Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-9%
Le deal à ne pas rater :
Nintendo Switch (OLED) avec station d’accueil et manettes Joy-Con ...
319.99 € 349.99 €
Voir le deal

Partagez
 

 31ème journée : PSG - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeJeu 4 Avr 2019 - 3:29

Paris SG-Racing le dimanche 7 avril à 21 heures
31ème journée : PSG - Strasbourg  Psgrcs11
La Ligue de Football Professionnel a fixé la programmation de la 31e journée de Ligue 1 Conforama.
La rencontre entre le Paris Saint-Germain et le Racing se déroulera le dimanche 7 avril à 21 heures au Parc des Princes dans le cadre de la 31e journée de Ligue 1 Conforama. Elle sera diffusée sur Canal+.
SO
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 2:15

Avant PSG – Racing: le but après un don
Le Racing brille offensivement cette saison. S’il crache le feu, c’est en s’appuyant sur un jeu collectif en attaque qui donne un visage séduisant à son jeu retrouvé depuis quelques semaines.
Tous ceux qui l’ont regardé ne l’ont pas regretté. Si la finale de coupe de la Ligue a été proche de la purge, le Racing – Reims de mercredi a constitué une régalade pour les amoureux du foot. Dans l’un comme dans l’autre cas, l’équipe strasbourgeoise s’en est sortie à son avantage, le septième trophée dans l’histoire du club alsacien tombé dans son escarcelle d’abord, un succès après… sept matches sans victoire en championnat ensuite.
Lors d’un derby du grand-Est qui a permis à la bande à Laurey de remettre la marche avant, les Bleus ont renoué avec de bonnes vieilles habitudes. Les quatre buts inscrits face aux Champenois les ont replacés sur le podium des attaques de L1 avec 49 buts. Et dans leur construction, Stefan Mitrovic et ses copains ont confirmé une méthode qui a du bon.
Trois des buts encaissés par le grand Mendy ont dépendu d’une passe décisive, les trois premiers en fait, Nuno Da Costant ayant marqué sur un centre de Lionel Carole, Anthony Gonçalves scorant sur des offrandes de Lebo Mothiba puis de Kenny Lala. Ainsi, les cadences constatées depuis le début de saison ont été respectées.
« On privilégie une certaine disponibilité »
En effet, le Racing a inscrit plus des trois quarts de ses buts dans le sillage d’une passe décisive (38 sur les 49 au total, soit 77 %) et il s’agit du meilleur total de la Ligue 1 en proportion. Au sein de l’élite, le PSG fait mieux en valeur absolue avec 57 passes décisives et compte dans ses rangs le meilleur passeur de la L1 avec Angel Di Maria et ses 10 passes, mais sur un total de 87 buts. Ainsi, seuls les deux tiers des buts parisiens sont le fait d’une offrande d’un joueur pour son partenaire.
En pourcentage, c’est… l’avant-dernier, l’En Avant Guingamp, qui titille le Racing, avec 14 de ses 19 buts inscrits dans le sillage d’une passe décisive, soit un ratio de 72 %.
Y aurait-il une méthode particulière alsacienne qui serait à l’origine de la réussite strasbourgeoise cette saison ? Le coach, Thierry Laurey, apprécie la statistique mais s’en méfie. « Plutôt que de passe décisive, je préfère raisonner en termes de dernière passe, souligne-t-il. Franchement, sur l’ouverture du score, il y a le centre de Lionel Carole, mais il faut un sacré coup de tronche de Nuno ( Da Costa ). On parle de passe décisive alors que l’aspect décisif vient parfois d’une initiative précédente qui a vraiment donné lieu à l’action. »
Ainsi, en reprenant l’exemple du récent triomphe face à Reims, l’entraîneur strasbourgeois exprime sa vision des choses et sa conception du caractère crucial de l’un ou l’autre de ses protégés. « Sur le quatrième but ( un penalty de Da Costa ), je considère qu’Anthony Caci mériterait d’être crédité d’une passe décisive, poursuit Thierry Laurey. Son ouverture vers Nuno Da Costa est le geste juste. Nuno aurait pu marquer, il a finalement été fauché et cela donne penalty et but. »
Il n’empêche. Dans leur manière de faire, les Strasbourgeois ont pris l’habitude de gâter le copain. « On travaille effectivement pour que ce soit propre dans nos actions, explique Laurey. L’idée, évidemment, c’est d’avoir le plus d’actions favorables dans nos matches. Mais après, il faut se retrouver au bon endroit au bon moment, comme Antho ( Gonçalves ) a pu l’être face à Reims. Je n’oublie pas non plus que l’on a pu profiter de situation de contre, alors que trouver l’ouverture est souvent plus difficile sur des attaques placées. On n’est pas au-dessus du lot techniquement, on ne se crée généralement pas des tonnes d’occasions, mais on privilégie une certaine disponibilité. »
Cela fait mouche et 16 joueurs différents ont contribué au total de 39 depuis le début de saison. À leur tête, Kenny Lala (9 passes décisives à sept partenaires différents s’il vous plaît) fait partie des meilleurs spécialistes de l’Hexagone. « À l’origine, ce n’était pas ma qualité première, considère le latéral droit qui a servi Gonçalves pour le 3-0 de mercredi. J’ai travaillé pour et il y a les bons déplacements de mes partenaires. Face à Reims, Nuno fait les bons appels. Dans l’ensemble, il y a une bonne mentalité dans le groupe. » Sa position, quasiment aux premières loges dans l’exercice a pu lui donner des idées.
Mais l’ancien Lensois est revenu à des réalités plus terre à terre pour repartir de l’avant. « Le classement des passeurs décisifs, j’ai pu y penser en janvier, quand tout allait bien pour moi, indique-t-il. Mais je n’étais pas satisfait de mes matches par la suite. Je me suis concentré uniquement sur ma performance. Et d’ailleurs je ne suis toujours pas satisfait de ce que je fais ces temps-ci. » D’autres au sein de l’effectif ont pris son relais.

« Complémentaire, avec des joueurs aux caractéristiques différentes »

Nuno Da Costa, un total de cinq de cinq caviars, en pleine bourre, a notamment fait jaillir la lumière à Nîmes, permettant à Youssouf Fofana de doubler la mise avant que les Gardois ne renversent complètement la tendance. « Si on arrive à ce total de 39, c’est sans doute que l’on est complémentaire avec des joueurs aux caractéristiques différentes devant, considère le Cap-Verdien. Ça s’emboîte bien, on travaille bien, on a beaucoup de combinaisons. »
Au quotidien, le Racing se décarcasse pour entretenir la tendance. « On se retrouve avec plusieurs joueurs qui ont aussi un beau total de buts, entre cinq et dix buts, conclut Thierry Laurey. Dans notre schéma, pendant longtemps, beaucoup d’actions dépendaient des joueurs de couloir. Désormais, on veut modifier notre approche et ne pas se limiter dans notre expression. » Sans jamais perdre de vue que sans dépendre d’un seul, les Strasbourgeois assurent de réjouissants spectacles.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 9:02

Racing: le groupe de 18 pour affronter le PSG
Thierry Laurey a gardé un groupe de 18 joueurs pour affronter Paris dimanche. Thomasson (suspendu), Koné (blessé), Zohi (blessé) et Corgnet (blessé) manquent à l'appel.
Thierry Laurey a gardé un groupe de 18 joueurs pour le déplacement à Paris, dimanche, dans le cadre de la 31e journée de Ligue 1.

Comme souvent le technicien n'a pas souhaité dévoiler son onze de départ, mais celui-ci sera forcément modifié par rapport à celui qui a débuté mercredi soir à la Meinau: Kevin Zohi s'est blessé à la cuisse et est forfait pour ce déplacement. Au rayon blessés, il rejoint Benjamin Corgnet et Lamine Koné à l'infirmerie, eux qui avaient déjà manqué la réception de Reims mercredi.

A ces trois forfaits s'ajoutent ceux des blessés de longue date (Grimm, Saadi) et celui de Jonas Martin, en phase de reprise, qui devait jouer une mi-temps avec la réserve à Epernay, samedi après-midi, pour reprendre le rythme.

Manque aussi à l'appel le milieu Adrien Thomasson, expulsé mercredi soir pour un deuxième carton jaune et automatiquement suspendu pour le match face au PSG.

Deux joueurs absents du groupe des 18 mercredi font du coupe leur retour pour ce déplacement au Parc des Princes: le milieu de terrain Moataz Zemzemi et le milieu Samuel Grandsir, qui était malade mercredi.

Concernant le onze de départ, Laurey pourrait relancer une défense à cinq, avec Lala et Carole sur les côtés et le trio Caci - Mitrovic - Martinez en défense centrale.

Au milieu, Prcic et Sissoko, ménagés mercredi, pourraient débuter, certainement avec Anthony Gonçalves, double buteur face à Reims. A l'avant, Da Costa et Ajorque tiennent la corde pour tenter de déstabiliser la défense parisienne. Réponse dimanche, vers 20h...

Le groupe Racing


LE GROUPE des 18: Matz Sels, Bingourou Kamara – Abdallah Ndour, Pablo Martinez, Stefan Mitrović, Anthony Caci, Lionel Carole, Kenny Lala – Moataz Zemzemi, Dimitri Lienard, Sanjin Prcić, Anthony Gonçalves, Ibrahima Sissoko, Youssouf Fofana – Lebo Mothiba, Ludovic Ajorque, Samuel Grandsir, Nuno Da Costa.
 
  Absents

Blessés : Kevin Zohi, Benjamin Corgnet, Lamine Koné, Jérémy Grimm, Idriss Saadi.
Suspendu : Adrien Thomasson.
En équipe réserve : Duplexe Tchamba, Ismaël Aaneba, Mohamed Simakan, Jonas Martin.
Choix de l’entraîneur : Eiji Kawashima.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeSam 6 Avr 2019 - 22:07

Un Paris record ?
Malgré sa cataclysmique élimination en Ligue des Champions, le PSG reste insatiable et pourrait battre le record de points en Ligue 1 qu’il détient depuis 2015-2016 : 96.
Que n’a-t-on écrit sur ce Paris à la sauce qatarie que vous ne sachiez déjà ? Ce soir, le PSG tentera de s’offrir sa 16e victoire en 16 sorties de Ligue 1 au Parc des Princes. Lui qui compte une rencontre en retard (à Nantes le 17 avril) alignera peut-être son 9e succès en championnat. Kylian Mbappé et les stars parisiennes, dont certaines sont, c’est vrai, sur le flanc (Cavani, Neymar, Di Maria pour ne citer qu’eux), entendent bien, en tout cas, vaincre pour la 27e fois en 30 matches et se rapprocher du record de points en Ligue 1 : 96 en 2015-2016 par… un certain Paris Saint-Germain. Il en a déjà récolté 80. Potentiellement, il peut encore en moissonner 27.
C’est dire si le Racing s’attaque à un roc, un pic, un cap, une péninsule, imprenable sur le territoire national. Mais un colosse au pied d’argile sur le planisphère européen, enquiquiné par ce grain de sable, ce caillou au fond de ses chaussures à crampons que constitue la Ligue des Champions.
Pas plus que ses prédécesseurs Carlo Ancelotti, Laurent Blanc et Unai Emery, Thomas Tuchel n’a réussi à mener son équipe sur le toit de l’Europe. Victorieux à l’aller à Old Trafford en 8es de finale (0-2), le PSG s’est fait botter le derrière par Manchester United au retour porte d’Auteuil (1-3) et a donc pris la porte.
Beaucoup ne retiendront que ça de la saison du cannibale hexagonal, en route vers un huitième titre de champion.

Mbappé au rythme de Messi

Le 27 avril au Stade de France contre Rennes, Thiago Silva et les siens pourraient aussi sabrer le champagne dans leur 13e Coupe de France, la cinquième de rang. Ils effaceraient ainsi en partie la déception d’avoir lâché la Coupe de la Ligue qu’ils détenaient justement depuis cinq ans avant leur élimination en quarts fin janvier à domicile contre Guingamp (1-2). Le Racing en a profité et a été sacré l’autre samedi à Lille face aux Bretons.
Et depuis deux saisons, les Bleus se posent en poil à gratter de ce Paris hors catégorie, capable de lui irriter le cuir. Thomas Tuchel n’a pourtant pas une seule fois fait allusion aux Strasbourgeois hier en conférence de presse. À sa décharge, personne ne l’a interrogé sur le sujet.
Il a bien été question de Buffon, Bernat, Rabiot, Di Maria, Diaby, Cavani ou Neymar, mais jamais du Racing. Sauf implicitement pour dire qu’en cas de succès tout à l’heure, le PSG 2018-2019 pourrait être sacré aussi précocement que celui de 2015-2016. À condition que Lille ne l’emporte pas à Reims. « C’est mieux de rester concentrés sur nous sans penser aux conséquences », a juste énoncé le coach allemand, « Je pense que Lille peut et va gagner […]. Dans ce cas, nous ne serons pas champions ce week-end. »
Les “Dogues” jouant à 15h à Delaune, un Mbappé aux statistiques dignes de Messi (27 buts, 5 passes en 24 matches de Ligue 1, 33 buts et 16 passes toutes compétitions confondues) et ses acolytes sauront à quoi s’en tenir au coup d’envoi. Et les Racingmen, encore plus à quoi s’attendre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 12:28

Compositions de PSG - Strasbourg : Kylian Mbappé est remplaçant
L'attaquant du PSG va débuter sur le banc le match du titre contre les Strasbourgeois, ce dimanche (21 heures).
Privé d'Angel Di Maria, Edinson Cavani, Neymar ou encore Moussa Diaby, Thomas Tuchel a laissé Kylian Mbappé sur le banc dimanche (21 heures) pour le match du titre contre Strasbourg au Parc des Princes. Eric Choupo-Moting sera donc le seul attaquant de métier sur la pelouse. Il sera entouré par Christopher Nkunku et Daniel Alves. Marquinhos blessé à une cuisse, Thiago Silva sera entouré par Presnel Kimpembe et Colin Dagba. Attendu dans le onze, Thilo Kehrer est remplaçant. Au milieu, Marco Verratti est associé à Leandro Paredes. Un autre Italien est titulaire : Gianluigi Buffon.
Côté strasbourgeois, Thierry Laurey a également aligné une défense à trois, avec le polyvalent Anthony Caci au poste d'axial droit. Anthony Gonçalves, qui avait exprimé son sentiment sur Neymar sans mettre de pincettes - « Quand tu veux jouer comme ça, ne viens pas te plaindre si tu prends des coups derrière. Qu'il ne vienne pas chouiner » - est titulaire au milieu. Il reste sur un doublé en Ligue 1, mercredi contre Reims en Ligue 1 (4-0).
La composition du PSG
Buffon - Dagba, Thiago Silva (cap.), Kimpembe, L. Kurzawa - Verratti, Paredes, Bernat - Daniel Alves, Choupo-Moting, Nkunku.
La composition de Strasbourg
Sels - Lala, Caci, S. Mitrovic (cap.), Martinez, Carole - A. Gonçalves, Prcic, I. Sissoko - Da Costa, Ajorque.
Sont sur le banc, côté strasbourgeois: Kamara, Ndour, Zemzemi, Lienard, Fofana, Grandsir, Mothiba

equipe
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 13:14

1-0 PSG
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 13:28

BUUT Da Costa

1-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 13:40

BUUUUUUT Gonçalvez 

1-2
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 13:57

.. çà risque d'être compliqué en deuxième mi-temps.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 14:39

2-2
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 14:51

Terminé : 2-2
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 21:40

Le Racing, héroïque, arrache un point au Parc (2-2)
Le Racing, héroïque hier soir au Parc des Princes, a rapidement été mené au score, avant d'inverser la tendance grâce au duo Da Costa - Gonçalves. Les Strasbourgeois ont été rejoints en fin de rencontre par le PSG
Le Paris SG entre fort dans la partie. Une domination vite récompensée dans le premier quart d’heure de jeu. Dagba file côté droit et centre pour Choupo Moting, qui n’a plus qu’à pousser le ballon dans les buts vides (1-0, 13e).
On se dit alors que la suite va être compliquée pour le Racing, mais non. Dix minutes plus tard, les Alsaciens égalisent sur un contre rondement mené par Carole, qui centre pour Da Costa. Le Cap-Verdien trompe Buffon d’un plat du pied bien senti (1-1, 26e).

Deux minutes plus tard, Choupo Moting rate un but tout fait (à croire qu’il joue pour le Racing), en stoppant le ballon sur la ligne, après une superbe pichenette de Nkunku sur laquelle Sels était battu.

Le public du Parc gronde, et il va encore plus gronder dix minutes. Après un corner tiré par Prcic, Dani Alves dégage sur… Gonçalves, qui trompe une deuxième fois Buffon d’un magnifique extérieur du pied droit (1-2, 38e).

Après la mi-temps, le PSG reprend son emprise sur le match, surtout après l’entrée de Mbappé, juste avant l’heure de jeu. Mais le Racing, héroïque, résiste durant de longues minutes. Jusqu’à la 82e exactement, quand la défense alsacienne cède sur un énième corner. Draxler le tire et trouve Kehrer qui ajuste Sels de la tête, seul au point de penalty (2-2).

Mais malgré les efforts parisiens pour trouver la faille à nouveau, le Racing tient son point. Un véritable exploit, puisque les Alsaciens sont les premiers à ne pas perdre ici, au Parc, en cette saison 2018/2019
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 21:43

Le Racing, un épatant trouble-fête
Le Racing n’en finit pas de repousser ses limites, devenant la première équipe à ne pas perdre au Parc en championnat à la faveur d’un nul héroïque et intelligent. Il a empêché les Parisiens de fêter le 8e  titre de leur histoire et prolonge sa saison qui se transforme un peu plus chaque semaine en rêve.
allait pas les inviter. A force, le PSG va finir par se faire du mouron à chaque fois qu’il croise le Racing. Alors que l’affiche du dimanche sur la chaîne cryptée pouvait prendre des allures de la chronique d’un sacre annoncé, les Parisiens ont raté une première balle de match face au Racing qui ne lui a pas, mais alors pas du tout facilité la tâche. Ils avaient l’occasion de fêter leur huitième titre de champion, officiellement à la maison. Et bien c’est raté.

«On a respecté le plan de jeu»

D’un autre côté, Thomas Tuchel n’avait pas nécessairement lancé d’entrée de jeu ses forces de destruction massives. Kylian Mbappé, était sur le banc, Julian Draxler, de retour de blessure, aussi. Sur le papier, l’escouade offensive parisienne n’avait rien d’ébouriffant avec l’attaquant au nom de sucette, Eric Choupo-Moting, en pointe.

Les choix de l’entraîneur allemand, qui n’a de cesse de réclamer trois ou quatre renforts à l’été, avaient peut-être quelque chose de politique. Toujours est-il qu’il n’y avait que 16 pros disponibles à Paris et pas que des stars sur le terrain.

L’atmosphère du Parc conduit néanmoins à débuter, un peu, avec le frein à main et l’une ou l’autre ouverture de début de match auraient pu être exploitées avec plus de conviction, côté strasbourgeois. Et la mécanique du futur champion de France reste bien huilée avec des séquences de possession assez longue, d’entrée. Mais, le Racing avait bel et bien une idée derrière la tête et a cherché à multiplier les schémas pour enquiquiner l’ogre du coin.

Kenny Lala à droite, Nuno Da Costa à gauche, avaient la charge de veiller sur les deux latéraux parisiens, Layvin Kurzawa et Colin Dagba, comme le lait sur le feu. Le plan initial a fonctionné un petit quart d’heure, le temps pour Paredes de lancer le second dans un fauteuil. Choupo-Moting a été à la réception du centre et il a fallu pencher un peu plus vers l’avant pour renverser la table.

Forts de la confiance accumulée depuis une semaine et la victoire en coupe de la Ligue, depuis août et les matches réussis en rafale et depuis 18 mois en étant toujours capables de contrarier, au moins un peu, le PSG, les Bleus ne se sont pas résignés et se sont mis à briller. Un centre de Gonçalves et un tir de Da Costa ont annoncé un temps fort alsacien concrétisé d’une splendide égalisation. Le plat du pied du Cap-Verdien, pour son troisième but personnel en quatre jours, sur un centre de Carole a rimé avec efficacité.

Et comme il n’y avait aucune raison de se gêner, le Racing a insisté en se déployant avec tonicité à chaque ballon de contre exploitable. La suite ne s’est pas construite dans un fauteuil. Matz Sels a pu remercier Choupo-Moting d’avoir stoppé le petit lob de Nkunku que le Belge n’avait pu que freiner sur la ligne de but strasbourgeoise pour que Martinez sauve le coup en catastrophe. Gonçalves a fait preuve de bien de moins de maladresse pour inscrire… son troisième but personnel en quatre jours, à la réception d’un corner renvoyé à l’entrée de la surface par la défense parisienne.

Incroyable mais vrai. En 12 minutes, le Racing avait marqué deux fois au Parc ce qu’aucune équipe de L1 n’avait réussi à faire depuis le début de saison. Thierry Laurey a apprécié la période faste, avec une pointe de gourmandise.

« En première période, on a eu des ballons plus qu’intéressants à négocier, a indiqué l’entraîneur strasbourgeois. Face à un Paris qui n’avait pas son équipe type, il y avait manière à faire mieux. On a respecté le plan de jeu. Ici, tu défends 90% du temps et il faut bien exploiter les 10% où tu l’as. On aurait pu mieux profiter d’une ou de deux situations. Après, la seconde période, ça a été Fort Alamo. »
Si le Racing a d’abord habilement géré son avance, le PSG a progressivement fait le siège du camp strasbourgeois où la solidarité a longtemps repoussé le danger. Mais l’heure de jeu a un peu sonné la fin de la récréation. « Mbapele » est, hélas, bel et bien rentré pour le PSG et le Racing n’a eu d’autre alternative que de reculer, toujours plus près de Sels, pour réduire les espaces et rendre moins angoissante la vitesse de course et d’exécution du meilleur buteur de la Ligue 1. A force de subir, même intelligemment, le Racing a fini par craquer, sur un corner, que Kehrer a repris de la tête, en pleine lucarne.

Il restait dix minutes à tenir. Les Strasbourgeois y ont réussi en se serrant les coudes, en construisant un bloc en béton armé que les Parisiens ne sont pas parvenus à faire exploser. Une fois de plus, la bande à Laurey a été épatante d’efficacité et a respecté l’objectif de sa fin de saison, prendre et donner du plaisir. Au regard de sa sortie dans la ville lumière où Stefan Mitrovic et ses copains ont une nouvelle fois été à la hauteur, les sept matches qu’il reste au programme s’annoncent comme des régalades.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 21:44

Indiscrétions
➤ ZOHI ABSENT TROIS A QUATRE SEMAINES. – Blessé à l’ischio-jambier gauche mercredi en début de 2e période contre Reims (4-0), le jeune attaquant du Racing Kevin Zohi sera absent «trois semaines minimum, peut-être quatre», selon son entraîneur Thierry Laurey. L’Ivoiro-Malien, qui a passé des examens complémentaires en fin de semaine, souffre d’une lésion et ne devrait donc pas retrouver les terrains avant le début mai.
➤ EUROPA LEAGUE: TIRAGE LE 19 JUIN. – Le tirage au sort des 1er et 2e tours de l’Europa League aura lieu le mercredi 19 juin à Nyon (Suisse). Mais le Racing, vainqueur de la coupe de la Ligue, ne connaîtra véritablement son adversaire du 2e tour qu’à l’issue du 1er , disputé en matches aller-retour les jeudis 11 et 18 juillet. Il entrera en lice les jeudis 25 juillet et 1er août. Les dirigeants strasbourgeois seront conviés à une réunion préparatoire avec l’UEFA au plus tard début mai.
➤ LES 16 NOMS DE TUCHEL. – L’effectif du PSG serait-il si limité ? Toujours est-il que pour la 2e fois après Toulouse le week-end précédent, l’entraîneur parisien Thomas Tuchel, certes privé de nombreux cadres (Neymar, Cavani, Di Maria, Marquinhos, d’autres encore…), n’a couché que 16 noms sur la feuille de match, au lieu des 18 autorisés. Encore incertain la veille, le latéral international belge Thomas Meunier n’a pas passé avec succès le test effectué lors du bref entraînement de ce dimanche matin. Il s’est ajouté à la longue liste des indisponibilités. Pendant ce temps-là, Adrien Rabiot, qui n’est pourtant pas smicard, est tricard…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeDim 7 Avr 2019 - 21:51

Les héros renfilent le costume
Auteurs d’un doublé mercredi contre Reims, Nuno Da Costa et Anthony Gonçalves ont de nouveau marqué ce dimanche soir au Parc des Princes et permis aux Bleus de signer un nul aux allures d’exploit (2-2).
Après leur sacre en finale de la coupe de la Ligue et leur balade offensive de mercredi contre Reims, les Strasbourgeois ont bouclé une décade euphorique en étant les premiers à ne pas repartir bredouilles de Paris.

❏ SELS (8). – Il ne pouvait rien sur l’ouverture du score de Choupo-Moting à la 13e , mais est allé réconforter – remercier? – l’attaquant camerounais du PSG qui, de façon inexplicable, a stoppé sur sa ligne le but que Nkoukou avait – presque – marqué (28e ).
Après leur sacre en finale de la coupe de la Ligue et leur balade offensive de mercredi contre Reims, les Strasbourgeois ont bouclé une décade euphorique en étant les premiers à ne pas repartir bredouilles de Paris.
 Sels, décisif, a préservé le nul

Suppléé par sa transversale sur une volée d’Alves (69e ), le Belge a sauvé le coup une première fois en gagnant son duel avec Mbappé (82e ). Mais la tête de Kehrer sur le corner qui a suivi ne lui a pas laissé la moindre chance sur le 2 partout (82e ). Encore décisif devant Mbappé (85e ), il a préservé le nul, avant d’écoper d’un carton jaune pour gain de temps (88e ).

❏ LALA (6). – Comme ses coéquipiers, le latéral droit a eu du mal à mettre en route. Mais il a ensuite régulièrement apporté le surnombre sur le côté droit. Du moins jusqu’à la pause. Car après le repos, il a, comme toute son équipe, supporté le poids de la rencontre. Averti à la 57e pour une faute sur Nkunku, il sera suspendu le 20 avril à la Meinau contre Montpellier.

❏ CACI (5). – Pris de vitesse par Bernat dès la 6e , ‘’Titi’’, qui retrouvait sa place d’axial droit, s’est vite ressaisi. Il s’est serré les coudes avec ses partenaires du trio défensif central pour colmater les brèches ouvertes par la flèche Mbappé. Avec, c’est vrai, plus ou moins de réussite.

❏ MITROVIC (5). – Devancé par la course croisée de Choupo-Moting qui a défloré son compteur buts au Parc des Princes (13e ), le capitaine a lui aussi resserré la garde, même si le jeu parisien dans un petit périmètre a continué à le gêner. Il a souffert sans se désunir.

❏ MARTINEZ (6). – Il a souvent jailli avec à-propos pour couper des ballons qui traînaient dans la surface, comme sur cette intervention décisive devant Mbappé qui venait d’entrer et de mystifier Mitrovic (62e ).

On n’oubliera pas qu’il avait aussi dégagé en catastrophe le ballon étrangement stoppé par Choupo-Moting sur la ligne de Sels.

❏ CAROLE (6). – Mercredi contre Reims, il avait distillé un centre parfait à Nuno Da Costa qui avait ouvert le score d’un magistral coup de casque (45e + 3). Le latéral gauche a servi hier son 2e caviar de la semaine au Cap-Verdien pour l’égalisation de la 26e. Il n’a en revanche pas passé une soirée confortable en défense. La faute ne lui incombe pas forcément, car il s’est très souvent retrouvé en infériorité numérique face à Dagba et Dani Alves.

❏ GONCALVES (6). – Sur un nuage depuis son doublé de mercredi contre Reims, ‘’Gonzo’’ a encore inscrit un but splendide d’une reprise pleine de spontanéité de 20 mètres après un renvoi de Dani Alves (38e ). Il n’a rien lâché jusqu’à ce que Thierry Laurey le rappelle sur le banc à la 65e pour lancer Dimitri Lienard.

❏ PRCIC (5). – Le milieu bosnien a joué son habituel rôle de rampe de lancement et de distributeur, sans jamais chercher à trop en faire. Dommage qu’il n’ait pas cadré sa tête sur un bon centre de Caci alors qu’il était seul au point de penalty (59e ). Il a un peu disparu dans une fin de match en apnée.

❏ SISSOKO (6). – Le grand Ibou, Ibrahima Sissoko, a parfaitement muselé le ‘’petit hibou’’, Marco Verratti, qui a souvent voleté dans sa zone. Même s’il n’a pas tout réussi, le milieu défensif s’est dépensé sans compter. Il le fallait pour contenir la furia parisienne en 2e période.

❏ AJORQUE (5). – Même quand il ne marque pas, il sait se montrer précieux. Sa passe instantanée et presque aveugle dans la course de Lala et Da Costa en atteste (22e ). Il sait aussi manier l’art de la feinte, comme sur ce délicieux ballon qu’il laisse filer pour Prcic (40e ). On ne l’a plus vu non plus après le repos, jusqu’à son remplacement par Lebo Mothiba (85e ).

❏ DA COSTA (7). – Il était censé filer un coup de main à Lionel Carole dans le repli défensif, mais ne l’a fait que parcimonieusement. Il est d’ailleurs pris à revers sur le ballon de Paredes pour Dagba, passeur décisif pour Chopo-Moting dès la 13e.

Mais comme son pote ‘’Gonzo’’, Nuno, auteur lui aussi d’un doublé contre Reims, a remis le couvert en égalisant du droit sur un service de Carole (26e ). Il a aussi fait chauffer le bout des gants de Buffon (29e ). Le voilà à huit buts. Il s’est effacé à la 73e au profit de Samuel Grandsir.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeLun 8 Avr 2019 - 10:51

Pablo Martinez (Strasbourg) chambre Eric Choupo-Moting (PSG)
Au lendemain du match nul entre le PSG et Strasbourg dimanche soir (2-2), le défenseur alsacien Pablo Martinez s'est fendu d'un tweet ironique à l'encontre d'Eric Choup-Moting, qui a empêché un but de son coéquipier Christopher Nkunku.
Pablo Martinez a posté ce lundi matin un tweet : « Semaine quasi parfaite », après avoir enchaîné avec Strasbourg une victoire en Coupe de la Ligue, un large succès (4-0) sur Reims en Ligue 1 et un match nul (2-2) face au PSG au Parc des Princes. Le défenseur du Racing l'a accompagné d'un hashtag : #mercichoupo.

Martinez fait référence à l'arrêt involontaire d'Eric Choupo-Moting, alors que Christopher Nkunku s'était joué du gardien alsacien Matz Sels et que le ballon allait entrer. Une incroyable bévue qui a fait le tour du monde et qui a participé à empêcher le PSG d'être sacré champion de France dès ce week-end.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56838
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitimeMar 9 Avr 2019 - 3:39

Après le match nul du Racing face au Paris-SG (2-2) : toujours plus grand
Auteur d’un véritable exploit en tenant tête au Paris-SG dans son antre, le Racing affiche des progrès constants qui ne sont pas loin d’apparenter la saison en cours à une forme d’accomplissement.
Depuis son retour en Ligue 1, le Racing prend un jubilatoire plaisir à transformer ses rendez-vous avec le Paris-SG en une parenthèse assez exceptionnelle.

Et le bilan de la saison actuelle, qui aurait pu s’achever en roue libre – avec plus de 40 points au fond de la poche et une coupe de la Ligue dans l’armoire à trophée – n’échappera pas à la règle.
Après le nul de dimanche (2-2) et celui du match aller (1-1), soit deux points, les Parisiens auront réalisé, quoi qu’il arrive jusqu’à la fin de saison, leur pire récolte face aux Strasbourgeois.

La bande à Laurey se plaît à manger régulièrement dans la gamelle de l’ogre, ce qui a quelque chose d’assez enthousiasmant au regard de la différence de moyens.

« Anthony Gonçalves et Nuno Da Costa sont dans l’esprit »

« On a fait deux gros matches contre Paris, a souligné Thierry Laurey, heureux, mais sans sauter au plafond à l’heure de commenter. Les joueurs ont fait le match qu’on attendait d’eux. »

Ils ont confirmé la fin du coup de mou de février, quand la venue d’Angers à la Meinau (1-2) et un déplacement à Saint-Etienne (2-1) avaient mis fin à un enchaînement assez époustouflant de six victoires en sept matches pour un cycle de trois défaites en cinq.

Aujourd’hui, le Racing est assis sur une série de cinq matches sans défaite, toutes compétitions confondues, et le résultat du Parc confirme sans doute le refus des Bleus d’achever une épatante saison en fumant la pipe.

D’ailleurs, ils n’ont pas ménagé leurs efforts pour contraindre les Parisiens à abandonner leurs deux premiers points sur leur pelouse cette saison en Ligue 1.

Mais les chiffres ne donnent pas non plus le tournis. Thiago Silva et ses compagnons ont possédé le ballon près de 70 % du temps. Néanmoins, les Strasbourgeois ont tiré neuf fois au but, dont quatre dans le cadre et ce malgré les changements dans l’équipe de départ.

En fait, la récolte du 43e point – qui permettrait de graver dans la pierre le maintien au prochain obtenu – a confirmé les ressources collectives de tout un ensemble.

Quatre changements de joueurs étaient intervenus dans le onze par rapport à celui victorieux de Reims qui avait été modifié aux… deux tiers par rapport à la finale de coupe de la Ligue.

Et dans la bande, deux larrons en profitent tout particulièrement. « Anthony Gonçalves et Nuno Da Costa sont dans l’esprit, apprécie l’entraîneur du Racing. Ils ont toujours donné le meilleur d’eux-mêmes et connaissent une période de réussite. Avant eux, il y a eu Lebo Mothiba, Ludovic Ajorque ou Adrien Thomasson qui ont connu leur période. »

Avec trois buts chacun en deux matches, l’ancien milieu de Laval et l’attaquant cap-verdien confirment que le Racing a plus d’un tour dans son sac et que la notion de collectif garde une cote élevée à l’ombre de la Meinau.

Ils sont au bas mot vingt à avoir connu dans la saison leur instant de gloire jubilatoire. Néanmoins, respectant le précepte, rappelé récemment par le sélectionneur national, que l’on n’est jamais autant en danger quand tout va bien, Thierry Laurey s’est bien gardé de chiper le champagne destiné aux Parisiens, qui auraient pu fêter leur titre en cas de victoire dimanche.

« Le plan de jeu était qu’on profite de leurs quelques largesses, sachant que leurs latéraux sont très hauts sur le terrain, a-t-il indiqué. Mais sur la seconde période, on a été ballotté. On a fait quelques prières. Matz Sels nous a sorti de gros arrêts (lire aussi ci-dessous). Après, Paris te pilonne. C’est peut-être un peu ballot de prendre un but à huit minutes de la fin. Mais cela aurait encore été plus ballot de perdre. »
« Un match qui nous fera gagner de l’expérience »

Finalement, le constat est que le Racing l’a échappé belle, mais peut aussi nourrir quelques regrets.

Dans la retenue d’après-match, comme dans la frustration de ne pas avoir pleinement profité d’une première période avantageuse se dessine peut-être tout le chemin parcouru.

« Je pense sincèrement que c’est un match qui nous fera gagner de l’expérience et pas seulement parce qu’on aura un match de championnat de plus au compteur, a conclu l’entraîneur. Je suis content des progrès des garçons. On a vendu chèrement notre peau. »

Et chaque semaine se confirme l’impression que le Racing 2018-2019 ressemble à un millésime précieux.

Le chiffre
20
Cela faisait 20 ans que le Racing n’avait pas fait nul au Parc des Princes. Il avait fait 0-0 en décembre 1998 et a donc mis fin à une série de huit défaites de rang lors de la 31e journée de Ligue 1.
dna
Contenu sponsorisé


31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty

31ème journée : PSG - Strasbourg  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 31ème journée : PSG - Strasbourg    31ème journée : PSG - Strasbourg  I_icon_minitime

 

31ème journée : PSG - Strasbourg

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-