Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -50%
Casque Pro Gaming HyperX Cloud Alpha Noir et Rouge ...
Voir le deal
49.99 €

Partagez
 

  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 30 Sep 2021 - 2:53

Samedi le 2/10/2021 à 17h
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 30 Sep 2021 - 4:39

Encore une défaite je suppose ? Ounahi avec Angers, a déjà inscrit un but et obtenu deux pénalties. QUAND FERONT ILS JOUER DES JEUNES AU MILIEU ????????????
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 30 Sep 2021 - 5:50

Je penche sur un match nul ,1-1 .
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 30 Sep 2021 - 8:56

Touché, Karol Fila (Strasbourg) est incertain pour le match à Montpellier0
Strasbourg, qui se déplace à Montpellier, samedi (17 heures), ne devrait pas pouvoir compter sur sa recrue polonaise Karol Fila.
Privé de Thomasson (suspendu), Sahi et Mothiba (en reprise), Strasbourg sera amoindri au moment de se rendre samedi à Montpellier. Le RCSA ne devrait pas non plus pouvoir compter sur Karol Fila, qui est touché selon son entraîneur Julien Stéphan. Le Polonais de 23 ans était resté sur le banc à Lens (1-0) et contre Lille (1-2).
Equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 30 Sep 2021 - 9:48

Montpellier sans Matheus Thuler mais avec Sakho
Prochain adversaire du Racing, ce samedi (17h) à la Mosson, le MHSC connaît quelques problèmes d’effectif. En dehors de l’absence longue durée de Pedro Mendes, qui se remet d’une rupture des ligaments croisés, Olivier Dall’Oglio devra se passer de son Brésilien Matheus Thuler (déchirure à la cuisse).
L’entraîneur pailladin s’appuiera sur le jeune Maxime Estève (19 ans) et pourra compter sur le retour de l’ex-international Mamadou Sakho (31 ans) qui a manqué les trois derniers matches (deux nuls, une défaite).
DNA
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 1 Oct 2021 - 2:46

À Montpellier, le Racing va devoir faire front
Même s’il a perdu en fin de mercato ses fers de lance Andy Delort et Gaëtan Laborde, Montpellier possède après huit journées la deuxième attaque de Ligue 1, derrière le PSG. Les Strasbourgeois s’attendent à souffrir samedi (17h) dans une Mosson qui ne leur réussit guère.
Il est des chiffres qui disent tout de l’influence de certains joueurs et donnent le tournis. De 2018 à la fin août 2021, soit un peu plus de trois saisons, Andy Delort et Gaëtan Laborde ont joué les frères Pétard à Montpellier.

À eux deux, ils ont inscrit 78 buts et délivré 36 passes décisives en Ligue 1 sous le maillot pailladin (42 et 19 pour Delort, 36 et 17 pour Laborde). Mais à la fois pour assouvir leurs aspirations personnelles et soulager les finances d’un MHSC qui avait un besoin urgent de se renflouer, ils ont répondu aux sirènes rennaise – pour Laborde – et niçoise – pour Delort – en toute fin de mercato estival.

D’autres auraient eu un mal de chien à se remettre de cette double immense perte, d’autant que les duettistes étaient repartis en 2021-2022 sur les mêmes bases (2 buts, 1 passe en 4 matches pour Delort, 3 buts en 3 rencontres pour Laborde).

Mais après huit journées, Montpellier plante toujours autant et possède, avec Nice, la deuxième attaque avec 15 buts, derrière l’intouchable PSG (22).

Et encore les joueurs du nouvel entraîneur Olivier Dall’Oglio, défenseur du Racing de 1989 à 1992, sont-ils précisément restés muets pour la première fois samedi dernier à Paris (défaite 2-0), ce qui arrivera à bien d’autres.

« Les idées directrices restent les mêmes »

Ceux qui ont pris le relais du tandem dans un système en 4-3-3 transformé par “ODO” en 4-2-3-1, avec le trio Florent Mollet (1 but, 1 passe) – Téji Savanier (2 buts, 3 passes) – Stephy Mavididi au soutien de la recrue venue de Marseille Valère Germain (3 buts), ont su faire parler la poudre.

Même si elle s’y est inclinée 3-2 contre l’OM lors de la première journée après avoir mené 2-0, l’équipe de Dall’Oglio cartonne notamment à la Mosson : 10 buts en quatre sorties (2,5 de moyenne).

« Elle marque beaucoup de buts et en prend aussi pas mal (15), a évidemment relevé Julien Stéphan. Elle en met énormément à domicile. Sept de ses quinze buts ont été inscrits sur coups de pied arrêtés où elle est extrêmement dangereuse. C’est énorme, quasiment 50 %. »

Le technicien strasbourgeois ne s’attend donc pas à une partie de plaisir et n’est « pas surpris » que Savanier et les siens aient digéré sans hoqueter les transferts du duo Laborde – Delort.

« Les deux ont eu le temps de marquer quelques buts avant de partir, rappelle-t-il dans un sourire. Mais Montpellier a su compenser ces départs, en prenant notamment Valère Germain qui va lui aussi mettre des buts. Son profil diffère de celui de Delort, mais les idées directrices restent les mêmes. »

Le milieu de terrain alsacien Sanjin Prcic n’est pas non plus étonné de voir les nouveaux artificiers héraultais faire feu de tout bois. « Ça veut dire que collectivement, les Montpelliérains étaient déjà bien rodés, surtout dans l’animation offensive. Cette équipe a une grande force devant et marque beaucoup. On sait à quel genre d’opposition s’attendre et on s’est préparé pour ça. »

« Maîtriser Savanier sera l’une des clefs du match »

De fait, le coach du Racing retient surtout que le danger peut venir de partout. « Savanier a des responsabilités plus fortes. C’est leur leader. Il est devenu capitaine, avec un rôle certainement encore plus important, et a une telle qualité sur les coups de pied arrêté. Il est extrêmement impactant sur ces phases de jeu. Le maîtriser sera certainement l’une des clefs du match, même s’il évolue dans différentes zones et est très libre. Il faudra forcément réduire son influence. Mollet, lui, est capable de mettre des buts de l’extérieur de la surface. Les Montpelliérains ont également de la vitesse avec Mavididi, un joueur très rapide, très tonique, mais aussi Wahi. Ils ont des profils différents et vraiment de quoi faire. »

Les deux dernières visites des Bleus à Montpellier l’ont prouvé. Elles s’étaient soldées par deux défaites, avec respectivement trois et quatre buts encaissés (3-0 le 29 février 2020 pour leur ultime match avant l’arrêt de la saison 2029-2020, 4-3 le 22 novembre suivant).

Samedi, il serait bon pour eux de resserrer les boulons à la Mosson.
DNA
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 1 Oct 2021 - 21:44

Le Racing espère briser la malédiction de la Mosson
Avant de basculer dans la trêve internationale, le Racing se verrait bien rapporter un petit quelque chose de son déplacement à Montpellier ce samedi (17h). Mais la Mosson est un stade où le club strasbourgeois semble maudit. Pas de quoi effrayer Julien Stéphan qui n’est pas superstitieux.
En ce premier week-end d’octobre aux allures d’été indien, Montpellier est une destination plutôt séduisante. Autour de la place Saint-Roch ou du Marché aux fleurs, il fait bon se poser en terrasse.

À La Grande-Motte ou à Palavas-les-Flots, on peut encore lézarder sur sa serviette de bain et se laisser bercer par le clapotis apaisant de la Grande Bleue.

Ceux qui préfèrent à la douceur de vivre du sud une version plus sportive seront aussi gâtés par une profusion d’événements de haut niveau.

Les handballeurs du MHB de l’Alsacien Yanis Lenne ont ouvert le ban en étrillant les Allemands de Kiel ce jeudi. Ce samedi, les rugbymen du MHR tâcheront d’enflammer le stade Yves-du-Manoir contre les Rochelais. Si les poloïstes et les volleyeurs sont au repos, les fines gâchettes des boules seront à pied d’œuvre lors du Mondial de pétanque.

À la Mosson, enfin, dans des tribunes au mieux à moitié pleines – entre 10 000 et 15 000 spectateurs attendus –, on viendra pour voir le MHSC “tordre” le Racing. Une habitude dans l’Hérault, où les Bleus restent sur dix-sept ans d’insuccès (trois défaites et autant de nuls) et quelques gadins douloureux.

Du penalty raté par Renaud Cohade et la frappe pas assez appuyée de Kandia Traoré un triste soir de mai 2009, quand le Racing a échoué sur le fil dans sa quête de remontée en Ligue 1 – une défaite (2-1) qui a marqué le début de la fin jusqu’au dépôt de bilan – à la dernière visite qui a valu un match débridé et laissé les Bleus sens dessus dessous (4-3), il y a de quoi faire couler des torrents de larmes sur les joues des supporters alsaciens.

En comptant les matches à la Meinau, le Racing reste même sur une série de quatre revers de rang, quand Michel Der Zakarian était devenu la bête noire de Thierry Laurey.
Mais cet été, tout, ou presque, a changé pour les deux équipes. “Der Zak” – remplacé par Olivier Dall’Oglio – n’est pas parvenu à exporter sa baraka à Brest, les Finistériens prenant le bouillon fin août à Strasbourg (3-1).

« Un juste milieu entre la solidité défensive et une bonne expression collective »

Avec son regard neuf, Julien Stéphan, lui, fait peu de cas du passé malheureux du Racing dans l’Hérault et réfute l’idée d’une éventuelle malédiction.

« Je vais éviter d’y croire, sourit le technicien strasbourgeois. Si j’en avais parlé avant Metz (que les Bleus n’avaient plus battu à domicile depuis 2006 en Ligue 1), on n’aurait peut-être pas gagné (3-0). On s’est préparé pour faire le meilleur match possible, on verra ce que ça donnera. Cette histoire n’est pas non plus un vecteur de motivation, c’est trop superficiel. »

Or la superficialité n’est pas exactement une donnée que Stéphan et son staff intègrent dans leurs plans, carrés et pointus. Comme en atteste le succès d’il y a dix jours validé chez les terreurs lensoises (0-1), tout est parfaitement réfléchi.

Aussi, la semaine de travail s’est-elle articulée en deux temps. Il a d’abord fallu décortiquer le revers domestique subi samedi dernier contre le champion de France lillois (1-2). « On a cherché à comprendre pourquoi il y a eu autant de décalage entre la première heure de jeu et la dernière partie du match, on a énormément échangé avec les joueurs pour que l’on puisse trouver des solutions ensemble », explique Stéphan.

Le coach a ensuite incité sa troupe à étudier de près le “cas” montpelliérain. « Une équipe coriace, avec des particularités bien précises, dont beaucoup de buts inscrits à domicile et un vrai danger sur coups de pied arrêtés », détaille-t-il.

L’une des clés du match se situera certainement dans la capacité à « maîtriser, ou tout du moins réduire l’influence » de Téji Savanier, l’indocile gitan qui illumine le jeu du MHSC.

Sans Adrien Thomasson, suspendu pour deux matches après son coup de sabot donné au Lillois Tiago Djalo, le Racing ne reniera pas ses idéaux, même si Julien Stéphan commence à avoir une vision moins “romantique” du jeu qu’il met en place depuis le début de la saison.

« On doit trouver un juste milieu entre la solidité défensive et une bonne expression collective », dit-il. Un chantier qui prend du temps et dont il espère pouvoir tirer des enseignements non pas à la Mosson, mais dans deux mois.

« On verra fin novembre ce que l’on pourra jouer ou ne pas jouer, les prochains matches détermineront dans quelle catégorie d’équipes on pourra se situer », conclut-il.

Avant de lever le pied durant la quinzaine internationale – le prochain rendez-vous est programmé le 17 octobre contre Saint-Étienne – le Racing aimerait quand même briser cette fichue malédiction de la Mosson. Il fait encore beau, la vie est douce, c’est peut-être le bon moment…

(*) Montpellier, Saint-Etienne, Rennes, Lorient, Nantes, Reims et Monaco sont les adversaires du Racing en octobre et novembre.
Gameiro en joker ?
Chaque semaine, Julien Stéphan est confronté au même dilemme. Quels attaquants va-t-il associer pour tenter de déstabiliser l’adversaire dans son système en 5-3-2 ?

Hormis lors du brillant “coup” de Lens (0-1), où il avait lancé de concert Gameiro, Ajorque et Diallo, l’entraîneur du Racing doit à chaque fois laisser un membre du trio sur le banc.

Samedi dernier, contre Lille (1-2), il avait décidé de démarrer sans Ajorque, et ce pour la première fois de la saison. Mais le duo Gameiro – Diallo n’a pas eu le rendement escompté. Ce n’est qu’avec l’apparition du grand Réunionnais à l’heure de jeu que le Racing a commencé à se montrer réellement dangereux.

À la Mosson, Ajorque sera assurément titulaire, peut-être avec Diallo comme complice. Les deux hommes pèsent six buts à eux deux, alors que Gameiro n’a trouvé qu’à une seule reprise le chemin des filets. Pour surprendre son monde, Stéphan a aussi la carte Waris dans sa manche, une solution travaillée cette semaine à l’entraînement.

Pour alimenter ce beau monde en ballons, il faudra trouver un autre pourvoyeur que Thomasson, suspendu pour deux matches. De fait, la technique de Prcic devrait être préférée au physique d’Aholou, alors que Bellegarde et Liénard devraient encadrer le Franco-Bosnien, avec le revenant Sissoko en alternative.

En défense, enfin, où Fila est forfait en raison d’une déchirure à un adducteur (lire en page suivante) , les hommes de base seront fidèles au poste. Mieux vaut resserrer les lignes face à une attaque héraultaise diablement efficace.

➤ Les absents : Thuler (cuisse), Pedro Mendes (genou), Tamas (genou), Oyongo (reprise), Halhal (choix) à Montpellier ;
Thomasson (suspendu), Fila (adducteur), Mothiba (ischio-jambiers), Sahi (ischio-jambiers), Bi. Kamara (g) (choix) au Racing
DNA
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 1 Oct 2021 - 21:46

L’adversaire du Racing : Montpellier en quête de stabilité
Très remanié à l’intersaison, le MHSC cherche toujours à confirmer par des points les progrès affichés dans le jeu. Octobre, avec trois réceptions (Strasbourg, Lens, Nantes) pour un déplacement (Monaco), lui permettra de se situer.
Une défense centrale en grande partie déshabillée, avec les départs – souhaités par les dirigeants – des grognards Vitorino Hilton, désormais retraité, et Daniel Congré, pressenti à Strasbourg mais recalé à la visite médicale avant de signer à Dijon.

Un secteur offensif dépouillé d’un duo, Gaëtan Laborde et Andy Delort, à faire pâlir de jalousie la plupart des écuries françaises, mais qui est allé voir si l’herbe est plus verte ailleurs, respectivement à Rennes et Nice ; un nouveau coach, Olivier Dall’Oglio, qui croise, entre Montpellier et Brest, son prédécesseur Michel Der Zakarian parti lui succéder dans le Finistère : le MHSC a subi un sacré lifting à l’intersaison 2021.

En comparaison, le Racing, qui a conservé tous les cadres auxquels il tenait, aurait presque fait montre de stabilité, malgré le remodelage en profondeur de son effectif. Si le groupe héraultais, cru 2021-2022, fait toujours feu de tout bois (15 buts inscrits), il n’a pas encore étanchéifié son compartiment défensif (15 buts encaissés), pourtant renforcé par l’ex-international Mamadou Sakho, absent ces trois dernières journées pour une lésion à la cuisse et de retour ce samedi, et le Brésilien Matheus Thuler, victime le week-end passé à Paris d’une lésion à la cuisse et out cinq à six semaines.
L’éclosion dans l’axe de Maxime Estève (19 ans, déjà sept matches), qui a paraphé la semaine dernière son premier contrat pro avec son club formateur, est une promesse d’avenir qui demande confirmation.

Avant la 9e levée, l’équipe d’Olivier Dall’Oglio pointe à une longueur de son visiteur alsacien, avec un bilan (2 victoires, 3 nuls, 3 défaites) qu’elle espère équilibrer avant la trêve internationale grâce à un troisième succès à la Mosson. Elle n’a toutefois plus gagné depuis trois rencontres (1-1 à Troyes où elle a arraché le nul à 10 contre 11 à la 86e , 3-3 contre Bordeaux où elle a laissé échapper la victoire à la 85e et 2-0 à Paris).

Et comme Julien Stéphan pour le Racing, le technicien montpelliérain estime qu’octobre – avec les réceptions de Strasbourg, Lens et Nantes contre un déplacement à Monaco –, et novembre, que le MHSC lancera par deux voyages d’affilée à Nice et Rennes avant d’accueillir Lyon, permettront à ses joueurs « d’y voir plus clair ».

Dall’Oglio : « On avance en gagnant »

« On va pouvoir quantifier notre progression, se projette-t-il. Autant, jusqu’ici, on a avancé dans le jeu, autant, maintenant, il faut conclure par des victoires qui développeront notre confiance. On va rechercher les points. Il faut avancer et on avance en gagnant. C’est pour ça que ce match contre Strasbourg est important. »
L’ancien latéral sait néanmoins que la mission ne sera pas aisée face à des Racingmen qui, selon lui, ont stabilisé leur défense : « C’est la base. On les sent solides. En attaque, ils ont plusieurs options et sont, comme nous, encore en recherche. »

Mais le pedigree de ce Racing qu’il connaît bien et où son nom était cité au printemps pour la succession de Thierry Laurey, importe moins à “ODO” que le rendement de ses troupes. « On a connu pas mal de chamboulements et on a besoin d’une petite stabilité pour confirmer notre progression. On sent que le groupe a envie d’avancer. C’est intéressant. Mais maintenant, il va falloir le faire. »
DNA
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 8:51

Du côté strasbourgeois:
Sels - Guilbert, Djiku (cap.), Nyamsi, Le Marchand, Caci - Sissoko, Prcic, Bellegarde - Gameiro, Ajorque.

les remplaçants: Kawashima (g), Perrin, Siby, Liénard, Aholou, Kandil, Waris, Diallo
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 8:58

A noter que la rencontre sera arbitrée par M. Hakim Ben El Hadj

Pour mémoire, le Racing ne s'est plus imposé dans l'antre du MHSC depuis 17 ans.

La saison passée, sous les ordres d'un Thierry Laurey menacé par les mauvais résultats en début de saison, les Racingmen se sont incliné 4-3, après une première période épique, conclue sur le score assez ahurissant de 3-3.


.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 9:14

But de Mollet 1-0

Très longue ouverture de Savanier vers Germain aux 18 mètres. L'attaquant remet en retrait de la tête pour Mollet. Celui-ci reprend du gauche en demi-volée. C'est plein centre, sous la barre, mais la puissance de la frappe trompe Sels.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 9:30

But Gameiro 1-1

Passe appuyée de Sissoko vers Ajorque dans la surface. Dos au but, il remet aux 18 mètres pour Gameiro. L'attaquant feinte de frapper du droit et trompe Ferri et Sakho. Il enchaîne alors avec une frappe puissante du gauche. Omlin est battu sur sa gauche.

.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 9:31

Quand arrêront-ils d'encaisser des buts face à des équipes pareilles ? Heureusement que Kevin est là !
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 10:27

Mollet est averti après avoir shooté dans le ballon sur une touche qu'il estimait avoir gagné!

Ludovic Ajorque est remplacé par Habib Diallo.

Et Sanjin Prcic est remplacé par Dimitri Liénard.

Ibrahima Sissoko est remplacé par Jean-Eudes Aholou.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 10:43

Savanier est remplacé par Makouana

Jordan Ferri est remplacé par Léo Leroy.

Jean-Ricner Bellegarde est remplacé par Lucas Perrin.

Stephy Mavididi est remplacé par Nicholas Gioacchini.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 10:51

Nicolas Cozza est remplacé par Mihailo Ristic.

Kévin Gameiro est remplacé par Majeed Waris.

Carton jaune pour Mamadou Sakho après une faute sur Majeed Waris.

C'est fini à la Mosson !!!

1-1


.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 22:33

Le point de la relance pour le Racing
Ce samedi à Montpellier, le Racing est reparti du bon pied après le coup d’arrêt subi la semaine dernière contre Lille. Le point du nul pris à la Mosson (1-1) souligne ses progrès et l’installe provisoirement à la neuvième place de la Ligue 1. Pas mal…
Ça y est, la série infernale contre Montpellier a enfin été brisée. Le Racing qui restait sur quatre revers de rang – en championnat et en Coupe de France – a enfin pu quitter la pelouse la tête haute, avec le sentiment du devoir accompli, ce samedi dans la douceur héraultaise.

S’il ne rapporte qu’une unité, ce nul vaut presque une victoire, tout au moins symboliquement, dans une Mosson où les Bleus restent maintenant sur dix-sept ans d’insuccès.

« C’est un bon point pour nous, et ce pour plusieurs raisons, confirme Julien Stéphan. Déjà il était important, après une défaite (1-2 contre Lille samedi dernier, NDLR), de faire tourner le compteur tout de suite. C’est aussi la première fois de la saison que l’on revient dans le match après avoir été mené au score à l’extérieur. On l’a fait contre une équipe de Montpellier qui marque plein de buts à domicile (11 sur 16). On les a bien embêtés avec une très bonne structure défensive. »
Il est vrai aussi qu’avec les départs d’Andy Delort (Nice) et Gaëtan Laborde (Rennes), les deux terreurs offensives qui avaient inscrit 8 des 12 buts du MHSC lors des quatre derniers matches contre le Racing, le danger était moins prégnant.

Moins exposé, le Racing affiche rapidement de belles intentions dans le jeu. Kévin Gameiro, associé à Ludovic Ajorque aux avant-postes – au détriment de Habib Diallo – est particulièrement en jambes.

Et le duel qu’il livre au costaud à la crête peroxydée Mamadou Sakho, son ex-partenaire des années parisiennes (2011-2013), vaut le détour.

Mais “Kev” manque encore de précision, à l’image de sa première frappe qui s’envole dans la tribune du kop héraultais (10e ). Le plan ambitieux des Alsaciens est toutefois contrarié par l’entrée en scène du magicien de Montpellier, Téji Savanier.

D’une petite merveille de passe par-dessus la défense, le capitaine fait sauter le verrou. À la réception, Valère Germain remise vers Florent Mollet qui loge la balle sous la transversale de Sels (1-0, 12e ).

Les roses d’un jour – leur contribution à l’opération Octobre Rose – semblent lancés vers un succès qui les fuit depuis trois journées et la réception des Verts de Saint-Étienne.

« L’équipe avance, elle progresse et se montre de plus en plus consistante »
« C’était dur d’être mené à ce moment parce que Montpellier nous avait peu mis en danger, mais il faut reconnaître que Mollet met un très beau but d’une frappe du pied gauche en une touche de balle, dit le technicien du Racing. Tout le monde ne peut pas faire ce geste, même si on était prévenu… »

Malgré ce coup de tonnerre qui réveille un stade aux deux tiers vide, les Strasbourgeois retrouvent vite leurs esprits. Portés par un Gameiro alors irrésistible, ils sont à deux doigts de pied de revenir rapidement dans la partie : ceux d’Arnaud Souquet, qui enlève le ballon convoité par Ludovic Ajorque sur un centre de l’ex-international (22e ).

Gameiro insiste. Son deuxième but de la saison – après celui inscrit au Parc des Princes mi-août – vient récompenser à la fois son abnégation et son entente avec le grand Réunionnais, passeur décisif pour la troisième fois de la saison (1-1, 28e ).

À partir de là, le Racing tisse sa toile et laisse peu d’espaces à son adversaire. « L’équipe avance, elle progresse et se montre de plus en plus consistante défensivement, apprécie Julien Stéphan. Notre organisation a très bien tenu. On a réussi à les presser, à se repositionner plus bas de temps en temps. »

À l’heure de jeu, quand Montpellier connaît son temps fort, Gerzino Nyamsi et les siens bombent le torse pour repousser les assauts de Germain puis Savanier.

Face au péril qui devient imminent, le coach strasbourgeois réalise alors un triple changement – Diallo, Liénard et Aholou relayent Ajorque, Prcic et Sissoko (67e ) – qui redonne de l’air.

« Presque de la déception à la fin parce que l’on a eu les meilleurs coups »
« Les entrants nous ont donné beaucoup de peps et on a presque éprouvé de la déception à la fin parce que l’on a eu les meilleurs coups d’attaque dans les vingt dernières minutes », constate Julien Stéphan, en se remémorant la tête astucieuse de Diallo sur une longue touche de Guilbert (75e ).

À défaut de repartir de Montpellier avec les trois points, ce qui aurait quand même été bien payé, le Racing peut basculer dans la trêve internationale avec quelques certitudes et des axes de travail à approfondir avant la réception des Stéphanois, le 17 octobre.

Sagement, les Bleus se contentent de ce qu’ils ont. À savoir 11 points en 9 journées et une place dans le top-10 avant les matches de ce dimanche. Après la dernière saison pourrie, c’est une excellente base pour construire.
DNA
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 2 Oct 2021 - 22:42

Les joueurs de Julien Stéphan courront une année de plus après un succès à Montpellier. Mais leur copie cohérente et globalement solide leur a permis d’en rapporter un point mérité.
Quand les onze titulaires et ceux qui sortent du banc sont à l’unisson, c’est évidemment plus simple. Sur la lancée de leurs dernières bonnes prestations, y compris contre un Lille supérieur et vainqueur 2-1 l’autre samedi à la Meinau, les Bleus ont su rivaliser avec la deuxième attaque de Ligue 1 et récolter à la Mosson un point qui va leur permettre d’aborder la trêve internationale l’esprit tranquille.
SELS 6
Appelé en sélection pour affronter la France jeudi à Turin en demi-finale de la Ligue des Nations, le portier international belge ne pouvait rien sur la volée aussi fulgurante que plongeante de Mollet sous sa barre (12e ). Dommage, car pour le reste, il a été égal à lui-même : impeccable et sûr, notamment pour repousser un tir à bout portant de Savanier (63e ) et capter sur son flanc gauche une frappe en pivot de Germain (77e ).
Djiku vigilant jusqu’aux dernières minutes

GUILBERT 6
Son passage sur le banc contre Lille lui a visiblement permis de recharger les batteries. Non seulement le latéral droit a défendu avec conviction, mais il a aussi multiplié les raids pour proposer des solutions. Il est d’ailleurs impliqué dans l’égalisation de Gameiro (28e ). Moins en vue dans une deuxième période qu’il a toutefois bien finie.

DJIKU 6
Ni Mavididi, qu’il a renvoyé à ses chères études d’un tacle décidé (25e ), ni Germain qui, sournoisement, tentait de lui glisser le ballon entre les jambes (36e ) ou furetait dans son dos sur un centre fuyant de Savanier (45e ) n’ont déjoué sa vigilance. L’international ghanéen a davantage géré ses efforts après le repos, ce qui ne l’a pas empêché de sortir une dangereuse demi-volée de Mollet (88e ) et un tacle salvateur devant Gioacchini (90e ).

NYAMSI 6
Depuis son arrivée fin août, il avait souvent été au four et au moulin. Cette fois, l’ancien Rennais s’est surtout concentré sur sa mission défensive. Il a, du reste, quelquefois manqué de précision à la relance, mais s’est a contrario montré intraitable dans la plupart des un-contre-un, sauf lorsqu’il s’est fait jongler dans sa surface par Savanier à la 63e.
LE MARCHAND 5
Il a démarré fort et multiplié les interceptions dans les premières minutes d’un match que Montpellier maîtrisait alors. Mais il a, malheureusement pour lui, perdu, sans être vraiment fautif, son duel de la tête avec un Germain passeur décisif sur l’ouverture du score de Mollet. Son seul petit moment d’égarement.

CACI 5

Il a vécu un premier acte plutôt inconfortable en voyant les Montpelliérains débouler à tour de rôle sur son côté gauche et s’est souvent retrouvé en infériorité numérique. Mais il a fini par redresser la tête, au diapason d’une défense efficace, sans cependant rendre sa copie la plus aboutie de la saison.

SISSOKO 6
Pour son retour dans un onze de départ qu’il n’avait plus fréquenté depuis la réception de Brest le 22 août, le grand “Ibou”, positionné à droite de l’entrejeu, a, comme sur le but montpelliérain, peiné à enrayer certaines actions initiées par un Savanier qui croisait souvent dans ses parages. L’ex-Brestois s’est en revanche souvent projeté avec à-propos pour impulser les transitions strasbourgeoises. Il est ainsi avant-dernier passeur sur le but de Gameiro. Remplacé par Jean-Eudes AHOLOU (67e ).
PRCIC 5
Aligné dans son rôle préférentiel de sentinelle, il a dans un premier temps lui aussi souffert des accélérations héraultaises. Mais il n’a pas rechigné à la tâche, ni hésité à se sacrifier sur une fusée de Mavididi qu’il a reçue dans le buffet (38e ). Il aurait également pu être décisif si Souquet n’avait pas détourné sa tentative du gauche (50e ). Relayé par Dimitri LIENARD (67e ).
BELLEGARDE 5
S’il n’a pas toujours répondu présent pour soulager un Caci qui prenait les vagues montpelliéraines en début de match, il s’est démultiplié dans l’entrejeu pour rééquilibrer les débats après l’entame difficile des Bleus. À son crédit, une bonne frappe enveloppée du droit sans réel danger, certes, pour Omlin (51e ). Il a fini entamé physiquement, avant de céder sa place à Lucas PERRIN (83e ).

GAMEIRO 7

Sa première mi-temps a été un modèle du genre (voir par ailleurs). Majeed WARIS , qui lui a succédé à la 89e , provoque le carton jaune de Sakho (90e +1).

AJORQUE 6

Le Réunionnais a, entre autres réjouissances, livré un nombre incalculable de duels aériens et n’a jamais cessé d’aller au charbon. Un rôle ingrat éclairé par sa 3e passe décisive. Julien Stéphan l’a sorti à la 67e pour lancer un Habib DIALLO qui a bien failli surprendre Omlin d’une tête arrière sur une touche de Guilbert (75e ).
DNA
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 3 Oct 2021 - 3:48

Kevin était largement au dessus du lot, il a juste raté un tir, sur le but de Mollet c'est une erreur collective de la défense mais dans l'ensemble Aholou et Thomasson ont beaucoup manqué.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 3 Oct 2021 - 5:22

Pour moi , Lacuesta , c'est l'équipe qui a démarrer a Montpellier ,qu'il devra faire joué plus souvent ,avec comme tu dit Ahoulou et Thomasson.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 3 Oct 2021 - 21:19

dna a écrit :Racing : ensemble, c’est tout
En l’espace d’une semaine, entre la défaite logique contre Lille (1-2) et le solide nul à Montpellier (1-1), le Racing a su resserrer les lignes à tous les niveaux. Julien Stéphan a beaucoup insisté sur les vertus collectives pour parvenir à se remettre dans le sens de la marche. Et ça a fonctionné.
Julien Stéphan n’est pas genre d’homme à laisser publiquement libre cours à ses sentiments, que le résultat de son équipe soit positif ou contrariant.

L’autre samedi à la Meinau contre Lille, quand les Bleus avaient tendu le bâton pour se faire battre – à travers leur laxisme défensif incarné par les maladresses de Djiku –, on l’avait quand même senti un poil agacé derrière son sourire crispé.

« J’ai vu le Racing durant vingt minutes, or vingt minutes contre cet adversaire, ce n’est pas suffisant pour espérer renverser le match », avait-il lâché dans le vestiaire une fois la défaite consommée, avant de restituer ses propos en conférence de presse.

« Je ressens une amélioration globale de l’ensemble de l’équipe »

Chagriné par l’attitude de ses hommes, le technicien breton a d’abord essayé de comprendre, en étant à l’écoute de chacun. « On a énormément échangé pour que l’on puisse trouver des solutions ensemble », avait-il indiqué avant le déplacement dans l’Hérault, ce samedi. Puis le quadragénaire avait lancé une piste pour décrypter les intentions qu’il a partagées avec ses joueurs durant la semaine de travail : « On doit trouver un juste milieu entre la solidité défensive et une bonne expression collective. »

Entendez par là qu’avant de vouloir marquer des buts à la Mosson, encore faudrait-il ne pas s’exposer aux piques de la troupe d’Olivier Dall’Oglio, plutôt efficace en son antre avec ses dix buts inscrits avant la réception du Racing.

Réglé comme du papier à musique, le plan de jeu mis en place par le staff a permis aux Strasbourgeois d’avoir une prise sur les événements. Comme l’indique Frédéric Guilbert, tout était parfaitement précis et clair.

À commencer par la limitation du champ d’action de Téji Savanier, l’homme qui impulse le tempo dans les rangs du MHSC. « On a su le contrôler sans en faire une fixation mais en étant intelligent », apprécie Stéphan, qui a vu le petit Sanjin Prcic et le grand “Ibou” Sissoko ne pas le lâcher d’une semelle.

« Globalement, les joueurs ont fait un très bon match sur le plan tactique. On a marqué un joli but (par Gameiro pour le un partout à la 28e ) et on a eu de beaux mouvements offensifs. J’ai aussi beaucoup aimé les entrées de Habib (Diallo) , “Dim” (Liénard) et “J-E” (Aholou) qui ont redonné de l’oxygène et de l’énergie. »
Tout aurait donc été parfait, s’il n’y avait eu l’ouverture du score de Florent Mollet sur une frappe d’exception (12e ).

Le seul moment, peut-être, où la défense alsacienne a connu un moment de flottement. Mais comme les Bleus ont rapidement su rectifier le tir, le positif l’a largement emporté.

« Je ressens une amélioration globale de l’ensemble de l’équipe, avec des positionnements qui sont meilleurs, des déclenchements de pressing qui sont très cohérents, détaille le coach. On coulisse très bien, on est mieux synchronisé. Les joueurs ont fait beaucoup d’efforts pour travailler ces aspects-là. Il faut continuer car c’est la base, en gardant toujours l’ambition de poser des problèmes à l’adversaire quand on a le ballon dans les pieds. »

En retrouvant son “Van Djiku” – en référence au défenseur de Liverpool Virgil Van Dijk – derrière et un Gameiro inspiré devant, le Racing aurait même pu aspirer à mieux, à savoir mettre un terme à 17 ans d’insuccès à la Mosson.
« On doit améliorer notre qualité de centre, on a eu des ballons au large que l’on n’a pas su exploiter, remarque Julien Stéphan. Il faut aussi perfectionner notre justesse sur les vingt-cinq derniers mètres, parce que l’on a eu des ballons de transition que l’on n’a pas très bien négociés. Ce sont des axes de travail pour les prochaines semaines. »

L’entraîner a aussi apprécié l’attitude de ses hommes qui peinent à se contenter de ce nul. « Les gars sont des compétiteurs, ils abordent toujours un match pour le gagner, j’aime cette mentalité-là, dit-il. Mais quand, à cinq minutes de la fin, on voit que l’on n’a pas réussi à jouer les quelques situations en notre faveur, on prend un peu moins de risques pour garder ce point qui est précieux. La maturité doit nous permettre de nous adapter en fonction du scénario du match. »

« La série est bonne mais ce n’est pas une fin en soi »

Contrarié une semaine plus tôt, Julien Stéphan peut aborder la trêve internationale de quinze jours (*) avec sérénité. « Ce que je retiens, ce sont les sept points pris sur les douze derniers mis en jeu, avec un derby (remporté contre Metz 3-0), la réception du champion de France (défaite contre Lille 1-2), un déplacement à Lens (succès 1-0) et ce nul à Montpellier. C’est consistant sur le plan comptable, ça évolue positivement sur le plan collectif. La série est bonne mais ce n’est pas une fin en soi. On doit continuer à beaucoup travailler ensemble et à se développer. »

Voilà donc la principale leçon de ce samedi à Montpellier : quand les Strasbourgeois font les efforts les uns pour les autres, rien de fâcheux ne peut arriver. Ensemble, c’est tout.
Contenu sponsorisé


 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty

 	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022    	  9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022 I_icon_minitime

 

9ème journée : Montpellier - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-