Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeVen 7 Juin 2019 - 9:55

Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeVen 7 Juin 2019 - 9:59

CM 2019,

ALL

Coupe du monde féminine : l'équipe d'Allemagne a analysé le fiasco des hommes
À la veille de l'entrée en lice de l'Allemagne face à la Chine, samedi, la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg n'imagine pas une débâcle à la hauteur de celle des hommes l'an passé à la Coupe du monde.
Après leurs sacres de 2003 et 2007, les Allemandes partent ce samedi, face à la Chine, à la poursuite d'une troisième étoile. Même si les deux dernières années n'ont pas été une franche réussite, la sélection numéro 2 du classement FIFA fait partie des favorites du tournoi, avec un élan qui laisse toutefois traîner quelques points d'interrogation. De quoi faire un peu penser à l'équipe masculine lors de la Coupe du monde en Russie, il y a un an.
« Le choc de l'élimination a été analysé » - Martina Voss-Tecklenburg
Interrogée ce vendredi en conférence de presse sur la possibilité de vivre un destin similaire, à savoir une élimination précoce, la sélectionneuse Martina Voss-Tecklenburg s'est voulue positive. « Déjà, c'est notre Coupe du monde, pas celle des hommes, a-t-elle répondu. Ensuite, ce choc de l'élimination a été analysé par la Fédération allemande, qui s'est interrogée sur les raisons de l'échec. Nous avons travaillé étroitement avec eux et je pense d'ailleurs que cela nous a aidées. Qu'est-ce qu'il a manqué ? Que se passe-t-il quand la pression est là ? Nous avons aussi appris. »
Avec le mode de qualification qui envoie 24 équipes sur 32 en huitièmes de finale, les chances de passer au travers dans un groupe très abordable (avec la Chine, l'Espagne et l'Afrique du sud) s'annoncent de toute façon minimes. Mais l'Allemagne a quand même minutieusement préparé son premier match à Rennes. « Nous sommes prêtes à faire le premier pas, a assuré Voss-Tecklenburg. La Chine se présente et nous avoir bien étudié cette équipe. Nous savons que nous allons affronter un adversaire qui a des qualités offensives et une intelligence de jeu. Nous devrons rester compactes et ne pas nous laisser transpercer. » Tout ce que les garçons n'avaient pas su faire.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeSam 8 Juin 2019 - 9:28

Coupe du monde féminine
Samedi 08 juin 2019
 Allemagne 1 - 0 Chine

l'Allemagne sans briller contre la Chine
Grâce à une belle frappe de Gwinn à la 66e minute, l'Allemagne a pris le meilleur sur la Chine dans le groupe B, ce samedi après-midi à Rennes. Les Chinoises ont eu du cran et du culot, mais elles ont laissé passer leurs chances en première période.
Le match : 1-0
Favorite du groupe B, l'Allemagne s'est imposée ce samedi après-midi à Rennes contre la Chine (1-0). Mais sans impressionner, en raison d'un manque de créativité sur le plan offensif et d'une opposition chinoise qui leur a posé des soucis. Les Allemandes s'en sortaient même bien, à la pause, avec un score de parité. Elles ont eu la possession, mais les Chinoises, sans leur joueuse du PSG Shuang Wang, entrée à la pause, ont eu les situations les plus brûlantes. Il leur a manqué le réalisme, notamment à la 14e minute sur une passe de Daebritz interceptée par Gu à quarante mètres du but allemand. Après un une-deux avec Sha. Wang., Gu aurait pu frapper en rentrant dans la surface mais elle a préféré décaler Yang, laquelle a contrôlé au lieu de frapper, pour un tir finalement dévié en corner par Daebritz.
Nouvelle occasion chaude à la 44e minute, sur une transition rapide. Bien servie par Zhang, Yang se présentait face à Schult et sa frappe était renvoyée par le poteau gauche. Zhang avait suivi et tenta de marquer de la tête, mais Schult s'interposa en deux temps. Et juste avant la pause, Wang aurait aussi pu ouvrir le score si Gu lui avait remis un centre plus précis (45e). Les Allemandes ont aussi touché le montant avec un centre-tir de Simon sur la barre (21e), et elles ont frappé de peu à côté (Daebritz, 3e) ou de peu au-dessus (Huth, 27e ; Popp, 21e, de la tête).
Mais dans le jeu, il leur a manqué plus de vitesse pour déstabiliser la défense chinoise. Après la pause, les joueuses de Voss-Tecklenburg ont repris l'ascendant mais sans avoir les bonnes idées dans les trente derniers mètres, face à des Chinoises qui avaient du répondant dans les duels. Une maladresse leur a rendu service, quand Tan leur a offert un corner. Tiré par Marozsan et renvoyé par la tête de Sha. Wang, il était récupéré à l'entrée de la surface par Gwinn. D'une superbe frappe du droit entre les jambes de Yang, l'ailière de Fribourg ne laissait aucune chance à Peng (66e). Les Roses d'acier ont tenté de recoller, notamment avec une frappe de Zhang au-dessus (83e), mais en vain.

Le fait : le poteau de la Chine
La mi-temps est arrivée comme une délivrance pour les Allemandes, bousculées durant les dix dernières minutes de la première période. Le summum de leur souffrance est symbolisé par l'action de la 44e minute, où une nouvelle faille ouverte dans l'axe par la défenseuse Sara Doorsoun a failli coûter l'ouverture du score. Mais Li Yang n'a trouvé que le poteau sur une frappe enroulée du droit et la gardienne Aluth Schult a pu se saisir du ballon en deux temps. La chance de la Chine était passée.
La joueuse : Marozsan en retrait
La toute jeune Giulia Gwinn (19 ans) s'est illustrée en marquant le seul but de la partie d'une frappe sèche à l'entrée de la surface. En creux, sa performance souligne le match sans saveur effectué par Dzenifer Marozsan, installée en meneuse de jeu. Normalement chargée d'animer le jeu allemand, la Lyonnaise n'a jamais pesé, même si elle s'est toujours montrée disponible. Peut-être touchée à un pied, elle est quand même restée sur la pelouse jusqu'au bout.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeVen 14 Juin 2019 - 3:44

Coupe du monde 2019 : un but suffit à l'Allemagne face à l'Espagne
Bousculée par l'Espagne en première période, l'Allemagne a fait parler son impact physique pour s'imposer (1-0) et prendre la tête du groupe B.
L'absence de Dzsenifer Marozsan n'a pas empêché l'Allemagne de s'imposer lors de son deuxième match face à l'Espagne (1-0). On peut en revanche penser qu'elle l'a empêchée de bien jouer et surtout de poser son empreinte sur la partie, qu'elle n'a pas vraiment maîtrisée. Comme face à la Chine, les championnes olympiques se sont contentées d'un but, mais il fait largement leurs affaires puisqu'elles se retrouvent leader du groupe, avec une très bonne option sur la première place.

Les Allemandes ont beaucoup souffert en première période, où les combinaisons espagnoles leur ont fait tourner la tête. Tout aurait pu être différent si Nahikari Garcia avait cadré sa frappe seule face Almuth Schult, la gardienne allemande, sur un service parfait de Hermoso (15e). Mais les Espagnoles se sont éteintes à mesure que les doubles championnes du monde montaient en puissance au milieu de terrain. Et c'est bien sur un duel que la différence s'est fait, puisque la capitaine Marta Torrejon s'est fait dévorer par Sara Däbritz, qui taclait le ballon au second poteau à la suite d'un ballon relâché par la gardienne Sandra Panos.
En seconde période, l'Allemagne s'est montrée un peu plus dangereuse en contre, sans se mettre à l'abri, mais l'Espagne n'a jamais abdiqué. Le rapport de force athlétique lui était défavorable alors elle n'est pas parvenue à passer, notamment dans le domaine aérien. Il lui faudra maintenant obtenir un résultat face à la Chine pour sécuriser sa place en huitièmes de finale.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeSam 15 Juin 2019 - 9:57

Quand le football était interdit aux femmes allemandes…
« Mais quand vous faites une tête, ça ne défait pas votre coiffure ? » A 75 ans, Bärbel Wohlleben rit encore lorsqu’elle raconte son premier interview avec un journaliste de football, en septembre 1974 !
À l’époque, l’attaquante a déjà trente ans, mais trois ans de carrière seulement. Car jusqu’en 1971, la puissante DFB, la Fédération allemande de football, a interdit strictement aux femmes de participer à des compétitions. Pire : tout club mettant ses installations à la disposition d’équipes féminines était passible de sanctions.
« Mon homme peut faire la cuisine »
« Ce sport de combat est par essence contraire à la nature féminine », assène doctement le règlement adopté en 1955 : « Le corps et l’âme subissent d’inévitables dommages et l’exposition du corps viole la bienséance et la décence ».
Pour la jeune femme, le foot est pourtant déjà une longue histoire. Elle a tapé pour la première fois dans un ballon en 1954, à dix ans, le soir de la finale de Coupe du monde des hommes, gagnée par l’Allemagne contre la grande Hongrie. « Nous étions invités chez des amis, c’était la première fois que je voyais un téléviseur. Après la victoire, c’était la folie dans la maison, nous sommes descendus dans le jardin et c’est là que j’ai dit : “Je voudrais aussi jouer au foot” ».
Pendant quatre ans, elle va s’entraîner et même jouer dans le petit club où évoluent ses trois frères : « À l’époque, on n’était pas si regardant sur les licences, et j’ai fait des matches avec les juniors C », les moins de 15 ans, raconte-t-elle.
Mais bientôt, elle doit abandonner le football, faute de structure. Elle se tourne alors vers le handball, jusqu’à ce qu’elle rencontre par hasard, à 27 ans, un groupe de filles qui ont monté une équipe à Wörrstadt, un village voisin d’Ingelheim, où elle réside.
« On jouait des matches amicaux, sur des terrains mi-herbe mi-sable, puisque toute compétition était interdite par la DFB ».
C’est l’époque où, en coulisses, plusieurs entraîneurs d’équipes féminines s’agitent et parlent de créer leur propre fédération. Ils regroupent aussi quelques-unes de leurs meilleures joueuses pour former une « équipe d’Allemagne » non officielle. Wohlleben en fait partie.
« On n’a jamais eu d’entraînement en commun. Nous avons joué quelques matches contre le Danemark et l’Italie. La DFB l’a su. Ils ont fini par autoriser le championnat mais ils nous ont dit : “Vous n’avez plus le droit de former une équipe nationale” ».
De fait, la brillante attaquante ne sera jamais internationale, la sélection n’ayant été créée qu’en 1982, alors qu’elle ne jouait plus au plus haut niveau.
Le premier titre de champion d’Allemagne féminin est attribué en 1974, l’année du sacre mondial de la Mannschaft de Franz Beckenbauer et Gerd Müller. Wörrstadt se hisse en finale, et s’impose 4-0 contre une formation de Gelsenkirchen. Wohlleben, d’un tir tendu des 20 mètres, marque un superbe troisième but.
Et là, une surprise l’attend…
« J’ai reçu un coup de fil de Cologne, de la télévision nationale, ils m’ont dit que mon but avait été élu but du mois de septembre, le premier “but du mois” jamais marqué par une femme. D’abord je n’y ai pas cru, j’ai cru que c’était des bêtises ».
Finalement, elle se rend à Cologne pour y recevoir une médaille, qu’elle garde toujours précieusement. Mais 45 ans plus tard, elle s’amuse encore des questions posées ce jour-là : « Qu’en pense votre mari ? Est-ce qu’il est d’accord avec ça ? Qui s’occupe du foyer dans votre maison ? ».
« J’ai répondu : “Mon homme peut aussi faire la cuisine, pourquoi pas ?”» Dans ces années-là, la réponse était incongrue.
« C’était une autre époque, sourit-elle, il faut se rappeler que jusqu’en 1977, les Allemandes n’ont pas eu le droit de travailler sans le consentement écrit de leur mari ».

Jamais souffert du sexisme

La loi était explicite : « La femme est responsable de la tenue du foyer. Elle a le droit de travailler seulement si cela est compatible avec ses devoirs conjugaux et familiaux ».
Forte personnalité à l’enthousiasme communicatif, Bärbel Wohlleben assure pourtant n’avoir jamais souffert du sexisme dans sa vie de footballeuse. « Les spectateurs se moquaient des filles qui jouaient mal. Avec moi ils n’avaient rien à dire, j’avais joué au foot pendant des années avec les garçons, et j’avais un certain talent ».
« Il y a bien eu quelques expressions obscènes, en dessous de la ceinture, mais ça reflète surtout le caractère de l’individu qui se comporte comme ça », juge-t-elle, sans s’appesantir.
Son « but du mois » de septembre 1974 est en ligne sur le site www.sportschau.de
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeDim 16 Juin 2019 - 12:06

Coupe du monde 2019 : « Encore trop tôt » pour l'Allemande Dzsenifer Marozsan
L'Allemagne essaiera de conserver la première place de son groupe, ce lundi (18 heures), à Montpellier, face à l'Afrique du sud. Comme attendu, Dzsenifer Marozsan n'est pas encore prête à jouer.
Avec trois points d'avance sur l'Espagne et la Chine, l'Allemagne est bien partie pour terminer en tête de son groupe. Il ne lui reste plus qu'à valider son classement en obtenant au moins le nul, ce lundi (18 heures), face à l'Afrique du sud. Martina Voss-Tecklenburg apportera sans doute quelques changements à son onze, même si elle n'a pas voulu d'indications en conférence de presse. « Ces derniers jours, nous avons essayé de voir quelles joueuses ménager », s'est contentée d'annoncer la sélectionneuse.
Ce qui est certain, c'est que l'équipe d'Allemagne devra encore se passer de Dzsenifer Marozsan, indisponible en raison d'une fracture à un orteil. « Elle essaie de se remettre à l'entraînement et de retrouver le groupe. Malheureusement, elle ne peut pas encore jouer », a précisé son entraîneure. Le forfait de la milieu de l'OL a été annoncé uniquement pour le premier tour, alors pourra-t-elle être remise en vue des huitièmes de finale ?
« Les Sud-Africaines ne vont pas nous faire de cadeau. En même temps, c'est que nous voulons » - Linda Dallmann
« Il est difficile d'anticiper, c'est encore trop tôt pour se prononcer, a répondu Voss-Tecklenburg. Cela dépendra de sa convalescence et de comment elle va gérer la douleur. Mais c'est beau de voir à quel point "Dzseni" est impliquée et soutient l'équipe. »
La première place n'est pas qu'un objectif honorifique pour l'Allemagne, qui bénéficiera sans doute d'un tableau plus dégagé si elle conserve son rang. En terminant deuxièmes, les doubles championnes du monde auraient des chances de croiser la route des Etats-Unis dès les huitièmes de finale, alors le dernier rendez-vous n'est pas anodin.
Les Sud-Africaines ont perdu leurs deux matches, et l'attaquante Linda Dallmann s'attend à affronter des adversaires qui « seront très motivées ». « Elles ne vont pas nous faire de cadeau, a averti la joueuse d'Essen. En même temps, c'est que nous voulons. Il est important d'être mises en difficulté pour la suite du tournoi. »
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeLun 17 Juin 2019 - 12:48

Coupe du monde 2019 : l'Allemagne s'assure tranquillement la première place en battant l'Afrique du Sud
Face à des Sud-Africaines dépassées, les Allemandes n'ont pas eu à forcer pour marquer quatre buts et s'assurer la première place de leur groupe.
Les Allemandes en ont fini avec les 1-0. Après leurs petites victoires sur la Chine et l'Espagne, elles ont passé la vitesse supérieure, ce lundi, à Montpellier (4-0). Ce n'est pas non plus une performance retentissante car l'Afrique du Sud a constitué un adversaire bien docile, offrant les occasions plus qu'elle ne les a concédées. Mais les doubles championnes du monde ont accompli leur tâche avec sérieux, dans la fournaise du stade de la Mosson.
À la 14e minute, sans le moindre marquage, Melanie Leupolz a lancé le succès de l'Allemagne en catapultant de la tête un corner tiré par Verena Schweers. Puis Sara Däbritz a repris un centre de Schweers, pourtant mal dosé, que la gardienne Andile Dlamini lui a remis dans les pieds (29e), et Alexandra Popp a sauté plus haut que Lebohang Ramalepe pour inscrire un troisième but avant la pause (40e). En une mi-temps, les Allemandes auront marqué davantage que lors de leurs cinq derniers matches de Coupe du monde.
L'Afrique du sud aurait pu sauver l'honneur
En seconde période, l'opposition des Banyana Banyana s'est faite plus consistante et leur gardienne s'est décidée à bien utiliser ses mains, sauf sur une tête de Marina Hegering mal repoussée qui a profité à Lina Magull pour le 4-0 (59e). L'Afrique du Sud aurait même pu sauver l'honneur en plantant un but en contre, mais Thembi Kgtalana a perdu son duel face à Almuth Schult (74e). C'était de toute façon insuffisant pour que l'équipe de Desiree Ellis marque son premier point du tournoi.
Dans ce groupe, l'Allemagne les a tous pris, et là voilà qui termine à la première place. C'était l'objectif et il est facilement compréhensible : les championnes olympiques se préparent à un parcours plus dégagé en jouant leur huitième de finale à Grenoble, puisque les États-Unis et la France devraient se retrouver dans l'autre partie du tableau. Buts, confiance et chance au tirage : les Allemandes ont beaucoup gagné à Montpellier.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeMar 18 Juin 2019 - 7:44

Coupe du monde 2019
Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Retire10

Birgit Prinz, l’ancienne buteuse devenue psychologue
De la lumière à l’ombre. Birgit Prinz, légende du foot féminin des années 2000, double championne du monde, est de retour au Mondial… comme psychologue de l’équipe d’Allemagne.
À peine son nom avait-il été prononcé, quand les Allemandes sont arrivées en France, que tous les journalistes demandaient à la rencontrer.
Mais déjà peu à l’aise face aux micros lorsqu’elle était joueuse, Prinz a choisi cette fois d’éviter les médias : son travail est discret, voire intime, et elle entend s’y absorber pleinement sans être déranger.
« Birgit se tient en retrait, mais elle est toujours disponible si on a besoin de parler », témoigne la milieu de terrain Turid Knaak, « si on a des problèmes et si on est sous pression, elle est là. Ça crée une atmosphère de grande confiance ».
Un “Speed-dating” pour l’intégrer
Pour la sélectionneuse Martina “MVT” Voss-Tecklenburg, qui a gagné avec elle les Euros 1995 et 1997, l’apport de Prinz est essentiel : « Nous avons une équipe où beaucoup de filles comptent peu de sélections, quinze joueuses disputent leur premier Mondial. Quelqu’un qui a elle-même l’expérience des Euros et des Mondiaux a une conception claire de ce qu’elle peut leur apporter. »
À 41 ans, celle qui fut élue trois fois meilleure joueuse Fifa est en effet devenue une psychologue du sport expérimentée. Elle travaille à l’année depuis 2012 avec l’équipe professionnelle de Hoffenheim.
« Dès mes premières conversations en janvier, je me suis rendu compte que 23 de nos 30 joueuses étaient demandeuses de soutien psychologique, développe “MVT”, dès lors, il était logique d’aller chercher de l’aide […] C’est ce que fait Birgit d’une façon formidable ».
S’agissant de Prinz, le mot “expérience” est presque insuffisant. L’ancienne attaquante a été internationale pendant 17 ans, compte 214 sélections, 128 buts, deux victoires en Coupe du monde (2003 et 2007) comme capitaine, et cinq à l’Euro !
Ce monument du football ne risquait-elle pas, dès lors, d’impressionner les jeunes ? Lors du premier rassemblement en mars sous la houlette de Voss-Tecklenburg, l’encadrement a eu l’idée de mettre en place une sorte de “speed-dating” où chacune pouvait rencontrer chacune.
« Les joueuses ne se sont même pas rendu compte qu’on avait fait tout ça en fait pour intégrer Birgit. Ça a tout de suite cassé la glace », sourit la coach.
Des études de psychologie à Francfort
Depuis, le courant est passé. L’attaquante Svenja Huth, qui avoue que Prinz fut l’idole de sa jeunesse, se réjouit de pouvoir aujourd’hui s’appuyer sur elle : « Elle peut encore transmettre énormément de l’époque où elle jouait, et servir de point d’appui, si nous avons un problème, si nous avons besoin de tuyaux ou de suggestions ».
Dans un sport féminin où l’argent coule moins à flot que chez les hommes, Prinz fait aussi figure de référence pour sa gestion de l’après-football : elle a mené ses études de psychologie à Francfort en parallèle avec sa carrière, et obtenu son diplôme avant même de raccrocher les crampons.
Et, comme pour rappeler qu’elle ne fut pas toujours une femme de l’ombre, il est arrivé à Prinz d’enfiler le survêtement et de venir taquiner la balle lors des rassemblements de la sélection : ses tirs en pleine lucarne n’ont rien perdu de leur précision, les gardiennes de la Mannschaft peuvent en témoigner.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeMar 25 Juin 2019 - 11:14

CM 2019,
ALL

Coupe du monde : la sélectionneuse allemande « très confiante » pour Dzsenifer Marozsan
Martina Voss-Tecklenburg, la sélectionneuse allemande, pense que la milieu Dzsenifer Marozsan pourra faire son retour samedi contre la Suède, samedi (18h30), en quarts de finale de la Coupe du monde.
Les jours passent et l'orteil de Dzsenifer Marozsan se consolide. Indisponible depuis sa fracture d'un orteil du pied gauche contre la Chine (1-0), lors du premier match, la milieu allemande a fait des progrès qui invitent le camp allemand à l'optimisme : la meilleure joueuse de l'équipe a de très bonnes chances de faire son retour avec l'Allemagne lors du quart de finale contre la Suède, samedi (18h30), à Rennes.
« Il faut encore voir comment l'orteil réagit à l'enchaînement des entraînements mais Dzseni progresse très bien, a commenté Martina Voss-Tecklenburg, la sélectionneuse, ce mardi. Nous déciderons peut-être samedi si nous prenons l'option de la faire jouer dès le début ou de la lancer en cours de match. Mais, aujourd'hui, je suis très confiante, je pense qu'elle pourra jouer d'une façon ou d'une autre. »
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 49113
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitimeSam 29 Juin 2019 - 10:16

L’infranchissable Almuth Schult
Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Dans-l10
Dans le Mondial féminin, Almuth Schult est l’un des arguments majeurs de l’équipe d’Allemagne aux prises avec la Suède, ce soir, en quart de finale
Quatre matches, aucun but encaissé et une emprise certaine sur le groupe: Almuth Schult, la gardienne de l’équipe d’Allemagne, est une personnalité à part, «grande gueule» et grande sœur à la fois.

Son entraîneure Martina Voss-Tecklenburg parle d’elle avec des accents qui rappellent ceux d’Aimé Jacquet à propos du Didier Deschamps de France-98: «Elle apporte énormément à cette équipe, hors du terrain, mais aussi en matière tactique. Elle joue un rôle de stabilisateur. Elle sera une excellente entraîneure plus tard».
Outre ses talents de tacticienne, deux choses distinguent cette joueuse de 28 ans de ses coéquipières. Elle est la seule à n’avoir aucun compte sur les réseaux sociaux et à faire chambre à part.
Ce privilège lui a été accordé parce que sa camarade de chambre du Mondial-2015 n’en pouvait plus de l’entendre cogiter à haute voix pour déterminer les classements des poules et spéculer sur les rencontres des tours suivants.
Schult en tout cas est contente comme ça: «Je ne suis pas obligée de faire attention à quelqu’un et j’aime bien avoir ma tranquillité».
Des œufs et du lait
Si Michael Fuchs, l’entraîneur des gardiennes, voit en elle «une forte personnalité avec une volonté de fer», ses coéquipières en parlent avec respect. «C’est un personnage important de l’équipe, assure Lina Magull, sur qui nous pouvons complètement nous reposer. C’est un caractère particulier, mais c’est bien. Elle ne simule pas. Elle aime bien parfois jouer la donneuse de leçons, mais elle a souvent raison, parce qu’elle sait beaucoup de choses.»
«J’ai toujours une opinion quand on parle tactique, parfois je passe un peu pour la “Madame-je-sais-tout”», reconnaît cette bavarde impénitente, forte de 63 sélections. Cette expérience, la Mannschaft a pourtant failli ne pas en profiter au Mondial. Frappée par la rougeole cet hiver, Schult est restée clouée au lit pendant des jours, a perdu du poids, et a souffert d’infections annexes, du foie et des gencives. «Je n’avais jamais été aussi mal de toute ma vie», a-t-elle avoué.
Mais la gardienne, qui arrive souvent aux rassemblements en apportant des œufs et du lait de la ferme familiale, est une force de la nature. «Je sais utiliser une tronçonneuse, je sais couper du bois, je suis plutôt costaud», dit-elle en évoquant son enfance campagnarde.
Lorsqu’elle a repris la compétition en mars avec son club de Wolfsburg, elle avait perdu son niveau. En avril, elle a commis deux gaffes grossières qui ont coûté deux buts à l’Allemagne en match de préparation contre le Japon (2-2). Et en mai, elle a été de nouveau arrêtée par des problèmes à une épaule, au point que sa participation au Mondial s’est décidée à la dernière minute.

Interview explosive

Mais en quatre matches en France, Schult a pour l’instant donné raison à sa devancière, championne du monde 2007, Nadine Angerer: «Almuth est une gardienne de classe mondiale. Lorsqu’elle garde les pieds sur terre et se concentre, il n’y en a aucune meilleure qu’elle. Elle est la plus complète et donc la meilleure gardienne du monde.»
Angerer sait de quoi elle parle. Lors du tournoi 2007 en Chine, elle a gardé son but inviolé durant toute la compétition! Évidemment, on pose souvent à Schult la question de savoir si elle peut rééditer l’exploit de son aînée. «Je pense que c’est impossible, coupe-t-elle, maintenant il y a sept matches dans un Mondial, à l’époque il y en avait six. Et nous avons encore de gros morceaux à affronter.»
Hors des stades, Schult ne laisse pas non plus sa langue dans sa poche. Fin avril, elle s’est fait remarquer par une interview explosive où elle fustigeait le manque de considération de la Fédération allemande pour le foot féminin: «Comment voulez-vous que nous démontions les préjugés à l’extérieur, s’il faut lutter contre eux à l’intérieur même de notre fédération?», s’était-elle emportée. Il lui reste trois matches pour convaincre ces messieurs de modifier leur regard sur les footballeuses.
dna
Contenu sponsorisé


Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande   Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande I_icon_minitime

 

Frauen Nationalmannschaft-Equipe Nationale Allemande

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: L'actualité européenne et mondiale-