Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -20%
Promo sur les Baskets Nike Air Max 2090
Voir le deal
119.97 €

Partagez
 

 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 57127
Date d'inscription : 25/11/2012

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeDim 21 Mar 2021 - 21:45

dna a écrit:
la seconde lame
Pour ne pas avoir su convertir plus d’une occasion, le Racing d’Alsace s’est incliné contre celui du Pas-de-Calais, ce dimanche à la Meinau (1-2). Un deuxième revers de rang qui remet les Bleus sous pression à huit journées de la fin en Ligue 1.
Ils ne voulaient plus regarder dans le rétro. Au sortir d’une emballante séquence de quatre matches sans défaite ponctuée d’un succès princier contre Monaco (1-0), les Strasbourgeois, dont l’entraîneur Thierry Laurey louait « la mentalité et l’investissement », lorgnaient même la première moitié du classement.
Le dixième n’était finalement distant que de cinq longueurs. Et derrière, le barragiste était repoussé à huit unités. De quoi aborder avec confiance et appétit la dernière ligne droite du championnat.
Deux semaines et autant de défaites dominicales plus loin, à Rennes (1-0) et contre Lens (1-2), le Racing n’a toujours que 33 points au compteur.

Forcément, les ambitions sont grandement revues à la baisse, un peu à l’image des regards fixes sur les chaussures au moment de quitter la pelouse du Roazhon Park et celle de la Meinau. « On a perdu deux matches où le score est sévère pour nous, avance Laurey. Mais on n’a pas été assez vigilants à certains moments, on n’a pas su être efficaces à d’autres. À chaque match son histoire. Mais actuellement, ça ne nous sourit pas trop… »

Plombé par une erreur individuelle en Bretagne – celle de “Titi Caci” –, le Racing a cette fois été battu par « une équipe qui marche sur l’eau », aux dires de l’entraîneur alsacien. Il est vrai que le promu lensois, porté par ses discrets rêves européens, n’a peur de rien et ose tout.

Clauss, l’Alsacien qui les a plombés

Gonflés à bloc par les résultats de la veille – défaites de l’OM et de Metz –, les “Sang et Or” (5es ) savaient qu’ils pouvaient « faire un pas de plus vers l’avant et creuser un peu l’écart », selon le latéral droit Jonathan Clauss, l’enfant d’Osthoffen qui découvrait à 28 ans la Meinau après un parcours sinueux.

Mais le seul Alsacien sur la pelouse suit désormais une trajectoire rectiligne et avance à grandes enjambées. Trop vite, en tout cas, pour Caci, Carole et les Bleus qui n’ont vu que son ombre. « On y a mis la manière, les crocs, la mentalité et du caractère », apprécie l’exilé.

Auteur des deux passes décisives, Clauss a tout dynamité, bien aidé par le vétéran Kawashima qui s’est troué dans les airs sur son corner involontairement dévié par Haïdara (1-0, 5e ).

La boulette du gardien nippon, dont l’intérim va désormais s’achever avec le retour attendu de Sels, sera toutefois effacée par Bellegarde. L’ex-lutin lensois finit par faire sauter un verrou psychologique que l’on croyait incassable en déflorant son compteur pour son 52e match en Ligue 1 (1-1, 20e ).

Les Strasbourgeois avaient alors sorti la tête du sac. Mieux dans le jeu, moins facilement débordés par les côtés, ils se font toutefois surprendre par la puissance de Seko Fofana sur une inspiration de Clauss (1-2, 40e ).

« On prend un deuxième but qui nous fait mal au moment où l’on s’y attendait le moins, regrette Laurey. Mais même à deux à un, on n’était pas abattus et on pensait pouvoir revenir. »


Dans le second acte, le Racing se procure en tout cas les occasions qu’il faut non sans s’exposer au coup de grâce. Mais ce dimanche, c’est le grand “Ludo” Ajorque, l’homme si souvent providentiel avec ses 11 buts, qui enterre les derniers espoirs.

Deux occasions énormes, un tir tout mou (51e ) et une tête mal ajustée (59e ), viennent grossir la liste des opportunités manquées en compagnie de la frappe croisée de Caci (25e ) et de la reprise de Thomasson (86e ).

« On a plus centré, plus tiré, plus cadré que les Lensois, recense Laurey. Donc si tu ne marques pas, c’est qu’il y a un truc qui ne va pas. On a eu de belles situations. À un moment, il faut en mettre une au fond. »

Le Racing a désormais deux semaines devant lui avant le prochain déplacement à Bordeaux, le dimanche de Pâques (15h), pour réfléchir à son manque de réalisme et à toutes ces petites choses qui lui pourrissent la vie.

Il devrait aussi jeter un œil au classement pour voir que Nîmes, le barragiste qui est allé surprendre le leader lillois dans son antre (1-2), n’est plus qu’à quatre points derrière lui.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeDim 21 Mar 2021 - 21:53

dna a écrit:
le jeu et les joueurs
De retour à une défense à cinq, dans un 5-3-1-1 qui devait permettre aux latéraux de monter, le Racing a payé sa mauvaise entame et l’envie lensoise en première période sans parvenir à inverser le cours du match.
Revenu à une défense à cinq qui avait particulièrement bien fonctionné pour battre Monaco (1-0) le 3 mars dernier, Thierry Laurey s’est défendu d’avoir voulu copier le système de jeu pour contrer le promu lensois. « Le système a été fait pour sortir le ballon à trois dans l’axe et avoir des joueurs de couloir qui évoluaient plus haut, pas pour défendre à cinq », a expliqué le coach strasbourgeois. En difficulté en début de match, le Racing n’a pas réussi à juguler l’enthousiasme lensois et a poussé, en vain, pour arracher le match nul.
KAWASHIMA 3

Impeccable pour sortir cette frappe croisée à ras de terre de Cahuzac, le Samouraï Blue s’est malheureusement “troué” sur le corner consécutif (0-1, 5e ), tiré par un Jonathan Clauss intenable (lire ci-dessous). Le couac du gardien du Racing a profité à Haïdara, tout heureux d’ouvrir le score. Il aurait pu mieux fermer l’angle sur sa gauche sur le second but lensois (1-2, 40e ). À la parade devant Fofana (46e ), il est un peu court pour devancer Banza dans la surface, mais le pointu du Lensois n’a pas trouvé le cadre (68e ).
GUILBERT 6

Sans une superbe parade de Leca, son coup franc plein axe devant la surface aurait fait mouche (20e ). Heureusement, Thomasson a été le premier pour reprendre le ballon et servir Bellegarde au poteau opposé. Il aurait pu s’offrir une 3e passe décisive avec le Racing sur ce centre pour Ajorque (59e ), mais le grand Réunionnais n’a pas osé alerter directement Leca de la tête.
KONÉ 5


Vigilant pour couper de la tête un centre de Clauss (2e ), il n’est pas impliqué sur les deux buts. Il n’a pas trop souffert, si ce n’est sur un débordement de Kakuta dans la surface (46e ), et aurait pu mieux protéger le ballon devant Banza (68e ). Il a cherché à apporter son écot offensivement sans trouver le cadre (60e ).

Remplacé à la 80e par ZOHI , dont un premier centre est repoussé sur Thomasson (86e ) et un dernier a été mal exploité par Ajorque (90e +3).
MITROVIC 5

À part en faisant faute, il peut difficilement empêcher Fofana de redonner l’avantage aux Lensois (1-2, 40e ). Le capitaine du Racing a rarement été mis en danger, même si Kakuta, en glissant un ballon pour Banza (68e ), ou Sotoca (78e ) ont tenté de le mettre en difficulté. Il aurait pu arracher le point du nul dans les arrêts de jeu sur une tête puissante, mais Leca a claqué le ballon en corner.
CAROLE 4

De nouveau titularisé en charnière centrale, à gauche du trident formé avec Mitrovic et Koné, il a vu la “tempête” Clauss mettre le bazar en première période. Sur un énième centre, il se fait prendre de vitesse par le contrôle orienté de Fofana, sur le second but (40e ). Il termine le match latéral gauche après la sortie de Koné.
Bellegarde enfin décisif
CACI 4

Offensivement, il a répondu présent, touchant même l’extérieur du poteau gauche d’un Leca, battu, sur sa reprise à l’extérieur de la surface (25e ). Sur une longue touche de Guilbert, sa déviation de la poitrine pour Thomasson était inspirée (30e ). Défensivement, “Titi” a beaucoup plus souffert, laissant Cahuzac s’échapper et forcer Kawashima à mettre en corner avec les conséquences que l’on sait (5e ). Il se fait éliminer par Clauss sur le second but. A terminé le match dans l’axe après la sortie de Koné.
BELLEGARDE 6


Il lui aura fallu attendre son 52e match pour inscrire son premier but en Ligue 1. La petite histoire retiendra que c’est face à son club formateur qu’il ouvre son compteur en étant au bon endroit pour pousser de la tête au fond des filets l’offrande de Thomasson (1-1, 20e ). On peut lui reprocher de perdre le ballon, loin de son camp, sur le second but, mais il a eu peu de déchets dans son jeu. Il a souvent combiné avec Guilbert sur les corners. Remplacé par DIALLO (69e ), qui s’est surtout signalé par un très bon tacle dans sa surface pour enlever le ballon à Fofana (79e ).
SISSOKO 5

Placé dans l’axe du trident au milieu de terrain, le grand “Ibou” a su jaillir pour gratter quelques ballons dans l’entrejeu et a cherché à imposer son physique sans l’excès d’engagement qui lui coûte quelques cartons jaunes. Il a tout de même été averti pour s’être chamaillé dans la surface lensoise avec Medina (45e ).
AHOLOU 5

Décalé sur la gauche du trident du milieu, il a fait preuve de sobriété dans le jeu, ne montant pas trop aux avant-postes en première période. Il se tord la cheville en mettant la pression sur Badé (51e ) et cède sa place à LIÉNARD (56e ), qui avait de l’envie mais a été un peu gourmand sur une reprise de volée difficile sur un centre de Bellegarde (63e ). Il a mis la pression sur la cage de Leca jusqu’au bout sur les corners.
THOMASSON 6

Assez effacé et globalement privé de ballon il y a une semaine à Rennes, le meneur strasbourgeois a su peser dans les débats ce dimanche. Au rebond sur la parade de Leca après le coup franc de Guilbert, il remet astucieusement de la tête pour Bellegarde au second poteau (20e ). Averti pour un mauvais geste après le second but lensois (42e ), il est resté dans son match et aurait pu rebattre les cartes si Ajorque avait converti sa passe (51e ) ou si Leca n’avait pas sorti sa frappe du gauche après le centre de Zohi (86e ).
AJORQUE 3

S’il a provoqué la faute inutile de Badé (19e ) qu’exploitera parfaitement le Racing sur le coup franc de Guilbert, le grand “Ludo” a croqué trop d’occasions en seconde mi-temps. Seul sur ce service de Thomasson, il perd son duel face à Leca en frappant en force (51e ). Altruiste, il ne tente pas sa chance sur un centre de Guilbert en cherchant Caci de la tête (59e ). Voulant devancer Diallo au second poteau, il dévisse sa frappe sur cet ultime centre de Zohi (90e +3).
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeLun 22 Mar 2021 - 7:33

Tactique nulle, comme d'hab' les joueurs ne se trouvent pas sur le terrain. Au contraire ils se trouent. Comment peut-on encaisser un but sur un corner pareil !
Et l'autre qui rate 3 occasions coup sur coup. Naze.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeLun 22 Mar 2021 - 22:37

dna a écrit:
Un Racing cyclothymique
Des hauts, puis des bas : cette saison, le Racing avance par à-coups. Tombés dimanche à la Meinau contre Lens (1-2), les Strasbourgeois traversent de nouveau une période creuse qui les maintient dans un état de péril imminent. Comme c’est fatigant…
Il ne faudrait jamais jouer contre « une équipe qui marche sur l’eau », comme décrivait Thierry Laurey le Racing Club de Lens à l’heure du bilan, dimanche après-midi. Cela met trop en lumière vos propres insuffisances et vous renvoie à votre statut de simple mortel dont le rafiot, lui, a plutôt tendance à prendre l’eau à la première vague.

Ce dimanche à la Meinau, le contraste était donc saisissant entre la fluidité des “Sang et Or”, à l’image de leur Alsacien Jonathan Clauss monté sur coussins d’air dans son couloir droit, et la lourdeur des Bleus. Ces derniers ont souvent été en retard en phase défensive et n’ont su être qu’une seule fois à l’heure devant le but de Leca, avec Thomasson dans le rôle de passeur et Bellegarde dans celui de finisseur (1-1, 20e ).
Le problème, c’est que Haïdara avait déjà ouvert le score auparavant (0-1, 5e ) et que Seko Fofana a ensuite redonné l’avantage aux siens (1-2, 40e ), à chaque fois sur des passes de Clauss.
Pas que quinze points qui séparent les deux Racing

L’entraîneur strasbourgeois a d’abord constaté que son équipe a été mise « en difficulté un peu naïvement » avant de se rebiffer et d’avoir « plusieurs situations qui doivent [nous] permettre de passer devant ». Mais le manque de justesse dans le dernier geste, symbolisé par les occasions manquées d’Ajorque, a empêché un scénario différent.

Dans le résultat brut et à la lecture des chiffres, il y a cependant une forme de logique dans cette issue entre le cinquième du championnat, seule équipe invaincue depuis deux mois – quatre succès, cinq nuls – et le quinzième qui doit savoir qu’il a une chance sur deux de perdre – 15 revers en 30 journées – quand il monte sur un terrain.

Ce ne sont pas que quinze points d’écart au classement qui séparent les deux Racing. Il en relève aussi de l’état d’esprit, de la cohésion, de la dynamique et du talent.

Les Bleus n’en sont pas dépourvus. Mais contrairement aux Lensois, qui poussent le volume à fond chaque dimanche, ils sont branchés sur courant alternatif. Leur courbe de performance est sinusoïdale.

Quand elle est haute, rien ni personne ne leur résiste. Les trois séquences positives enregistrées cette saison le prouvent. Au cœur de l’automne, au début de la nouvelle année et encore récemment jusqu’au succès contre Monaco (1-0), le Racing est parvenu à chaque fois à signer quatre résultats positifs de rang.

Et puis patatras, sans signe avant-coureur ni bouleversement profond, tout s’effondre. Bordeaux avait froidement mis un terme à la première embellie (0-2), Reims est venu doucher les ardeurs de la deuxième série faste à la Meinau (0-1), avant qu’un Stade rennais moribond ne retrouve des couleurs contre un Racing que l’on croyait en pleine bourre (1-0).

À partir de là, les certitudes naissantes volent en éclat et le groupe retombe dans ses travers. Des erreurs individuelles que l’on croyait définitivement évacuées – Caci en Bretagne, Kawashima ce dimanche contre Lens – alourdissent l’ambiance.

De la frilosité, de la légèreté, parfois du renoncement – les fins de match au Parc des Princes (4-0) avant Noël ou contre Brest à la Meinau (2-2) – retardent un retour à la confiance. Et il faut tout reprendre de zéro, comme si les déconvenues passées ne servaient jamais de leçon…

Comme le dit Laurey, son équipe ne s’est « pas tourné les pouces » contre Lens. Elle a essayé, avec ses moyens et ses limites, de revenir dans la partie.

« On n’a jamais prétendu avoir des qualités techniques et un pourcentage de passes réussies incroyables, justifie le coach. Mais si vous ne gagnez pas certains duels et si vous ratez certaines passes (voir chiffre) , qui sont abordables pour un joueur professionnel, vous donnez des ballons de récupération à l’adversaire… »

Une manière indirecte de dire que le poids des absents se fait aussi ressentir. À ce titre, le retour du gardien titulaire Matz Sels, jugé bon pour le service après huit mois de convalescence, devrait contribuer à rassurer une défense où Alexander Djiku, touché aux adducteurs et forfait lors des deux derniers matches, est aussi attendu avec impatience.
« On va se retrousser les manches et bûcher »

Ces deux éléments essentiels espèrent tenir leur place après la trêve internationale, pour la reprise le 4 avril (15h) à Bordeaux. Une date qui semble prématurée pour Mohamed Simakan, en partance pour Leipzig (lire ci-contre) et toujours pas revenu sur le terrain après deux mois d’absence en raison d’une arthroscopie au genou.

Quoi qu’il en soit, le Racing devra vite relever la tête pour ne pas laisser ses poursuivants croire en l’exploit. Nîmes, vainqueur surprise à Lille (1-2) et désormais barragiste, n’est plus qu’à quatre points.

« Il reste encore huit journées, il ne faut pas avoir d’inquiétudes même s’il ne s’agit pas non plus d’être idiots par rapport à notre situation, indique Laurey, qui a programmé un match amical ce vendredi (13h) à Nancy pour garder le rythme. On va se retrousser les manches et bûcher. On fera tout pour prendre des points à Bordeaux, contre Paris et ainsi de suite jusqu’à la fin… »
L’avantage, avec une équipe cyclothymique, c’est qu’aux bas sont censés succéder des hauts. Rendez-vous à Bordeaux le dimanche de Pâques.
36
Le latéral droit Frédéric Guilbert a perdu 36 ballons dans le match contre Lens, son total le plus élevé en Ligue 1 et le total le plus élevé pour un défenseur dans l’élite cette saison.
Source Opta
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeMar 23 Mar 2021 - 6:14

L'équipe ne s'est guère battue, elle s'est laissé battre comme toujours La plupart des joueurs sont en fin de contrat et n'ont aucune envie de perdre leur temps avec le club qui les paye.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeMar 23 Mar 2021 - 10:27

j'ai effectivement du mal à comprendre , et je me demande s'il y a des joueurs qui sont déjà dans un autre clubs.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeJeu 25 Mar 2021 - 15:49

Mitrovic a été à peu près correct, pour une fois mais il est toujours absent de la surface quand il y a des attaques adverses, le gros problème a été le gardien, Caci (en partance parait-il), Koné aussi donc là trois fins de contrat sans doute pas renouvelés et très chers payés, un jeune qui veut voir ailleurs (pour jouer au milieu, sa vraie place). Liénard encore une fin de contrat mais lui n'y arrive plus depuis sa blessure, Bellegarde ça allait aussi, Sissoko catastrophique comme Ajorque.
Contenu sponsorisé


30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021   30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitime

 

30ème journée : Strasbourg - Lens saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-