Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Dim 6 Mai 2018 - 11:16

Racing-Olympique Lyonnais le samedi 12 mai à 21 heures
La Ligue de Football Professionnel a fixé la programmation de la 37e journée de Ligue 1 Conforama.
La rencontre entre le Racing et l’Olympique Lyonnais se déroulera le samedi 12 mai à 21 heures au stade de la Meinau dans le cadre de la 37e journée de Ligue 1 Conforama. Elle sera diffusée sur Canal+ Décalé et visible depuis le multiplex BeIN SPORTS.
À signaler que toutes les rencontres de cette avant-dernière journée de championnat se disputeront en même temps.
SO
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Lun 7 Mai 2018 - 21:17

180 minutes pour vivre
En chute libre depuis fin 2017, le Racing, battu à Rennes (2-1), surnage juste au-dessus de la ligne de flottaison. Le promu jouera sa survie en Ligue 1 samedi à la Meinau contre un Lyon vorace, puis le suivant chez un FC Nantes à la diète.
Lors de sa précédente saison en Ligue 1, en 2007-2008, le Racing avait achevé son parcours – son chemin de croix plutôt –, par onze défaites et avait fini par descendre, désespérément bloqué à 35 points durant trois mois.

Ce matin, il compte aussi 35 points, à deux journées de la fin, et vient d’enchaîner sinon onze échecs, du moins onze matches sans victoire (cinq nuls, six revers).

On ne saurait vraiment dire si le parallèle est opportun. Mais il est inquiétant. Avec 11 “malheureuses” unités glanées lors de ses 18 dernières rencontres, son pécule de l’automne a, au cœur de l’hiver et en début de printemps, fondu comme neige au soleil.
« Je ne pense pas qu’on soit les plus caves »

Il ne recèle plus qu’un point, celui de sa mince marge de sécurité sur le 18e et barragiste virtuel, Toulouse, mais c’est déjà un miracle au regard du « cycle assez mauvais, pour ne pas dire très mauvais » – dixit le coach Thierry Laurey – dans lequel les Strasbourgeois se débattent depuis leur débâcle du 20 décembre à Metz en clôture de la phase aller (3-0).

Deux victoires en 18 matches (5 nuls, 11 défaites) : malgré ce bilan miséreux, le Racing, 17e , est, pour paraphraser Renaud, toujours devant et, donc, toujours vivant.

Toujours debout ? C’est moins sûr. Tiré vers le bas depuis près de cinq mois, il a au moins un genou à terre. C’est sans doute pour ça que Thierry Laurey, qui n’a pas pour habitude de ménager ses troupes, n’a enfoncé personne avant de quitter le Roazhon Park de Rennes dimanche.

« Je suis solidaire des joueurs. Ils donnent le meilleur, quelquefois maladroitement, quelquefois en manquant de lucidité. Mais je n’ai pas quelque chose d’essentiel ou de primordial à leur reprocher. Je ne me vois pas tirer à boulets rouges sur eux. Il reste deux matches et il faut qu’on s’arrache en prenant autant de points que nos adversaires. On n’a jamais dit qu’on était parfait, mais je ne pense pas qu’on soit les plus “caves” non plus. »

Les plus “caves”, peut-être pas. Mais de plus en plus proches de la cave, indubitablement. Un tableau guère réjouissant avant de donner l’hospitalité, samedi, à l’ogre Lyon qui dévore tout sur son passage (huit succès d’affilée).

Après Saint-Étienne (13 matches sans défaite désormais), Nice (4 victoires, 4 nuls et 1 revers avant sa visite à la Meinau) et Rennes (6 succès, 5 nuls et un seul échec en 12 journées), le promu strasbourgeois se prépare à accueillir pour le 37e et pénultième épisode un OL en forme olympique.

Même s’il sera poussé par un stade à guichets fermés pour la 7e fois de la saison, on peut, sur sa forme du moment, douter de sa capacité à entraver l’irrésistible marche en avant du dauphin rhodanien.

« On savait que le championnat était très long et que nous aurions des difficultés sur la deuxième partie de saison », répète un Thierry Laurey à qui on ne saurait faire le grief de n’avoir pas prévenu.
« Ce n’est pas une histoire d’état d’esprit »

« Malheureusement, quand tu te bats pour ta survie, c’est toujours un peu plus compliqué, tu n’as peut-être pas toute la lucidité voulue, tu ne prends peut-être pas la bonne décision et ça peut te coûter cher, ajoute le coach. C’est un peu ce qui s’est passé à Rennes. Tu es un peu gangrené par le désir de bien faire et forcément, tu veux tellement bien faire quelquefois que ça t’amène à faire très mal. Ce n’est pas une histoire d’état d’esprit, de volonté. »

Ce constat n’est-il pas, en définitive, le plus alarmant ? Car s’il est toujours possible d’améliorer un état d’esprit défaillant, il est en revanche beaucoup plus ardu de corriger les lacunes techniques. Après deux accessions consécutives, dont la deuxième n’était pas programmée, du moins pas à si court terme, les Racingmen ont-ils atteint leur plafond de compétence ? Si oui, ils ont du mouron à se faire.

Sinon, il leur reste deux matches pour prouver que ce plafond un peu bas, si l’on se réfère à leur 17e place, est tout de même suffisamment haut pour ne pas les renvoyer au sous-sol.
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Mar 8 Mai 2018 - 1:57

Lyon, c'est 8 victoires à la suite et la dernière défaite remonte à la 25ème journée en même temps que la dernière victoire du Racing. Tout un symbole. Depuis deux nuls seulement hors les victoires.

Un match reste un match qui commence à 0-0 mais franchement il faudrait un OL qui subitement déjoue complétement sous une pression de dingue de nos couleurs. Je ne vois pas autrement une possibilité de résultat positif. Difficile à envisager mais le dos au mur, il arrive parfois qu'un club menacé de relégation se sublime.

Je sens qu'un moment du match le Racing va bousculer l'OL, il faudra mettre les buts alors. Le problème, c'est que c'est arrivé pendant cette saison mais aux moments cruciaux rarement on a su concrétiser; il le faudra pourtant là.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Mar 8 Mai 2018 - 5:40

Le problème il n'y a aucune réaction ou si peu, et le racing et dans une situation peu reluisante ou depuis un bout de temps il aurait dû se révolter.
.
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Mar 8 Mai 2018 - 10:15

Une situation peu reluisante n'est pas forcée de durer surtout que le Racing a déjà démontré (parfois) en cours de saison qu'il savait être efficace. Ce qui ne veut pas dire que cela se passera samedi évidemment.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Jeu 10 Mai 2018 - 3:09

Supporters du Racing: entre barrages et espoir de maintien
Avant le dernier match de la saison à domicile, samedi, face à Lyon, les supporteurs strasbourgeois sont inquiets. Et beaucoup d’entre eux voient déjà les barrages comme ultime chance de maintien en Ligue 1.
Malgré des résultats en berne, le Racing attire toujours autant de supporters. Hier matin, sous un soleil généreux, une bonne centaine d’entre eux a assisté à la séance d’entraînement. Avec plus ou moins d’optimisme quant aux chances de maintien de “leur” Racing en Ligue 1.
« J’y crois encore, lâche Michel, qui assiste régulièrement aux entraînements des Bleus. C’est mathématique : pour l’instant, on est devant et je pense que Toulouse et Troyes vont perdre leurs matches. Et à Nantes, on peut gratter quelque chose ».

« Samedi, ça va être très dur »

« Mathématiquement, c’est faisable, lâche en écho Fred, membre historique des UB 90, lunettes de soleil sur les yeux. Je veux y croire, mais je pense quand même qu’on risque de passer par la case barrage. On a encore les cartes en main, mais on s’est mis dans un sale pétrin ». « J’ai admis dans ma tête qu’on jouait les barrages, avance Christian, qui ne rate pas une séance d’entraînement. Je me suis fait à l’idée d’y aller… et de les gagner ».
Jean-Philippe, lui, se montre plus critique et plus pessimiste. « J’ai vu le match à Rennes, on n’a pas l’impression qu’ils jouaient un match essentiel pour leur maintien. J’ai l’impression de revivre l’époque Furlan (*). Franchement, je ne vois pas comment on peut échapper aux barrages ».
Qu’ils soient optimistes, réalistes ou plus défaitistes, tous s’accordent tout de même pour dire que la dernière échéance à la Meinau, face à Lyon, ressemble fort à une mission impossible pour leurs “petits” Bleus.
« Notre défense a encaissé 64 buts, c’est une catastrophe, souligne Jean-Philippe. Alors, comment pourrait-on battre Lyon, qui marque quatre buts à chaque fois ? ».
« Samedi, ça va être très dur… Au mieux on peut espérer le match nul », ose Richard, qui tâche tout de même de « rester positif ». Michel est aussi d’une nature optimiste. Mais l’ogre lyonnais lui fait peur. « Il faut être réaliste, il faudra beaucoup de réussite », expose-t-il.
« Quand tu vois l’attaque de Lyon, tu te dis “Comment on peut ne pas encaisser de but ?”, ajoute Fred, dans la même veine. Mais il peut y avoir des faits de jeu favorables, comme face à Paris et, là ça devient faisable. Un penalty, une expulsion… Mais si Lyon est dans un jour “normal”, on a aucune chance ».
« Contre Lyon, je ne les vois pas gagner, même avec l’aide de 26 000 spectateurs », prophétise aussi Bernard. « Ce n’est pas impossible, mais très difficile, tempère quelque peu Christian. Les Lyonnais ont quelques blessés, des suspendus, mais ils sont surtout dans une bonne dynamique et nous, pas du tout. Et ils ont une place en Ligue des Champions à aller chercher. Quand je vois Depay et notre défense en face… Je pense qu’un match nul serait déjà un exploit ».
Bref, peu voient le Racing réaliser l’exploit et s’imposer face à l’OL samedi. Mais certains espèrent tout de même que le Racing prenne des points à Nantes, lors de la 38e journée.
« S’il y a un résultat à faire lors des deux dernières journées, c’est à Nantes », lance Christian. « On peut gratter quelque chose là-bas », assure Michel.
Fred espère aussi une bonne surprise à la Beaujoire. « Gagner à Nantes, pourquoi pas ? Ils ne jouent plus grand-chose. Mais il faudra montrer autre chose qu’à Amiens ou Rennes ». « Je les vois gagner à Nantes. Vraiment », estime de son côté Richard.

Descendre ? « Un gâchis »

Jean-Philippe, lui, ne croit pas à un succès en terre nantaise. Mais il est d’accord avec tous les autres quand on évoque une éventuelle descente en Ligue 2. « Ce serait un gâchis », soupire-t-il. Christian évoque, lui, « une issue cruelle » quand Bernard y verrait une « fin bien triste, surtout avec un tel public ».
« Bien sûr ce serait cruel et ce serait un gros gâchis, souligne aussi Fred. Mais il faut avouer que ce serait mérité par rapport à notre deuxième partie de saison. Après, j’espère vraiment qu’on va se maintenir. Redescendre serait un gros pas en arrière pour le club ».
En attendant, tant qu’il y a des points à prendre, il y a de l’espoir. Et tous apportent un soutien inconditionnel aux joueurs strasbourgeois. « Samedi, ce sera l’union sacrée. Et ce sera la même chose jusqu’à la fin, ce n’est vraiment pas le moment de les lâcher. Il n’y a pas d’état d’âme à avoir », assène Fred.
« Il y a six points en jeu et il faut y croire jusqu’au bout, souligne aussi Christian. Être supporter d’une équipe, c’est aussi passer par des moments difficiles. Ça fait partie du jeu. Et puis, il ne faut jamais oublier que ce n’est que du foot, il y a des choses bien plus graves dans la vie… »
(*) le Racing avait perdu 11 matches consécutifs et avait été relégué en Ligue 2, à l’issue de la saison 2007/2008
dna
Allmen67 MrEnigme
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 37925
Age : 52
Localisation : Em Elsass !
Date d'inscription : 05/12/2006
Humeur : amoureux

Informations
Club préféré: Strasbourg
Profession: Prof d'HG
http://www.forumrcs.com/index.htm

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Jeu 10 Mai 2018 - 6:56

Une descente est toujours un gâchis par rapport aux prestations des saisons passées mais certainement pas une surprise, nous nous sommes refait la cerise trop vite entre le moment où l'on a failli descendre en CFA2 en 2014 et l'accession en L1 en 2017.

_________________
Finir? Non, le voyage ne s'achève pas ici.
La mort n'est qu'un autre chemin qu'il nous faut prendre.
Le rideau de pluie grisâtre s'ouvrira et tout sera brillant comme l'argent.
Alors, vous les verrez !
Les rivages blancs et au-delà la lointaine contrée verdoyante sous un fugace levée de soleil.


Courage Jimmy !

Schilles tel que vous ne l'avez jamais vu https://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=gtslFXBB3YM
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Jeu 10 Mai 2018 - 21:06

Nostalgique et heureux


Gérald Baticle en deux images, à vingt ans d’intervalle : capitaine du Racing, en avril 1997 contre Nantes, quelques jours après avoir remporté la Coupe de la Ligue ; entraîneur-adjoint de Lyon depuis 2016, club avec lequel il va retrouver la Meinau.
Entraîneur adjoint à Lyon où il œuvre depuis 2011, l’ancien capitaine du Racing Gérald Baticle est ravi de la fulgurante résurrection du club strasbourgeois et de la ferveur d’une Meinau qu’il retrouvera ce samedi (21h) avec l’OL comme aux plus belles heures de sa période en bleu (1995-1998).
Il est arrivé en 2011, à la demande de Rémi Garde, avec qui il s’est lié d’amitié à Strasbourg (*). L’ex-international, alors directeur du centre de formation lyonnais, avait demandé à Gérald Baticle, ancien coach des U18 d’Auxerre (2005-2008), puis de Brest (Ligue 2, novembre 2008-mai 2009), de prendre en main les U19 de l’OL.
Mais Rémi Garde a dans la foulée été promu coach des pros et “Gégé” Baticle a finalement intégré le nouveau staff comme entraîneur des attaquants. Depuis, le premier a quitté la capitale des Gaules. Il dirige aujourd’hui l’Impact de Montréal (MLS). Le second boucle sa septième saison dans le Rhône.
Depuis la nomination de Bruno Génésio début 2016, il a même été nommé adjoint et s’épanouit dans un club où « la culture du haut niveau et de l’Europe est permanente, tout est fait pour se qualifier en Coupe d’Europe, puis la jouer à fond. »

« Revoir la Meinau en feu, c’est magnifique »

C’est d’ailleurs animé de cette envie que l’Olympique lyonnais, victorieux 4-0 à l’aller un soir d’ouverture le 5 août au Parc OL, débarquera demain à la Meinau. Une Meinau pour laquelle Gérald Baticle, Strasbourgeois de 1995 à 1998, garde une tendresse particulière. Son parcours personnel aurait pourtant pu le priver de ces retrouvailles. « Quand Rémi a quitté Lyon en 2014, c’était pour faire un break. Comme j’étais bien intégré, je suis resté. Mais quand il a rejoint Aston Villa, il m’a demandé de le suivre. J’ai discuté avec Jean-Michel Aulas. J’étais sous contrat et le président a souhaité me garder. Trois mois après, Bruno a pris l’équipe et nous sommes remontés de la neuvième à la deuxième place. »
Le voici donc à la veille de fouler le gazon de son ancien jardin meinovien. Lui qui y a souvent porté le brassard du Racing incarne l’époque bénie des duels européens avec l’Inter Milan ou Liverpool. Par deux fois aussi, il a failli être intronisé coach du Racing, à l’été 2009, puis en janvier 2011.

« Ç’aurait été trop beau si le Racing s’était baladé »

« La dernière fois que je suis venu à la Meinau, c’était pour y observer l’équipe de France espoirs (2-0 contre l’Ukraine le 13 octobre 2015). La revoir en feu en Ligue 1, c’est magnifique. Ça engendre un peu de nostalgie chez moi. Ce samedi, j’apprécierai l’ambiance et le soutien inconditionnel du public pour ses joueurs, comme depuis le début de saison. Mais la compétition primera. Je souhaite aux Strasbourgeois la plus courte défaite possible, puis une victoire lors du dernier match à Nantes (sourire). »
Comme toujours, le Picard de naissance pense d’abord à faire son job, certes un peu obscur. Avec l’espoir, à terme, de redevenir n°1 ? « Je ne me pose pas la question et ne tire aucun plan sur la comète. Je suis sous contrat jusqu’en 2019 et n’imagine rien d’autre. Ce que je fais aujourd’hui me plaît. Le cadre et les méthodes de travail me permettent de prendre du plaisir et progresser. Je suis très bien à Lyon. Le jour où je me lasserai, il sera peut-être temps de passer à autre chose. »
Ce n’est évidemment pas à l’ordre du jour. La priorité de la semaine pour Baticle et l’OL ? Aligner un neuvième succès face à une équipe en difficulté. « Le Racing vit une saison en dents de scie, mais comme beaucoup. La Ligue 1, c’est difficile, surtout pour un club revenu d’aussi loin aussi vite. Il y a en ce moment une crise de résultats. Mais ç’aurait été trop beau pour lui de se balader pour son retour en L1, en arrivant du CFA2. C’est tellement dur de s’y installer. »
L’ancien avant-centre ne cache pas qu’il lui sera « agréable de revoir un stade qui vibre. Les Strasbourgeois ont besoin de gagner pour assurer leur maintien et nous, pour conforter notre deuxième place et nous qualifier en Ligue des Champions (**). Même si le Racing n’avance pas vite, il est toujours devant la zone rouge. Alors, si ses poursuivants y croient, pourquoi n’y croirait-il pas aussi ? Nous nous attendons à un match très difficile et nous préparons pour ça. »
Une dernière phrase que les hommes de Thierry Laurey peuvent aussi bien faire leur.
(*) Rémi Garde et Gérald Baticle ont joué une saison ensemble sous le maillot strasbourgeois, en 1995-1996. (**) L’OL recevra Nice le 19 mai pour la 38e et dernière journée.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Ven 11 Mai 2018 - 21:09

L’heure de vérité
Pour sa dernière sortie de la saison à la Meinau, le Racing affronte un Olympique Lyonnais en grande forme. S’il ne veut pas trembler jusqu’à la fin, le onze strasbourgeois est condamné à l’exploit.
L’heure de vérité
Pour sa dernière sortie de la saison à la Meinau, le Racing affronte un Olympique Lyonnais en grande forme. S’il ne veut pas trembler jusqu’à la fin, le onze strasbourgeois est condamné à l’exploit.
Le Racing joue gros ce soir, face à l’ogre lyonnais. Mais il pourra compter sur un 12 e homme encore bien présent dans son antre de la Meinau. PHOTO DNA – Laurent RÉA
Le Racing joue gros ce soir, face à l’ogre lyonnais. Mais il pourra compter sur un 12 e homme encore bien présent dans son antre de la Meinau. PHOTO DNA – Laurent RÉA

Sur le papier, la mission du Racing semble impossible ce soir. Car pour cette 37e et avant-dernière journée de Ligue  1, les Alsaciens accueillent à la Meinau une équipe lyonnaise qui semble invincible. Ou, tout du moins, irrésistible…

La dernière défaite de l’OL remonte en effet au 11 février, quand les hommes de Bruno Genesio s’étaient inclinés à domicile face à Rennes (0-2). Soit – ironie de l’histoire – le même week-end où le Racing avait de son côté décroché ce qui est, à ce jour, son dernier succès, face à Troyes (2-1).

Mais depuis ce dimanche hivernal, les deux clubs ont eu des destins fort différents. Et c’est un euphémisme...

Le Racing a poursuivi sa saison sur un rythme de relégable (5 nuls, 6 défaites), tandis que l’OL a presque tout raflé sur son passage (8 succès, 3 nuls), pour s’installer à la 2e  place de la L1.

C’est donc peu de dire que l’opposition de ce soir s’annonce déséquilibrée. Même si l’OL est miné par les blessures et les suspensions, les coéquipiers de Nabil Fekir sont sur une dynamique de prétendant sérieux à la Ligue des Champions.

Avec 82 buts inscrits (contre 38 encaissés) et des individualités comme Bertrand Traoré ou Memphis Depay, les hommes du président Aulas risquent fort d’être difficiles à déloger de leur place de dauphin du Paris-SG.

« Lyon a gagné ses trois dernières rencontres à l’extérieur. Cette équipe est au-dessus du lot, souligne ainsi Thierry Laurey. Ils ne doutent pas et sont sur un nuage, avec huit victoires en huit matches ».

Tout le contraire d’une équipe strasbourgeoise qui patine ces dernières semaines, à domicile comme à l’extérieur, et qui voit la zone rouge se rapprocher dangereusement semaine après semaine.

« Aujourd’hui, on est à la 17e place et il faut tout faire pour, a minima, la conserver, expose l’entraîneur des Bleus. Mais tant qu’on continuera à prendre autant de buts on sera en difficulté. Ces derniers temps, on a commis trop d’erreurs. Des vraies erreurs qui ont plombé nos matches ».

Et si ces bêtises ont coûté cher à Amiens (3-1) ou Rennes (2-0), il en sera forcément de même face à une armada “gone” qui n’a pas besoin d’aide.
« Courageux, vaillants et audacieux »


« La moindre erreur, ils nous la feront payer cash, estime d’ailleurs Laurey à ce sujet. Les Lyonnais sont bons offensivement, mais aussi défensivement. Il faudra faire un match complet, intense et tenir sur toute la durée de la rencontre ».

Plus simple à dire qu’à réaliser sur le pré, mais le Racing n’a pas le choix, n’ayant – presque – plus de joker dans sa manche en vue du maintien, à deux journées du verdict.

« On est bientôt sur la ligne d’arrivée et il ne faut pas se retourner, lance le coach des Ciel et Blanc. Il faut regarder devant et tout donner. En étant courageux, vaillants et audacieux ».

Reste à savoir si cela peut suffire face à l’une des meilleures équipes du moment... Pas sûr. Mais l’entraîneur alsacien et ses troupes n’ont d’autre choix que d’espérer (provoquer?) un miracle.

« À l’extérieur, on a été défaillants en 2018, mais à domicile, c’était plutôt pas mal, même si on n’a pas pris les points en rapport à nos performances. Là, on joue à la maison, poussé par un public fantastique, alors pourquoi pas ? », ose Thierry Laurey.

Face au Paris-SG, il y a quelques mois, le Racing avait déjà réussi l’impossible, en s’imposant 2-1 dans un stade en fusion. Prouvant que, parfois, le ballon rond peut offrir d’improbables surprises. Aux Strasbourgeois d’y croire ce soir, pour que cette dernière sortie à la Meinau ne se transforme pas en une tournée d’adieux à la Ligue 1.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Ven 11 Mai 2018 - 21:10

Le rouleau compresseur
L’entraîneur-adjoint de Lyon et ex-Racingman Gérald Baticle estime que la victoire à Marseille, mi-mars, a ressuscité les Lyonnais.
C’était il y a deux mois à peine. Le 18 mars, Lyon se déplaçait à Marseille. Trois jours plus tôt et contre toute attente, les Lyonnais, qui l’avaient emporté à l’aller en Russie (0-1), s’étaient fait sortir par le CSKA Moscou en 8e de finale retour de l’Europa League dans leur Parc OL (2-3).
Les joueurs de Bruno Génésio pointaient alors à la quatrième place de la Ligue 1, à cinq longueurs de Marseille, neuf de Monaco. « Beaucoup disaient que nous étions cuits, n’a pas oublié l’ancien avant-centre strasbourgeois (1995-1998) Gérald Baticle, adjoint du coach rhodanien. Marseille ne pensait qu’à nous enterrer. Mais ce qui aurait pu être notre enterrement est devenu notre rampe de lancement. »

« Lyon retrouve une certaine puissance »

L’OL s’impose au Vélodrome (2-3) et signe sa deuxième victoire de rang en championnat. Depuis, ces deux-là ont fait six petits. ‘‘Gégé’’ Baticle n’en est « pas étonné. J’ai su après ce succès que nous reviendrions dans la course à la qualification en Ligue des Champions, parce que l’OM était soumis à un rythme infernal avec la Ligue Europa et que Monaco devait jouer deux fois à Paris. J’étais sûr que les Monégasques accuseraient le coup si ça se passait mal face au PSG. Ils ont pris deux claques ( 3-0 au Stade de France en finale de la Coupe de la Ligue et 7-1 au Parc en L1 ). Nous-mêmes avons connu un creux physique et un passage à vide lorsque nous enchaînions tous les trois jours. Avec nos jeunes joueurs, nous avons tiré la langue. C’est comme ça que nous sommes passés à travers contre Moscou. Depuis, nous avons retrouvé un rythme d’un match par semaine et un bon niveau. »
Depuis aussi, l’OL avance en mode rouleau compresseur. Mais son entraîneur adjoint sait raison garder: « Lyon est en train de retrouver une certaine puissance. Durant toute la période où le club investissait une partie de ses finances dans la construction du stade, la formation était devenue la priorité n°1. Il a beaucoup dû s’appuyer dessus. C’est toujours le cas, mais en plus, nous peaufinons la post-formation de joueurs que nous faisons venir de l’extérieur, comme Martin Terrier. Il y a un revers à cette jeunesse : nous ne sommes à l’abri de rien, surtout pas d’un relâchement. »

«L’équilibre reste fragile»

Fort de ses huit succès d’affilée, l’OL pourrait-il retomber demain dans ses menus travers ce soir ? « Aujourd’hui, nous avons de la confiance et des certitudes dans nos principes, développe Gérald Baticle en guise de réponse. Nous confortons ces principes et luttons contre tout comportement anormal, tout changement d’attitude. Nos joueurs sont convoités. À nous de leur faire comprendre que les envies individuelles se concrétiseront mieux dans un climat de performance et que les intérêts personnels passent par les objectifs collectifs. Ce type de relâchement nous a coûté cher dans la saison, mais pas depuis un moment. On espère que les mecs ont franchi un palier. Mais l’équilibre reste fragile.» Il l’est tout de même nettement moins que celui d’un Racing qui avance sur un fil depuis fin 2017.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 12:45

La composition des équipes vient d’être communiquée. Les voici :
RACING ; Oukidja, Seka, Mangane (cap.), Martinez, Lala ; Lienard, Grimm, Aholou, Martin, Corgnet ; Bahoken.

LYON : Gorgelin ; Mendy, Morel, Diakhaby, Rafaël; Aouar, Tousart, Ndombélé, Fékir; Depay, Traoré.

Pas de surprise à Lyon. En revanche, côté Racing, Thierry Laurey a sensiblement redistribué les cartes. Kader Mangane remplace Bakary Koné en défense centrale. Kenny Lala est titularisé à droite de la défense. Par ailleurs, on s'oriente vers un 4-2-3-1 avec Jérémy Grimm qui vient épauler Jean-Eudes Aholou devant la défense. Numériquement, Idriss Saadi en fait les frais, Stéphane Bahoken évoluant seul en pointe.
.
La rencontre sera arbitrée par Clément Turpin, soit le meilleur arbitre français actuel.
On sait tous que Clément Turpin lavera l'affront de 2014 en représentant l'arbitrage français à la Coupe du monde en Russie, après le néant du Brésil.
Mais le Bourguignon est aussi celui qui, en 2008, à 26 ans, a battu le record de précocité en Ligue 1 du Colmarien Philippe Kalt. Il fêtera ses 36 ans mercredi, dix jours avant de vivre un autre grand moment. Il sera le 4e arbitre de la finale de la Ligue des champions entre Liverpool et le Real Madrid, à Kiev.
.
Inutile de le rappeler, la soirée s'annonce cruciale dans la lutte pour le maintien. Pour la Ligue des champions et pour Lyon aussi, mais chacun ses problèmes, chacun ses objectifs, ses impératifs. On se concentre évidemment sur ceux du Racing.
Nos Bleus sont de plus en plus en danger après leurs 11 matches sans victoires. A cet instant, le maintien ne tient plus qu'à un fil. Ou plutôt, un point. Tellement peu. Rien, même, lorsqu'on s'apprête à défier des Lyonnais qui ont enchaîné, eux, huit victoires consécutives!
On suivra donc aussi de près les confrontations entre Montpellier et Troyes d'une part, Bordeaux et Toulouse de l'autre.
.
Petite confusion et donc rectificatif. Ernest Seka ne sera pas dans le onze de départ du Racing. Ce sera Dimitri Foulquier, lequel évoluera sans doute à droite de la défense, Kenny Lala ripant à gauche.
.
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 12:59

Bon au vu de la compo, il faudra un miracle.............Surtout avec cette arbitre..............
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:06

Purée il ne le montre pas sur Bein?
.
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:09

Il le montre sur le net.............. ^^^
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:12

Et Lille 0-1 contre Dijon.


Dernière édition par scoobydou le Sam 12 Mai 2018 - 13:16, édité 1 fois
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:15

Lille et Caen ne sont pas non plus tirés d'affaire. Dijon a ouvert le score dans le Nord. Nice mène déjà 2-0 devant les Normands.
.
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:16

Et pas de carton sur Depay....... Turpin montre son camp !!!!
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:18

Et toujours pas de carton pour l'OL!!!!
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:18

Lille 1-1 Dijon
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:18

Après un quart d'heure, le Racing tient la route. Il a contenu l'entame lyonnaise et tente de partir à l'abordage dès que possible.
.
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:19

1-1 Lille, Dijon...
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:22

BUTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTTT  1-0 Bahoken
.
Le Racing ouvre la marque! Merci Diakhaby!
.


Dernière édition par Marco 69/73 le Sam 12 Mai 2018 - 13:25, édité 1 fois
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14464
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:22

But Bahoken
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:23

Et Butttttttttttttt
Bahoken!
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:25

C'est bon, les matches sont finis.
Rcs 15e ............ ^^^
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:27

Comme face au PSG, pour poursuivre le parallèle, Stéphane Bahoken lance la partie et donne un supplément de foi aux siens. Et si... Le meilleur buteur du Racing, qui en est à sept réalisation désormais, a exploité une incroyable bévue de Diakhaby dans sa surface. Bahoken s'est emparé de l'offrande pour glisser le ballon entre les jambes de Gorgelin.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:28

Ironie de l'histoire: Diakhaby devait lui aussi être suspendu après ce fameux OM-OL. Les Lyonnais ont fait appel dans la semaine, l'appel étant suspensif, pour permettre à Diakhaby de tenir sa place ce soir. Pour l'instant, le Racing ne s'en plaindra pas.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 38267
Age : 71
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:30

Bordeaux 0-1 Toulouse
.
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:30

Toulouse qui marque contre Bordeaux....... Pas bien ca .
scoobydou
Joueur régional
avatar Masculin Nombre de messages : 845
Date d'inscription : 28/09/2010


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   Sam 12 Mai 2018 - 13:32

et Troyes qui marque..
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)   

 

37em journée: Strasbourg - Lyon (3-2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-