Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez | 
 

 9eme journée Angers -Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 42935
Date d'inscription : 25/11/2012


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:37

Le Racing n'a pas été loin du tout de régler l'affaire. Mitrovic est à la retombée d'un corner de Thomasson. Sa tête plongeante, au point de penalty, est cadrée, mais Butelle se détend bien pour écarter le danger.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:40

Da Costa remplacer par Grimm
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:46

La fatigue se fait sentir mais des deux côtés. Le Racing est moins en danger mais doit continuer à se méfier.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:49

Lienard remplace Thomasson
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:51

But 2-2 m.e.r.d.e
.
Thomas arrache l'égalisation de la tête sur un centre de Tait. Sels se détend de tout son long mais est trop court pour détourner le ballon qui finit dans le petit filet de Sels.
.


Dernière édition par Marco 69/73 le Sam 6 Oct 2018 - 13:57, édité 1 fois
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:51

2-2  Grrrr
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 13:54

Incroyable de se faire remonter comme çà
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 14:01

Comme à Marseille, les arrêts de jeu ont été d'une extrême cruauté pour les Strasbourgeois qui ont concédé une égalisation pas illogique tant les Angevins ont mis de l'intensité pour revenir. Le Racing ne repart qu'avec un point mais la tête haute de son déplacement en Anjou. Il a été particulièrement efficace en première période, le SCO l'a été après la pause. Avec 12 points en neuf matches, il conserve une place enviable dans la première partie du classement au quart d'un championnat qui fait relâche pendant une quinzaine de jours.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 14:05

On laisse 1 pt à Marseille et 2 à Angers
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 14:07

C'est dommage le racing aurait pu être à une belle 6e place.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 14:22

Il fallait dégager les ballons mais les jambes étaient trop lourdes. Dommage !
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 22:13

Deux points envolés
Pour la deuxième fois de suite après Marseille, le Racing a perdu des points dans les arrêts de jeu hier à Angers, en étant rejoint (2-2) à la 90e +3 alors qu’il menait de deux buts à mi-parcours…
Le Racing avait éprouvé toutes les peines du monde à l’extérieur la saison dernière, particulièrement durant le cycle retour où il n’avait glané que deux points en neuf déplacements. Depuis le coup d’envoi 2018-2019, les hommes de Thierry Laurey sont lancés sur de tout autres bases hors de… leurs bases, alors qu’ils ont rendu visite à deux des quatre cadors supposés de la Ligue 1, Lyon et Marseille, où ils ont précisément concédé leurs seuls revers en voyage (2-0 au Parc OL et 3-2 dans le temps additionnel au Vélodrome).

Matz Sels a retardé l’échéance


Hier au stade Raymond-Kopa, Stefan Mitrovic et ses partenaires ont longtemps cru que leur 5e expédition allait leur permettre de faire un bond sensible en avant. Parce qu’ils ont, dans un premier temps, su provoquer la réussite, à l’image de ce penalty de Thomas Mangani arrêté par un Matz Sels de haut vol (11e ).

Sans cet exploit du gardien international belge, le SCO serait une première fois revenu à hauteur des Strasbourgeois et il n’est évidemment pas dit que la rencontre aurait pris la même tournure.

Car depuis la 2e minute et une effraction des perceurs de coffre-fort Da Costa et Mothiba, le Racing mène au score. Le premier a servi le deuxième qui s’est joué de Butelle d’une parfaite pichenette. Un Mothiba qui va signer son premier doublé sous ses nouvelles couleurs juste avant la pause. Le service sur un plateau est assuré par Carole et le Sud-Africain se charge de faire payer la note aux Angevins d’une volée à bout portant (40e ).

Mais pour faire un match plein, le réalisme offensif ne suffit pas. L’imperméabilité défensive est indispensable. Souvent, le gardien en est le premier garant. Depuis son arrivée, Matz Sels n’avait jamais réalisé un match référence, jamais été fautif non plus.

Mais on attendait encore du Belge qu’il justifie son transfert à près de 4 millions. C’est fait depuis ce samedi. Impérial sur le penalty de Mangani, bondissant sur une tête à bout portant de Capelle (16e ), un tir contré de Tait (46e ), une volée sans angle de Kanga (50e ) et un centre de tir de N’Doye (66e ), il a longtemps tenu la baraque et repoussé l’échéance.

Pour tenir ladite baraque, un gardien a aussi besoin de baraka. En déviant sur son poteau droit, avec un soupçon de chance, un centre de Reine-Adelaïde (21e ), le n°1 strasbourgeois a prouvé qu’il n’en manquait pas. « Matz nous a maintenus à flot », lui rend hommage son entraîneur Thierry Laurey.

Malheureusement pour lui et ses partenaires, il ne pourra rien sur le tir soudain de Capelle, enroulé du gauche à l’entrée des 16 m, qui ramène les Angevins dans le sillage des Bleus (58e ). Juste avant, Carole a manqué le ballon du 3-0. Il a surtout manqué d’un chouia de veine en expédiant sur le poteau droit un centre de Mothiba dont Da Costa avait raté la reprise (52e ).
« On s’y voyait déjà »

Les vagues angevines ne cessent alors de s’intensifier. Mais même acculés, les hommes de Laurey semblent tenir leur 2e succès à l’extérieur, après Bordeaux en ouverture. Pourtant, sur un ultime centre de l’entrant Tait, le défenseur central Romain Thomas décroise une tête à rebond dans le coin gauche que Sels ne fait que dévier dans ses filets (90e +3).

Pour le Racing, l’épilogue est douloureux. « Mais je ne l’ai pas mauvaise, relativise le coach du Racing. Même si on a mené deux à zéro, on savait très bien que le match n’était pas terminé. On ne peut pas dire que l’égalisation d’Angers soit illogique. Si j’avais voulu parodier notre cher Charles Aznavour, j’aurais dit : “On s’y voyait déjà.” Malheureusement, c’est arrivé. C’est rageant quand ça survient à la 93e. Mais ça aurait pu arriver à un autre moment, comme sur le penalty. C’est un bon point malgré tout. »

À Marseille douze jours plus tôt, ses troupes en avaient laissé échapper un dans le temps additionnel. Cette fois, elles en égarent tout de même deux à Angers. Il leur reste à espérer que ces points qu’elles n’ont pas su engranger ne leur manqueront pas trop en fin de saison.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 22:20

STÉPHANE MOULIN, entraîneur d’Angers
 ➤ STÉPHANE MOULIN, entraîneur d’Angers 
  – « Rentrer à 2-0 à la mi-temps, c’était une injustice. Les Strasbourgeois n’avaient rien volé, car ils avaient été extrêmement réalistes et avaient marqué deux beaux buts. Mais c’était injuste quand même. Malgré ce score, j’étais convaincu qu’on pouvait renverser la situation. Les joueurs l’ont fait. Ç’a été long, mais on l’a fait parce qu’on a persévéré. On est allé chercher un point amplement mérité, plus important sur un plan mental que sur un plan comptable. Je suis fier de ce qu’ont fait les joueurs, de ce qu’ils ont montré dans le jeu. On a tiré 24 fois au but, ce n’est pas rien, alors que le scénario nous avait été contraire jusqu’à la 93e’. On a cru en notre étoile jusqu’à la fin. J’ai vu un beau match ce soir. Strasbourg a cette capacité à contrer et à faire mal. Les Strasbourgeois sont extrêmement dangereux. On est allés au bout, mais eux aussi qui n’ont pratiquement fait que résister en 2e mi-temps. Je suis vraiment satisfait du comportement général de l’équipe, de l’énergie et de l’intensité qu’elle y a mis. Ce match ne vaut qu’un point, mais il comptera sur notre capacité à ne rien lâcher. On a fait revivre la ‘’dalle’’ angevine. Strasbourg a montré de la qualité, mais on en a montré pas mal aussi.»

➤ IBRAHIMA SISSOKO, milieu de terrain du Racing.
– « Prendre un but à la 90e’ , c’est dur. Mais en deuxième mi-temps, ils ont poussé, c’était très dur pour nous. On les a laissé faire et c’était compliqué. Il y a eu des hauts et des bas dans ce match. La première mi-temps a été très bien, mais ensuite, on a trop reculé. »

➤ LEBO MOTHIBA, attaquant du Racing, auteur d’un doublé. – « En première mi-temps, tout s’est bien passé. Avec Nuno, on a beaucoup parlé, on était bien organisé, on a fait les efforts défensifs. Mais ensuite, en deuxième mi-temps, c’était plus dur. On a lâché à la fin, je pense qu’il y eu un peu de fatigue. »

➤ ROMAIN THOMAS, auteur de l’égalisation angevine 
– « On a fait preuve de courage, d’abnégation. Il fallait éviter à tout prix de prendre le troisième but. On a réussi à réduire le score à une demi-heure de la fin. Ensuite, on a poussé, poussé et le gardien a fait Jésus en face ( sic ). Mais on a fini par égaliser. Ce point a un goût de victoire. A la mi-temps, il y avait peut-être que nous qui pensions pouvoir revenir. Je ne suis pas sûr que beaucoup de monde y croyait dans le stade. Mais nous l’avons fait. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 22:23

L’entente offensive entre Lebo Mothiba et Nuno Da Costa Saga Africa inachevée
Titularisés ensemble pour la deuxième fois de la saison, le Sud-Africain Lebo Mothiba, double buteur, et le Cap-Verdien Nuno Da Costa, passeur sur l’ouverture du score, avaient placé le Racing sur la voie d’un succès qu’il a laissé échapper.
 Ils avaient déjà été associés une fois dans le onze de départ. C’était contre Amiens à la Meinau (3-1). Ce jour-là, ni Nuno Da Costa, ni Lebo Mothiba, arrivé moins d’un mois auparavant en provenance de Lille contre 4 millions d’euros, n’avait marqué ou délivré une passe décisive.

Mais depuis, leur tandem avait frappé deux fois. La première à Marseille il y a douze jours quand Mothiba, titulaire, avait “offert” à la 89e le but du deux partout à son comparse entré en jeu un peu plus tôt. Deux minutes plus tard, Valère Germain avait toutefois réduit à néant les espoirs alsaciens.

La deuxième est intervenue trois jours plus tard contre Dijon lorsque Da Costa, auteur de l’ouverture du score, avait rendu la pareille au Bafana Bafana , en le décalant parfaitement pour le 2-0, synonyme de break.

Hier au stade Raymond-Kopa, Thierry Laurey a donc choisi d’écrire le deuxième opus de cette Saga Africa. Et les deux solistes n’ont pas mis longtemps à prouver qu’ils étaient à l’unisson, sur le même tempo élevé. Les quelques automatismes qu’ils ont acquis lors de leur époque commune à Valenciennes se sentent dans leurs déplacements. Les deux garçons s’entendent bien sur le terrain, en dehors aussi, et leur complicité footballistique s’en ressent.
Huit buts, trois passes à eux deux

Dès la 2e minute, Da Costa croise une passe impeccable dans la course de l’ancien Lillois. Pour éviter de buter sur Butelle, Mothiba trouve le but d’un exquis ballon piqué. Sa 3e réalisation, déjà, sous le maillot bleu, la 4e cette saison en comptant celle inscrite avec le LOSC.

Le Sud-Africain aurait dû bénéficier à la 33e d’un penalty pour une faute de Romain Thomas dans la surface. Le contact était plus net que celui de Jérémy Grimm sur le Marseillais Florian Thauvin l’autre jour au Vélodrome. Mais l’arbitre Johan Hamel va prendre la décision de ne pas le siffler…

Pourtant, les Bleus vont croire avoir fait le plus dur juste avant la pause. Car le vif Lebo est au bon endroit, au bon moment, comme sur ce centre de Lionel Carole, pour tromper Butelle d’une demi-volée du droit.

Le Sud-Africain passe son compère cap-verdien au classement des buteurs (5 buts). En six rencontres en Bleu, il a déjà frappé quatre fois et délivré une passe décisive. Son alter ego en totalise respectivement 4 et 2.

Le concerto des duettistes va cependant baisser d’un ton après le repos. Au sein d’un Racing qui subit et recule dangereusement, les deux flèches alsaciennes doivent se contenter de miettes. Il en suffit parfois d’une à un attaquant pour se goinfrer. Ce ne sera pas le cas. Au contraire, la furia angevine répondra à la Saga Africa du Racing qui, du coup, ressemble un peu à une symphonie inachevée.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 22:26

Un Sels taille patron
Porté par un Matz Sels en réussite et un attaquant, Lebo Mothiba, d’une efficacité redoutable, le Racing a longtemps cru tenir la victoire, avant de se faire rejoindre dans les arrêts de jeu.
Matz Sels, le gardien belge du Racing, a réalisé une prestation XXL, malgré deux buts encaissés en seconde période. Sans lui, les Bleus seraient assurément rentrés sans rien.

❏ S ELS (7). Sa sortie audacieuse du pied (à la 9e ) a lancé son match. Le Belge a ensuite revêtu son habit de lumière en sortant un penalty de Mangani, à la 11e. Et le festival a continué sur cette tête de Capelle (16e ), que tout le stade voyait au fond. A de la réussite sur ce centre tir de Reine-Adelaïde (20e ), mais s’est ensuite montré ferme dans ses sorties aériennes, sur centre comme sur corner, tout comme sur sa ligne. Notamment en début de deuxième mi-temps. Ne peut rien sur la frappe de Capelle et est masqué sur la tête de Thomas.

❏ LALA (4). Sa faute sur Reine-Adelaïde, à la 10e , qui entraîne le penalty, aurait pu coûter cher au Racing. Et le latéral a souffert hier face à la vitesse de l’ancien Gunner , comme tout le côté droit de la défense strasbourgeoise. Pas son meilleur match de la saison, même si, à sa décharge, il avait un gros client en face.

❏ CACI (4). En difficulté face au remuant Reine-Adelaïde, tout comme Lala, le jeune défenseur s’est d’abord évertué à ne pas faire de faute. Mais la tâche n’était pas simple et il a parfois concédé des coups francs dangereux. Sa mission n’a pas non plus été simple ensuite, le jeune ailier le prenant de vitesse sur le premier but angevin signé Capelle et se faisant battre de la tête par Thomas sur le deuxième.

❏ MITROVIC (6). Le Serbe s’est montré bien plus costaud et rassurant que lors de ses dernières sorties. Dans les moments chauds, il a tenu la baraque en première mi-temps, mais il a tout de même vu jaune pour une faute sur Ndoye lors d’une deuxième période plus compliquée. A failli ouvrir son compteur but, de la tête sur un corner de Thomasson, à l’entrée du dernier quart d’heure.

❏ MARTINEZ (5). Son style engagé lui a valu un jaune juste avant la mi-temps et a offert un coup franc plein axe aux Angevins, qui n’a pas eu de conséquence. Touché à la cheville, il a eu du mal à terminer la première mi-temps. Est revenu sur le pré avec envie, mais il a quand même dû sortir sur blessure. Remplacé par KONÉ (71e ).

❏ CAROLE (7). Écarte le danger à la 20e , devant Kanga. Une action à l’image d’un match défensif convaincant. À ce bilan s’ajoute ce centre parfait, pour Mothiba, sur le but du break et cette frappe sur le poteau (51e ). A parfois perdu trop rapidement le ballon sur contre, en deuxième période, mais a fait parler sa qualité de centre.

❏ SISSOKO (6). Parfaitement entré dans sa rencontre (il est à l’origine du premier but), le grand récupérateur s’est évertué à protéger une défense aux abois après l’ouverture du score. Et il l’a plutôt bien fait, ne ménageant pas ses courses pour faire le lien entre sa défense et le milieu de terrain, même s’il a parfois commis quelques fautes évitables.

❏ MARTIN (6). Pas forcément beaucoup en vue en première période offensivement, le milieu a l’art de sortir de sa boîte au bon moment. Comme sur cette frappe enveloppée (34e ), écartée par Butelle du bout des doigts. Défensivement, il a gratté un nombre incalculable de ballons, comme celui à l’origine du deuxième but alsacien. Dommage qu’il perde ses nerfs, à l’heure de jeu, écopant d’un jaune inutile.

❏ THOMASSON (5). Positionné en soutien du duo d’attaquants, l’ancien Nantais a une belle palette technique, qu’il a fait parler par intermittence offensivement. À l’instar du reste du milieu de terrain alsacien, il a surtout défendu et s’est évertué à garder le ballon. Remplacé par LIENARD (90e +1).

❏ DA COSTA (7). Hier, le Cap-Verdien a donné un amour de passe au Sud-Africain sur son premier ballon négocié. Comme son compère de l’attaque, il n’a ensuite pas ménagé ses efforts pour tenter de conserver le ballon dos au but. Même s’il n’a pas marqué, il s’est avéré précieux. Remplacé par GRIMM (82e ), impliqué sur le but égalisateur.

❏ MOTHIBA (8). Titulaire devant à la place de Zohi, le Sud-Africain n’a mis que deux minutes à se mettre dans le match, en transformant le caviar de Da Costa en but, inscrivant sa 3e réalisation sous les couleurs du Racing, avant d’inscrire un doublé à la 40e.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 6 Oct 2018 - 22:39

Heureusement Sels étaient dans un grand jour sinon le racing serait rentrée avec zéro points.
.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 7 Oct 2018 - 2:03

En première m.t. il y avait de la place pour se mettre à l'abri et en 2 è le Racing a oublié qu'un match se termine qu'au coup de sifflet final ! Il fallait botter en touche et rien d'autre.
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 7 Oct 2018 - 7:29

Le racing n'était pas aussi impérial en première mi-temps que l'on veut bien le laisser entendre, Angers avait lui aussi quelques occasions, et surtout le pénalty manqué qui aurait pu changer pas mal de chose, c'est pour cela que le match nul est déjà une bonne opération.
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 7 Oct 2018 - 9:08

Marco je n'ai jamais écris que le Racing était impérial mais je le répète le Racing avait largement les occases pour mettre un troisième, quant au pénalty le joueur angevin ne l'a pas manqué  Nixt' mais Sels l'a arrêté, ce qui change la donne.  Very Happy
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 7 Oct 2018 - 21:49

Au point quand même
Le premier quart du championnat a mis en lumière un Racing audacieux et cohérent, qui aurait même pu capitaliser davantage, comme à Angers samedi où il a de nouveau concédé un but et lâché deux points sur la fin (2-2).
Avec un peu plus de réussite et surtout « de lucidité », comme le suggérait Thierry Laurey à Angers, le Racing pourrait compter ce matin cinq points de plus. Ceux qui lui ont glissé entre les doigts contre Saint-Étienne lorsque des Verts réduits à dix ont égalisé à la 88e (1-1), à Marseille où, en supériorité numérique, il s’est incliné 3-2 à la 91e et enfin à Angers où la tête de Romain Thomas à la 93e l’a privé d’un deuxième succès à l’extérieur (2-2). Soyons justes : il a aussi arraché le nul à la 93e à Montpellier où il aurait tout aussi bien pu perdre (1-1). Et avec des si, on mettrait aisément Marseille et Angers en bouteilles de rosé de Provence ou de vin d’Anjou.

Angers a tiré 24 fois


Tout de même, ces égarements de fin de match lui coûtent cher et le ramènent d’une certaine façon à sa condition de candidat au maintien. Avec 12 points en neuf journées, l’équipe de Thierry Laurey est néanmoins en phase avec le football souvent plaisant qu’elle a proposé. « Ça me convient de marquer des buts, même si bien sûr, j’aimerais en concéder moins, soutenait le coach alsacien pas trop contrarié par un épilogue une nouvelle fois cruel à Angers. On est une équipe assez joueuse, qui pense à marquer. Après, il faut savoir ce que l’on veut : jouer le 0-0 régulièrement ou marquer des buts et prendre des points en faisant 1-1, 2-2 ou 3-3. On a plutôt cette philosophie-là. Je l’assume. Les joueurs aussi. Mais quelquefois, ça nous joue des tours. »

L’équipe d’Angers, déterminée, a ainsi longtemps fait les frais du piquant offensif des Bleus. « Les Strasbourgeois ont cette capacité à contrer et faire mal, souligne l’entraîneur Stéphane Moulin. À la moindre perte de balle, ils sont extrêmement dangereux. On est allé au bout, eux aussi. En deuxième mi-temps, ils n’ont fait que résister, on les a poussés dans leurs retranchements, déstabilisés, ils n’arrivaient plus à sortir. Le score à la pause était trompeur. Logiquement, parce qu’on a persévéré, on a, malgré un gardien qui a réalisé des prouesses ( Matz Sels, lire ci-dessous ), trouvé la faille dans les ultimes secondes. Nous avons eu le mérite d’y croire jusqu’au bout pour aller chercher un point amplement mérité. »

Un chiffre illustre d’ailleurs la sale période que les Angevins ont fait passer aux Strasbourgeois après le repos. Stéphane Moulin n’a pas manqué de le servir aux journalistes : « On a tiré 24 fois. Ce n’est pas rien. Ça veut dire qu’on a beaucoup entrepris. On a trouvé deux fois la faille alors que le scénario nous était contraire du début à la 93e. J’ai vu un match de qualité. »

Les deux entraîneurs sont raccord sur ce point comme sur les autres. Thierry Laurey reconnaît que « c’est peut-être la première fois qu’on subit autant de situations dangereuses. On n’a pas eu toute la maîtrise. En première mi-temps, on subissait, mais on arrivait à faire mal. On avait tiré le maximum. Mener 2-0 alors que les Angevins avaient eu pas mal d’occasions, notamment le penalty raté, c’était plutôt bien payé. Mais en deuxième, on n’a pas su conserver suffisamment le ballon. C’est ce qui nous manque un peu dans notre nouveau système. C’est dommage, parce que les garçons ont fait les efforts. On avait remarqué que les Angevins avaient un peu plus de mal en deuxième période. Mais là, ils ont retrouvé ce qui faisait leur force les années passées. Ils se sont lâchés. Ce que nous avons fait à Montpellier, ils nous l’ont fait cette fois. »
« Un bon point »

Au final, la frustration d’une victoire évanouie dans les dernières secondes s’efface, côté strasbourgeois, devant la satisfaction d’avoir pris « un bon point. » Ce mauvais coup dans les arrêts de jeu n’est pas perçu comme un coup d’arrêt. Ce point, qui entretient la dynamique comptable des cinq dernières journées (8 sur 15), va permettre aux Bleus de passer une trêve internationale sereine, avant la réception de Monaco le samedi 20.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 20 Oct 2018 - 22:05

Toujours plus fort
En s’adjugeant un succès d’une extrême complexité face à Monaco, le Racing n’en finit pas de se construire une jolie bouille de vainqueur. Dans la guerre des Thierry, c’est Laurey qui a gagné.
C’est une vague, c’est un souffle, c’est un vent qu’entretient le Racing et qui, à chaque semaine ou presque depuis plus de trois ans, l’emmène un peu plus loin, un peu plus haut. La victoire face à Monaco, 18e avant le week-end et un peu plus mal ce matin, n’est pas anodine. Elle confirme une tendance. Ce n’est pas que le petit a fait la nique au gros, que l’heureux a dominé de la tête et des épaules l’inquiet. Mais le champion de Ligue 2 en 2017 a donné une leçon de réalisme au champion tout court de 2017 et cela a de quoi réjouir dans les chaumières alsaciennes.

Il y avait quelques raisons de se méfier, franchement. L’ASM n’est pas vraiment l’adversaire que le Racing est habitué à tordre. Pour situer la difficulté du défi, on rappellera seulement que les Bleus n’avaient pas battu le onze princier depuis près de 16 ans. C’était alors un riant dimanche de novembre 2002. Bassila a désormais des successeurs: Thomasson et Mothiba ont mis fin à une série de 11 matches sans victoire avec huit défaites au passage et les Strasbourgeois ont confirmé leur nouvelle dimension.

Il a fallu faire preuve d’une expérience de briscard et de la malice d’un Sioux pour s’en sortir à bon compte. L’AS Monaco est l’un des souffreteux du championnat? Tu parles. La révolution au pied du Rocher a propulsé un champion du monde 98 sur le banc et il reste tout de même un champion du monde 2018, Djibril Sidibé auteur d’un gros match, dans les rangs monégasques.

Le début de rencontre a été marqué par la respectueuse ovation reçue par Thierry Henry, preuve que la passion n’interdit pas la politesse et le respect. L’ambiance n’a pas tout de suite viré à la folie. C’est comme si les 25 000 spectateurs ont incité leurs favoris à prendre leur temps, à marcher sur des œufs et à emmagasiner toute la force nécessaire pour faire la bonne affaire.

«Il fallait être plus malin qu’eux»

Il ne s’est quasiment rien passé durant le premier quart d’heure et puis, le match a basculé dans des séquences paradoxales. Sels a détourné un coup franc de Jovetic qui, des 25 mètres, n’a pas été loin de trouver la lucarne. Et sur le contre, ou presque, Lala a distillé un centre venimeux, Thomasson, de l’entrée de la surface, a mis tout son cœur dans une tête. Sy avait visiblement beurré les tartines avant la rencontre puisque le ballon a fini au fond de ses filets.

Sans le mériter vraiment, le Racing s’est retrouvé devant et la Meinau s’est réveillée pour enjoindre ses favoris à défendre son avance inespérée. La réussite, le talent et la solidarité n’ont pas été de trop dès lors.

«On avait décidé de laisser moins d’espace car je ne vais pas les citer tous mais avec Falcao, Golovin, Jovetic, il y a de la qualité à Monaco, a souligné Thierry Laurey après coup. C’est une équipe d’internationaux. Il fallait être plus malin qu’eux. »

Il a aussi fallu que Sels soit impérial pour détourner une surpuissante tentative d’Aholou (37e ) et que Lala sauve sur sa ligne sur le corner qui a suivi repris de la tête par Touré (38e ). Bref, le Racing ne pouvait être mécontent de son avance à mi-parcours.

Et même à l’heure de jeu puisque Lala a encore eu la bonne idée de traîner comme il faut encore au poteau sur un corner, repoussant une reprise de volée de Glik (58e ). Ce n’est pas que le Racing était passif, il a seulement pris son temps, donné un rythme de sénateur à la rencontre pour gérer sans s’exposer.

Mitrovic et ses copains, solides et bien organisés, se sont inéluctablement approchés des trois points qui ressemblaient à un festin.

L’expulsion de Grandsir, moins de trois minutes après son entrée en jeu (67e ), leur a facilité la tâche. Et comme après vingt minutes de grève, les UB90 ont retrouvé la voix, les Bleus ont tenu à les remercier d’une contre-attaque qui tend à devenir un grand classique. Da Costa a lancé Mothiba dont la louche au-dessus de Sy a mis fin au suspense.

En dépit d’un penalty anecdotique encaissé dans les arrêts de jeu, le Racing a prouvé que l’enthousiasme n’empêche pas l’intelligence.

« On n’a pas joué contre nature mais il ne fallait pas prendre de risques inutiles, a conclu l’entraîneur strasbourgeois. On a fait un match courageux, sans être téméraire. On avance, mais il y a encore beaucoup de boulot. »

Voilà sa bande un peu plus ancrée dans la première partie du classement, laissant son vaincu du soir dans ses tourments et la zone rouge, neuf points derrière. Sixième, sur un rythme de deux points par match, elle va peut-être finir par regarder devant. Cela tombe bien, il s’agit désormais de songer au déplacement sur les terres de l’En Avant Guingamp.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 20 Oct 2018 - 22:08

La première de Thierry Henry sur le banc de Monaco “Titi” n’a pas suffi
Pour sa première sur le banc monégasque, Thierry Henry n’a pas fait de miracle. Mais il a pu mesurer à quel point sa popularité est intacte.
 18h15, devant la salle de presse. Une quinzaine de photographes, chasubles sur le dos et une dizaine de cameramen font le pied de grue. Une affluence inhabituelle pour un match de championnat à la Meinau. Certains sont venus de Belgique, d’autres d’Angleterre et beaucoup, de Paris. La raison ? Ils attendent tous l’arrivée de la «star » du soir, Thierry Henry.

Le champion du monde 1998 a fait le buzz toute la semaine, après sa nomination à la tête d’une AS Monaco en difficultés. Et c’était encore le cas hier soir, dans les travées de la Meinau.

L’arrivée du bus monégasque provoque l’effervescence, comme cela a été le cas une demi-heure auparavant au centre-ville, devant le Novotel qui héberge les Monégasques. Toutes les chasubles courent pour filmer et flasher « Titi », sous les applaudissements de quelques supporteurs rouge et blanc présents.

Dans les coursives qui surplombent les vestiaires, les soutiens alsaciens de la tribune sud sont eux aussi sous le charme. Habituellement, l’arrivée des adversaires est copieusement sifflée. Cette fois, le peuple bleu se fait respectueux. Et lâche même quelques discrètes marques de soutien.
L’ovation de la Meinau

Une heure plus tard, alors que les deux équipes sont à l’échauffement, Thierry Henry sort du tunnel. Vêtu d’une longue parka sombre, il est accueilli par des applaudissements nourris, même de la part du kop de la tribune ouest.

Le meilleur buteur tricolore de l’histoire (51 buts) a le visage fermé, mais il se fend tout de même d’un petit salut de la main à destination des spectateurs. Avant de traverser le rond central pour serrer longuement dans ses bras Fabien Lefèvre, l’adjoint de Thierry Laurey, ancien coéquipier du Gunner lors de ses débuts à Monaco.

A 19h42 précisément, « Titi » rejoint les vestiaires pour son speech d’avant match, suivi comme son ombre par une armée de caméras. Dix minutes plus tard, à quelques minutes du coup d’envoi, c’est au tour des photographes de s’agglutiner comme des mouches le long du banc de touche adverse.

Thierry Laurey se fend lui aussi d’une longue accolade avec son nouveau collègue, juste après avoir serré les mains des arbitres.

Thierry Henry débute la rencontre debout dans le coin droit de sa zone technique. Stoïque. Il replace du bras ses joueurs, puis discute quelques instants avec le 4e arbitre. L’homme aux 123 sélections en bleu se tourne aussi de temps en temps vers son banc.

A la 17e minute, Sy voit le ballon lui glisser dans les doigts, au grand bonheur de Thomasson et des Bleus, qui ouvrent la marque. Henry grimace, puis fixe le sol en faisant quelques pas, sans cesser de mastiquer férocement son chewing-gum.

Quand Falcao égalise à la 30e , le coach monégasque ne bronche pas. Il a vu bien avant ses joueurs le drapeau levé de l’arbitre de touche, synonyme de hors-jeu du Colombien. Il va tout de même demander, très poliment, quelques éclaircissements à l’homme en noir.

Quelques minutes plus tard, « Titi» doit gérer un deuxième coup dur. Falcao, au sol, demande à sortir, touché à la cuisse.

Durant la deuxième mi-temps, Henry parle plus souvent à son banc. Et aux entrants, comme Grandsir, qui remplace Jovetic passée l’heure de jeu. L’ancien Troyen n’aura pas le temps d’appliquer les consignes de son coach : il est expulsé une minute après son entrée. Ce qui complique encore un peu plus la tâche du Guadeloupéen.

Elle devient presque impossible quand Mothiba signe son entrée en inscrivant le deuxième but alsacien. Le penalty, généreux, n’y changera rien. Titi donnera encore un dernier ordre à ses troupes : celui d’aller saluer les fidèles supporteurs monégasques. Mais pour fêter un succès avec eux, il faudra encore patienter.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 20 Oct 2018 - 22:11

LEBO MOTHIBA, buteur pour la 6 e fois, la 5 e avec le Racing
 ❏ LEBO MOTHIBA, buteur pour la 6 e fois, la 5 e avec le Racing « On a fait un très bon match. Défensivement, on a bien travaillé. Monaco est une très bonne équipe, mais on a tout donné sur le terrain. Merci à mon “grand frère” Nuno (Da Costa) pour sa nouvelle passe décisive.

Ma réussite ? Je travaille à l’entraînement, j’écoute le coach et ça se concrétise en match. Avec Nuno, on se parle beaucoup. Quand on gagne comme ça et quand tout le monde est content, c’est magnifique. Pour moi, le plus important, c’est de gagner. J’ai déjà marqué six buts (dont un avec Lille, NDLR) , mais je suis le premier à ne pas y croire. L’équipe joue bien et est bien classée. Elle réalise un très bon début de saison. Mais on a besoin de rester concentrés. »

❏ ANTHONY GONÇALVES, milieu offensif du Racing  : « C’est une belle victoire face à un gros du championnat. On avait envie de continuer la série, mais ce n’était pas simple, parce qu’en face, ce n’était pas Pipo et Molo (sic). Monaco est dans une mauvaise passe, mais ça reste une très belle équipe.

On a tenu bon, grâce à un bon état d’esprit et une équipe qui se dépouille. On est content d’être 6e , mais dès la semaine prochaine on repart à zéro. Maintenant, il va falloir transposer à l’extérieur ce qu’on arrive à faire à domicile. »

❏ PABLO MARTINEZ, défenseur du Racing  : « On a fait ce qu’il fallait faire en première mi-temps, mais comme souvent, on a eu tendance à reculer après avoir ouvert le score et on s’est mis en danger. On a une attaque en feu, c’est bien, même si on aurait aimé finir sur un clean sheet.

Le penalty ? Cela peut se siffler ou non, mais tant qu’il y a la victoire au bout, peu importe. On est sixièmes, c’est bien, mais l’important ce n’est pas le classement aujourd’hui mais celui de la 38e journée. »

❏ IBRAHIMA SISSOKO, milieu défensif du RCSA  : « Il a fallu être sérieux, car Monaco reste l’une des très grandes équipes du championnat. On ne s’est pas laissé faire. On était bien compacts défensivement, solides. On n’a pas concédé trop d’occasions, hormis sur coups de pied arrêtés.

Mais on a quand même pris à la fin ce but qui nous a bien embêtés, parce qu’on aurait voulu réussir un nouveau clean sheet à la maison. C’est dommage, mais on a quand même gagné. On a su mettre les deux buts qu’il fallait au moment où il le fallait. On a pris les trois points et c’est très bien.

Après dix journées, on est très bien placés. Ce qu’on veut, c’est engranger les points du maintien le plus rapidement possible. J’espère qu’on ne va pas se relâcher, parce que la Ligue 1 va très vite dans les deux sens, et qu’on va continuer comme ça. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Sam 20 Oct 2018 - 22:14

Lala passeur et sauveur
Alors qu’il avait beaucoup souffert quinze jours plus tôt face à l’Angevin Jeff Reine-Adelaïde, le latéral droit strasbourgeois Kenny Lala a non seulement offert le premier but à Adrien Thomasson, mais aussi réussi deux sauvetages sur sa ligne.
 SELS (6). – Il avait tout intérêt à être vigilant sur le coup franc enroulé par la patte droite de Jovetic dès la 16e.

Sa parade horizontale sur son flanc gauche est au départ de l’ouverture du score signée Adrien Thomasson. Il réalise ensuite un arrêt de grande classe sur une demi-volée du gauche signée Aholou (38e ).

Le gardien international belge n’est pas étranger au quatrième succès strasbourgeois, même s’il a encaissé un penalty de son partenaire en sélection Youri Tielemans à la 91e.

➤  LALA (7). – Thierry Henry avait choisi de réduire le rayon d’action des latéraux alsaciens en demandant aux siens de vite monter dans leurs couloirs à la récupération du ballon.

Kenny Lala a donc dû suivre de près l’Allemand Benjamin Heinrichs, mais cette étroite surveillance n’a pas bridé son tempérament offensif. La preuve: il a délivré sa deuxième passe décisive de la saison sur le but de Thomasson, avant d’allumer un “missile” de 30 m difficilement capté par Sy (37e ). Surtout, il a sauvé deux fois sur sa ligne : dans la minute suivante sur une tête d’Almamy Touré, puis à la 58e sur une volée de Kamil Glik. Une prestation haut de gamme !

➤   KONE (6). – Entré 19 minutes à Angers après un mois à l’infirmerie, l’international ivoirien a retrouvé le onze de départ au poste d’axial droit. Il s’est acquitté de sa tâche sans chercher à trop en faire, ni oublier de faire le ménage quand c’était nécessaire. Son superbe sauvetage de la poitrine sur un centre de Sidibé valait à lui seul le coup d’œil (57e ). Intéressant…

➤  MITROVIC (6). – Auteur d’un contre décisif devant un Sidibé qui s’était infiltré dans la surface à la 11e , il a aussi sacrifié ses bijoux de famille sur une fusée du latéral droit en début de deuxièmee période (49e ). C’est dire si le capitaine a été solide. Seule ombre à son tableau : averti à la 15e pour une faute minime sur Jovetic, il sera suspendu en 16es de finale de Coupe de la Ligue contre Lille le mardi 30 octobre à la Meinau.

➤  MARTINEZ (6). – Ces derniers temps, il avait été efficace derrière et précieux dans la relance par ses jaillissements. Cette fois, ses missions défensives l’ont entièrement accaparé. Il s’est évertué à couper les trajectoires, sans risque inutile et avec sobriété. Il est tout de même, avec Lionel Carole, à l’origine du penalty concédé par les Bleus dans le temps additionnel (90e +1).

➤  CAROLE (5). – Le latéral gauche s’est retrouvé confronté au même problème que Lala sur le flanc droit : il a régulièrement vu débouler Djibril Sidibé sur son côté. Il n’a pas toujours réussi à museler ce sacré client qu’est le latéral international. Mais à sa décharge, ce n’était pas une sinécure.

➤   GONÇALVES (5). – Blessé au mollet, Gonzo n’était plus apparu en L1 depuis la défaite à Lyon le 24 août (2-0). Il n’a pas mis longtemps à retrouver ses automatismes avec les Lala et autres Da Costa. Malheureusement pour lui, une charge involontaire de Samuel Grandsir, expulsé sur le coup, l’a contraint à sortir blessé et céder sa place à la 68e à Dimitri LIENARD qui a peiné à se mettre dans le rythme.

➤  SISSOKO (6). – On l’a peu vu dans l’élaboration du jeu, sans doute parce qu’il a essentiellement œuvré pour briser les lignes de passes monégasques. Il a été au diapason de son équipe : discipliné. Sauf sur ce carton reçu à la 87e qui lui vaudra d’être lui aussi suspendu face au LOSC en Coupe de la Ligue.

➤  THOMASSON (5). – Il avait été passeur à deux reprises, mais pas encore buteur. Il a comblé cette lacune dès la 17e , d’une tête piquée à rebond que le malheureux Seydou Sy a laissé échapper comme une savonnette. Dans l’ensemble, il a néanmoins assez peu pesé sur le jeu.
Le sens du but

➤  CORGNET (5). – Titulaire pour la première fois depuis sa blessure aux côtes à Marseille, le meneur de jeu avait les crocs. Il s’est beaucoup battu, autant devant que derrière. Il a un peu décliné en deuxième période, avant d’être remplacé par Lebo MOTHIBA , buteur à la 84e sur un ballon piqué aussi malin que sur son premier but à Angers. Le voilà à cinq buts sous la tunique bleue !

➤  DA COSTA (6). – Dans un rôle assez ingrat de pointe unique, le Cap-Verdien s’est longtemps sacrifié pour le collectif. Il a fini par être récompensé de son activité par sa troisième passe décisive sur le but vainqueur inscrit par son compère sud-africain.
dna
Marius
Vainqueur de la Coupe de l'UEFA
avatar Masculin Nombre de messages : 14793
Age : 70
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite

Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 21 Oct 2018 - 2:40

Hier soir c'était Monaco pas Angers ! 

Marco  lol
Marco 69/73
Champion du Monde
avatar Masculin Nombre de messages : 42935
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué


Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    Dim 21 Oct 2018 - 3:24

Marius a écrit:
Hier soir c'était Monaco pas Angers ! 

Marco  lol

Effectivement j'avais la tête encore dans les draps,merci Marius .
Contenu sponsorisé



Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9eme journée Angers -Strasbourg    

 

9eme journée Angers -Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-