Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-15%
Le deal à ne pas rater :
Manette Xbox sans fil Édition Limitée 20ème Anniversaire
56.43 € 66.39 €
Voir le deal

Partagez
 

 33ème journée: Strasbourg - Montpellier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeDim 14 Avr 2019 - 2:50

Racing-Montpellier HSC le samedi 20 avril à 20 heures
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Progra16

La Ligue de Football Professionnel a dévoilé la programmation TV de 33e journée de Ligue 1 Conforama. 
Le Racing recevra à la Meinau le Montpellier HSC le samedi 20 avril à 20 heures à l’occasion de la 33e journée de Ligue 1 Conforama. La rencontre sera diffusée en intégralité sur BeIN SPORTS.
SO
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeJeu 18 Avr 2019 - 12:51

Avant Racing – Montpellier samedi : cher schéma
Après avoir forgé une bonne partie de sa réussite cette saison avec cinq défenseurs, le Racing alterne ces temps-ci. Question de circonstances ou de conviction ?
Ce n’est pas une question de mode même si la chronologie pourrait le laisser penser. Le Racing vit sa plus belle saison depuis vingt ans. Il a présenté des visages assez tranchés au gré de phases plus ou moins maîtrisées.
Au cœur de sa réussite, une organisation originale, à cinq derrière, a ressemblé à une recette irrésistible. C’est en septembre que la bande à Laurey a inauguré ce schéma, plus précisément… à Montpellier, un adversaire qu’elle retrouve samedi.
« Quand je suis arrivé, le coach s’appuyait sur un schéma à quatre, souligne Kenny Lala, le latéral droit débarqué à l’été 2017, qui a tiré profit du changement pour devenir un acteur majeur du Racing et du championnat. Cela a bien marché à cinq derrière. C’est à nous de nous adapter. Si l’on se retrouve à quatre, l’idée est de moins se projeter et de plus se replier. » Pendant des mois, la question ne s’est pas posée.
« L’important, c’est que les joueurs sachent ce qu’ils ont à faire »
Dans l’Hérault, le Racing avait bien résisté (1-1), face à l’un des spécialistes d’une défense blindée – avec Pedro Mendes, Vitorino Hilton et Daniel Congré dans l’axe. Et depuis, il a rarement dévié de cette ligne de conduite.
À tel point que Thierry Laurey a volontiers exploité toutes les solutions dans son effectif pour s’y cantonner. À Lille, par exemple, début novembre, Ismaïl Aaneba, à droite, et Dimitri Lienard, à gauche, ont eu la charge de protéger les côtés en une organisation hyper-hermétique. Il n’a longtemps pas été question de transiger avec une formule qui a si bien fonctionné.
Quand, finalement, le Racing a-t-il fait une incartade à la recette de son succès ? Voilà trois matches, depuis la finale de la coupe de la Ligue, qu’il oscille entre son « classique » 5-3-2 et un 4-4-2. « On a fonctionné comme ça parce qu’on avait des bases, des repères, précise Thierry Laurey, le décideur de cette (r) évolution. On veut mettre les meilleurs joueurs dans les meilleures dispositions. Après, que cela soit à trois, quatre, cinq ou six derrière, comme cela nous est arrivé à Paris récemment, ça ne change pas grand-chose. L’important, c’est que les joueurs sachent ce qu’ils ont à faire dans un système. »
L’entraîneur strasbourgeois apprécie une capacité d’adaptation chez ses protégés. Il n’empêche. Il a décelé dans le potentiel de ses défenseur une faculté à briller à trois axiaux. « À quatre derrière, on a plus de boulot défensif, explique Lionel Carole, en charge du côté gauche. Pablo ( Martinez ) a moins de possibilité de me couvrir. Mais à cinq, je me dois d’apporter quelque chose devant. Actuellement, avec la blessure de Lamine ( Koné, absent face à Montpellier samedi, tandis que Pablo Martinez est incertain pour une inflammation à la cuisse et que Kenny Lala est suspendu ), et d’autres joueurs qui sont en forme, il y a peut-être la nécessité de revenir à une autre tactique. En plus, les adversaires sont des pros et analysent ce qui a pu faire notre force. »
Durant sa période la plus brillante, en janvier notamment avec une série de six victoires en sept matches en janvier, le Racing avait trouvé la clef à la faveur de filières irrésistibles, avec des changements d’aile initiés par Pablo Martinez et/ou Lamine Koné vers le latéral opposé. Désormais, l’adversaire se méfie.

«C’est peut-être aux milieux de prendre le relais»

« À force de nous regarder, nos adversaires ont peut-être compris, souligne Pablo Martinez. Maintenant, c’est peut-être aux milieux de prendre le relais pour créer le danger. » En renforçant l’entrejeu, où les solutions se montrent plus nombreuses avec le retour de blessure de Jonas Martin notamment, le Racing peut présenter un nouveau visage en ce mois d’avril, où il ne s’agira néanmoins de ne pas se dévoiler d’un fil.
Stefan Mitrovic, au centre de la manœuvre, en tant que défenseur le plus central, a milité pour que l’équipe dont il est capitaine ajoute une corde à son arc ces derniers temps.
Il a été entendu puisque le Racing a vaincu Reims (4-0) et décroché un spectaculaire nul face à Guingamp (3-3) à quatre derrière. « À 5, c’est clair, tu as plus de sécurité, souligne le Serbe. Quand tu es en attaque, tu n’es plus qu’à trois mais si l’adversaire aligne un seul attaquant, à quatre derrière, c’est suffisant. » Demain, les Montpelliérains aligneront sans doute leur redoutable duo d’attaque composé d’Andy Delort et de Gaëtan Laborde. En dépit des absences, le Racing pourrait revenir à son cher schéma. « On peut jouer différemment comme on l’a fait récemment, chaque schéma a son avantage et ses inconvénients, conclut Thierry Laurey. Après, on n’est pas des magiciens. On a des bases, on a des repères, et on ne va pas tout remettre en cause. » En trouvant la méthode pour souvent gagner, il serait effectivement idiot de prendre le risque de se mettre à perdre.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 3:05

En si beau chemin
Le Racing veut prolonger sa belle série d’invincibilité face à Montpellier, en lice pour une qualification européenne, solide derrière, efficace devant. Bref, l’échéance n’aura rien d’une sinécure.
«C’est un fantasme de croire que le championnat est terminé pour nous»

Mais ceux qui ont mis le bleu à la mode par leur jeu pétillant, une attaque de feu et une volonté de faire le spectacle avec efficacité, savent qu’ils risquent de se frotter à du piquant, ce soir. Les Héraultais, 5e  à la trêve, bien établis en Ligue 1 depuis dix ans et une sorte de finale remportée face au Racing (2-1) pour une place dans l’élite, ne sont pas des habitués des fioritures et Michel Der Zakarian, aux verbes rares, aux réponses souvent monosyllabiques n’a pas raté une vocation de clown. Ou alors blanc.

L’affiche du soir aurait donc des allures d’opposition de style. Ce serait s’arrêter à l’écume des choses, ce qui ne dit pas tout de la richesse d’un sport passionnant. C’est à Montpellier, au match aller que les Strasbourgeois ont sans doute trouvé leur irrésistible manière de fonctionner, en se transformant un peu en un miroir.

Les Bleus avaient su s’adapter à un contexte, si particulier pour eux, une Mosson aux taux de remplissage inverses de ceux des TGV en un week-end pascal. Ils avaient surtout construit un système défensif, similaire à leurs adversaires, à cinq derrière. Le nul récolté en septembre (1-1) avait ressemblé à une petite victoire et a assurément contribué à la riante suite.
Depuis, en sept mois rarement incohérents, les deux équipes ont fait leur petit bonhomme de chemin, nichées dans le championnat des outsiders. Sur la ligne de départ, Montpellier avait l’ambition de faire mieux que la saison passée (10e ). En investissant dans son secteur d’attaque, il pratique un jeu moins hermétique. Surtout, il n’est pas loin de ses objectifs à la lutte encore pour les dernières places européennes, à trois points de Marseille, cinquième, quand le Racing se retrouve dans une zone de confort assez appréciable, à finalement que quatre points de son visiteur du soir.

Par ici, il n’est pas (encore) question de songer au contenu de la valise quand le beau bilan peut être encore enjolivé. Et il n’en sera pas question avant la fin mai. « On est sur six matches sans défaite, souligne Thierry Laurey. C’est un fantasme que de croire que le championnat est terminé pour nous. Même le dernier match ne sera pas un match coca-cola. Et aucun indice ne me laisse penser que les joueurs ne sont pas dans cette optique de se relâcher. »

Avec quelques absents, des retours de blessure et un effectif assez fourni, il y a la possibilité de conserver tout un groupe concerné. Accessoirement, il n’apparaît pas dans la nature de l’équipe strasbourgeoise de prendre son pied sans se dépouiller. « On a su battre Reims, quatre jours après notre coupe de la Ligue, on a su s’arracher à Paris et Guingamp a égalisé à trois minutes de la fin, détaille Thierry Laurey quant aux récentes sorties, somme toute réussies. Et puis, tous ces matches vont nous servir à préparer la saison prochaine. »

Après avoir presque tremblé jusqu’à la fin pendant des années, il serait judicieux de mettre à profit une dernière ligne droite où il n’y aura aucun nuage. En pensant un peu à demain, il y a de quoi apprécier aujourd’hui. Une défaite ne correspondrait seulement qu’à une vague petite brume. Mais depuis des mois, il fait grand bleu et il serait plus que plaisant qu’il en reste ainsi.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 3:08

Gros plan sur Montpellier Souviens-toi l’an dernier !
Sixième à six journées de la fin en 2017-2018, le Montpellier HSC avait “échoué” au 10e rang. Il ne veut pas vivre la même mésaventure cette saison.
8 avril 2018. Montpellier repart de Marseille avec un nul qui prolonge sa série d’invincibilité à neuf rencontres (3 v, 6 n). Les hommes de Michel Der Zakarian pointent en 6e position de la Ligue 1, avec 46 points, et rêvent d’Europe.
Mais six journées plus tard, ponctuées de trois défaites d’abord, une victoire et deux nuls ensuite, ils “échouent” à une 10e place finale « très cruelle et qui ne reflète pas » leur saison 2017-2018, de l’aveu même de leur défenseur central Daniel Congré avant-hier devant la presse.
20 avril 2019. Au matin de leur 33e match de L1 en 2018-2019 à la Meinau, les partenaires de l’inoxydable Vitorino Hilton émargent de nouveau au 6e rang, avec 48 unités.
Comme un an plus tôt, ils caressent un rêve européen que leur succès contre Toulouse dimanche (2-1) entretient.
« On a eu un coup de moins bien en début de cycle retour et on a des performances en dents de scie. Il faut gommer ça et enchaîner de belles performances si on veut vraiment viser plus haut », prévient Daniel Congré.

« Accrocher une place européenne nous motive »

« On peut se servir de la saison passée comme chose à ne pas faire, poursuit le défenseur central. On a un peu lâché et terminé dixièmes alors qu’on ne l’avait presque jamais été au cycle retour. Nous avons fini avec quelques regrets. À nous de mettre les ingrédients qui nous ont manqué l’an passé et tout faire pour réaliser un finish de folie. On va jouer six finales. Accrocher une place européenne nous motive. »
Pour avoir une chance de s’offrir ce destin continental, le club pailladin va devoir combler des manques décrits ainsi par “Der Zak” : « À domicile, nous sommes plus performants que l’an passé. Il faudra garder cette dynamique et faire carton plein à la Mosson contre Paris, Amiens et Nantes. Mais il faudrait aussi qu’on adopte la même attitude à l’extérieur […]. Nous y sommes parvenus sur la phase aller où nous n’y avons pas perdu beaucoup et y avons gagné cinq fois (quatre, en réalité), moins au cycle retour où nous n’avons gagné qu’une fois en déplacement (4 n, 2 d). »

« On aimerait avoir une Mosson aussi animée »

Les Montpelliérains débarquent donc à la Meinau avec la volonté de ne pas se cacher, mais en étant conscients que ce « match intense » (dixit Congré) n’aura rien d’une balade touristique. Ex-partenaire au MHSC de Thierry Laurey et son adjoint Fabien Lefèvre, leur entraîneur loue le travail du club alsacien. « Le Racing fait une très belle saison. Les Strasbourgeois ont un bon coach, un stade et un public fantastiques, acquis à leur cause, qui les subliment. On aimerait avoir une Mosson aussi remplie et animée […]. Ils sont quatre points derrière et vont avoir envie de nous faire chuter. À nous de faire le match qu’il faut, dans l’engagement, techniquement, tactiquement, pour l’emporter là-bas. On sait que ça va être difficile. Ils marquent beaucoup de buts – même s’ils en prennent aussi – et se donnent les moyens de gagner les matches. »
Daniel Congré acquiesce : « Les Strasbourgeois font une sacrée saison. Ils ont remporté la coupe de la Ligue et sont encore bien placés en Ligue 1. C’est remarquable. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 3:20

Martin enfin ?
Contraint de se passer de deux habitués de sa défense, Kenny Lala, suspendu, et Lamine Koné, blessé, Thierry Laurey s’est refusé à sortir le parapluie. « On a un effectif suffisamment large et on a su s’en sortir lorsqu’on a eu des absents ces dernières semaines, a-t-il indiqué hier. Je ne dirais pas ça si j’étais l’entraîneur d’une équipe avec quatre ou cinq joueurs blessés de plus. Mais là, pour ce match, on ne peut pas se réfugier derrière ça. »

En la matière, la présence de Martinez, un temps incertain, dans le groupe de 20 défini hier ressemble tout de même à une bonne nouvelle.

Il faudra peut-être modifier ses plans par obligation. Si le 4-4-2 a été choisi face à Reims ou Guingamp récemment, une défense à cinq semble compliquée à constituer face à un spécialiste de cette organisation.

La base du jeu alsacien devrait s’appuyer sur le milieu où les retours de suspension de Sissoko et de longue convalescence de Martin ( ci-dessus ), qui piaffe d’impatience, sont pressentis. À droite, Anthony Gonçalves, en forme, est favori pour aider Anthony Caci, décalé sur le côté.

Enfin, en pointe, si les statistiques de Ludovic Ajorque plaident pour une nouvelle titularisation du Réunionnais, il reste à trouver son acolyte pour percer le verrou héraultais. La présence d’Adrien Thomasson au coup d’envoi remettrait au goût du jour une association pas aperçue depuis le nul face à Lille (1-1), à la Meinau. Ainsi, il y a fort à parier que le Racing se déploiera en 4-4-1-1.

➤ Les absents : Lala (suspendu), Koné, Saadi, Grimm, Zohi, Simakan (blessé), Kawashima (g), Zemzemi, Tchamba (choix)

Au grand complet

Côté montpelliérain, Michel Der Zakarian peut s’appuyer sur toutes ses forces vives, son infirmerie se révélant parfaitement vide. Aussi, le trio de défenseurs centraux composé des indéboulonnables Congré-Hilton-Pedro Mendes, et celui d’attaque constitué de Mollet-Delort-Laborde ressemblent aux points forts visiteurs, sachant que Ruben Aguilar, le latéral droit, n’a pas l’habitude de faire les choses à moitié.

« Montpellier a un bloc défensif compact et huilé et les trois joueurs de devant se sont parfaitement accordés, considère l’entraîneur du Racing qui ne s’attend pas à une partie de plaisir.

On relèvera d’ailleurs que depuis le retour des Strasbourgeois en Ligue 1, les deux équipes ont pris l’habitude de se regarder les yeux dans les yeux. Elles restent sur trois nuls.

➤ Les absents : Ligali (g), Dolly, Cozza, B. Passi, C. Vidal, Adouyev, Kaïboué, Piriz, K. Sanson, Ammour, Porsa-Clémenté
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 11:49

la composition des équipes :
RACING : Sels ; Carole, Martinez, Mitrovic (cap.), Gonçalves ; Sissoko, Martin, Prcic, Grandsir ; Thomasson ; Da Costa, Mothiba.
MONTPELLIER : Lecomte ; Oyongo, Congré, Hilton (cap.), P. Mendes, Aguilar ; D. le Tallec, Mollet, Skhiri ; Delort, Laborde.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 11:52

Thierry Laurey a donc et comme souvent réservé quelques surprises. A savoir le recul d’Anthony Gonçalves au poste de latéral droit à la place d’Anthony Caci, la titularisation de Samuel Grandsir dans l'entre-jeu, voire sur l'aile droite, et le choix de laisser au repos, du moins au coup d’envoi, Ludovic Ajorque et de faire confiance à la doublette Nuno Da Costa/Lebo Mothiba en attaque. Enfin, même si c’était attendu, saluons le retour de Jonas Martin, le maître à jouer du cycle aller et jusqu'au cœur du mois de janvier. Voilà trois mois et un jour qu'il n'avait pu porter le maillot bleu en Ligue 1.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 12:23

0-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 12:30

et de 2
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 12:36

buuut Martinez
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 13:45

1-3
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 22:00

Pris au piège, le Racing s’incline face à Montpellier (1-3)
Le Racing a mis un genou à terre d’entrée, hier, face à Montpellier. Et s’il a tenté de relever la tête après un début de match compliqué, il ne s’est finalement jamais relevé.
La marche s’est révélée trop haute. Les expérimentés de Montpellier ont donné une leçon d’efficacité, hier, à la Meinau où les enthousiastes de Strasbourg ont pris une claque. Le Racing avait tenté de contrarier les plans d’un candidat au top-5, en déployant notamment une défense à quatre qu’il remet sporadiquement au goût du jour, ces temps-ci. Mais il a échoué à enquiquiner le spécialiste hexagonal de la défense à cinq où Hilton semble promis à un grand avenir. Et il lui faudra d’abord veiller à défendre une place dans les dix premiers désormais en danger. Avec la victoire de Nîmes face à Bordeaux, elle ne tient plus qu’à un fil ou plus exactement à un point, celui conservé d’avance sur le Stade rennais.
Le Racing battu par plus fort que lui
On n’en tiendra pas plus rigueur que ça à une équipe strasbourgeoise qui a encore beaucoup donné hier et n’a rien reçu en retour, pour ses efforts. Peut-être la faute à quelques individualités pas vraiment dans leur assiette et qui ont plombé l’ensemble. Ce qui est sûr, c’est qu’il faudra mettre la pédale douce avec les opérations portes-ouvertes. Si cela assure une forme de spectacle, deux matches de rang avec trois buts encaissés à chaque fois nuisent à la récolte des points.
Le Racing a pu vite se rendre compte que son match du week-end pascal ne serait pas du chocolat. Une séquence à 1’30 sans toucher le ballon pour débuter, un cuir bien compliqué à maîtriser puisque l’adversaire a exercé son oppressant pressing d’enragé au moment de défendre : le Racing a tout de suite compris qu’en dépit de la douceur du week-end, il ne s’agissait pas d’envisager la soirée d’hier comme un après-midi estival dans un transat.
Le mors aux dents par l’odeur de la cinquième place européenne alléché, Montpellier allait vite dans son jeu. Ses joueurs, les mêmes qui avaient battu Toulouse une semaine avant, se trouvaient les yeux fermés ce qui contraignait les Strasbourgeois à cavaler. Ces derniers n’ont jamais eu l’habitude de se ménager et c’est heureux. Mais Hilton, le capitaine héraultais quadragénaire, a longtemps donné une leçon de vice et d’efficacité à Lebo Mothiba, un peu seul en pointe et qui pourrait être son fils. Et le Sud-Africain a fini par perdre le fil en même temps qu’un ballon que les visiteurs ont transformé en or sur une action déployée côté droit, rendue dangereuse par une tentative de Mollet, repoussée par Sels sur un Delort à l’affût (0-1, 22e ).
L’affaire était mal emmanchée et ne s’est pas arrangée quand un gros raté de Mitrovic a ouvert un boulevard à Laborde dont le centre a placé Mollet dans une bonne position pour doubler la mise (0-2, 28e ). Mais si la Mosson sonne le creux à chaque match, la Meinau reste une source d’inspiration inépuisable pour ses favoris.

L’envie de bien faire a pu nuire à la spontanéité

Un corner repris de la tête par Martinez, l’une des seules occasions de vibrer pour le public, a rallumé la lumière et fait monter les décibels (1-2, 34e ). Avec un but à remonter à la pause, Stefan Mitrovic et ses copains avaient quelques raisons de s’estimer bien lotis, car l’un ou l’autre étaient vraiment passés à travers.
Au retour des vestiaires, il y a eu une attention alsacienne à prendre enfin le match par le bon bout. Les Bleus ont tenté d’imprimer leur rythme à une rencontre que leurs adversaires cherchaient alors à verrouiller. Les longues séquences de possession n’avaient pas toujours une conclusion à la hauteur des promesses entrevues. L’envie de bien faire a pu nuire trop souvent à la spontanéité.
Et au sortir d’une séquence un peu folle, où Da Costa a joué le penalty et où Montpellier a eu une balle de KO en contre, le suspense a pris fin. Prcic, blessé, a dû abandonner ses coéquipiers. Delort a encore été à l’affût d’un ballon repoussé par Sels (86e ). La première défaite depuis le voyage à Nice début mars a pris une tournure inéluctable.
Battu par plus fort que lui, le Racing va s’efforcer de se relancer dans une semaine à Amiens. Au regard de son incapacité à s’économiser même quand les circonstances comme celles d’hier se révèlent compliquées, il n’y a pas lieu de désespérer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeSam 20 Avr 2019 - 22:17

En manque d’inspiration
Malgré une douceur estivale, un Racing bien trop moyen a été refroidi par un MHSC qui a mis fin à son invincibilité de cinq matches en championnat.
Pour surprendre Montpellier, à la solidité retrouvée, le Racing aurait dû en faire bien plus. Bien plus. Trop moyens dans tous les compartiments du jeu, les Alsaciens n’ont pas eu le loisir de déployer leur jeu empanaché de ces derniers temps.
❏ SELS (5). – Le portier s’est tout de suite chauffé en sortant au-devant de Laborde (3e ). Sa deuxième intervention, sur une frappe de Mollet, aurait pu être elle aussi décisive, mais Delort avait bien suivi. Abandonné par sa défense sur le second but montpelliérain. Une belle manchette face à Oyongo mais… Delort était à nouveau à l’affût (86e ). Une dernière parade face à Sambia (90e +1).
Mitrovic ne s’est pas amusé
❏ GONCALVES (5). – Pour sa cinquième titularisation d’affilée en L1, l’ex-Lavallois a arpenté le couloir droit de la défense. Battu dans les airs par Laborde (7e ), il est trop loin de Delort pour l’empêcher d’ouvrir le score (22e ). Sa volonté d’apporter le surnombre sur l’aile lui a parfois joué des tours dans sa gestion de la profondeur avec un Oyongo qui a collé à la ligne de touche. Des centres, oui, mais rarement dangereux.
❏ MITROVIC (3). – Le capitaine se laisse avoir par le jeu de corps de Laborde sur l’action qui amène le deuxième but visiteur. Le Serbe ne s’est pas amusé non plus face à Delort qui l’a jonglé en pleine surface (68e ). De la présence dans les duels mais une prestation insuffisante.
❏ MARTINEZ (7). – Le défenseur a commencé son match par une gourmandise, une talonnade derrière la jambe d’appui, pour répondre au pressing héraultais. En bon joueur formé à Nîmes, il a réduit le score d’une tête rageuse sur corner (34e ). Egalement présent dans sa surface, notamment sur cette tête plongeante devant Laborde. Le maillon fort de l’arrière-garde alsacienne.
❏ CAROLE (4). – Dans une défense à quatre, on a peu vu le latéral en situation offensive. Une perte de balle devant Aguilar qui a débouché sur une grosse occasion montpelliéraine (60e ). Remplacé par CACI (72e ).
❏ PRCIC (5). – Il aime ce rôle de rampe de lancement et ça se voit. Beaucoup de ballons sont passés par le Bosnien auteur d’une volée trop écrasée (26e ) avant de déposer le ballon sur la tête de Martinez (34e ). On l’a tout de même senti moins influent que d’habitude dans le jeu.
❏ GRANDSIR (5). – Pour sa première titularisation sous les couleurs strasbourgeoises, le milieu de terrain s’est montré plutôt discret malgré quelques éclairs (voir par ailleurs). Remplacé par THOMASSON (78e ).
❏ SISSOKO (5). – Il met du temps à fermer l’angle sur le tir de Mollet qui amène le premier but héraultais (22e ). Le grand échalas, de retour de suspension, a néanmoins tissé sa toile au milieu pour récupérer une fournée de ballons.
❏ MARTIN (5). – De retour après trois mois d’absence en raison d’une blessure au tibia, face à son club formateur pour le symbole, l’un des tauliers du Racing avait faim de ballons. Il n’a pas eu le rendement qu’on lui connaît, quoi de plus normal, et a semblé piocher physiquement au cœur de la seconde période.

Da Costa, insaisissable

❏ MOTHIBA (3). – Le Sud-Africain à l’éternel sourire n’a donné la banane à personne hier. La faute à des choix discutables dans ses remises. Il a surtout manqué d’efficacité en étant contré par Congré (40e ) avant d’être repris par Hilton (43e ). Il a globalement manqué de justesse pour peser aux avant-postes. Logiquement remplacé par AJORQUE (64e ).
❏ DA COSTA (5). – De la percussion et une belle énergie pour faire vivre le secteur offensif bas-rhinois. Sa tête manquée dans les six mètres (38e ) a précédé une belle ouverture pour Mothiba qui aurait pu permettre au Racing d’égaliser juste avant la mi-temps. De la hargne comme sur cette récupération d’un tacle rageur (75e ). Souvent insaisissable par ses feintes de corps et ses déplacements entre les lignes.
dna
nanar
Joueur de national
nanar Masculin Nombre de messages : 4749
Age : 79
Localisation : Vallée perdue !
Date d'inscription : 07/12/2005

Informations
Club préféré:
Profession:
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 1:54

Pauvre Mothiba ,esseulé devant ! ,comment voulez vous que ce joueur se trouve en position de marquer ? , faut arreter cet espèce de "catenaccio" a l'italienne .
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 2:55

Exactement Bernard
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitimeDim 21 Avr 2019 - 2:56

Moi je me demande si certains n'ont pas déjà la tête ailleurs, ou en vacances.
Contenu sponsorisé


33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty

33ème journée: Strasbourg - Montpellier  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 33ème journée: Strasbourg - Montpellier    33ème journée: Strasbourg - Montpellier  I_icon_minitime

 

33ème journée: Strasbourg - Montpellier

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-