Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
-48%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Genome
89 € 170 €
Voir le deal

Partagez
 

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeMar 16 Nov 2021 - 9:01

Dimanche le 21/11/2021 à 15h
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeMar 16 Nov 2021 - 9:06

Reims en difficulté
Hugo Burduchepar Hugo Burduche 16 novembre 2021dans RC Strasbourg 0
Le Racing Club de Strasbourg reçoit ce dimanche le Stade de Reims pour le compte de la 14ème journée de Ligue 1 Uber Eats. Restés sur un très bon match nul (2-2) à Nantes, les hommes de Julien Stéphan feront face à une équipe rémoise en difficulté depuis quelques rencontres.

Il faut remonter au 26 septembre dernier et une victoire 3-1 contre Nantes pour voir les Rémois prendre les trois points dans une rencontre de championnat. Depuis cette 8ème journée, l’équipe entraînée par Óscar García Junyent a enchaîné cinq matchs sans la moindre victoire avec trois défaites et deux nuls. Actuellement 16ème au classement, les Rémois ne comptent que trois points d’avance sur le 19ème et sont à égalité de points avec le barragiste actuel, Bordeaux.

Une attaque à la peine

Le classement actuel de Reims s’explique en grande partie par le manque d’efficacité offensive. Si l’équipe peut s’appuyer sur quelques jeunes prometteurs, le ratio offensif reste encore faible, empêchant les Rémois de se décoller de la zone rouge pour le moment. 17ème attaque de Ligue 1 Uber Eats avec un seul petit but de plus que le dernier, Saint-Étienne, Reims manque cruellement de véritable buteur. Avec 4 buts inscrits depuis le début de la saison, Hugo Ekitike est pour le moment le meilleur buteur rémois de cet exercice 2021/2022. Malgré un rendement offensif faible, cette équipe de Reims sera à surveiller pour les hommes de Julien Stéphan. Bien qu’en difficulté, les Rouges et Blancs peuvent compter sur la qualité technique du jeune Ekitike ou d’Ilan Kebbal pour faire la différence.
Alsa'sport
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeMer 17 Nov 2021 - 7:55

Pluie d’absences face à Reims
Mauvaises nouvelles pour Julien Stéphan et son staff ! Forfait en dernière minute lors du déplacement à Nantes il y a dix jours, Maxime Le Marchand pourrait bien manquer la rencontre de ce week-end au Stade de la Meinau face au Stade de Reims. Le défenseur strasbourgeois doit pour l’heure se “contenter de trottiner” a précisé son entraîneur aux DNA. Jean-Eudes Aholou est, quant à lui d’ores et déjà forfait pour le match de ce dimanche. Ludovic Ajorque et Anthony Caci sont eux suspendus, les deux joueurs purgeront leur match de suspension. Pas forcément de bonnes nouvelles pour les supporters strasbourgeois.
Alsa'sports
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeMer 17 Nov 2021 - 20:59

dna a écrit :
Maxime Le Marchand cahin-caha
Il n’est toujours pas officiellement forfait, mais ça ne sent pas bon pour Maxime Le Marchand. Suspendu contre Lorient le 31 octobre, puis forfait pour des douleurs dorsales à l’échauffement le 7 novembre à Nantes, le défenseur axial gauche du Racing s’est contenté de trottiner mercredi.

Il se testera ce jeudi avec ballon et appuis, mais l’heure n’est toujours pas à l’optimisme à son sujet. Le Malouin pourrait s’ajouter à la liste des indisponibilités strasbourgeoises contre Reims dimanche : Ajorque, Caci (suspendus), Aholou (reprise) et Mothiba (reprise).

Les deux internationaux Habib Diallo (Sénégal) et Alexander Djiku (Ghana), qualifiés pour les barrages (aller-retour) de la zone Afrique en mars prochain, dernier obstacle sur la route de la Coupe du monde 2022 au Qatar, se sont eux aussi livrés à un petit footing, histoire d’éliminer les toxines du voyage retour.

Ils retrouveront le groupe jeudi, tout comme les trois autres : le milieu bosnien Sanjin Prcic et les portiers belge Matz Sels et japonais Eiji Kawashima.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 20 Nov 2021 - 5:01

Gameiro veut reprendre son vol
Pour essayer de dynamiter la solide défense du Stade de Reims, ce dimanche (15h) à la Meinau, le Racing ne pourra pas compter sur la puissance de Ludovic Ajorque, suspendu, mais devrait retrouver les jambes de feu de Kévin Gameiro, revenu de blessure.
En ce vendredi, avant-veille de match, Julien Stéphan n’a eu de cesse de le répéter. Même s’il compte six points de moins que son équipe après 13 journées (12 contre 18), le Stade de Reims n’en demeure pas moins un adversaire « bien organisé et difficile à manœuvrer ». Le genre d’équipes pas très funky , certes, mais qui peut vite climatiser un stade et gâcher les festivités attendues autour des trente ans des UB90 (lire ci-dessous) , ce dimanche à la Meinau.

Guilbert : « Il amène de la sérénité au groupe »
Ceux qui se souviennent de la double opposition de la saison passée contre les Champenois – défaite à Auguste-Delaune (1-2) au terme d’un non-match triste à pleurer, rebelote à la Meinau (0-1) avec le même sentiment d’impuissance – savent qu’il ne faudra pas forcément s’attendre à un feu d’artifice. Le public alsacien en a pourtant pris l’habitude depuis deux matches, avec neuf buts passés par les Bleus à Saint-Étienne (5-1) et Lorient (4-0).
Problème, le Racing devra composer sans son dynamiteur attitré, Ludovic Ajorque, qui purgera son match de suspension consécutif à son tout premier carton rouge en carrière pris voilà deux semaines à Nantes (2-2). « “Ludo” pèse énormément sur les défenses, il arrive à garder beaucoup de ballons mais on a assez de qualité dans l’équipe pour pallier son absence », nuance le latéral droit Frédéric Guilbert.

Forcément, pour accompagner en attaque Habib Diallo qui marche actuellement sur l’eau – 7 buts dont 3 sur les 2 derniers matches, 1 passe – les regards convergent vers Kévin Gameiro.

« Il amène d’abord son expérience, de la qualité devant le but et de la sérénité au groupe », développe encore Guilbert au sujet du quadruple vainqueur de la Ligue Europa.

On n’a plus vu le plus expérimenté des attaquants strasbourgeois en action depuis le déplacement à Rennes le 24 octobre (défaite 1-0) où il avait quitté ses partenaires avant la mi-temps à cause d’une gêne à l’ischio-jambier droit.

« Au-delà de la suspension de “Ludo”, on est heureux de récupérer “Kev” en bonne santé, admet Julien Stéphan. On verra dimanche s’il débute. J’aspire surtout à avoir tout le monde à disposition, ce qui a été trop rarement le cas depuis le début de saison. On a toujours eu l’un ou l’autre blessé, un suspendu, jamais tout le monde en même temps. Du coup, ça a tiré sur certains organismes… »

Gameiro, qui en était à cinq titularisations de rang au moment de devoir stopper son effort, semblait, lui, monter en régime après un début de saison en dents de scie. La faute à une préparation que le trentenaire, arrivé en fin de contrat au Valence FC, avait prise en cours de route.

« Avant sa blessure, il était bien, il avait réussi à enchaîner les matches, rappelle l’entraîneur du Racing. Il s’est bien connecté avec les autres dans le jeu. Physiquement, il est en capacité de répéter des efforts à haute intensité sur une très longue période. Il avait aussi marqué contre Saint-Étienne à domicile (son troisième but depuis son retour, celui du 3 à 1) , ce qui lui avait fait beaucoup de bien sur le plan mental (les deux précédents avaient été inscrits à Paris et à la Mosson). Malheureusement, il y a eu cette blessure juste derrière mais il est sur le très bon chemin. »

Reste à savoir si son association avec Diallo peut être fructueuse. Jusque-là, le duo n’a été formé qu’une seule fois au coup d’envoi, contre Lille fin septembre. Et ça n’avait pas été une franche réussite (1-2, 8e journée).

Il avait d’ailleurs fallu attendre la rentrée d’Ajorque à l’heure de jeu – au relais de Gameiro – pour que les Strasbourgeois se montrent réellement dangereux, le grand Réunionnais étant d’ailleurs passeur sur la réduction du score “d’Ibou” Sissoko.

Faut-il en déduire que le binôme Diallo-Gameiro est moins efficace que celui qui avait jusque-là les faveurs du coach, en l’occurrence Ajorque-Gameiro, deux joueurs qui ont débuté ensemble à huit reprises ?

Julien Stéphan n’en fait pas une affaire de personnes et préfère aborder la problématique dans sa globalité. « On parle de “Ludo”, “Kev” ou Habib, mais je suis aussi très content de l’investissement de Majeed (Waris) , qui a eu moins de temps de jeu et répond présent de manière très positive. Ses caractéristiques sont très différentes mais il fait partie intégrante du groupe. Je n’oublie pas Moïse Sahi, peiné sur les premiers mois du fait de sa blessure musculaire, mais qui va nous apporter sa créativité et sa qualité de dribble. Voilà, j’ai ces joueurs-là à disposition. On fait des choix avec différentes associations mais je vois tout le monde très bien travailler ensemble. »

« On n’est pas troisième attaque du championnat pour rien, ça veut dire que les gars sont heureux »
Personne ne contredira l’entraîneur, conforté dans ses propos par les chiffres : « On n’est pas troisième attaque du championnat pour rien (*) , ça veut dire que les gars sont heureux et ont envie de marquer des buts. »

À la Meinau, le club strasbourgeois fait même la course en tête avec 17 réalisations, soit une de plus – mais aussi un match supplémentaire – que Paris.

Nul doute que Kévin Gameiro aura aussi envie de participer à la fête après près d’un mois de disette. Contre le Stade de Reims, l’occasion est belle de reprendre son vol.

(*) Avec 24 buts inscrits, le Racing talonne Lens (25) dans un classement dominé par le PSG (29)
Un Racing amoindri
Pour affronter Reims, dimanche (15h), Julien Stéphan n’aura pas trop l’embarras du choix pour composer son groupe de 20 joueurs, ni même pour aligner un “onze” qui tienne la route. « On est amoindris avec les suspensions de Ludo (Ajorque) et Titi (Caci) , la blessure quasiment actée maintenant de Max Le Marchand (dos) , celle de Jean-Eudes Aholou (adducteur). On va récupérer Karol (Fila) qui a lui aussi été blessé (adducteur) pendant de longues semaines. On a de la qualité, mais pas beaucoup de quantité. »

L’équipe probable : Sels - Guilbert, Perrin, Nyamsi, Djiku, Liénard (c) - Sissoko, Prcic, Thomasson - Diallo, Gameiro
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 20 Nov 2021 - 22:04

Racing : trop bleu pour être vrai?
Irrésistible lors de ses deux derniers matches à la Meinau, le Racing accueille ce dimanche (15h) un Stade de Reims qui reste sur cinq matches sans gagner mais qui est « difficile à manœuvrer ». Un rendez-vous pas évident donc pour les Strasbourgeois, mais qui peut permettre de franchir la barre des 20 points.
Le moment se rapproche. Deux fois déjà, à chaque occasion à l’entame d’une trêve internationale (le 2 octobre et le 7 novembre), Julien Stéphan avait écarté poliment l’idée de dresser un bilan sur la progression de son équipe. Les deux fois, le coach du Racing avait fixé le cap du match contre Reims pour esquisser quelques perspectives.

Les Champenois débarquent ce dimanche à la Meinau et le moment se rapproche donc pour le technicien, son staff et ses joueurs de savoir où « se situer un peu plus précisément ». Quel que soit le résultat, Julien Stéphan ne dressera pas un bilan définitif. Mais si le rendez-vous de ce dimanche avait été coché, c’est forcément qu’il y a vu un indicateur particulier.

Concrètement, ce match peut permettre au Racing, s’il enchaîne un troisième succès de rang devant ses supporters, de franchir la barre des 20 points. Après 14 journées, ça ne lui est pas arrivé depuis qu’il a retrouvé l’élite du foot français (*) et ça serait un petit cadeau sympa au pied du mur bleu pour les 30 ans des UB90.

Le staff n’aura certainement rien à redire si le Racing bat ce “record de précocité”. Mais même s’il a pu fixer cette barre des 20 points comme objectif à ses joueurs, Julien Stéphan n’avait aucune garantie d’être en capacité de pouvoir la franchir quand il évoquait ce rendez-vous rémois comme cap à atteindre.

La réflexion du technicien s’est en fait articulée autour d’une série de six matches qui a débuté après la réception de Lille, le 25 septembre. « Au-delà du bilan, c’était une série à jouer avec beaucoup d’équipes de notre championnat. Ça commençait par le match à Montpellier et ça se termine contre Reims, a-t-il ainsi dévoilé. Après, la route va beaucoup s’élever avec des adversaires du très haut du tableau. C’est pour ça qu’on avait fixé cet objectif de six matches pour se situer. »

Avant d’aller défier Monaco (dimanche prochain) et Nice (le 5 décembre) dans une semaine à trois matches (les Girondins de Bordeaux seront à la Meinau le 1er décembre) puis de recevoir Marseille (le 12 décembre), le Racing veut donc savoir s’il aura les idées plus claires sur son potentiel.

« Gagner en mettant quatre ou cinq buts, ce n’est pas naturel »
Une victoire ce dimanche contre le Stade de Reims permettrait au Racing de s’ancrer un peu plus solidement dans la première moitié du classement et de se rendre en Principauté dimanche prochain avec deux points de plus que son hôte, qui a partagé les points avec Lille vendredi (2-2).

Un succès lèverait aussi le doute sur une éventuelle “Ajorque dépendance”. Pour la première fois cette saison, l’attaquant réunionnais – 5 buts et 3 passes depuis le début du championnat – ne sera pas dans le groupe. Ses coéquipiers ont montré avec la manière à Nantes, après son expulsion en début de seconde période alors que les Canaris venaient de reprendre l’avantage, qu’ils avaient de la ressource pour faire sans lui en allant chercher le point du match nul (2-2) à dix contre onze.

Mais on se souvient aussi que lors du seul match que le grand “Ludo” a débuté sur le banc, le Racing avait été à la peine pour créer le danger chez son adversaire.

Certes, c’est Lille qui jouait à la Meinau ce jour-là, mais le LOSC est pour l’instant l’ombre du champion qu’il est devenu en mai dernier. Et c’est quand Ajorque était entré en jeu (59e ) que le Racing était sorti de sa coquille. Ce dimanche, Julien Stéphan devrait reconduire la paire Kévin Gameiro/Habib Diallo sur le front de l’attaque. Contre Lille, ça n’avait pas été une réussite.

Mais pendant que Gameiro – sorti sur blessure à Rennes le 24 octobre – soignait son ischio droit, Diallo a rappelé quel buteur il est (2 buts contre Lorient, 1 à Nantes). Au soutien du duo, le Racing pourra compter sur un Adrien Thomasson – retrouvé depuis son expulsion contre Lille – et un Ibrahima Sissoko en pleine confiance. Une félicité dont se méfie particulièrement Julien Stéphan.

« Les derniers résultats très positifs à la Meinau mettent beaucoup d’optimisme. C’est bien d’être optimiste mais il faut aussi être réaliste. Gagner en mettant quatre ou cinq buts, ce n’est pas naturel. Ce n’est pas simple de faire ça et ça ne sera certainement pas le cas à chaque fois, insiste le coach du Racing. Je trouve que le ciel est trop clair au-dessus de Strasbourg en ce moment (sourire) et j’ai le devoir de ramener tout le monde sur terre. »

Face à une équipe rémoise « bien organisée, difficile à manœuvrer et qui subit très peu de situations dangereuses », Julien Stéphan ne s’attend pas à l’euphorie des 5-1 contre Saint-Étienne et 4-0 contre Lorient. Ce n’est pas pour autant que ses joueurs seront dispensés « d’entrer sur le terrain avec la mentalité et l’état d’esprit pour gagner ». Que ça soit pour un rendez-vous ciblé de longue date encore moins.

(*) Le Racing a atteint les 20 points lors de la 19e journée la saison passée et lors de la 17e journée en 2019/20 et 2017/18. Son “record” depuis la remontée a été établi lors de la 15e journée après une victoire à Rennes (1-4) le 2 décembre 2018
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 20 Nov 2021 - 22:05

L’adversaire du Racing : Reims, l’ambition à tâtons
Dirigé depuis cet été par un coach aux préceptes offensifs, l’Espagnol Oscar Garcia, le Stade tâtonne et peine à trouver la bonne formule. Il se présente à la Meinau autant pour stopper sa série négative (2 nuls, 3 défaites) que pour freiner l’élan des Bleus à domicile.
Le Stade de Reims n’est pas dans la forme de sa vie, du moins sur le plan comptable avec seulement 2 points pris sur les 15 derniers en jeu. Mais pour le reste, tous les observateurs s’accordent sur un point, résumé ainsi par le stratège strasbourgeois Adrien Thomasson : « Reims n’est pas forcément à sa place au classement ».

Comme le Racing avec Thierry Laurey, le club champenois, remonté en Ligue 1 en 2018 et 8e , 6e , puis 14e ces trois dernières saisons, a estimé cet été que son coach depuis 2017, David Guion, était en fin de cycle. Et comme leurs homologues alsaciens, les dirigeants ont enrôlé un successeur réputé pour son amour du jeu, l’Espagnol Oscar Garcia, entrevu quelques mois à Saint-Étienne en 2017.

Pour autant, à l’instar de ce qui s’était passé chez les Verts, la mayonnaise a du mal à prendre. « Le nouveau coach espagnol a des idées de jeu. Mais la présence de nombreux jeunes dans l’équipe explique peut-être le manque d’efficacité des Rémois », suggère Thomasson au sujet de la 17e attaque de L1 (14 buts en 13 journées).

« Il manque un finisseur chevronné »
Défenseur et cadre emblématique du groupe marnais de 2010 à 2017, le Strasbourgeois Anthony Weber, formé au Racing où il a été pro de 2007 à 2009, rejoint le milieu offensif dans son analyse. « Il manque un finisseur chevronné, pointe l’Alsacien préretraité, revenu début septembre au Stade de Reims pour y préparer sa reconversion et qui y fait ses premières armes d’entraîneur-adjoint avec les U13 (notre édition de jeudi). Hugo Ekitike (19 ans, international U20) est très prometteur et en pleine ascension. Mais de là à mettre toute la responsabilité de l’attaque sur ses épaules ou celles d’Ilan Kebbal, il y a un pas. Ils vont grandir, mais un joueur d’expérience n’aurait pas fait de mal. »

« Une équipe bien en bloc »
Ce buteur patenté, Reims l’a vendu mi-juillet à Villareal (Espagne) contre 15 millions d’euros : l’international sénégalais Boulaye Dia, auteur de 28 buts et 3 passes décisives en trois saisons et 88 matches de L1 en Champagne (14 réalisations en 2020-2021). Il a aussi cédé à Troyes Xavier Chavalerin, sa courroie de distribution. Et c’est peut-être pour ça que son moteur toussote.

« Mais défensivement, les Rémois ont gardé leur ossature avec (Yunis ) Abdelhamid, (Wout) Faes et le gardien (Predrag) Rajkovic, contre-argumente Thomasson. Ils ont aussi recruté un joueur costaud, (Andreaw) Gravillon (prêté avec option d’achat par l’Inter de Milan). C’est une équipe bien en bloc qui concède très peu de situations et se projette vite vers l’avant. C’est un peu comme Angers : une équipe rigoureuse qui peut être dangereuse sur chaque transition. À nous d’être vigilants, de bien démarrer comme contre Lorient ou Saint-Étienne où on s’est facilité la tâche en première mi-temps. Je m’attends à un match très compliqué parce que ça n’a jamais été évident contre Reims, hormis deux beaux succès à la Meinau (4-0 le 3 avril 2019 et 3-0 le 9 février 2020). »

Présent à la Meinau ce dimanche, “Antho”” Weber ne s’inquiète d’ailleurs pas outre mesure pour son club de cœur, même s’il flirte avec la zone rouge. « Pour l’instant, les intentions de jeu ne portent pas leurs fruits. Garcia a changé de système et est passé d’un 3-5-2 à un 4-3-3. Il cherche encore la bonne formule, mais une fois qu’il l’aura trouvée, ça devrait décoller. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 21 Nov 2021 - 10:34

Bellegarde, sauveur improbable du Racing face à Reims (1-1)
Parti comme c’était, on se disait que c’était fichu. Reims avait marqué contre le cours du jeu, Kevin Gameiro avait raté un penalty et les minutes filaient, sans que le Racing trouve la faille face à ces Champenois recroquevillés. Jusqu’à la 90e’+7, oui, 90e’+7, et ce coup franc magistral de Jean-Ricner Bellegarde, qui a permis aux Bleus d’arracher un nul archi mérité (1-1) !
Porté par l’ambiance de fête à l’occasion des festivités du trentenaire des UB’90, le Racing a attaqué la rencontre tambour battant, multipliant les initiatives vers la cage du Serbe Predrag Rajkovic, mais sans jamais trouver le cadre. Sissoko (5e’), Gameiro (7e’), Diallo (8e’) manquaient la cible.

Les Bleus auraient sans doute mérité un penalty à la 13e’ sur une main de Lopy. Amaury Delerue en a décidé autrement. Le début d’un mauvais scénario, après la volée de Gameiro (16e’), toujours à côté ? Toujours est-il que Reims est sorti de l’ornière durant trois petites minutes. Suffisant pour ouvrir la marque contre le cours du jeu.

Une certaine fébrilité défensive et de mauvaises relances ont au passage favorisé les desseins champenois. Djiku sauvait d’abord sur la ligne suite à un corner repris par Faes, puis le jeune Ekitike a jeté un froid sur la Meinau, à la réception d’un centre de Konan, Touré ayant induit Sels en erreur au premier poteau en ratant sa tête (22e’)!

Le Racing a mis une grosse dizaine de minutes à retrouver ses esprits et à investir à nouveau la surface visiteuse, jusqu’à une faute de Lopy sur Prcic, synonyme de penalty. Gameiro envoyait le ballon dans les airs ! Cette fois, c’était sûr, ces diables de Rémois allaient bien gâcher l’après-midi jusqu’au bout. Enfin, pas tout à fait…

Ce nul arraché sur l’ultime action équivaut à une victoire dans les têtes
Durant toute la seconde période, le Racing s’est échiné pour revenir à la marque. En pure perte, tant les Champenois se recroquevillaient plus encore. Guilbert a multiplié les déboulés, Julien Stephan a joué le tout pour le tout en lançant successivement Majeed Waris, Moïse Sahi et Nordine Kandil.

Par leur audace, les deux jeunots ont tenté de désarçonner ce bloc rémois, le second faisant admirer ses dribbles courts dans les espaces, ces si petits espaces.

Les minutes défilaient. Jean-Ricner Bellegarde entrait en jeu à son tour à la 83e’. Non par pour sept minutes, mais 14, avec le temps additionnel annoncé. Deux facteurs décisifs. A la 90e’+7, l’ex-Lensois, d’un coup franc magique, à 20/22m dans l’axe, délivrait tout un stade et en particulier toute une tribune, celle du kop, celle des UB’90, célébrant leurs 30 ans avec un an de retard, Covid oblige.

Le scénario catastrophe s’est mué en scénario improbable mais positif. Car ce nul (1-1) arraché sur l’ultime action et ce coup franc obtenu par le petit Kandil évidemment, équivaut à une victoire dans les têtes.

Le Racing, 7e avant les deux derniers matches du jour, continue d’avancer. Rendez-vous à Monaco dans une semaine. Mais ça, c’est une autre histoire…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 21 Nov 2021 - 10:37

Racing - Reims (1-1), les tops/flops : Merci "Jeanjean" !
Sauvé par un coup franc de la dernière chance exécuté par Jeanricner Bellegarde tout au bout des arrêts de jeu, le Racing est revenu de loin, ce dimanche contre Reims (1-1) !
Les tops
Merci Jeanjean ! Entré en jeu à sept minutes de la fin du temps réglementaire, au relais d'Ibrahima Sissoko, Jeanricner Bellegarde a sauvé la maison bleue d'un somptueux coup-franc plein axe, aux 25m, obtenu par un autre entrant, le gamin Nordine Kandil. Sa frappe brossée du droit a contourné le mur et laissé Petkovic sans réaction (1-1, 90e+7). Sauvé sur le gong !

Le soutien inconditionnel du kop et des UB90 qui fêtaient ce dimanche leur 30e anniversaire, un an après la date officielle. Habitué à être gâté ces derniers temps, le public a cette fois été maintenu au froid par les Rémois. Mais les ultras, eux, ont continué à chanter.

Le coaching de Julien Stéphan qui a tout changé à l'heure de jeu (du 5-3-2 au 4-2-3-1) et osé lancer des gamins comme Moïse Sahi ou Nordine Kandil qui ont vite secoué la défense rémoise. Avec encore Majeed Waris et Jeanricner Bellegarde,les entrants ont permis d'éviter la défaite.
Les flops
Pour sa troisième titularisation de rang sur le flanc droit de la défense centrale, Lucas Perrin n'a pour ainsi dire rien réussi de bon. Déjà en souffrance à Nantes (2-2) face à la vitesse de Moses Simon, le joueur prêté par l'OM a cette fois été pris dans son dos sur le centre qui a amené le but rémois de Ekitike (0-1, 22e). En outre, dans le jeu long, ses nombreuses ouvertures n'ont jamais été dosées correctement. Remplacé à l'heure de jeu par Sahi.

Pour son retour après près d'un mois de blessure, Kévin Gameiro na pas été à la fête. Après son astucieuse tentative qui a fini au-dessus de la transversale (17e), l'expérimenté attaquant a progressivement disparu de la circulation. Surtout, "Kev" a loupé le penalty qui aurait pu tout relancer en expédiant la balle dans le kop (42e). A sa décharge, il a dû patienter quatre minutes entre la faute sur Prcic et le moment où il s'est élancé pour frapper en raison de l'intervention d ela VAR.
RACING 1
REIMS 1
Stade de la Meinau. Mi-temps : 0-1. – 24439 spectateurs. Arbitre : M. Delerue. Temps sec. Pelouse en bon état.

But : Bellegarde (90e+7) pour le Racing ; Ekitike (22e) pour Reims.

Avertissements : Thomasson (58e) au Racing ; Gravillon (38e), Garcia (42e), Matusiwa (44e), Flips (67e), Abdelhamid (90e+6) à Reims.

RACING : Sels – Guilbert, Perrin (Waris, 60e), Nyamsi, Djiku, Liénard (cap.) – I. Sissoko (Bellegarde, 83e), Prcic (Sahi-Dion, 60e), Thomasson – Diallo, Gameiro (Kandil, 72e). Entraîneur: Julien Stéphan.

REIMS: Rajkovic – Gravillon, Faes, Abdelhamid (cap.), Konan – Matusiwa, Lopy (S. Sissoko, 82e) – Mbuku, Cassama (Flips, 46e), Ekitike (Donis, 67e) – Touré. Entraîneur: Oscar Garcia.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 21 Nov 2021 - 20:36

Le Racing sauvé sur le gong !
Alors qu’il se dirigeait vers une troisième défaite à la Meinau, le Racing a évité la douche froide à la dernière seconde ce dimanche contre Reims. Un coup franc somptueux de Bellegarde a permis d’arracher le match nul (1-1) et de ne pas gâcher les festivités des 30 ans des UB90.
Il y avait eu “la 90e +4” et ce coup franc de Dimitri Liénard dans la lucarne gauche de Mathieu Gorgelin qui avait permis au Racing, alors promu, de battre l’OL (3-2, le 12 mai 2018) et d’assurer sa place en Ligue 1 à l’avant-dernière journée du championnat.

Il y a désormais la “90e +7” et ce coup franc de Jeanricner Bellegarde qui n’a laissé aucune chance à Predrag Rajkovic, le gardien serbe du Stade de Reims. Pour le coup, la trajectoire était plus directe que sur le fameux coup de patte de Liénard qui avait enroulé de son pied gauche. Un poil plus basse, aussi, juste en dessous de la lucarne. Pour Rajkovic, ça n’a pas changé grand-chose, il était de toute façon battu.

Pour le Racing, ce bijou d’un “Jeanjean” entré en cours de match – comme contre Lorient et à Nantes avant la trêve internationale – a donné une tout autre tournure à une après-midi bien partie pour mal se terminer.
Bellegarde – qui a pris ses responsabilités « en bonne intelligence » avec Liénard, qui avait, lui, tiré dans le mur un coup franc identique un peu avant (82e ) – n’aura certainement pas le droit à une collection “90+7” dans la boutique du club. Ce fait d’armes ne va pas entrer dans la légende de la Meinau comme le “90+4” de “Dim”, mais il a tiré les hommes de Julien Stéphan d’une situation devenue inconfortable malgré une entame réussie.

Entrés avec beaucoup d’envie de détermination dans le match, les Racingmen ont en effet acculé les Rémois dans leurs trente derniers mètres pendant près de vingt minutes. Le tout en attaquant devant un mur bleu en ébullition après avoir fêté comme il se devait les 30 ans des UB90 avant le coup d’envoi.

Une domination qui était presque trop criante pour être vraie. Et qui, au final, n’avait pas débouché sur grand-chose, si ce n’est cette main de Lopy dans la surface, au duel avec Sissoko, jugée involontaire par l’arbitrage vidéo (12e ), ou encore cette volée excentrée Gameiro juste au-dessus de la transversale de Rajkovic (16e ). Mais les intentions étaient là.

« On avait bien commencé la rencontre en mettant du rythme et de la pression sur cette équipe de Reims », apprécie d’ailleurs Julien Stéphan.

« Il fallait rester serein, ne pas céder à la frustration »
Mais sur un temps fort, les hommes d’Oscar Garcia ont su mettre les Strasbourgeois en difficulté. Un corner de Cassama, repris par Faes et sorti en urgence par Djiku (20e ) avait déjà éveillé les craintes. Deux minutes plus tard, les Rémois se projetaient après une perte de balle de Prcic : un centre de Konan désarçonnait la défense strasbourgeoise et suffisait à Ekitike pour ouvrir le score au second poteau (22e ). Bref, le pire scénario face à cette défense si difficile à percer.

Le Racing a pourtant eu une occasion en or de revenir au score avant la pause sur ce penalty obtenu par Prcic, accroché dans la surface par Lopy (39e ). Kévin Gameiro s’est chargé de le tirer, après trois longues minutes de visionnage vidéo. On se demande bien encore ce qui a pu prendre autant de temps. Gameiro a, lui, perdu sa patience et a expédié un missile dans le mur bleu (43e ).

« J’ai dit aux joueurs à la mi-temps qu’il fallait rester serein, ne pas céder à la frustration, confie Julien Stéphan, qui n’a pas accablé Gameiro. Je leur ai dit que si on n’arrivait pas dans le premier quart d’heure à revenir, on changerait forcément de structure et qu’on ferait certaines modifications pour amener d’autres profils de joueurs sur le terrain, avec notamment d’avantage de dribbles. »
Les entrées de Waris et Sahi-Dion (60e ) puis celles de Kandil (72e ) et Bellegarde (83e ), comme le passage en 4-2-3-1 (pour finir presque en 4-2-4) n’ont pas eu d’effets immédiats.

« On a beaucoup tenté, pas toujours de manière adroite », a reconnu Julien Stéphan. Mais tout cela a fini par user un Stade de Reims qui ne sait décidément pas tenir une victoire.

Impeccable jusque-là, Adbelhamid est allé faire une faute bien inutile sur le jeune Kandil. On entrait alors dans la 7e minute des arrêts de jeu… La suite, on la connaît.

« C’est un soulagement, parce que c’est amplement mérité sur le match. C’est bien de faire continuer à tourner le compteur quand les circonstances sont moins favorables ou que la réussite vous fuit un petit peu plus », peut souffler Julien Stéphan, alors que le Racing empoche un point devenu inespéré.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 21 Nov 2021 - 20:37

dna a écrit :Une persévérance sans égale : les notes de Racing - Reims (1-1)
Alors que les Bleus couraient vainement après le score face à un Stade de Reims recroquevillé, leur coach Julien Stéphan a changé à l’heure de jeu le visage d’une équipe récompensée de son opiniâtreté à la 97e minute.
Après vingt premières emballantes, le Racing, mené dans la foulée contre le cours du jeu, a sauvé les meubles et un point grâce à un magnifique coup franc de “Jeanjean” Bellegarde au bout du temps additionnel (90e +7).

Le pari offensif tenté par son coach Julien Stéphan à l’heure de jeu, avec un schéma en 3-5-2 transformé en 4-2-3-1, a fini par payer.
SELS 5
Même si le trio offensif rémois a souvent constitué une menace, le portier a passé une soirée assez tranquille. Sauvé par Djiku devant Faes (20e), puis revenu trop tard pour éviter le but d’Ekitike (22e), l’international belge n’a guère eu à s’employer, sinon sur un tir sans danger de Cassama (21e). Absent des débats en 2e période, sans qu’il s’en plaigne, évidemment.
GUILBERT 6
Omniprésent sur son flanc droit en début de partie, il a multiplié les appels et les centres. Mais après un temps d’adaptation, Lopy a limité son rayon d’action en colmatant les brèches qu’il ouvrait. Ça n’a pas empêché le latéral de continuer à s’impliquer ensuite, avec toutefois moins de tranchant.
PERRIN 4
De nouveau aligné d’entrée pour combler l’absence de Maxime Le Marchand, blessé au dos, le Marseillais a eu du mal à boucher les espaces dans le dos d’un Guilbert monté aux avant-postes. La vélocité des visiteurs l’a fait souffrir avant que le changement tactique de la 60e ne le renvoie sur un banc dont est alors sorti Majeed WARIS, tout près d’offrir un but à Sahi dans les arrêts de jeu (90e +4).
NYAMSI 5
Souvent dans la lumière depuis son arrivée fin août, l’ex-Rennais travaille davantage dans l’ombre depuis quelque temps, sans démériter. Son placement sur le but de Reims n’est cependant pas parfait : contourné par le centre de Konan, il laisse son camarade Alex Djiku en infériorité numérique face à Touré et Ekitike (22e).
DJIKU 6

Son sauvetage de la 20e sur la reprise de Faes à bout portant avait retardé l’échéance. Mais l’international ghanéen ne pouvait pas grand-chose sur celle, victorieuse, d’Ekitike deux minutes plus tard (22e). Dommage, car pour le reste, il a multiplié les jaillissements inspirés et apporté le surnombre dès qu’il le pouvait.
LIENARD 5

Comme Guilbert, le capitaine, titularisé pour la première fois depuis le 17 octobre, a démarré sur les chapeaux de roue sur son côté gauche, ajustant les deux premiers centres dangereux de la partie (5e, 7e). Il obtient au métier un coup franc excentré qui vaut à Gravillon un carton jaune et que Diallo expédie sur le poteau (38e). Comme Guilbert aussi, il a été moins en vue après le repos.
SISSOKO 5
Très en jambes depuis quelques semaines, il a de nouveau cherché à casser les lignes adverses. Mais il a parallèlement pas mal souffert de la vista des attaquants rémois. Mbuku l’a ainsi parfois enrhumé (32e, 34e). Il a néanmoins fait preuve de courage avant sa sortie à la 83e au profit de Jeanricner BELLEGARDE, buteur miraculeux de l’ultime seconde.
PRCIC 5
Rouage essentiel du bon début de match du Racing, le distributeur bosnien a aussi obtenu à la 40e le penalty qui aurait pu permettre aux Bleus d’égaliser. Moins influent par la suite, il a fait les frais de la réorganisation opérée à l’heure de jeu et cédé sa place à Moïse SAHI (60e) qui a tout de suite failli faire mouche d’un tir du gauche repoussé par le pied de Rajkovic (61e), puis manqué d’un rien l’égalisation sur un centre tendu de Waris (90e + 4).
THOMASSON 5
Auteur de deux buts et une passe décisive lors des deux dernières rencontres, le chef d’orchestre s’est également démené. Mais il a peiné à ouvrir l’étau que les Rémois resserraient sur lui à chaque prise de balle. Il aurait tout de même pu être décisif si Faes n’avait contré sa tentative du droit dans la surface (36e). Averti à la 58e.
DIALLO 5
Triple buteur contre Lorient (2) et à Nantes (1), le Sénégalais est cette fois resté muet. Le meilleur buteur strasbourgeois (7 buts) n’a cependant pas été loin de trouver la faille, d’abord d’une tête de peu à côté (7e), ensuite, surtout, sur un coup franc excentré dévié par un pied adverse sur le poteau droit (39e). Mais ces drôles de clients que sont Faes et Abdelhamid l’ont bien pris en tenaille.
GAMEIRO 4
Sa demi-volée instantanée, mais trop enlevée sur une déviation de Sissoko illustre toute sa spontanéité (16e). Malheureusement pour l’ex-international, il lui a manqué l’essentiel - la finition - alors qu’il avait au bout du pied son 4e but sur le penalty qu’il a expédié au-dessus (43e). Relayé à la 72e par le jeune Nordine KANDIL qui a obtenu le coup franc d’une égalisation inespérée (90e + 7).
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57080
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitimeMar 23 Nov 2021 - 10:49

dna a écrit :Kilstett: des supporters du Racing et de Reims s’affrontent en pleine rue
Deux groupes de supporters, dont l’un proche de l’ultra-droite, se sont affrontés en pleine rue à Kilstett, dimanche en début d’après-midi, deux heures avant le match opposant le Racing Club de Strasbourg au Stade de Reims. Une enquête de gendarmerie a été ouverte.
Ce sont des scènes de combat de rue auxquelles ont assisté des Kilstettois à l’heure du déjeuner dominical. Aux alentours de 12 h 45 ce 21 novembre, les habitants ont vu arriver plusieurs voitures, certaines immatriculées dans la Marne, dont sont sortis une vingtaine d’individus.

Cagoulés et tout de noir vêtus, les membres des deux bandes ont commencé à se battre sur la chaussée et le trottoir rue du Lieutenant-de-Bettignies. Une vidéo de la bagarre, filmée par un témoin, a été diffusée sur les réseaux sociaux. On y voit des individus en train de se porter des coups de poing et de pied. Certaines personnes sont frappées alors qu’elles sont à terre.
Volatilisés à l’arrivée des gendarmes
Les affrontements n’ont duré que quelques minutes. Tous les protagonistes avaient décampé quand les gendarmes de la brigade territoriale de La Wantzenau sont arrivés sur place vers 13 h, après avoir été alertés par des riverains.

L’enquête n’a pour l’heure pas permis d’identifier les protagonistes de la rixe. « On a découvert que c’étaient probablement des membres des Strasbourg Offenders [ un groupuscule d’ultradroite de supporters du Racing club de Strasbourg , NDLR] qui se sont battus avec des hooligans de Reims, indique Matthieu Airoldi, adjoint au maire de Kilstett en charge de la sécurité, confirmant une information révélée par Rue89 Strasbourg. Ils se sont vantés de leur exploit sur Internet. »

« Il faudrait dissoudre ces groupes »

Tout porte à croire que les deux bandes avaient préparé cette « fight » bien à l’avance, en choisissant délibérément la tranquille commune de Kilstett, située le long de la frontière allemande à une vingtaine de kilomètres au nord-est de Strasbourg.

Condamnant fermement ces agissements, le maire Francis Laas s’inquiète de la « mauvaise image » véhiculée pour le bourg de 2 600 habitants. Il s’est entretenu ce mardi avec le président de la région Grand Est Jean Rottner, qui lui a assuré qu’il parlerait à la préfète Josiane Chevalier. « Il faudrait dissoudre ces groupes », lance le maire.
En l’absence de dégradation au mobilier urbain, le maire n’a pas déposé plainte au nom de la commune. Aucune plainte n’a d’ailleurs été recueillie par les gendarmes suite aux heurts.
Contenu sponsorisé


  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty

  14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022     14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022 I_icon_minitime

 

14ème journée : Strasbourg - Reims saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-