ça fait tout juste six semaines. Il convient de ne pas faire n’importe quoi », a expliqué le coach.
Nice : Sacko revient dans le groupe

Titularisé dans l’axe en Picardie, Ernest Seka pourrait retrouver le couloir gauche de la défense à la place d’Abdallah Ndour. Lors de l’ultime entraînement de cet après-midi, T. Laurey a testé diverses formules dans l’animation offensive. En milieu de semaine, il avait travaillé avec une attaque à deux têtes, Jérémy Blayac et Stéphane Bahoken. Mais Idriss Saadi, buteur à Amiens, reste une alternative crédible.

S’il décidait de rejouer en 4-4-2 avec un milieu en losange, le coach pourrait ‘’sacrifier’’ l’un de ses deux milieux offensifs, Jonas Martin ou Benjamin Corgnet.

A Nice, Lucien Favre devrait reconduire l’équipe qui a vaincu Montpellier dimanche à l’Allianz Riviera (1-0). A une exception près : son co-meilleur buteur Alassane Pléa (14 buts comme Mario Balotelli) est suspendu pour une accumulation de cartons jaunes. Il est remplacé dans le groupe par l’ancien Strasbourgeois Ihsan Sacko, transféré cet hiver sur la Côte d’Azur pour un peu plus de 2 millions d’euros et qui n’a plus joué depuis la 30e journée et son entrée dans le temps additionnel à la place Pierre Lees-Melou face au PSG (1-2 le dimanche 18 mars).

Le technicien suisse pourrait, pour compenser l’absence de Pléa, titulariser Bassem Srarfi sur le flanc droit de son attaque tricéphale menée par Balotelli, forfait à l’aller. L’intenable Allan Saint-Maximin basculerait alors à gauche.

Les équipes possibles

Strasbourg : Oukidja – Foulquier, Koné (cap), Martinez, Seka – Gonçalves, Aholou, Lienard – Corgnet ou Martin – Blayac, Bahoken. Remplaçants : Mangane, Ndour, Martin ou Corgnet, Da Costa, Saadi, Grimm, Kamara (g). Entraîneur : Thierry Laurey.

Nice : Benitez – Souquet, Marlon, Dante (cap), Le Marchand – Lees-Melou, Tameze, Séri – Srarfi, Balotelli, Saint-Maximin. Remplaçants : Burner, Sarr, Mendy, Cyprien, Sacko, Le Bihan, Cardinale (g). Entraîneur : Lucien Favre.

Absents : à Strasbourg, Terrier (adducteur), Lala (reprise), Nogueira (dos), Zohi (cuisse), Zemzemi (pommette), Salmier, Caci, Tchamba, Aaneba, Othon, Bonnefoi (choix); à Nice, Pléa (suspendu), Jallet (genou), Coly, Marcel, Lusamba, Makengo, Ganago, Pouplin (choix).
Alsace
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 21:23

Refleurir le désert

Au petit trot depuis dix semaines, le Racing serait bien inspiré de remettre la machine en route, ce soir, face à Nice. Après la déception amiénoise, il est grand temps de se racheter.
Le Racing est dans le dur en cette année 2018, rattrapé par les rudes réalités du haut niveau. L’année dernière avait ressemblé à une période de toutes les félicités, avec un retour dans l’élite et un redressement spectaculaire pour effacer les ratés dans son (ré)apprentissage de la Ligue 1.
« Ça roule un peu moins »

Depuis janvier, tout semble plus compliqué. Depuis février, la bande à Thierry Laurey n’a plus gagné et c’est comme si s’étirait une longue saison blanche et sèche, ponctuée, de-ci de-là, d’un petit nul qui fait du bien. Dans leur lutte pour se maintenir, Bakary Kone et ses copains ont été bien inspirés de ne pas baisser les bras, face à Montpellier (0-0), à Toulouse (2-2), face à Metz (2-2) ou à Angers (1-1). Les quatre unités récoltées correspondent presque à leur avance sur la zone rouge – cinq points –, celle où se dépatouillent Metz, Lille et Troyes, et lui assurent un joker qui permet d’aborder les échéances à venir sans une trop grande peur au ventre.

« Ça roule un peu moins pour nous, en convient Thierry Laurey, l’entraîneur d’un Racing en mal de réussite mais pas que. La pression du résultat peut empêcher certains de jouer libérés, alors que c’est l’essence même du jeu. Et c’est ce qui fait qu’Amiens est comme un caillou dans la chaussure. »

Malgré une situation que les trois derniers lui envient, il n’est pas vraiment envisageable pour le Racing d’aborder la suite en sifflotant. Les Bleus ont été coupables d’une vilaine sortie de route, encornés à la Licorne par des promus, comme eux, qui leur ont comme donné une leçon de volonté voilà une semaine. Leur entraîneur a eu la confirmation qu’ils ne récoltaient rien en jouant mal.

Pour espérer un pas décisif vers une saison 2018-2019 dans le top-20, l’objectif obsessionnel de la saison, il s’agira de hausser son niveau. La marge du promu est trop ténue pour une équipe « qui ne maîtrise pas tout ».

« Quand on fait un bon match, on a une chance de le gagner, constate l’entraîneur du Racing. Mais quand tu en fais un mauvais, tu es sûr de le perdre. »

Face à un outsider du championnat, installé parmi les cinq meilleurs de la Ligue 1 depuis trois ans, il n’est pas nécessaire de tenter le diable pour le vérifier une nouvelle fois. La Meinau sera encore pleine, tout à l’heure, de supporters si heureux de participer à une renaissance. Alors que les entraînements ont été suivis par des centaines d’observateurs, tout au long de la semaine, c’est comme si tout un environnement désirait avec ardeur ne pas vivre, dans deux semaines, face à Lyon pour la dernière à domicile, un match de l’angoisse.
« On sait ce qu’on a à faire »

Mais entre les intentions et la concrétisation, il y a un monde pour un récent pensionnaire du National qui se heurte aux principes de réalités ces temps derniers. « On va encore affronter un adversaire potentiellement plus fort que nous, relève encore Thierry Laurey. Rien n’est simple pour nous, mais rien n’est simple pour toutes les équipes qui se battent pour se maintenir. On sait ce qu’on a à faire. Mais ce n’est pour ça qu’on y parviendra. »

Nice, toutefois, rappelle quelques bons souvenirs. Au stade de la Riviera, le Racing avait réalisé l’un de ses meilleurs matches et décroché la deuxième victoire de sa saison (1-2). Le match avait été comme un décollage dans une saison qui, jusqu’ici, se tient.

En réussissant un premier six sur six, contre un pensionnaire de la Ligue 1, les Strasbourgeois ne seraient pas loin d’un atterrissage en douceur, presqu’assuré de vivre une nouvelle année avec les meilleurs de l’Hexagone. Et la fin de saison serait douce, comme la peau d’un nouveau-né.

L’ultime rendez-vous à domicile pour le Racing programmé face à Lyon a été fixé. Le match de la 37e journée, à la Meinau, se déroulera le samedi 12 mai à 21h, comme les neuf autres de Ligue 1 d’ailleurs.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 21:26

Un Gym tonique
Barragiste au soir de la 14e journée le 26 novembre, l’OGC Nice vient de se hisser pour la première fois à une 5e place plus conforme à ses ambitions et son standing.
Le 22 octobre, le Racing l’emportait au stade de la Riviera face au fantôme du Gym (1-2).
Les Niçois – 4es de Ligue 1 en 2015-2016 et 3es en 2016-2017 – pataugeaient alors en plein doute, loin de leur nouveau statut, leurs ambitions et leur niveau.
Un mois plus tard, après six revers d’affilée toutes compétitions confondues (dont celui face au Racing), ils étaient toujours 18es et barragistes.
Mais la troupe de Lucien Favre s’est réveillée. Elle n’a perdu qu’un seul de ses neuf derniers matches en Ligue 1 (4 succès, 4 nuls) et s’est installée le week-end passé, pour la première fois, à une 5e place devenue européenne après le sacre du Paris Saint-Germain en Coupe de la Ligue (*). Une position plus conforme à son récent essor.

« L’argent des transferts est réinvesti »

« Il y a un décalage entre l’image que Nice renvoie et la réalité. Après tout, tant mieux, tempère tout de même son directeur général Julien Fournier. Mais l’équilibre reste fragile, tant sportivement qu’économiquement. La preuve : après notre 4e place en 2012-2013, nous avons connu deux saisons plus compliquées (17e , puis 11e ). »
L’entame 2017-2018 a elle aussi remis en lumière cette – relative – fragilité. Le dirigeant azuréen ne nie cependant pas que l’OGCN a changé de dimension. Le stade de la Riviera (35 600 places) a remplacé le mythique, mais vétuste stade du Ray. Le nouveau centre d’entraînement et de formation a été inauguré le 5 octobre.
« Nous avons beaucoup grandi sur le plan sportif, dans nos installations et l’organisation d’une cellule de recrutement performante, admet le Varois. Quand, en 2012, nous avons investi 400 000 euros sur Dario Cvitanich (2e buteur de L1 avec 19 buts en 2012-2013) , nous transpirions à grosses gouttes, car nos moyens étaient limités. Mais même après notre 17e place, nous n’avons pas perdu de vue notre axe de développement. »
Depuis, les dirigeants niçois ont su faire fructifier un capital footballistique constitué grâce à un indéniable flair. « Des joueurs comme Thimothée Kolodziejczak, Valentin Eysseric, Eric Bauthéac, Jordan Amavi, Nampalys Mendy (revenu à Nice après un transfert de 15 millions à Leicester) ou Henrique Dalbert (cédé 25 à l’Inter Milan) nous ont permis de réaliser de grosses plus-values et recruter des Younès Belhanda ou Mario Balotelli. Nous avons payé très peu cher des Jean-Michaël Seri et Alassane Pléa qui ont explosé chez nous. Grâce aux ventes, nous dégageons de l’actif et le réinvestissons dans le club , dissèque un Fournier loin, néanmoins, de considérer le Gym comme un cador tricolore. Le gotha est composé de Paris, Monaco, Lyon et Marseille. Il y a un gouffre entre Nice, au budget de 42 millions et ces quatre-là. Nous restons un petit club en recettes commerciales et devons progresser sur cet aspect. Le stade est un outil exceptionnel. Au Ray, notre noyau de spectateurs était de 9 000. Il est passé à 21 000. Mais nous ne dégageons pas plus d’argent à cause de frais de structures beaucoup plus élevés. »
Une présence régulière dans le Top 5 de L1 et en Coupe d’Europe aiderait le club du président Jean-Pierre Rivère à gravir un nouvel échelon.
Ce soir à la Meinau, les Aiglons viendront pour prendre une option sur les deux avant une fin de saison ardue (voyages à Marseille et Lyon entrecoupés de la réception de Caen). « Il nous reste quatre matches, dont trois à l’extérieur. Pour nous, Strasbourg est aussi important que l’OM ou l’OL, avance Julien Fournier. Mais même si nous ne faisons pas un bon résultat à la Meinau, rien ne sera fini. »
(*) La 6e le sera aussi si les Parisiens enlèvent la Coupe de France le 8 mai face aux Herbiers (National).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 21:29

Blayac d’entrée ?

Auteur d’entrées plutôt convaincantes ces dernières semaines, avec une passe décisive au passage à Amiens, Jérémy Blayac (ci-dessus) a peut-être remis en cause la hiérarchie établie sur le front offensif. Il pourrait réintégrer le onze de départ et faire équipe avec Stéphane Bahoken pour mettre la défense niçoise sur le grill.
Suspendu à Amiens, Pablo Martinez est attendu dans l’axe défensif, Ernest Seka “retrouvant” le côté gauche de la défense. Si Thierry Laurey n’est pas mécontent de récupérer du monde en provenance de l’infirmerie, il ne serait pas non plus enclin à organiser un grand chamboule-tout dans son équipe. « Certains ne sont pas à 100% pour débuter et certains ne sont même pas à 100% pour être dans le groupe », a-t-il indiqué hier. Ainsi, bien que remis de sa blessure à la cuisse, touchée début mars face à Monaco, Kenny Lala n’a pas été retenu dans les 18.
En revanche, Nuno Da Costa, absent depuis deux mois, réapparaît. On se souvient que le Cap Verdien avait réussi le doublé lors du match aller. Il a également l’avantage d’offrir un profil intéressant en tant que joueur de profondeur, si le Racing devait avoir à forcer une décision.
u ABSENTS : Terrier, Nogueira, Zohi, Zemzemi (blessés), Salmier, Caci, Tchamba, Aaneba, Othon, Bonnefoi, Lala (choix de l’entraîneur).

Nice sans Pléa

L’OGC Nice se présentera sans son attaquant le plus prolifique. Alassane Pléa, 14 buts, 3 passes décisives à son compteur en Ligue 1, est en effet suspendu pour le rendez-vous de la Meinau. L’impayable Mario Balotelli portera le poids des responsabilités offensives azuréennes et il faudra évidemment s’en méfier. Allan Saint-Maximim devrait passer de son habituel côté droit à gauche, Bassem Srarfi complétant le trio d’attaque.
Lucien Favre devrait faire confiance à une équipe qui marche fort sur une série de quatre matches sans défaite, désireuse de défendre sa cinquième place qualificative pour la Ligue Europa. Sur les 18 présents à la Meinau, 17 étaient sur la feuille lors de la victoire face à Montpellier. Seul l’ancien… Strasbourgeois Ihsan Sacko profite de la place laissée libre par Pléa.
  ABSENTS : Pléa (suspendu), Jallet (blessé), Coly, Marcel, Lusamba, Makengo, Ganago, Pouplin (choix de l’entraîneur).
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37987
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Ven 27 Avr 2018 - 23:08

Une défaite est tout simplement interdite puisque Lille joue contre Metz, une victoire des lillois les rapprocheraient à deux points avec un calendrier restant pas dégueu. Troyes semble largué (voir son calendrier).

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14672
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 3:47

Encore un match couperet ! Un de plus !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 5:08

Pas de soucis des gars 2-1 voire 3-1.
.
Lacuesta
Joueur départemental
Masculin Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2017


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 8:17

La victoire serait un miracle, une "équipe" au jeu collectif absent, aux individualités en berne, à la motivation aux abonnés absents qui bat le 5e...
Ou alors comme contre le PSG, ils seront à 150 pour sang !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 10:40

Lacuesta,ce soir sera la bonne .
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14672
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 11:25

La compo vient de tomber ! Voici les onze strasbourgeois qui débuteront face à l'OGC Nice[ltr]#UnSeulAmour[/ltr]


Lacuesta
Joueur départemental
Masculin Nombre de messages : 227
Date d'inscription : 07/10/2017


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 11:42

Pas Bahoken, pitié ! En plus sans Blayac pour l'alimenter.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 11:44

Petites surprises des deux côtés au moment de dévoiler la composition des équipes. Thierry Laurey a décidé de relancer Idris Saadi, plus titulaire depuis la réception de Bordeaux en février, en attaque où il sera associé à Bahoken. A Nice, en l'absence du buteur Pléa, c'est l'ancien Strasbourgeois Ihsan Sacko qui entre dans le onze de départ.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 11:58

Lors de cette 35e journée, plusieurs candidats au maintien s'affrontent - Lille-Metz, Troyes-Caen - et donc laisseront des plumes. C'est pourquoi une victoire face aux Aiglons, même si ceux-ci sont invaincus depuis neuf matches, serait très très précieuse.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:05

Grosse ambiance à la Meinau qui affiche complet ce soir. Tout le monde a conscience qu'il y a un maintien à aller chercher au plus vite.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:06

Début de match plutôt tranquille des deux côtés, on s'observe.
.
Balotelli est déjà impliqué sur deux fautes sur Foulquier et Martin. M. Delerue vient lui parler.
.
Depuis cinq bonnes minutes, le Racing monopolise le ballon. Ses tentatives de débordement ne mettent pas le bloc niçois hors de position.
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14672
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:21

BUUUUUT SAADI
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:21

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-0
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:23

Martin gratte un ballon, transmet à Lienard qui ouvre sur Bahoken. Le centre du Camerounais est coupé au premier poteau par Saadi qui crucifie Benitez. Le Racing est devant.
.
Marlon voit jaune pour avoir séché Corgnet.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:32

Cette victoire pour l'instant est fondamentale puisque Lille mène devant Metz (1-0) et Troyes devant Caen (2-1).
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 12:47

Une seconde mi-temps comme la première et le racing aura c'est trois points.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:08

Merci Oukidja.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:10

La parade d'Oukidja! Balotelli percute et obtient un contre favorable. Lees-Melou surgit aux 16m et met un pointu qu'Oukidja stoppe en deux temps. Merci Ouki!
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:14

Pénalty pour Nice
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14672
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:14

Penalty pour Nice
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14672
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:15

1-1
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 41763
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   Sam 28 Avr 2018 - 13:15

But 1-1
.
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)   

 

35ème journée : Strasbourg - Nice (1-1)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-