Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -14%
Apple MacBook Air (2020) 13,3″ au meilleur prix
Voir le deal
974 €

Partagez
 

 l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 57090
Date d'inscription : 25/11/2012

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 12 Aoû 2018 - 21:58

Biesheim veut bisser
Comblée la saison dernière par ses parcours tant en championnat qu’en Coupe de France, l’ASC Biesheim entend bien confirmer en 2018-2019. Une tâche que devra mener à bien un groupe quasiment inchangé.
On prend les mêmes. Et on recommence ? Pour sûr, l’ASC Biesheim signerait tout de suite. C’est que le club rhénan a encore en bouche toutes les saveurs de la cuvée 2017-2018. Son meilleur millésime depuis qu’il a retrouvé le championnat de France en 2014.
La montée en National 2 ne s’est dérobée qu’à l’antépénultième journée, lors d’un choc perdu sur le terrain du futur champion, Haguenau (2-3). Et l’aventure en Coupe de France s’est terminée en 16es de finale, contre Grenoble, à une séance de tirs au but d’un historique 8e de finale contre le Racing… Vu comme ça, cela va être difficile de faire mieux.

« Être ambitieux sans être prétentieux »

« On sort d’une saison si satisfaisante…, reconnaît l’entraîneur Hervé Milazzo qui a rempilé sur le banc tout comme son staff. On doit s’appuyer mais pas se reposer dessus. » Pour continuer à grandir, Biesheim a fait confiance au même groupe qui a accroché la 2e place en N3 la saison passée. Seuls trois départs (Kelindienst, Laufenburger, Charoy) et deux arrivées (Gisselbrecht, Bouaicha) sont à noter. Pour le moment du moins car l’ASCB n’exclut pas de se renforcer si l’opportunité d’apporter une réelle plus-value à l’effectif se présente.
Et puis la politique sur les bords du Giessen est de faire confiance aux jeunes qui gravissent naturellement les échelons. Demir (défenseur central), Hassany (milieu) et Tuygun (gardien) ont donc été promus.
« On a quand même pris du recul pour savoir si on pouvait chercher plus haut avec ce groupe, si je pouvais amener les joueurs à se surpasser sans tomber dans la routine ni une certaine complaisance. On avait envie de travailler dans la continuité. J’assume complètement, poursuit le coach. Et puis on a confiance dans notre formation, dans le travail des éducateurs. Il y a des jeunes qui ont du potentiel. »
« On a cultivé cet esprit de groupe. Le club a fait un effort pour que tout le monde soit concerné. Il règne une super ambiance, affirme le président Marc Nagor après un stage à Illhaeusern particulièrement réussi. Sans être prétentieux ou chauvin, on est un club où il fait bon vivre. On est soutenu. Je suis confiant pour la suite. »
La suite, ce sera déjà de confirmer le renouveau en championnat. Désormais, les Rhénans aimeraient viser autre chose qu’un simple maintien. « Être ambitieux sans être prétentieux », résume Hervé Milazzo. Ce qui signifie ancrer durablement l’ASCB dans la première partie de tableau du N3. Ce qui ne sera pas une mince affaire dans une poule qui rassemble trois centres de formation, deux relégués et des équipes rompues aux joutes du National 3.

Nouveau flirt avec la Coupe de France ?

D’autant plus que les Haut-Rhinois seront plus attendus désormais. Terminé l’effet de surprise. La philosophie de jeu, celle de faire vivre un maximum le ballon, restera inchangée. Mais le staff a travaillé plusieurs systèmes, tant pour continuer à progresser que pour chercher à surprendre les futurs adversaires. « On doit être confiant mais aussi démontrer la même envie. Sans humilité, on prendra de belles gifles », assène Milazzo.
À Biesheim, on espère avoir franchi un cap. Et à l’orée d’une sixième saison au cinquième échelon, on n’a pas la peur du vide. Bien au contraire. Le président fourmille d’idées pour continuer à pérenniser une entité qui fêtera ses 50 ans en septembre (voir chiffre). Entre club d’affaires, sections futsal et beach soccer, formation et club-house.
« Notre campagne de matches amicaux a été intéressante (deux victoires et deux défaites). On connaît notre niveau. J’y crois, en toute modestie, expose Marc Nagor qui ne serait pas contre refaire parler de l’ASCB en Coupe. On aimerait refaire rêver les gens comme face à Grenoble. Ce parcours, on ne s’y attendait pas. Et après l’avoir fortement désiré, on aimerait revivre de telles émotions. Et pourquoi ne pas affronter une Ligue 1. »
D’ici les 32es de finale de la Coupe de France, début janvier, il y aura bien d’autres échéances pour des Rhénans qui regardent tous vers le haut. Sans être pris de vertige. Un bon moyen d’atteindre à nouveau les sommets.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeJeu 30 Aoû 2018 - 3:58

3eme journée

Biesheim – Vauban (0-2) Vauban était meilleur
Hier soir, Vauban est allé s’imposer à Biesheim.
Les rencontres disputées en semaine sont toujours difficiles à juger. Celle-ci ne déroge pas à la règle. Force est de reconnaître que les Pierrots Vauban ont donné du fil à retordre à des Biesheimois qui ne s’attendaient pas à être bousculés de la sorte.
Dans une partie où les espaces se font rares, il faut attendre la demi-heure de jeu pour assister à une action digne du National 3. Vauban s’est évertué à passer par les côtés mais a eu du mal dans la réalisation du dernier geste.
Avec une demi-douzaine de situations, les coéquipiers de Salhi auraient dû prendre les devants. On se demande encore comment Djafaar a pu perdre son face-à-face avec Kehi, qui a su rester longtemps debout (34e ). La fin de cette première période est emballante, à l’image de ce coup franc de Miliani frappé fort devant le but. Malheureusement pour les Haut-Rhinois, la tête de Zine écarte le danger (45+1e ).

Trop imprécis, Biesheim

n’y arrive pas

Alors que Biesheim est mieux dans son assiette au retour des vestiaires, les Rhénans se font punir. Un milieu de terrain visiteur lance Karim Bellahcène dans la profondeur, lequel s’en va tranquillement tromper Kehi (0-1, 54e ). Les hommes d’Hervé Milazzo perdent trop de ballons dans la zone de construction et sont en souffrance. Kekambus sert Cherief dont le tir frôle le montant de Kehi (62e ). Le dernier rempart local s’interpose ensuite sur une frappe de Zine (63e ). Cherief pense bien donner une avance confortable aux siens mais Kehi se détend superbement le long de sa lucarne (68e ).
Son vis-à-vis Rempp n’est pas maladroit non plus et s’envole sous sa barre pour détourner le tir d’Efondja (72e ). Biesheim pousse et Efondja est tout proche de marquer mais son retourné frôle le montant de Rempp (80e ). En face, Kekambus tente lui aussi sa chance mais ne cadre pas (83e ).
En toute fin de match, Onwuzurumba s’en va finalement marquer le but du break pour établir le score final (0-2, 90e +4).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeJeu 30 Aoû 2018 - 6:21

Un CV PRO d'expérience a dit oui (off.)
Il s'agit clairement d'une bonne pioche en perspective pour Biesheim. En ce milieu de semaine, le pensionnaire de National 3 a rendu officielle la signature de Yohan Dufour. 
 Le milieu de terrain de 29 ans, membre du Service PRO Foot-National, a connu le National avec Epinal, la D2 belge ainsi que le National 2 avec son dernier club en date, Raon-L'Etape. 
 Foot National
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 9 Sep 2018 - 7:17

 5eme journée
Matchs  National 3 Grand Est
Samedi le 8/09/2018
 Troyes  4 - 0    Biesheim
  Biesheim trop généreux

La réserve troyenne, qui courait après une première victoire après quatre matches nuls consécutifs, a profité des largesses défensives de Biesheim pour s’offrir un succès sans appel (4-0).

Pour les Alsaciens, c’était la soupe à la grimace au coup de sifflet final : « La première mi-temps a été équilibrée, mais le premier but nous fait mal », soupirait l’entraîneur Hervé Milazzo au coup de sifflet final.

Surtout que Kaye, auteur du premier but sur un ballon dans la profondeur, en ajoutait un second, deux minutes plus tard. Cette fois, d’une tête plongeante, à la réception d’un centre (2-0, 37e ).

Dur à encaisser pour Biesheim qui avait fait jeu égal, et aurait pu ouvrir le score sur un centre de J. Jacquat mal maîtrisé, si bien que Efonda ne pouvait le convertir en but (33e ).
« On se fait transpercer trop facilement »

Avant la pause, ce même Jacquat, parti à la limite du hors-jeu, réussissait à tromper le gardien local, Jay, mais, revenu en catastrophe, Merah écartait le danger sur sa ligne (43e ).

La dernière sueur froide pour l’Estac qui allait complètement dominer le second acte, et ajouter deux buts en profitant des brèches laissées par un adversaire trop joueur.

« C’était à sens unique, pestait le technicien alsacien. On ne peut pas se permettre de laisser autant d’espaces face à des attaquants rapides. On se fait transpercer bien trop facilement. On a vu notre incapacité défensive. »

Une troisième défaite consécutive qui appelle une réaction. « Oui, on est dans une mauvaise spirale, concède le coach. Il y a beaucoup de choses à remettre en place. Mais il faut aussi rester calme. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 23 Sep 2018 - 3:58

6eme journée

Matchs de National 3 Grand Est
Biesheim  2 - 3    Sarre-Union

Sarre-Union gâche la fête
Les Rhénans pensaient avoir fait le plus dur en prenant les devants au score mais Sarre-Union, au prix d’une volonté collective jamais démentie, les a punis dans le temps additionnel.

Entre une formation locale qui a sérieusement plombé son entame de parcours avec trois défaites de rang et une autre qui surfe sur la vague de l’invincibilité, les débats démarrent sur un mode mineur. À croire que la véritable ambiance de fête, liée au 50e anniversaire du club, n’arrive guère à subjuguer les 22 acteurs.
Mais ce sont bien les locaux qui se montrent les plus incisifs quand Dardouri (26e ) met Guillaume Jacquat sur orbite qui finalement ne trouve que les gants de Deschateaux.
Le soufflé retombe bien vite, les Rhénans, souvent sur le reculoir, concédant de nombreux coups francs sur lesquels les visiteurs se montrent de piètres exécutants.
La reprise va heureusement s’effectuer sur un ton aux antipodes de l’acte initial. Brahmia (48e ) sur un nouveau corner de son capitaine Zerbini débloque ainsi le compteur sur une magnifique reprise de volée qui laisse Kehi pantois.
Les joueurs d’Hervé Milazzo se rebiffent quand Dufour (50e ) à bout portant bute sur un avisé Dechateaux. Mais le dernier venu dans la maison rhénane persiste et signe… l’égalisation, deux tours de sablier plus tard. Il bonifie ainsi la percée d’Efondja en reprenant, en véritable renard de surface un premier renvoi de Dechateaux.
À présent très à l’aise sur l’aire de jeu, les recevants monopolisent la balle et Efondja double le score (70e ), posté au second poteau, en reprenant le service millimétré de Bischoff.

Inversion de tendance

Une avance qui ne doit rien au hasard mais les visiteurs sont loin d’abdiquer, à l’image de leur entraîneur, Stéphane Léoni, qui n’a de cesse de pousser ses gars vers l’avant.
Une option payante alimentée par un esprit de corps de tous les instants en cette fin de rencontre palpitante. Barthélemy (82e ) ajuste victorieusement Kehi après une première tentative de Brahmia.
Puis Groune, dans le money time (90e +3), trace une ligne de près de 30 mètres pour lober victorieusement un Kehi totalement impuissant sur le coup. Après cette fin de rencontre cruelle pour les Rhénans, la fête allait battre son plein. Pas sûr que tous les ingrédients aient été réunis. Sans doute quelques habits de lumières étaient-ils restés aux vestiaires…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 7 Oct 2018 - 6:24

7eme journée
Matchs de National 3 Grand Est
BIESHEIM 1
THAON-LES-VOSGES 2

De mal en pis
Malgré un match honnête, Biesheim a concédé un cinquième revers d’affilée, hier, contre le leader Thaon-les-Vosges. Les Alsaciens sont plus que jamais lanterne rouge.
Et ça continue encore et encore. Et on espère, que contrairement à la chanson de Francis Cabrel, ce n’est pas que le début. Mais hier, à domicile, Biesheim a concédé sa cinquième défaite de rang en championnat face à Thaon-les-Vosges. Et pourtant, il n’y avait pas un monde entre le leader et la lanterne rouge de National 3. Simplement du réalisme d’un côté. Le mauvais pour l’ASCB.
Quand vous avez la tête dans le seau, vous avez l’impression que rien ne vous sourit. Et c’est ce qu’ont ressenti les Alsaciens au cours d’une première période qui s’est terminée aussi mal qu’elle avait commencé. Au printemps, quand tout voulait sourire, la réussite avait escorté les hommes de Hervé Milazzo. Aujourd’hui, les poteaux ne sont plus d’aucune aide et les approximations défensives sont punies immédiatement.
« On paie cash nos erreurs. Le premier but part d’un centre en notre faveur et, sur le deuxième, on veut relancer au lieu de mettre en touche. C’est un peu le lot des équipes qui doutent, a souligné le coach haut-rhinois au coup de sifflet final. On a des carences. Cette première période est symbolique de ce qui nous arrive depuis le début de la saison. »
À savoir une équipe capable d’avoir la maîtrise du ballon mais beaucoup trop fragile sans.
Sur la première contre-attaque vosgienne de la partie, Samba a été à la conclusion d’un mouvement limpide, profitant de l’aide du montant gauche pour ouvrir le score (0-1, 3e ). Et alors qu’il ne restait plus qu’une poignée de secondes avant la pause, l’hésitation de Grosperrin à dégager en touche – Sow était alors au sol – a profité à ce même Samba tout heureux de redonner l’avantage au promu (1-2, 45e +1).
Entre les deux, le jeu s’était essentiellement concentré devant le but visiteur, signe que les Rhénans ne voulaient pas lâcher aussi facilement. Mais aux bonnes intentions n’a pas répondu l’efficacité. Sow, aussi généreux qu’approximatif, a pourtant égalisé d’une tête plongeante (1-1, 29e ) mais cela n’a pas suffi à changer le cours de la rencontre.
« S’en sortir tous ensemble »
Les Orange ne se sont pas résignés et ont cherché jusqu’au bout d’une seconde période bien plus brouillonne et musclée (cinq cartons jaunes) à prendre au moins un point. L’énergie n’a pas suffi. Et la chance ne leur a pas souri non plus lorsque le coup franc lointain de Fuchs a touché un poteau bien moins accommodant qu’en début de match (86e ).
Parfaitement en place, solide dans les duels aériens, Thaon a été tout l’inverse d’une équipe de Biesheim dont la défense a semblé sur le fil du rasoir à chaque accélération lorraine. Avec, au bout, une cinquième défaite en sept matches qui fait mal à la tête.
« On doit se sortir tous ensemble de la mouise, a lancé un Hervé Milazzo à la mine grise. Touché, oui, abattu, non, comme les joueurs je l’espère. Thaon est une équipe talentueuse mais elle a eu 100 % de réussite. Nous, c’est le processus inverse. »
Et cela fait trop longtemps que ça dure…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeSam 3 Nov 2018 - 23:30

National 3 -

Biesheim – Épernay (3-1)

Biesheim assure l’essentiel
À défaut de “football Champagne”, les Rhénans, déterminés et opiniâtres, ont rassuré face à une formation champenoise trop friable défensivement.
Toujours bredouille à domicile mais ayant retrouvé un peu de confiance après la dernière victoire acquise, certes dans la douleur à Saint-Louis (0-1), le club rhénan n’avait pas droit à l’erreur, hier soir, contre le dernier de la classe.
Aussi, si l’objectif des Haut-Rhinois demeure une cause commune, le déblocage très rapide du compteur s’avère bien une affaire de famille. Le temps pour Julien Jacquat (5e ) de trouver au bout de son centre son frère Guillaume, qui n’a plus qu’à bonifier l’offrande.
Mais très vite, comme si souvent cette saison, les Rhénans font preuve d’errements comme quand Descotes (11e ), au sein d’une défense aux abonnés absents, rate l’immanquable, le ballon, sur son tir à bout portant, étant renvoyé par le dessous de la transversale.

Les frères Jacquat efficaces

Un avertissement sans frais pour Wagner et les siens, qui montrent de la répartie en augmentant ensuite la marque par Julien Jacquat (19e ). La marque de fabrique, à savoir la vitesse de course du numéro 11 local, sur le service de Dufour, met au supplice la défense visiteuse qui rompt une seconde fois. Dommage ensuite que le jeune espoir, claqué, quitte prématurément les siens la mort dans l’âme (22e ).
En face, on fait le dos rond, attendant des temps meilleurs. Les nombreux coups francs de Perrin ne changent guère la donne, même si sur l’un d’eux, Blachon manque de peu le cadre (34e ). Fournier, quant à lui, juste avant la pause, voit son ballon renvoyé au sein d’un gros cafouillage (44e ).
Les locaux entament la reprise sur le reculoir sans que les visiteurs, en déséquilibre permanent et manquant de cartouches dans le barillet, tirent des dividendes de ce coup de mou de la formation d’Hervé Milazzo. Mais ce dernier, en véritable acteur sur le bord de la touche, trouve les mots pour défier un flanc adverse qui va à nouveau se lézarder.
Efondja en est la fois l’inspirateur et le réalisateur quand, dans un premier temps, son lob rate la cible de Husson (54e ), puis quand il fait fructifier le service de Dufour sur une mauvaise transmission du portier champenois.
Même sonnés, les visiteurs se démènent encore, notamment par Perrin (66e ), qui voit Kehi détendre ses phalanges (66e ) ou quand le précieux Finance sauve sur la ligne la mise à son portier (75e ).
Derbal finit bien par sauver, justement, l’honneur du camp sparnacien, (89e ), qui tout au long des débats a affiché bien trop de manques défensifs pour espérer mieux. Pour le club rhénan, cette victoire pourrait bien annoncer le vrai départ avec, comme complice, Dame Coupe qui veille toujours.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 20 Jan 2019 - 7:44

national 3 -

Agglomération troyenne -Biesheim (2-1)

Kehi a fini par céder
Ce fut un formidable match dans le match. Le numéro 10 du FCAT, Mazrek face au gardien de but de Biesheim, Kehi. Longtemps le portier adversaire a mis en échec le jeune U19 troyen. Une première fois sur un tir enroulé du droit (10e ). Puis, à la sortie d’un bel enchaînement, Kehi boxait le cuir en corner (23e ). En seconde période (53e ), l’envolée du gardien était splendide pour dégager une frappe puissante de ce même Mazrek qui semblait finir sous la barre transversale. Dans la continuité de l’action, Daval tapait le bas du poteau d’un coup de tête en déséquilibre.

Biesheim craque à 2 minutes de la fin

Il aurait pu y avoir un nouveau duel Mazrek-Kehi à la 67e minute : le numéro 10 troyen, en position idéale pour frapper à une dizaine de mètres du but était contré de manière très litigieuse par Dardouri, sans que l’arbitre ne mette le sifflet à la bouche ! C’est finalement dans les cinq dernières minutes que l’excellent gardien visiteur finissait pas céder. À peine entré en jeu à la place d’un Dramé effacé, Babo servait de relais à ce diable de Mazrek, d’une aisance technique stupéfiante. Et cette fois, du gauche, en angle fermé, son tir tendu sous la barre ne laissait aucune chance (88e ).
La délivrance pour un promu qui avait copieusement dominé la seconde période et aurait déjà dû faire la différence si Daval n’avait pas manqué la cible à bout portant (46e ).

Rentrée efficace de Maigrot

Le premier acte avait été plus compliqué malgré l’ouverture du score précoce de ce même Daval, trouvé dans la profondeur par Lebrazi (11e ). Mais Biesheim avait réagi et profité du déchet technique des hommes de Montero pour égaliser sur un coup franc somptueux de Fuchs (21e ). À la pause, le score de parité était logique, mais la réaction troyenne au retour des vestiaires méritait qu’elle trouve une récompense. L’entrée en jeu du revenant Maigrot donnait encore plus d’épaisseur technique à un milieu de terrain qui maîtrisait son sujet.
Biesheim se procurait une seule occasion par son avant centre Efondja, maladroit sur le coup (54e ), et c’est le talent de Mazrek qui faisait la différence pour repousser Biesheim à cinq points dans ce match en retard qui permet aussi au FCAT de revenir à hauteur de l’Estac B avant un derby aubois (le 2 février ) qui ne manquera pas de piment. Pour Biesheim, la situation devient de plus en plus inquiétante. Les hommes d’Hervé Milazzo doivent réagir au plus vite.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 11 Fév 2019 - 7:44

National 3 Biesheim en voulait plus
Soucieuse de s’éloigner de la zone rouge, l’ASC Biesheim se devait de battre Raon-l’Étape qui la précédait d’un point au classement avant la partie.
Dans le football moderne, les entraîneurs n’ont de cesse de répéter à leurs joueurs qu’après avoir marqué, il faut être vigilant dans les cinq minutes qui suivent. Force est de reconnaître que les Biesheimois n’en ont pas tenu compte.
Après voir ouvert la marque sur une tête coupée au premier poteau par Finance devant le but de Schmittheissler (1-0, 16e ), les hommes d’Hervé Milazzo ont manqué de hargne. Ce qui a permis à Toure de tromper Kehi sur l’engagement (1-1, 17e )

Malgré une légère domination territoriale, grâce à la maîtrise technique de leur meneur Omar Hassidou, les Vosgiens ne parviennent pas à mettre en danger Kehi.
Et les visiteurs peuvent même remercier leur gardien… alsacien Corentin Schmittheissler, auteur d’une double parade sur une tête de Dufour, l’ancien Raonnais. Mais surtout sur la reprise de Mathieu Wagner au ras de son poteau (38e ).

Le destin va choisir son camp

Malgré de louables intentions, les approximations ne permettent pas de porter le danger devant le but adverse et rares sont les offensives à relever.
Un centre de Viana au cordeau pour Miliani aurait mérité meilleur sort, mais le milieu n’accroche pas le cadre (55e ).
À l’opposé, c’est Merbah qui est tout près de faire fructifier le centre de Toure (56e ).
Lorsque la réussite vous échappe, il est difficile de gagner. C’est tout d’abord Viana qui voit sa tête heurter la barre. Dufour pense marquer, mais Schmittheissler se détend bien (64e ).
Dans la foulée, Dufour est bousculé dans la surface. Il veut se faire justice lui-même, mais le portier remporte son duel en touchant la balle (65e ).
Ce même gardien doit encore s’employer sur une frappe de Fuchs (68e ).
Finalement, le destin va choisir son camp. Un coup franc de Miliani est repris au second poteau par Wagner (2-1, 77e ).
Biesheim va encore se faire peur, mais Gehin se heurte à Kehi (81e ) avant que Meyer ne sauve sur la ligne après cette tête de Ba (81e ).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 17 Mar 2019 - 4:18

national 3 - Biesheim – Troyes II (0-0) Au bout de l’ennui
Biesheim en a fait trop peu, hier, pour décrocher un cinquième succès consécutif à domicile dans ce championnat de N3.
La belle série de Biesheim à domicile, en championnat, s’est donc arrêtée hier à quatre victoires de rang.
L’ASCB en a fait bien trop peu pour espérer en ajouter une cinquième face à une jeune réserve troyenne qui l’avait corrigée dans l’Aube le 8 septembre dernier (4-0).
« Un match fermé »
La rencontre, qui n’a jamais atteint des sommets d’intensité, a été indigente par moments. Il faut, ici, souligner le manque de justesse, de rythme et d’engagement aussi, qui a fait énormément de tort aux hommes d’Hervé Milazzo. En face, sans être flamboyants, les Troyens ont simplement fait preuve de plus de rigueur ce qui leur a suffi pour avoir une plus grande emprise sur le jeu. Sans pour autant être vraiment dangereux.
« Quand tu joues face à la deuxième meilleure défense du championnat (15 buts encaissés), et que tu as déjà moins d’espace, ne pas être juste techniquement complique les choses, pouvait déplorer l’entraîneur haut-rhinois. C’était un match fermé à l’intérieur duquel on a su conserver notre maîtrise défensive. »
C’est vrai, il a quasiment fallu attendre la mi-temps pour voir l’ESTAC se créer une occasion digne de ce nom lorsque Kehi a claqué la tête de Djukic (45e +1). Auparavant, Abdallah (22e ) et Brahim, pourtant seul au deuxième poteau au moment de mettre sa tête (44e ), s’étaient montrés plus approximatifs. Mais toujours moins que des Rhénans incapables de ressortir proprement le ballon si ce n’est sur un contre conclu par une frappe trop écrasée de Fuchs (22e ). Malgré une envie supérieure en seconde période, Biesheim a continué à accumuler les erreurs. Dans un jour sans, les Haut-Rhinois ont au moins su préserver le point du nul. Pour être honnête, ils n’ont pas non plus été bousculés outre mesure par une formation auboise en manque d’inspiration offensive. Au bout de l’ennui, le match aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre mais ni Karamoko (90e +1), ni Efondja (90e +2) ne trouvaient le cadre depuis l’entrée de la surface. « Dans notre situation, je ne suis pas déçu de prendre un point. On connaît ce championnat où tout se joue à très peu de chose, rappelait Milazzo au coup de sifflet final. Contre de jeunes joueurs talentueux, c’est bien aussi de savoir ne pas perdre. »
Ce match nul, qui pour le coup porte parfaitement son nom, laisse Biesheim sous la menace de la zone rouge.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 12:19

Biesheim – Sarreguemines (1-1) Un nul de qualité
Au terme de débats d’un fort bon contenu, les deux formations se séparent logiquement dos à dos.

Remis dans le sens de la marche après le tournant réussi contre Saint-Louis (1-0), la formation rhénane, même très amoindrie hier, voulait confirmer l’embellie contre Sarreguemines. Une équipe qui n’a abdiqué qu’une seule fois lors des huit dernières rencontres. Mais les Haut-Rhinois tenaient à les contrarier pour toucher le maintien du bout des crampons.
Sarreguemines prouve d’ailleurs d’emblée ses bonnes dispositions actuelles en monopolisant la balle, les locaux, se contentant de subir les événements en faisant le dos rond.
Comme quand Mohammed déclenche la première salve (19e ) sous la forme d’un coup franc que Kehi maîtrise fermement. Ce dernier fait encore preuve d’autorité, cette fois-ci du pied (21e ) en déviant la frappe de Simpara.
Dans cette entame fort agréable, les Lorrains font preuve de maîtrise et seul Alves, trop court sur le centre de Dufour, inverse quelque peu la tendance (19e ). Kehi détend encore ses phalanges sur la frappe plein cadre de Lévy (28e ).

Les débats s’équilibrent

Avant la rentrée aux vestiaires, les coéquipiers de Wagner desserrent néanmoins l’étreinte quand le jeune espoir, Léandro Alves, est à deux doigts de conclure, mais ceux de Cappa, ferme sur ses appuis, ne sont pas de cet avis (40e ).
À la reprise, les joueurs d’Hervé Milazzo demeurent dans le sens de la marche à tel point qu’ils débloquent tout bonnement leur compteur. Dardouri, très en vue, élimine son garde du corps pour offrir, au bout de son service millimétré, le but à Dufour qui renoue avec l’efficacité.
À défaut de séduire, Biesheim vient bien de sévir, punissant des visiteurs en manque d’arguments. Comme encore à l’heure de jeu quand Simpara récupère une mauvaise transmission locale. Mais il préfère donner à M’Barki, en position de hors-jeu, alors que le but de Kehi est grand ouvert.
Mais les “Faïenciers”, guère ébranlés, reviennent logiquement dans la partie par Metin qui met à profit un ballon que la défense locale tarde à dégager sur le coup franc de Guerrerio (71e ).
Les débats s’équilibrent ensuite entre des acteurs qui auront fait preuve d’une belle débauche d’énergie, mais qui, à bout de souffle, ne trouveront plus la faille.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 5 Mai 2019 - 8:26

Biesheim – Amnéville (4-1) Le grand pas de Biesheim
Sur une pente ascendante, Biesheim avait à cœur de poursuivre son excellente dynamique. Rarement mis en difficulté, les Biesheimois ouvrent la marque par Mathieu Wagner qui ,d’une reprise de volée de 25m légèrement déviée, trompe Sidi Atmane (1-0, 24e ).
Quoi de mieux pour enfoncer l’adversaire que de doubler la mise dans la foulée ? Fuchs obtient et transforme un coup franc au 20m qui trouve la lucarne du portier d’Amnéville (2-0, 26e ). La troupe d’Hervé Milazzo connaît néanmoins un relâchement dont profite Di Rosa pour réduire la marque (2-1, 32e ). Les Rhénans restent maîtres du jeu et sont pressants sur la cage adverse. Séduisante, l’ASCB reprend le large sur une action en deux temps. Dardouri trouve Miliani dont le centre-tir revient sur le Guebwillerois qui conclut (3-1, 45e ).
«Pas sorti d’affaire»
Sur corner, après le repos, Fuchs dépose le cuir sur Dufour qui marque à son tour (4-1, 63e ). Il n’y a plus guère de doute d’autant que Biesheim continue de maîtriser son sujet et que Kamal envoie sur la transversale un penalty accordé par M. Djedid (76e ).
Pour Hervé Milazzo le succès est important et logique : « On a fait une bonne prestation avec des phases de jeu de bonne facture. Nous n’avons jamais eu peur. Le mérite revient aux joueurs qui ont été à la hauteur de l’événement. Dommage qu’avec ce succès, on ne soit pas sorti d’affaire. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 26 Mai 2019 - 11:46

national 3 - Biesheim – Agglo. Troyenne (0-0) Biesheim fait le métier
En obtenant le nul, hier, face au FC Agglo. Troyenne, Biesheim a validé sans frayeur son maintien en National 3.
Il aurait fallu un improbable concours de circonstances pour que Biesheim soit relégué en R1 à l’issue de la dernière journée de National 3. On ne s’est jamais rapproché de ce cas de figure. Mais l’ASCB a mis du sien pour que sa rencontre face au FC Agglo. Troyenne reste indécise jusqu’au bout.
Alves a été le premier à se signaler mais ses frappes ont été successivement repoussées par Sancho (5e ) puis Richard sur sa ligne (18e ). Ce fut ensuite Efondja, en position idéale au cœur de la surface auboise, qui a manqué de lucidité au moment de bonifier des services d’Alves (15e ) et Fuchs (40e ). Ajoutez à cela une tête de Grosperrin pas assez appuyée (32e ) et un tir de Fuchs pas loin d’accrocher le cadre (45e ) et l’ASCB pouvait se sentir mal payée de ses efforts. Surtout que Kehi, dans le temps additionnel, avait des mots avec l’arbitre M. Pacheco qui l’expulsait pour son dernier match sur les bords de Giessen (45e +2).
« On doit se mettre à l’abri et on est victime d’une injustice, pestait après-coup l’entraîneur Hervé Milazzo qui a dû rasséréner ses joueurs à la mi-temps. C’était dans la continuité de notre saison bizarre. »
Si la situation n’avait pas été favorable sur les autres terrains de N3, Biesheim aurait pu regretter de se mettre ainsi tout seul dans la panade. Mais, finalement, c’est avec le métier de ceux qui ont souvent eu à lutter jusqu’au bout pour se maintenir que les Rhénans ont géré la seconde période. Les visiteurs ont mis un semblant de pression au retour des vestiaires mais Grosperrin s’est montré vigilant devant Lebrazi (53e ) et Bouchaleb pas assez précis de la tête (56e ).

« Les joueurs ont tout donné »

Pas avares d’efforts, les Alsaciens n’ont pas non plus eu à se dépouiller pour contrôler une rencontre disputée sur un faible rythme. Et avec même un peu plus d’efficacité, ce sont eux qui auraient pu arracher la décision. Mais Alves ne trouvait pas Efondja (66e ) et Jacquat voyait Sancho se détendre (87e ). Entre-temps, Mezriche s’était créé la meilleure situation des Troyens avec une frappe sur laquelle Luis pouvait remercier Jacquat (85e ).
Finalement, ce match nul, qui étire à neuf rencontres la série d’invincibilité des Rhénans à domicile (6V, 3N), a ravi tout le monde.
« On a beaucoup subi en seconde période mais on n’a pas concédé beaucoup d’occasions. Les joueurs ont tout donné et ils ont été fidèles à leur état d’esprit. Même durant notre passe difficile et nos cinq défaites de suite (du 29 août au 6 octobre) qui nous ont plombés, ils n’ont pas lâché », a apprécié Milazzo, soulagé que cette saison éreintante se termine sans dommage.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeVen 21 Juin 2019 - 5:50

National 3 : trois recrues supplémentaires à l’ASCB Karim, Ruiz et Reppert, un trio haguenovien à Biesheim
Le défenseur Mohamed Karim (25 ans le 29 juin), le milieu offensif Guillaume Ruiz (22 ans) et l’attaquant Alain Reppert (24 ans) se sont engagés en faveur de l’ASC Biesheim. Les trois évoluaient à Haguenau, en National 2, lors de la saison écoulée.
Maintenue de justesse en N3, l’ASCB a tiré les enseignements de l’exercice qui vient de s’achever. Pénalisée par plusieurs blessures longue durée – « notamment celles des frères Jacquat (Guillaume et Julien) et de Yoann Grosperrin », souligne le néo-président Vincent Schmitt –, l’équipe biesheimoise a souffert d’un manque de concurrence en interne. « On fait le taf, mais personne ne nous pousse à être encore meilleurs, chacun à notre poste », avait regretté récemment le capitaine Mathieu Wagner.
Pour ne pas rencontrer à nouveau ce problème, le club rhénan a décidé de remplumer son effectif. Après avoir enrôlé le gardien Guillaume Cappa (25 ans), arrivé en provenance de Sarreguemines (voir DNA du 13 juin) , il s’est attaché les services de Mohamed Karim, Guillaume Ruiz et Alain Reppert. Soucieux de « renforcer chaque ligne », Vincent Schmitt et son entraîneur Hervé Milazzo touchent au but. Ils ont formulé une proposition à « un milieu défensif de N3 », dont la « réponse » serait imminente. Le recrutement biesheimois est donc quasiment bouclé. Zoom sur les trois dernières recrues.

1. Mohamed Karim, l’enfant du pays

Le défenseur (1,85m), qui soufflera sa 25e bougie le 29 juin, est un « ancien de la maison colmarienne », précise d’emblée Vincent Schmitt. Ce rappel a son importance : en signant à Biesheim, l’ex-joueur des SRC (25 matches de National lors de la saison 2015-2016 sous les ordres de Didier Ollé-Nicolle) s’est offert la possibilité d’évoluer à une petite vingtaine de kilomètres de la préfecture du Haut-Rhin, où il est né. Son acclimatation ne devrait pas poser le moindre souci.
A Haguenau ces deux dernières années (en N3 puis en N2), Mohamed Karim « était un titulaire indiscutable », note Vincent Schmitt. « Il avait envie d’un nouveau challenge et notre projet l’a intéressé. »

2. Guillaume Ruiz, la touche technique

Le milieu offensif (22 ans, 1,74m) s’est glissé 17 fois – en 23 apparitions – dans le onze de départ haguenovien lors de l’exercice écoulé. Il a inscrit deux buts et délivré sept passes décisives pour sa première expérience dans la quatrième division française.
Mais l’impact du gaucher ne se mesure pas seulement à l’aune des chiffres, si l’on en croit les propos de Vincent Schmitt. « Sur le terrain, il apporte de la technique et de la vivacité », insiste le président.
Guillaume Ruiz a fait ses gammes au centre de formation du Racing Club de Strasbourg (2015-2017), entre autres, avant de monter en régime du côté de Sarreguemines durant la saison 2017-2018 (3 buts et 6 passes décisives en 28 rencontres, dont 22 comme titulaire).

3. Alain Reppert, le buteur revanchard

Comme le signale Vincent Schmitt, l’attaquant de 24 ans s’était révélé « il y a deux ans, en inscrivant 14 buts en N3 » sous le maillot de la réserve du Racing. Il a même goûté au National avec Pau, entre août et décembre 2018 (12 matches, dont neuf en qualité de remplaçant), mais sa courte expérience dans le Béarn l’a laissé sur sa faim. Il a finalement bouclé la saison à Haguenau, sans pour autant y retrouver toutes les sensations qui avaient fait de lui un poison pour les défenses, dans un passé pas si lointain.
Aux yeux du président biesheimois, Alain Reppert n’en demeure pas moins un redoutable « finisseur », complémentaire des deux autres attaquants de l’ASCB, David Efondja et Julien Jacquat. « Il veut se relancer. C’est un vrai battant, qui ne lâche jamais rien. D’ailleurs, Marc Nagor (l’ex-patron du club rhénan) le voulait déjà l’été dernier. »
Tout vient à point à qui sait attendre…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeJeu 18 Juil 2019 - 10:09

National 3 Grand Est : Le calendrier 2019/2020
Biesheim Calendrier Biesheim

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeSam 27 Juil 2019 - 8:36

Festival amateur de Riquewihr : Biesheim – FC Mulhouse (3-2) Biesheim s’offre le FCM
La logique hiérarchique a été mise à mal, hier à Riquewihr, où les Rhénans de l’ASC Biesheim, pensionnaires de N3, ont dominé en amical le FC Mulhouse, promu en N2 (3-2).

Après deux succès face au Racing Besançon puis au Besançon Football, le FCM a connu le premier revers de sa préparation, hier soir face à Biesheim, dans le cadre du Festival du football amateur de Riquewihr. Un léger accroc qui ne prête ni à conséquence ni aux conclusions hâtives, mais qui démontre au moins aux Mulhousiens, privés hier de leur gardien Issa N’Doye et de leur milieu récupérateur Adam Shaïek, que du travail reste à accomplir d’ici l’ouverture du championnat de National 2.
« Tout n’a pas été parfait, mais je suis néanmoins satisfait de ce que j’ai vu durant soixante-quinze minutes. Avant le dernier quart d’heure, j’ai senti une équipe qui contrôlait et qui mettait de bonnes choses en place. C’est ce que je veux retenir. En fin de match, des jeunes ont eu un peu de temps de jeu et le match s’est débridé », résumait le coach Éric Descombes, davantage contrarié par la sortie sur blessure de son nouvel attaquant Brahmia en première période.
Si l’entraîneur mulhousien ne montrait aucun signe d’inquiétude, son homologue biesheimois Hervé Milazzo ne versait pas davantage dans l’autosatisfaction, 72 heures seulement après avoir battu l’ASIM (5-1).
Tout juste se réjouissait-il du bon fonctionnement d’un nouveau schéma tactique au cours du premier acte (4-4-2 en losange). « Ça, c’était pas mal pour une première. Par la suite, on a été mis en difficulté, on a manqué d’agressivité, mais on a su marquer ces deux buts en fin de match. Voilà, il faut continuer… »
La première période, disputée sous une chaleur accablante, offrait une opposition de style entre un FC Mulhouse soucieux avant tout de faire circuler le ballon et une formation biesheimoise au jeu plus direct, notamment sous l’impulsion de ses deux flèches offensives Reppert et Jacquat.
Les débats n’en restaient pas moins équilibrés, notamment au nombre des occasions, puisque les Mulhousiens Essomba (24e ) et Diawara (36e ) répondaient aux essais de Fuchs (11e ) et Julien Jacquat (29e ).

« Ça ne rapporte pas trois points, mais c’est intéressant »

Mais c’est Biesheim, pensionnaire de N3, qui allait le premier trouver la faille à la sortie d’un contre d’école, mené par Fuchs et conclu par Reppert, auteur d’un somptueux contrôle orienté de la poitrine avant d’ajuster Bonazo d’un subtil piqué (0-1, 41e ). Cet avantage n’allait pas durer.
Le FCM revenait au score sitôt le retour du vestiaire et une frappe en pivot d’Essomba (1-1, 50e ). Puis Soumah se chargeait de donner l’avantage au FCM trois minutes seulement après son entrée en jeu, tandis que Dardouri remettait tout ce petit monde à égalité à la 74e (2-2).
Mais dans cette seconde période hachée par les incessants changements et dénuée de véritable fil conducteur, c’est finalement Biesheim qui s’offrait la victoire à la 78e sur un maître coup franc signé Guillaume Jacquat (2-3). « Bon, ça ne rapporte pas trois points, mais c’est toujours intéressant », concluait Hervé Milazzo.
Le dernier match du Festival du football amateur de Riquewihr mettra aux prises le FR Haguenau au SA Épinal, deux clubs de National 2, cet après-midi à 17h30.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 26 Aoû 2019 - 7:41

National 3 | ASCB – FC Sarreguemines (3-2) Biesheim se reprend
Grâce à une seconde période plus aboutie et maîtrisée, les Rhénans ont réussi leurs débuts à domicile, après avoir perdu à la FAIG, face à une formation mosellane qui a perdu le fil de la rencontre vers l’heure de jeu.

Battue la semaine dernière à la FAIG (2-1), la formation rhénane, qui aligne d’entrée Wagner et Julien Jacquat en lieu et place de Viana et Miliani, avait à cœur hier soir, de débuter victorieusement. En face les Faïenciers, remontés du gouffre à l’intersaison à la faveur d’un repêchage, tenaient de leur côté à confirmer des débuts solides et cohérents face à la Métropole Troyenne (3-2).
D’entrée, Cappa, qui retrouve à l’occasion son ancien club, se montre très avisé sur la frappe de Guendez (12e ). Le nouveau portier visiteur, Barrière monte lui aussi au créneau devant Reppert (18e , 19e ). Les visiteurs, qui franchissent souvent très vite les lignes démontrent beaucoup de repartie, mais ce sont les locaux qui débloquent le compteur, sur corner, par Chevrier (1-0, 38e ). Une avance qui ne dépasse pas les deux tours de sablier quand le coup franc de Metin trouve la tête de Ba (1-1, 40e ).
Avant l’heure de jeu, Alves trouve Julien Jacquat, qui avait plus tôt buté sur Metin (44e ), à la conclusion de son centre (2-1, 57e ). Un but qui au passage fera beaucoup de mal à la formation visiteuse. Les hommes de Hervé Milazzo, à présent plus à leur affaire, ne manquent pas au passage de s’engouffrer dans quelques brèches comme celle au passage que Viana, qui venait à peine de rentrer, bonifie avec vista (3-1, 86e ). Un peu avant (78e ) Efondja avait aussi l’occasion de sceller définitivement l’issue de la rencontre. Dans l’épilogue de la rencontre, Kowalczyk transforme bien un penalty, sanctionnant une faute de main de Chevrier (3-2, 90e +3). Mais la victoire de son côté, venait déjà de choisir, logiquement le camp haut-rhinois.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 26 Aoû 2019 - 7:42

National 3 | USSU – Troyes II (1-4) Sarre-Union sombre après la pause
Le duel entre deux équipes ayant connu des fortunes diamétralement opposées lors de la 1re   journée a tenu ses promesses. Et les visiteurs ont puni l’USSU qui n’a pas su tuer la rencontre en première période, avant de perdre pied dans la seconde.

Les intentions locales étaient bonnes pourtant, notamment en première période, puisqu’après une entame de match assez équilibrée, les bleus se montrent plus pressants mais Schermann ne peut reprendre le centre de Poinsignon. Groune, très actif sur son côté, ne cadre pas, alors que la talonnade de Schermann pour Barthélémy, superbe, n’est pas exploitée par le libéro local.
Sur un contre rondement mené, les visiteurs surprennent les locaux par Conte, qui reprend de près et bat Grebil (0-1, 23e ). La réaction locale ne se fait pas attendre et Groune obtient un penalty logique que s’empresse de transformer Schermann (1-1, 42e ).
Les locaux reviennent des vestiaires avec la ferme intention de prendre le match à leur compte. Malheureusement, ils ne trouveront jamais la solution pour inquiéter l’arrière-garde troyenne et perdent le fil de la rencontre.
Au contraire, les jeunes Troyens restent lucides et exploitent toutes les possibilités de contre. Grebil repousse un tir de Camara mais Vita sera le plus rapide pour redonner l’avantage aux siens (1-2, 66e ).
Peu après le dernier changement intervient la blessure de Munich, obligé de quitter le terrain. En infériorité numérique, les Bleus s’inclinent sur une action de classe de Brahimi qui élimine toute la défense pour venir battre Grebil, impuissant (1-3, 84e ). Une dernière tentative de Schermann est repoussée devant la ligne adverse par Keita… tandis que Grebil intervient encore dans les pieds d’Abdallah, avant que Karamoko n’établisse le score final (1-4, 88e ).
La fiche
SARRE-UNION......................... 1
TROYES II.............................. 4
Mi-temps : 1-1. Stade Omnisport. Arbitre : M. Iffrig.
Buts : Schermann (42e s.p.) pour Sarre-Union; Conte (23e ), Vita (66e ), Brahimi (84e ), Karamoko (88e ) pour Troyes II.
Avertissements : Munich (57e ) à Sarre-Union; Brahimi (43e ), Goiame (77e ) à Troyes II.
SARRE-UNION : Grebil – Poinsignon, Munich, Keita, Barthélemy, Zerbini (Coignard, 63e ), Schermann, Riff, Naifi (Maurice Maurice, 62e ), Frassinetti (Amri, 71e ), Groune.
TROYES II : Bouallak, Abdallah, Coulibaly, Chahid, Mearh, Conte, Ba Pape (Nguena, 88e ), Karamoko, Camara (Boana Idi 46e ), Brahimi (Goiame 75e ), Vita.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeMar 3 Sep 2019 - 5:45

national 3 | Biesheim - FC Metz II (2-2) Biesheim n’était pas loin
Un ultime coup franc lorrain a privé les Rhénans d’une victoire qui n’aurait pas été usurpée hier après-midi.

Les Rhénans peuvent s’en vouloir d’avoir laissé filer une victoire qui leur tendait pourtant les bras face à la réserve messine.
Au coup d’envoi, l’ASC Biesheim, privée d’Alves, malade, se devait d’enchaîner face à une équipe lorraine qui, avec pas moins de cinq joueurs professionnels, avait fort belle allure.
D’ailleurs l’un d’eux, Ndiaye (17e ), après un premier quart d’heure relativement cadenassé, allait rater le cadre de fort peu sur le centre de Collet. Cette première escarmouche va d’ailleurs servir de tremplin aux Lorrains. Cappa intervient ainsi sur un missile déclenché par Mikautadze (34e ).

Les Messins finissent par égaliser

Mais dans l’adversité, les locaux, un court instant, desserrent l’étreinte pour débloquer le compteur. Julien Jacquat sème ainsi deux défenseurs pour trouver Miliani, qui loge la balle au fond des filets d’un Diestch médusé (1-0, 34e ). Ce dernier repousse encore la tentative de Miliani (41e ).
Peu après la reprise, Fuchs, mis sur orbite par Julien Jacquat, voit sa balle lécher la barre transversale adverse (58e ). Néanmoins, les Lorrains égalisent quand Yade se montre plus prompt pour marquer sur une balle qui tarde à être dégagée (1-1, 63e ).
Puis Dietsch, le gardien messin, est poussé à la faute et fauche Julien Jacquat dans la surface. Viana convertit le penalty pour redonner un cran d’avance aux siens (2-1, 66e ).
Arrive alors un ultime coup franc que le meilleur joueur visiteur, Mikautadze, transforme avec la complicité d’un mur qui avait tendance à se lézarder (2-2, 87e ). Contraint au partage des points, Biesheim a de quoi nourrir quelques regrets…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 22 Sep 2019 - 12:48

National 3 : ASC Biesheim – Raon l’Étape (1-1) Biesheim s’en contentera
Après une belle entame de match, Biesheim, privé de son gardien titulaire, Ludovic Chevrier, exclu à la 37e , a vu revenir le leader, Raon l’Étape, à sa hauteur mais est parvenu à conserver le nul.

Un footballeur n’a qu’une fraction de seconde pour exécuter son action. Celle réalisée par Ludovic Chevrier alors qu’il a glissé et touché le ballon de la main prête à discussion. Certains diront qu’il n’était pas le dernier défenseur alors que d’autres verront là une occasion manifeste de but être stoppée. Toujours est-il que Monsieur Markiewicz n’a guère hésité à prendre sa décision et à sortir Chevrier (37e ). Dommage, car Biesheim avait fait une bonne entame de match à l’image d’Alain Reppert très percutant sur le côté qui parvient à servir Efondja dans l’axe mais Sancho s’interpose sans difficulté (1e ). On procède par contre en aspirant l’adversaire du côté de l’ASCB et celui amorcé par Fuchs qui transmet à Viana aurait mérité meilleur sort (12e ). Rarement mis en danger par le leader raonnais, Biesheim, sans un bon Sancho qui se détend à l’horizontale sur une frappe enroulée de Reppert, aurait pu prendre l’avantage (31e ).
Au retour des vestiaires, Biesheim évolue avec deux lignes de quatre et profite des ballons de contre pour se projeter vers l’avant. Karim Mohamed percute dans l’axe et dépose deux adversaires avant de servir aux cinq mètres David Efondja qui conclut (1-0, 56e ), une juste récompense au regard des situations de but. Une passe en retrait mal assurée de Cissé est interceptée par Julien Jacquat mais Sancho repousse du pied, Reppert, qui a suivi, frappe en force mais le ballon file à côté (67e ).
Incapable d’assurer une liaison cohérente entre les lignes, Raon l’Étape balbutie son football à l’image de cette nouvelle perte de balle mais Julien Jacquat, qui cherche Reppert, n’ajuste pas bien sa passe (73e ).
C’est sur une balle de contre que les visiteurs vont égaliser avec dans le rôle du buteur Kevin Duminy qui est servi par Hassidou (1-1, 75e ). Ce dernier sur un joli mouvement trouve la base du poteau de Cappa (80e ). Omombe teste ensuite l’horizontale de Cappa, qui détourne en corner (82e ). Cappa, encore lui, doit s’interposer par deux fois devant Sylla puis Erlinger (85e ) et ainsi préserver un partage des points logique.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 11 Nov 2019 - 6:51

Biesheim – Vauban (2-5) Une inconstance chronique
En recevant Vauban, Biesheim espérait enfin lancer sa saison en National 3. Mais les Rhénans ont été rattrapés par cette inconstance qui leur complique la tâche depuis le début de la saison.

Cette saison, on ne sait jamais sur quelle équipe de Biesheim on va tomber. Une semaine après avoir ramené une probante victoire de son voyage dans l’Aube, l’ASCB espérait enfin aligner un second succès d’affilée en N3. Contre Vauban, Hervé Milazzo, pourtant adepte d’un certain turnover, avait même reconduit l’équipe qui avait dominé la réserve troyenne (1-0). Mais cela n’a pas empêché les Haut-Rhinois de retomber dans leurs travers.
« Une question de confiance »
« Je ne sais pas trop ce qui s’est passé, c’est un naufrage collectif, déplore Loïc Miliani. À Troyes, on était bien en place. Mais là, on n’a pas réussi à reproduire la même performance. Vauban a mérité sa victoire. Notre adversaire était meilleur que nous dans la maîtrise technique, dans l’envie aussi. »
On pourrait prendre ce large revers concédé à domicile (2-5) comme une sortie de route. Sauf qu’à la lecture des résultats des dix premières journées de championnat (3V, 4N, 4D), on a du mal à trouver un fil conducteur. D’un week-end à l’autre, les scores changent sans arrêt.
« L’inconstance, je crois que c’est le mot qui nous définit le mieux cette saison, tranche Miliani. Je ne peux pas vraiment l’expliquer. Contre Vauban, on avait l’occasion de mettre un concurrent direct pour le maintien à six points. On ne fait pas semblant sur le terrain mais il y a des matches, comme en Coupe de France à Sarre-Union (0-3 au 6e tour), où on est encore trop tendre dans les duels. On doit apprendre à être plus “méchant”, moi le premier, et aussi à rester concentré. »
L’équipe d’Hervé Milazzo doit à la fois trouver une forme de constance dans les résultats comme dans le jeu. Et ce malgré les changements, parfois contraints, opérés par le coach. Maillon fort en 2018-2019, Loïc Miliani n’a commencé que la moitié des rencontres en championnat depuis mi-août.
« C’est clair que j’étais content d’être titularisé dans l’axe, de montrer de quoi j’étais capable », indique celui qui a réduit le score en première période samedi. Mais le milieu de terrain ne veut pas se cacher derrière un manque d’automatismes pour expliquer ce parcours en dents de scie.

Trois déplacements pour se refaire la cerise

« On a un très bon groupe, les recrues nous apportent beaucoup, souligne le joueur de 28 ans. Je pense plutôt que c’est une question de confiance. Si on arrivait à enchaîner, peut-être qu’on se lâcherait plus sur le terrain. »
Enchaîner, c’est ce qui Biesheim va faire jusqu’à la trêve avec trois déplacements successifs à Amnéville, Prix-lès-Mézières et chez la Métropole Troyenne. On a connu calendrier plus abordable pour se relancer afin de passer les fêtes de fin d’année au chaud. Mais Biesheim est si imprévisible qu’il pourrait bien s’en accommoder.
« Bizarrement, je crois qu’on est plus à l’aise à l’extérieur qu’à domicile », estime Loïc Miliani. Plus à l’aise dans le jeu de transition que dans le jeu de possession, l’ASCB pourrait bien faire valoir ses qualités d’ici les prochaines semaines. Dans ce groupe de N3 du Grand Est « ultra-serré », la moindre série lui serait grandement profitable.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeMar 17 Déc 2019 - 5:07

National 3 : Métropole Troyes – Biesheim (2-1) Digestion difficile pour Biesheim
Les Biesheimois ont quitté l’Aube frustrés, fâchés par la prestation arbitrale et battus par une valeureuse équipe troyenne qui a su profiter de leur trop grande naïveté (2-1)
L’entraîneur biesheimois Hervé Milazzo n’est pas du genre à se plaindre de l’arbitrage. Mais dimanche soir, à l’issue de la rencontre qui opposait son équipe à la Métropole Troyenne, il avait pourtant du mal à masquer une pointe de colère.
« Nous sommes frustrés, lâchait-il. Nous avons pris un but sur un penalty très sévère. Toutes les décisions ont été en notre défaveur. Ce penalty nous a obligés à nous découvrir. Nous en avons pris un deuxième dans la foulée. »
« Le nul aurait été plus logique »
Les Aubois n’avaient pas forcément la maîtrise du jeu en première période, mais ils ont été efficaces. Avec l’ancien capitaine des SR Colmar Salem Mezriche à la baguette, ils ont profité des faiblesses défensives alsaciennes pour mener 2-0 au repos.
« L’objectif, en deuxième mi-temps, était de faire douter notre adversaire, poursuit Hervé Milazzo. Nous y sommes parvenus en réduisant la marque par Julien Jacquat. »
Mais encore une fois, le technicien biesheimois regrettait les décisions de l’arbitre.
« Il a oublié un penalty flagrant sur Julien (Jacquat), préférant laisser l’avantage. »
Sur le coup, Guillaume Jacquat est tombé sur un très bon Benjamin Dubois (73e ). L’homme en noir n’était globalement pas très inspiré hier. Il aurait par exemple pu expulser le défenseur aubois Watra, coupable de deux vilaines fautes. « C’est vrai, concède l’entraîneur du FCMT Jean-Louis Montero. Mais il a aussi oublié un penalty en début de match sur Aubriot. »
Le coach troyen a quant à lui été agacé par les neuf minutes jouées dans le temps additionnel. Des minutes accordées plutôt logiquement puisque les Aubois ont souvent tenté de faire tourner le chronomètre.
« Le nul aurait été plus logique, soupire Hervé Milazzo. Je suis déçu. Et si j’ai été surpris par cette équipe troyenne ? Non, pas du tout. Dans ce championnat, on sait que tout le monde peut battre tout le monde. »
Si son équipe a montré un visage séduisant dans le jeu, elle est rentrée en Alsace sans le moindre point. « Et c’est ce que l’on retiendra en premier lieu », pointe Hervé Milazzo.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 3 Fév 2020 - 5:47

National 3 : après Biesheim – Prix-lès-Mézières (4-0) Julien Jacquat (Biesheim), puissance 4
Le double visage du docteur Jekyll et mister Hyde est symbolisé dans les traits de Julien Jacquat, le jeune attaquant biesheimois, aussi énervant qu’attachant.

Énervant lorsqu’il va louper son match et ne pas faire les efforts en ronchonnant. Attachant lorsque le Munstérien d’origine n’est pas avare et travaille pour l’équipe.
C’est la seconde version qui nous a été proposée à Biesheim ce samedi soir. Une aubaine pour la centaine de personnes présente dans la tribune. Elle a pu apprécier le talent du buteur maison.

D’abord frustré

Lorsqu’à la fin de la première période, les joueurs regagnent le vestiaire sur un score nul et vierge, Julien Jacquat devait encore se remémorer son contrôle loupé alors qu’il se retrouvait seul devant le gardien de Prix-lès-Mézières.
« Mes coéquipiers et le coach m’ont boosté à la pause. J’aime bien, cela me rassure, car j’étais très frustré. »
L’homme en devenir (22 ans) va changer du tout au tout en seconde période lorsque Saïd Dardouri, son partenaire, est déséquilibré dans la surface.
« Dès que la faute a été sifflée, j’ai pris le ballon sans réfléchir pour aller marquer. Le coach m’avait demandé de ne pas me lamenter et était sûr que j’allais marquer. J’ai tiré le penalty et on sait la suite. »
Friand du jeu de transition, l’avant-centre a pu profiter des espaces dès lors que les Pirisiens ont dû se découvrir. Il a alors eu tout le loisir de démontrer sa technique face à la cage adverse à l’image de son second but, après un amour de passe de Léandro Alves.
La troisième réalisation est une pure merveille avec un contrôle orienté en pleine course, puis une petite balle piquée et le tout du gauche, son pied faible.
« Après l’ouverture du score, les adversaires ont voulu prendre le jeu à leur compte et j’ai pu profiter des espaces sur des déviations ou des “une-deux”. Mes coéquipiers m’ont parfaitement servi avec une dédicace à Léandro Alves. En fait, tout le monde m’a aidé avec des passes magnifiques. »
Le début de saison ne fut pourtant pas simple pour Julien Jacquat, qui semble s’épanouir sur et en dehors des terrains. « Nous étions presque au complet et il fallait faire jouer tout le monde. On a essayé plusieurs combinaisons devant, j’ai tout fait pour marquer et gagner ma place. J’espère pouvoir continuer. »
Aujourd’hui, avec déjà onze réalisations, le buteur patenté a encore soif et a pu aller enlacer son clan familial samedi. « Je m’étais fixé dix buts en championnat, je n’en avais jamais marqué autant. Maintenant, je vise les quinze. Il reste onze matches. Mais si je ne marque pas, je vais tenter de faire marquer mes coéquipiers. »
Et comme il a mûri dans le jeu, avec et sans ballon, Julien Jacquat semble maintenant conscient de ses capacités.
« J’ai commencé à ce niveau à dix-huit ans. La réflexion a supplanté l’insouciance de la jeunesse. J’ai également de belles discussions avec mon kiné, Renaud Caspar, qui m’aide beaucoup. »
Avec un peu de soutien, il pourrait tout exploser sur son passage. Pour le plus grand bien de son club et du sien.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 16 Fév 2020 - 3:30

National 3 : ASC Biesheim – Amnéville (1-2) Biesheim rentre dans le rang
Biesheim avait l’occasion de remporter un quatrième succès d’affilée, hier, face à la lanterne rouge amnévilloise. Mais rien ne s’est passé comme prévu et l’ASCB en a été quitte pour une grosse désillusion.

Un bon quart d’heure et puis… plus rien. Ou si peu. Voilà comment on pourrait résumer le match de l’ASC Biesheim qui s’est logiquement inclinée face à Amnéville, la lanterne rouge. Pourtant l’occasion était belle de consolider sa place sur le podium en National 3.
Le premier quart d’heure, hier, a confirmé la bonne forme du moment. Biesheim a sérieusement bousculé son adversaire et aurait dû mener au score. Mais Julien Jacquat a trouvé la main ferme de Keldenich au bout d’un contre (9e ) alors que Miliani a vu son tir repoussé par le poteau alors qu’il avait éliminé le portier mosellan (11e ).
Cela sonnait comme une belle promesse mais ces intentions louables n’ont pas connu de prolongement. Une frappe sèche de Boussena détournée sur sa ligne par Cappa (13e ) a conforté Amnéville dans son idée d’être moins passif sur le terrain. Résultat, le relégable s’est enhardi, à juste raison, et a ouvert le score par Pignatone à l’affût après une partie de billard dans la surface alsacienne (0-1, 20e ).
Sonnés, les Haut-Rhinois ont aggravé leur cas en laissant tout le temps au même Pignatone de ciseler son centre parfaitement coupé par Abdelkadous dans les six mètres (0-2, 24e ). Ce scénario n’était absolument pas prévu et les Rhénans ont eu toutes les peines du monde à le corriger. La tentative d’Alves (30e ), consécutive à un coup franc, et la reprise de volée de Fuchs dans la niche (35e ) n’ont esquissé qu’une timide réaction.
« Jouer quinze minutes dans un matche ne suffit pas, déplorait dans le vestiaire Hervé Milazzo. C’était un jour sans et dans ce cas, on n’a pas de marge sur n’importe quel adversaire. On était trop pauvre techniquement, pas à notre niveau individuellement. C’est un vrai coup d’arrêt mais il n’y a même pas de regret. »
Après le repos, face à une équipe lorraine qui s’est contentée de (bien) défendre pour mieux jaillir en contre, l’ASCB s’est montrée bien trop brouillonne pour déstabiliser ce bloc bas. L’espoir est néanmoins revenu sur un coup franc direct de Julien Jacquat, dévié dans la surface, qui a pris à contre-pied Keldenich (1-2, 64e ). Le début de la révolte ? Pas vraiment.
Les Bleus, pénalisés à certaines occasions par les excès d’individualisme de leur avant-centre Jacquat, ont été incapables d’accentuer leur pression pour égaliser. Et globalement, ils n’en ont pas fait assez pour mériter autre chose que leur sixième défaite de la saison qui les fait rentrer dans le rang.
Il faudra en passer par des prestations autrement plus abouties.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeLun 2 Mar 2020 - 3:37

Coupe du grand est (8es de finale) : ES Molsheim/Ernolsheim-sur-Bruche – Biesheim (2-4) Biesheim a dû s’arracher
Mené 1-0 à la pause hier à Ernolsheim-sur-Bruche face à une Entente Molsheim/Ernolsheim qui évolue deux divisions plus bas, le club rhénan a dû attendre la 88e minute pour valider définitivement son ticket pour les quarts (4-2).

La hiérarchie a été respectée hier à Ernolsheim-sur-Bruche où Biesheim, 6e du groupe Grand Est de National 3, s’est imposé 4-2 face à l’Entente Sportive Molsheim/Ernolsheim, 3e de la poule E de Régional 2.
Malgré les deux divisions d’écart, le dernier représentant bas-rhinois a longtemps regardé les yeux dans les yeux le pensionnaire du championnat de France.
Le superbe coup franc de Lucas Plautz
Et même mieux que ça, puisque les joueurs de Nicolas Demuth, pourtant privés de trois pièces maîtresses blessées (Cyril Dreyer, Corentin Munch et Jérémy Aublin), ont mis d’entrée les ingrédients nécessaires pour gêner la troupe de Hervé Milazzo : une pincée de réalisme offensif et un soupçon de baraka défensive.
Ils ont subtilement saupoudré les deux en première période, en ouvrant le score sur un superbe coup franc du gauche de Lucas Plautz à la 22e , avant d’être sauvés par leur transversale sur un non moins superbe coup franc de Julien Fuchs (35e ) et une frappe enroulée de Guillaume Jacquat (45e +1).
« Cette bonne équipe de Molsheim/Ernolsheim (éliminée 3-1 en 2018-2019 par un autre club haut-rhinois de N3, Saint-Louis, ndlr) , et son bloc solide nous ont beaucoup gênés , reconnaît Hervé Milazzo. Mais de notre côté, nous n’avons pas fait le match que nous voulions. Nous avons manqué de liant dans le jeu, offensivement et défensivement. Nous n’avons pas su mettre du rythme […]. La manière n’a pas été conforme à notre rang. »

Trois barres et un poteau

Menés au repos, les “Rhénans” ont tout de même haussé le ton après la pause. Ils ont ainsi très vite égalisé par Saïd Dardouri, prompt à exploiter une hésitation entre Tom Kauffer et l’un de ses défenseurs pour glisser du bout du pied le ballon au fond (55e ).
Ils ont ensuite fait le break en cinq minutes, grâce à une tête de David Efondja à la réception d’un centre de Julien Fuchs (70e ), puis un penalty de Julien Jacquat, après une légère faute de Robin North sur son frère Guillaume (75e ).
Au départ de l’action, David Viana avait fait trembler la barre pour la troisième fois, alors que dix minutes plus tôt, Julien Jacquat avait lui aussi touché du bois – la base du poteau droit – sur une demi-volée (65e ).
Mais en permettant à l’ESME de revenir à 3-2 tout de suite après grâce au rentrant Jilli (76e ), Ludovic Chevrier et les siens sont restés sous la menace jusqu’au bout ou presque.
Jusqu’à un autre magistral coup franc de Fuchs, synonyme de libération (4-2, 88e ).
Leur coach peut savourer sans excès. « On savait que ça serait compliqué. Mais on ne pensait pas que ça le serait autant. Le plus dur a été fait. Mais on ne va retenir que la qualification. L’an passé, nous avions été éliminés à Illkirch et n’étions pas allés en quarts. On fait mieux pour cette deuxième édition. C’est l’autre point positif. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 8 Mar 2020 - 7:54

National 3 : Biesheim – Sarre-Union (0-1) Sarre-Union se soigne dans le Haut-Rhin
Sarre-Union s’est relancé en gagnant à Biesheim, ce samedi, lors d’une rencontre à huis clos pour cause de coronavirus. Entre deux équipes en petite forme actuellement en N3, c’est le moins malade qui a logiquement remporté la mise.

On ne va pas se mentir, les spectateurs n’ont pas manqué le match du siècle ce samedi. À huis clos en raison des directives préfectorales afin d’éviter la propagation du coronavirus dans le Haut-Rhin, la rencontre entre l’ASCB et Sarre-Union n’a pas atteint de sommets.
Maurice en renard des surfaces
C’était plutôt prévisible puisque les deux formations alsaciennes, qui étaient encore dans le sillage du leader messin il n’y a pas si longtemps, ont depuis perdu de leur superbe. La faute à ces deux défaites d’affilée qui les ont fait rentrer dans le rang en N3.
Au moment d’accueillir leur bête noire, celle face à laquelle ils restaient sur quatre revers de rang, championnat et Coupe de France confondus, les Rhénans voulaient réenclencher la marche avant, comme Julien Jacquat, premier à se signaler par une frappe détournée par Mfa Mezui (3e ).
Après cette petite frayeur, Sarre-Union a pris le contrôle des opérations, avec la complicité d’un Biesheim préférant le contre.
Longtemps, les Rouges n’ont rien fait du ballon, trop maladroits au moment de finir leurs actions à l’image de Naifi (15e ), jusqu’à ce que Maurice ne trouve le poteau de Cappa à la sortie d’un beau mouvement collectif (34e ).
Dix minutes plus tard, ce sera au tour de Mfa Mezui de se mettre en évidence pour faire deux fois échec à Viana (45e +1), avant de voir Finance manquer le cadre de la tête sur corner (45e +2).
« On a subi beaucoup de situations même si on a aussi su se créer trois grosses occasions en première mi-temps. On a essayé de recadrer certaines choses dans le vestiaire, mais on n’a pas eu les gestes techniques appropriés pour être efficace dans le jeu de transition », a reconnu Hervé Milazzo, le coach biesheimois.
Si la physionomie du match n’a pas changé après le repos, la seconde période a eu le mérite d’être un peu plus vivante. Reppert, d’un bel enchaînement poitrine-reprise de volée mais finalement sanctionné pour une faute de main (51e ), a amorcé le temps fort de l’ASCB que ni Jacquat (53e ) ni Fuchs (55e ) n’ont su faire fructifier. Et à force de pousser, l’USSU a fini par être récompensée.
Puisqu’ils se sont montrés maladroits (Maurice, 47e  ; Djé, 82e ) ou malchanceux (Poinsignon, 62e ), les Bas-Rhinois ont dû compter sur une aide extérieure. Finance l’a leur a apporté bien malgré lui en voulant protéger un ballon anodin que Maurice a fini par lui chiper pour tromper Cappa (0-1, 68e ).
« C’est une bonne réaction après Amnéville (0-3). La victoire est méritée même si on doit encore s’améliorer dans la finition, a nuancé l’entraîneur bas-rhinois Stéphane Leoni. Mention spéciale à notre gardien qui nous a maintenus dans un match qu’on aurait dû être capables de “tuer” pour s’éviter une fin de match tendue. »
Sarre-Union est néanmoins reparti du Haut-Rhin en meilleure santé. Biesheim, lui, voit la zone rouge se rapprocher dangereusement. Attention au pic de fièvre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeMar 5 Mai 2020 - 7:51

Vincent Schmitt, président de l’ASC Biesheim (N3) : «Trop peu de dialogue»
Alors que la saison a pris fin brutalement, les clubs alsaciens engagés en N2 et N3 se posent des questions. Le point de vue de Vincent Schmitt, président de l’ASC Biesheim (N3).

Avez-vous la certitude d’engager votre club en championnat de France ou hésitez-vous encore?
Nous nous engagerons à nouveau en N3/
Comment le club a-t-il vécu cette fin de saison brutale?
C’était compliqué, comme pour tous les clubs. On est frustré de ne pas avoir pu terminer la saison footballistique ce qui a engendré des pertes sèches sur les "non-rentrées" financières (billetterie, buvette, manifestations, partenaires…)
Vous êtes-vous senti écouté par les instances du football?
J’estime qu’il y a trop peu de dialogues en cette période.
Redoutez-vous le passage devant la DNCG?
Je ne peux pas répondre à ce jour, j’espère simplement qu’ils seront à l’écoute, dans la compréhension des difficultés qui sont apparues.
Comment envisagez-vous l'avenir?
Avec inquiétude tant que la crise sanitaire sera présente car nous ne pourrons pas œuvrer naturellement.
« J’attends des actions et des promesses tenues à la hauteur de nos attentes »
Avez-vous déjà contacté vos partenaires économiques et institutionnels? Quelle part représentent-t-ils dans votre budget? Le club-house, la buvette?
Notre budget se définit comme suit : partenaires  institutionnels 40%, partenaires économiques 17%, club-house et manifestations 24%.
Sur un budget de 100 en 2019/2020, de combien serait-il amputé?
On devrait connaître une baisse de l’ordre de 18%.
Contrats fédéraux, emplois aidés. Faut-il inventer un nouveau modèle économique?  
Sans aucun doute et c’est d’autant plus vrai lorsque l’on considère les difficultés économiques à venir pour nous les clubs amateurs.
Que demandez-vous à la FFF ou à la Ligue, qu’en attendez-vous?
J’attends des actions et des promesses tenues à la hauteur de nos attentes afin d’aider notre club à rester en vie.
Y a-t-il un risque de voir disparaître votre club?
Non.
Craignez-vous que la saison prochaine soit impactée par le coronavirus (manifestations du club, spectateurs...)?
Indéniablement et à divers niveaux : le nombre de spectateurs et donc de la buvette, l’autorisation d’organiser des manifestations et si oui quand et dans quelles conditions, baisse sensible des recettes partenaires….
L’ASC Biesheim en chiffres
Nombre de licenciés : 430
Budget total saison 2019/2020 : 450 000 €
Budget prévisionnel saison 2020/2021 : 380 000 €
Coût moyen d’une licence : 120 €
Coût engagement en N2 ou en N3 : non communiqué
Coût engagement en Coupe de France : tout dépend
Coût engagement en Coupe du Grand Est : 0
Salariés au club (éducateurs, contrats fédéraux, contrats aidés) : 1 entraineur principal N3
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeVen 5 Juin 2020 - 7:48

À Biesheim, six recrues ont déjà été annoncées, en plus du nouvel entraîneur, Claude Spreng, lequel succède à Hervé Milazzo. Le gardien Vauvenargues Kehi (Offenbourg) fait son retour au club. Le latéral droit Jimmy Metz et le défenseur central Foday Camara arrivent tous les deux en provenance d’Erstein (R1). Le latéral gauche Florian Nellec et l'attaquant Zakariya Boukalada, en provenance respectivement de Vauban (N3) et Schiltigheim (N2), ont aussi grossi les rangs des Rhénans. Passé par l'ASIM entre 2012 et 2016 et Haguenau cette saison, le milieu offensif Brice Boutantin renforce également le club haut-rhinois.
Le gardien Guillaume Cappa part de l'ASCB pour rejoindre Hesperange, promu en D1 luxembourgeoise, comme l'attaquant Julien Jacquat, qui prend le chemin du SR Colmar, promu en N3. Le milieu Guillaume Ruiz va lui aussi quitter le club rhénan.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeMer 17 Juin 2020 - 3:12

l’ASCB réussit une jolie campagne de recrutement Genghini tente le pari Biesheim
Malgré son attachement au Sporting, où il évoluait depuis quatre saisons, Benjamin Genghini a choisi de quitter Schiltigheim pour relever un nouveau challenge, celui de Biesheim en N3.
Depuis fin avril, et l’arrivée de Claude Spreng sur le banc en remplacement de Hervé Milazzo, on ne peut pas dire que l’ASC Biesheim a chômé. Au contraire, sa campagne de recrutement (voir encadré) fait parler d’elle. Et elle change aussi le regard que l’on pouvait avoir sur le club.
Benjamin Genghini n’est pas resté indifférent au projet qui est en train de se construire sur les bords du Giessen. Via un de ses amis, il a tâté le terrain. Puis tout s’est enchaîné très vite jusqu’à sa signature ce week-end.
« J’ai apprécié les hommes et leur vision »
« J’ai vu les coaches (Claude Spreng et Lucas Catalano) et le président (Vincent Schmitt). On a eu un super bon feeling. J’ai apprécié les hommes et leur vision. J’arrive dans un club ambitieux, indique l’attaquant de 34 ans. Je le sens bien. Je ne pense pas m’être trompé. »
Pourtant, la décision de quitter Schiltigheim a été difficile à prendre – « je pesais le pour et le contre, je ne dormais pas beaucoup » – car ses quatre saisons au Sporting ont été fastes avec une montée en N2 et des buts à gogo. D’ailleurs, celui qui a construit sa maison à Achenheim l’été dernier ne comptait pas quitter le stade de l’Aar il y a de cela encore trois mois. Mais la crise du Covid-19 est passée par là.
Comme de nombreux clubs amateurs, “Schilik” a dû revoir sa politique sportive. Et Benjamin Genghini n’y a pas trouvé son compte. « Le club m’a fait une proposition, mais je n’étais pas d’accord. J’espérais qu’il ferait un effort. J’estime que je le méritais. J’ai quand même marqué plus de soixante buts (en comptant la Coupe de France) , calcule celui qui faisait partie des meilleures gâchettes du National 2 depuis 2017. Il ne s’agit pas d’une question d’ego, ni d’une question exclusivement financière. Le club aurait pu être plus réactif. Biesheim s’est montré plus clair, m’a aussi proposé un projet de reconversion. J’ai senti qu’ils me voulaient alors que ce n’était plus forcément le cas à Schiltigheim. »
Cette séparation n’empêche pas le fils de Bernard de garder une grande affection pour l’ensemble du Sporting auquel il demeure attaché. « J’apprécie le coach (Stéphane Crucet) , le président (Pierre Schlienger). Mes (ex-) coéquipiers vont me manquer énormément. Je suis un affectif, mais je n’allais pas rester pour de mauvaises raisons », souligne Benjamin Genghini.
« Je viens en toute humilité »
Alors, plutôt que de s’exiler à l’autre bout de la France, puisqu’il a eu des propositions en ce sens, le joueur formé à Sochaux a choisi de relever « l’un de [s]es derniers bons challenges ». Après une saison 2019-2020 gâchée par une blessure aux ligaments de la cheville gauche, puis par la pandémie de coronavirus, le buteur a des fourmis dans les jambes. Il devra encore patienter un mois avant de retrouver ses nouveaux partenaires de jeu pour la reprise de l’ASC Biesheim.
Benjamin Genghini ne partira pas dans l’inconnu puisqu’il connaît, de près ou de loin, la moitié du futur effectif des Rhénans. Désireux « d’apporter [s]a pierre à l’édifice », le trentenaire assure qu’il ne redescend pas d’une division pour rouler des mécaniques.
« Je viens en toute humilité apporter mon expérience et mes buts. Je suis prêt à prendre des responsabilités, ce qui était déjà le cas depuis trois ans à Schiltigheim. J’ai une grosse motivation. J’espère vivre une belle aventure humaine. »
Le temps lui dira s’il a réussi son pari…
Un recrutement d’ores et déjà réussi
L’ASC Biesheim ne laisse pas les footballeurs alsaciens indifférents. Depuis plusieurs semaines, les téléphones de Claude Spreng et de son adjoint Lucas Catalano chauffent quotidiennement. « On est beaucoup sollicité. Il y a un effet boule de neige avec les arrivées qui s’enchaînent », indique le premier.
Huit joueurs (Kehi, Metz, Camara, Nellec, Boukalada, Boutantin, Hayef et Genghini) se sont déjà engagés auprès du pensionnaire de N3 – deux autres profils sont à l’étude – qui a, dans le même temps, comptabilisé six départs (Cappa, Ruiz, Meyer, Dardouri, Miliani, J. Jacquat). La dernière recrue, Benjamin Genghini, est venue rehausser un mercato déjà fort séduisant.
« C’est une opportunité qui s’est offerte à nous. C’est presque un recrutement inespéré. Benjamin va amener une vraie plus-value, estime Claude Spreng. Ces dernières saisons, il a été décisif et a porté Schiltigheim à bout de bras. »
Tandis que le groupe qui avait atteint les 16es  de finale de la Coupe de France en 2018 n’avait été retouché qu’à la marge, c’est un vrai bouleversement qu’est en train de vivre le club rhénan. C’est d’ailleurs dans cette idée que le président Vincent Schmitt, qui finalise chaque dossier de cette campagne de recrutement, a fait appel à ce duo d’entraîneurs.
À la reprise, les ambitions du club seront logiquement « revues à la hausse ». « On veut jouer le haut de tableau. Chaque joueur qui nous a rejoints a connu une montée. On est sur un challenge sportif dynamique. On veut que Biesheim change de registre », détaille celui qui a accédé en N2 avec le FR Haguenau en 2018. Sur le papier, Biesheim risque fort d’apparaître comme un candidat crédible à la montée. « Si la mayonnaise prend, on peut avoir une très belle équipe. »
Entre les efforts demandés aux joueurs et l’argent économisé avec certains départs, on promet à l’intérieur du club qu’on n’a « pas cassé la tirelire » pour bâtir cet alléchant projet. « On a aussi le droit de se montrer débrouillard. »
L’ASC Biesheim a, semble-t-il, su trouver la bonne formule.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 6 Sep 2020 - 10:46

national 3 | Biesheim - Nancy II (-) Biesheim en deux temps
Soucieuse de bien démarrer sa saison à domicile, l’ASC Biesheim a mis une mi-temps à prendre la mesure de Nancy II, ce samedi.
Dans le football moderne, le moindre détail compte. Lorsque l’arbitre assistant lève son drapeau pour une supposée position de hors-jeu de Genghini alors que Reppert joue le cuir, l’erreur engendre derrière un contre et permet à Bondo de reprendre le centre de Cissé (0-1, 28e ). Petite erreur, grande conséquence... Et pourtant, cela a le don de réveiller les Biesheimois. Dans la minute suivante, Decherf tente sa chance de loin, mais son tir file de peu à côté du but de Libouba. Le temps fort rhénan est tout proche de se concrétiser. Le centre au cordeau de Fuchs est repris en extension du bout du pied par Reppert (30e ).
Les hommes de Claude Spreng veulent recoller au score. Ils se heurtent à une défense en place, mais qui recule. Il ne faut pas oublier tout de même cette parade de Kehi au ras de son poteau sur une frappe en pivot signée Sanokho (18e ).
Une seconde période plus aboutie
Les Biesheimois abordent la deuxième mi-temps avec de meilleures intentions, en évoluant plus haut sur le terrain et en augmentant leur agressivité.
Finalement, le salut viendra du jeune défenseur Léandro Alves qui, après un coup franc rapidement joué, élimine son défenseur et frappe au premier poteau (1-1, 54e ). La différence se fera sur un éclair de génie signé David Viana, dont la talonnade permet à Reppert de filer au but (2-1, 68e ).
Biesheim devra pourtant évoluer à dix après que Boutantin a reçu deux cartons jaunes (72e ). Une infériorité numérique de courte durée car Lamrani est lui aussi renvoyé au vestiaire (74e ).
La seconde période des Rhénans est bien meilleure, comme en atteste le but en transition de Grosperrin, bien lancé par Reppert (3-1, 90e ).
La fiche

❏ BIESHEIM 3
❏ NANCY II 1
Mi-temps : 0-1. Arbitres : M. Lapret, assisté de MM. Richert et Thiemonge.
Buts : Alves (54e ), Reppert (68e ), Grosperrin (90e ) pour Biesheim ; Bondo (28e ) pour Nancy II.
Avertissements : Fuchs (31e ), Chevrier (49e ), Boutantin (51e , 72e ), Wagner (57e ), Boukalada (60e ), Finance (84e ), Viana (89e ) à Biesheim ; Lamrani (49e , 74e ), Stephanus (64e ), Nonnenmacher (82e ) à Nancy II.
Exclusions : Boutantin (72e ) à Biesheim ; Lamrani (74e ) à Nancy II.
BIESHEIM : Kehi – Chevrier, Wagner, Grosperrin, Alves – Decherf (Boutantin, 46e ), Bischoff – Fuchs (Boukalada, 46e ), Genghini, Hayef (Viana, 65e ) – Reppert. Entraîneur : Claude Spreng.
NANCY II : Libouban – Stephanus (Paugain, 67e ), Glandus, Lamrani, Munich (Teikemeier, 46e ) – Nonnenmacher – Sanokho, El Aynaoui – Cissé, Custos (Francke, 78e ), Bondo. Entraîneur : Paul Fischer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57090
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitimeDim 27 Sep 2020 - 9:55

National 3 | ASC Biesheim – FC Mulhouse (4-2) Biesheim, taille patron
L’ASC Biesheim a assumé son statut de leader en dominant sur sa pelouse le FC Mulhouse ce samedi. Il faudra compter avec les Rhénans cette saison.
Le match amical du 15 août entre l’ASC Biesheim et le FC Mulhouse avait donné le ton. Et indiqué que les deux formations auraient très certainement leur mot à dire dans ce championnat de National 3. Six semaines plus tard, c’est le leader invaincu du groupe du Grand Est (ASCB) qui recevait le leader potentiel (FCM) avec son match de moins.
Contrairement à la mi-août, la rencontre de samedi a été bien moins hachée. Le combat physique a cédé la place au jeu, les deux équipes cherchant à construire en repartant proprement de l’arrière. Pour l’occasion, Claude Spreng avait sorti une défense à trois pour caler son schéma (3-5-2) sur celui de son homologue mulhousien. Et plutôt bien lui en a pris.
« On voulait absolument bloquer leurs pistons, avouait le technicien rhénan. On a placé (Foday) Camara dans l’axe de la défense parce que (Mathieu) Wagner n’était pas apte (touché aux adducteurs). Mais ce système est aussi fait pour rapprocher (Benjamin) Genghini et (Alain) Reppert devant parce qu’ils sont complémentaires. Et en première période, on a bien maîtrisé les débats. »
Des coups de pied arrêtés cruciaux
Si le premier quart d’heure a été équilibré, la rencontre a en effet basculé du côté des Rhénans après l’ouverture du score de Genghini sur un corner de Fuchs bien coupé par Finance (1-0, 14e ). Dès lors, malgré quelques incompréhensions derrière, l’ASCB a déroulé son football de transition en profitant des espaces sur les ailes pour faire mal en contre-attaque.
Gegnhini a été à deux doigts de s’offrir un doublé sur une nouvelle tête qui a heurté le poteau (24e ) d’un Parisot vigilant quelques minutes plus tard sur une frappe croisée de Reppert (33e ).
Passés à quatre derrière suite à la sortie au claquage d’Okan – qui venait s’ajouter aux absences de Ndoye, Dardouri, Kourouma, Shaïek et Brahmia, Sadio (malade) étant sur le banc –, les Fécémistes ont connu une fin de première période délicate.
À nouveau piégés sur un coup franc de Fuchs, ils ont vu Alves placer une magnifique tête renversée pour doubler la mise (2-0, 39e ). Et sur un ultime contre initié par Decherf, c’est Genghini qui a parfaitement servi Reppert pour donner au score des allures de raclée (3-0, 45e +2).
Un peu plus conquérant au retour des vestiaires, mais toujours friable sur le moindre contre biesheimois, le FCM s’est donné le droit d’y croire lorsque Estrada a nettoyé la lucarne de Kehi de plus de 30 mètres (3-1, 54e ). Un pétard mouillé, finalement, puisque l’ex-pensionnaire de National 2 a eu bien du mal à emballer cette seconde période.
Il faut dire que l’ASCB a bien su gérer son avantage en défendant avec intelligence. Et profitant de la passivité de son adversaire sur coup de pied arrêté, elle a enfoncé le clou sur un nouveau corner converti de la tête par Chevrier (4-1, 72e ). De quoi vivre comme un non-événement la réduction du score de Soumah (4-2, 81e ).
« On a manqué de sérieux sur les phases arrêtées. C’est au-delà du ridicule. On fait des erreurs individuelles, des erreurs de débutants, fulminait l’entraîneur mulhousien Éric Descombes. On n’a pas été mis en difficulté dans le jeu, on a des occasions pour revenir en seconde période. On leur a donné le match, je ne peux pas l’accepter. Il va falloir se réveiller. »
Dans ce choc très attendu, c’est donc Biesheim qui s’est comporté en patron. En assumant de la sorte leur statut de leader invaincu, les Rhénans, qui n’évoluaient pas non plus au complet, ont clairement envoyé un message.
La fiche
BIESHEIM 4
FC MULHOUSE 2
➤ Mi-temps : 3-0. Stade municipal. Environ 50 spectateurs. Arbitres : M. Galek, assisté de MM. Ohlmann et Gander.
➤ Les buts : Genghini (14e ), Alves (39e ), Reppert (45e +2), Chevrier (72e ) pour Biesheim ; Estrada (54e ), Soumah (81e ) pour le FCM.
➤ Avertissements : Finance (16e ) à Biesheim ; Diouf (68e ), Sadio (78e ) au FCM.
❏ BIESHEIM : Kehi (cap.) – Finance, Camara, Chevrier – Metz (Bischoff, 80e ), Decherf, Duchs, Boutantin, Alves (Boukalada, 63e ) – Genghini, Reppert (Efondja, 87e ). Entraîneur :  Claude Spreng.
❏ FCM : Parisot – Sane, Okan (El Moussaid, 36e ), Diiouf – Kecha (cap.), Bouhabila (Soumah, 76e ), Estrad, Essomba Delbos – Bando, Milazzo (Sadio, 63e ). Entraîneur : Éric Descombes.
dna
Contenu sponsorisé


l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 3 I_icon_minitime

 

l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-