Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-30%
Le deal à ne pas rater :
Maillot de Football de l’Équipe de France
63 € 90 €
Voir le deal

Partagez
 

 Carnet nécrologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 56632
Date d'inscription : 25/11/2012

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeLun 3 Aoû 2020 - 5:55

equipe a écrit:
Alex Dupont, l'ancien entraîneur de Gueugnon, Brest et Sedan, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 830x5313
Alex Dupont, l'ancien entraîneur de Dunkerque, Gueugnon, Sedan et Brest, entre autres, est mort dans la nuit de vendredi à samedi d'une crise cardiaque. Le vainqueur de la Coupe de la Ligue 2000 avait 66 ans.

La Coupe de la Ligue a pris fin, vendredi soir, et l'un de ses plus grands héros a quitté ce monde la même nuit. Alex Dupont a succombé à 66 ans, dans la nuit de vendredi à samedi, à une crise cardiaque dans son domicile de la Turbie, dans les Alpes-Maritimes, comme révélé par La Voix du Nord.
Dunkerque : son lieu de naissance, son premier club professionnel et ses débuts en tant qu'entraîneur

Ancien milieu de Dunkerque (1972-1975 ; 1979-1983) et de Hazebrouk (1975-1978), Dupont s'est ensuite forgé une belle réputation d'entraîneur, dans une seconde carrière qui l'aura vu débuter à 30 ans dans son club, Dunkerque, qu'il parviendra à maintenir en D2 dans un contexte difficile. Le technicien aura également réussi à sauver, toujours en L2, Laval (2004) puis Brest (2009).

Mais Alex Dupont n'aura pas été qu'un entraîneur performant dans les opérations « maintien ». Il a su emmener Sedan en Coupe d'Europe après la 5e place obtenue en 2000-2001, faire remonter Brest dans l'élite en 2010 - ce qui lui vaudra d'être élu meilleur entraîneur de L2 cette saison-là -, et aura, donc, contribué à la plus grande sensation de l'histoire de la Coupe de la Ligue en permettant à Gueugnon de battre le PSG de Benarbia et d'Okocha en 2000 (2-0), la seule victoire dans l'épreuve d'un club de D2.


Cette performance lui permettra de se voir attribuer le titre d'entraîneur français de l'année en 2000 par France Football. Tout n'aura pas été parfait, bien sûr, à l'image de son passage éphémère à l'AC Ajaccio (juin - décembre 2012), ou de son dernier séjour à Brest (2013-2016), qu'il ne parviendra pas à faire remonter dans l'élite, pour sa dernière expérience sur un banc qui l'aura aussi envoyé au Moyen-Orient (sélection olympique du Qatar, sélection espoirs des Emirats arabes unis).

À sa famille et à ses proches, L'Équipe présente ses plus sincères condoléances.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMar 4 Aoû 2020 - 8:25

equipe a écrit:
Jean-Louis Leonetti, ancien joueur de l'OM et du PSG, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Images14
Le PSG a appris lundi la mort de Jean-Louis Leonetti, qui avait aussi porté les couleurs de l'OM à la fin des années 50. Au total, il avait disputé plus de 300 matches en D1.
Ancien milieu de terrain de l'OM, de Nice ou du PSG, le club avec lequel il avait terminé sa carrière en 1975, Jean-Louis Leonetti est mort dimanche, à l'âge de 82 ans.
« Personnage haut en couleurs connu pour son franc-parler, Jean-Louis Leonetti était le seul joueur professionnel ayant porté les couleurs du Paris Saint-Germain de 1971 à 1972 avant de revenir au club après la scission en 1973, répondant favorablement à la demande de Just Fontaine », souligne le club parisien, qui avait organisé son jubilé en 1981, dans un communiqué.
Le Paris Saint-Germain a appris le décès de son ancien joueur Jean-Louis Leonetti, à l'âge de 82 ans.

Né à Marseille, ce « fanatique de pétanque » était devenu agent immobilier dans la cité phocéenne après la fin de sa carrière de joueur (337 matches de D1, 88 de D2). L'OM dit avoir appris sa disparition « avec une grande tristesse », un an après celle de son frère Jean, qui avait lui aussi porté les couleurs olympiennes de 1958 à 1964.

En plus du PSG, de l'OM et de Nice, Leonetti avait aussi joué à Hyères, au Havre, à Rouen, à Bordeaux, à Aix, à Angoulême, au Paris FC...
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 5:23

l'ancien international français, Jacky Faivre, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 9b1b7510

L'ancien ailier de Sochaux ou Nice, Jacky Faivre, est mort, ce jeudi, à l'âge de 87 ans.
L'ancien international français Jacques (plus souvent appelé Jacky) Faivre (2 sélections, 2 buts) s'est éteint, jeudi, à l'âge de 87 ans, à Bourg-en-Bresse, sa ville natale. Attaquant formé au FC Sochaux, il avait rejoint Nice, alors champion de France, en 1956, et avait fait partie de l'équipe qui avait été éliminée en quarts de finale de la C1 par le Real Madrid (3-2, 0-4), en 1959-1960. Auteur de sept buts en deux saisons niçoises de Coupe des champions, il avait ensuite évolué à Rennes, inscrivant 20 buts en 1960-1961, avant de terminer sa carrière professionnelle à Saint-Étienne, s'arrêtant après le titre de champion de D2 des Verts, en 1963.

Deux buts pour sa première sélection
Il fait partie du lot réduit des joueurs qui ont inscrit deux buts lors de leur première sélection : pour lui, cela avait été face à la Finlande (5-1), en septembre 1961, à 28 ans, déjà, un mois avant sa deuxième et dernière sélection en Belgique (0-3), aux côtés de Kopa, Vincent, Lerond et Marcel, notamment. Il était revenu à Bourg à la fin de sa carrière, et avait longtemps tenu un magasin de sport dans le centre-ville.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeSam 15 Aoû 2020 - 6:51

l'ancien défenseur des Rangers Tom Forsyth est mort
Carnet nécrologique - Page 6 E5d4810
Tom Forsyth (au centre, n°14) est mort.
L'ancien défenseur international écossais des Rangers, Tom Forsyth, est mort à l'âge de 71 ans.
L'ancien défenseur international écossais (22 sélections) Tom Forsyth est mort à l'âge de 71 ans, ont annoncé les Rangers, le club où il a passé dix saisons entre 1972 et 1982 (326 matches). Forsyth a très rapidement gagné le coeur des supporters des Rangers en marquant le but de la victoire lors de la finale de la Coupe d'Écosse en 1973, contre le Celtic, le grand rival (3-2).
Avec la sélection écossaise, Forsyth a notamment disputé le Mondial 1978. Après sa carrière de joueur, il a notamment entraîné Dunfermline Athletic durant une saison avant de devenir l'adjoint de son ancien coéquipier Tommy McLean à Greenock Morton, Motherwell et Heart of Midlothian.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeVen 28 Aoû 2020 - 9:32

Joe Ruby, co-créateur de Scooby-Doo, s'est éteint

Carnet nécrologique - Page 6 Title170

Il est décédé à l'âge de 87 ans. Le dessin animé qu'il a créé avec Ken Spears a fait le tour du monde.
Les médias anglo-saxons annoncent le décès de Joe Ruby, co-créateur du dessin animé Scooby-Doo, à l'âge de 87 ans.
C'est son petit-fils Benjamin qui a fait part de sa disparition, précisant que le décès relève d'une mort naturelle. "Il n'a jamais cessé d'écrire et de créer, même en vieillissant", a-t-il ajouté.
Le dessin animé Scooby-Doo a été lancé en 1969 par Joe Ruby et Ken Spears, sur la chaîne américaine CBS, autour de cinq personnages: Velma, Fred, Daphne, Shaggy et son célèbre chien Scooby-Doo. Le quintette circule en van vert et doit résoudre toutes sortes d'enquêtes.
Les deux auteurs ont écrit les cinq premiers épisodes, supervisant ensuite le reste de la première saison. La série originale a duré jusqu'en 1976, et a connu de nombreuses adaptations, notamment au cinéma.
Dans les années 1990, Joe Ruby a produit les versions animées de séries et de films, notamment "Punky Brewster", la série "Rambo" et "Police Academy".
Le compte Instagram de Scooby-Doo a rendu hommage à son co-créateur avec ce message: "Merci Joe Ruby, pour avoir donné au monde l'un des plus grands et plus sympathiques dessins animés, qui continue à influencer des générations actuelles, et même au-delà."
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMar 1 Sep 2020 - 10:48

Jean-Baptiste Mendy, ancien champion du monde, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 49476610
Le Français Jean-Baptiste Mendy à droite) décoche un crochet du droit au visage de son compatriote Djamel Lifa
Ex-champion du monde des légers, le Français Jean-Baptiste Mendy est décédé à 57 ans d'un cancer, lundi à Paris. Durant toute sa carrière, il était réputé pour son élégance.
Ancien champion du monde des légers, Jean-Baptiste Mendy est décédé à cinquante-sept ans d'un cancer du pancréas, lundi soir dans un hôpital parisien, a annoncé son fils Ellyson, mardi. « Cela a été très rapide, souligne Ellyson Mendy. Il a appris sa maladie fin juin-début juillet et cela a été l'escalade. »
Né à Dakar, arrivé enfant en région parisienne, Jean-Baptiste Mendy était réputé pour son élégance, tant sur un ring qu'en dehors. Il avait adapté son style à son physique. Mesurant 1,77m pour 61,235 kg, une grande taille pour sa catégorie, il brillait par sa technique et son punch.
Champion d'Europe et du monde
Devenu champion de France des légers en allant battre dès le premier round Angel Mona en 1991 à Echirolles (Isère), il s'emparait du titre européen l'année suivante aux dépens de l'Italien Antonio Renzo en 1992 à Creil (Oise). Titre qu'il conservait six fois.
Battu par le champion WBC, le Mexicain Miguel Angel Gonzales, en 1994 à Levallois (Hauts-de-Seine), il remportait encore deux championnats d'Europe, avant de battre l'Américain Lamar Murphy pour le titre WBC vacant, en 1996 à Paris. Détrôné à sa première défense par l'Américain Stevie Johnston deux juges à un, il montait en super-légers et s'inclinait aux points devant le champion WBA Khalid Rahilou, en février 1998 au Palais Omnisports de Paris-Bercy.
55 victoires dont 31 avant la limite
Moins de trois mois plus tard sur le même ring, il réussissait le plus beau résultat de sa carrière en détrônant l'invaincu champion WBA des légers, le Kirghiz Orzubek Nazarov. Après avoir conservé son titre contre l'Argentin Sicurella, il le perdait face à Julien Lorcy en avril 1999 à Bercy.
Après deux victoires et un nul avec Djamel Lifa, il se retirait des rings l'année suivante avec 55 victoires (dont 31 avant la limite), 3 nuls, 8 défaites et 1 no-contest. Comme durant sa carrière, il a continué à travailler dans un hyper-marché de la région parisienne. Son épouse lui avait donné deux enfants, Ellyson et Cécilia.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeDim 6 Sep 2020 - 10:40

L'acteur turco-allemand Birol Ünel est mort

Carnet nécrologique - Page 6 Title173

Il était âgé de 59 ans et a succombé à une grave maladie.
L’acteur turco-allemand Birol Ünel, premier rôle dans les films «Soul Kitchen» et «Head-On» de Fatih Akin, est décédé à Berlin à l’âge de 59 ans, a indiqué vendredi le théâtre berlinois Maxim Gorki.
«Malheureusement, je peux confirmer la mort de Birol Ünel. Il est mort hier (jeudi) à Berlin des suites d’une grave maladie», a déclaré une porte-parole du théâtre.
Birol Ünel était né en Turquie en 1961, avant d’émigrer en Allemagne avec ses parents.

Célèbre pour ses rôles dans les films de Fatih Akin

Il avait fait le conservatoire de Hanovre, puis multiplié les rôles dans des pièces de théâtre et à la télévision, notamment dans la célèbre série policière Tatort.
Mais ce sont ses rôles dans des films du réalisateur allemand Fatih Akin qui ont assis sa renommée.
«Repose en paix, mon ami. Tu avais une lumière en toi qui m’a toujours ébloui», a réagi Fatih Akin sur Instagram après l’annonce du décès.
Dans «Head-On», en 2004, Ünel incarne un marginal alcoolique qui accepte d’épouser une jeune Allemande d’origine turque qui veut à tout prix échapper à sa famille traditionnelle très religieuse.
Il reçoit plusieurs prix d’interprétation en Europe après ce rôle tandis que le film est couronné de l’Ours d’or à la Berlinale.
Akin et Ünel retravaillent ensemble en 2010 pour «Soul Kitchen», une ode au métissage qui reçoit le Grand prix du jury au festival de Venise. Ünel y incarne le cuistot irascible d’un restaurant de Hambourg.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeDim 6 Sep 2020 - 10:43

La chanteuse Annie Cordy est morte
Carnet nécrologique - Page 6 Title174

La chanteuse Annie Cordy est décédée à l’âge de 92 ans. Selon Nice-Matin, elle a été retrouvée morte ce vendredi à son domicile de Vallauris (Alpes-Maritimes).
Avec son tablier immaculé de «bonne du curé», ses nattes articulées de «Frida Oum Papa» et son truc en plume de «Tata Yoyo», la reine du music-hall français a consacré sa vie à la scène où elle ne voulait donner «Que du bonheur», titre d’un spectacle jazz et swing qu’elle donna au Casino de Paris et à l’Olympia.

«Elle a fait un malaise vers 18 heures. Les pompiers sont arrivés très vite, ont tout tenté pour la ranimer», a indiqué sa nièce, Michèle Lebon, qui vivait avec elle depuis des années. «Elle est partie en quelques minutes», a-t-elle ajouté.
«Elle avait des problèmes de mémoire, je ne suis pas très surpris, mais profondément triste», a réagi son ami, le chanteur Dave, interrogé sur BFMTV, soulignant combien Annie Cordy incarnait «l’énergie».
Léonie Cooreman est née à Laeken, quartier de Bruxelles, le 16 juin 1928. «La France est mon pays et la Belgique ma patrie», disait-elle.
Blonde piquante, Annie Cordy a débuté dans des orchestres en chantant des standards américains, avant d’être engagée comme meneuse de revues au «Boeuf sur le Toit» à Bruxelles, puis à Paris au «Lido» en 1950, où elle devient Annie Cordy.
D’opérettes en comédies musicales ("La Route fleurie» avec Georges Guétary et Bourvil, «Visa pour l’amour» avec Luis Mariano, «Hello Dolly"), en passant par le rire, la chanson, le théâtre, le cinéma et les téléfilms, l’infatigable fantaisiste fait preuve d’un perfectionnisme quasi maniaque. Elle enchaîne répétitions, tournées, enregistrement de chansons et plateaux de cinéma, à un rythme impressionnant.

Un parc à son nom à Bruxelles

Et l’amuseuse professionnelle était également une excellente actrice. Après avoir débuté avec Sacha Guitry ("Si Versailles m’était conté», 1953), elle a élargi et ému son public par des rôles dramatiques dans «Le Passager de la pluie» de René Clément, «Le Chat» (Pierre Granier-Deferre) ou «La Rupture» (Claude Chabrol).
En 2015, elle sonne tout aussi juste dans son rôle de grand-mère fugueuse dans «Les souvenirs» de Jean-Paul Rouve.
À l’occasion de ses 90 ans en 2018, Bruxelles avait baptisé un parc à son nom. «Cela fait un effet incroyable d’être ainsi reconnue par les siens», avait déclaré l’artiste à l’AFP, très émue par cet hommage dans son pays natal.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 10 Sep 2020 - 8:11

l'arbitre Sébastien Desiage est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Title175

Familier des terrains de Ligue 1 tout au long des années 2010, le Stéphanois a été vaincu jeudi par la maladie contre laquelle il luttait depuis deux ans et demi. Sébastien Desiage, arbitre de Ligue 1 et ancien président du SAFE, le syndicat des arbitres d'élite, est décédé ce jeudi à l'âge de 46 ans des suites d'une longue maladie, annonce le SAFE.
Le natif de Saint-Étienne avait officié quatre saisons en National, trois en Ligue 2 et huit en Ligue 1 (2010-2018). Son dernier match dans l'élite, un PSG-Angers, remontait au 13 mars 2018.
Il avait réussi à revenir en juin 2019 et avait même arbitré un match de National en août 2019, avant que la maladie ne reprenne malheureusement le dessus.
L'Équipe adresse à son épouse Julie et à ses trois enfants ses plus sincères condoléances.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 10 Sep 2020 - 10:33

L'actrice Diana Rigg, qui incarnait Emma Peel, est morte
Carnet nécrologique - Page 6 Title176

Carnet nécrologique - Page 6 22130010

L’actrice britannique Diana Rigg, célèbre pour ses rôles dans les séries cultes "Chapeau melon et bottes de cuir" et "Game of Thrones", est décédée ce jeudi à l’âge de 82 ans.
"Nous avons l’immense tristesse de vous annoncer que Diana Rigg est morte paisiblement, tôt ce matin", a indiqué son agent Simon Beresford dans un communiqué, précisant que son décès avait eu lieu "chez elle, entourée de sa famille".
Diana Rigg était mondialement connue pour son interprétation pleine de charme et d’humour d’Emma Peel, acolyte de John Steed dans la série télévisée des années 60 "Chapeau melon et bottes de cuir", mais elle a aussi poursuivi une brillante carrière au théâtre.
Ses interprétations de Médée dans la pièce éponyme d’Euripide, et de Mère Courage de Bertolt Brecht, lui ont valu plusieurs prestigieuses distinctions.
Pour la jeune génération, Diana Rigg restera dans les annales grâce à son interprétation d’Olenna Tyrell dans "Game of Thrones". Son interprétation d’un personnage manipulateur, qui n’a pas peur de se confronter aux hommes les plus puissants de Westeros, apporte une dimension shakespearienne à la saga fantastico-médiévale.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 17 Sep 2020 - 5:01

Daniel Charles-Alfred, ancien joueur du Nîmes Olympique, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Image10

Ancien défenseur central de Nîmes (1958-1968), Daniel Charles-Alfred est mort à l'âge de 86 ans.
Le site du quotidien Midi libre a fait part, jeudi, de la disparition à l'âge de 86 ans, chez lui en Martinique, de Daniel Charles-Alfred, l'une figure du Nîmes Olympique, défenseur central dans les années 50 et 60.
Daniel Charles-Alfred avait passé dix ans au Nîmes Olympique, de 1958 à 1968, huit comme joueur, disputant notamment une finale de Coupe de France face à Sedan en 1961, puis deux ans comme adjoint de Marcel Rouvière, coach des Crocos de 1964 à 1967.
4 sélections en équipe de France
Sélectionné en équipe de France Espoirs, Charles-Alfred comptait également 4 sélections chez les A. « Il est un de ceux qui m'ont pris sous son aile lorsque je suis arrivé dans le groupe pro », a témoigné avec émotion, Michel Mézy, ancien joueur et entraîneur du NO.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeSam 19 Sep 2020 - 6:29

Roger Carel, la voix d’Astérix, s’est tu

Carnet nécrologique - Page 6 Title179

Il a été la voix de personnages emblématiques pour toute une génération, d’Astérix à Mickey en passant par le droïde C-3PO de « Star Wars » et Winnie l’ourson. Légende du doublage francophone, le comédien Roger Carel est décédé à l’âge de 93 ans. Décédé le 11 septembre, la nouvelle n’a été révélée que jeudi. Né Roger Bancharel le 14 août 1927, Roger Carel a été élève du cours de théâtre d’Andrée Bauer-Thérond, fréquenté entre autres par Michel Piccoli ou Anouk Aimée.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMer 23 Sep 2020 - 5:20

Gilbert Meyer, ancien maire de Colmar, est décédé
Carnet nécrologique - Page 6 12005310

Gilbert Meyer, maire de Colmar de 1995 à 2020, est décédé ce lundi 21 septembre, a-t-on appris auprès de son entourage.  
Le « vieux lion » de la Hardt n’aura pas profité longtemps de la « retraite paisible » que lui avait souhaité Eric Straumann, son successeur à la mairie de Colmar, lors d’une passation de pouvoir le 4 juillet dernier. Après le fracas de l’implosion de sa liste entre les deux tours des dernières municipales, Gilbert Meyer s’en est allé sur la pointe des pieds ce lundi 21 septembre.
Gilbert Meyer était né le 26 décembre 1941 à Dessenheim, il avait 78 ans. A l'annonce de son décès, les réactions n'ont pas manqué. Retrouvez toutes les réactions dans notre article ici. Ses opposants s'attachent à faire une différence entre l'homme et sa politique, entre Gilbert et son « système Meyer » si souvent décrié. « Autocrate », « sourd aux nuances », « rancunier », Gilbert Meyer était aussi « aiguillonné par le bien commun », « administrateur de haut vol » et « intelligent » d’après ses principaux opposants politiques.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMer 23 Sep 2020 - 5:24

L'acteur Michael Lonsdale est mort

Carnet nécrologique - Page 6 Title180

Michael Lonsdale, connu notamment pour ses rôles dans "Le nom de la rose" ou encore "Des hommes et des dieux", est mort ce lundi à l'âge de 89 ans.
Âgé de 89 ans, l'acteur Michael Lonsdale est mort ce lundi en début d'après-midi à son domicile à Paris, rapporte le site internet de L'Obs. Une information confirmée par son agent Olivier Loiseau à l’AFP.

Primé pour "Des hommes et des dieux"

Né en 1931 d’une liaison entre un officier anglais et une Française, il a été élevé à Londres, puis au Maroc. Revenu à Paris en 1947, sans certificat d’études ni baccalauréat, il fera des rencontres déterminantes qui lui permettront de monter sur les planches, travaillant notamment avec l’actrice Delphine Seyrig ou le metteur en scène Samuel Beckett.
Il a incarné en soixante ans de carrière plus de 200 rôles au cinéma, jonglant entre les films expérimentaux et populaires, au théâtre ou encore à la télévision. Il apparait notamment dans des films de Michel Deville, Gérard Oury, Jean-Pierre Mocky ou encore François Truffaut.
Il a également été récompensé en 2011 d'un César du meilleur second rôle masculin pour son rôle de Frère Luc, moine libre et héroïque assassiné à Tibéhirine, dans "Des hommes et des dieux", de Xavier Beauvois (Grand Prix à Cannes en 2010).
Il apparaissait encore en 2015 au cinéma dans un film de Bouli Lanners, "Les Premiers Les Derniers", puis l’an dernier, dans le court métrage pour l’Opéra de Paris "Degas et Moi", d’Arnaud des Pallières.
Sa longue carrière l’a vu aussi bien jouer sous la direction de François Truffaut, dans "Baisers Volés" en 1968, qu’incarner le méchant dans "Moonraker", un James Bond de 1979.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMer 23 Sep 2020 - 5:30

Agne Simonsson, finaliste et buteur lors du Mondial 1958, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Agne_s10

L'ancien attaquant international suédois Agne Simonsson, finaliste et buteur lors du Mondial 1958, est décédé mardi à l'âge de 84 ans.
Agne Simonsson est décédé mardi à l'âge de 84 ans des suites de complications pulmonaires, a déclaré son frère au Göteborgs Posten, le quotidien de sa ville natale, Göteborg en Suède.
Auteur de 27 buts en 51 sélections lors de sa période internationale (1957-1967), sa carrière l'avait mené au début des années 60 en Espagne, brièvement au Real Madrid où il n'avait pas percé, puis plus longuement à la Real Sociedad.

Quatre buts lors du Mondial 58

Lors du Mondial 1958 à domicile en Suède, remporté par le Brésil de Pelé, il avait atteint la finale, inscrivant quatre buts lors de la compétition, dont un face aux Brésiliens.
Agne Simonsson, considéré comme l'un des attaquants les plus redoutables de l'histoire du foot suédois, avait rejoint en 2008 le « Hall of Fame » des légendes du football de son pays.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 24 Sep 2020 - 9:07

L’icône de la chanson française Juliette Gréco est morte

Carnet nécrologique - Page 6 Lors-d12

Juliette Gréco est décédée ce mercredi à 93 ans entourée des siens dans sa maison de Ramatuelle (Var), a annoncé sa famille.
L’icône de la chanson française Juliette Gréco, célèbre aussi pour son interprétation de Belphégor à la télévision, est décédée mercredi à l’âge de 93 ans.
"Juliette Gréco s’est éteinte ce mercredi 23 septembre 2020 entourée des siens dans sa tant aimée maison de Ramatuelle. Sa vie fut hors du commun», a indiqué la famille dans un texte transmis à l’AFP.
"Elle était l’élégance et la liberté. Juliette Gréco a rejoint Brel, Ferré, Brassens, Aznavour et tous ceux qu’elle interpréta au Panthéon de la chanson française. Son visage et sa voix continueront à accompagner nos vies. La 'muse de Saint-Germain-des-Prés' est immortelle", a salué le président de la République Emmanuel Macron dans un tweet.
Née le 7 février 1927 à Montpellier, Juliette Gréco monte à Paris dans sa jeunesse avec sa mère et sa sœur Charlotte. Elle devient petit rat à l’Opéra de Paris, avant d’entrer dans la Résistance, entraînée par sa mère. Capturées, sa mère et Charlotte sont envoyées au camp de concentration de Ravensbrück (Allemagne), tandis que l’adolescente échappe à la déportation en raison de son jeune âge. Elle est emprisonnée à Fresnes (Val-de-Marne), d’où elle est libérée en 1942.

La vie à Saint-Germain-des-Prés
Alors âgée de 15 ans et sans famille – sa mère et sa sœur ne reviendront d’Allemagne qu’en 1945 – elle trouve refuge chez Hélène Duc, une amie de sa mère résidant à Paris, non loin du quartier de Saint-Germain-des-Prés. Elle y découvre la vie culturelle et intellectuelle parisienne, ainsi que la politique, avec les Jeunesses communistes.
Poussée par Hélène Duc, Juliette Gréco prend des cours d’art dramatique et joue dans plusieurs pièces de théâtre à partir de 1946. Celle que l’on surnomme « la Muse de Saint-Germain-des-Prés » décide de se lancer dans la chanson et interprète, en 1960, « La Rue des Blancs-Manteaux », un texte du philosophe Jean-Paul Sartre, mis en musique par le compositeur Joseph Kosma. Sa carrière dans la musique est lancée. Dès 1951, elle est récompensée du Prix de la Sacem pour «  Je hais les dimanches ».
La jeune femme n’abandonne pas pour autant la comédie. En 1953, elle joue dans le film « Quand tu liras cette lettre », de Jean-Pierre Melville. Dans la foulée, Juliette Gréco met le cap vers les États-Unis. Sur le tournage de « Le Soleil se lève aussi », d’Henry King, en 1957, elle rencontre Darryl Zanuck, grand producteur américain, avec qui elle aura une relation agitée. Elle tourne dans plusieurs de ses productions, mais revient en France au moment de leur séparation.
Elle se remet à la chanson et réinterprète les titres de nouveaux talents, tels que Jacques Brel, Léo Ferré ou Serge Gainsbourg. Sa reprise de « Jolie Môme », de Ferré, en 1961, est l’un de ses titres les plus connus.
La chanson « Déshabillez-moi », écrite par Robert Nyel, avec qui elle a souvent collaboré, sort en 1967. Ce morceau, destiné à l’origine à une stripteaseuse, devient l’un de ses plus grands succès. Juliette Gréco enchaîne alors les albums et les tournées, en France comme à l’étranger.
Tournée d’adieux
En 1984, la chanteuse est faite Chevalier de la Légion d’honneur par Laurent Fabius, alors Premier ministre. Les Victoires de la musique lui remettent, en 2007, une Victoire d’honneur pour l’ensemble de sa carrière.
Juliette Gréco démarre, début 2015, une tournée d’adieux, avec l’envie de passer dans toutes les villes qui ont marqué sa carrière. Mais en mars 2016, elle est victime d’un AVC dans un hôtel lyonnais, où elle faisait étape avant un concert en Alsace. Hospitalisée, elle est contrainte de mettre sa tournée en pause.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 1 Oct 2020 - 11:02

Gilles Chavanel, journaliste et auteur, est décédé

Carnet nécrologique - Page 6 Title184

Personnalité appréciée dans le milieu des médias, Gilles Chavanel, ancien journaliste de France 3 et un des fondateurs du Club de la presse Strasbourg-Europe, est décédé jeudi.
Journaliste, auteur, enseignant, Gilles Chavanel est décédé, jeudi, à l’âge de 71 ans. Ces dernières années, l’ancien journaliste de France 3 avait traversé l’épreuve de deux cancers, puis en août dernier, d’une opération au cerveau, dont il avait décrit le déroulement, avec distance et un certain humour qui ne le quittait jamais, dans le magazine « Or Normes ». Fondateur du club de la presse de Strasbourg - Europe en octobre 1978 (avec son épouse Dany et d’autres journalistes) et toujours membre de l’association et administrateur, Gilles Chavanel était une personnalité appréciée dans le milieu des médias et du cabaret alsacien. Auteur de théâtre et homme d’écriture, il avait lancé le projet original et audacieux d’une école de cabaret satirique bilingue (Cactus), tout en faisant partie du cercle des contributeurs de la Revue de la Choucrouterie menée par Roger Siffer.
« Il avait la tchatche »
Né à Strasbourg, Gilles Chavanel a fait sa carrière à France 3, en occupant divers postes : celui de rédacteur, puis de chef de service et de rédacteur en chef, à Besançon, Poitiers, Paris, avant de revenir en Alsace, où il était chargé de la rédaction européenne. « Gilles, c’était un couteau suisse », témoigne Jacques Rigaud, son ex-collègue de France 3, attristé de perdre un ami de 40 ans. « C’était un professionnel extrêmement minutieux. Il aimait les contacts, il avait « la tchatche » comme on dit, et lorsque nous travaillions ensemble, je devais batailler pour qu’il laisse la place à l’image ! », relate l’ancien journaliste reporter d’images qui était parti à plusieurs reprises avec lui en Pologne, en Guyane pour le lancement de la fusée Ariane ou à Sarajevo pendant la guerre de Bosnie. « On a parfois eu chaud aux fesses et dans ces moments-là, on parle de pas mal de choses entre hommes », glisse Jacques Rigaud qui se souvient aussi des « sacrés moments où, pour tuer le temps, pendant les voyages, on faisait des jeux de mots et c’était à celui qui raconterait la blague la plus idiote  ».
Malgré des difficultés croissantes liées à sa maladie, Gilles Chavanel n’avait renoncé à rien et bataillait sur tous les fronts jusqu’à ce que la maladie l’oblige à quitter le domicile familial pour la maison de santé Bethel à Oberhausbergen.
Enseignant au CUEJ (centre universitaire d’enseignement du journalisme) et à l’école Mediaschool à Strasbourg, Gilles a transmis avec enthousiasme les fondamentaux du métier à plusieurs générations de journalistes. Il était aussi notre correspondant, aux DNA, pour la commune d’Oberhausbergen, où il vivait avec son épouse Dany.
Père de deux filles, il avait aussi trois petites filles. Ceux qui l’ont connu gardent de lui l’image d’un homme engagé et talentueux et d’un sourire qui va manquer.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 8 Oct 2020 - 9:48

Egon Gindorf s'en est allé

Carnet nécrologique - Page 6 Title189

L'ancien président du Racing Egon Gindorf, proche de Marc Keller et toujours actionnaire du club, est décédé ce jeudi à deux mois de ses 90 ans. Un serviteur fidèle du club strasbourgeois s'en est allé.

"C’est avec une profonde et immense tristesse que le Racing Club de Strasbourg Alsace vous annonce ce jeudi 8 octobre le décès de son ancien Président Egon Gindorf. Toutes nos pensées vont à sa famille, ses proches et à tous les supporters du Racing qui perdent aujourd’hui une figure emblématique et historique du club."
C'est à travers ces mots que le club strasbourgeois a anoncé ce jeudi la disparition d'Egon Gindorf. Vice-président du conseil de surveillance de 1990 à 1998 puis actionnaire, le natif de Dilllingen, dans la Sarre, a pris les rênes du club l'espace de trois saisons (de 2003 à 2006), avec Marc Keller comme directeur général, remportant au passage la Coupe de la Ligue (2005).
Personnage sympathique et prévenant, Gindorf s'était ensuite effacé quand Philippe Ginestet avait pris la présidence, précipitant dans la foulée la chute de la maison bleue.
Installé à Monaco depuis de nombreuses années, celui qui avait popularisé la "soupe de pois d'Egon" sous le quart de virage du kop, une fois l'an par grand froid, Gindorf était encore présent aux côtés de Marc Keller quand ce dernier a repris le club après le dépôt de bilan.
Affaibli par la maladie, contre laquelle il luttait avec acharnement depuis des années, Egon Gindorf s'est fait plus rare à la Meinau et n'y était plus apparu depuis longtemps. Avec sa disparition, c'est une page de l'histoire du Racing qui se tourne.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMar 20 Oct 2020 - 3:41

dna a écrit:
Bruno Martini, ancien gardien des Bleus, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Title190
Carnet nécrologique - Page 6 Ekwp-410
L'ancien gardien de l'équipe de France de football est décédé à l'âge de 58 ans annonce ce mardi le Montpellier Hérault Sporting Club.
L’ancien gardien de l’équipe de France de football Bruno Martini, et directeur adjoint du centre de formation de Montpellier, est mort à l’âge de 58 ans, a annoncé ce mardi le Montpellier Hérault Sporting Club, où il avait mis un terme à sa carrière de joueur en 1999.
"C’est avec une infinie tristesse que nous avons appris la disparition de Bruno Martini. Tu vas terriblement nous manquer Bruno, repose en paix", écrit le MHSC dans son communiqué.
31 sélections

Bruno Martini (31 sélections entre 1987 et 1996) avait subi en début de semaine passée un arrêt cardio-respiratoire au centre d’entraînement de Grammont, dans la proche périphérie de Montpellier, avant d’être transporté à l’hôpital Arnaud de Villeneuve dans un état grave.

L’ex-gardien des Bleus, originaire de Nevers, avait pris le relais en sélection de Joël Bats, demi-finaliste du Mondial-1986 et champion d’Europe en 1984, avant de passer la main à Fabien Barthez, préféré au Parisien Bernard Lama.

Avant d’évoluer au plus haut niveau, Martini était devenu champion d’Europe Espoir (1988) au sein d’une génération prometteuse menée par Eric Cantona, Laurent Blanc, Vincent Guérin...
Sobriété et discrétion

Bruno Martini, réputé pour sa sobriété et sa discrétion, s’est révélé à Auxerre, où il a été formé, avant de rejoindre à l’été 1995 Montpellier, où il a fini sa carrière quatre ans plus tard.

Avec l’équipe bourguignonne, sous l’autorité de l’emblématique Guy Roux, il a disputé de multiples épopées en Coupe Uefa, disputant une demi-finale face à Dortmund (1993), et remportant la Coupe de France (1994) devant son futur club.
Formation des gardiens de haut niveau

A l’issue de son brillant parcours, Martini, personnage respecté du football français, a intégré la direction technique nationale, où il s’est occupé pendant plus d’une décennie (1999-2010) des portiers tricolores et a mis en place la formation des gardiens de haut niveau.

Titulaire du diplôme d’entraîneur, il a également assuré au côté de Pascal Baills un court intérim à la tête de l’équipe de Montpellier, après la démission de Rolland Courbis en décembre 2015 et avant la nomination de Frédéric Hantz fin janvier 2016.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeVen 30 Oct 2020 - 7:44

Le défenseur sud-coréen Nam-chun Kim retrouvé mort
Carnet nécrologique - Page 6 Index42

Le défenseur sud-coréen du FC Séoul, Nam-chun Kim, a été retrouvé mort ce vendredi matin, à l'âge de 31 ans. Le défenseur sud-coréen Nam-chun Kim, âgé de 31 ans, a été retrouvé mort ce vendredi matin sur un parking, la police locale évoquant un probable suicide. Nam-chun Kim, qui a disputé 114 matches de K-League (D1 sud-coréenne) avec le FC Séoul, avait remporté le Championnat national en 2016 et la Coupe en 2013.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeVen 30 Oct 2020 - 11:53

equipe a écrit:
Nobby Stiles est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Ellryj10
Carnet nécrologique - Page 6 0_gett10
Légende de Manchester United et vainqueur de la Coupe du monde 1966 avec l'Angleterre, Nobby Stiles est décédé ce vendredi. À 78 ans, il souffrait d'un cancer de la prostate et de démence.
Une légende s'en va. À 78 ans, après s'être battu depuis 2013 contre un cancer de la prostate et avoir lutté contre la démence, Nobby Stiles s'est éteint ce vendredi. Son nom restera gravé dans l'histoire du football anglais, puisque ce milieu récupérateur d'1,68 m a remporté la Coupe du monde 1966 avec l'équipe d'Angleterre. Ce 30 juillet, le « toothless tiger » (le tigre édenté, son surnom en référence à sa dentition clairsemée) avait marqué les esprits en tenant le trophée Jules Rimet dans une main, et son dentier dans l'autre. Mais il a réalisé bien plus que cela.
Un héros de Manchester United
Né à Manchester, formé à Manchester United, Nobby Stiles a fait partie d'une période mythique de l'histoire des Red Devils. Entre 1960 et 1971, le milieu créatif a disputé 395 matches. Il a remporté deux titres de champion (1965, 1967), une Coupe d'Angleterre (1963) et deux Charity Shield (1965, 1967), mais surtout soulevé la fameuse Coupe d'Europe des clubs champions en 1968... De quoi mériter son élection au Hall of Fame du football anglais, en 2007.
L'homme aux 28 sélections avec les Three Lions est d'ailleurs l'un des trois seuls joueurs anglais à avoir gagné la Coupe du monde 1966 et la Coupe d'Europe des clubs champions, aux côtés de Bobby Charlton et Ian Callaghan. Celui qui a été fait membre de l'Ordre de l'Empire britannique en 2000 a également joué pour Middlesbrough (1971-1973) puis Preston North End (1973-1975), où il a débuté une carrière d'entraîneur (1977-1981).
Après avoir dirigé les Vancouver Whitecaps (Canada, 1981-1984) et West Bromwich (1985-1986), il avait réintégré les Red Devils comme entraîneur des jeunes en 1989, contribuant à l'éclosion quelques années plus tard de la génération composée notamment de Ryan Giggs, Nicky Butt, Gary Neville et David Beckham qui allaient réussir le triplé Championnat-Coupe-C1 en 1999.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeSam 31 Oct 2020 - 12:21

dna a écrit:
L'acteur Sean Connery, mythique "007", est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Title191
L'acteur écossais Sean Connery, qui fut le premier à incarner l'espion James Bond au cinéma, est décédé à l'âge de 90 ans.
L’acteur écossais Sean Connery, légendaire interprète de l’agent 007, est décédé à l’âge de 90 ans, a annoncé ce samedi la BBC, citant sa famille.
"Sir Sean" est mort dans la nuit entouré de membres de sa famille alors qu’il se trouvait à Nassau, aux Bahamas. Il n’était"pas bien depuis un certain temps", a déclaré son fils Jason Connery.
Né en 1930 à Édimbourg en Écosse, l’acteur a connu une longue carrière couronnée de nombreux prix dont un Oscar, deux Bafta et trois Golden Globes.
À 80 ans passés, il continuait à incarner un certain idéal masculin, du genre viril, mû par un irrésistible charisme, un détachement cynique derrière ses sourcils en accent circonflexe et une voix délicieusement rocailleuse.

Mais avant de siroter des vodka-martini aux bars des plus somptueux casinos et de conquérir les plus belles femmes dans le rôle de James Bond 007, Sean Connery a d’abord cherché à fuir sa condition, particulièrement modeste.
Famille et Écosse, ses deux piliers

"Né dans la pauvreté abjecte des faubourgs d’Édimbourg, son rêve unique et primaire consiste à s’échapper. C’est la pauvreté qui a mis Sean Connery en route", souligne l’un de ses biographes, Michael Feeney Callan.

Il quitte l’école tôt et s’engage à 16 ans dans la Marine. L’expérience s’achève sur les quais de Portsmouth où il perfectionne ses passe-temps favoris : football -il est doué au point de se voir offrir un contrat par Manchester United -, boxe et filles.

C’est de cette époque que datent ses deux tatouages - "Mum and dad" et "Scotland forever" - sur l’avant-bras droit. Famille et Ecosse, les deux priorités de sa vie.

Rendu à la vie civile au bout de trois ans après un ulcère, il enchaîne les petits boulots : maître-nageur, maçon, routier mais aussi livreur de charbon, garde du corps et polisseur de cercueil.
Finaliste de Mister Univers devenu James Bond

"Pour plaire aux filles", il se lance dans le culturisme et termine troisième au concours de Mister Univers 1950. Son 1m88 et son charme vont devenir son passeport pour la gloire. Il a 27 ans quand, repéré dans un téléfilm pour la BBC, il signe avec la 20th Century Fox.

Invité à passer un essai pour l’adaptation d’un roman d’espionnage, il refuse net. "Vous me prenez comme je suis ou vous ne me prenez pas". Le bluff paye, et le rôle de 007 dans "Dr No" en 1962 lui revient pour 16 000 dollars.

Succès immédiat, il va incarner à six reprises (sans compter le non-officiel "Jamais plus jamais") l’agent secret qui fera fantasmer des hordes de jeunes filles et rêver les garçons.

"Il est impossible d’être un enfant des sixties sans avoir regretté à un moment ou un autre de ne pas être Sean Connery", écrit Christopher Bray dans "Sean Connery: A Biography".
"Le nom de la rose", "Indiana Jones"...

Propulsé star internationale, Sean Connery tourne dès lors avec les plus grands, en conservant en toute circonstance son accent écossais. Il gagne un Oscar avec "Les Incorruptibles" et interprète de plus en plus des rôles de père spirituel, dans "Highlander", "Le nom de la rose" ou "Indiana Jones et la dernière croisade".

Le tout en devenant au fil des années "plus séduisant que jamais", comme le souligne le spécialiste du cinéma Christian Dureau. En 1989, le magazine People le consacré "homme vivant le plus sexy", alors qu’il va allègrement sur ses 60 ans.

Sa popularité ne sera jamais démentie : en 2013, il est élu acteur britannique préféré des Américains, dix ans après sa "retraite" au bout de 64 films.

Seul son combat pour l’autonomie de son Écosse natale fait lever quelques sourcils. Il aurait aussi retardé jusqu’en juillet 2000 son anoblissement par la reine Elizabeth II.
Exilé à New York

"En exil" en Espagne ou aux Bahamas (pour des raisons fiscales), il a vécu ces dernières années à New York avec sa deuxième femme, la portraitiste française Micheline Roquebrune, rencontrée sur les greens de golf et aussitôt épousée, en 1975.

"Comme elle ne parlait pas anglais et que je ne parlais pas français, il y avait peu de chances qu’on sombre dans des discussions ennuyeuses. C’est pourquoi on a convolé si rapidement", plaisantait Sean Connery, marié une première fois à une actrice australienne, Diane Cilento, avec laquelle il a eu un fils, Jason, né en 1963.

Annoncé comme mort dès 1993 par des agences de presses australiennes et japonaises, il a fini par rendre les armes samedi à 90 ans. Car il est vrai : "On ne vit que deux fois".
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeLun 2 Nov 2020 - 5:29

l'ancien technicien néerlandais Toni Bruins Slot est mort
Carnet nécrologique - Page 6 C3heu010

L'ancien technicien néerlandais Toni Bruins Slot est mort d'un cancer, ce lundi. Il était âgé de 73 ans.
Officiellement, Toni Bruins Slot occupait toujours les fonctions d'analyste des prochains adversaires de l'Ajax Amsterdam. Mais depuis 2016 en réalité, il se battait contre un cancer qui a eu le dernier mot. Ce lundi, le club néerlandais a annoncé la mort de l'emblématique technicien à l'âge de 73 ans. Il était revenu à l'Ajax en 2011 après avoir assisté notamment Johan Cruyff au FC Barcelone (1988-1995) ou encore Ronald Koeman au Valence CF (2007-2008). Il avait aussi travaillé au PSV Eindhoven ou encore à Benfica.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMer 4 Nov 2020 - 5:57

Mort du comédien Claude Giraud, vu dans "Rabbi Jacob"

Carnet nécrologique - Page 6 922ac310

L'acteur et comédien de doublage Claude Giraud, partenaire à l'écran de Louis de Funès, est décédé mardi à l'âge de 84 ans.
Vous avez peut-être oublié son nom, mais son visage appartient à l'histoire du cinéma français. Le comédien Claude Giraud, qui avait joué dans "Les Aventures de Rabbi Jacob" au côté de Louis de Funès, s'est éteint mardi à l'âge de 84 ans, rapporte La Montagne.La cause de sa mort n'est pas connue. Père de deux enfants, il vivait à Saint-Priest-des-Champs dans le Puy-de-Dôme.
Le public français connaissait Claude Giraud pour son rôle de Mohamed Larbi Slimane dans "Les Aventures de Rabbi Jacob" et celui de Philippe de Plessis-Bellières, amant de l'héroïne dans "Angélique Marquise des anges".
L'homme a d'abord exercé ses talents au théâtre avant de débuter sur le grand écran dans "Les Tricheurs" de Marcel Carné en 1958... puis derrière cet écran.
Il a doublé de nombreux acteurs anglophones
Claude Giraud était en effet comédien de doublage, et a incarné la voix française de nombreuses personnalités telles que Robert Redford, Alain Rickman, Tommy Lee Jones, Harrison Ford, Mel Gibson, Liam Neeson ou du regretté Sean Connery.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeLun 9 Nov 2020 - 7:53

L'ancien arbitre de Ligue 1 Stéphane Moulin est décédé

Carnet nécrologique - Page 6 Emvrta10

Stéphane Moulin avait arbitré plus de 150 matches de Ligue 1.
L'ancien arbitre de Ligue 1 Stéphane Moulin est décédé ce dimanche 8 novembre, comme le rapportent nos confrères de l'Est Républicain.
Agé de 57 ans, il avait notamment arbitré 155 matches de Ligue 1, 95 de Ligue 2, une trentaine de rencontres de Coupe de la Ligue (dont 2 quarts de finale) et de Coupe de France (dont 5 huitièmes de finale) mais également des rencontres internationales. Il avait été arbitre de 1995 à 2008.
Il fut également président de la commission régionale d’arbitrage de la Ligue de Franche-Comté, salarié de la Fédération Française de Football (FFF) et superviseur pour les matches pros.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeVen 13 Nov 2020 - 7:20

Francis Braesch, ancien chef des sports de « L’Alsace »

Carnet nécrologique - Page 6 Title192

Journaliste et auteur, Francis Braesch, qui a dirigé le service des sports de « L’Alsace » dans les années 80, est décédé mercredi dernier à l’âge de 88 ans.
Après ses études de journalisme à Paris, Francis Braesch avait fait ses débuts dans la profession aux DNA de Strasbourg, avant de rejoindre en 1961 la rédaction colmarienne de « L’Alsace » où il mit en place le service des sports du secteur, tout en apportant sa collaboration dans d’autres domaines de la vie locale. Il a notamment été à l’origine du championnat corporatif de tennis de table du Haut-Rhin nord.De son mariage avec Colette Lehmann, disparue bien trop tôt, sont nés deux enfants, Philippe et Laurence.
Sa passion du métier, sa curiosité, son inventivité et la qualité de son écriture ont bénéficié non seulement à ses lecteurs, mais également à de nombreux jeunes journalistes formés à ses côtés. Dépassant les faits, il s’attachait surtout à l’aspect humain des événements et son style, concis, mais trahissant son goût pour la poésie, s’y prêtait tout particulièrement. Pour lui, informer c’était d’abord aller à la rencontre des gens, célèbres ou anonymes. C’est ainsi qu’il aura été le premier journaliste de province à décrocher le prix national du meilleur article sportif, le jury ayant apprécié sa manière très personnelle de célébrer les vertus du sport en s’attachant aux valeurs humaines bien plus qu’aux performances.
Tout au long de sa carrière, il a multiplié les initiatives afin de rendre plus attractives les rubriques qu’il animait, tant dans les pages sportives que locales.
Sa discipline favorite était cependant le football, auquel il a consacré beaucoup de temps et d’enthousiasme, à Colmar d’abord, à Strasbourg ensuite où le Racing n’avait guère de secrets pour lui. Nommé à la tête du service des sports de « L’Alsace » à Mulhouse, il a laissé le souvenir d’un animateur bien plus que d’un chef, en étant soucieux de préserver une bonne ambiance de travail, à l’écoute de ses collègues qui étaient autant d’amis.
Et comme le quotidien ne lui suffisait pas à partager ses passions, Francis Braesch a également publié une vingtaine d’ouvrages consacrés au football ainsi qu’à d’autres disciplines sportives, mais aussi à des sujets plus variés comme les amours célèbres des temps passés ou encore les histoires drôles de la Résistance en Alsace. Il a même laissé libre cours à sa fibre poétique dans quelques textes de chansons…
À son fils, sa fille et ses deux petites-filles, ainsi qu’à toute sa famille, notre journal présente ses condoléances émues.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeDim 15 Nov 2020 - 7:28

Décès d’Alfred Muller : hommages à un maire bâtisseur

Carnet nécrologique - Page 6 Title193


À la suite de l’annonce jeudi 13 novembre du décès d’Alfred Muller, qui fut maire durant 31 ans de Schiltigheim, les hommages se multiplient.
Danielle Dambach, maire de Schiltigheim, présidente déléguée à l’Eurométropole de Strasbourg. « Au revoir Monsieur le Maire. C’est avec tristesse que j’ai appris le décès d’Alfred Muller vendredi. Maire de Schiltigheim pendant 31 ans, il a profondément marqué notre commune, le Bas-Rhin et l’Alsace. Même si nous le savions malade, son départ nous laisse avec une tristesse immense et nous nous sentons orphelins.
Au nom de la ville de Schiltigheim, je tiens d’abord à présenter mes sincères condoléances à son épouse et à ses filles.
Alfred Muller, « Fredel » comme certains l’appelaient, était plus qu’un maire, il était le père de toutes les Schilikoises et tous les Schilikois. Fils de Schiltigheim, enseignant spécialisé de métier, il a donné de la modernité à sa commune tout en faisant preuve de pédagogie. Il a su créer l’adhésion aux grandes décisions qu’il a prises, dont certaines étaient innovantes. Je citerai en exemple le conseil municipal des enfants : il en est le créateur mais surtout, il a su le faire vivre depuis. Sa méthode de participation des enfants à la vie de la commune a essaimé à travers toute la France.
Il savait aussi associer les Schilikoises et les Schilikois à sa politique. Je garderai en mémoire l’exemplaire consultation citoyenne après la fermeture de la brasserie Adelshoffen. C’était lors de son dernier mandat, il avait compris qu’il manquait une médiathèque à Schiltigheim.
Fervent défenseur de notre patrimoine, il a eu le courage d’aller à contre-courant de l’urbanisme des années 70, en sauvant le Vieux Schilick, en œuvrant à sa réhabilitation. Notre héritage chevillé au corps, il a toujours défendu l’identité schilikoise, sans jamais l’enfermer dans le passé. En cultivant l’amour de sa langue maternelle, l’alsacien, il a participé à la faire vivre, en soutenant, par exemple, le Théâtre alsacien de Schiltigheim. Aujourd’hui, il dirait « Rede de Dialekt, Schelige muss emmer noch singe ».
C’est sous son impulsion, aussi, que sont nés la salle des fêtes, l’OSCAL et le gymnase Europe. Il aura travaillé sans relâche et avec beaucoup de cœur pour que tous puissent accéder à la culture, au sport et aux loisirs. Il a également su redonner un élan à la fête de la bière, événement aujourd’hui incontournable à Schilick.
Il aimait que sa commune vive dans la convivialité et avait compris l’importance d’une politique culturelle autonome pour la ville. En faisant confiance aux artistes locaux, en leur permettant de produire leur spectacle, il a encouragé la dynamique culturelle à Schilick, je pense notamment à la programmation de la salle du Cheval-Blanc, les productions de la compagnie « Amoros et Augustin » ou encore celles de « Schelige singt immer noch ».
Ouvert sur l’avenir, il a accompagné la création de l’Espace Européen de l’Entreprise, aujourd’hui l’une des plus grandes zones d’activités tertiaires et d’innovation d’Alsace, faisant de Schiltigheim un parc économique attractif.
Son projet politique a toujours été guidé par sa volonté de faire reconnaître Schiltigheim comme une ville à part entière au sein de la Communauté urbaine de Strasbourg, aujourd’hui Eurométropole. Présidente déléguée à l’Eurométropole , je partage cette ambition et travaillerai sans concessions à faire de notre commune une ville qui compte.
Officier du détail, il aura arpenté chaque rue de Schilick, ne négligeant aucune difficulté, exigeant des solutions, encourageant des projets, dessinant un avenir meilleur pour des habitants qu’il aimait et dont il connaissait les visages.
Alfred, cher maire, tu as été un exemple pour nous, pour moi. Au nom de la ville de Schiltigheim, des élus et des habitants, nous te remercions pour ce que tu as été, pour ce que tu as fait. « Mech danke en dich un trinke a Seidel ! » Au revoir Monsieur le Maire, et merci ! »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeDim 15 Nov 2020 - 8:48

Ray Clemence, l'ancien gardien anglais de Liverpool et Tottenham, est mort
Carnet nécrologique - Page 6 Keegan10

Ancien gardien international de Liverpool et de Tottenham, le gardien anglais Ray Clemence est mort à l'âge de 72 ans.
La Fédération anglaise a annoncé ce dimanche la disparition de l'ancien gardien international Ray Clemence (61 sélections). Ce dernier s'est éteint à l'âge de 72 ans.
Clemence a commencé sa carrière à Scunthorpe United en 1965 avant de rejoindre Liverpool avec lequel il a disputé 665 matches entre 1967 et 1981, puis Tottenham dont il a défendu les couleurs à 330 reprises entre 1981 et 1988.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeJeu 19 Nov 2020 - 8:52

Michel Robin, comédien et sociétaire de la Comédie-Française, est mort

Carnet nécrologique - Page 6 Title196

Le comédien Michel Robin, de la Comédie-Française, est mort à 90 ans des suites du coronavirus.
Le comédien Michel Robin, de la Comédie-Française, est mort mercredi à l'âge de 90 ans des suites du coronavirus vient d'annoncer la comédie Française.
"Nous comptions énormément pour Michel qui gardait un attachement indéfectible à notre Maison", a écrit sur Facebook Éric Ruf, administrateur général de la Comédie-Française, en saluant "sa tendresse" et "son humour dévastateur".
Michel Robin avait intégré la très prestigieuse Comédie-Française en 1994 avant d'en être nommé sociétaire trois années plus tard.
Il est apparu aussi dans de nombreux seconds rôles au cinéma comme dans Les Aventures de Rabbi Jacob, Le Jouet et La Chèvre. Il a aussi joué plus récemment dans Le Fabuleux destin d'Amélie Poulain. On a également pu le croiser dans L'Aveu de Costa-Gavras, Le Marginal avec Bébel et Adieu Berthe de Bruno Podalydès.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMar 24 Nov 2020 - 9:11

Le rugby français sous le choc après le décès de Christophe Dominici

Carnet nécrologique - Page 6 Enmzzl10

La nouvelle du décès de l'ancien international français tombée ce mardi après-midi a plongé le rugby tricolore dans une profonde tristesse. Découvrez les réactions.
Aussi sombre qu'inattendue, l'annonce du décès de Christophe Dominici a profondément peiné de nombreux Français.
"C'est avec une immense tristesse et un profond déchirement que le Stade Français apprend la disparition de Christophe Dominici", a rapidement indiqué le club parisien dans un communiqué ce mardi.
Les réseaux sociaux ont été envahis par une pluie d'hommages pour cette figure emblématique du ballon ovale.
Le décès de l'ancien rugbyman touche bien au-délà de la sphère rugbystique tant "Domi" a marqué des générations.
Jean-Michel Blanquer, ministre de l'Éducation, de la Jeunesse et des Sports , a évoqué sa "profonde émotion en apprenant la mort de Christophe Dominici".
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitimeMer 25 Nov 2020 - 9:39

Légende du football, Diego Maradona est mort à 60 ans (médias argentins)
Carnet nécrologique - Page 6 6ff56c10
Plus grand joueur argentin de tous les temps, Diego Maradona est décédé mercredi d'un arrêt cardiaque, selon la presse argentine. Il laisse l'image d'un génie malicieux rongé par la drogue et la gloire.

Il était une légende du football argentin. Une légende du football. Diego Maradona est mort mercredi à 60 ans d'un arrêt cardiaque, ont annoncé les principaux journaux argentins, Clarin et La Nacion.
 
« J'ai deux rêves : disputer la Coupe du monde et la gagner », espérait le jeune Diego Maradona, interrogé par la télévision argentine alors qu'il n'avait que douze ans. Disparu à Buenos Aires alors qu'il venait de fêter son soixantième anniversaire et était entraîneur du Gimnasia la Plata, il les réalisera en 1986, au Mexique, lors d'un Mondial de haute volée. Avec l'Argentine, il sera décisif à dix reprises (cinq buts, cinq passes) en sept rencontres. Mais c'est surtout son match contre l'Angleterre, en quarts de finale, qui forgera sa légende.

Dans ce duel rendu bouillant par l'affrontement des deux pays aux Malouines, le malicieux Peluso marquera d'abord de la main (geste qu'il a qualifié de «Main de Dieu») avant de dribbler victorieusement toute l'équipe adverse. Ce but a été consacré comme le plus beau du XXe siècle par la FIFA en 2002. Tout simplement. Malgré un Mondial 1982 raté et une Coupe du monde 1990 perdue en finale et marquée par les sifflets italiens à son encontre, Diego Maradona (34 réalisations en 91 sélections) a aussi été élu meilleur joueur de l'histoire des Coupes du monde par le Times, devant Pelé et Beckenbauer.
Une icône à Naples

Idole argentine, Diego Maradona l'est également à Naples, qui l'avait transféré pour un montant record à l'époque (7,5 millions de dollars). Accueilli par 75 000 personnes au San Paolo lors de l'été 1984, il va vite s'imposer comme l'un des meilleurs joueurs du monde. Entre 1987 et 1990, il est au sommet de son art. Il remporte le doublé Coupe-Championnat 1987, est sacré meilleur buteur de la Serie A 1988, gagne la Coupe de l'UEFA 1989 (avec une note de 10/10 de la Gazzetta en finale contre Stuttgart) puis encore un Scudetto en 1990.
Au Napoli, il trouvera plus d'amour qu'au Barça (1982-1984), où il a joué deux saisons et passé des moments contrastés : 38 buts en 58 matches et un titre de meilleur joueur de Liga, mais également onze mois sans compétition (hépatite, fracture d'une cheville, suspension). Il restera évidemment dans le coeur des fans du Séville FC (1992-1993), où il a été décisif vingt fois en trente matches de Liga et Copa del Rey. Mais c'est du côté de Boca Juniors et d'Argentinos Juniors qu'il faudra aussi se tourner pour revenir sur le génie qu'il était très (trop ?) tôt. Sous le maillot xeneize, il a explosé à l'âge de 21 ans en remportant le titre de champion. Une confirmation, déjà, pour celui qui avait été appelé en équipe d'Argentine à 16 ans seulement et avait débuté à 15 ans et 11 mois par un petit pont sur sa première action avec les pros d'Argentinos Juniors. Un club formateur qui l'a vu inscrire 115 buts en 166 rencontres. Tout cela lui a permis d'être sacré meilleur réalisateur du championnat argentin cinq fois de suite. Record inégalé.
Des frasques extra-sportives


Cette grande carrière a été jonchée de frasques sur les terrains et en dehors. Car, à l'inverse de l'autre idole argentine Lionel Messi, Diego Maradona était tout sauf "lisse". En mars 1991, il a été contrôlé positif à la cocaïne après un match joué avec Naples contre Bari. Suspendu quinze mois, il est rentré en Argentine où il a écopé de 14 mois de prison avec sursis pour possession de drogue lors d'un contrôle de police quelques semaines plus tard. A 34 ans, il a encore été contrôlé positif, à plusieurs types d'éphédrine cette fois-ci, à l'occasion d'un Argentine-Nigeria du Mondial 1994.

Sa dépendance aux drogues a sûrement eu une influence sur son comportement violent au quotidien. Excédé par le marquage du Brésilien Batista, il lui a adressé un coup de pied dans le ventre et pris un rouge qui a tristement terminé son Mondial 1982.

Deux ans plus tard, avec le Barça, il déclenchera une bagarre générale suite à des gestes fous sur Sola et Goikoetxea. En fin de carrière, Maradona ne sera toujours pas calmé. Lassé par des journalistes en février 94, il les menace avec une carabine à air comprimé, ce qui lui vaudra deux ans de prison avec sursis.

Passée aux côtés d'hommes politiques sud-américains parfois controversés (Castro, Morales, Chavez...), sa retraite ne redorera pas son image. Poursuivi par le Fisc italien et les tests de paternité, il passera plus de temps en cure de désintoxication et d'amaigrissement ainsi que sur les plateaux de télévision qu'au bord des terrains où sa carrière d'entraîneur ne sera pas à la hauteur de celle du joueur (moins de deux cents matches au total avec notamment la sélection argentine, Al Wasl ou Gimnasia la Plata).
equipe
Contenu sponsorisé


Carnet nécrologique - Page 6 Empty

Carnet nécrologique - Page 6 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Carnet nécrologique   Carnet nécrologique - Page 6 I_icon_minitime

 

Carnet nécrologique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Autres :: Buvette-