Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -12%
Carte cadeau Cdiscount : payez 220€ et recevez ...
Voir le deal
220 €

Partagez
 

  5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 56632
Date d'inscription : 25/11/2012

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeDim 12 Sep 2021 - 14:44

Strasbourg, qui finit à dix, développe une dernière attaque avec Le Marchand, trouvé côté gauche par Waris et dont le centre est détourné par le bras de Gusto. Penalty désigné sans hésitation par M. Buquet.

but sur pénalty pour le racing 3-1 but de Diallo

C'est fini
.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1805
Date d'inscription : 07/10/2017

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeDim 12 Sep 2021 - 15:37

"On" paye un mercato raté, il fallait se débarrasser de Djiku et Sissoko et repartir d'une feuille blanche en défense. Le milieu est le pire de L1. Sans problème.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeDim 12 Sep 2021 - 21:04

dna a écrit:
Le Racing s'est incliné (3-1) et n’était pas assez armé face à Lyon
Le Racing a concédé ce dimanche à Lyon sa deuxième défaite en autant de déplacements (3-1). Rapidement menés, les Strasbourgeois ont essayé de relever la tête avant de plier après l’heure de jeu face à la qualité d’un adversaire bien mieux équipé.
Cinq minutes de plus, c’est le temps qu’aura tenu la défense strasbourgeoise avant de concéder l’ouverture du score sur la pelouse d’un adversaire entre son premier déplacement, le 14 août chez le PSG, et le second, ce dimanche chez l’Olympique lyonnais.

C’est d’autant plus court que les Parisiens avaient trouvé le chemin des filets de Matz Sels dès la troisième minute grâce à Mauro Icardi, parti en deçà des limites perceptibles du hors-jeu au nez et à la barbichette d’Ibrahima Sissoko.
Enchaînement de grande classe
Cette fois, alors que les volutes des fumis craqués par les ultras se dissipaient à peine au-dessus du Parc OL, c’est d’un enchaînement de grande classe de Moussa Dembélé qu’est venue la sanction. Le contrôle de la poitrine sur une longue ouverture de Guimaraes a mystifié Lucas Perrin, la demi-volée enchaînée en force dans la lucarne gauche de Sels laisse le gardien pantois.

Voilà donc le Racing mené après un peu plus de sept minutes de jeu et ce n’était certainement pas le plan de Julien Stéphan que ses hommes se retrouvent aussi vite à courir après le score. Il restait certes de longues minutes pour rattraper le coup, mais c’était loin d’être idéal pour la confiance d’une défense attendue mais inédite.

Mais si l’OL a globalement eu plus eu la possession du ballon durant la première période (63,5 %), les Strasbourgeois ne vont pas paniquer, ne concédant plus un seul tir cadré jusqu’à leur retour au vestiaire.

Et quand ils avaient été assez inexistants lors de la première mi-temps au Parc des Princes, le PSG virant avec trois longueurs d’avance à la pause, les Racingmen vont se montrer plus consistants qu’à Paris, étant même capables d’aller porter le danger dans la surface lyonnaise.

Après un bon travail d’un Anthony Caci inspiré ce dimanche – mais obligé de céder sa place à Dimitri Liénard (45e  5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 +1), visiblement touché aux adducteurs de la cuisse droite –, Sanjin Prcic verra sa frappe du gauche être déviée par le mollet de Diomandé.
Gameiro n’a pas eu le coup de rein
Il a manqué le coup de rein à Gameiro pour devancer Gusto dans la surface (30e ) puis Denayer sur cette belle ouverture de Le Marchand (41e ), ou encore un peu plus de hauteur dans le centre de Thomasson vers Ajorque peu avant (39e ). Mais s’ils ne trouvaient pas la clé, au moins les hommes de Julien Stéphan osaient, ce qu’ils n’avaient su et pu faire pendant les 45 premières minutes sur la pelouse du PSG.

Mais quand Gameiro avait relancé les espoirs du Racing en réduisant le score au retour des vestiaires au Parc (3-1, 53e ), il va cette fois buter en bout de course sur Lopes, sa frappe étant repoussée du pied par le gardien de l’OL (50e ).

Comme s’ils sentaient le danger, les hommes de Peter Bosz ont alors accéléré. Sur un fil, la défense strasbourgeoise peine sous les coups de rein de Dembélé, malgré la vigilance de Djiku. C’est d’ailleurs sur un corner que l’international ghanéen concède, en étant obligé de tacler avec autorité le ballon dans la surface devant l’attaquant de l’OL, que les Lyonnais doublent la mise. Shaqiri le joue en deux temps avec Aouar avant d’adresser un centre impeccable sur la tête de Denayer (2-0, 64e ).
Malgré les changements, d’hommes (avec les entrées de Diallo, Aholou puis Nyamsi et Waris) et de système avec un retour à une défense à quatre, le Racing n’emballe pas le match, malgré une situation intéressante pour Diallo que Lopes se charge d’éteindre rapidement (86e ).

Il cède encore une troisième fois quand Aouar mettra parfaitement Paqueta sur orbite (3-0, 87e ). Dans une fin de match interminable, marquée par la sortie sur civière de Liénard (90e +3), Diallo va finir par réduire le score sur penalty après une main de Gusto (3-1, 90e +7).
Paroles
Alexander Djiku, défenseur et capitaine du Racing

« Le score est assez lourd. Je pense qu’on fait un match correct dans l’ensemble. On a voulu les chercher haut, ne pas les laisser jouer. Malheureusement aujourd’hui (dimanche) , ce qui a fait la différence, c’est le réalisme, défensivement et offensivement. Ils ont été très réalistes ce soir. On prend vite un premier but, on a l’occasion de revenir à un partout mais on ne marque pas.

On sait que cette équipe de Lyon monte en puissance et ils nous ont donné une leçon à ce niveau-là.

Il va falloir trouver plus d’automatismes, surtout derrière parce qu’en ce moment on prend trop de buts. »

Bruno Guimaraes, milieu de Lyon, passeur sur le but de Dembélé

« Ma passe sur le premier but ? On a vu ça à l’entraînement. On savait qu’il y avait de l’espace derrière (au Racing). Je suis très content car c’était mon 50e match avec Lyon, c’était magique.

Même si on vite a marqué, tout n’a pas fonctionné comme on le souhaitait en première période. Le coach a corrigé des choses à la pause.

Ensuite, on a fait ce qu’on veut faire tout le temps, un jeu de possession à une ou deux touches de balle. C’est notre première victoire à domicile, c’est très important aussi. De match en match on va s’améliorer.

À tritre personnel, il y a 48 heures, j’étais dans un avion (de retour du Brésil où il a joué en sélection) pour venir jouer.

La vérité, c’est que je suis mort ! Je suis très fatigué mais très heureux. C’est vrai que j’ai fait un bon match. Je me sens très bien avec ce nouveau coach, qui me met beaucoup en confiance. »

Peter Bosz, entraîneur de Lyon

« La première mi-temps, ce n’était pas bien, il faut le dire. Strasbourg était meilleur que nous. On a marqué un très beau but, mais j’étais très content à la mi-temps qu’il y ait 1-0 pour nous, parce qu’on n’a pas bien joué.

En deuxième mi-temps, on était plus compact, en défense c’était mieux, on a perdu moins de ballons faciles. On peut perdre des ballons au football, c’est normal, mais pas des ballons faciles.

J’ai dit aux gars qu’on ne peut pas rester tranquille quand on perd le ballon, il faut toujours presser pour le récupérer parce que sinon, tu perds trop d’énergie.

On a su être dangereux avec les appels dans le dos de la défense de Strasbourg, ça j’ai bien aimé. »
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeDim 12 Sep 2021 - 21:10

dna a écrit:
Le jeu et les joueurs: les intentions mais trop d’erreurs
Le Racing voulait poser des problèmes à Lyon en son antre. Il a tenu parole en première période, mais trois erreurs défensives lui ont interdit de croire en un exploit (3-1). Place au derby contre Metz, désormais.
Lyon était trop fort pour le Racing, ce dimanche dans le Rhône. Malgré des intentions louables, les Bleus ont craqué à trois reprises, avant de sauver l’honneur sur le gong par Habib Diallo.
SELS 4
Comme à Paris mi-août, c’est au fond des filets que le gardien belge est allé chercher le premier ballon à négocier. Malgré une belle détente, une phalange lui manque pour s’opposer sur la puissante reprise du gauche de Dembélé (1-0, 8e ). Ne peut pas grand-chose sur les 2e et 3e buts lyonnais, où il est abandonné par sa défense et livré à lui-même.

GUILBERT 4

C’est comme s’il n’avait jamais quitté le Racing. Après son premier prêt de janvier à mai – 13 matches de championnat, un but -, le latéral droit d’Aston Villa a vite retrouvé ses repères dans le couloir occupé en début de saison par Fila, suspendu ce dimanche.

Mais comme le pressentait Julien Stéphan, le Normand manque encore de rythme. Or son jeu plein de punch nécessite une condition irréprochable. Voilà pourquoi il n’a quasiment rien apporté sur le front offensif. À bout de souffle quand Shaqiri est passeur décisif sur le deuxième but (64e ). Remplacé par DIALLO (65e ), qui perd son duel contre Lopes (86e ) avant d’ouvrir son compteur sur penalty (3-1, 90e +7).

DJIKU 5

Dans la ligne défensive à trois axiaux, le vice-capitaine – qui a porté le brassard, puisque Liénard a commencé par prendre place sur le banc – a délaissé le côté gauche pour s’installer à droite. Une position qui sied mieux à son pied fort, le droit, et lui autorise des relances et des centres plus précis.

Averti pour une semelle sur Toko Ekambi (47e ), il est parvenu à contenir l’attaquant lyonnais et s’est montré solide jusqu’à cette mauvaise relance qui débouche sur le dernier but lyonnais, œuvre de Paqueta (3-0, 87e ).
PERRIN 3
La pointe centrale du trident défensif s’est fait piéger par Dembélé sur l’ouverture du score, laissant filer le capitaine rhodanien dans son dos pour l’enchaînement diabolique contrôle de la poitrine et reprise du gauche dans la lucarne (1-0, 8e ). Puis il a été lobé sur le centre de Shaqiri qui permet à Denayer de doubler la mise (2-0, 64e ).

Le minot marseillais a cherché à se rattraper avec sa rage, sa volonté et une implication de tous les instants. On l’a vu apporter le danger en attaque, sa déviation au premier poteau finissant dans le petit filet extérieur (17e ), ou encore jaillir pour initier un contre cinglant (43e ). Mais ses erreurs prêtent trop à conséquence… Remplacé par NYAMSI (77e ), pour sa première apparition avec le Racing.

LE MARCHAND 6

Lancé lors des vingt dernières minutes du succès contre Brest, l’expérimenté gaucher a vécu sa première titularisation en bleu. L’ex-défenseur de Fulham s’est montré sûr et propre. Mais aussi tenace, à l’image de son intervention décisive après avoir subi un petit pont de Guimaraes (57e ). Trop court en revanche sur le dernier but de Paqueta (87e ), il provoque le penalty que transforme Diallo pour sauver l’honneur.

CACI 6

Sur le flanc gauche, le latéral ne s’est pas laissé impressionné par la présence de Xherdan ‘’XS’’ Shaqiri. Au contraire, ‘’Titi’’ a grandement participé au jeu alsacien. Ses débordements ont été tranchants, ses centres toujours dangereux, à défaut d’avoir pu être exploités par les attaquants. Incertain en milieu de semaine, il a hélas été rattrapé par une gêne aux adducteurs droits.
Remplacé avant la pause par LIENARD (45e  5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 +1, note : 5 ), qui s’est engouffré à son tour dans le couloir gauche. D’abord mis au supplice par le jeune Gusto, il a ensuite su hausser le rythme. Évacué sur une civière (90e +3) après un malaise vagal.
THOMASSON 5
Le maître à jouer du Racing s’est démultiplié entre les lignes lyonnaises, où son sens de l’anticipation a posé quelques soucis à Diomandé et Guimaraes. À l’origine de toutes les bonnes séquences alsaciennes, il n’a pas été récompensé de ses efforts.

PRCIC 5

On pensait que Julien Stéphan chercherait à densifier le cœur du jeu en alignant Jean-Eudes Aholou en sentinelle devant la défense. Le coach a finalement maintenu sa confiance en son petit milieu franco-bosnien, à la technique plus soyeuse et au toucher de balle plus souple.

S’il n’a pas été assez attentif sur l’ouverture millimétrée de Guimaraes dans les pieds de Dembélé pour l’ouverture du score, on l’a vu relancer proprement vers l’avant et même se créer la principale occasion alsacienne en première mi-temps, sa reprise du gauche trouvant le mollet de Diomandé sur la trajectoire (23e ).
Moins en vue par la suite, il est remplacé par AHOLOU (65e ) quand l’équipe passe en 4-4-2.
BELLEGARDE 4
Positionné devant Caci, le milieu gauche a comme d’habitude avalé les kilomètres sur la pelouse lyonnaise, sans pour autant parvenir à bonifier les ballons entre ses pieds. Ses courses sont déstabilisantes, ses retours foudroyants, mais le dernier geste reste incertain, à l’image de cette frappe dans les nuages (71e ).
GAMEIRO 4

Grosse débauche d’énergie pour l’ex-international qui aurait pu ramener le Racing à la hauteur de l’OL, mais il a perdu son duel (54e ) (lire ci-dessous). Remplacé par WARIS (77e )

AJORQUE 5

Il ne s’est pas vraiment créé d’occasions, mais le Réunionnais a beaucoup pesé sur la défense de l’OL, notamment en première période quand il régulait le trafic aérien dans le ciel lyonnais. Moins en vue au retour des vestiaires, malgré une belle talonnade dans la course de Diallo (86e ).
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1805
Date d'inscription : 07/10/2017

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeLun 13 Sep 2021 - 5:12

5 pour Ajorque et Djiku = du grand n'importe quoi comme ce torchon nous y habitue dans tous ses "articles" et bien sûr 3 à Perrin, là au mauvais moment : il n'est pas fautif votre chouchou sur le 3e but ?!
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeLun 13 Sep 2021 - 9:28

Quand je regarde l'autre qui n'a joué qu'une mi-temps ,enfin il était sur le terrain une mi-temps et qui reçois un 5 ça ma met en pétard .
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeLun 13 Sep 2021 - 20:13

dna a écrit:
Le Racing encore en rodage
Battu dimanche (3-1) par une équipe lyonnaise appelée à jouer les beaux rôles en Ligue 1 une fois sa mue accomplie, le Racing sait qu’il ne se frottera pas tous les week-ends à un effectif aussi riche. Mais les hommes de Julien Stéphan doivent gagner en constance, quel que soit l’adversaire.
Le Racing, parti à Lyon dimanche avec des ambitions et surtout la volonté « de ne pas se renier », comme le souhaitait son coach, en est revenu bredouille, mais avec plusieurs enseignements supplémentaires.

Quatre semaines après un premier déplacement au Paris SG, les hommes de Julien Stéphan ont démontré qu’ils sont « capables de créer du danger contre ce type d’adversaire », mais que ces belles intentions ne suffisent pas pour bousculer un candidat au podium.

L’Olympique lyonnais n’est pas encore une machine comparable au PSG, qui compte déjà quatre longueurs d’avance sur son surprenant dauphin angevin en tête de la Ligue 1.

On verra d’ailleurs dimanche si les hommes de Peter Bosz, le nouveau coach de l’OL, sont capables de titiller le leader parisien sur ses terres. Julien Stéphan, lui, ne s’est pas prononcé sur le sujet. « Franchement, je ne sais pas », a poliment décliné le coach du Racing.

« On ne valide pas nos temps forts »

Au moins a-t-il consenti à reconnaître que « dans les trente dernières minutes », le groupe lyonnais avait été supérieur au sien. Pour l’instant, son Racing - qui a perdu contre les deux plus gros budgets de la L1 lors de ses deux premiers déplacements - n’a pas les armes pour se mesurer pendant 90 minutes à des équipes de ce calibre.

Le plus frustrant, dimanche pour le Racing, en dehors de l’ouverture du score concédé à la 8e minute sur une géniale inspiration de Moussa Dembélé, c’est que la bande à Julien Stéphan n’a pas réussi à faire douter son adversaire avant qu’il hausse le ton peu avant l’heure de jeu, juste après une belle occasion strasbourgeoise de recoller au score.

« Au bout de sept minutes, il y a ce but alors qu’on avait fait une bonne entame, qu’on était bien dans le match. C’est un but de grande classe d’un joueur qui fait un enchaînement technique de très, très haut niveau. Mais ce que je constate, c’est que, comme à Paris, on ne valide pas nos temps forts », regrette le coach du Racing. « Sur ces deux matches, on a des opportunités, mais on ne va pas se satisfaire de cela. Si on veut faire des résultats contre les très, très gros du championnat, ce qui n’est pas simple, il faut faire des performances complètes. Et on ne l’a pas fait. »

Entre une défense remaniée à l’intersaison et qui a « encore beaucoup de travail » pour gagner en régularité, et une gestion pas encore optimale des temps forts offensifs, le Racing connaît ses axes de progression pour performer dans “son’’ championnat, s’éviter des frayeurs jusqu’au bout de la saison et, si possible, humer l’air de la première moitié du classement en mai. Ce championnat auquel participe aussi Metz, 17e à un point et futur adversaire du Racing, ce vendredi à la Meinau.

« Récupérer des forces vives »

« Dans ces matches contre les équipes de ‘’notre’’ championnat, il faudra plus d’efficacité dans les deux surfaces de réparation. A fortiori dans un derby », pointe Julien Stéphan. Ce premier rendez-vous contre le rival lorrain depuis qu’il a pris les rênes du Racing sera forcément scruté. « C’est toujours un match particulier dans la saison. On va bien se préparer pour l’aborder de la meilleure manière possible. J’espère qu’on va récupérer des forces vives, parce que c’est un gros match pour le club. »

Après le malaise en fin de match de Dimitri Liénard, venu suppléer un Anthony Caci sorti à cause d’une douleur à la cuisse droite (« On doit encore attendre de voir si c’est tendineux ou musculaire », a indiqué dimanche Julien Stéphan), le coach du Racing espère que son effectif ne sera pas trop dépeuplé, surtout en défense.

Suspendu dimanche, le Polonais Karol Fila sera de retour. Ibrahima Sissoko, qui n’a pas ménagé ses efforts sur des séances individualisées en fin de semaine dernière, n’est pas loin de reprendre. Mais il ne faudra pas que le groupe strasbourgeois perde de nouveaux éléments sur le chemin du derby
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeLun 13 Sep 2021 - 20:18

dna a écrit:
Zoom
C’est là où le bât blesse

Avec encore trois buts assez évitables encaissés à Lyon dimanche soir, le Racing se montre bien trop friable en ce début de saison. Pour espérer exister en championnat et s’éviter des sueurs froides, il va vite falloir resserrer les boulons.
Il n’y a désormais plus que Bordeaux pour faire pire. Avec 12 buts encaissés en cinq matches, dont encore trois ce dimanche pour une contrariante défaite domestique contre Lens (2-3), les Girondins de Laurent Koscielny sont les derniers de la classe, à la fois en défense et au classement. Ce qui tend quand même à confirmer, s’il le fallait, que les deux faits sont étroitement liés.

Le Racing, lui, est à peine mieux loti. Comme Lille, champion de France en titre qui a perdu durant l’été la solidité qui faisait jadis sa force – un secret que Christophe Galtier a visiblement emporté avec lui à Nice, seule équipe à ne pas avoir encaissé le moindre but –, le Racing en a déjà pris 11, des buts.

C’est beaucoup, évidemment, même s’il convient de nuancer le constat en rappelant que les Bleus ont joué à Paris et à Lyon, deux bases de lancement de fusées réputées en France. Avec Kourou. Mais en Guyane, on propulse plus l’astronef de manière verticale qu’horizontale…

Toujours est-il que Matz Sels a ramassé à sept reprises le ballon au fond de ses filets lors de ces deux expéditions. « Il va falloir trouver plus d’automatismes, surtout derrière parce qu’en ce moment, on prend trop de buts », reconnaît Alexander Djiku, patron d’une ligne défensive pas encore au point.

Perrin n’a pas le monopole de la bourde

Pour l’heure, c’est Lucas Perrin qui symbolise le mieux les difficultés strasbourgeoises. Mystifié par Mbappé à Paris (4-2), bousculé par Baldé et les Troyens (1-1) puis jonglé par le Brestois Cardona sur l’égalisation des Finistériens (3-1) à la Meinau, le jeune Marseillais a encore été dans les mauvais coups dimanche soir.

L’ouverture du score de Dembélé (1-0, 8e ) puis la tête victorieuse de Denayer (2-0, 64e ) lui sont en grande partie imputables. Mais le guerrier qui compense ses erreurs par une implication sans faille n’a pas le monopole de la bourde.

Sur le dernier but lyonnais signé Paqueta (3-0, 87e ), c’est le vice-capitaine Djiku qui a eu des semelles de plomb en remisant directement le ballon dans les pieds adverses.

Parce qu’il prône un football offensif plutôt qu’un repli sur soi, Julien Stéphan ne s’en formalise pas. Avec les renforts de Le Marchand, Guilbert et Nyamsi dans les dernières heures du mercato, le technicien strasbourgeois dispose désormais de plus de matériau pour maçonner un mur plus solide. Mais il lui a manqué du temps, malgré les quinze jours de coupure internationale, pour amener toute sa défense à un niveau de compétitivité élevé.

« Tout le monde n’est pas à 100 % physiquement, ça se voit, assure le coach. Fred (Guilbert) était déjà bien entamé à la mi-temps. On a été obligé de le sortir à l’heure de jeu. Quant à Max (Le Marchand) , il n’avait pas fait un match entier depuis de nombreux mois. »

« Si on avait pu réduire le score… »

Reste que depuis le début de la préparation, fin juin, le Racing n’a pas fini un match sans au moins encaisser un but, ni en amical (6 matches, 9 buts concédés), ni donc en Ligue 1.

Faut-il s’en inquiéter ? Pas forcément, à écouter les Strasbourgeois. « Ce qui a fait la différence, c’est le réalisme, défensivement et offensivement, insistait Alexander Djiku dimanche soir. Si on avait pu réduire le score, peut-être que les Lyonnais auraient un peu tremblé. »

Rien de cela ne s’est produit, hélas. Kévin Gameiro a manqué l’opportunité de ramener le Racing à la hauteur de l’OL (54e ) avant de subir la foudre locale.

« Même s’il y a bien sûr plein de choses à améliorer dans cette équipe, on doit être capable d’être plus solide que ça et moins subir d’actions très franches », conclut Julien Stéphan.

Dès vendredi (21h), pour la venue de Metz, il s’agira de le prouver. « C’est un derby devant nos supporters, à nous d’être costauds pour déjà ne pas prendre de but », dit Alexander Djiku, bien conscient de l’endroit où le bât blesse. C’est derrière, et il faut que ça cesse.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1805
Date d'inscription : 07/10/2017

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeMar 14 Sep 2021 - 3:40

Tactiquement c'est nul et les buts encaissés depuis le début de la saison tout aussi ridicules qu'à l'époque de l'ancien entraîneur. Si un joueur se fait passer balle au pied, un autre doit intervenir, c'est ça le collectif.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeMar 14 Sep 2021 - 20:34

C'est à l'entraineur de le faire comprendre aux joueurs
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1805
Date d'inscription : 07/10/2017

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeMer 15 Sep 2021 - 5:13

Il fallait absolument vendre Djiku et Sissoko (comme Carole et Lala par le passé récent) & amener du sang neuf AU MILIEU DE TERRAIN. Là où tu n'as AUCUN BALLON QUI ARRIVE PROPREMENT SI Prcic est bien pris au marquage.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeMer 15 Sep 2021 - 8:58

Le problème si tu vends c'est deux là il y aura encore un plus grand trou derrière.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1805
Date d'inscription : 07/10/2017

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeJeu 16 Sep 2021 - 11:45

Djiku ou Sissoko n'empêcheront pas de prendre des buts.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeJeu 16 Sep 2021 - 20:43

Racing - Metz, vendredi (21h) : ici c'est Strasbourg !
Dans une Meinau pleine et une ambiance de feu, le Racing entend affirmer sa supériorité sur les terres alsaco-mosellannes de la Ligue 1 en ce vendredi de derby (21 h). Mais les Messins, en quête de leur premier succès, ont une saison à lancer. Ça promet.
Plus à l’ouest, au-delà de la cathédrale Saint-Étienne, de la Porte des Allemands et des remparts médiévaux de Metz, pas sûr que l’affaire passionne les foules.

La première séquence européenne du milieu de semaine a tenu les amateurs de foot en haleine. Pas tant en France, c’est vrai, où les étoiles parisiennes ont paru bien pâles et les dogues lillois trop sages, en attendant de voir si Marseillais, Lyonnais, Monégasques ou Rennais seraient plus inspirés dans les coupes aux oreilles moins décollées que la grande Ligue des champions. Mais il y a eu du spectacle ailleurs, de l’intensité partout et des buts à la pelle.

En attendant de savoir qui c’est le plus fort dans le derby du ch’Nord entre Lens et Lille, ce samedi (17 h), puis de guetter la réaction des “titis” contrits du PSG contre l’OL, dimanche soir (20 h 45), il y a ce petit Racing - FC Metz du vendredi pour lancer gaillardement la 6e journée de Ligue 1.
De ce côté-ci des Vosges, et donc au moins jusqu’à Longeville-lès-Metz, le derby de l’Est se suffit amplement à lui-même. Depuis dimanche dernier et les défaites conjuguées des Bleus et des Grenats - respectivement à Lyon (3-1) et contre Troyes (0-2) -, il mobilise toutes les énergies.

Sur les berges du Krimmeri comme sur le plateau de Frescaty, on s’y prépare avec la même détermination. Les anciens, à l’image de Dimitri Liénard dans les rangs alsaciens, sont là pour rappeler aux plus jeunes l’importance du derby et faire vibrer la corde sensible des supporters.

Les entraîneurs, le Breton Julien Stéphan et le Corse Frédéric Antonetti, ne sont pas insensibles à ce sympathique folklore - s’il se limite, espérons-le, aux “battles” sonores des tribunes -, mais n’en oublient pas l’enjeu essentiel de la soirée, en l’occurrence la quête de points.
Stéphan : « Être plus hermétiques et moins souvent menés au score »

Or, les deux équipes en ont peu en magasin, ou tout au moins pas assez : quatre du côté strasbourgeois (15es), trois pour les Messins (17es). Le total n’est pas infamant à ce stade, mais il vous interdit de voir plus loin que le dernier tiers du classement.

« On ne peut pas du tout tirer d’enseignements aussi tôt dans la saison », explique le technicien du Racing. « Il n’y a pas de différence significative au classement, personne n’est décroché, le mercato est seulement fini depuis quinze jours. Pas plus ce vendredi qu’avant, on s’enflammera en cas de succès. Et on ne tombera pas 36 pieds sous terre si on perd. »

Après un mois d’août en pente douce, il n’aura toutefois échappé à personne que la route va s’élever. Pour Strasbourg, le triptyque Metz, Lens et Lille en huit jours (Ndlr : le Racing se déplace à Bollaert mercredi (21 h), puis reçoit Lille samedi en huit (19 h) s’apparente à une rampe de lancement. Mieux vaut donc ne pas trébucher sur la première marche. Or, les Lorrains sont plutôt doués quand il s’agit de faire un croche-patte aux Alsaciens. S’ils ont fini par céder contre les Bleus lors de la dernière opposition, un huis clos en février dernier à Saint-Symphorien (1-2), ils sont invaincus à la Meinau depuis quatorze ans. Contre eux, rien n’est jamais facile, pas plus hier qu’aujourd’hui.
« Metz a des caractéristiques athlétiques bien marquées », remarque Stéphan au sujet du FCM actuel, mené par la pépite Pape Sarr. « C’est une équipe puissante, engagée, avec un entraîneur très expérimenté et beaucoup d’atouts, même si elle n’a pas réussi le début de saison espéré. » Le Racing n’a pas l’intention de contribuer à son redressement. Mais pour laisser le Graoully derrière lui, encore faudra-t-il éviter les bourdes défensives qui assombrissent son horizon, à l’image de l’oubli sur l’ouverture du score de Moussa Dembélé, dimanche à Lyon.

« Un but exceptionnel », relativise le coach du Racing pour dédouaner Lucas Perrin. « Mais il faut être plus solides, plus hermétiques et moins souvent menés au score. On l’a été quatre fois en cinq journées. Et la seule fois où on a ouvert le score, on a gagné (contre Brest, 3-1). Il faudra être vigilant, notamment sur la gestion de la profondeur. On sait que Metz est friand de ces situations-là. »
Hommage à Kehi
Jusque-là incapables de boucler le moindre match sans prendre au moins un but, les Strasbourgeois seront donc attendus sur ce terrain-là. Comme sur celui de l’efficacité en attaque, en berne à l’image du duel perdu par Kévin Gameiro au Parc-OL. « Une équipe qui se crée beaucoup d’occasions et plutôt une équipe en bonne santé », évacue Julien Stéphan.

Une équipe en bonne santé est surtout celle qui gagne à la fin.


Encore plus en un vendredi de derby, après que le stade eut rendu un ultime hommage à un de ses enfants accidentellement disparu, Vauvenargues Kehi. Du kop et à travers tout le stade pourront s’élever crescendo les « Nous sommes les Strasbourgeois, et nous chantons pour toi… » Pour “Vauvy ” et parce qu’ici, c’est Strasbourg !
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeJeu 16 Sep 2021 - 20:45

Des Messins en pleine « crise de confiance »
Après une saison 2020/2021 qui l’a conduit à la 10e place après avoir un temps flirté avec les places européennes, le FC Metz n’a pas encore retrouvé la bonne carburation et le goût de la victoire. Une histoire de confiance d’après Frédéric Antonetti, le coach messin.
La saison du FC Metz a démarré sur les chapeaux de roues jusqu’à la… 56e minute de la première journée. Les joueurs de Frédéric Antonetti maltraitaient jusque-là Lille, Fabien Centonze leur permettant (avec un peu de réussite, sur un ballon taclé par Sven Botman sur son tibia gauche) de mener 3-1 quatre minutes plus tôt contre le champion de France en titre.

Mais l’expulsion de Boubakar Kouyaté, pour un tacle dangereux sur Burak Yilmaz, a tout changé. Jonathan Ikoné a réduit le score à la 81e minute avant que Yilmaz arrache l’égalisation au bout du bout des arrêts de jeu (90e +7), en glissant le ballon sous le ventre d’Alexandre Oukidja, pas verni sur sa sortie au premier poteau.

Ce nul contre le LOSC aurait pu malgré tout servir de bonne base de lancement pour le nouvel exercice. Il semble finalement avoir laissé quelques traces dans les esprits messins. Les hommes de Frédéric Antonetti se sont inclinés à Nantes dans la foulée (2-0) et ont été tenus en échec chez eux par Reims (1-1) puis chez le décomplexé promu clermontois (2-2 après avoir pourtant pris deux longueurs d’avance peu avant la demi-heure de jeu).

Pire, le FC Metz a subi dimanche à Saint-Symphorien la loi de l’autre promu, s’inclinant contre Troyes sans réussir à faire trembler les filets adverses (0-2). Et à écouter Habib Maïga – auteur d’un beau but en lucarne contre Reims –, les maux remontent au scénario de la fin de match contre Lille.

Frédéric Antonetti : « C’est appliqué, c’est discipliné, ça veut bien faire, mais ça manque un peu de folie »
« Il y a eu beaucoup de frustration en prenant ce but contre Lille dans les dernières minutes. Et comme ça n’a pas suivi derrière, la confiance a baissé, a confié l’international ivoirien. Sur les quatre derniers matches, il y a eu un manque sur ce point-là. »

Un sentiment partagé par son coach, qui ne voit pas dans l’actuel début de saison de son équipe de similitudes avec la situation d’il y a un an après cinq journées de championnat. Les Messins, battus lors des trois premières journées, n’avaient alors que quatre points au compteur (soit un de plus qu’avant le derby de ce vendredi).

« Ça n’a rien à voir, assure le technicien de 60 ans, qui était revenu lors de la 7e journée prendre sa place sur le banc du FC Metz, dont il était resté manager général durant la parenthèse Vincent Hognon. Je ne peux pas reprocher aux joueurs l’implication, l’engagement et l’investissement, alors que l’année dernière, je le pouvais. Là, ils veulent bien faire, on sent la différence. On a perdu de la confiance. Il y a beaucoup de raisons, il faut les identifier pour les corriger. »

Le Corse avait trouvé les clés la saison dernière pour relancer une équipe qui avait pourtant perdu sur blessure (rupture des ligaments croisés) Ibrahima Niane – auteur des six premiers buts messins – juste après le départ de Habib Diallo pour Strasbourg contre une jolie provision de 10 millions d’euros.

Pendant que le Racing peinait jusqu’à la dernière journée pour s’extirper de la zone rouge, le FC Metz épatait et se permettait même un temps (à l’issue de la 27e journée, fin février) d’occuper la 5e et dernière place qualificative pour l’Europe.

Les hommes de Frédéric Antonetti finiront à la 10e place, plombés dans l’emballage final par des résultats domestiques en berne (une série en cours de 11 matches sans victoire en 2021). Et comme, pour l’instant, ils ne gagnent pas non plus à l’extérieur, la confiance s’est étiolée.

« On n’en fait pas assez. C’est appliqué, c’est discipliné, ça veut bien faire, mais ça manque un peu de folie, pointe l’entraîneur des Grenats. Quand il y a une crise de résultats, il y a forcément une crise de confiance. Comment la retrouver ? Plutôt que faire la passe en retrait, il faut la faire vers l’avant. De trois, il faut passer à sept ou huit occasions de marquer pour se donner plus de chances de gagner. »

Pour Habib Maïga, ce déplacement à la Meinau est « le match parfait pour pouvoir se relancer ». « Il faut gagner ce match, quelle que soit la manière », assène le milieu de terrain.

Pour les Messins, c’est certain, une victoire aurait valeur de catharsis.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56632
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitimeJeu 16 Sep 2021 - 20:54

Lacuesta a écrit:
Djiku ou Sissoko n'empêcheront pas de prendre des buts.

Sissoko peut-être ,mais pour Djiku je ne suis pas si sur.
Contenu sponsorisé


 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty

 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022    5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022 - Page 2 I_icon_minitime

 

5ème journée : Lyon- Strasbourg Saison 2021 -2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-