Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-21%
Le deal à ne pas rater :
Console Nintendo Switch + Mario Kart 8 Deluxe + Abonnement 3 mois ...
267 € 337 €
Voir le deal

Partagez
 

 15eme journée Rennes - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 57072
Date d'inscription : 25/11/2012

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 10:47

Ultime changement strasbourgeois. Touché aux adducteurs apparemment, Sissoko cède sa place à Carole.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 10:55

C'est fini 1-4 bien que demander de plus.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 10:57

Bravo
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 10:57

Les hommes de Thierry Laurey se sont montrés particulièrement solides et appliqués ce qui leur a permis de profiter de la fébrilité rennaise. Voilà le Racing à la 8e place avec 21 points avant la venue du PSG mercredi.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 10:58

Marius pour le pronostique on en et loin tous les deux.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 21:34

Histoires de penalties
Le match a basculé entre la demi-heure et l’heure de jeu. Le Racing a bénéficié de deux penalties justifiés et transformés par Martin tandis que Rennes s’est définitivement effondré quand M. Wattellier leur en a peut-être oublié un.
 Il aurait été un peu fort de café que l’arbitre reste de marbre. Une bonne heure après l’incident, Pablo Martinez avait encore les stigmates de l’intervention de Da Silva sur le corner de la demi-heure de jeu, une sorte de “high kick” comme disent les amateurs d’arts martiaux, et le pied du défenseur portugais attrapait le nez de celui du Racing avec une estafilade sous l’œil droit au passage.

« Je viens fermer le second poteau, je mets la tête et il y a un choc violent, explique le Strasbourgeois. Ça saignait, j’ai dû mettre un strip, mais ça fait partie du job. L’an dernier, on m’avait fait le reproche de ne pas avoir placé ma tête contre Guingamp. Là, on ne pourra pas me le faire. »

À la vue des dégâts, l’arbitre, Éric Wattellier, n’a eu d’autre choix que de s’éclaircir les idées. Le choc, réel, l’a amené à se tourner vers les images enregistrées de l’action pour ensuite indiquer le point de penalty.
« Pablo ne s’est pas ouvert la pommette et le nez tout seul »

L’alternative d’un coup franc indirect se défendait puisque l’intentionnalité du Rennais n’était pas évidente. Mais la décision arbitrale n’a pas relevé, non plus, du scandale. « L’an dernier, Nuno Da Costa a été expulsé à Troyes alors qu’il n’avait pas vu arriver le Troyen, rappelle Thierry Laurey, l’entraîneur strasbourgeois. Et derrière, on en avait pris trois. Ce jour-là, c’était contre nous. Ce soir, c’est pour nous. Malheureusement, le règlement est ainsi fait. Je veux bien comprendre que la sanction est sévère. Et pour être honnête, je n’ai pas revu l’image. Mais ce que je sais, c’est que Pablo ne s’est pas ouvert la pommette et le nez tout seul. Le geste était dangereux. Maintenant, je ne dis pas que Da Silva l’a fait volontairement. »

Au retour des vestiaires, le Racing a eu le bon goût de retourner le couteau dans la plaie et Mothiba a apporté sa contribution en étant fauché sans ménagement par Mexer. Jonas Martin a pu tripler son compteur buts dans sa saison en réussissant un doublé sur penalty. « C’est la première fois que je marque deux penalties, a noté le capitaine fracasse du jour. C’est même mon premier doublé en Ligue 1. Malheureusement, j’ai manqué le triplé. C’est dommage. Les penalties ? J’ai le réflexe de tirer à gauche. Mais quand je pose le ballon, je ne sais pas vraiment où je vais frapper le ballon parce que j’attends souvent que le gardien parte. Sur le deuxième, il n’est pas parti. Mon réflexe, c’est de croiser et il n’a pas eu le temps de l’arrêter. Quand je tire un penalty, je n’ai pas de pression. Mais je sentais que le deuxième était important. »

En envoyant le Racing à 1-3, le milieu de terrain a imité Kenny Lala, pourfendeur de Dijon sur penalty en janvier, la saison dernière. Et la bande à Laurey a entrevu un premier succès depuis cinq semaines en Ligue 1. Il s’est confirmé lorsque l’arbitre n’a pas sanctionné une main de Lienard sans doute involontaire mais décollée du corps. La dernière chance rennaise venait de passer. Et au final, franchement, les Strasbourgeois n’ont rien volé.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 21:36

Rennes – Racing (1-4): l’air du large
Étouffé en début de partie et vite mené, le Racing a superbement réagi et signé, hier à Rennes, un large succès qui le propulse à la 8e place, loin devant la zone rouge. C’est la première fois, depuis son retour en Ligue 1 en 2017, qu’il inscrit quatre buts (4-1).
L’accroc face aux Crocos nîmois, huit jours plus tôt à la Meinau, n’est plus qu’un mauvais souvenir (0-1). Après Bordeaux le 12 août en ouverture (0-2), le Racing est allé chercher hier à Rennes son deuxième succès en déplacement. Et de quelle manière ! En inscrivant quatre buts après une entame compliquée ! Il ne pouvait pas mieux préparer les réceptions du PSG mercredi et Caen dimanche.

Pourtant, le premier quart d’heure au Roazhon Park ne laissait nullement présager une issue aussi favorable. Débordés par la vitesse d’exécution de Rennais entrés pied au plancher dans la partie, déséquilibrés par les montées de Romain Del Castillo sur le flanc gauche, les Bleus ne voient pas le ballon ou presque.

Premier doublé pour Martin en Ligue 1

Ils sont ballottés. Pas vraiment retournés comme une crêpe bretonne, non. Mais les galettes rennaises leur restent tout de même souvent en travers de la gorge. Celle d’Ismaïla Sarr à la 9e est un pur régal et aurait pu leur couper autant l’appétit que les jambes. L’ancien Messin profite d’un – déjà – énième appel de Del Castillo pour repiquer au centre, fixer Caci et enrouler une frappe du droit dans la lucarne gauche d’un Sels qui n’a pas le temps d’esquisser le moindre geste (1-0).

« On s’est fait surprendre par un but superbe, relève un Thierry Laurey admiratif sur ce coup. Mais après, on a mis les choses en place progressivement et on est revenu dans la partie de manière tout à fait logique. »

Passé ce quart d’heure initial en apnée, le Racing va en effet peu à peu reprendre son souffle. Une reprise mal ajustée de Corgnet annonce un renversement de tendance (18e ). L’égalisation de Thomasson, d’une reprise du droit sur un centre en retrait de Lala, passeur décisif pour la quatrième fois, l’initie (1-1, 20e ). Et un penalty transformé par Martin, après un pied haut de Da Silva sur Martinez qui aurait pu être sanctionné d’un coup franc indirect si ce point de règlement n’était pas tombé en désuétude, le conforte (1-2, 32e ).

Après recours au VAR, l’arbitre Éric Wattellier a sanctionné un jeu qu’il jugeait trop dangereux. Il faut dire que le défenseur axial strasbourgeois n’est pas sorti indemne du geste du Rennais.

Pour le capitaine intérimaire Jonas Martin qui, d’un tir croisé du droit, trompe Koubek parti de l’autre côté, ce coup d’essai devenu coup de maître est une répétition générale. Car au retour des vestiaires, Mexer déséquilibre Mothiba dans la surface. Ce second penalty est indiscutable et Martin, imperturbable pour signer son premier doublé en Ligue 1 (1-3, 51e ).

Logiquement, Rennes va pousser, réclamer à son tour, mais en vain, un penalty pour une main elle aussi involontaire de Lienard dans les 16 m (53e ) et finir par s’épuiser. Le Racing n’en demande pas plus pour piquer.
La “Madjer” de Martinez

Il va le faire à moins d’un quart d’heure de la fin sur un corner de Lienard remisé de la tête par Koné et catapulté au fond par Martinez d’une somptueuse “Madjer” (1-4, 77e ). Le costaud Pablo laisse éclater une joie qu’on devine à peine derrière son masque de douleur. Il a soigné ses effets pour son tout premier but en Bleu et en L1. Et son équipe soigne une différence de buts que Martin, tout proche du triplé, aurait encore pu bonifier sans un tacle de Bensebaini (80e ).

« C’est tout bénef, je ne m’attendais pas à ça, mais malgré tout, on prend », savoure un Laurey « heureux », mais tout en self-control  : « C’est un peu cher payé pour les Rennais qui avaient dû faire un gros match jeudi en Europa League. On a vu qu’il y avait un peu de fatigue dans cette équipe et que leurs enchaînements n’étaient pas aussi huilés que d’habitude. J’ose croire qu’on y est un peu pour quelque chose. »

Paris, visiteur mercredi d’une Meinau où il avait chuté pour la première fois il y a un an pile (2-1 le 2 décembre 2017), n’a en tout cas qu’à bien se tenir. « Cette fois, il n’y aura pas d’effet de surprise. Mais j’ai hâte d’y être parce que le stade va être en fusion », en salive d’avance Adrien Thomasson.

Comme lui, le Racing est chaud-bouillant et n’est plus à une surprise près. Son tonitruant succès en terre rennaise, inattendu par son ampleur, l’a encore prouvé.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Déc 2018 - 21:40

JONAS MARTIN, auteur du premier doublé de sa carrière
 ➤ JONAS MARTIN, auteur du premier doublé de sa carrière. « On a mis les actes en accord avec les paroles, puisqu’on voulait se rattraper après Nîmes. Ce n’était pas évident, surtout après avoir encaissé le premier but. Mais on n’a pas plongé. On a montré une belle force mentale et été récompensés par ces quatre buts. Je pense que c’est notre match référence. On a su être solides pendant que les Rennais poussaient et réalistes dans nos temps forts. C’est une bonne soirée, alors qu’au bout d’un quart d’heure, nous nous étions dit qu’elle allait peut-être être très compliquée. Quatre buts, c’est une belle première. C’est cool. Maintenant, il ne faut pas s’enflammer. »

➤ ADRIEN THOMASSON, auteur du but de l’égalisation. « C’était difficile, mais malgré le top but encaissé très tôt, on a relevé la tête alors qu’on aurait pu s’effondrer. Ce but concédé a en fait été un électrochoc. L’égalisation rapide nous a remis dans la partie. Dans la semaine, on avait pas mal travaillé devant le but et c’est toujours bien d’être efficace le week-end, surtout qu’on restait sur quelques matches où on n’avait pas marqué dans le jeu (deux buts lors des quatre précédentes journées). L’équipe a fait un match assez complet, son meilleur à l’extérieur. On passe la barre des vingt points. Cette victoire fait de la réception du PSG un match bonus. »

➤ SABRI LAMOUCHI, coach du Stade rennais. « À part Ismaïla Sarr, c’est un naufrage collectif. On a fait un début de match très satisfaisant, en marquant un but magnifique. Puis on a perdu le fil et fini par abdiquer. Strasbourg mérite sa victoire. Il a profité de nos erreurs et de nos faiblesses à tous les niveaux. Au premier coup dur, on a lâché. On a pris un coup derrière la tête et on l’a baissée. On en a pris un deuxième et on l’a baissée encore plus. Après, c’est devenu difficile. L’équipe manque de pas mal de choses, de caractère et de personnalité entre autres, mais pas que… De confiance aussi. Après le nul à Montpellier (2-2) et la victoire à Jablonec (1-0) , on avait la possibilité de finir la semaine de la meilleure des façons. »

➤ DIMITRI LIENARD, ailier du Racing (Photo AFP – J.-F. Monier) . « Être mené d’entrée, ce n’était pas le plan idéal. On a su retourner le match. On a bien défendu, on n’a pas été trop inquiétés sauf sur quelques coups de pied arrêtés. Il y avait la nécessité de trouver des solutions à la pause. On a su garder le ballon après le repos, cette victoire, c’est un plaisir immense. On ne va pas s’enflammer mais ce soir (hier) , tout le monde était concerné. Maintenant, on va bien recharger les batteries. »

➤ BENJAMIN CORGNET, milieu du Racing. « C’est bien parce qu’on avait à cœur de se rattraper après le faux pas face à Nîmes. On a eu une belle réaction après l’ouverture du score alors qu’on aurait pu s’effondrer. Il était important de ne pas perdre ici et, au final, on réalise un match top. »

➤ KENNY LALA, défenseur du Racing. « On s’est fait bouger mais on a su faire le dos rond, encaisser les coups sans prendre de but. On a eu le bon état d’esprit, on a mis les ingrédients de notre côté. C’est bien parce qu’on avait laissé des points derrière nous. »
dna
Contenu sponsorisé


15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty

15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 15eme journée Rennes - Strasbourg   15eme journée Rennes - Strasbourg - Page 2 I_icon_minitime

 

15eme journée Rennes - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-