Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
JBL Tune 115 TWS – Écouteurs sans fil ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

 24ème journée :Strasbourg - Angers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeLun 4 Fév 2019 - 5:10

Racing-Angers SCO le samedi 9 février à 20 heures
24ème journée :Strasbourg - Angers  Rcsasc12

La Ligue de Football Professionnel a dévoilé la programmation TV de 24e journée de Ligue 1 Conforama. 
Le Racing recevra à la Meinau l’Angers SCO le samedi 9 février à 20 heures à l’occasion de la 24e journée de Ligue 1 Conforama. La rencontre sera diffusée en intégralité sur BeIN SPORTS MAX.
SO
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeMer 6 Fév 2019 - 5:11

Avant Racing - Angers: « Un grand respect mutuel »
Le milieu du Racing Anthony Gonçalves et le latéral d’Angers Abdoulaye Bamba ne se retrouveront peut-être pas face à face ce samedi (20h) à la Meinau. Mais ils n’ont pas oublié leur duel viril d’avril 2018.
Pris, un peu à son corps défendant, dans le tourbillon médiatique né de la blessure de Neymar le 23 janvier au Parc des Princes face au Racing en 16es de finale de la Coupe de France (2-0), Anthony Gonçalves préfère se murer dans le silence ces temps-ci.

Ce soir-là, à chaud, le milieu droit strasbourgeois n’avait pas été tendre avec la star brésilienne, sans – c’est vrai – connaître la nature exacte des dommages causés par son appui malencontreux, conséquence indirecte d’une faute de Moataz Zemzemi (fissure du métatarse déjà opéré le 3 mars 2018).
« À chaque tampon, on s’excusait »

Comme son coach Thierry Laurey, lui aussi agacé par ce battage orchestré par la presse parisienne, “Gonz” sera prochainement auditionné par la commission de discipline de la Fédération française, à une date restant à définir.

Mais samedi lors de la réception d’Angers dans le cadre de la 24e journée de Ligue 1, l’ex-capitaine du Stade lavallois sera bien présent sur la pelouse de la Meinau… sauf à faire les frais des choix d’un Laurey qui, malgré quelques forfaits résiduels, dispose d’un effectif pléthorique.

Il croisera peut-être, sur le terrain ou en dehors, le latéral angevin Abdoulaye Bamba à qui il avait livré un duel épique le 7 avril 2018 au stade Raymond-Kopa (1-1).

Titularisé latéral droit lors de ce match retour 2017-2018, puis repositionné un cran plus haut à la 53e , le Racingman avait souvent trouvé sur son chemin l’ancien Dijonnais, aligné au poste d’arrière gauche (et suivi à l’été 2016, sans suite, par un Racing promu en Ligue 2).

S’ils ne s’étaient pas fait de cadeaux, les deux hommes avaient apprécié ce mano a mano viril, mais correct.

« C’était un duel intéressant comme on aime en livrer, avait souri le Strasbourgeois avant de quitter Angers. C’est ce que nous nous sommes dit tous les deux à la fin. Abdoulaye est un joueur qui répond présent. Moi, j’aime payer de ma personne. C’était bien. »

Aujourd’hui, il n’a pas changé d’opinion, même s’il la limite à quelques mots informels. « C’est un gars bien, mais ce n’est pas le moment pour moi de m’exprimer sur un sujet aussi sensible. » Comprenez : l’intensité, parfois la rudesse, des chocs dans un match de foot.

À 800 km de là, Abdoulaye Bamba se montre heureusement plus disert. L’Ivoirien pose néanmoins un préalable.

« Ça fait un moment que je joue latéral droit et si elle doit avoir lieu samedi à la Meinau, notre confrontation ne sera sans doute pas directe. Je ne connais pas personnellement Anthony, mais je le connais comme joueur pour l’avoir souvent affronté lorsqu’il était à Laval. Avec lui, il faut toujours se préparer à des duels costauds. Nous avons des qualités et caractéristiques similaires. On joue beaucoup sur notre physique et on ne lâche jamais rien. L’an passé, on s’était mis quelques taquets, mais toujours dans un bon esprit. À chaque tampon, on s’excusait. Et hop, on remettait ça l’action d’après (rires) ! A la fin du match, on a senti dans nos regards un grand respect mutuel. On s’est livré une belle bataille. Et comme pour nos deux équipes, ça s’est terminé par un nul (il rit encore). C’était beau à voir, sans mauvais coups, mais avec une grosse intensité. De toute façon, le foot, c’est un rapport de force. »

« Le genre de joueur avec qui j’aurais aimé jouer »

Près d’un an plus tard, Aboulaye Bamba en parle toujours comme « d’un match vraiment particulier. Je sais qu’Anthony a longtemps été blessé cette saison et joue moins en ce moment. Je lui souhaite de retrouver du temps de jeu. Il dégage l’image d’un mec qui ne s’économise pas et se donne toujours à fond. C’est typiquement le genre de joueur avec qui j’aurais aimé jouer. »

Le compliment ira droit au cœur du “taureau” alsacien. Mais s’ils se retrouvent face à face samedi, ces deux-là ne se feront pour autant pas de courbettes.

Sans doute même se rentreront-ils joyeusement dedans, à l’ancienne et à la régulière. Pour revoir dans leurs regards, au coup de sifflet final, ce respect mutuel qui les unit désormais.

Jeudi dernier encore, Mohamed Simakan, victime d’une rupture des ligaments croisés du genou le 23 juillet à Gand en match de préparation estivale et opéré quelques jours plus tard, estimait à « une quinzaine de jours » le délai nécessaire à son retour à l’entraînement collectif. Mais hier matin, le jeune défenseur néo-professionnel (18 ans), qui avait recommencé à courir il y a un petit moment, était bien sur le pré avec ses partenaires.

« Oui, mais c’était parce qu’on faisait un jeu sans contact », a-t-il précisé dans un sourire avant de regagner les vestiaires, désireux, à l’évidence, de ne pas brûler les étapes après près de sept mois d’indisponibilité.

Kawashima malade

Hormis les blessés longue durée (Jonas Martin, Lionel Carole, Jérémy Grimm et Idriss Saadi), un seul Strasbourgeois manquait à l’appel pour cette première séance de la semaine : le troisième gardien Eiji Kawashima. L’international japonais, malade, est resté au chaud.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeMer 6 Fév 2019 - 22:19

Ajorque, enfant d’Angers
L’attaquant strasbourgeois Ludovic Ajorque, 24 ans, a commencé sa carrière de footballeur au SCO d’Angers. Avant la venue des troupes de Stéphane Moulin, samedi, à la Meinau, le Réunionnais revient sur ses débuts et sa bonne passe actuelle.
Ces dernières semaines, Ludovic Ajorque, bientôt 25 ans – il les aura le 25 février – arbore un grand sourire. Et pas seulement parce que le soleil a fait son retour sur les terrains d’entraînement de la Meinau depuis le début de la semaine. Mais bien parce qu’en ce mois de janvier, tout souri au grand attaquant originaire de la Réunion.

Cinq buts et deux passes décisives en cinq rencontres (trois en Ligue 1, deux en Coupe de la Ligue), tel est le bilan de l’ancien joueur de Clermont. Une réussite qui tranche avec un début de saison en demi-teinte, en raison d’une succession de blessures.
« Dans une saison, chacun a ses moments forts »

« Quand je suis arrivé à Clermont (en 2016, ndlr) , c’était la même chose, relate-t-il. J’avais aussi attendu deux/trois mois à cause d’une blessure avant d’être prêt à jouer ».

Alors cet automne, il a rongé son frein sans perdre son entrain. « Dans ces cas-là, il faut être patient et continuer à travailler. Même en étant blessé, tu peux progresser et apprendre des choses », expose le Réunionnais.

Pourtant l’attaquant n’avait qu’une envie « rejouer le plus rapidement possible en Ligue 1 . Car quand tu y as goûté comme cela a été mon cas à Bordeaux ou face à Nantes, tu n’as plus envie que ça s’arrête ».

On l’a compris, Ludovic Ajorque savoure donc pleinement sa bonne passe actuelle. Mais il refuse de tirer la couverture à lui. « Dans une saison, chacun a ses moments forts. Là c’est mon tour, j’en profite pour aider l’équipe, mais notre groupe est homogène. Que ce soit Nuno (Da Costa) , Lebo (Mothiba) , Adri’ (Thomasson) ou même Idriss (Saadi) quand il va revenir, peu importe qui est sur le terrain. On a tous un style différent, mais ça marche bien entre nous. On est complémentaire et on a chacun nos qualités », lâche l’avant-centre.

Et si, comme tout attaquant, Ajorque aime enquiller les buts, il apprécie tout autant de donner une passe décisive. « Pour moi, c’est le même plaisir », assure-t-il dans un sourire.

Ceci étant dit, Ludovic Ajorque aimerait bien ajouter un sixième pion à sa collection dès samedi, lors de la 24e journée de Ligue 1. Surtout que les Strasbourgeois reçoivent des Angevins que le numéro 25 alsacien connaît bien.

Lors de son arrivée en métropole, en 2012, c’est en effet dans l’Anjou qu’il a eu la première opportunité de lancer sa carrière. « Je devais aller à Nantes, mais cela ne s’est pas fait. Du coup j’ai fait un essai au SCO et ils m’ont gardé. À l’époque le club était en Ligue 2 et j’ai signé un contrat amateur, se remémore Ludovic Ajorque. Il n’y avait pas vraiment de centre de formation, j’étais dans une sorte de sport études avec des handballeurs. C’était vraiment un chouette club pour débuter, ce n’était pas l’usine, c’était très familial. »

Ludovic Ajorque ne garde presque que des bons souvenirs de ses trois ans passés dans l’Anjou. Presque, car il regrette tout de même de ne pas avoir percé avec son club formateur. Prêté deux saisons d’affilée en National (au Poirée-sur-Vie, puis à Luçon), c’est finalement à Clermont que sa carrière va vraiment décoller, en 2016.
« Le fait d’avoir échoué là-bas m’a motivé à me battre encore plus »

« Je n’étais pas performant, voilà pourquoi je n’ai pas joué à Angers. Il n’y a pas d’autre explication. Mais tout ce qui m’arrive aujourd’hui, c’est grâce à eux. Le fait d’avoir échoué là-bas, cela m’a encore plus motivé à me battre pour réussir », raconte celui qui retrouvera avec plaisir « Romain Thomas, Romain Manceau, Ludovic Butelle le staff et les dirigeants » à la Meinau.

Mais pas question, pour autant, de céder au sentimentalisme. Si “Ludo” Ajorque peut enfoncer ses anciens coéquipiers, il ne s’en privera pas. « On sera copain avant et après, mais certainement pas pendant le match », en rigole d’ailleurs le longiligne attaquant.

À l’image de ses coéquipiers alsaciens, Ludovic Ajorque n’a en effet qu’une obsession : continuer à engranger des succès pour « atteindre les 40 ou 42 points » qui assureraient le maintien des Bleus en Ligue 1. Et après, mais seulement après, les Strasbourgeois pourront se permettre de rêver encore plus grand.

Mais une chose est sûre, Ludovic Ajorque ne regrette pas d’être venu en Alsace. « Ici, il y a tout pour réussir : le groupe est bon, le public est fantastique et le club est sain », conclut-il.
 
Caen décalé

L’information est tombée mercredi matin : le match de la 25e journée de Ligue 1, prévu initialement samedi 16 février, à 20h, sur le terrain du SM Caen a été décalé au dimanche 17 février, à 15h. Ce report de quelques heures a été fait à la demande de la Préfecture du Calvados en raison du mouvement social des gilets jaunes.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeVen 8 Fév 2019 - 5:36

Racing-Angers : Bahoken ne veut pas rater ça
Forfait à l’aller le 6 octobre à Angers (2-2), l’attaquant angevin Stéphane Bahoken ne raterait pour rien au monde le match retour face à son ancien club, le Racing, demain, dans une Meinau qui a été son jardin de 2014 à 2018.
Depuis qu’il a inscrit samedi le seul but du match et, forcément, de la victoire face à Dijon au stade Raymond-Kopa (1-0), Stéphane Bahoken est sur le qui-vive, tout en retenue. Lors du match aller le 6 octobre en Anjou (2-2), l’ancien Strasbourgeois (2014-2018), touché au mollet droit, avait fini par déclarer forfait. « Ne pas être là à l’aller à domicile, c’était embêtant, mais pas si grave. Mais il est hors de question que je manque le retour à la Meinau, dans ce stade où j’ai tant de souvenirs. Depuis le début de semaine, je fais très attention à l’entraînement ( sourire ). »

Sept buts en Ligue 1 : record déjà égalé
Huit mois après avoir refusé la prolongation de contrat que lui offrait le Racing, l’attaquant international camerounais observe le parcours de son ancien club avec envie, mais sans regrets. « C’est sûr que j’aurais aimé disputer la finale de la Coupe de la Ligue le 30 mars contre Guingamp à Lille. Mais après quatre années à Strasbourg où je ne faisais pas partie des titulaires indiscutables, j’avais besoin d’un autre challenge pour poursuivre ma progression, jouer tous les matches et gagner en expérience. Je l’ai trouvé à Angers. Il fallait que je parte. »

Recruté libre par le SCO pour remplacer Karl Toko-Ekambi (17 buts et 5 passes décisives en 2017-2018), le joueur formé à Nice est devenu incontournable en attaque. En début de saison, il souhaitait faire aussi bien que son prédécesseur et partenaire chez les Lions indomptables lors de sa première année sous le maillot noir et blanc (7 buts en 2016-2017). Contre Dijon, il a inscrit son septième but en 23 journées (pour 20 matches disputés et 19 titularisations).

«Le jeu du Racing est beau»

« Mon plaisir n’est pas tant d’avoir égalé Toko que mon record en L1 avec Strasbourg la saison passée. Il reste quinze matches. Ça m’ouvre des perspectives. J’espère continuer, même si j’aurais pu marquer plus, avec un penalty raté contre Toulouse et deux buts annulés par le VAR à Saint-Étienne et contre Nantes. »

Selon le site de la LFP, ses sept buts ont rapporté 11 des 27 points d’Angers. Avec, en plus, deux passes décisives, il est impliqué sur 9 des 24 réalisations de son équipe (37,5 %). « Comme tous les ans, à Strasbourg, les attaquants marquent tous. Les buts sont plus répartis. Chez nous, non. C’est peut-être ce qui nous manque pour être un peu plus hauts au classement (13es ). Mais après un mois de janvier un peu pourri (une victoire, deux nuls, trois défaites toutes compétitions confondues), la victoire contre Dijon nous a offert une bonne bouffée d’air frais dans l’optique du maintien, notre objectif n°1. »

Pour l’heure, sa priorité est moins lointaine. Elle ne va pas au-delà de son retour à la Meinau face à un Racing qui ne l’étonne pas. « Le coach Laurey a toujours prôné un jeu offensif. Les trois buts marqués en demi-finale de Coupe de la Ligue contre Bordeaux illustrent le Strasbourg 2018-2019. Son jeu est beau à voir. Ça explose de partout, avec un jeu simple, direct, orienté vers l’avant. Je souhaite aux Strasbourgeois tout le bonheur du monde et de gagner leur finale. Je pense qu’ils vont le faire. »

Cette prédiction amicale ne l’empêche pas d’avoir déjà balancé quelques SMS chambreurs à Pablo Martinez, Anthony Caci et Kenny Lala.

« J’aimerais marquer devant mon ancien public, martèle-t-il avec la certitude de recevoir un accueil chaleureux des supporters strasbourgeois. Quand tu portes quatre ans un maillot, avec deux montées de National en Ligue 1, un maintien et des matches extraordinaires, les gens n’oublient pas. Moi non plus. Les supporters m’écrivent pour me demander mon maillot d’Angers. Certaines personnes au club aussi. J’ai passé une grosse commande et je vais en distribuer aux plus fidèles. Je le leur ai promis. Quand certains sont là tous les matins pour te soutenir, même quand tu as la tête dans le seau, c’est la moindre des choses. »

On savait déjà que Stéphane Bahoken était un joueur généreux. On sait désormais que sa générosité ne se limite pas au rectangle vert.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeVen 8 Fév 2019 - 11:15

Le groupe de Strasbourg
Sels, Bi. Kamara - Ndour, P. Martinez, Mitrovic, L. Koné, Caci, Lala - Corgnet, Lienard, A. Gonçalves, I. Sissoko, Y. Fofana, Prcic, A. Thomasson - Mothiba, Ajorque, Grandsir, Da Costa.

Hormis les blessés de longue durée Jonas Martin (cheville), Lionel Carole (cheville), Jérémy Grimm (genou), Idriss Saadi (tendon d'Achille) et le défenseur Mohamed Simakan (victime d'une rupture des ligaments croisés du genou droit en juillet dernier), qui a repris l'entraînement collectif cette semaine, tout le monde est opérationnel.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 11:52

la composition des équipes:
RACING : Sels ; Caci, Martinez, Mitrovic (cap.), Koné, Lala ; Sissoko, Prcic, Thomasson ; Ajorque, Mothiba.

ANGERS : Butell ; Manceau, Thomas, Pavlovic, Traoré (cap.), Bamba ; Ndoye, Santamaria, Fulgini ; Kanga, Bahoken.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 12:34

But 0-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 12:34

0-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 12:35

On domine .. et boum
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 12:36

Angers ouvre la marque par Kanga au cœur d'une défense strasbourgeoise trop passive. D'une louche, Ndoye a servi Bamba dans la surface, lequel a centré d'un retourné subtil pour la tête de Kanga, bien trop seul.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:11

But 0-2
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:11

0-2
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:11

pas possible ça
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:12

Pareil qu'au sporting cet après midi
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:16

Kanga s'offre le doublé! Cette fois, le coup de froid est énorme. Caci sert Mothiba, trop court et en position de hors jeu. Mais Butelle dégage comme il peut et l'action se poursuit. En dégageant, le gardien visiteur a en fait lancé Bahoken sur la droite. L'ex-Strasbourgeois sert Ndoye qui accourt dans l'axe. Celui-ci Kanga dans la course et dans la surface. Couvert par Koné, il trompe Sels d'une reprise en pivot. Imparable. Quant aux placements défensifs...
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:27

On est mené on joue plus !!
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:37

Marius le match n'est pas encore fini
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:41

2è m.temps catastrophique !
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:43

1-2
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:43

BUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUT 1-2
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:44

L'espoir ne pouvait venir que d'un coup de pied arrêté. Sur un coup fraznc sous forme de petit corner, Lala donne en retrait pour Prcic qui, de l'entrée de la surface, fait mouche à ras de terre.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:47

trop tard le réveil
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 13:50

Terminé  Grrrr Grrrr Grrrr
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 22:14

Le Racing réagit trop tard devant Angers (1-2)
En manque d’efficacité en début de partie, le Racing a eu les jambes coupées par l’ouverture du score d’Angers avant la pause. Il ne s’en est jamais remis, malgré la réduction de la marque à six minutes de la fin.
La série s’arrête donc là. Le Racing était invaincu en championnat depuis sa défaite à Reims le 15 décembre. Il a depuis réussi le quatre à la suite cher aux adeptes de jeux télévisés. Il n’a pas été reçu cinq sur cinq. Il en aura même été loin.

Les vingt première minutes, et même un peu plus, ont pourtant été à l’avenant d’un mois de janvier presque parfait. Mais le raté d’un Lebo Mothiba à l’accoutumé si efficace aurait dû mettre la puce à l’oreille, dès la 7e’. Non, ce soir, ce ne serait pas pareil.
Pour preuve, Butelle a encore privé le Sud-Africain de la joie du buteur à la 22e’, alors que cette fois, il n’y avait rien à redire sur sa tête. Entre-temps, c’est Adrien Thomasson qui n’a trouvé que le petit filet.

A l’origine, toutefois, le SCO avait frappé le premier. Par Stéphane Bahoken, de retour dans son jardin, à la 4e’. Sa frappe certes pas assez appuyée, était donc prémonitoire. Car une demi-heure plus tard, les Angevins ont piqué une première fois, par Wilfride Kanga, dont la tête ne laissait aucune chance à un Matz Sels livré à lui-même au sein d’une défense trop passive.

Le coup de massue fut tel que les Strasbourgeois en sont longtemps restés groggy. Et quand ils pensaient sortir la tête de l’eau, Angers en a remis une couche, toujours par Kanga, servi dans la course et le timing par Cheikh Ndoye (55e’).

Il restait plus d’une demi-heure, mais très vite, on a compris que ce Racing-là ne disposait pas des armes nécessaires pour rebondir. Il a plié face à la puissance des Bamba, Kanga, Bahoken et surtout Ndoye.

Lorsque Sanjin Prcic a enfin trouvé la faille, à la 87e’, trouant une forêt de jambes d’une frappe à ras de terre à l’entrée de la surface, il était déjà trop tard. Angers a vacillé, c’est humain, mais a tenu les quelques minutes qui restaient. L’étincelle aurait dû venir plus tôt. Mais on ne sait pas trop d’où.

Le Racing enregistre sa troisième défaite à domicile de la saison. Un vrai coup d’arrêt, mais qui ne remet pas en cause l’acquis. Il n’aura guère le temps de gamberger. Le match en retard à Saint-Etienne l’attend dès mercredi (19h). Périlleux, mais aussi un bel endroit pour rebondir.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 22:18

Dans la nasse angevine
Les Strasbourgeois n’ont pas livré un mauvais match hier à la Meinau, mais ils se sont fait dépouiller par un SCO d’Angers qui les attendait au coin du bois et les a intelligemment détroussés.
Jusqu’au bout, les Bleus n’ont pas ménagé leurs efforts ce samedi à la Meinau, mais ils sont tombés dans le piège tendu par un SCO chirurgical. Leur révolte des toutes dernières minutes ne leur a pas suffi à rétablir l’équilibre et éviter leur 3e revers dans leur stade.

❏ SELS (5). – Si l’on excepte son arrêt de la 4e après une reprise un peu écrasée de Bahoken, le gardien belge n’a pas eu grand-chose à faire, sinon aller chercher le ballon au fond de ses filets sur le doublé de Wilfried Kanga sur lequel il ne pouvait rien.
 ❏ LALA (6). – Le latéral droit a bénéficié de pas mal de liberté. Il en a usé, souvent avec clairvoyance, mais n’a pas toujours eu l’influence qu’on lui connaît. Il est aussi devancé par Kanga sur l’ouverture du score. Mais sa 8e passe décisive sur coup franc à la 87e a eu le mérite de relancer le suspense. Averti à la 90e.

❏ KONE (4). – Le défenseur central ivoirien s’est vite illustré en déposant, au bout d’une montée rageuse, une merveille de centre sur la tête de Mothiba que Butelle a sortie d’une parade horizontale sur son côté droit (22e ). Mais comme ses partenaires de l’axe, la puissance du duo Kanga – Bahoken l’a fait souffrir.

❏ MITROVIC (4). – Même constat pour le capitaine serbe, pris de court sur le retourné de Bamba qui permet à Kanga de trouver la faille (35e ). Averti dans le temps additionnel du 1er acte (45e + 1), il sera suspendu contre Lille le 22 février à la Meinau par révocation d’un sursis qui courait depuis son expulsion à Monaco le 19 janvier.

❏ MARTINEZ (5). – L’ex-Angevin a eu la bonne idée de ne pas accrocher Kanga dans la surface sur l’action qui amène la première occasion de son ancien club (4e ). Il a globalement été solide, comme sur ce tacle décidé devant Santamaria (34e ), mais n’a pas lui non plus passé une soirée des plus confortables.

❏ CACI (4). – Le latéral gauche s’est surtout appliqué à remplir ses obligations défensives, sans doute pour contrer ce sacré contre-attaquant qu’est Abdoulaye Bamba. Il est quand même lobé sur le ballon piqué de Cheikh N’Doye pour l’Ivoirien, passeur décisif à la 35e. On l’a globalement peu vu jusqu’à sa sortie et l’entrée de Samuel Grandsir à la 76e.

❏ SISSOKO (5). – Son centre de la 7e pour Mothiba, dans une position d’ailier droit pas si usuelle pour lui, aurait pu lui valoir une passe décisive. L’international espoirs s’est beaucoup démené, mais a nettement accusé le coup après le repos.

❏ PRCIC (5). – Pour sa première titularisation, on ne pouvait pas lui demander d’avoir le rendement d’un Jonas Martin dont il est censé pallier la blessure. Il n’a pas tout bien fait, mais a quand même inscrit son premier but en Bleu à la 87e. Trop tard cependant (voir par ailleurs).

❏ THOMASSON (6). – Sa reprise sur l’offrande de Mothiba à la 10e aurait été parfaite si elle n’avait manqué la cible de quelques centimètres.

Sa tête sur un centre de Lala (48e ) était moins soignée. Moins en tout cas que sa frappe du gauche captée en deux temps par Butelle (16e ). L’ex-Nantais s’est montré très actif, avant son remplacement à l’heure de jeu (62e ) par Benjamin Corgnet qui aurait pu relancer le RCSA plus tôt en cadrant sa reprise à la 74e.

❏ MOTHIBA (6). – Ça peut sembler paradoxal de l’écrire pour un joueur qui a ‘’raté’’ deux énormes occasions, de la semelle devant un Butelle auteur d’un magnifique réflexe main gauche (7e ), puis d’une tête aérienne repoussée par le portier du SCO (22e ). Mais le Sud-Africain est à créditer d’un bon match, car il a senti tous les coups. Il a juste eu la malchance de ne pas les conclure. Il a fini sur la jante, relayé à la 66e par Nuno Da Costa qui n’a guère eu le loisir de s’exprimer.

❏ AJORQUE (5). – Comme son compère sud-africain, le grand échalas de l’attaque alsacienne, qui s’était mis en évidence dès la 3e d’un tir lointain sans réel danger pour Butelle, a dépensé son énergie sans compter. Par son jeu dos au but et son envergure aérienne, il n’a pas cessé d’offrir des solutions. Mais il n’a pas non plus réussi à desserrer l’étau. Il a souvent plongé et un peu râlé, preuve tout de même d’une certaine impuissance.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeSam 9 Fév 2019 - 22:22

Retour sur terre
Pour ne pas avoir pleinement profité de son gros temps fort en début de match, le Racing s’est pris les pieds dans le tapis, hier face à Angers. Après des semaines de rêve, il a vécu une soirée un peu cauchemar.

Pour ne pas avoir pleinement profité de son gros temps fort en début de match, le Racing s’est pris les pieds dans le tapis, hier face à Angers. Après des semaines de rêve, il a vécu une soirée un peu cauchemar.

Il ne s’agit pas de fouler au pied aujourd’hui ceux qu’on portait aux nues pas plus tard qu’hier. Mais le Racing a chuté quand on ne l’attendait pas vraiment.
Après avoir donné la leçon à quelques cadors de l’Hexagone, dans le cadre du championnat mais surtout de la Coupe de la Ligue, les hommes de Thierry Laurey ont subi celle d’un SCO d’Angers qui n’est pas le club qui fait le plus parler de lui.

« On a toujours eu la volonté d’aller de l’avant »

Mais dans une tenue jaune fluo que n’auraient pas reniée certains manifestants sur des ronds-points, le visiteur du samedi soir n’a pas, sur l’ensemble de la rencontre, volé son succès. Stéphane Bahoken et ses copains ont été solides, bien organisés et ont su se relever d’un début de match plutôt compliqué.

Romain Thomas finalement apte, Stéphane Moulin avait pu déployer la défense à trois centraux qu’il privilégie au moment d’affronter une défense… à trois centraux. Face à ce bloc composé de quelques athlètes pas vraiment fainéants, le Racing a privilégié une approche technique du problème et ses inspirations ont d’abord laissé espérer une tournure heureuse aux débats.

Lebo Mothiba a buté sur Ludovic Butelle à quatre mètres du but angevin sur un bon centre d’Ibrahima Sissoko (8e ). Adrien Thomasson n’a pas été loin de trouver le cadre sur un centre en retrait du Sud-Africain (10e ), qui, d’une tête décroisée sur un centre de Lamine Koné, a encore fait briller le portier d’Angers (22e ). Le Racing était beau à voir jouer. Il n’était pas bon à force de ne pas concrétiser et a fini par s’exposer.

« Quand tu as la possibilité de marquer et que tu ne le fais pas, tu peux être puni, a souligné Thierry Laurey, pas fâché outre mesure après ses joueurs. C’est le haut niveau. Angers a bien cadenassé la rencontre avec son bloc bas et hermétique. »

Et l’affaire a pris une tournure encore plus compliquée sur un ballon anodin, une ouverture en profondeur de Cheikh Ndoye. Abdoulaye Bamba a mis la défense alsacienne sens dessus dessous sur un retourné qui a jonglé Anthony Caci et Stefan Mitrovic, et Wilfried Kanga, de la tête, a bien visé au ras du poteau de Matz Sels (35e ).

Les Bleus ont redoublé d’application, mais les Angevins ont encore moins manqué d’énergie pour envisager une bonne affaire et succéder au PSG, le seul à avoir fait chuter le Racing depuis la mi-décembre. Au bout de l’entonnoir, le grand Mateo Pavlovic réglait le trafic aérien et même routier, ce qui a fait ressembler le SCO d’Angers à un hérisson voire à un coffre-fort.

L’opposition de style a sauté aux yeux, mais la bande à Laurey était bel et bien contrainte de se creuser encore plus les méninges pour trouver l’interrupteur. Au retour des vestiaires, l’envie de bien faire est restée omniprésente, mais la passe a été délivrée un brin devant, un poil derrière, parfois à contretemps et le manque de spontanéité a aussi plombé nombre d’initiatives.

L’étincelle était moins irrésistible que ces derniers temps. La rigueur angevine ne s’est jamais démentie et la première offensive dans le camp d’en face a définitivement douché l’ambiance.

« On a toujours eu la volonté d’aller de l’avant, a encore considéré l’entraîneur du Racing. Mais on a manqué de qualité technique sur la seconde période et de rythme sur la première. » Ses protégés n’ont pas su se remettre de ces petits manques.
Prcic, la belle première

D’autant que sur un dégagement en catastrophe de Butelle, Bahoken s’est lancé dans une course fulgurante sur le côté droit, Ndoye a parfaitement assuré le relais juste devant la surface et Kanga a joué les exécuteurs d’une précision chirurgicale pour un tir croisé judicieusement placé (55e ).

Le Racing ne s’est pas complètement découragé et s’est efforcé de créer la brèche dans le rideau adverse, encore et encore. Il a trop longtemps tourné autour du pot pour n’y mettre un doigt dedans qu’à trois minutes de la fin. Sanjin Prcic a fêté sa première titularisation d’un joli tir croisé du droit.

Il a électrisé, un petit moment, les travées de la Meinau, mais la réduction du score n’a pas évité la troisième défaite de la saison à domicile.

Il s’agit de s’en remettre en s’appuyant sur d’intéressants talents récents de voyageur dès mercredi, à Saint-Étienne. L’échec des Strasbourgeois ce samedi ne s’apparenterait alors qu’à une mésaventure sans grosse conséquence.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeDim 10 Fév 2019 - 22:49

comme un accroc
La défaite face à Angers (1-2) a mis fin à une période faste pour le Racing, qui ne devrait pas remettre en cause sa manière de faire. D’ailleurs, les Bleus ont l’occasion de se relancer dès mercredi.
Le foot n’est pas vraiment un sport de statistiques et l’échec du Racing face à Angers en a été une nouvelle illustration. Stefan Mitrovic et ses coéquipiers ont perdu alors qu’ils ont eu 60 % du temps le ballon et ont tenté deux fois plus de tirs que les visiteurs vainqueurs.

La domination d’ensemble n’a pas évité une première défaite en Ligue 1 depuis un voyage à Reims mi-décembre et la fin d’une belle série de quatre victoires de rang.
« On a fait un bon match même si c’est embêtant de le perdre »

Thierry Laurey n’en a pas fait des caisses. Il a souligné les mérites d’un adversaire qui s’est appuyé sur une tactique éprouvée : celle de la tortue en défense qui se transforme en lièvre une fois le ballon dans ses pieds.

« Angers n’a pas que la volonté de défendre, a souligné l’entraîneur du Racing. Ils ont eu des occasions et ont été très efficaces. » Cela n’a pas été le cas de ses protégés et les ratés d’entrée ont constitué la source des maux bleus.

Si Mothiba ou Thomasson avaient concrétisé l’une des trois occasions initiales, l’affaire aurait évidemment pris une autre tournure. Dans un championnat à l’homogénéité confirmée presque chaque semaine, le diable est dans les détails comme l’origine des succès ou des défaites. En vérité, pareille mésaventure n’est pas inédite.

Le Racing avait lâché des points en dominant Saint-Étienne en août (55/45 en termes de possession de balle), Toulouse (64/36 et 17 tirs cadrés à 6) ou Caen (60/40 et 10 tirs cadrés à 5), concédant le nul à chaque fois. Il avait parfois été moins brillant que samedi et avait pu nourrir, déjà, quelques regrets. Nîmes l’avait également emporté en se contentant du minimum (39 % de possession).

Il n’est pas question pour autant de renier des principes de jeu qui enjoignent ses joueurs à prendre le volant du camion. « On est peut-être l’équipe qui a cherché à créer du jeu mais ce n’est pas pour ça que tu mérites de gagner, a noté Thierry Laurey. On a la volonté d’aller de l’avant. Une équipe peut perdre un match en progressant. Ça peut arriver. On n’est jamais satisfait d’une défaite mais je considère que l’on a fait un bon match même si c’est embêtant de le perdre. Il y a des jours où ça sourit et d’autres pas. »
« On a fait le même coup à Lille »

Les Strasbourgeois sont néanmoins convaincus d’être dans la bonne direction en cherchant à forcer la décision quitte, parfois, à s’exposer. Le plein de confiance accumulé lors d’une série de huit succès sur les neuf matches précédent la douche angevine peut permettre de vite se relever.

« On n’a parfois été désordonné, regrette juste le coach des Bleus. Mais dans l’état d’esprit, il n’y a rien à se reprocher. On va essayer de voir comment s’améliorer. On veut jouer au foot le mieux possible. »

Il n’est pas question de se voir plus gros que le bœuf pour autant. L’entame chatoyante n’a pas permis de forcer la décision. Angers a fait le dos rond et deux coups de patte ont mis le Racing dans les cordes.

« On a fait le même coup à Lille (0-0) », rappelle encore l’entraîneur du Racing. Lors d’un match à 32 % de possession de balle et à quatre tirs contre 23 aux locaux, les Strasbourgeois étaient repartis du stade Pierre-Mauroy avec un point. Ils n’avaient pas fait les fiers, non plus face au PSG à la Meinau (1-1) lors d’une soirée à quatre tirs contre 20 pour les champions de France.

Depuis, l’équipe alsacienne a assurément progressé. L’inspiration et un petit manque de spontanéité ont manqué quand il s’est agi de dynamiter la défense visiteuse avant-hier.

« On doit avoir le niveau d’exigence et de performance le plus élevé possible, a conclu Thierry Laurey. On doit faire les bonnes courses, les bons enchaînements, on a créé les décalages. On n’a pas renoncé. »

Lui et ses hommes n’ont finalement guère de raison d’abandonner. Un joli coup à Saint-Étienne, ce mercredi, et ils se retrouveraient vite relancés.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitimeDim 10 Fév 2019 - 22:53

Zoom - Une défaite tactique Et le piège s’est refermé…
Englués dans la toile d’araignée angevine à cinq pattes arrière, les Bleus n’ont jamais vraiment réussi à s’en dégager.
« Je ne sais pas si c’était un piège. Mais les Angevins ont très bien fait ce qu’ils étaient venus faire. Ils ont défendu en bloc, ne nous ont rien laissé et ont fait mouche sur leurs rares occasions. » Pablo Martinez était fataliste avant-hier après le troisième revers du Racing à la Meinau, le premier depuis Nîmes le 24 novembre (0-1).
Le défenseur central, ancien de la maison angevine, ne s’est guère amusé face à ceux qui étaient encore ses coéquipiers il y a moins de deux ans. Car le choix tactique de Stéphane Moulin a pleinement opéré et contrecarré les desseins alsaciens. « On a proposé quelque chose qui devait les perturber dans ce qu’ils font d’habitude », indiquait d’ailleurs l’entraîneur du SCO d’Angers.

Quelque chose que son attaquant Stéphane Bahoken, lien très actif d’un filet angevin aux mailles resserrées, a détaillé en zone mixte : « Toute la semaine, on avait beaucoup travaillé tactiquement pour contrer le Racing. Ce qu’on a mis en place a fonctionné. Le coach voulait qu’on soit solide, qu’on contre, et, surtout, qu’on empêche Pablo Martinez et Lamine Koné de déclencher leurs transversales. On avait remarqué à la vidéo qu’elles sont souvent très dangereuses pour les équipes adverses. »

La relance de Koné et Martinez bloquée

Pour construire leur victoire, les Angevins sont passés à trois axiaux. Stéphane Moulin fait régulièrement appel à ce schéma depuis l’automne. « Ils nous ont bien bloqués, Lamine et moi, sur les sorties de balle, corrobore Pablo Martinez. Encore une fois, ils forment un bloc défensif très costaud et arrivent à bien contre-attaquer. On a eu cette petite lueur d’espoir en fin de match, mais malheureusement, ça n’a pas tourné en notre faveur. »

Même constat chez Samuel Grandsir, entré à un quart d’heure de la fin : « Angers nous attendait pour jouer vite en contre, avec des joueurs très toniques et très costauds. Ils ont été mieux que nous devant le but et ont gagné. Il y a des jours comme ça. »

« C’est leur style de jeu, complète Ibrahima Sissoko. Ils ont joué en contre. On le savait. Et ils ont été plus efficaces. La prochaine fois, ce sera peut-être l’inverse. »

Englué dans la toile d’araignée tissée par le SCO, le Racing, qui « a eu la maîtrise du jeu et du ballon » (Bahoken) à 63 %, n’a jamais réellement pu s’en dépêtrer si ce n’est dans le rush final. Après trois nuls entre les deux clubs depuis la remontée des Bleus en L1 en 2017, les joueurs de Stéphane Moulin ont cette fois fait pencher la balance dans leur sens.

« On aurait dû être efficace et les mettre dans le trou avec nos deux premières occases, regrette Kenny Lala, passeur décisif pour la huitième fois en championnat sur la – trop – tardive réduction du score de Sanjin Prcic à la 87e. Dès qu’ils ont ouvert le score, on a vu qu’ils ne venaient plus nous chercher. Ils ont mis en place un bloc assez bas et c’était compliqué. Angers est solide et l’a encore démontré. Bonne continuation à lui. Nous, nous allons continuer à travailler. De temps en temps, une petite claque fait du bien. »

À condition de ne pas tendre l’autre joue. Mercredi à Saint-Etienne, un tout autre piège, en forme de chaudron, attend les Strasbourgeois.
dna
Contenu sponsorisé


24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty

24ème journée :Strasbourg - Angers  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 24ème journée :Strasbourg - Angers    24ème journée :Strasbourg - Angers  I_icon_minitime

 

24ème journée :Strasbourg - Angers

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-