Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -46%
Yakuza Like a Dragon Jeu PS5
Voir le deal
32.19 €

Partagez
 

 Julien Stéphan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeJeu 27 Mai 2021 - 10:10

dna a écrit:
Julien Stéphan se rapproche du banc alsacien
Pour remplacer Thierry Laurey, dont le contrat n'a pas été renouvelé après cinq ans passés sur le banc du Racing, le nom de Julien Stéphan s'est dégagé ces dernières heures. L'ex-technicien du Stade rennais, 40 ans, pourrait s'engager avant ce week-end.
Du côté de la Meinau, le silence radio a été décrété. Fidèle à ses principes, le président Marc Keller ne dévoile rien de ses intentions avant que le dossier ne soit totalement ficelé. Mais en Bretagne, quelques langues commencent à se délier.
Un profil séduisant

On a ainsi appris que Julien Stéphan (40 ans), le fils de Guy - adjoint de Didier Deschamps à la tête de l'équipe de France - et ex-entraîneur de Rennes, serait très intéressé par le projet strasbourgeois. Libre depuis le 1er mars, date à laquelle il a démissionné de son poste en Bretagne, où il a été remplacé par Bruno Genesio, le quadragénaire a profité des derniers mois pour se requinquer au sortir d'une saison usante mentalement.

Stéphan possède plusieurs atouts aux yeux des dirigeants strasbourgeois en quête d'un coach enclin à faire franchir un palier au club : il est jeune, prône un football ambitieux et a obtenu des résultats - une Coupe de France et une qualification en Ligue des champions - malgré son peu d'expérience. Accessoirement, il a travaillé à Rennes avec Jean-Marc Kuentz, rentré en Alsace pour devenir l'adjoint de Laurey et toujours sous contrat au Racing.
Gourvenec toujours en course

Pour autant, rien n'est encore acté. Ce qui, en football, équivaut à dire que tout est largement possible. Et les solutions de repli, en particulier celle qui mène à un autre Breton, en la personne de Jocelyn Gourvenec (49 ans), restent activées. Les pistes Olivier Dall'Oglio (Brest) et Rémi Garde (ex-OL, Aston Villa et Montréal) se seraient en revanche refroidies.

Plus d'informations à venir
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeJeu 27 Mai 2021 - 10:14

La piste Julien Stéphan se réchauffe du côté de Strasbourg
Alors que Thierry Laurey, en fin de contrat, a quitté son poste d'entraîneur à Strasbourg ce lundi, le Racing s'est lancé à la quête de son successeur. La piste Julien Stéphan, libre depuis son départ de Rennes, a pris du poids.
Alors que le départ de Thierry Laurey, après cinq ans sur le banc du Racing, a été officialisé lundi, Strasbourg recherche activement son successeur. Après avoir sondé Rémi Garde et Jocelyn Gourvennec notamment, la piste Julien Stéphan, évoquée depuis quelques semaines, aurait pris du poids ces dernières heures. Le technicien de 40 ans est libre depuis son départ de Rennes début mars.

Stéphan intéresse aussi à Bordeaux
Cependant, rien n'est encore fait à l'heure actuelle, et Stéphan n'est pas un entraîneur sans clubs prétendants, comme Bordeaux, selon les projets de reprise. Mais le dossier serait désormais prioritaire sur le bureau de Marc Keller. Une chose est sûre, le Racing ne compte pas traîner pour sécuriser son nouveau coach, le marché des entraîneurs s'annonçant extrêmement animé cet été.
equipe
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeVen 28 Mai 2021 - 5:40

Il aurait signé. Pourquoi, je ne sais pas, vu les finances et donc l'effectif il va avoir du mal avec des Liénard, Sissoko, Mitrovic, Waris...
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeVen 28 Mai 2021 - 7:17

Julien Stéphan nouveau coach pour trois ans

Julien Stéphan E2efcb10

Arrivé ce matin à la Meinau pour en visiter les installations et échanger de visu avec les dirigeants strasbourgeois qui avaient fait de lui leur priorité, l’ancien entraîneur de Rennes Julien Stéphan sera bien le successeur de Thierry Laurey au Racing pour les trois prochaines saisons.
Quatre jours après l’officialisation de la décision du Racing de ne pas prolonger le contrat de Thierry Laurey, arrivé à échéance ce printemps, le club strasbourgeois tient son nouvel entraîneur. Présent d’entrée dans la liste restreinte prédéfinie par le président strasbourgeois Marc Keller, Julien Stéphan (40 ans), dont la cote montante dans le milieu semblait rendre le dossier compliqué, était apparu dans la journée de jeudi comme le nouveau favori.L’ancien coach de Rennes, qui avait choisi de démissionner le 1er mars au moment où le Stade traversait une mauvaise passe – il restait sur sept matches sans victoire -, est arrivé ce vendredi matin à la Meinau et en a visité les installations.
Alors que l’ex-milieu strasbourgeois Rémi Garde (1993-1996), coéquipier à l’époque de Marc Keller et ancien entraîneur de Lyon et Aston Villa, et Jocelyn Gourvennec, l’ancien milieu offensif révélé comme coach à Guingamp, puis passé par Bordeaux, avaient été auditionnés en visioconférence, Stéphan, cité voici quelque temps comme une piste crédible à Nice ou Lyon, a emporté l’adhésion rue de l’Extenwoerth.
Les retrouvailles avec Jean-Marc Kuentz
Il y connaît très bien Jean-Marc Kuentz, qui a été son adjoint en Bretagne de décembre 2018 - lorsqu’il a remplacé Sabri Lamouchi - à juin 2020 lorsque le Truchtersheimois a fait le choix, avant tout personnel, de revenir dans sa région natale et son club de cœur où il avait déjà œuvré durant plus de deux décennies. Un Kuentz qui pourrait redevenir son adjoint après avoir été celui de Laurey en 2020-2021.
En deux ans à la tête du club breton, Julien Stéphan lui a permis de décrocher son premier trophée majeur depuis près un demi-siècle : sa troisième Coupe de France en 2019 (2-2, 6-5 aux tirs au but face au PSG), 48 ans après la précédente. Il l’a aussi mené en mars 2019 en 8es de finale de l’Europa League (contre Arsenal – 3-1 au Roazhon Park, 0-3 en Angleterre), puis à sa toute première participation en Ligue des Champions (élimination en phase de poules à l’automne dernier avec un nul et cinq défaites).
Le fils de Guy Stéphan, l’adjoint de Didier Deschamps en équipe de France, va très vite pouvoir commencer à dessiner les contours d'un effectif à remodeler, avec déjà sept départs actés parmi les neuf joueurs en fin de contrat : les deux prêtés Jean-Eudes Aholou (Monaco) et Frédéric Guilbert (Aston Villa), plus Lionel Carole, Lamine Koné, Idriss Saadi, Ismaïl Aaneba et Kevin Zohi.
L’officialisation de sa signature pour les trois prochaines saisons est attendue dans les minutes à venir.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeVen 28 Mai 2021 - 21:42

dna a écrit:
Julien Stéphan prend les rênes du Racing
Julien Stéphan 5ca39810

L’ancien entraîneur de Rennes Julien Stéphan a signé ce vendredi un contrat de trois ans avec le Racing. Précédé d’une réputation flatteuse, il atterrit en Alsace pour remettre de l’huile dans les rouages du projet strasbourgeois.
La semaine avait démarré sur les chapeaux de roues : quelque douze heures après sa 15e place en Ligue 1 validée dimanche soir à la Meinau contre Lorient (1-1), le Racing avait en effet confirmé le départ de son entraîneur Thierry Laurey, en poste depuis cinq saisons et arrivé au terme de son engagement, mais aussi de son adjoint Fabien Lefèvre, débarqué dans le Bas-Rhin en 2016 dans les bagages du technicien de 57 ans.
Un dossier pas si inaccessible
Elle s’achève sur le même rythme effréné, avec la désignation, pour les trois prochaines années, du nouveau coach Julien Stéphan, démissionnaire le 1er mars à Rennes.

Tant que le maintien du Racing en Ligue 1 n’était pas assuré, le président Marc Keller s’était catégoriquement refusé à entreprendre toute démarche. Mais il avait évidemment déjà en tête une liste restreinte de profils, sélectionnés, entre autres, pour leur personnalité moins clivante qu’un Laurey avec qui un fossé avait fini par se creuser.

Tout en menant lundi et mardi les entretiens avec les joueurs en fin de contrat, les dirigeants sont passés à l’action pour dénicher leur futur technicien, étant entendu que pour lancer un vaste chantier, il est toujours préférable d’en avoir le chef.

Jocelyn Gourvennec, l’ancien entraîneur de Guingamp et Bordeaux, avait été sondé voici quelques jours, à l’instar de Rémi Garde, ex-coéquipier de Marc Keller à Strasbourg (1993-1996), sans club depuis son renvoi en août 2019 de l’Impact de Montréal, théâtre de sa troisième expérience d’entraîneur principal après Lyon et Aston Villa.

Julien Stéphan (40 ans) ne faisait pas forcément figure de favori, mais pour une raison sans rapport aucun avec ses compétences. Ou plutôt, si : après sa première rennaise comme n°1 (décembre 2018-mars 2021), sa cote avait grimpé et des bancs plus prestigieux que celui de Strasbourg étaient vacants.

Son nom avait d’ailleurs circulé à Lyon et Nice, où son CV n’apparaissait pas sur le haut de la pile, ainsi qu’à Bordeaux dont la situation cacophonique n’est guère vendeuse. Pour le Racing, son dossier semblait le moins accessible.

Mais de toute évidence, le fils de Guy Stéphan – adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus de France –, a fini par penser que le ciel pouvait aussi être azur chez les Bleus d’Alsace. Il est venu ce vendredi matin à la Meinau, en a visité les installations et est rapidement tombé d’accord avec Marc Keller sur un bail de trois ans.

Lui qui s’estimait à court de solutions en mars pour redresser un Stade rennais alors sur une pente savonneuse avait préféré s’en aller de lui-même. Mais depuis son intronisation en décembre 2018 à la place de Sabri Lamouchi, l’ancien coach de la réserve avait écrit l’une des plus belles pages de son histoire.

Il lui avait offert son premier trophée majeur depuis près un demi-siècle : sa troisième Coupe de France en 2019 (2-2, 6-5 aux tirs au but face au PSG), 48 ans après la précédente.

Le staff rennais reconstitué ?


Il l’avait également mené en huitièmes de finale de l’Europa League (en mars 2019 contre Arsenal, 3-1 au Roazhon Park, 0-3 en Angleterre), puis à sa première participation en Ligue des Champions (élimination en poules à l’automne 2020 avec un nul et cinq défaites).

S’il devrait être accompagné de son fidèle adjoint Mathieu Le Scornet, il retrouvera à Strasbourg celui qui l’a épaulé en Bretagne de décembre 2018 à juin 2020, Jean-Marc Kuentz.

Au printemps dernier, après une saison écourtée par la pandémie, le Colmarien devenu citoyen de Truchtersheim avait décidé de regagner son Alsace natale et son club de cœur, le Racing, où il avait œuvré plus de deux décennies, du début des années 1990 à 2012.

Il devait y intégrer le centre de formation qu’il avait dirigé de 2007 à 2011, mais Thierry Laurey lui avait demandé de succéder comme adjoint chez les pros à David Ducourtioux, rentré en Corse auprès de sa famille. Un an plus tard, il pourrait bien prolonger son intérim en équipe première pour reconstituer en grande partie le staff encore en place à Rennes il y a un an.

L’arrivée de Julien Stéphan est en tout cas un joli coup pour Marc Keller. Ce samedi à 14h30, les deux hommes tiendront une conférence de presse à la Meinau. Le successeur de Laurey y exposera les raisons de son choix, peut-être guidé par l’attitude de son nouveau patron, réputé pour ne jamais s’ingérer dans les choix sportifs de ses coaches. Au Stade rennais, il n’a pas toujours joui d’une pareille liberté.
L’ancien entraîneur de Rennes Julien Stéphan a signé ce vendredi un contrat de trois ans avec le Racing. Précédé d’une réputation flatteuse, il atterrit en Alsace pour remettre de l’huile dans les rouages du projet strasbourgeois.
La semaine avait démarré sur les chapeaux de roues : quelque douze heures après sa 15e place en Ligue 1 validée dimanche soir à la Meinau contre Lorient (1-1), le Racing avait en effet confirmé le départ de son entraîneur Thierry Laurey, en poste depuis cinq saisons et arrivé au terme de son engagement, mais aussi de son adjoint Fabien Lefèvre, débarqué dans le Bas-Rhin en 2016 dans les bagages du technicien de 57 ans.
Un dossier pas si inaccessible
Elle s’achève sur le même rythme effréné, avec la désignation, pour les trois prochaines années, du nouveau coach Julien Stéphan, démissionnaire le 1er mars à Rennes.

Tant que le maintien du Racing en Ligue 1 n’était pas assuré, le président Marc Keller s’était catégoriquement refusé à entreprendre toute démarche. Mais il avait évidemment déjà en tête une liste restreinte de profils, sélectionnés, entre autres, pour leur personnalité moins clivante qu’un Laurey avec qui un fossé avait fini par se creuser.

Tout en menant lundi et mardi les entretiens avec les joueurs en fin de contrat, les dirigeants sont passés à l’action pour dénicher leur futur technicien, étant entendu que pour lancer un vaste chantier, il est toujours préférable d’en avoir le chef.

Jocelyn Gourvennec, l’ancien entraîneur de Guingamp et Bordeaux, avait été sondé voici quelques jours, à l’instar de Rémi Garde, ex-coéquipier de Marc Keller à Strasbourg (1993-1996), sans club depuis son renvoi en août 2019 de l’Impact de Montréal, théâtre de sa troisième expérience d’entraîneur principal après Lyon et Aston Villa.

Julien Stéphan (40 ans) ne faisait pas forcément figure de favori, mais pour une raison sans rapport aucun avec ses compétences. Ou plutôt, si : après sa première rennaise comme n°1 (décembre 2018-mars 2021), sa cote avait grimpé et des bancs plus prestigieux que celui de Strasbourg étaient vacants.

Son nom avait d’ailleurs circulé à Lyon et Nice, où son CV n’apparaissait pas sur le haut de la pile, ainsi qu’à Bordeaux dont la situation cacophonique n’est guère vendeuse. Pour le Racing, son dossier semblait le moins accessible.

Mais de toute évidence, le fils de Guy Stéphan – adjoint de Didier Deschamps chez les Bleus de France –, a fini par penser que le ciel pouvait aussi être azur chez les Bleus d’Alsace. Il est venu ce vendredi matin à la Meinau, en a visité les installations et est rapidement tombé d’accord avec Marc Keller sur un bail de trois ans.

Lui qui s’estimait à court de solutions en mars pour redresser un Stade rennais alors sur une pente savonneuse avait préféré s’en aller de lui-même. Mais depuis son intronisation en décembre 2018 à la place de Sabri Lamouchi, l’ancien coach de la réserve avait écrit l’une des plus belles pages de son histoire.

Il lui avait offert son premier trophée majeur depuis près un demi-siècle : sa troisième Coupe de France en 2019 (2-2, 6-5 aux tirs au but face au PSG), 48 ans après la précédente.

Le staff rennais reconstitué ?


Il l’avait également mené en huitièmes de finale de l’Europa League (en mars 2019 contre Arsenal, 3-1 au Roazhon Park, 0-3 en Angleterre), puis à sa première participation en Ligue des Champions (élimination en poules à l’automne 2020 avec un nul et cinq défaites).

S’il devrait être accompagné de son fidèle adjoint Mathieu Le Scornet, il retrouvera à Strasbourg celui qui l’a épaulé en Bretagne de décembre 2018 à juin 2020, Jean-Marc Kuentz.

Au printemps dernier, après une saison écourtée par la pandémie, le Colmarien devenu citoyen de Truchtersheim avait décidé de regagner son Alsace natale et son club de cœur, le Racing, où il avait œuvré plus de deux décennies, du début des années 1990 à 2012.

Il devait y intégrer le centre de formation qu’il avait dirigé de 2007 à 2011, mais Thierry Laurey lui avait demandé de succéder comme adjoint chez les pros à David Ducourtioux, rentré en Corse auprès de sa famille. Un an plus tard, il pourrait bien prolonger son intérim en équipe première pour reconstituer en grande partie le staff encore en place à Rennes il y a un an.
L’arrivée de Julien Stéphan est en tout cas un joli coup pour Marc Keller. Ce samedi à 14h30, les deux hommes tiendront une conférence de presse à la Meinau. Le successeur de Laurey y exposera les raisons de son choix, peut-être guidé par l’attitude de son nouveau patron, réputé pour ne jamais s’ingérer dans les choix sportifs de ses coaches. Au Stade rennais, il n’a pas toujours joui d’une pareille liberté.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeSam 29 Mai 2021 - 7:22

Il veut la liberté totale, pas de directeur sportif et il recrutera lui-même. D'où son refus pour d'autres clubs.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeSam 29 Mai 2021 - 10:46

Julien Stéphan, nouvel entraîneur de Strasbourg : « Une belle marque de confiance »
Lors de sa présentation officielle, ce samedi, Julien Stéphan (40 ans, ex-coach de Rennes de décembre 2018 à mars 2021), le nouvel entraîneur du RC Strasbourg, où il a signé trois ans, a notamment clamé sa gratitude d'avoir été nommé à ce poste pour cette durée.
Le discours du président (Marc Keller) et le fait d'arriver dans un club sain, avec un environnement passionné. On a eu les premiers contacts téléphoniques lundi et ça s'est enchaîné très vite. C'est devenu une évidence dès qu'on s'est rencontrés (vendredi). J'ai senti beaucoup de transparence et de sincérité, c'est ce qui m'a charmé. Le feeling a été excellent.
Je remercie le président, je suis très heureux de devenir le coach du RC Strasbourg. Je sais que cela représente des responsabilités, qu'il y a beaucoup de passion et de ferveur, mais c'est justement ce qui m'intéresse. Le partage avec le public, qu'on est tous impatients de revoir au stade, est pour moi un moteur de la performance.
Le fait de retrouver Jean-Marc Kuentz (qui a été votre adjoint à Rennes, déc. 2018-2020) a-t-il aussi pesé dans votre choix et fera-t-il partie de votre staff avec Mathieu Le Scornet (aussi ex-adjoint à Rennes, jusqu'en mars 2021) ?
La présence de Jean-Marc est un atout. On se connaît, on a fonctionné ensemble pendant un an et demi, c'est quelqu'un d'exceptionnel sur le plan humain et très compétent sur le plan professionnel. Il offre une grande valeur ajoutée dans un staff. (Sa présence dans celui-ci) est une possibilité (sourire), comme celle de Mathieu Le Scornet. Mais ce ne sont pas encore des certitudes, car tout s'est fait très vite.
« J'espère d'abord prendre beaucoup de plaisir »
Et concernant l'évolution de l'effectif, qui devrait évoluer de manière plus appuyée que lors des dernières intersaisons ?
Là aussi, c'est encore un peu tôt pour en parler. Mais c'est sûr qu'Il va y avoir du mouvement. Un certain nombre de joueurs arrivent en fin de contrat et il y a des postes à pouvoir. Il y aura nécessairement besoin d'amener de la nouveauté et de la fraîcheur. On va en discuter avec les personnes compétentes (en particulier Loïc Désiré, responsable du recrutement). Il faudra des joueurs complémentaires avec ceux qui vont rester et compatibles avec la mentalité du club, donc très généreux, avec la volonté d'aller vers l'avant.
Quels sont vos objectifs pour commencer ?
D'abord, c'est un honneur de succéder à Thierry Laurey, qui a une grosse énergie, un grand caractère et est une référence sur le plan tactique. Il a accompli un travail remarquable pendant cinq ans (avant de partir lundi, donc, en fin de contrat). Pour moi, avoir trois ans de contrat, c'est une belle marque de confiance. J'espère d'abord prendre beaucoup de plaisir, ce qui est aussi un moteur essentiel de la performance. Je mesure la chance que j'ai d'être entraîneur du Racing, il y en a beaucoup qui aimeraient être à ma place.
Je sors d'une expérience très enrichissante à Rennes, alors mon objectif est de continuer à progresser, sachant que je suis encore un jeune entraîneur. C'est un métier difficile où on apprend tous les jours et où on doit aussi se remettre en question chaque jour. Je vais me mettre au travail pour être prêt à la reprise de l'entraînement, le jeudi 24 juin, en faisant tout pour obtenir les meilleurs résultats possibles.
Avec un recours appuyé au centre de formation ?
On va regarder et évaluer. On a certainement des jeunes avec du potentiel. Il faut être capable de les faire progresser tout en étant patient avec eux. La formation est bien sûr un élément très important ici aussi. »
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeSam 29 Mai 2021 - 10:53

Lacuesta a écrit:
Il veut la liberté totale, pas de directeur sportif et il recrutera lui-même. D'où son refus pour d'autres clubs.

Moi j'ai un souhait, je le dirais quand il sera bien intronisé dans le club.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 30 Mai 2021 - 20:35

dna a écrit:
Stéphan, ascendance bretonne
Des équipes de jeunes à la Ligue des champions, Julien Stéphan a connu une ascension fulgurante en neuf saisons au Stade rennais. Le nouveau coach du Racing, qui s’est engagé vendredi pour trois ans, y a bâti son identité d’entraîneur. Retour sur son apprentissage breton.

« Rennes, c’est fini. J’ai un nouveau chapitre à écrire à Strasbourg ». Poliment mais de manière ferme, Julien Stéphan a mis un terme à la discussion, samedi lors de son intronisation comme nouvel entraîneur du Racing.

Le quadragénaire a tenu à mettre de la distance entre ses nouvelles fonctions et son passé rennais. Peut-être pas autant que les quelque 800 kilomètres séparant les deux villes, mais quand même…
« C’est un chercheur permanent, il ne se satisfait que momentanément de la victoire »


C’est pourtant dans la capitale bretonne que tout a réellement commencé pour l’ex-milieu de terrain d’un bon niveau amateur – il a notamment joué avec la réserve du PSG et à Toulouse, à l’époque du National –, rapidement convaincu que son avenir se situait plus devant un banc de touche que balle au pied sur un terrain.

Le fils de Guy, fidèle adjoint de Didier Deschamps en équipe de France, a tout juste 30 ans, à l’été 2012, quand il débarque au Stade rennais pour prendre en charge les U19. Son implication et ses résultats ne passent pas inaperçus au club.

Landry Chauvin a aussi été marqué par le discours de Stéphan. « Rien qu’à l’écouter, j’avais envie d’enfiler le maillot, se marre le quinquagénaire, actuellement en charge des U18 en équipe de France. En fait, durant la semaine d’entraînement, Julien tire la quintessence de son groupe. C’est son côté formateur. Puis le week-end, par les mots qu’il emploie, il emmène les joueurs qu’il a retenus vers l’objectif fixé, à travers l’aspect entraîneur, meneur d’hommes. »

Des qualités qui lui permettent de sortir « major de sa promotion » lors de la session 2017 du diplôme d’entraîneur professionnel (DEPF), selon l’éducateur qui l’a côtoyé durant ses années d’apprentissage.
C’est donc presque naturellement que le jeune Stéphan est appelé au chevet de l’équipe première, en décembre 2018, quand Sabri Lamouchi est démis de ses fonctions. Avec la réussite que l’on sait : une Coupe de France (2019), une troisième place en Ligue 1 assortie de la qualification en Ligue des champions en 2020, et même une double opposition contre le futur vainqueur – Chelsea, pour deux défaites (3-0, 1-2) – en phase de poules.

Durant ces 27 mois passés à la tête des pros, le coach a affiné ses liens avec son adjoint Mathieu Le Scornet – « l’oreille et l’œil de Julien », selon l’éducateur – et Jean-Marc Kuentz – « plus en retrait » – qu’il devrait retrouver en Alsace.

Totalement investi dans sa mission, Stéphan a mal vécu ses derniers mois à Rennes, où les résultats n’étaient plus à la hauteur des ambitions du club de la famille Pinault. « Avant de démissionner (le 1er mars, au lendemain d’un revers au Roazhon Park contre Nice), il n’était pas loin du burn out , assure un suiveur du club. Entre-temps, il s’est ressourcé en famille et s’est retapé une santé en faisant beaucoup de vélo. »
« Il n’aime pas s’adapter à l’adversaire »

C’est en tout cas un Julien Stéphan ambitieux et motivé qui s’est présenté vendredi à Strasbourg, où il espère renouer le fil d’une carrière à l’ascension fulgurante. Les supporters du Racing peuvent s’attendre à du changement par rapport à son prédécesseur, Thierry Laurey.

« Julien prône un football réaliste, dit Landry Chauvin. Il est capable d’avoir un jeu de possession mais sait aussi utiliser le jeu de transition. Il n’aime pas s’adapter à l’adversaire et va essayer de garder sa ligne de conduite. »

Samedi, Julien Stéphan a fait une promesse. Au public de la Meinau, il veut procurer « des émotions et du plaisir ». Rennes est peut-être loin de Strasbourg, mais l’ascendance reste bretonne. On a hâte de voir.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeMer 16 Juin 2021 - 21:19

dna a écrit:
Stéphan prépare la rentrée
Ce jeudi, Julien Stéphan va poser ses valises pour de bon à Strasbourg. Après quelques allers-retours express depuis sa nomination, fin mai, le nouvel entraîneur du Racing (40 ans) veut prendre ses marques et préparer la reprise, dans une semaine exactement.
Depuis le 29 mai, jour de son intronisation comme successeur de Thierry Laurey à la tête du Racing pour un bail de trois ans, Julien Stéphan a pas mal bougé entre la Bretagne, l’étranger et Strasbourg. Mais il n’a pas encore eu le temps de se poser dans la capitale alsacienne. « J’arrive demain (jeudi) et je vais me mettre en quête d’un logement », dit l’ex-technicien du Stade rennais, qui avait démissionné de son poste début mars.

Après la constitution du staff, place à l’effectif

Le déménagement d’Ouest en Est, avec femme et enfants, sera donc pour cet été. Mais depuis quinze jours, Stéphan a déjà la tête au Racing. « J’ai pris contact avec tout l’effectif, j’ai eu presque tout le monde au téléphone, dit-il. J’ai rencontré quasiment la totalité des salariés du club. Et je continue à travailler chaque jour avec Loïc Désiré (le responsable du recrutement) et Kader Mangane (le coordinateur sportif). Ça se met en place tranquillement. »
Son staff, déjà, est constitué. Julien Stéphan retrouvera ainsi son adjoint breton, Mathieu Le Scornet, collègue devenu ami, « fidèle et très motivé », aux dires du coach.

Le duo sera complété par Jean-Marc Kuentz, rescapé de l’ère Laurey – avec l’entraîneur des gardiens Stéphane Cassard –, qui a l’avantage de connaître les nouveaux venus pour avoir travaillé avec eux un an et demi (de décembre 2018 à juin 2020), rapportant au passage la Coupe de France au Roazhon Park.
Le président Marc Keller a aussi accepté la demande de son nouveau technicien concernant la venue de deux personnes supplémentaires. « Pour l’analyste vidéo, c’est réglé sur le plan administratif avec Rennes et Rudy Cuni va pouvoir nous rejoindre », explique Stéphan.

La dernière pièce du puzzle sera le responsable “performance”, un poste qui n’existait pas au Racing et dont la venue n’est pas encore bouclée. « Les deux préparateurs physiques (Florian Bailleux et Guillaume Jahier) restent en place, précise-t-il. La personne qui nous rejoindra travaillera sur la nutrition, la récupération, le sommeil, enfin tout ce qui permet de gagner en performance et d’être encore meilleur sur le terrain. »
« Il va falloir être patient »
Concernant l’effectif, ses idées commencent à s’affiner, même s’il faudra faire preuve de pragmatisme. Il se réjouit déjà de la prolongation de contrat de deux ans d’Eiji Kawashima, le vétéran japonais : « C’est une très bonne chose de pouvoir le garder. C’est un grand pro, avec une mentalité adéquate et toutes les caractéristiques pour le poste de doublure. Il a aussi les attitudes pour remplacer le titulaire le cas échéant, on l’a vu cette saison. »
Quant à l’emblématique Dimitri Liénard, lui aussi arrivé en fin de contrat mais avec qui les négociations s’éternisent, Julien Stéphan espère pouvoir compter sur lui : « On souhaite qu’il poursuive avec nous et j’espère qu’il va trouver un terrain d’entente avec le club. »
Le fils de Guy Stéphan, fidèle adjoint de Didier Deschamps en équipe de France, sait aussi que les meilleurs éléments du Racing – Ajorque, Thomasson, Djiku – vont être sollicités d’ici à la fin du mercato, le 31 août.

« Bien sûr que j’ai envie de garder les meilleurs joueurs mais il faut aussi tenir compte de la réalité économique, dit-il. La très grande majorité des joueurs va rester avec nous, et on aura besoin de bonifier l’équipe par cinq ou six arrivées, en particulier en défense et au milieu ».

Pour l’heure, le coach n’a aucun nom à annoncer. « On avance sur le recrutement, le mode de fonctionnement est bien établi, explique-t-il. Avec le président et la cellule recrutement, on détermine les profils et on prend une décision collégiale, à condition bien sûr que ça rentre dans le budget. »
Stage à Evian, amicaux contre Wolfsburg et Francfort
En cette période d’Euro, les grandes manœuvres n’ont pas encore commencé. « C’est assez calme, confirme-t-il. Les clubs ne sont pas encore passés devant la DNCG (le 1er juillet pour le Racing) et n’ont pas trop de visibilité, même si l’arrivée d’Amazon dans le paysage des droits TV va permettre de se projeter un peu plus. Mais il va falloir être patient. »

En attendant, l’entraîneur a donné rendez-vous à ses joueurs le jeudi 24 juin pour toute une batterie de tests médicaux. « La vraie reprise sur le terrain, ce sera le lundi suivant (28 juin) , pour une préparation de six semaines, précise-t-il. Le club a aussi eu l’opportunité de repartir en stage à Evian, du 11 au 19 juillet. »

Avant la reprise du championnat, fixée le week-end du 8 août, le Racing va disputer quelques matches amicaux. « Ce sera contre des équipes étrangères, suisses ou allemandes, dit-il. Ce n’est pas encore totalement ficelé, mais on va certainement jouer contre Wolfsburg ou l’Eintracht Francfort. Il est important d’être rapidement confrontés à des formations très performantes et de haut niveau. »

Julien Stéphan n’a pas encore eu le temps de prendre ses marques à Strasbourg, mais les grandes lignes de la rentrée sont déjà arrêtées. Au Racing, l’été s’annonce studieux.
En relief

Racing : Stéphan-Le Scornet, le duo reconstitué

Au Racing, le nouveau Fabien Lefèvre s’appelle donc Mathieu Le Scornet (prononcez Le Scornète). Si le premier nommé a juré fidélité à Thierry Laurey et s’en est donc allé avec lui une fois le maintien validé, le second espérait rejoindre rapidement Julien Stéphan quand celui-ci a été nommé à Strasbourg.

Il a fallu contourner quelques lenteurs administratives du côté du Stade rennais, où l’intéressé (37 ans) était encore sous contrat au centre de formation malgré une mise au placard à la suite de la démission du coach le 1er mars.

Le binôme est donc reconstitué. Il retrouvera d’ailleurs Jean-Marc Kuentz, qui avait débarqué un peu par hasard dans l’histoire après la mise à pied de Sabri Lamouchi.

Stéphan (40 ans) et Le Scornet, de trois ans son cadet, se sont donc construits ensemble. « On s’est connu au centre de formation, raconte Julien Stéphan. Mathieu a commencé à l’école de foot, puis il s’est occupé des U13 quand j’étais en charge des U19. »

Voisins de bureau et de terrain d’entraînement, les deux jeunes hommes sympathisent et apprennent à travailler ensemble, encore (très) loin du groupe pro.

Bon petit joueur de niveau régional, Le Scornet a un penchant affirmé pour la détection. C’est lui qui convainc les parents d’un garçon âgé de 10 ans, à Fougères, de rejoindre le Stade rennais : Eduardo Camavinga, la pépite de la formation à la rennaise, est repéré. D’autres suivront, les promesses Lesley Ugochukwu et Warmed Omari (joueurs nés en 2004) étant ses dernières trouvailles chez les “Rouge et Noir”.

« Mathieu a découvert beaucoup de joueurs dans le bassin rennais, dont Camavinga est le plus illustre des représentants », précise Stéphan, qui en avait fait son adjoint dès sa nomination à la tête de l’équipe première, en décembre 2018.

À partir de là, le duo devient indissociable et se retrouve propulsé sur le devant de la scène, à la faveur d’une épopée en Ligue Europa, un succès en Coupe de France puis l’historique qualification pour la Ligue des champions.

« Mathieu est jeune, dynamique, curieux, avec une forte appétence pour la technique individuelle », énumère Julien Stéphan, pour qui Le Scornet n’est pas qu’un simple collègue. Il est devenu son ami.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeMar 29 Juin 2021 - 8:42

equipe a écrit:
Julien Stéphan (Strasbourg) : « On souhaite mettre le ballon au centre de la préparation »

À l'occasion de la reprise de l'entraînement du RC Strasbourg, qui a eu lieu lundi, Julien Stéphan, le nouvel entraîneur alsacien, s'est exprimé en conférence de presse ce mardi. Il a notamment insisté sur sa méthode consistant à faire travailler les joueurs d'entrée avec le ballon.
« Comment se sont passés les premiers contacts avec votre nouvel effectif (Juien Stéphan a signé au Racing pour trois ans, fin mai) ?
On a effectué des tests médicaux jeudi, vendredi et samedi, avec du travail de renforcement musculaire puis on a retrouvé le terrain lundi. Les joueurs sont frais, souriants, chaleureux et dégagent une très forte motivation. On souhaite mettre le ballon au centre de la préparation et même s'il faudra bien sûr passer aussi par du travail de courses, il sera toujours très présent.
Vos joueurs semblent particulièrement ravis de travailler avec le ballon dès le début, ce qui n'était pas le cas lors des saisons précédentes (avec Thierry Laurey). Comment le ressentez-vous ?
Il n'y a pas de vérité dans les préparations. Chacun aborde les choses de manière différente et comme il le sent. On estime que c'est bien d'intégrer le ballon tout de suite, mais de toute façon avec les chasubles GPS, on vérifie si les objectifs physiques sont bien tenus et on a la possibilité de s'adapter.

De toute façon, je suis dans la projection plutôt que dans le retour en arrière. Je n'ai pas envie d'intégrer ce qui s'est passé la saison dernière, on a tous une histoire, le Racing et moi, comme mon staff (Jean-Marc Kuentz et Mathieu Le Scornet sont ses adjoints). On veut regarder devant nous et bien construire l'avenir ici.


Vous travaillez déjà avec une recrue (le latéral droit polonais Karol Fila, 23 ans, qui a signé pour quatre ans) et le défenseur Daniel Congré (36 ans, ex-Montpellier) vous rejoint aussi pour une saison. Que pouvez-vous nous dire sur ces choix ?
Karol est un joueur intelligent, performant dans la réflexion tactique. Mais il découvre un Championnat très différent (il vient du Legia Gdansk, en D1 polonaise), une nouvelle culture et une nouvelle langue, donc il faudra se garder de tout jugement hâtif et être patient avec lui. Quant à Daniel, c'est un joueur très expérimenté, qui a une super mentalité et est polyvalent donc pas possède pas mal d'atouts.
Vous avez aussi enregistré lundi la prolongation pour deux ans du milieu Dimitri Liénard (33 ans), qui évolue eu club depuis 2013...
Par tout ce qu'il peut représenter pour le club et les valeurs qu'il peut incarner, c'était très important pour nous. On est ravis qu'il ait prolongé.


Souhaitez-vous voir le recrutement se poursuivre rapidement ?
Bien sûr, c'est plus sécurisant pour un entraîneur de pouvoir compter sur son effectif complet le plus tôt possible. Mais on sait que le contexte n'est pas simple du tout, avec un Euro en cours, un passage devant la DNCG à venir (jeudi pour le RCSA) et la crise. le fait qu'on en ait déjà deux montre bien que tout le monde travaille bien et fait le maximum au club. On recherche encore plusieurs éléments, dans le secteur défensif mais aussi au niveau des excentrés offensifs.


Avez-vous déjà fixé des objectifs de résultats à votre équipe ?
Pour l'instant, on en est aux objectifs de travail. On y verra plus clair quand le groupe sera au complet. Mais l'objectif sera de toute façon d'avoir l'ambition de progresser au plus haut niveau. Il faudra s'engager à fond, tout donner et être offensif pour essayer de marquer à tous les matches, car c'est ce que les supporters attendent. En espérant les retrouver au stade les plus nombreux possible... »
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeVen 9 Juil 2021 - 21:38

Alsa'sports a écrit:
Pas de nouveau joueur avant le départ en stage !
Interrogé sur le mercato à l’issue de la rencontre amicale face au FC Bâle ce vendredi soir (défaite du Racing 0-1), l’entraîneur du Racing, Julien Stéphan, a répondu en soulignant qu’il ne pensait pas voir de joueur arriver d’ici le départ en stage à Évian ce dimanche.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeSam 10 Juil 2021 - 6:49

La cellule de recrutement est une catastrophe. Metz a déjà recruté 3 nouveaux joueurs.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 15 Aoû 2021 - 3:32

Alsa'sports a écrit:
Julien Stéphan : “On a besoin de se renforcer”
L’entraîneur du Racing Club de Strasbourg, Julien Stéphan, a réitéré l’importance de recruter pour le club alsacien après la défaite concédée au Parc des Princes face au Paris Saint-Germain (4-2). De leur côté, les dirigeants strasbourgeois s’activent sur le marché des transferts et d’après les informations en notre possession, ces derniers auraient ciblés trois joueurs et auraient d’ores et déjà fait deux offres ! S’il ne reste plus que quinze jours dans ce mercato estival et qu’annoncer un des recrues dans les jours à venir n’est autre qu’un euphémisme, il n’en reste pas moins que le club alsacien a désormais passé la seconde afin de se renforcer !
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 15 Aoû 2021 - 4:20

Déjà ne joue pas à 9 avec Liénard et Sissoko. Tu as Senaya en DC.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeLun 23 Aoû 2021 - 21:11

dna a écrit:
la “positive attitude” de Julien Stéphan
Si les résultats du Racing ne sont pas à la hauteur des espérances, avec un seul point pris – dimanche contre Troyes (1-1) – en trois journées, Julien Stéphan se montre rassurant, optimiste et positif en toutes circonstances. Le discours de l’entraîneur infuse, mais peine encore à produire ses effets.
Deux défaites, un nul et donc un seul point au compteur pour une vingtième et dernière place au classement : les plus optimistes des supporters pourront toujours se dire qu’après trois journées de championnat, le Racing a réalisé une meilleure entame – ou plutôt une moins mauvaise – que la saison dernière, quand il avait enchaîné trois défaites à Lorient (3-1), contre Nice (0-2) et à Saint-Étienne (2-0).

Julien Stéphan traverse ce premier grain en gardant le cap d’une main ferme
Mais une large majorité constatera plutôt que cette équipe-là a manqué ses débuts. Parce que les attentes étaient grandes au sortir d’un exercice anxiogène jusqu’au bout, parce que le visage affiché par les Bleus en fin de préparation était plutôt séduisant, parce que le retour au bercail de Kévin Gameiro a fait naître un fol espoir, parce qu’enfin, le calendrier de ce mois d’août paraissait favorable, la déception l’emporte sur l’indulgence.

Installé depuis deux mois à la barre du navire strasbourgeois, Julien Stéphan traverse ce premier grain en gardant le cap d’une main ferme. Et surtout en conservant une attitude résolument positive.

Ainsi, en début de mois, le revers contre Angers (0-2) ne l’a pas ébranlé. « Les gars sont pleins d’envie et d’énergie, il faut surtout retenir ça », disait le quadragénaire au soir de cette première contrariété, alors que les carences défensives avaient déjà sauté aux yeux. Et d’ajouter : « On a besoin de progresser dans beaucoup de domaines, on le savait avant le match, ce n’est pas ce résultat qui va changer cette analyse ».

À Paris (4-2), le technicien s’est plaint de l’arbitrage et a préféré retenir la réaction de ses joueurs – « Ils ont montré beaucoup de ressources, de valeurs, de la qualité aussi dans le jeu » – plutôt que la première demi-heure cauchemardesque à trois buts où Mbappé a dansé sur les ventres strasbourgeois.

Ce dimanche, alors que son équipe était passée au travers contre le promu troyen en première période avant de se rebeller avec force (1-1), il ne s’est pas écarté de sa ligne de conduite. Malgré un nouveau petit tacle adressé à l’homme en noir, M. Brisard, jugé preste du sifflet quand il s’est agi de couper l’élan du Racing, il n’a pas voulu noircir le tableau.

L’étonnante lenteur du club à boucler le recrutement de deux défenseurs pourrait pourtant l’agacer. Lui se concentre sur « l’existant » et ne perd pas d’énergie avec des éléments qu’il ne maîtrise pas (lire ci-dessous).

« J’ai envie de positiver avec eux, maintenant et tout de suite »
Idem concernant la maladresse de Kévin Gameiro, dimanche. L’ex-international a croqué trois ballons devant le but aubois ? « Quand un attaquant se crée beaucoup d’occases, c’est bon signe, répond Stéphan. N’oubliez pas que c’était son premier match entier depuis de nombreux mois, qu’il a eu une préparation tronquée. Quand on connaît son adresse et son agilité devant le but, il marquera si on se crée autant d’occasions dans les prochains matches. »

De manière générale, le jeune coach a vécu intensément cette première issue non négative sur le banc alsacien. Un soulagement qu’il a partagé avec ses joueurs.

« J’ai envie de positiver avec eux, maintenant et tout de suite, par rapport à ce qu’ils ont produit, savourait-il une heure après le coup de sifflet final. Bien sûr, on est frustré parce que l’on aurait aimé gagner. Après, quand on commence par deux défaites, le doute peut s’installer. On est là pour lutter contre ça, les encourager, les accompagner au maximum. À un partout, ils ont continué à pousser et ont été hyper généreux, il faut les féliciter. »

En attendant de pouvoir s’appuyer sur d’autres certitudes, notamment en termes d’assise défensive et de profondeur de banc, Julien Stéphan va donc continuer à surfer sur cette vague d’optimisme pour tirer la quintessence de son groupe.

Avant la fin du mois et la première coupure liée à la trêve internationale, cette “positive attitude” devra permettre de venir à bout de Brest dimanche (15h) à la Meinau. À force de le répéter, ça va bien finir par payer.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeMar 24 Aoû 2021 - 3:17

Il faut des RECRUES comme vous virez les jeunes depuis DIX ANS et ne les prêtez JAMAIS. Donc faut sortir le larfeuille patron !
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 29 Aoû 2021 - 10:55

Alsa'sports a écrit:
Julien Stéphan souhaite encore renforcer son équipe !

Après la victoire du Racing face au Stade Brestois (3-1), l’entraîneur strasbourgeois s’est exprimé sur le mercato actuel et a avoué vouloir recruter encore quelques joueurs dans les 48 prochaines heures. Le marché des transferts risque d’être animé du côté du RCS !
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 29 Aoû 2021 - 13:50

Ferhat et Guilbert.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeDim 29 Aoû 2021 - 20:54

Lacuesta a écrit:
Ferhat et Guilbert.

Peut-être
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56802
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeMar 21 Sep 2021 - 3:01

dna a écrit:
l’effet Stéphan
Sorti renforcé du derby remporté contre Metz, Julien Stéphan ne dévie pas de sa ligne de conduite. Imperturbable dans la défaite, calme dans le succès, le technicien du Racing fait preuve d’une grande humilité au moment d’aborder le déplacement à Lens, ce mercredi (21h). Sa méthode commence à payer.
Il ne faut jamais trop envier les nantis. C’est ce que Julien Stéphan a dû se dire en regardant paisiblement devant sa télé, au lendemain de son 41e anniversaire, le choc dominical PSG-Lyon (2-1).

Mauricio Pochettino, son collègue de banc parisien, a ainsi eu beau réaliser un coup de coaching gagnant dans un match mal emmanché. Qu’importe, la moitié de l’Argentine et une partie de l’Espagne lui sont tombées dessus à bras raccourcis pour son crime de lèse-majesté : avoir osé sortir Lionel Messi à un quart d’heure de la fin…

Les réactions de la “Pulga” ont été décortiquées à la loupe et son compatriote “Poche” a été sommé de s’expliquer, étant assuré, quoi qu’il puisse dire, de rester inaudible et incompris de tous.

Discours enveloppant et attitude positive

Le Racing, heureusement, est préservé de ce genre de psychodrame de vestiaire et de tempête médiatique. Déjà parce que Messi ne doit même pas savoir situer Strasbourg sur une carte et que si un journaliste argentin a été vu un jour à la Meinau, c’est qu’il a dû s’y égarer.

Vendredi soir, à l’issue de la victoire nette et sans bavure contre le voisin messin (3-0), personne n’a entrepris Julien Stéphan pour savoir pourquoi il avait laissé le Messi d’ici, en l’occurrence Kévin Gameiro, sur le banc au coup d’envoi. Une idée au demeurant lumineuse puisque son remplaçant du soir, Habib Diallo, s’est fendu d’un superbe doublé.

Mais on peut affirmer sans grand risque de se tromper que le remplaçant n’a pas pris ombrage de la situation. Tout simplement parce que le jeune technicien breton l’a clarifiée dès le début. « On aura besoin de tout le monde tout au long de la saison », a-t-il encore rappelé vendredi au sujet de ses trois attaquants – Ajorque, Diallo et Gameiro – en concurrence pour deux places de titulaire.

De manière générale, Stéphan et son staff s’évertuent à concerner tout le monde et à maintenir un niveau de confiance élevé. On ne l’a ainsi jamais entendu prononcer une phrase négative, même dans la difficulté.

La défaite inaugurale contre Angers (0-2) ? « Les gars sont pleins d’envie et d’énergie, il faut surtout retenir ça ». La première demi-heure cauchemardesque à Paris (4-2) ? « On a montré beaucoup de ressources, de valeurs, de la qualité aussi dans le jeu ». Le nul contrariant contre Troyes (1-1) ? « J’ai envie de positiver avec eux, ils ont été hyper généreux, il faut les féliciter ».

Même les erreurs défensives qui ont plombé le début de saison ne sont pas un sujet de discussion. Plutôt que d’enfoncer Lucas Perrin, fautif sur l’ouverture du score lyonnaise (3-1), il a préféré mettre en exergue le « geste exceptionnel » de l’attaquant Moussa Dembélé.

« Pas là pour imposer une méthode mais pour proposer des choses »

L’entraîneur affiche exactement la même retenue les soirs de victoire. Après la grisante démonstration contre Metz, il a vite retrouvé sa sagacité et s’est même montré un poil tatillon.

« Un peu plus de justesse nous aurait permis de nous créer plus de possibilités en seconde mi-temps, il faut être lucide et juste dans l’analyse, disait-il. On ne va pas faire la fine bouche, mais ce sont des axes de progrès à travailler. »

Sur le terrain, ceux qui commencent les matches et ceux qui les finissent, puisqu’il réfute la notion de titulaire et de remplaçant, s’y retrouvent parfaitement.

Le discours enveloppant favorise l’épanouissement de chacun. « C’est un groupe vraiment très intéressant dans la qualité de travail, d’écoute et dans l’investissement qui est total et complet, je suis heureux qu’il soit récompensé par cette belle victoire », appréciait-il encore vendredi.

Après un mercato qui l’a satisfait – « Le club a fait le maximum avec ses moyens et a bien travaillé », affirmait-il en début de mois – Stéphan va pouvoir affiner sa méthode avec un groupe réceptif.

« Je ne suis pas là pour imposer une méthode mais pour proposer des choses, nuançait-il avant la venue des Grenats. On a beaucoup d’échanges avec les joueurs pour avoir leur ressenti, on adapte ou on réajuste en fonction des réussites ou des non-réussites. Il est important qu’ils s’approprient le projet. »

Idéalement, Julien Stéphan préférerait s’effacer en coulisses pour laisser toute la lumière aux acteurs, à la manière d’un metteur en scène de théâtre.

« On prépare le match pour donner une ligne directrice et un plan de jeu mais au final, ce sont les joueurs qui font les efforts et prennent les décisions », précise-t-il.

Ce doit être cela, le coaching moderne version 3.0. Dans un contexte serein et apaisé, loin de la tension permanente des nantis du Paris SG, les premiers effets sont en tout cas visibles dans le jeu et au classement (12e , 7 points).

Que demander de plus ? Dans l’immédiat, on ne voit pas. Ah, si, pourquoi pas un succès dans un Bollaert à huis clos ce mercredi…
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1839
Date d'inscription : 07/10/2017

Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitimeMar 21 Sep 2021 - 5:06

"Sa méthode commence à payer." Laquelle ? Être dominé à domicile par des équipes sans victoire en 6 journées et jouer en contre ? C'est de Laurey sans Laurey. Mais avec quelques meilleurs joueurs en défense, rien de neuf au milieu, on est loin de la grande lessive annoncée.
Contenu sponsorisé


Julien Stéphan Empty

Julien Stéphan Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Julien Stéphan   Julien Stéphan I_icon_minitime

 

Julien Stéphan

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Staff et joueurs du Racing :: Le Staff du Racing-