Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Mehdi Kirch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 48443
Age : 72
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Mehdi Kirch  Empty

Mehdi Kirch  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Mehdi Kirch    Mehdi Kirch  I_icon_minitimeMar 20 Aoû 2019 - 11:54

Banco pour Mehdi Kirch au Luxembourg

Mehdi Kirch  Mehdi-10

Parti du Racing en 2010 juste avant le dépôt de bilan du club, Mehdi Kirch a trouvé son bonheur au pays des banques. À 29 ans, le latéral gauche strasbourgeois pourrait découvrir l’Europe avec le F91 Dudelange.

Dans ses jeunes années, après avoir quitté Souffelweyersheim pour le Racing, Mehdi Kirch a (presque) tout connu. Et plutôt des faux rebonds, lui qui placardait des posters de Zinedine Zidane dans sa chambre, dévorant, tout en les décortiquant, ses vidéos.
« J’ai fait mon parcours avec un scénario qui m’a été imposé »
Le milieu offensif se reconvertira en latéral gauche, puisque les yeux de Claude Fichaux, « un super formateur », en avaient décidé ainsi.
« J’ai fait mon parcours avec un scénario qui m’a été imposé plus que choisi. Comme tous ceux que je fréquentais au centre de formation, je rêvais de Ligue des champions, du maillot du PSG », dit le Strasbourgeois avec bonne humeur.
Lui s’était retrouvé au SC Schiltigheim, pas loin des projecteurs de la Meinau, mais si loin de ses rêves. Il en était parti frustré pour la Belgique et le fameux autant que fumeux club de Bleid (D3).
« Je vivais dans un château avec les autres Français du groupe, dans des chambres immenses, explique-t-il. On a été payé deux mois, puis plus rien les huit suivants. Et plus de chauffage. »

« Je me demandais où je mettais les pieds »

Il ne garde aucune rancune de cette époque, avec ces investisseurs – « des rigolos » – rectifie Mehdi Kirch, venus de Strasbourg pour la plupart.
« Cette aventure m’a fait découvrir les Belges, leur gentillesse et leur générosité, de belles personnes, magiques même. Les gens du village nous apportaient à manger, nous réconfortaient. En plus, Lionel Charbonnier était venu à notre secours, se battre avec nous. »
Sollicité par d’autres clubs belges, il préférera prudemment le Luxembourg en suivant les conseils de Jeff Strasser. Il signera au CS Fola Esch, y restera sept saisons.
Le temps de faire la connaissance de Mustapha Hadji, de Gérard Lopez, le président parti depuis au LOSC, de remporter deux championnats, de disputer une finale de la Coupe du Luxembourg, ou d’inquiéter le Dinamo Zagreb en tour préliminaire de la Ligue des champions.
« Quand j’ai rejoint ce pays, je me demandais où je mettais les pieds sportivement, je me suis vite aperçu que le football y évoluait bien. Les clubs sont très structurés. Un joueur d’expérience gagne entre cinq et dix mille euros par mois. »
Cet été, il a signé au F91 Dudelange, le PSG du Luxembourg, sans traîner les pieds. « Le sponsor principal de Fola quittait le club et mes dirigeants m’ont dit que mon contrat ne pourrait plus être prolongé. Alors, j’ai dit oui à Dudelange. »
Et Mehdi Kirch a eu raison, même si le groupe du Belge Émilio Ferrera « est constitué de trente-sept joueurs », dont Hearvin Djetou.
Après s’être fait éliminer par La Valette en tour préliminaire de la Ligue des champions, le club luxembourgeois a franchi les deux premiers de la Ligue Europa.
Les Albanais de Shkendiva Tetovo (1-1, 2-0), puis les Estoniens de Kalju Nömme (3-1, 1-0) ont été passés à la moulinette. « On a désormais toutes nos chances face à Ararat Erevan, ce sera du 50-50. »
Après, ce serait la vraie Coupe d’Europe, la phase de poules. Le F91 Dudelange avait été le premier club luxembourgeois à l’atteindre la saison passée, il est à deux rencontres de rééditer cet exploit.
« Pour moi, ce serait un rêve », reprend celui qui a vite gagné sa place sur le terrain avant d’éclater de rire.
« Je pourrais enfin taquiner mes amis Alexis Peuget et Billy Ketkeophomphone. Ils ont joué en Ligue 1, mais jamais en Coupe d’Europe. »

Il rêve de retrouver le stade la Meinau

L’histoire serait belle, tous les faux rebonds de son parcours aplanis. Finalement, Mehdi Kirch s’est épanoui au Luxembourg.
« Je mène une belle vie, même si je préférerais jouer devant un public plus nombreux. C’est un petit pays, alors on évolue devant un petit millier de spectateurs. »
Il rêve secrètement des travées de la Meinau, d’y jouer enfin. « Ce serait incroyable de retrouver le Racing en phase de poules, mon rêve s’accomplirait enfin. »
Et ses yeux, forcément un peu rougis par l’émotion, pourraient enfin prendre la lumière dont il rêvait gamin. Mehdi Kirch, le Strasbourgeois, serait de retour à la maison. Enfin.
dna
 

Mehdi Kirch

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Staff et joueurs du Racing :: Anciens joueurs-