Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment :
Disque SSD Interne – SAMSUNG – 870 QVO ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeJeu 17 Déc 2020 - 4:56

Dimanche le 20/12/2020 à 15h
3-1 pour le racing
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeVen 18 Déc 2020 - 21:24

dna a écrit:
Simakan et Diallo ménagés
Sorti à la 69e minute mercredi à Angers (douleurs en haut de la cuisse gauche), Mohamed Simakan n’a pas participé à la séance collective de ce vendredi, se contentant de trottiner avec Habib Diallo, pendant que le reste du groupe faisait du tennis-ballon.

« Je ne peux pas dire qu’il va jouer ou qu’il ne va pas jouer ce week-end ou la semaine prochaine. On attend de voir, parce que ce n’est pas méchant mais ça nécessite un peu d’attention quand même », a éclairé Thierry Laurey.
En cas de forfait, le coach du Racing pourra compter sur Stefan Mitrovic, de retour de suspension, et sur Ibrahima Sissoko, « une solution tombée du ciel ». « Ça fait deux grosses parties de match (*) qu’il joue derrière et qu’il est bluffant, souligne Laurey à propos de son milieu récupérateur. On ne compte pas l’installer là mais on se dit que si on a un problème, on pourra toujours compter sur lui parce qu’il est performant et qu’il dégage quelque chose, ce qui n’est pas anodin. »

Habib Diallo a, lui, été ménagé en raison d’une « petite béquille ». Rien d’alarmant a priori, même si le staff du Racing préfère « attendre demain (samedi) , peut-être même dimanche matin pour se décider complètement ».
Koné et Kamara de retour en 2021

Le défenseur Lamine Koné (fissure d’un orteil) et le gardien Bingourou Kamara (inflammation d’un genou) sont indisponibles pour les deux dernières rencontres de l’année 2020. Le portier a passé mardi un examen qui n’a rien révélé de grave, mais doit tout de même observer une grosse semaine de repos.

Lebo Mothiba retrouve, lui, progressivement le chemin des terrains. Opéré d’un genou en août, l’attaquant sud-africain a trottiné sur la pelouse ce vendredi avant de finir la séance balle au pied avec un préparateur physique.

(*) Contre Rennes, à dix contre onze, et à Angers quand Simakan est sorti
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeVen 18 Déc 2020 - 21:30

dna a écrit:
le Djiku nouveau est arrivé
Auteur d’un début de saison poussif, à l’instar de toute l’équipe, Alexander Djiku (26 ans) s’est enfin imposé à son poste de prédilection, à gauche dans la défense axiale. En compagnie de Mohamed Simakan, le natif de Montpellier forme une paire efficace. Il ne tient qu’à lui de devenir incontournable.
Depuis maintenant trois matches, Alexander Djiku et Mohamed Simakan forment une charnière solide. Pour une équipe qui avait la fâcheuse habitude de prendre un but peu ou prou sur chaque (demi)-occasion adverse, ce n’est pas rien.

D’ailleurs, le Racing ne perd plus. « On s’entend très bien, ça se voit sur le terrain », dit le premier nommé, pour qui les bases d’une entente réussie reposent sur « la communication et la solidarité ».
Certes, le jeune “Momo” a encore quelques absences, à l’image de ses mains baladeuses qui ont provoqué deux penalties contre Metz (2-2) dimanche dernier. Et le roc “Alex” fait parfois parcourir des sueurs froides dans l’échine de son coach, Thierry Laurey, comme mercredi à Angers (0-2) en deux ou trois interventions “limite”.

Mais leur association s’impose désormais comme une évidence, dans un secteur où le capitaine Stefan Mitrovic a longtemps été indéboulonnable et où Lamine Koné avait une longueur d’avance sur la concurrence. Du coup, Djiku et Simakan avaient souvent servi à boucher des trous, un coup au milieu, un autre comme arrière droit.

Les choses ont donc changé de manière naturelle avant le match de Nantes, remporté avec brio à la Beaujoire (0-4).

« La hiérarchie s’est dessinée toute seule, rappelle Djiku. “Mitro” était suspendu (il a purgé ses trois matches en raison d’un tacle non maîtrisé sur le Rennais Guirassy et revient dans le groupe, NDLR) , Lamine s’est blessé (l’Ivoirien souffre d’une fissure d’un orteil qui va l’éloigner des terrains jusqu’en janvier) , donc il n’y avait pas le choix. »

Encore fallait-il être à la hauteur. Si Simakan n’a que rarement déçu, son aplomb étant déconcertant pour un minot de 20 ans, son compère ne semblait pas avoir contracté une assurance tous risques en début de saison.

« J’étais mécontent de mes performances, tout le monde était mécontent, dit celui qui faisait partie des dix joueurs à être “séché” par le Covid en pleine préparation. Comme personne ne sortait du lot, c’est devenu difficile. Quand la moitié de l’équipe n’est pas en forme, tu ne peux pas faire de résultats… »

Même quand le Racing a failli toucher le fond – il ne devançait la lanterne rouge dijonnaise qu’au goal-average au soir de la 12e journée et du nul contre Rennes (1-1) –, celui qui soignait alors une contracture à une cuisse n’a pas douté. « C’est vrai qu’il est rare de rester positif quand les résultats ne suivent pas, dit-il. Mais on ne s’est pas affolés. On est tous conscients de nos forces, on savait que ça allait tourner à un moment. »
Le néo-international ghanéen – le pays d’origine de son père – a donc un peu forcé le destin, prenant pour de bon ses responsabilités. Comme en sélection, où il encadre des jeunes, Djiku le discret a forcé sa nature pour « essayer de faire partie des cadres ».

« On en avait marre d’être avec les derniers, il faut ramener le Racing à la place où il mérite d’être, assène-t-il. Tu as beau parler dans les vestiaires, il faut montrer l’exemple sur le terrain. Le plus important, c’est vraiment l’état d’esprit. Quand chacun se bat pour l’autre, tu le ressens directement. Dans l’intensité, les courses, on y est plus. On a aussi plus de réussite. Tout le monde a haussé son niveau. »

Du banc de touche, Thierry Laurey a aussi ressenti un changement au sujet de son défenseur central arrivé à l’été 2019 en provenance de Caen. « Je l’ai vu très investi sur les derniers matches, dit le technicien. “Alex” a passé un palier dans le commandement, l’implication. Après, il faut remettre les choses dans leur contexte. C’était sa première saison l’an dernier, il a fallu qu’il trouve sa place, ses repères, qu’il crée des affinités avec ses partenaires et le staff. Aujourd’hui, il est nettement plus performant. »

Comme l’appétit vient en mangeant, le défenseur veut alimenter cette série de quatre matches sans défaite dimanche contre Bordeaux. « On a à cœur de gagner à domicile, précise-t-il. Depuis Dijon (victoire 1-0 le 20 septembre) , on a vécu cinq matches sans victoire à la Meinau (*). C’est frustrant pour nous et pour nos supporters qui vivent ça devant leur télé. Comme l’an dernier, ce serait bien de se dire que la Meinau est une forteresse imprenable. »
« On voit plus de sourires à l’entraînement, on se sent plus forts »

Alexander Djiku a hâte de rattraper le temps perdu et ne veut rien s’interdire. « Si on arrive à prendre des points contre Bordeaux et à Paris (mercredi) , on pourra un peu souffler, dit-il. On ne dira pas que l’on a réussi notre début de saison, mais on aura réussi à évacuer la mauvaise partie. »

Peut-être au côté de Mitrovic, si Simakan doit passer son tour (lire ci-contre) , le numéro 24 du Racing veut confirmer son statut contre les Girondins d’Hatem Ben Arfa.

Un rendez-vous qu’il aborde avec optimisme. « On voit plus de sourires à l’entraînement, c’est dans ces moments-là que l’on se sent plus forts », conclut-il.

Le nouveau Djiku est arrivé. Le Racing ne peut qu’en sortir gagnant.

(*) défaites contre Lille, Lyon et Marseille, nuls contre Rennes et Metz.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 19 Déc 2020 - 21:57

Hatem Ben Arfa, la mauvaise réputation
Recruté début octobre par les Girondins de Bordeaux, Hatem Ben Arfa est un peu le facteur X des hommes de Jean-Louis Gasset. Joueur au talent énorme précédé d’une réputation précoce d’enfant terrible du football français, l’international aux 15 sélections chez les Bleus ne laisse personne indifférent.
Champion d’Europe des moins de 17 ans en mai 2004 (avec Benzema, Ménez, Nasri et Costil), auteur de son premier but six mois plus tard avec l’OL en Coupe de la Ligue, Hatem Ben Arfa a très vite attiré la lumière.
Cinq ans plus tôt, il avait crevé l’écran dans la série documentaire de Bruno Sevaistre À la Clairefontaine, qui suivait le quotidien des jeunes apprentis à l’Institut national du football (INF).

Aux côtés de Geoffrey Jourdren ou des futurs Strasbourgeois Habib Bellaid et Ricardo Faty, il avait touché par sa spontanéité mais aussi agacé, manquant d’en venir aux mains avec un autre futur Bleu, Abou Diaby.
« On voyait qu’il n’était pas gêné avec le ballon »
Un épisode qui a fondé les bases d’une réputation d’enfant terrible. « On lui a collé assez rapidement une étiquette et c’est très difficile de s’en séparer. Il y a peut-être d’autres joueurs qui sont pires que lui, seulement on en parle moins », juge Thierry Laurey qui l’a connu lors de cette année 1999, quand il passait son diplôme d’entraîneur à l’INF.
« Les petits jeunes de Clairefontaine nous servaient de cobayes, glisse le coach du Racing. On voyait déjà qu’il était très doué, qu’il n’était pas gêné avec le ballon. Mais cette série, malgré l’excellent travail qui a été réalisé, a fait plus de mal que de bien à beaucoup de ces joueurs, dont on attendait monts et merveilles et qui sont devenus des mini-stars beaucoup trop tôt. »
Sa mauvaise réputation en balluchon, Hatem Ben Arfa n’a jamais laissé personne indifférent. Balle au pied, il fait partie de ces « joueurs qui ont un talent fou », capable de débloquer n’importe quelle situation (voir la phrase).
Son investissement semble parfois fluctuant. Le garçon peut traverser des moments de grâce – comme lors de la saison 2015/2016 avec Nice (17 buts et 6 passes en 34 matches) ou lors de la finale de la Coupe de France remportée avec le Stade rennais en battant un Paris SG où il n’aura jamais réussi à s’imposer sous les ordres d’Unai Emery (de 2016 à 2018) – ou disparaître aussi facilement des radars.
Bordelais depuis octobre (son neuvième club depuis ses débuts pros en 2004), Hatem Ben Arfa est toujours un poison sur un terrain. Ses deux buts du gauche, sur sa “spéciale”, à Rennes le 20 novembre (0-1) et contre Brest le 6 décembre (1-0), ou sa lumineuse passe décisive (toujours du gauche, mais de l’extérieur) pour Yacine Adli pour égaliser à 2-2 au Parc, témoignent qu’il peut encore causer des dégâts à 33 ans.
Mais il ne semble pas avoir gagné en constance sous les ordres de Jean-Louis Gasset, et les Girondins sont déjà dépendants de son implication.
Qu’importe sa réputation, Hatem Ben Arfa sera forcément surveillé ce dimanche. « Ce serait suicidaire de le laisser tout seul, mais on ne va pas non plus calquer notre jeu sur lui », nuance tout de même Thierry Laurey.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 19 Déc 2020 - 22:03

Le Racing peut encore raccourcir la distance
Placé sur une corde très raide voilà un mois, le Racing est parvenu à détendre la situation à la faveur d’une série d’invincibilité qui court sur quatre journées. Un succès contre les Girondins de l’artiste Ben Arfa, ce dimanche (15h) à la Meinau, permettrait de valider les progrès.
C’est fou, comme les choses changent vite dans le monde du ballon rond. Voilà seulement un mois en arrière, Bordeaux venait tambouriner à la porte des prétendants à l’Europe, à la faveur de son succès plein d’autorité à Rennes (0-1). Au même moment, le Racing plongeait dans un océan de doutes après avoir marqué trois buts mais encaissé quatre autres à Montpellier (4-3).

« Un tournant qui peut entretenir l’espoir de recoller à la première partie du classement »

Au soir de cette onzième journée, neuf points, sept places et un monde séparaient les Alsaciens des Girondins. Entre-temps, la dynamique s’est inversée.

La troupe de Thierry Laurey a décidé d’arrêter les bêtises et ne perd plus : quatre matches sans défaite, dont deux succès – le dernier en date pas plus tard que mercredi à Angers (0-2) – lui ont permis de s’extirper des bas-fonds de la Ligue 1.

Quant aux hommes de Jean-Louis Gasset, ils restent sur deux revers – un logique à Lille, l’autre plus embêtant à domicile contre Saint-Étienne, sur le même score (1-2) – et sont rentrés dans le rang, toujours plus loin de la huitième place que les propriétaires américains ont fixée comme objectif a minima.

Leur entraîneur l’a affirmé, les Bordelais viennent à la Meinau pour gagner. Mais devant les tribunes toujours désespérément vides à cause du Covid, les voix autochtones s’élèvent de plus en plus fort sur le terrain, histoire de ne pas laisser croire à l’adversaire qu’il peut manœuvrer comme chez lui.

En dehors de Dijon, péniblement battu en septembre (1-0), personne d’autre ne s’y est incliné en sept matches. Lassé par ces pénibles journées portes ouvertes, le défenseur Alexander Djiku veut ainsi rebâtir une « citadelle imprenable, comme l’an dernier ».

Même s’il rappelle que « les points mis en jeu à la maison ne valent pas plus cher que ceux à l’extérieur », Laurey se verrait bien, lui aussi, déroger aux mauvaises habitudes domestiques en cours.

Un succès confirmerait ainsi le redressement lancé au soir du nul arraché à dix contre onze face à Rennes (1-1) le mois dernier. « Ce match contre Bordeaux est un tournant qui peut entretenir l’espoir de recoller à la première partie du classement », insiste le technicien strasbourgeois, qui mise sur la forme ascendante de ses hommes pour bousculer Bordeaux.

« On est bien physiquement, c’est une certitude », développe-t-il en citant l’exemple d’Adrien Thomasson, le meneur de jeu auteur de deux buts en trois matches « revenu au niveau de l’an dernier ».

Comme tout le monde court plus longtemps et avec plus d’intensité, les choses deviennent aussi plus faciles. « C’est quand même mieux que d’avoir le souffle court et les jambes qui tremblent », ajoute Laurey.

Pour autant, le Racing ne s’attend pas à une balade de santé, pas plus que contre Metz (2-2) dimanche dernier. « Bordeaux reste sur deux défaites et va forcément être dans la réaction », indique le coach, qui se méfie particulièrement d’Hatem Ben Arfa, un « joueur au talent fou » (lire par ailleurs).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 19 Déc 2020 - 22:05

Des Girondins retombés dans leurs travers
Alors qu’ils pensaient avoir enfin trouvé la régularité qui leur manquait, les Girondins viennent d’enchaîner deux défaites. La dernière, mercredi à domicile contre Saint-Étienne, les contrarie et les oblige à réagir à la Meinau.
Mais chuter au stade Atlantique trois jours plus tard (1-2) face à une AS Saint-Étienne qui n’avait plus gagné depuis onze journées (7 revers, 4 nuls) a donné à l’entraîneur bordelais « le sentiment que l’on a anéanti nos deux-trois bons résultats à l’extérieur ». Après avoir suivi une trajectoire sinusoïdale – 3 victoires, 3 nuls et 4 revers en 10 journées –, les joueurs au scapulaire semblaient en effet avoir accroché le bon wagon en allant s’imposer à Rennes (1-0), puis chercher le nul à Paris (2-2), avant de se débarrasser de Brest à domicile (1-0). Mais leurs deux échecs d’affilée leur ont fait perdre trois rangs (de la 10e à la 13e place) et, surtout, lâcher du lest sur le groupe de tête.

Alors que le coach strasbourgeois Thierry Laurey voit dans le rendez-vous de ce dimanche « un tournant » pour un Racing « dans la partie haute de la deuxième partie de tableau » et à qui un succès « permettrait d’arriver dans la partie basse de la première partie », les Girondins, installés cinq points plus haut, se demandent, eux, s’ils n’ont pas raté le coche et le train.

« On est déçus après Saint-Étienne, confie le milieu défensif international croate Toma Basic, meilleur buteur (trois buts) d’une équipe dont l’attaque manque de punch (15 réalisations en 15 journées). On doit montrer une réaction à Strasbourg et changer quelque chose dans les têtes. »

Ébranlé par la désillusion de mercredi face à son ancien club, Gasset le concède volontiers : « Je ne pensais pas que nous retomberions dans nos travers. Vu les quatre matches précédents, je m’étais dit : “Ça y est, on tient quelque chose.” On a gagné à Rennes et fait match nul à Paris alors que tout le monde nous donnait perdants parce que nous étions dans une mauvaise passe. On va revenir à ce qu’on a fait de bien. Je ne vois pas pourquoi on l’a fait à Rennes, Paris et Lille, et pourquoi on ne le ferait pas à Strasbourg. »


« Le problème, c’est nous »


L’entraîneur à la casquette lie d’ailleurs les deux dernières échéances de 2020 qui pourraient relancer et replacer ses troupes. « On affronte des équipes moins bien classées (Ndlr : à Strasbourg, 15e , puis contre Reims, 17e ). On va à la Meinau pour gagner. On veut arrêter notre série de deux défaites. On l’a déjà fait après avoir perdu à Monaco (4-0) et contre Montpellier (0-2). On a rapidement stoppé l’hémorragie à Rennes. »

Il ne lui a cependant pas échappé que le Racing s’est récemment remis la tête à l’endroit. « C’est une bonne équipe qui vient de prendre huit points (sur douze) , avec deux victoires à Nantes et Angers, plus deux nuls à domicile (contre Rennes et Metz). Tous les matches sont difficiles. Mais le problème, c’est nous. Si nous sommes dedans, respectueux, efficaces, nous pouvons ramener quelque chose. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 19 Déc 2020 - 22:06

dna a écrit:
Laurey convoque un groupe de 22 joueurs
Le coach du Racing a gardé un groupe de 22 joueurs à l'issue de la séance de ce samedi pour affronter Bordeaux ce dimanche (15h) pour le compte de la 16e journée de Ligue 1. Comme la veille, Mohamed Simakan et Habib Diallo se sont contentés de trottiner.
Thierry Laurey s'est laissé une petite marge avant de coucher les noms des 20 Racingmen sur la feuille de match dimanche. Le coach du Racing n'était ce samedi pas encore tout à fait certain de pouvoir compter sur Mohamed Simakan (douleurs musculaires en haut de la cuisse gauche) et Habib Diallo (béquille). "On fera le point demain matin", a indiqué le technicien en fin de séance.
Ménagés comme la veille, le jeune défenseur - remplacé mercredi à Angers après avoir disputé l'intégralité des quatorze rencontres précédentes - et l'attaquant international - auteur d'un but splendide à Angers toujours - se contentés d'un footing et de petits exercices avec ballon avec le préparateur physique Guillaume Jahier.
Si le système en 4-2-3-1, utilisé lors des trois dernières rencontres pour deux victoires (4-0 à Nantes, 2-0 à Angers) et un nul (2-2 contre Metz), semble de nouveau tenir la route, Thierry Laurey devrait de nouveau apporter quelques retouches à son onze de départ.
La tentation Sissoko ?


En défense, tout dépendra du cas Simakan. Si le minot marseillais est apte, on devrait retrouver les quatre qui ont débuté dimanche dernier contre Metz: Lala à droite, Simakan et Djiku en charnière centrale, et Caci sur la gauche (même si Carole, qui avait besoin de temps de jeu, a été très performant à ce poste à Angers mercredi).

Si Simakan doit déclarer forfait, Stefan Mitrovic - qui a purgé ses trois matches de suspension - postule forcément à une place de titulaire. Le Serbe retrouverait alors son brassard de capitaine. Mais Thierry Laurey pourrait être tenté de lancer Ibrahima Sissoko en défense centrale, le coach ayant été bluffé par les prestations du milieu récupérateur à un poste inédit pour lui contre Rennes (quand Mitrovic a vu rouge) et à Angers (quand Simakan est sorti). Sissoko a d'ailleurs joué en défense durant l'opposition de ce samedi.

Devant la défense, on devrait retrouver à la récupération le duo Liénard-Aholou. Les deux hommes ont fini le match ensemble avec sérieux à Angers mercredi.

Sur le front de l'animation offensive, Adrien Thomasson devrait être à la baguette au milieu d'un trident en compagnie de Chahiri (à gauche) et Bellegarde (à droite). Après avoir débuté pour la première fois de la saison sur le banc à Angers, Ajorque devrait être de nouveau titularisé en pointe. Diallo, outre sa béquille, pourrait souffler un peu après avoir joué la quasi intégralité des huit matches précédents. Mais le duo, qui pèse onze buts (soit la moitié de ceux inscrits par le Racing), pourrait être reconstitué en cours de rencontre comme à Angers mercredi.
L'équipe possible du Racing

Kawashima - Lala, Simakan, Djiku, Caci - Aholou, Liénard - Bellegarde, Thomasson (cap.), Chahiri - Ajorque.

Remplaçants: Pierre (g), Aaneba, Mitrovic, Sissoko, Carole, Lebeau, Prcic, Siby, Diallo, Waris, Zohi.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 6:27

Voici la composition de l'équipe qu'alignera Thierry Laurey au départ:
 Kawashima ; Lala, Simakan, Djiku, Caci ; Aholou, Sissoko ; Bellegarde, Thomasson (cap.), Chahiri ; Ajorque

Guère de surprise. Mohamed Simakan étant finalement apte, il libère Ibrahima Sissoko qui prendra place devant la défense en compagne de Jean-Eudes Aholou, dans ce 4-2-3-1 qui sied bien aux Bleus depuis leur flamboyant déplacement à Nantes voici deux semaines.
 Le coach ménage aussi Habib Diallo qui a cumulé beaucoup de temps de jeu depuis son arrivée de Metz.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 6:27

Côté bordelais, Jean-Louis Gasset devrait s'avancer avec le même dispositif tactique et les hommes que voici:
Costil (cap.) ; Sabaly, Baysse, Pablo, Benito ; Otzvio, Basic ; Berkane, Ben Arfa, Oudin; Hwang
Pressenti dès le coup d'envoi, l'inusable Jimmy Briand sortira sûrement du banc en cours de match. Le Coréen Hwang évoluera en pointe, alimenté par un redoutable trident composé d'Oudin, l'ex-Rémois, de Ben Arfa et de Zerkane, l'ex-Monégasque.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 6:39

Thierry Laurey a volontiers évoqué une sorte de match de la bascule en parlant de ce Racing-Bordeaux. Soit le Racing l'emporte et peut lorgner la première moitié de classement alors qu'il en était encore bien loin il y a deux semaines à peine, soit il demeure dans le rang et devra s'attacher avant tout à sécuriser sa place dans ce qui resterait une lutte pour le maintien.

Strasbourg est invaincu depuis quatre rencontres alors que Bordeaux reste sur deux défaites. Les dynamiques se sont inversées. Les mêmes tendances observées il y a une semaine avant la réception de Metz. On sait ce qu’il en est advenu, le Racing étant tout heureux de s’en sortir avec un point (2-2). Heureux, mais valeureux aussi. Ce point, il est allé le chercher, avant de le bonifier à la faveur de sa victoire à Angers (0-2).

On rappellera néanmoins que la victoire fuit le Racing à la Meinau depuis la réception de Dijon le 20 septembre : trois défaites puis deux nuls.
Six matches sans succès ? Ce n’est plus arrivé depuis la funeste fin de saison 2007/2008 qui avait précipité le Racing en Ligue 2, puis bien plus bas encore… Pour éviter de faire resurgir de tels souvenirs, autant l’emporter aujourd’hui !

Bordeaux réussit bien au Racing depuis son retour en Ligue 1. Mais si les Strasbourgeois ont toujours gagné en Gironde (3-0, 2-0 puis 1-0), ils en sont à une victoire et une défaite à domicile. Deux des trois succès à l’extérieur avaient été obtenu en décembre. Ce fameux mois qui, lui aussi, réussit au Racing…

Ludovic Ajorque est le seul joueur de Ligue à avoir signé à trois reprises un but et une passe décisive lors d’un même match, cette saison. Il en est à 6 buts et 4 passes, étant donc décisifs par dix fois en quinze journées à peine. Du jamais vu pour un joueur strasbourgeois depuis 14 ans au moins.

Mais Bordeaux présente un argument au moins aussi redoutable, en la personne d’Hatem Ben Arfa évidemment. Depuis son retour en Ligue 1 mi-octobre, après cinq matches disputés, il pèse plus lourd que tout autre Bordelais dans tous les compartiments ou presque : deux buts, 19 tirs, 17 passes avant un tir, 65 dribbles tentés dont 41 réussis, 36 ballons touchés dans la surface adverse, 18 fautes subies.

La rencontre sera dirigée par Benoît Bastien. A 37 ans, le Vosgien se trouve dans sa vingtième année d’arbitrage et la dixième au sein de l’élite. Arbitre international, cet automne, il compte notamment deux rencontres de Ligue des champions à son actif, de même que l’opposition Espagne – Ukraine en Ligue des nations A et le prolifique match amical entre l’Allemagne et la Turquie (3-3). Pas plus tard que dimanche dernier, il fut du choc au sommet de la Ligue 1 entre le Paris SG et Lyon (0-1).
Par contre, Benoît Bastien n’a officié qu’à une reprise au contact du Racing depuis que celui-ci est remonté en Ligue 1. Cela remonte à plus de trois ans ! Ce jour-là, le 24 novembre 2017, les Bleus avaient ramené un bon nul de Saint-Etienne (2-2). La fois d’avant, c’était en Ligue 2, lors de la venue de l’AC Ajaccio à la Meinau, le 17 avril 2017 (4-2), alors que la montée était presque en poche.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 7:13

C'est parti

Les Girondins évolueront en shorts... bordeaux et maillots blancs, le Racing arborant sa tenue traditionnelle à domicile.

Pablo averti dès la première minute pour avoir retenu Bellegarde qui s'en allait vers Costil.

Coup franc donc, pour Lala, à 30m. Le ballon dans la surface, où M. Bastien a vu une faute alsacienne. Simakan a poussé Pablo.

Djiku arrive en retour sur Zerkane. Involontaire mais semelle sur le genou. Après réflexion de M. Bastien, Alexander Djiku voit jaune aussi.

Belle empoignade verbale entre Laurey et Bellegarde, le premier reprochant au second de ne pas écarter suffisamment.

Strasbourg sous pression. Deux corners consécutifs pour Bordeaux, excellemment frappés par Ben Harfa. Le Racing s'en sort bien.

Ludovic Ajorque heurté dans la surface par Baysse. Le Bordelais touche le ballon mais semble en retard. Le corps arbitral ne bouge pas!

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 7:22

Après un début de match délicat, Strasbourg pose enfin le pied sur le ballon et essaye de se projeter rapidement vers l'avant.

Lancé dans la profondeur sur le côté gauche, Chahiri est devancé par l'intervention de Baysse qui envoie le ballon en touche.

ça circule bien au milieu. Le bon centre de Caci est dégagé de la tête par Benito. Pas content, Laurey.

Aux trente mètres, Zerkane recherche un coéquipier dans la profondeur. La passe manque de précision et le ballon file dans les pieds de Kawashima.

Les intentions offensives sont là des deux côtés.

Alerté sur le côté gauche, Chariri prolonge vers Caci qui centre à ras de terre. Pablo intervient au premier poteau et détourne le ballon en corner.

Bien frappé, le corner est dégagé. le ballon finit par revenir dans les pieds de Bellegarde qui centre de la droite sur la tête de Simakan, cadrée, mais sans danger pour Benoît Costil.

A noter que cette tête de Simakan est la première frappe cadrée de de Strasbourg dans cette rencontre.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 7:33

Sacré duel entre Hwang, qui joue des coudes, et Simakan, imperturbable.

Le duel encore, avec cette fois coup franc en faveur du Bordelaus. Ben Arfa le frappe à 40m... beaucoup trop long.

Après avoir pris de vitesse Pablo, Bellegarde au duel avec Benito, s'écroule aux vingt cinq mètres. L'arbitre ne bronche pas mais Strasbourg reste dans la moitié de terrain des Girondins.

Et quand il ne se passe pas grand chose, on a tendance à se concentrer sur cette fichue bande son reproduisant les chants du kop absent. On en avait été épargné face à Metz. Et c'était franchement mieux.

Bordeaux marque. Le drapeau se lève. Ouf!
Après un nouveau chaud duel entre Simakan et Hwang, Ben Arfa a cette fois frappé un amour de coup franc à 40m. Pablo, de la tête, a prolongé pour Basic au second poteau dont la tête a fait mouche, de près. Ce dernier était bien en position de hors jeu. Avertissement sans frais.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 7:43

Exploit à bout portant de Costil!
Les Strasbourgeois avaient très bien sorti le vallon par Chahiri et surtout Ajorque. Bellegarde a décalé Lala sur la droite pour un centre. Au premier poteau, à la lutte avec Thomasson, Pablo a failli marquer contre son camp.

Nouveau but refusé à Bordeaux! Sur un centre tir de la gauche de Oudin, Hwang, au premier poteau, a dévié au fond. Mais le Coréen était effectivement trop avancé.

Le Racing a tout de même chaud car sur les deux coups, la défense était bien battue.

Avec deux buts refusés en quelques minutes, Bordeaux est tout proche de trouver l'ouverture dans cette défense strasbourgeoise.


But 0-1

Faute d'Aholou sur Sabaly à 40m dans l'axe. Nouveau coup franc dangereux pour Ben Arfa. Cette fois, il n'y a rien à dire. La feuille morte de Ben Arfa est prolongé au fond de la tête par Pablo. Kawashima qui voulait sortir avec les poings est devancé dans les airs!

On comprend l'initiative du portier japonais, voulant soulager une défense en difficulté. Mais Kawashima s'est troué dans l'affaire.

Comme il y a une semaine devant Metz, le Racing est mené. Et comme il y a une semaine, on le rappellera: une fois mené, le Racing n'a jamais gagné cette saison. Au moins avait-il cherché le nul face aux Lorrains, ce qui constituait aussi une première.

Ce but vient récompenser la bonne période girondine après deux buts refusés pour des positions de hors-jeu.

Deux fois de suite Thomasson, sur le côté gauche, centre mais à chaque fois, la défense bordelaise intervient et repousse le danger

Pablo est partout. C'est lui qui met en corner le centre de la gauche de Caci alors que quatre Strasbourgeois étaient dans la surface.

Le corner en occasionne un deuxième. Après Lala, c'est Bellegarde qui les frappe. Sur le deuxième, Bordeaux se fait des frissons. Hwang intervient un peu maladroitement. Main? Et bien non.

Il y aura deux minutes en plus dans ce premier acte.

Parfaitement lancé dans la prondeur, Ajorque a une belle opportunité pour marquer dans la surface bordelaise mais l'attaquant du Racing voit sa frappe détournée en corner au dernier moment par Sabaly qui effectue un superbe tacle glissé.

On en reste donc là à la pause. Le Racing est mené 1-0 sur un coup de pied arrêté.


.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 8:13

L'avantage n'est pas illogique pour les Bordelais, qui ont concrétisé un temps fort. Mais les deux équipes se tiennent de près. Tout reste jouable. N'oublions pas que le Racing a un joker dans sa manche. Diallo piaffe d'impatience sur le banc. Le duo Ajorque-Diallo, qui sera sans doute reconstitué en cours de deuxième mi-temps, saura-t-il changer le cours des choses?

C'est reparti à Strasbourg ! Les Bordelais viennent de donner le coup d'envoi de cette seconde période.

A noter qu'il n'y a pas eu de changement à la pause, on retrouve donc les 22 mêmes acteurs qu'en première période.

Le but de Zerkane est refusé ! Lancé dans la profondeur, Hwang entre dans la surface de Strasbourg et trouve Zerkane qui marque dans la but vide. Le but est refusé pour une position de hors-jeu de la part de l'attaquant coréen au début de l'action.

Le but de Zerkane refusé est le troisième refusé pour les Girondins dans cette partie.

A la suite d'un coup-franc, le ballon revient sur Sissoko au point de penalty. La frappe du milieu de terrain est contrée par Baysse. Les Strasbourgeois réclament une main.

La frappe enroulée de Chahiri partait bien. Elle est contrée par... Ajorque! Selon la VAR, il n'y a rien!

Trouvé dans la surface du Racing, Oudin frappe en force du droit à ras de terre. Kawashima se couche parfaitement sur sa droit et stoppe la frappe de l'ancien rémois tout proche de marque le deuxième but pour son équipe.

Nouveau bel arrêt de Kawashima sur une frappe de Ben Arfa inarrêtable dans la surface et après un dernier crochet sur Djiku.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 8:28

Lancé dans un numéro en solitaire, Ben Arfa, côté droit, élimine facilement Djiku puis entre dans la surface du Racing. L'ancien parisien frappe du gauche mais Kawashima, bien placé, stoppe la frappe du numéro 8 bordelais.

Vous l'aurez compris, le Racing frise la correctionnelle. Mais il reste en vie!

Chahiri est remplacé par Zohi

Bellegarde est remplacé par Diallo.

Thomassson .. à quelques centimètres de l'égalisation. Sabaly s'est raté en voulant mettre en retrait pour son gardien. En filou, Thomasson a voulu lober le gardien girondin. Le ballon est venu mourir sur le but, si peu derrière la barre.

Ajorque centre. Sissoko est bien placé, mais devancé de la tête.

Strasbourg, qui restait sur trois succès de suite en Ligue 1 face à Bordeaux sans encaisser de but, va donc voir sa série s'arrêter aujourd'hui.

But 0-2

C'était l'occasion à ne pas rater. Car dans la foulée, Bordeaux double la mise. Oudin déborde à gauche et centre dans la course d'Otavio qui ne laisse aucune chance à Kawashima.

Et en plus, Bordeaux a d'autres cartouches. Briand remplace Hwang.

Vingt cinq minutes à jouer plus ou moins, rien n'est définitif, mais franchement, Bordeaux évolue un cran au-dessus. Surtout en termes de justesse technique. Ce qui manquait déjà face à Metz il y a une semaine. Contre les Messins, c'est passé. Là, l'écart semble trop conséquent

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 8:57

A l'entrée de la surface de Bordeaux, Zohi centre. Le ballon ne trouve pas preneur et file en dehors des limites du terrain.

Liénard entre à la place d'Aholou.

Sauvetage de Simakan sur Oudin parti en contre. Sans jeu de mot, vu ce qu'il tombe, le Racing n'est pas loin de prendre l'eau.

Le Racing semble avoir pris un coup au moral. Cela peut se comprendre.

Zerkane laisse sa place à Adli, Ben Arfa cède la sienne à De Preville. On mesure là la belle armada offensive des Bordelais qui, s'ils étaient plus réguliers, émargeraient bien plus au classement.

Plein axe, Liénard recherche Zohi sur le flanc gauche mais Sabaly a bien anticipé et récupère le ballon devant l'attaquant strasbourgeois.

Lala est remplacé par Carole.

 Thomasson est remplacé par Waris.

 Sissoko averti pour avoir marché, involontairement certes, sur le pied d'Adli. Sévère. D'où la réaction de Laurey, averti lui aussi!

Malgré la possession du ballon dans cette fin de rencontre, Strasbourg ne trouve pas la faille face à une équipe bordelaise bien en place et qui dégage beaucoup de sérénité désormais.

Kawashima part au plus pressé devant De Préville suite à une remise de la tête de Djiku trop peu appuyée.

Trouvé dans la surface de Bordeaux, Diallo tente de contrôle le ballon de la poitrine mais Baysse intervient et éloigne le ballon loin devant.

Quand plus rien ne va, même les changements n'apportent rien de plus...

Sur le côté gauche, Carole centre. Le ballon est trop haut et Costil le capte facilement dans les airs.

Sabaly est remplacé par Kwateng.

Oudin est remplacé par Poundjé.

Diallo est signalé hors-jeu ! A la réception d'un centre de Caci, l'attaquant strasbourgeois reprend le ballon de la tête mais il est sanctionné par l'arbitre assistant.

Cinq minutes de temps additionnel.

Après avoir digéré, le Racing tente résolument de sauver l'honneur.

Après trois matches sans victoire, Bordeaux se dirige tout droit vers un succès dans ce championnat.

Il n'y a plus de rythme dans cette fin de rencontre. Les Bordelais laissent le ballon à Strasbourg qui ne trouve toujours pas la solution.

Coup franc à 25m pour le pied gauche de Lienard. Costil en difficulté, des poings.

Sur ce, M. Bastien met fin aux débats.

Au bout du compte, il n'y a pas photo. Les Girondins disposaient de bien plus d'arguments. Supérieurs dans la plupart des bonheurs, ils ont fait la différence à la régulière. Si le Racing a longtemps continué d'y croire, il a doucement mais sûrement dû baisser pavillon. Au vu du début de seconde période, l'addition aurait même pu être plus lourde.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 9:07

Le Racing chute ainsi à la 17e place. Sa position reste fragile, d'autant plus qu'un déplacement au Parc des Princes, face au Paris SG, se profile déjà à l'horizon. Après leur belle série de quatre matches sans défaite, il serait dommage de voir les Strasbourgeois passer les fêtes dans la zone rouge. Pourtant, ce pourrait bien être le cas après cette périlleuse escapade dans la capitale. A moins d'un exploit?...
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 9:39

Bordeaux trop fort pour le Racing (0-2)
Face à des Bordelais supérieurs collectivement et techniquement, emmenés par Ben Arfa en véritable chef d’orchestre, et bien d’autres individualités, le Racing a fait illusion durant une grosse heure. Sur ce coup, vu les forces du jour en présence, il n’y avait rien à faire : 0-2, net et logique.
On a assisté à une première période équilibrée au cours de laquelle les Strasbourgeois ne sont toutefois pas parvenus à désarçonner l’arrière-garde girondine. Les intentions y étaient, les lancements de jeu aussi, la conclusion pas vraiment.
Côté bordelais, le profil s’est voulu semblable. Sauf que les Girondins ont connu une période faste, entre la 30e’ et la 40e’. Après deux buts logiquement refusés pour des hors-jeu de Basic puis de Hwang, la sentence est tombée.
Souvent fautifs au milieu du terrain, les Bleus ont fini par le payer. Un coup franc à 40m dans l’axe du maître à jouer Hatem Ben Arfa était dévié de la tête par Pablo hors de portée d’un Kawashima devancé dans sa sortie (38e’).
Le Racing est monté d’un cran en termes d’intensité dans la foulée, à l’image du centre de Caci, des corners de Bellegarde et surtout de la frappe croisée d’Ajorque, détournée (45e’+1). De quoi entretenir l’espoir.
Coup d'arrêt
Mais à la reprise, Bordeaux a plus encore pris l’ascendant. Dès la 48e’, les Bleus ont poussé un troisième ouf de soulagement, une nouvelle position illicite, celle de Hwang, annulant le but de Zerkane. Kawashima sauvait ensuite les siens devant Oudin (54e’) puis Ben Arfa (55e’).
A l’heure de jeu, le Racing échouait d’un rien sur un lob de Thomasson, dont la frappe finissait un peu plus tard dans les gants de Costil. C’était le chant du cygne. Car sur le contre, Oudin débordait à gauche pour servir un caviar à Otavio au point de penalty (0-2, 66e’).
L’entrée au préalable de Diallo n’y a cette fois rien changé, contrairement à celle d’Ajorque, quatre jours plus tôt à Angers. Le duo de choc n’a pu faire des étincelles. La tête de l’ex-Messin à l’abord du temps additionnel a certes frisé la lucarne, mais le mal était fait.
Le Racing subit un coup d’arrêt après une belle série de quatre matches sans défaite. Il replonge à la 17e place avec pour perspective le déplacement, dans trois jours, au Parc des Princes, où il va falloir se coltiner le Paris SG.
Même sans Neymar, et peut-être Mbappé, ce dernier garde des allures de monument comparé au Racing. Il faudrait pourtant un exploit pour éviter, peut-être, de passer les fêtes dans la zone rouge. Comme quoi, la situation reste très fragile.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 21:21

dna a écrit:
Le Racing battu par un Bordeaux supérieur
Même s’ils n’ont pas démérité, les Strasbourgeois, invaincus lors de leurs quatre matches précédents, ont été stoppés dans leur élan ce dimanche à la Meinau par des Bordelais maîtres de leur sujet. Ils restent englués dans le bas du tableau.
Thierry Laurey espérait vendredi que son équipe saurait étirer contre Bordeaux son invincibilité de quatre journées et, de ce fait, « arriver dans la partie basse de la première partie de tableau ».

Les Bleus n’ont pas rempli le contrat ce dimanche face à des Girondins tout heureux de renouer avec le succès à la Meinau après deux revers de rang. Plus ennuyeux : ils ont raté la marche qui leur aurait permis de prendre un peu de hauteur au classement.
Incapables de s’imposer dans leur stade depuis la visite de Dijon le 20 septembre (1-0), Adrien Thomasson et ses camarades stagnent ainsi au sein d’un gruppetto de sept équipes distancé par le peloton de la Ligue 1. Et, à vrai dire, leur dixième échec en 16 journées ne souffre aucune contestation.

La stratégie payante de Jean-Louis Gasset


Étouffants au pressing et conquérants dans leur expression collective (lire par ailleurs) , les Bordelais ont trouvé avant la pause une première récompense de leur supériorité, sur une tête du défenseur brésilien Pablo, à la réception d’un coup franc de Ben Arfa dont Sissoko et Kawashima ont mal apprécié la trajectoire (0-1, 38e ).


Puis ils ont porté l’estocade par un autre auriverde, le milieu Otavio, auteur d’un plat du pied droit parfait sur un centre en retrait non moins parfait d’Oudin (0-2, 66e ). « C’était la journée brésilienne, en sourit après coup leur coach Jean-Louis Gasset. Comme il sera suspendu mercredi (contre Reims) , Otavio, il fallait qu’il joue double. Il a fait un bon match et il a marqué, c’est parfait ! »

Les Bordelais ont même inscrit trois autres buts, certes justement refusés à Basic (31e ), Hwang (35e ) et Zerkane (48e ) pour des hors-jeu avérés, mais qui témoignent d’un fait indiscutable : durant 90 minutes, les Strasbourgeois ont marché comme des funambules sur un fil ténu.


Qu’ils aient fini par en tomber relève d’une certaine logique, même si un Thierry Laurey ulcéré par la remarque dément que son équipe ait souvent été à la limite défensivement. « Si le mec est hors-jeu de deux mètres, à quoi bon courir après ? C’est idiot. On a bien joué le hors-jeu, c’est peut-être ça ? »

Sauf que les hors-jeu de Hwang (le Sud-Coréen l’était aussi sur son offrande à Zerkane), pour réels qu’ils aient été, n’étaient pas si nets. Sauf, surtout, que Gasset avait soigneusement fomenté son plan.

« À partir du moment où je mettais Ui-jo (Hwang) en pointe, c’est qu’on allait trouver la profondeur. C’était une stratégie. Collectivement, c’est l’un de nos meilleurs matches. Quand on est comme ça, on est agréable à voir jouer et on prend des points. »


Alors, oui, c’est vrai, le Racing aurait, avec un peu plus de réalisme, pu revenir dans une partie qu’il n’a pas contrôlée. Mais il aurait surtout pu le faire grâce à des approximations défensives visiteuses : un tacle de Pablo tout près de tromper son propre gardien (34e ), une remise de la poitrine trop molle de Sabaly et une intervention défaillante d’un Baysse, par ailleurs énorme, toutes proches de faire le bonheur de Thomasson (60e , 64e ).

« Cinq minutes avant le deuxième but bordelais, on a deux situations importantes, peut-être les deux plus belles du match, appuie un Laurey qui se raccroche aux branches. Si l’une va au fond, le match est relancé. Ça se joue sur peu de choses, certainement un peu d’efficacité. »

Faute d’avoir su forcer son destin et la réussite, le Racing n’en a pas moins essuyé sa cinquième défaite en huit réceptions (1 victoire, 2 nuls). Seuls Nîmes et Dijon font moins bien à domicile. Mais le technicien du Racing garde une “positive attitude”.

« C’est un avertissement »


« Les garçons ont été vaillants, avec leurs moyens, beaucoup d’énergie […]. On ne peut pas leur reprocher de ne pas s’être battus jusqu’au bout. C’est vrai qu’à 2-0, c’est devenu un peu plus difficile. Mais cette défaite ne balaie pas ce qui a été fait. C’est dommage, c’est tout. C’est un avertissement : on ne peut pas commettre la moindre erreur, s’autoriser le moindre relâchement. »

À la faveur de leurs quatre matches sans échec, les Bleus avaient commencé à entrevoir la lumière. Mais avant de clore l'année civile ce mercredi (21h) à Paris, ils ont eu la confirmation face à une équipe bordelaise simplement supérieure sur ce match que le bout du tunnel est encore loin.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 21:26

Le Racing a perdu le combat physique
Le Racing a buté ce dimanche sur une équipe de Bordeaux très solide défensivement, capable de presser assez haut et qui a progressivement muselé son adversaire dans l’entrejeu, prenant physiquement le dessus dans les duels.
Sauf incontestable domination d’une équipe sur une autre, un coach qui a gagné et son homologue défait partagent rarement les mêmes points de vue.
Ce dimanche, le Racing n’a pas réussi à trouver les ressources pour revenir au score après un but encaissé sur un coup de pied arrêté concédé à près de 40 mètres de son but. Les hommes de Jean-Louis Gasset, le flegmatique entraîneur des Girondins, ont progressivement pris le dessus physiquement au milieu de terrain.
 
Comme l’a confié après coup leur défenseur suisse Loris Benito, ils savaient que l’une des clés du match était « le combat » contre une équipe de Strasbourg qui « gagne beaucoup de duels ».
Les Girondins ont gagné cette bataille-là, remportant au final 61 duels quand les Racingmen en ont gagné 50. Le delta, à quelque dix minutes du coup de sifflet final, était un peu plus élevé (56 à 42), les hommes de Thierry Laurey étant sans doute un peu plus conquérants dans le money time pour essayer de réduire le score.
C’est au milieu de terrain que les Bordelais ont donné l’impression de prendre le dessus et c’est à ce sujet que les deux coaches ne partagent pas spécialement le même point de vue. Quand Gasset a pu apprécier le travail abattu par son duo Otavio/Basic à la récupération, bien épaulé par Zerkane (9 duels gagnés) – « au milieu, ils ont perdu très peu de ballons, ils ont joué simple, de l’avant », glisse l’ancien adjoint de Laurent Blanc –, Laurey n’estime pas que le rayonnement des deux hommes dans ce secteur de jeu a pu faire pencher les débats.
« Dire qu’on a perdu la bataille du milieu, j’ai un peu de mal »
« Ce n’est pas forcément mon avis. Otavio et Basic, c’est une très bonne paire de récupérateurs, je ne dénigre pas leur match. Mais de là à dire que Sissoko, Thomasson et Aholou ont perdu la bataille du milieu, j’ai un peu de mal. Moi, ça ne m’a pas sauté aux yeux », a ainsi lâché le technicien du Racing.
Plus qu’une défaite dans la bataille du milieu – Sissoko a ainsi gagné 8 ballons au milieu de terrain, soit le meilleur ratio du match (*) –, c’est dans les duels que ses hommes ont été plus en délicatesse, si l’on compare aux quatre matches précédents.
À Angers mercredi, ils avaient remporté 52 % des duels aériens. Ce dimanche, ils n’en ont fait tourner que 41 % en leur faveur.
Les Strasbourgeois ne vont pas remporter 60 duels (pour 45 perdus) à chaque journée comme cela a été le cas lors du succès 4-0 à Nantes. Mais contre Metz (51-55), Rennes (53-50) ou même à Angers (50-54), la balance était plus proche de l’équilibre, que la bataille se soit gagnée au milieu ou non.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 20 Déc 2020 - 21:34

dna a écrit:
les ailes coupées
À force de buter sur un bloc girondin compact qu’il a été incapable de contourner, le Racing a fini par se casser les dents. Deux erreurs ont en outre précipité sa chute. Ce dimanche, il n’y avait rien à espérer pour ces Bleus qui sont tombés face à plus forts qu’eux.
Bordeaux avait ciblé les forces du Racing et s’est employé à lui couper les ailes. « Nos joueurs de couloirs n’ont pas pris la profondeur », regrette Thierry Laurey, qui a également pointé du doigt les quelques « insuffisances et erreurs » qui coûtent cher.
KAWASHIMA 3

Les deux premières fois qu’il ramasse le ballon au fond de ses filets, c’est sans conséquence, puisque Basic (31e ) et Hwang (35e ) sont signalés en position de hors-jeu au moment de fusiller le gardien nippon. Mais la troisième fois est la mauvaise. Et celle-là est pour lui : une sortie aventureuse poings dehors devant Pablo est fatale au Racing, le défenseur brésilien prolongeant la balle déposée sur sa tête par Ben Arfa (0-1, 38e ).
Encore battu sur le troisième but girondin invalidé toujours pour hors-jeu (48e ), il est décisif sur une frappe d’Oudin (54e ) mais s’incline devant Otavio (0-2, 66e ). Un dimanche à oublier.

LALA 3


Le latéral droit a été solide en début de match devant Oudin, tentant de porter le danger à travers ses centres, dont le plus travaillé a obligé Pablo à un sauvetage périlleux (33e ). Bien ciblé, il a ensuite baissé la garde face à l’ex-Rémois, qui a amené le deuxième but en jouant le “une-deux” avec Otavio (0-2, 66e ). Remplacé par CAROLE (79e ).

SIMAKAN 5


Incertain en raison d’une petite pointe à une cuisse, le jeune défenseur a pu tenir sa place. D’abord serein, il a verrouillé l’accès au but alsacien et vient même placer sa tête de l’autre côté du terrain sur un centre de Sissoko, ballon sur lequel Costil est vigilant (20e ).
Mais on le voit aussi commettre des erreurs bêtes, à l’image de cette perte de balle en milieu de terrain qu’exploite instantanément Ben Arfa (35e ). Moins bien, même s’il n’a au final pas été impliqué directement sur les buts girondins.

DJIKU 5


Dans l’axe gauche de la défense, l’ex-Caennais a commencé son après-midi avec un handicap, en l’occurrence un avertissement pour un tacle non maîtrisé sur Zerkane (4e ). Comme son compère Simakan, il a été moins brillant que ces dernières semaines et n’a pas trouvé le juste dosage dans son jeu long. Pas franchement fautif, mais pas non plus décisif.
CACI 4

À l’instar de Lala, l’arrière gauche n’est pas parvenu à faire profiter les siens de sa qualité de centre, son couloir étant étroitement surveillé par le vigilant Sabaly. Du coup, il n’a pas pu apporter grand-chose. A fini le match sur le côté droit après le remplacement de Lala par Carole.
SISSOKO 3

Son association à la récupération avec Aholou est athlétique et usante pour l’adversaire. Sauf qu’à la différence de mercredi dernier, où les Angevins avaient subi physiquement, les Girondins ont remporté la bataille du milieu.
Pire, “Ibou” est à l’origine du coup-franc aux 40 mètres que Ben Arfa botte avec beaucoup de délicatesse. À la réception, il n’est pas au marquage sur la tête victorieuse de Pablo (0-1, 38e ). Une double faute qui a terni toute sa prestation, pourtant empreinte de bonne volonté. Averti à la 81e.
AHOLOU 5

Sa présence a d’abord repoussé Ben Arfa loin du but alsacien, le créateur des Girondins étant obligé de chercher le ballon bien bas pour s’extirper de son marquage. A tenté aussi de percuter balle au pied, ce qu’il a moins bien fait que ses pendants bordelais, Otavio et Basic.
Remplacé par LIÉNARD (71e ), auteur d’un coup-franc qui a mis Costil à l’épreuve en fin de match.

BELLEGARDE 4

Sa percée après 40 secondes de jeu a été grossièrement stoppée par Pablo, qui n’a vu “que” jaune, alors qu’un carton rouge semblait plus mérité aux yeux de Thierry Laurey. Le problème est qu’il s’agit là de sa meilleure action, le reste du match étant globalement anonyme pour “Jeanjean” sur un côté droit qu’il avait délaissé ces dernières semaines pour s’installer à gauche. Remplacé par DIALLO (57e), qui n’a pas trouvé le bon tempo.

THOMASSON 4


Le Racing n’a pas eu moult occasions, mais Thomasson était à chaque fois dans le coup : à la lutte avec Pablo sur le centre de Lala (33e ), à la passe pour Ajorque (45e 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 +1) et encore à la conclusion sur une remise involontaire de Sabaly (60e ), sa balle piquée mourant au-dessus de la transversale de Costil.
A aussi fait un mauvais choix : celui de frapper plein axe plutôt que de décaler Ajorque juste avant le 2 à 0. Remplacé par WARIS (79e ).

CHAHIRI 3

Titularisé sur le côté gauche d’un milieu à trois têtes, comme à Nantes et contre Metz, le droitier n’a strictement rien apporté, dans un couloir où les Bordelais Sabaly et Zerkane ont été efficaces. À son crédit, cette seule frappe enroulée qui a trouvé… Ajorque sur sa trajectoire (53e ).
Remplacé par ZOHI (57e ) , que l’on a plus vu, mais qui a été bien trop brouillon.
AJORQUE 4

De retour à la pointe de l’attaque, après avoir commencé sur le banc mercredi à Angers, le Réunionnais a passé sa première période à tenter de rendre exploitable les longs ballons aériens balancés de derrière.
Mais à force d’être dos au but et loin de celui-ci, il n’est pas dangereux, si ce n’est sur cette passe dans la course de son compère Thomasson. Hélas, il tergiverse et est repris par Sabaly au moment d’armer sa frappe (45e 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 +1).
Pour une fois, l’implication sans faille du meilleur buteur strasbourgeois (6 réalisations) n’a pas été récompensée.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitimeLun 21 Déc 2020 - 20:53

dna a écrit:
Le Racing Strasbourg condamné à lutter ?
En s’inclinant dimanche à la Meinau contre Bordeaux, les Strasbourgeois ont laissé passer une chance de s’éloigner de la zone rouge et se rapprocher du milieu de tableau. Alors qu’ils boucleront 2020 ce mercredi à Paris, leur destin cette saison est-il de se battre jusqu’au bout pour se sauver ?
On se gardera bien de tirer des conclusions trop hâtives alors que le cap de la mi-saison ne sera atteint que le 10 janvier, au soir d’une 19e journée pour laquelle le Racing se déplacera à Lens. Encore moins en observant le redressement récent de certaines équipes qui semblaient filer un mauvais coton.

On pense notamment à Rennes qui, certes, évolue dans de bien plus hautes sphères, sportives et financières. Après 7 défaites en 8 matches toutes compétitions confondues (plus un nul 1-1 à Strasbourg fin novembre à 11 contre 10 pendant plus d’une mi-temps), le Stade rennais vient de se remettre à flot en Ligue 1, avec trois succès d’affilée.
Les Bretons, qui n’avaient remporté qu’une seule de leurs 13 précédentes rencontres officielles, ont fait le plein en une semaine (9 points sur 9) et sont remontés de la 9e place à un rang plus conforme à leur standing et leurs ambitions : 5e à égalité avec un OM 4e , mais qui compte deux matches en moins.
Capital mois de janvier

Les choses peuvent donc aller très vite et le club bas-rhinois, qui s’est donné de l’air grâce à ses quatre rencontres sans défaite et 8 points sur 12 avant sa rechute de dimanche contre Bordeaux à la Meinau (0-2) , peut en témoigner. Malgré ses 10 revers en 16 journées, le navire bleu surnage au-dessus de la ligne de flottaison, dans un championnat où quelques compagnons d’infortune galèrent encore plus que lui pour garder la tête hors de l’eau. Pas de quoi fanfaronner, mais pas de quoi non plus, comme le suggère Anthony Caci, céder à la panique absolue.

Même si le PSG sera déplumé mercredi (21 h) au Parc des Princes où les Strasbourgeois se rendront pour la 5e fois depuis leur retour en L1 en 2017 - dont une en Coupe de France -, ce n’est évidemment pas dans la capitale que Stefan Mitrovic et ses partenaires joueront leur avenir. Le début 2021, avec six duels contre des adversaires abordables - dont quatre réceptions - avant un voyage à Lyon début février, sera bien plus capital : Nîmes, Saint-Etienne, Reims et Brest à la Meinau, Lens et Dijon à l’extérieur.
Mais dimanche contre Bordeaux, le spectre d’une équipe friable défensivement, souvent prise en défaut dans son dos comme en début de saison, est réapparu. Avec un peu plus d’attention, de ruse et/ou d’intelligence de jeu, le Sud-Coréen des Girondins Hwang aurait aisément pu déjouer le ‘’piège’’ du hors-jeu dans lequel il est tombé et offrir aux siens deux des trois buts - justement - refusés. L’addition aurait ainsi pu être plus lourde pour le RCSA.
Le 13e est à sept points

Thierry Laurey le disait d’ailleurs lui-même : son équipe a montré « quelques insuffisances » et « commis des erreurs, pas nombreuses, mais décisives. » Notamment sur le premier but, parti d’un coup franc lointain de Hatem Ben Arfa prolongé par la tête du défenseur brésilien Pablo. « La différence se fait sur un coup de pied arrêté. J’ai toujours du mal à accepter qu’on prenne un but quand le ballon vient d’aussi loin […]. Notre alignement est beaucoup trop haut à mon goût, surtout qu’on avait déjà été en difficulté sur un coup franc précédent où un but (de Toma Basic) avait été refusé pour hors-jeu. Je préférais qu’on prenne un peu plus de recul et qu’on laisse un peu moins d’espace dans notre dos de façon à ce qu’Eiji (Kawashima) puisse intervenir si le ballon était suffisamment long. Malheureusement, le marquage (d’Ibrahima Sissoko, auteur de la faute) et la sortie d’Eiji ne sont pas raccord. Ça arrive, mais c’est dommageable. »

Au classement, la conséquence est évidente. Alors qu’en l’emportant, ils auraient pu revenir à deux longueurs du 13e , Bordeaux, les Racingmen ont laissé le fossé se creuser avec ledit 13e , Nice désormais, les Girondins ayant passé les Niçois : les Cigognes alsaciennes volent sept unités plus bas que les Aiglons azuréens.

Sont-elles pour autant condamnées à lutter jusqu’au bout pour maintenir leur nid sur le toit de la Ligue 1 ? À cette question, le voyage à Paris n’apportera pas de réponse. Mais au moins les Strasbourgeois n’y auront-ils rien à perdre. Depuis leur retour en L1, ils n’y ont jamais été ridicules. Face à un PSG amoindri, l’espoir n’est pas - totalement - déraisonnable.
Contenu sponsorisé


16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021   16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021 I_icon_minitime

 

16ème journée : Strasbourg - Bordeaux saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-