Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -45%
SanDisk Carte Mémoire microSDXC Ultra 512 Go + ...
Voir le deal
61.99 €

Partagez
 

  7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 19 Sep 2021 - 18:23

Mercredi le 22/09/2021 à 21h
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeLun 20 Sep 2021 - 17:42

Lens - Racing, mercredi (21h) : ce sera à huis clos
Il fallait s'y attendre. Après les incidents qui ont entaché le derby du Nord, samedi à Lens, la commission de discipline de la LFP a frappé fort : huis clos total du stade Félix Bollaert-Delelis jusqu’au prononcé de la mesure définitive et interdiction de déplacement des supporters lillois. Ces deux sanctions concernent directement le Racing.
Dans l'enchaînement des matches de cette semaine, mercredi (21h) à Lens puis samedi (19h) à la Meinau contre Lille, les joueurs du Racing ne verront aucun supporter des Hauts de France.

Ce lundi, la commission de discipline de la Ligue de football professionnel a sévi après les incidents de samedi, entre excités artésiens et nordistes sur fond de rivalité régionale.

À la mi-temps du match, des dizaines de Lensois ont envahi le terrain pour aller en découdre avec le parcage de Lillois. Les échauffourées, limitées par l’intervention des CRS, ont fait six blessés légers. Deux spectateurs ont été interpellés, dont un pour avoir lancé un siège sur les forces de l’ordre. En raison de ces incidents, le coup d’envoi de la seconde période a été décalé d’une demi-heure.
Déjà confronté à deux dossiers similaires depuis le début de la saison - à Montpellier et à Nice - la LFP a durci le ton en prenant des mesures à titre conservatoire en attendant de se prononcer sur le fond, avec un huis clos total du stade Félix Bollaert-Delelis jusqu’au prononcé de la mesure définitive.
"Les rencontres Lens – RC Strasbourg et RC Lens – Stade de Reims sont concernées par cette mesure conservatoire", dit le communiqué de la LFP.
Par ailleurs, les Lillois sont sanctionnés d'une fermeture du parcage visiteurs sur la même période. "La rencontre contre le RC Strasbourg programmée le samedi 25 septembre 2021 à 19h est concernée par cette mesure conservatoire", indique encore le communiqué.
"Les décisions seront rendues à l’issue de la séance du mercredi 6 octobre au cours de laquelle l’instructeur remettra son rapport", conclut la commission de discipline.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeMer 22 Sep 2021 - 5:28

dna a écrit:
Le Racing ne veut pas voyager à vide, mercredi à Lens
Bredouilles lors de leurs deux premiers voyages à Paris (4-2) et Lyon (3-1), les Strasbourgeois effectuent un troisième périlleux déplacement ce mercredi (21h) à Lens, dans un stade Bollaert-Delelis à huis clos, face à des Sang et Or invaincus.
On savait déjà, grâce au tube de Pierre Bachelet entonné à chaque match par le public lensois, qu’au Nord, il y avait les corons. On sait depuis samedi et le derby des Hauts-de-France entre Lens et Lille qu’au Nord, il y a aussi des couillons.

Ce n’est pas une nouveauté et le constater ne participe pas d’un ostracisme régionalisé, tant la France du football dans son ensemble se met pitoyablement en scène depuis le début de la saison 2021-2022, incapable qu’elle est d’éradiquer des débordements de “supporters” qui ruinent le spectacle quand ils ne l’arrêtent pas définitivement, comme lors du Nice – Marseille du 22 août (donné à rejouer).

La vie d’avant a à peine repris dans les stades de l’Hexagone que la vie entre parenthèses, celle de la pandémie et des huis clos que pas un amateur de foot n’a aimée, s’y invite à nouveau.

Il suffisait de jeter un œil au derby Nice – Monaco de dimanche pour prendre conscience avec plus d’acuité encore d’un paradoxe que la France cultive de manière intensive – excessive ? – ces temps-ci : le foot sans public est aussi sinistre et vide de sens que le foot avec spectateurs peut quelquefois être triste.
Deuxième huis clos pour Strasbourg à Bollaert
Tout ça pour dire que pour la deuxième fois de suite, après le 9 janvier 2021, le Racing strasbourgeois va jouer dans l’antre désert de son homonyme lensois. À huis clos donc. En début d’année, il s’y était imposé 1-0 et y avait signé son premier succès depuis 1996. Le peuple Sang et Or n’était pas là et le jeu avait été tout aussi invisible, enveloppé pendant les trois-quarts de la partie par un brouillard à couper au couteau dont avait très vaguement émergé l’unique but inscrit par l’attaquant sénégalais Habib Diallo.

Le match n’aurait jamais dû avoir lieu et le milieu strasbourgeois Jeanricner Bellegarde, formé au Racing artésien, en était sorti en formulant ce vœu. « J’espère ne plus jamais rejouer dans ces conditions. » Ce ne sera pas le cas ce mercredi (21h), même si, dans la région des mines, la brume peut tout aussi bien s’inviter en début d’automne qu’au cœur de l’hiver. L’ancien Lensois, touché à la cuisse (voir ci-contre) , ne sera de toute façon pas du voyage.

Avec cette expédition à Lens, puis la réception du champion de France lillois samedi (19h) à la Meinau, les Bleus s’attaquent en quatre jours à une sorte d’Everest du Nord. « C’est quand même une très grosse semaine pour nous, car on va considérer qu’on joue quasiment deux équipes européennes », anticipe un Julien Stéphan qui ne dissocie d’ailleurs pas ce diptyque. « Une (Lens) qui a raté de très peu, peut-être un point, la qualification la saison passée et qui confirme de match en match qu’elle sera un prétendant très sérieux en fin de saison à un billet européen. Je la vois bien terminer dans les cinq ou six premiers. Et l’autre (Lille) , qualifiée en Ligue des champions. »
Les pistons donnent le ton d’une partition enlevée
Le Racing alsacien va de fait croiser la route de Lensois qui, dixit son coach, ont « gardé 90 % des titulaires de 2020-2021, ont déjà beaucoup de repères entre eux, travaillent ensemble depuis dix-huit mois et sont invaincus (3 victoires, 3 nuls). »

Des Sang et Or qui récitent une partition enlevée dont les pistons, l’enfant d’Osthoffen Jonathan Clauss, lancé sur les mêmes bases élevées qu’en seconde partie de saison dernière, et la recrue polonaise Przemyslaw Frankowski, ancien camarade de jeu du Strasbourgeois Karol Fila au Lechia Gdansk qu’il pourrait retrouver sur son chemin (*), donnent le ton.

« On va rencontrer une très belle équipe, en pleine bourre, dans la continuité de ce qu’elle a fait l’an dernier, reprend l’entraîneur du Racing. C’est un gros morceau. Mais on va faire ce qu’il faut pour limiter les forces de Lens et tout tenter pour exposer les quelques fragilités qui pourraient apparaître. »

Une philosophie ambitieuse conforme à ce que les Bleus ont montré depuis les trois coups du championnat et qu’ils s’efforceront d’appliquer encore pour – cette fois – ne pas repartir à vide.

(*) Aucun lien de parenté avec l’ex-attaquant du Racing Tomasz Frankowski (1993-1996).
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1861
Date d'inscription : 07/10/2017

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeMer 22 Sep 2021 - 11:59

Un vrai test.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeMer 22 Sep 2021 - 20:37

L'équipe de départ sera la suivante :
Sels - Djiku (cap), Nyamsi, Le Marchand - Guilbert, Prcic, Aholou, Caci - Diallo, Ajorque, Gameiro.

Remplaçants Kawashima (g) - Fila, Perrin, Thomasson, Siby, Sissoko, Kandil, Ahmed, Diarra
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 23 Sep 2021 - 5:53

dna a écrit:
Un Racing flambant neuf !
Malmenés en première période ce mercredi soir à Bollaert, les Bleus ont su tirer profit du carton rouge du défenseur autrichien Danso juste après le repos pour faire tomber des Lensois invaincus, signer leur 3e victoire (1-0) et s’installer à la 9e place.
La saison passée, le 9 janvier exactement, le Racing strasbourgeois s’était imposé 1-0 dans le fief de son homonyme lensois grâce à un but de Habib Diallo et on n’avait pas vu grand-chose. Mais ce jour-là, l’épais brouillard qui enveloppait le stade Bollaert-Delelis en était en grande partie responsable.

Ce mercredi, les Bleus ont récidivé sur le même score dans un chaudron artésien vidé de son public et, donc, de son âme. Mais on n’a pas vu grand-chose non plus, cette fois dans le jeu.

Un seul tir cadré

Les Strasbourgeois ont en revanche parfaitement su tirer profit d’un fait de jeu décisif – l’expulsion du défenseur artésien Kevin Danso à la 50e – et de leur unique tir cadré – une tête d’Ajorque à la 67e – pour forcer la décision dans un match qui ne méritait guère de vainqueur.

Sur le papier, le système de jeu en 3-4-3 développé par un Julien Stéphan finalement privé de Dimitri Liénard (adducteur) et Majeed Waris (coup sur le genou) était séduisant. Pour la première fois, l’entraîneur strasbourgeois avait décidé d’aligner ensemble au coup d’envoi ses trois attaquants, Diallo, Ajorque et Gameiro, en laissant son meneur de jeu Thomasson sur le banc.

Mais entre une théorie audacieuse et une pratique pragmatique, il y a parfois – souvent – une marge. Et le Racing strasbourgeois va le vérifier à ses dépens en première mi-temps.

Les Bleus passent en effet le plus clair de leur temps à courir après un ballon que confisquent les « Sang et Or » (65 % de possession dans la première demi-heure).

Le fameux 3-4-3 du tableau noir se transforme en réalité régulièrement en 5-4-1. Preuve que le Racing a bien plus souvent subi que construit. Sels a de fait dû intervenir à deux reprises devant Seko Fofana (14e , 25e ), boxer un centre puissant de Clauss (39e ) et n’a pas été malheureux de voir passer à quelques centimètres de son poteau gauche une demi-volée enroulée de Ganago sur laquelle il était complètement battu (15e ).

Dans une rencontre où les deux adversaires se craignent et se neutralisent, un fait de jeu va toutefois rebattre les cartes en début de 2e mi-temps. Sur une intervention décidée, Danso enlève le ballon, puis fait valser Caci. L’arbitre Jérémy Stinat expulse sévèrement le défenseur autrichien pour un geste qu’il juge non maîtrisé (50e ).

Et de trois pour Ajorque !

Pour des Alsaciens qui ne sont guère sortis de leur coquille jusque-là, ces 40 minutes à 11 contre 10 sont une aubaine dont ils vont se délecter un petit quart d’heure plus tard, en faisant mouche – on l’a dit – sur leur premier ballon cadré. Caci mange la soupe sur la tête de Gradit à la réception d’un centre de Djiku et remise d’un coup de casque vers Ajorque qui, du front, ouvre le score grâce à son 3e but de la saison (67e ).

« Il y a ce fait de jeu avec l’expulsion, admettra volontiers l’entraîneur strasbourgeois, Julien Stéphan. C’est sûr que ça change la donne et la dynamique du match derrière. On a réussi à prendre le contrôle du jeu, on a marqué un joli but dans un temps de possession long. Je regrette qu’on ait ensuite reculé et qu’on n’ait pas gardé notre volonté de jouer vers l’avant et d’investir le camp adverse. »

L’attaquant réunionnais aura tout de même l’occasion de doubler la mise, mais sa reprise instantanée sur un service en retrait de Gameiro viendra rebondir sur le sommet de la transversale de Leca (84e ).

Qu’importe, d’autant qu’au bout du temps additionnel, le Racing sera à son tour sauvé par ses deux poteaux sur le même tir, puissant, de Sotoca, avant que Sels ne stoppe sur sa ligne la reprise de Medina !

Les Strasbourgeois s’offrent ainsi leur 3e succès, le 3e aussi en quatre matches. Cette 2e victoire d’affilée, doublée d’une 2e clean-sheet cinq jours après un derby contre Metz remporté 3-0, leur permet de se hisser pour la première fois dans le top 10 (9e ).

Leur juteuse opération comptable ravit évidemment leur coach. « Si les Lensois étaient invaincus jusque-là et vont postuler à une place européenne, ce n’est pas le fruit du hasard. Une occasion s’est présentée à nous, les joueurs ont su la saisir et c’est tout bénef. Il y a des matches où ça tourne pour vous, d’autres, non. On avait eu contre Troyes une multitude d’occasions pour l’emporter (1-1). Il se trouve qu’aujourd’hui, on a eu ce brin de réussite en fin de match pour garder les trois points. Après Metz, on ambitionnait de prendre des points ici aussi et peut-être faire tomber les Lensois pour la première fois. On a réussi à le faire, même si les circonstances étaient particulières. » Avant la venue du champion de France Lille samedi (19h) à la Meinau, ce succès en Nord tombe à pic pour Alexander Djiku et les siens.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 23 Sep 2021 - 5:57

dna a écrit:
Le jeu et les joueurs: le Racing forte tête
Malgré des ambitions offensives sur le papier, le Racing a été privé de ballon par son homonyme lensois. Les Strasbourgeois ont profité de leur supériorité numérique pour ouvrir le score, sur une tête d’Ajorque (67e ), avant de résister à la révolte lensoise.
Avec un système inédit – un 3-4-3 en possession, avec la même charnière que contre Metz entourée de deux pistons et un trio Ajorque-Diallo-Gameiro devant la paire Aholou-Prcic à la récupération, qui glissait en un prudent 5-4-1 à la perte du ballon –, Julien Stéphan avait forcément certaines velléités offensives. Plus facile à imaginer sur le papier qu’à mettre en place face à une équipe lensoise sûre de ses forces défensives. Même à onze contre dix, ce premier succès à l’extérieur cette saison (0-1) a dû être arraché au mental.
SELS 7
Le gardien international belge avait rappelé après la victoire contre Brest que « ce n’est pas forcément bien si le gardien doit être décisif chaque semaine ». Sans doute, mais c’est quand même précieux pour tenir un score quand les coéquipiers peinent à se créer des occasions. Ses deux parades en première période – sur une puissante frappe enroulée de Fofana (25e ) puis sur ce centre-tir vicieux de Clauss au premier poteau (39e ) – en sont des preuves irréfutables. Sauvé par ses deux montants sur la frappe de Sotoca dans les arrêts de jeu, il se jette bien sur sa ligne devant Medina (90e +5)

GUILBERT 5

Le joueur prêté par Aston Villa n’a pas encore la caisse qu’on lui a connue. Il a ainsi laissé filer un Fofana plus vif dans son dos (25e). S’il se rate sur une relance, il a fait l’effort pour rattraper le coup en sortant le ballon en corner (29e ). Un bon appel sur la droite de Gameiro pour être servi dans la surface sans que son centre ne soit exploité (37e ).

DJIKU 7

Sobre derrière, le capitaine du Racing sent bien la trajectoire du ballon sur un coup franc excentré de Guilbert, mais il place sa tête au-dessus de la transversale de Leca (47e ). Après l’expulsion de Danso, il n’a pas hésité à monter d’un cran. Son premier centre est repoussé par Leca (63e ), le second trouve la tête de Caci, passeur décisif pour Ajorque sur le coup (67e ).

NYAMSI 5

Avec le puissant Ganago sur le râble, on a bien cru que la deuxième titularisation de l’ancien du Stade Rennais allait être moins idyllique que vendredi. Mais le ‘‘colosse de Saint-Brieuc’’ a tenu le choc

LE MARCHAND 6

Il a été vigilant pour prêter main-forte à Caci sur les centres de Clauss, même si ce dernier a réussi par trouver un trou de souris pour alerter Sels au premier poteau (39e ). Averti pour avoir retenu Fofana qui voulait déborder (81e ), il a su rattraper ses rares bévues, comme cette relance contrée par Sotoca (80e ).

CACI 6

Le danger n’est pas forcément venu de Clauss dans son couloir, mais de Saïd qui a jailli pour récupérer le ballon repoussé par Sels sur une tentative de Fofana (26e ). Bien secoué sur une intervention en retard de Danso, expulsé sur le coup (50e ), il a repris ses esprits pour remettre de la tête vers Ajorque ce bon centre de Djiku pour une passe vraiment décisive pour le coup (67e ).

PRCIC 5

Le Franco-Bosnien a perdu quelques ballons dans son camp et parfois manqué de justesse, comme sur un appel dans la profondeur de Gameiro (42e ). À son actif, un coup franc à 25m, légèrement excentré, sur lequel la défense lensoise concède son premier corner (37e ). Néanmoins, il a été précieux dans son jeu sans ballon et le Racing ne l’a pas souvent eu. Remplacé par Lucas PERRIN (90e +4).

AHOLOU 5

Il est sans doute un poison à jouer parce qu’il n’hésite pas à aller au contact ou à protéger son ballon et forcer les adversaires à faire faute. Avertis, Doucouré (11e ) et Kalimuendo (77e ) peuvent en témoigner. Il a manqué de précision sur son centre pour Ajorque juste avant de céder sa place à Ibrahima SISSOKO (82e ).

AJORQUE 7

Il a beaucoup joué dos au but. Une des rares fois où il a pu se retourner, il a servi Gameiro venu dédoubler sur la droite (34e ). Mais le grand Réunionnais n’abdique jamais. À onze contre dix, c’est certes plus évident, mais il débloque la situation en reprenant de la tête l’offrande de Caci au second poteau (67e ). Il croit signer son premier doublé de la saison, mais enroule sa frappe sur la transversale de Leca (84e ).

GAMEIRO 6

Il ne touche pas beaucoup de ballons en début de match, mais il a fait les efforts défensifs, comme pour reprendre Ganago (20e ). Il sent bien l’appel de Guilbert dans son dos, mais le centre de ce dernier n’est pas exploité à la retombée (34e ). Un énorme abattage et une prestation qui aurait pu être embellie d’une passe décisive, mais Ajorque a touché la barre de Leca (84e ), ou d’un but mais il a été signalé hors-jeu (90e +3).

DIALLO 5

Dans le duel physique avec Danso, le Sénégalais a semblé bien frêle sur un contact en milieu de terrain qui la fait reculer de deux bons mètres. Ce n’est pas cette voie qu’il devait utiliser. Il a tenté la vitesse sur un long dégagement de Sels (31e ), mais Leca l’a devancé devant la surface. Sa tête, non cadrée, au premier poteau sur un corner de Guilbert (38e ), est le seul tir du Racing en première période. Il a écopé d’un jaune assez incompréhensible en voulant jouer un centre de Djiku alors que Leca vient le percuter du bras (63e ). Remplacé par Adrien THOMASSON (75e ), qui n’a pas réussi à vraiment rentrer dans son match.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1861
Date d'inscription : 07/10/2017

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 23 Sep 2021 - 16:06

La sortie d'Aholou a permis l'occasion lensoise de la 95e (faudra qu'on m'explique ces "prolongations" hein comme pour le QSG, on joue jusqu'à ce qu'ils gagnent ?!). 7 pour Djiku en comptant sa passe pou Caci hein, sinon encore un carton jaune inutile. Diallo n'a pas eu la balle quasiment car tactiquement c'était n'importe quoi.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 56860
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 23 Sep 2021 - 19:23

Pour ceux qui ont vu le match, le racing a réussi un vrai hold-up.
Contenu sponsorisé


 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022    7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitime

 

7em journée: Lens - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-