Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 Sporting Club Schiltigheim (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 53604
Date d'inscription : 25/11/2012

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 9 Fév 2020 - 2:16

Salut Marius s'ils veulent sans sortir il faut mettre le turbo, sinon c'est la N3.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 72
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 9 Fév 2020 - 5:13

Pour l'instant pas de turbo !
Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 2Q==
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 9 Fév 2020 - 5:37

À cette vitesse ça ne se fera pas lol
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 9 Fév 2020 - 5:39

National 2 : SC Schiltigheim - Saint-Quentin (2-1) Des sourires à Schiltigheim, enfin !
Mené au score, le Sporting est parvenu à renverser Saint-Quentin, hier soir, pour s’offrir une victoire capitale dans la course au maintien.

Quatre mois de disette et des maux de tête à n’en plus finir. Depuis le 19 octobre dernier, date de leur dernier succès (3-0 contre le FR Haguenau), les « Verts » n’avaient plus souri. Hier, la roue a enfin tourné. Face à un concurrent direct, les hommes de Stéphane Crucet ont su afficher un état d’esprit remarquable. Naturellement, la victoire qui en a découlé s’est voulue méritée.
« Elle fait du bien, appréciera Stéphane Crucet au coup de sifflet final. C’est un gros soulagement, même si on sent qu’on est encore fébrile et malade. »

Runtz puis Genghini surgissent

Avant tout ça, la rencontre n’avait pas mis de temps à s’emballer. Malgré le besoin urgent et pressant de points, les deux équipes nous ont offert un spectacle agréable à suivre. Les occasions de but, elles, ont aussi été de la partie (youpi !). La première est pour les visiteurs avec cette frappe non cadrée de Touré (4e ). En réponse, celle de Nogueira, décalé par Zéoula, vient s’écraser sur la barre de Mendes (6e ). Mais comme trop souvent ces dernières semaines, le Sporting finit vite par retomber dans ses travers. Et Touré, étrangement seul dans la surface, a tout le loisir de reprendre de volée ce centre de Lamamy (0-1, 16e ). Sur l’action qui suit, Gauclin évite même la catastrophe en remportant son duel avec Niang (17e ). Heureusement, ce Schiltigheim-là avait décidé de ne pas baisser la tête. Mieux encore, les « Verts » réussissent à la relever. À l’affût d’un corner mal renvoyé, Runtz est présent dans les six mètres pour égaliser (1-1, 29e ).
Juste avant le repos, les St-Quentinois sont proches de repasser devant, la tentative de Touré venant tutoyer le montant de Gauclin (45e ).
Au retour des vestiaires, les Schilikois en veulent encore plus et augmentent le rythme. La tête de Zéoula est claquée par Mendes (53e ). La lumière arrive finalement de l’inépuisable Benjamin Genghini, encore lui. Toujours lui ! Idéalement trouvé par Socka Bongue dans les six mètres, le capitaine, en renard, pousse le ballon au fond (2-1, 63e ).
Les « Verts » auraient ensuite pu se mettre à l’abri si le festival de Constant était allé au bout (75e ) et si Socka Bongue, seul en bonne position, s’était un peu plus appliqué (77e ).
Pfrimmer, au second poteau, manquait lui aussi de précision (87e ). Tout comme Genghini dans le temps additionnel (90e +4). Heureusement, l’essentiel était déjà fait. Le Sporting respire enfin un bon coup.

« Le chemin est encore long »

« Il faudra rester humble et ne pas s’enflammer, prévient tout de même Stéphane Crucet. Le chemin est encore long… »
L’opération maintien ne fait débuter mais a pris un nouveau tournant hier soir, assurément. Il faudra confirmer l’embellie dès samedi prochain à Croix, un autre concurrent direct…
SC SCHILTIGHEIM 2
SAINT-QUENTIN 1
➤ Mi-temps : 1-1. Stade de l’Aar. 250 spectateurs. Arbitre : M. Caffe, assisté de MM. El Hamzaoui et Richard.
➤ Les buts  : Runtz (29e ), Genghini (63e ) pour le SC Schiltigheim ; Touré (16e ) pour Saint-Quentin.
➤ Avertissements  : Perrin (80e ) au SC Schiltigheim ; Niang (32e ), Touré (36e ), N’Guessan (48e ) et Lamamy (83e ) à Saint-Quentin.
SC SCHILTIGHEIM  : Gauclin – Runtz, Barazé, Metzler, Fanchone – Nogueira, Palmieri (Perrin, 46e ) – Damba (Socka Bongue, 46e ), Genghini (cap.), Constant – Zéoula (Pfrimmer, 69e ). Entraîneur  : S. Crucet.
SAINT-QUENTIN  : Mendes – Pasguay, Bellali, Modeste (Rougeot, 76e ), Lamamy – Mourabit (cap.), Sylla (Sy, 25e ) – Touré, Cetiner, Nguessan – Niang. Entraîneur  : F. Croze.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 16 Fév 2020 - 3:12

National 2 : Croix – Schiltigheim (2-3) Des Schilikois renversants
Au terme d’un match au scénario incroyable, Schiltigheim a fait la différence dans un dernier quart d’heure de folie.
Ça en devient un rituel en février. Chaque semaine, Schiltigheim dispute un match couperet où la défaite est quasi-interdite. La faute à un calendrier qui lui offre des rencontres face à des concurrents directs pour le maintien. Chaque semaine, le Sporting concède l’ouverture du score mais finit par renverser la rencontre. La semaine dernière, la réception de Saint-Quentin a permis aux hommes de Stéphane Crucet de se délester de la pancarte très lourde de lanterne rouge. Cette semaine, ils ont réussi à se donner un bon bol d’air.

Gauclin a sauvé les siens

Pourtant, après une première mi-temps brouillonne, personne n’aurait misé sur les Alsaciens. La qualité technique des Croisiens sur leur synthétique leur permettait de dominer outrageusement la rencontre même si le Sporting répondait présent sur le plan athlétique durant la première demi-heure.
Runtz se trouvait souvent en difficulté sur son côté droit où le défenseur n’était pas assez proche de son homme. Les partenaires de Hassani comprenaient qu’il fallait passer par ce côté-là. Sur un contre, le milieu schilikois était trop vite dépassé. Mihoubi décalait parfaitement de Parmentier, isolé car la défense bas-rhinoise avait été aspirée par le porteur du ballon. Le capitaine ouvrait le score d’un subtil lob (1-0, 26e ). Les ennuis des pensionnaires du stade de l’Aar se prolongeaient avec la blessure de Socka Bongue, jusque-là le meilleur joueur de Schilik’. Avec son gabarit, il incarnait le seul danger dans une équipe qui abusait de longs ballons. Il laissait sa place après un choc avec Carvalho. Zenke montait alors d’un cran pour occuper le poste en pointe.
Contrairement au match aller où il avait brillé, Constant ne pouvait profiter de sa rapidité. L’Iris avait retenu la leçon et Dabrowski plaçait une double couverture défensive pour enrayer sa vitesse. Au retour des vestiaires, Schiltigheim se montrait plus présent. La domination verte n’était pas concrétisée par des occasions franches.
Il fallait un grand Gauclin pour maintenir l’espoir (63e , 66e , 78e ). Puis le match tombait dans la folie. Genghini égalisait sur penalty et Constant donnait l’avantage d’un superbe plat du pied. Sur le coup d’envoi, Mihoubi stoppait la joie des Schilikois d’une magnifique frappe. Mais le Sporting a du caractère depuis la semaine dernière. De la tête, Genghini offrait les trois points. Avec ces deux succès, les Verts ont peut-être lancé pour de bon leur saison. Mieux vaut tard que jamais.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 23 Fév 2020 - 3:35

National 2 : SC Schiltigheim – Reims II (0-0) Le Sporting confirme
La bande à Crucet a enchaîné une quatrième rencontre sans défaite. À la faveur d’un nul logique face à la réserve rémoise contre qui il a présenté un visage cohérent, le Sporting entretient une dynamique qui doit lui permettre de voguer dans des eaux moins inconfortables.

En rangs serrés jusqu’au bout
Il n’a pas brillé de mille feux, ce samedi, contre la réserve rémoise mais sa solidité, incarnée par son impeccable gardien Gauclin, une certaine intelligence et le déchet des Champenois dans leurs initiatives, ont permis à Genghini et à ses copains de passer un après-midi, somme toute, assez tranquille.
Il y a bien eu deux ou trois alertes, comme ce tir de Zeneli qui est passé au-dessus du but grand ouvert (23e ). L’ailier du Stade a imité à cette occasion Genghini, qui a manqué ce qu’on a coutume d’apparenter, à tort, à un immanquable. Le capitaine était à l’affût du ballon repoussé par Diouf sur une tentative depuis l’entrée de la surface de Palmieri mais l’a envoyé au-dessus (18e ).
Dans l’ensemble, les visiteurs ont eu la mainmise sur le jeu et Nkada, qui s’est manqué au deuxième poteau en raison d’une petite déviation de Gauclin sur le centre qui lui était adressé (28e ), ou Brahimi, dont le coup franc en lucarne a encore fait briller le gardien local (30e ), ont pu espérer faire mouche.

Crucet : « Il faut continuer comme ça »

Après la pause, les Verts ont subi, mais pour mieux contre-attaquer comme sur cette action conclue par Constant qui s’est heurté à un Diouf vigilant (58e ) ou sur un assaut que Zenke a fini par gâcher en privilégiant une talonnade pour Constant plutôt qu’un tir à six mètres du but rémois (82e ).
Il a néanmoins fallu serrer les rangs jusqu’au bout et une énorme boulette défensive, finalement rattrapée par Gauclin devant Khida, a pu apparenter le verdict final à une (plutôt) bonne affaire. « C’était un test, a considéré Stéphane Crucet, le coach du Sporting. On a été solide face à la meilleure attaque du championnat, on s’est créé des opportunités. Il faut continuer comme ça. » De la sorte, Schiltigheim s’en sortira.
dna
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 72
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 23 Fév 2020 - 12:19

C'est bien, mais le maintien est encore loin !
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeSam 29 Fév 2020 - 5:23

National 2 (match en retard) : SC Schiltigheim – Épinal (1-0) Un si bon grand bol d’air
En portant sa série d’invincibilité à cinq rencontres, en s’imposant face à Épinal surtout, Schiltigheim a pris trois points. Ils lui permettent d’en compter cinq d’avance sur le premier relégable. Pas rien.
Bon, on a parfois trouvé le temps long, surtout en deuxième période quand les Spinaliens ont courbé l’échine. Et que les Schilikois ont encore manqué d’inspiration, malgré un Perrin et un Palmieri des très bons soirs.
« Ça fait un bien fou »
Et puis, il y a eu cette éclaircie, venue d’un coup de pied arrêté comme souvent. Et comme souvent, c’est un gamin du club qui a allumé la lumière après 83 minutes de jeu (Runtz).
« Ça fait un bien fou, explique Stéphane Crucet. On prend quatre points à la maison face à deux belles écuries (Reims, samedi). On a montré un peu de fébrilité en première période, on a été dans la maîtrise ensuite. »
Donc, vous l’aurez compris, le coach vert avait la tête des bons soirs ce vendredi. « Même si on va essayer de ne pas en profiter, on s’offre un joker sur la zone de relégation, plaisante-t-il. Tous les joueurs m’ont fait plaisir, je suis même fier d’eux. »
Comme tout le monde (sauf les Spinaliens, forcément) est content, on rembobine le film de ce match. Avec 45 premières minutes plutôt agréables à suivre, même si la précision manque dans le dernier geste.
Les coups de pied arrêtés frappés par Vallon donnent tantôt quelques frissons à la défense schilikoise. Sur son corner, la tête renversée de Gace longe la ligne de but, le ballon chatouillant le poteau gauche de Gauclin (14e ). Et puis, ce dernier a la (très) bonne idée de dévier ce ballon sur le coup franc excentré qu’il frappe adroitement (45e +1).
Pour être tout à fait complet (et honnête), sur ce centre de Berkane, Perrin avait devancé d’une pointure de chaussure Niang (12e ) et Makengo avait inquiété seulement quelques taupes sur son tir trop rasant (27e ).
Sur le but d’en face, on ne se presse pas trop. Sangare avait toutefois dégagé le ballon sur ce corner de Pfrimmer (16e ). Et Ternynck éloigne d’un plongeon le ballon sur ce centre de Constant (44e ).
En neuvième position ce samedi matin
Heureusement, les choses s’animent juste après la pause. Sur ces deux centres de Pfrimmer (très remuant dans son rôle d’agitateur), Genghini tente une demi-volée d’abord (46e ), un coup de tête ensuite (53e ). Ternynck se détend bien d’abord, la balle file à côté ensuite.
Et après, sachons reconnaître que la partie tombe dans une monotonie digne d’une soirée passée devant une chaîne d’infos en continu.
Mais Runtz, suite à ce corner frappé par Palmieri, et après cette déviation de la tête de Metzler, sera au bon endroit au très bon moment. De la tête, il pousse la balle au fond des filets (1-0, 83e ).
Et les Schilikois se sont réveillés ce samedi matin en neuvième position. On les avait surtout connus nettement moins bien installés…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeLun 2 Mar 2020 - 3:35

Paul Perrin, ou l’éloge de la simplicité
Dans le succès important du SC Schiltigheim face à Épinal vendredi soir, Paul Perrin a pris une part considérable. Le milieu de terrain relayeur sort enfin de l’ombre.

Autant l’écrire de suite, Paul Perrin n’est pas un « footballeur normal », lui-même le revendiquant même tout sourire. Pas d’effets capillaires spectaculaires ou extravagants, qui frisent parfois le ridicule. Lui, avec sa coupe classique, possède désormais le look propret, qui tend à devenir rebelle.
Et comme le garçon, né un jour de mai 96 à Châlons-en-Champagne, déclare n’avoir « ni toc, et pas plus de tics avant un match », on se dit qu’on a affaire à un cas particulier.
« J’aime rendre service, faire briller mes coéquipiers » 
Parce que lui, fils d’un agent immobilier (Vincent) et d’une patronne de pressing (Sabine), a les pieds bien sur terre. « Sans avoir encore fait carrière dans le football, je prépare l’après. J’aime anticiper les choses », estime ce titulaire d’un Bac ES, mention Assez Bien, ce qui n’est pas mal finalement.
Donc, il a déjà investi dans sa Champagne natale, a acheté une maison, qu’il restaure et qu’il s’apprête à louer.
Mais rassurez-vous, l’espace d’un match ou le temps des entraînements, Paul Perrin est véritablement un footballeur, « plus que passionné », même s’il affirme n’avoir aucun modèle. Tourné vers les autres depuis tout petit.
« Ma plus grande fierté, c’est qu’on vienne me féliciter après un match en me disant que j’ai été utile au collectif. Ça a toujours été comme ça. J’aime rendre service, faire briller mes coéquipiers. »
Donc, Paul Perrin a toujours été milieu de terrain, pas un 10 qui s’amuse de dribbles, mais plutôt un mélange de 6 et de 8. « Je ne rechigne pas à aller récupérer les ballons, puis à les transmettre avec simplicité. »
Il est ce qu’on a fini par baptiser, un relayeur. Un homme de l’ombre. « Ça me plaît bien comme rôle, même si ça m’énerve parfois d’être l’oublié de service », tend à sourire le porteur du numéro 20 du SC Schiltigheim.
« Quand je suis arrivé l’été dernier, peu de maillots étaient encore disponibles. Le 20 rappelle la date de naissance de ma sœur, Mathilde. »
Tout doucement, il évoque ses débuts à Rethel, puis très vite son arrivée au Stade de Reims, à l’âge d’être benjamin. « J’ai passé dix années là-bas, à rêver un jour de jouer en équipe première. J’étais comme tous les gosses. »
Il a ainsi été champion de France U19, puis champion de CFA2, a été capitaine de l’équipe réserve champenoise deux saisons en National 2.

« Aucun relâchement n’est possible »

« Je dois beaucoup à deux éducateurs, Corentin Bataille et David Guion. Le premier m’a inculqué l’envie de gagner, l’exigence à avoir. Le deuxième, avant de prendre en main l’équipe première, avait et a encore une parfaite gestion humaine d’un groupe. Il rend ses joueurs heureux, sait s’appuyer sur chacun en le rendant important. »
Alors, lui, Paul Perrin, n’a pas pris son éviction du monde professionnel comme une sanction. « C’était une déception, mais sûrement pas la fin du monde. Mon absence d’égoïsme m’a peut-être joué des tours », estime le compagnon de Chloé.
« J’ai disputé un match de Coupe de France, c’était d’ailleurs à Geispolsheim. C’était un septième tour, on avait gagné 0-2 (novembre 2017). J’ai participé à quelques entraînements avec l’équipe première. Mais ça n’a pas voulu le faire. »
Il a espéré un temps rebondir dans un club de National lorsque son contrat était venu à terme en juin 2018. « Des contacts, mais rien de concret vraiment. »
Et si le SC Schiltigheim l’avait alors déjà approché, il avait préféré tenter l’aventure au RC Épernay (National 3), pas loin de chez lui. Douze mois plus tard, Paul Perrin avait cette fois dit oui à la proposition de Stéphane Crucet.
« Je me sens bien en Alsace, parfaitement intégré avec des gens très accueillants. La région est superbe, j’apprécie de la visiter. En plus, je ne suis pas loin de chez moi. Mon père vient à chacun de mes matches. »
Contre Épinal vendredi, associée à la fougue de Delio Palmieri, sa justesse et sa simplicité ont fini par le faire remarquer. « Quand je suis sur une pelouse, j’aime replacer, aider mes coéquipiers en les conseillant. Je ne suis pas pour prendre la parole à tout propos. »
Et même s’il a bien savouré le succès face à Épinal, il pense déjà à l’après, aux rencontres à venir. « Aucun relâchement n’est possible », prévient Paul Perrin.
Lui sera prêt, discrètement redoutable. Comme depuis toujours.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeLun 9 Mar 2020 - 5:44

Stéphane Crucet (Schiltigheim) : « Se remobiliser »
Même après avoir raté leur match, les Schilikois devaient s’en tirer avec le point du match nul selon Stéphane Crucet, leur coach. Les deux buts refusés dans le temps additionnel le laissent perplexe.

Citation :
Après cinq matches sans revers en championnat, voilà que vous replongez. Cette défaite vous inquiète-t-elle ?
Dans le contenu, il faut reconnaître que nous n’avons pas été bons. On a tous tactiquement raté notre match face à une équipe qui a mis “le bus” devant son but après avoir ouvert le score. Il aurait fallu jouer plus vite, allonger le jeu au lieu de le poser. On n’a pas été assez direct.
« Peut-être y a-t-il eu un peu de relâchement »
Citation :
On vous sent grincheux…
Ce qui me gêne, c’est de voir nos deux buts être annulés dans le temps additionnel. On ne sait pas trop pourquoi sur le premier. Nicolas (Pfrimmer) est à cinquante centimètres des mains du gardien mulhousien quand il reprend le ballon relâché par ce dernier. On le voit à la vidéo, comme on voit que c’est Socka qui est hors-jeu de position et non Genghini sur le deuxième.
Citation :
Comment expliquez-vous ce revers ?
On va analyser tout ça lundi, beaucoup se parler. Mais c’est un coup d’arrêt dans le contenu. J’ai senti mes joueurs fatigués, pas du tout inspirés samedi. Ils n’ont pas été assez conquérants.
Citation :
Le constat est sévère…
Non, il ne l’est pas. Je pense qu’on a consenti beaucoup d’efforts pour se sortir du trou dans lequel nous étions tombés. Peut-être y a-t-il eu un peu de relâchement, comme on le voit sur le but que nous encaissons. On se laisse embarquer sur un côté et on se fait surprendre à l’opposé.
On n’a pas su inverser les choses comme on avait su le faire au début de notre série.
Citation :
Êtes-vous inquiet ?
Quel que soit le résultat du match à Mulhouse, on se savait pas sorti d’affaire. On est dans un championnat à sept équipes, qui tentent d’éviter les trois dernières places. Il faut positiver, se dire que même si on a rapporté zéro point de Mulhouse, on n’a pas vraiment perdu ce match. Et que les deux qui viennent (face à Lille vendredi, puis à Haguenau la semaine suivante) étaient importants, déjà avant la rencontre de samedi.
Citation :
Quels vont être les maîtres mots de la semaine ?
Il faut savoir se remobiliser, se reconcentrer sur notre sujet. Nous ne devons avoir que Lille en tête.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeMar 12 Mai 2020 - 5:49

Réécriture : la victoire de Schiltigheim face à l’OM, le 9 mai 1937

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Title122
En 2007, Robert Huck, Raymond Giessner et Jean Debus nous avaient raconté leur victoire en Coupe de France juniors, soixante-dix ans plus tôt. Trois héros pour un moment d’histoire.
En 2007, les jeunes du SC Schiltigheim ont affronté le grand OM en 16es de finale de la Coupe Gambardella. Soixante-dix ans plus tôt, le 9 mai 1937, leurs prédécesseurs avaient battu Marseille en finale de la première édition de la Coupe de France des Jeunes. On avait rencontré trois des vainqueurs.
Le temps a filé, Robert Huck, Raymond Giessner et Jean Debus ne sont plus là, pas plus que le restaurant “Les Oliviers” (aujourd’hui “Brasserie de l’Aar”). La discussion s’y était joliment éternisée après un passage par le club-house du Sporting ce premier jour du mois de mars 2007, ce jour où les souvenirs étaient remontés à la surface.
Le 9 mai 1937, au stade de Colombes, en lever de rideau de la première finale de Coupe de France disputée par le Racing (défaite face à Sochaux), les Schilikois avaient battu le grand Olympique de Marseille, au bénéfice de… l’âge ! Le premier titre majeur et officiel du football alsacien.
La compétition portera à partir de la saison 1954-1955 le nom d’Emmanuel Gambardella, journaliste et ancien président de la Fédération (1949-1953). On vous raconte tout cela.
C’était l’époque du ballon à lacet, « qui doublait de volume quand il neigeait et triplait de poids quand il pleuvait », avait souri Robert Huck.
C’était l’époque de la rue des Glacières, là où jouait le Sporting, là où tout a commencé. « Lors de notre aventure, hormis Robert Strub, il n’y avait que des Schilikois dans l’équipe. On était tous nés ici. »
Le ballon miraculeux du stade Delaune
Soixante-dix ans plus tard, ceux qui se surnommaient “Les Survivants”, Robert Huck, Raymond Giessner et Jean Debus donc, s’étaient souvenus de cette belle année. « On était sur un nuage », avait résumé le dernier cité.
« C’était une équipe de copains. Quand t’en voyais un au dancing le dimanche après un match, les dix autres n’étaient pas loin. On allait aussi à pied au cinéma et au Racing », avait rappelé Raymond Giessner.
Cette année 1937, il y avait d’abord eu l’élimination d’Arras au stade Delaune à Reims en quart de finale (1-0) avec déjà une drôle d’anecdote.
« Chaque équipe devait apporter deux ballons. Quelques minutes avant le coup d’envoi, on s’est aperçu que nous n’en avions qu’un », avait révélé Robert Huck.
« Robert Muller, notre entraîneur, avait alors loué un vélo et était parti au centre de Reims pour en acheter un. Quand il était revenu, les propriétaires du stade étaient en train de fermer les grilles. À cinq minutes près, nous étions éliminés sans jouer. Un miracle ! »
Et, pour Raymond Giessner, « ce ballon sans lacet, en plus, était devenu notre ballon porte-bonheur. Il nous avait suivis partout. »
Partout, c’est d’abord à Paris pour la demi-finale face au grand RC Paris, l’équipe française de ces années d’avant-guerre.
« On est passés au bénéfice de l’âge, avait expliqué Jean Debus avant de sourire. L’ensemble de notre équipe avait un mois de moins que celle des Parisiens. Et si notre coach avait aligné Straub, un de nos coéquipiers, nous aurions perdu. »
Quant à Robert Huck, c’est l’avant-match qui l’avait marqué. « Dans un journal, c’était titré : “Schiltigheim, c’est quoi ?” Dans l’article, on lisait que nous n’avions qu’un entraînement par semaine, que nous n’avions pas de douche. On se moquait de nous. On était les paysans. »
Jumelles aux Folies-Bergères pour Joséphine Baker
À côté de lui, Raymond Giessner avait acquiescé. « C’est vrai que nous n’avions pas de douche. On faisait chauffer de l’eau sur un poêle. Le premier à se laver était presque le seul à ne pas avoir froid. »
L’après-match ne sera pas triste. « On avait été invité au Coup-Franc , un journal de l’époque. On avait bu du champagne et on était tous un peu saouls. Nous étions ensuite allés aux Folies-Bergères où Joséphine Baker se produisait », s’était souvenu Jean Debus, interrompu par Robert Huck.
« Tous les deux fauteuils, il y avait des petites jumelles pour mieux la voir. À la fin du spectacle, on avait tous des marques noires autour des yeux. On était drôles à voir. »
Et puis, il y aura la finale, le 9 mai 1937, un dimanche ensoleillé. Apprenti-cheminot aux Ateliers de Bischheim, Robert Huck avait eu de la peine à se libérer.
« J’étais gymnaste dans le club de la SNCF et on avait un gala ce même jour. Mon chef d’arrondissement ne voulait pas me laisser partir. Il est parti en vacances et son remplaçant a été plus conciliant. »
« On pensait prendre une valise, on est rentrés avec la Coupe »
Le samedi, le Sporting avait pris le train avec les joueurs du Racing qui, eux, jouaient la finale de la Coupe de France dans la foulée face à Sochaux.
« On pensait prendre une valise, on est rentrés avec la Coupe. Pas les Strasbourgeois », avait constaté Jean Debus.
Le dimanche donc, le Sporting était venu à bout des Marseillais (1-1), toujours grâce au bénéfice de l’âge.
« Quand on est allés sur le terrain, il y avait bien 25 000 spectateurs déjà et que des Alsaciens venus supporter le Racing. C’était émouvant », avait soupiré Robert Huck.
Face à des Marseillais plus expérimentés, dominateurs surtout, les Schilikois vont ouvrir le score par Robert Strub. Les Phocéens égaliseront, « sur un but pas clair, notre excellent gardien, Sorgus, ayant été bousculé ».
Robert Huck se blessera (un crampon dans la cuisse gauche), ne pourra pas être remplacé, règlement oblige. Et c’est lui, « le solide gaillard », comme l’avait dépeint Raymond Giessner, qui portera le trophée de cinquante kilos lors du tour d’honneur.
Après avoir assisté à la défaite du Racing, « assis sur le bord de la touche », et à une réception à Paris-Soir (ancêtre de France-Soir et sponsor de la Coupe), des Schilikois joyeux reprendront leur train Gare de l’Est avec les supporters déçus du Racing.
Soixante-dix ans plus tard, ceux qui se surnommaient “Les Survivants” avaient donné le coup d’envoi de la revanche, avec aisance.
Les Schilikois s’étaient inclinés ce 4 mars 2007 au stade de l’Aar, devant plus de 2 000 spectateurs (1-2).
Robert Huck, Raymond Giessner et Jean Debus avaient apprécié, ils méritaient bien ce nouveau tour d’honneur.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeMar 26 Mai 2020 - 8:15

Stéphane Crucet reste à Schiltigheim

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Title131

Stéphane Crucet sera toujours le coach de Schiltigheim à la reprise. Le Doubien prolonge pour une quatrième saison avec le Sporting.
Malgré quelques rumeurs, c'est bien Stéphane Crucet qui sera l'entraîneur du SC Schiltigheim (National 2 ) la saison prochaine. La nouvelle a été confirmée ce lundi matin par Pierre Schlienger.
"J'ai entendu beaucoup de choses, presque uniquemenr des bêtises, rapporte le président du Sporting. Mon souhait était de poursuivre avec Stéphane, c'est désormais officiel."
Le Doubien effectuera donc sa quatrième saison dans le club schilikois (la quatrième en N2) avec pour seul objectif raisonnable d'obtenir le maintien malgré un budget très largement revu à la baisse.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeVen 5 Juin 2020 - 7:43

dna a écrit:
Au Sporting Schiltigheim, le coach Stéphane Crucet sera toujours le banc schilikois à la reprise. Le Doubien a prolongé pour une quatrième saison avec le Sporting, qui tient sa première recrue avec le milieu offensif de la FAIG (N3) Billal Tayebi, annoncé dans un premier temps à Raon-l'Etape (N3). Huit joueurs ont également prolongé: les gardiens Guillaume Gauclin et Stéphane Schneider, le défenseur François-Xavier Runtz, les milieux Paul Perrin, Thomas Maisonnette et Delio Palmieri, ainsi que les attaquants Loïc Socka Bongue et Nicolas Pfrimmer.

Le milieu Vincent Nogueira met un terme à sa carrière pour devenir l’entraîneur de l’équipe féminine du Racing, promue pour la première fois de sa jeune histoire en D2. Il avait porté le maillot du club strasbourgeois de 2016 à 2018 (Ligue 2 et Ligue 1). L'attaquant Zakariya Boukalada quitte le Sporting pour Biesheim (N3), le latéral droit Vincent Decker prend le chemin de Saint-Pryvé Saint-Hilaire (N2).
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeMar 23 Juin 2020 - 8:13

Maxime Ras, sixième recrue de Schiltigheim, Zéoula à Saint-Louis
Schiltigheim (N2) continue de se montrer actif en matière de recrutement avec l'arrivée, officialisée ce lundi, de l'attaquant Maxime Ras (31 ans). Le milieu offensif César Zéoula quitte le Sporting pour Saint-Louis/Neuweg (N3).
Formé à Niort, Maxime Ras est un habitué du N2. Il va entamer avec le Sporting Schiltigheim sa dixième saison à ce niveau, qu'il a fréquenté avec Raon-l'Etape, Les Herbiers, Villefranche-sur-Saône, Moulins, le FC Mulhouse (lors de la saison 2015-2016), Rodez et Créteil (70 buts).
L'attaquant de 31 ans arrive d'ailleurs du club cristolien, qu'il a aidé à monter en National en 2019. Il n'a disputé que trois matches cette saison au troisième échelon hexagonal en raison d'une blessure et il est donc de retour en Alsace, à Schiltigheim plus précisément, pour se relancer.

Maxime Ras avait déjà connu une montée de N2 en National avec Rodez, en 2017. C'est la sixième recrue du Sporting après Bryan Constant, Léon Munich, Camal Youssoufa, Gil Lawson et Bilal Tayebi.
Passé par la Ligue 2 et le National avec Laval et Créteil, le milieu offensif César Zéoula quitte Schiltigheim, où il était arrivé en 2018, pour rejoindre Saint-Louis/Neuweg (N3).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 23 Aoû 2020 - 5:53

National  2 : Schiltigheim – Paris 13 Atletico (1-0) La réponse attendue
Le Sporting a idéalement lancé sa saison hier en remportant une victoire pleine de courage face au Paris 13 Atletico.
Ses trois dernières sorties en préparation, ponctuées par… trois défaites, n’incitaient guère à l’optimisme. Heureusement, Schiltigheim a remis les pendules à l’heure ce samedi. Pour le premier match officiel organisé en Alsace depuis l’épidémie de Covid-19, les protégés de Stéphane Crucet ont affiché un visage franchement séduisant.
« Les joueurs ont répondu présent »
« Après une préparation si compliquée, personne ne nous attendait, dira le technicien du Sporting au coup de sifflet final. Je suis content, les joueurs ont répondu présent même si physiquement ils ont beaucoup souffert. »
Deux heures plus tôt, les Verts avaient immédiatement réussi à mettre le pied sur le ballon. Leur début de partie est parfait, même si Palmieri, bien placé, manque le cadre (5e ).
Plus appliqué, Socka Bongue, lui, ne laisse pas passer l’occasion : sa lourde frappe dans la surface trompe un Sanou qui ne peut rien (1-0, 10e ).
Le Sporting ne s’arrête pas en si bon chemin. Maisonnette oblige le portier francilien à la parade (15e ) puis Camara contre Pfrimmer in extremis dans les six mètres (28e ). Obligés de sortir, puisque menés, les Parisiens tentent de relever la tête. Mais la frappe de Seraf est trop molle pour inquiéter Gauclin (42e ).
En revanche, la seconde période se veut plus équilibrée. Schiltigheim commence à reculer, le Paris 13 Atletico à se montrer plus menaçant. La reprise de Diarra flirte avec le cadre de Gauclin (53e ), celle de Camara aussi (79e ).

Le Sporting ne rompt pas

En face, le Sporting a désormais du mal à ressortir le ballon. Il aurait quand même pu se mettre à l’abri si Socka Bongue (59e ) puis Pfrimmer (72e ) avaient connu un peu plus de réussite.
Courageux, Schiltigheim ne rompt pas en fin de rencontre malgré les assauts répétés mais désordonnés des Parisiens. Les Bas-Rhinois tiennent leur court, précieux et surtout premier succès de la saison.
« Ça fait du bien, sourit Stéphane Crucet. On aurait pu se mettre à l’abri, on a eu les occasions pour. On va savourer mais il va vite falloir nous replonger. Un match compliqué nous attend samedi prochain à Sedan. »
En attendant, le Sporting a réalisé une entame idéale samedi et levé aussitôt les premiers doutes qui avaient germé ces derniers jours. Et ça, c’est vraiment une bonne nouvelle !
La fiche
❏ SC SCHILTIGHEIM………….….1
❏ PARIS 13 ATLETICO…………..0
➤ Mi-temps : 1-0. Stade de l’Aar. 300 spectateurs. Arbitres : M. Barenton assisté de MM. Ohlmann et Thiemonge.
➤ But : Socka Bongue (10e ).
➤ Avertissements : Runtz (39e ), Palmieri (55e ), Barazé (57e ), Youssoufa (62e ), Socka Bongue (88e ) au SC Schiltigheim ; Seraf (21e ) à Paris 13 Atletico.
SC SCHILTIGHEIM : Gauclin – Pham Ba, Runtz, Behlow, Youssoufa – Perrin (Constant, 56e ), Barazé (cap.) (Lawson, 78e ), Palmieri – Maisonnette (Ras, 63e ), Socka Bongue, Pfrimmer. Entraîneur : Stéphane Crucet.
PARIS 13 ATLETICO : Sanou – Fofana, Kaloukadilandi, Mayeux Boufaroua (Kenneh, 46e ), Badeau (Bouvier, 85e ) – Saki, Diarra, Camara – Seraf, Dos Sacramento Dos Ra (cap.), Cissé (Touré, 66e ). Entraîneur : Fabien Valeri.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 6 Sep 2020 - 6:31

dna a écrit:
national 2 | Reims II - Schiltgheim (5-0) Tout va de travers pour Schiltigheim
Les années se suivent et se ressemblent pour Schiltigheim qui a encore encaissé cinq buts face à la réserve du Stade de Reims.
Voilà pour l’aspect statistique. Parce que pour ce qui est de la copie rendue cette saison en Champagne par les hommes de Stéphane Crucet, elle est tout juste bonne à jeter à la poubelle. Victimes de leurs envies offensives la saison dernière (défaite 3-5), les Schilikois ont cette fois baissé les bras au bout de 46 minutes.

Alors qu’ils n’avaient rien eu à craindre des Rémois au cours des 20 premières minutes, les visiteurs allaient se faire hara-kiri en concédant un penalty... stupide. Comment qualifier autrement la bousculade de Ndour sur Khida dans la surface alors que ce dernier était inoffensif ? Si bien qu’au lieu de mener - Youssoufa (6e ) et Fataki (13e ) échouant chacun en bonne position -, les Verts se trouvaient à courir derrière ce penalty bêtement offert à Penneteau (0-1, 22e ).
La réaction du Sporting manquait tellement de peps que les Rémois pouvaient à leur guise amorcer des contres. Bien contrôlés jusqu’à ce que Vallier centre côté gauche pour Penneteau qui reprenait comme à la parade au premier poteau (0-2, 37e ). Deux opportunités dans la surface, deux buts pour la réserve rouge et blanche : le réalisme n’attend pas le nombre des années.

Le ton montait dans le vestiaire bas-rhinois durant la pause. Baraze et les siens revenaient sur le terrain avec la mine de ceux ayant beaucoup à se faire pardonner. De belles intentions balayées en une quarantaine de secondes. Le temps de mettre Penneteau en position de marquer face à Gauclin (0-3, 46e ). La tête n’y était plus. Les jambes tournaient moins vite.
Crucet: «Nous ne sommes pas au niveau»

Schiltigheim se dirigeait sans trop broncher vers une troisième défaite en sept jours. Sauf que le compteur allait encore tourner car ceux d’en face n’étaient pas rassasiés. Sakava (71e ) et Koffi (83e ) ajoutaient deux autres chapitres aux cauchemars de l’ancien portier du Racing.

Histoire d’attiser l’amour-propre de ses hommes, Stéphane Crucet avait le verbe grinçant : «Nous ne sommes pas au niveau... Franchement, quand vous voyez que Larsen Touré, 36 ans, se montre quasiment le meilleur sur le terrain pendant la dernière demi-heure, c’est affligeant pour les autres, non? Nous offrons le premier but et derrière, c’est la débâcle avec un déchet technique inimaginable et une incapacité à réussir trois passes d’affilée. Il va falloir travailler et remotiver pour préparer Beauvais.»
La fiche
❏ REIMS II 5
❏ SCHILTIGHEIM 0

Mi-temps: 2-0. 169 spectateurs. Arbitre : M. Perpinan (Ile-de-France) assisté de MM. Boucansaud et Salingue.
Buts : Penneteau (22e sur penalty, 37e , 46e ), Sakava (71e ), Koffi (83e ) pour Reims.

Avertissements : Yalaoui (11e ) à Reims; Behlow (15e ) à Schiltigheim.

REIMS II : Diouf - Doucouré, Yalaoui, Drammeh (c.), Locko, Homssa, Benaïssa - Khida (Bella, 66e ), Sakava, Vallier (Cervantes, 66e ) - Penneteau (Koffi, 78e ).

SCHILTIGHEIM SC : Gauclin -Tham Ba, Behlow, Baraze (c.), Youssoufa - Ndour (Tayebi, 46e ), Perrin - Maisonnette (Runtz, 66e ), Palmieri (L. Touré, 61e ), Pfrimmer - Fataki.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 13 Sep 2020 - 5:32

national 2 | SC Schiltigheim – Beauvais (0-0) Un petit pas en avant
Même s’il ne l’a pas emporté samedi face à Beauvais, le Sporting s’est au moins rassuré. Il n’a pas encaissé de but et a mis fin à sa série de trois défaites d’affilée.

Après la claque reçue le week-end dernier sur la pelouse de Reims II (5-0), Stéphane Crucet a senti qu’il fallait revenir aux fondamentaux. Défensivement, son équipe n’y était pas en ce début de saison. Elle encaissait trop de buts (dix en quatre rencontres) et multipliait les erreurs.
Une défense à cinq pour se rassurer
Alors, le technicien des “Verts” a choisi samedi d’aligner une défense à cinq dans un dispositif inédit en 5-4-1. Le trio Runtz, Barazé et Belhow formait l’axe central, encadré par Pham Ba à droite et Youssoufa à gauche.
Malgré l’une ou l’autre approximation, la défense a tenu le choc et n’a pas cédé. « On a voulu se rassurer en jouant à cinq derrière, appuiera Stéphane Crucet au coup de sifflet final. Au final, on n’a pas perdu et on n’a pas pris de but. C’est le point positif, même si je pense qu’il y avait mieux à faire. »
Face à un adversaire qui n’avait franchement rien d’un cador, les Schilikois auraient pu rafler la mise. Mais offensivement, ils ont cruellement manqué de spontanéité. Preuve en est, il a fallu attendre les arrêts de jeu de la première période (!) pour assister à leur première frappe, l’œuvre de Lawson (45e +1).
« On manque de confiance et ça se ressent, continue par dire Stéphane Crucet. Parfois, j’ai l’impression qu’on n’ose pas jouer. »
En face, sans être génial, Beauvais a réussi à se montrer dangereux. Heureusement que Youssoufa était là pour suppléer Gauclin (21e , 23e ) et que l’avant-centre visiteur Gneba avait manqué le cadre à deux reprises (25e , 32e ).

« C’était une rencontre assez fermée »

La seconde période, sans beaucoup plus de relief, ne restera pas dans les annales. Impeccable dans son but, Gauclin a évité le pire en s’interposant devant Gneba (59e ) puis Haddou (90e ).
En face, Lawson était proche de profiter d’une erreur beauvaisienne (73e ) puis la tête de Fataki n’était pas assez puissante pour tromper la vigilance d’Atrous (83e ). Malgré leur bonne volonté, les attaquants Schilikois auraient dû en faire plus.
« Globalement, c’était une rencontre assez fermée, enchaîne Stéphane Crucet. Quand ça se passe mal, c’est le genre de match que tu perds 1-0 à la 92e. On a au moins réussi à prendre un point. On va essayer de construire autour de cette défense pour continuer d’avancer. »
Le chemin promet encore d’être long pour le Sporting cette saison. Mais au moins, il a eu le mérite de faire un petit pas en avant samedi en gommant certaines carences défensives. C’est déjà ça !
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 53604
Age : 73
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 7:02

national 2 | SC Schiltigheim - Belfort (0-3) Retombés dans leurs travers
Réduit à dix après l’exclusion de son gardien à la demi-heure de jeu, Schiltigheim a concédé une nouvelle lourde défaite samedi face à Belfort.
Alors qu’ils ont largement fait jeu égal en début de partie avec Belfort, les Schilikois se sont sabordés. Une fois de plus ! Après un ballon bêtement perdu, Stéphane Schneider, en retard sur son intervention, a percuté Mukendi en dehors de sa surface : la faute est indiscutable, le carton rouge aussi (33e ). C’est le tournant du match et pour ne pas changer, il n’a pas été à l’avantage du Sporting.« Tu n’arrives pas à faire la différence lors des trente premières minutes alors que tu as des opportunités pour. Derrière tu te fais punir, regrettera amèrement Stéphane Crucet, l’entraîneur. Ce n’est pas normal de faire autant de cadeaux. »
Quand ça ne veut pas…
Avant tout ça, Schilitigheim avait effectivement bien démarré sa rencontre. Gêné au dernier moment, Larsen Touré manque même de peu d’ouvrir le score (14e ). Le même Touré trouve ensuite la faille mais son but est refusé pour une position de hors-jeu (22e ). En face, Belfort répond par Ranneaud (15e ) et Loichot, dont le coup franc est parfaitement repoussé par Schneider (25e ).
Et puis patatras, le match bascule ! Sauvé par son poteau sur le coup franc qui a suivi l’exclusion (36e ), Pierre Oberhauser, dont c’était la première apparition en N2, est vite battu. Abandonné par sa défense, il ne peut rien sur cette tête à bout portant de Regnier (0-1, 43e ).
Juste avant la pause, Touré pense égaliser pour Schiltigheim, avant d’être rattrapé par une nouvelle position de hors-jeu, plus discutable celle-ci (45e +3).
Dès la reprise, Belfort décide d’accélérer. Hélas, le Sporting, lui, ne répond plus.

Amofa place sa tête, le match est plié

À la conclusion d’un débordement de Mukendi sur la droite, Regnier double la mise pour les Francs-Comtois (0-2, 48e ). Brian Amofa, le régional de l’étape, place ensuite sa tête sur ce coup franc botté de la gauche par Loichot (0-3, 54e ). Remballez tout, le match est plié !
Comme trop souvent cette saison, rien n’a donc décidé de sourire aux Verts samedi. Pas même la frappe de Pfrimmer en fin de partie, venue heurter le poteau belfortain (69e ). Au delà de cette nouvelle défaite, la sixième déjà cette saison, on n’a pas vraiment senti de vent de révolte chez les Schilikois. Même quand Belfort, avec ses trois buts d’avance, a arrêté de jouer. Et ça, c’est peut-être le plus inquiétant…
« On savait qu’on était dans le dur, dira encore Stéphane Crucet. La qualification en Coupe face à Colmar (aux tirs au but) n’était qu’un pansement. Il va falloir continuer à travailler pour s’en sortir. »
Avant d’aborder une nouvelle rencontre capitale dans quinze jours chez un autre concurrent direct (l’Entente SSG), Schiltigheim va rapidement devoir se remettre les idées en place. Ça commence désormais à urger !
La fiche
❏ SCHILTIGHEIM 0
❏ ASM BELFORT 3
➤ Mi-temps : 0-1. Stade de l’Aar. 300 spectateurs. Arbitre : M. Esponde assisté de MM. Lapret et Boutet.
➤ Buts : Regnier (43e , 48e ), Amofa (54e ).
➤ Avertissements : Damba (71e ), Touré (86e ), Perrin (90e ) au SC Schiltigheim; Manzinali (37e ), Loichot (63e ) à Belfort.
➤ Exclusion : Schneider (33e ) au SC Schiltigheim.
❏ SC SCHILTIGHEIM : Schneider – Nsona Wa Saka (Palmieri, 46e ), Runtz, Pham Ba (cap.), Youssoufa – Barazé, Perrin – Damba, Tayebi (Oberhauser, 35e ), Maisonnette (Pfrimmer, 66e ) – Touré. Entraîneur : Stéphane Crucet.
❏ BELFORT : Ehlinger – Romain, Manzinali, Arisi, Konki – Cuenin (cap.) – Loichot, Amofa, Ranneaud (Evsan, 78e ), Mukendi (Kleisch, 65e ) – Regnier (Ebuya, 73e ). Entraîneur : Anthony Hacquard.
dna
Contenu sponsorisé


Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty

Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: Sporting Club Schiltigheim (CFA2)   Sporting Club Schiltigheim (CFA2) - Page 20 I_icon_minitime

 

Sporting Club Schiltigheim (CFA2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 20 sur 20Aller à la page : Précédent  1 ... 11 ... 18, 19, 20

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-