Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
Baskets Nike Air Max Genome
Voir le deal
119 €

Partagez
 

  26ème journée : Strasbourg - Lille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeDim 17 Fév 2019 - 9:03

Racing-LOSC le vendredi 22 février à 20h45
  26ème journée : Strasbourg - Lille  Rcsalo12

La Ligue de Football Professionnel a fixé la programmation de la 26e journée de Ligue 1 Conforama.
La rencontre entre le Racing et le LOSC se déroulera le vendredi 22 février à 20h45 au stade de la Meinau en ouverture de la 26e journée de Ligue 1 Conforama. Elle sera diffusée sur Canal+ Sport.
SO
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeMer 20 Fév 2019 - 4:51

Avant Racing - Lille vendredi : le bon œil de Pichot
Coach des U17 d’un Lille OSC qui se présentera en dauphin de la Ligue 1 ce vendredi (20h45) à la Meinau, l’ex-Strasbourgeois Stéphane Pichot savoure la résurrection de son ancien club.
Il a vécu la descente aux enfers du Racing jusqu’à la liquidation judiciaire du 22 août 2011.

Alors qu’il s’était engagé à Strasbourg en 2009 sur la base d’un projet de remontée en Ligue 1, Stéphane Pichot, arrivé en Alsace un statut de cadre en bandoulière, a vite déchanté.

« Avec un président qu’on n’a jamais vu et des finances exsangues, c’était vraiment très compliqué », se remémore celui qui dirige les U17 du LOSC pour la deuxième saison.

« Entraîner plus haut ? C’est dans un coin de ma tête »
« La première saison a été très douloureuse avec la relégation en National. Elle a été tellement stressante que je me suis plus blessé cette année-là (2009-2010) que durant toute ma carrière. Ce ne peut pas être un hasard. Je n’ai pas joué les deux derniers mois. Quand j’ai signé, on m’avait dit qu’il n’y aurait pas de départs et que l’objectif était de retrouver la L1. Le Racing venait d’échouer de peu. Mais les promesses n’ont pas été tenues. Nos meilleurs joueurs sont partis et l’effectif n’était plus armé pour jouer les premiers rôles. »

Le club bas-rhinois sombre dans les abysses de la L2 et dégringole en National pour la première fois de son histoire. Pourtant, “Steph” Pichot garde un excellent souvenir de sa deuxième année en Alsace.

« Avec quelques anciens, nous nous sommes retrouvés à encadrer des jeunes de talent. Si tous les contrats avaient été homologués en début de saison, au lieu de l’être un par un, nous serions sans doute remontés. Mais on a multiplié les nuls d’entrée et ça nous a coûté l’accession, en dépit d’un extraordinaire cycle retour. C’était une déception. Malgré tout, j’ai pris beaucoup de plaisir. Même si ça s’est mal fini pour le club, on avait su fédérer un groupe. »

À près de 35 ans, alors que Strasbourg repart en CFA 2, le Mayennais de naissance file à Mouscron (Belgique), club filial du LOSC.

Le latéral droit aux 625 matches pros – dont 115 en L1 avec les Dogues de 2000 à 2004 – participera à deux accessions en trois ans, avant de raccrocher en 2014, à 37 balais bien sonnés, une fois le retour en Jupiler League assuré.

« J’ai intégré le staff de Mouscron comme adjoint. Ça s’est fait naturellement. Mais quand le LOSC s’est désolidarisé du projet mouscronnois, j’ai été rapatrié à Lille auquel j’étais lié et où je suis sous contrat jusqu’en 2020. »
« Strasbourg exprime son potentiel »
Il navigue alors quelques mois entre la réserve et les U19, avant d’hériter des U15, des U16 et, en 2017, des U17, 2es du groupe A derrière Caen.

« Mais avec deux matches en moins et une bonne chance de qualification pour les phases finales. C’est un bonheur et un honneur d’être impliqué à plein temps dans la politique de formation d’un club qui en a fait sa priorité. On travaille au centre dans le même esprit que chez les pros. Diriger des jeunes, c’est très prenant, mais ça m’a plu tout de suite. Entraîner plus haut ? Pour l’instant, je ne peux pas postuler au BEPF (Brevet d’Entraîneur Professionnel de Football). Mais c’est sûr que c’est dans un coin de ma tête. »

Le Racing y occupe également une place de choix. « Parce que j’y ai passé deux ans et que dans une carrière, ce n’est pas rien. Le club est reparti de tout en bas. Mais avec des dirigeants et un staff qui fournissent un travail de qualité, tant à la formation que chez les pros, et un public extraordinaire, Strasbourg montre ses valeurs et exprime son gros potentiel. C’est tout à son honneur. Je suis content et fier de son retour au premier plan. »

Un retour qui rend un LOSC ambitieux très méfiant avant sa visite à la Meinau. « Strasbourg a pris en août un petit jeune de chez nous. Au niveau de l’état d’esprit, il n’y a pas mieux que lui. Lebo (Mothiba) lui a beaucoup apporté, mais le groupe strasbourgeois était déjà fort, juge “Pich”. Pour Lille, ça ne va pas être simple vendredi. »

Pour les Bleus non plus, face à un LOSC qui, de l’aveu de son ancien défenseur, « peut difficilement dire, avec quatre points d’avance sur le 3e (Lyon) , qu’il ne vise pas, désormais, la 2e place. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 5:03

Avant Racing – Lille : heureux comme Mothiba
L’attaquant du Racing Lebo Mothiba retrouve vendredi un club de Lille où il a passé cinq saisons. L’occasion, pour le très souriant buteur, de revenir sur les bons moments de son passage prolongé dans le Nord.
Comme tous ses coéquipiers, Lebo Mothiba, 23 ans, a mis beaucoup de temps pour rentrer au vestiaire, mercredi, après l’entraînement du matin. La raison ? Le nombre incalculable de selfies sur lesquels il a posé et d’autographes qu’il a signés.

«Tant que l’équipe tourne, je ne m’inquiète pas»

Là où certains trouveraient cet engouement lassant, lui ne perd pas son sourire. D’ailleurs on se demande bien ce qui pourrait lui faire perdre cette banane” qu’il arbore en permanence. Qu’il pleuve, qu’il vente, qu’il neige, Lebo Mothiba apporte sa bonne humeur au groupe strasbourgeois.

«Humainement, c’est une “pâte”, lâche d’emblée son coach Thierry Laurey quand on parle de l’attaquant Sud-Africain du Racing. Il a toujours le sourire, mais vraiment toujours. Et en plus, c’est quelqu’un de très respectueux, très à l’écoute.»

Et de talentueux, pourrait-on ajouter. Depuis son arrivée en Alsace, au mois d’août, Lebo Mothiba a en effet inscrit sept buts en Ligue 1 et deux en Coupe de la Ligue. Qu’il soit titulaire ou remplaçant, il déçoit rarement.

Alors certes, son début d’année 2019 n’est pas aussi flamboyant que l’automne 2018, où il enfilait les buts comme des perles. Mais rien d’inquiétant, si l’on en croit l’intéressé.

«Les attaquants, c’est comme ça, lance-t-il. Parfois tu marques, parfois tu ne marques pas… On juge bien sûr les attaquants au nombre de buts qu’ils inscrivent, mais on ne doit pas seulement marquer. Notre but est avant tout de gagner. Tant que l’équipe tourne, je ne m’inquiète pas.»

La réception de Lille, son ancien club actuellement en pleine bourre, ne le stresse pas davantage. «Bien sûr que cette rencontre va être difficile. Mais là-bas, on avait fait 0-0, c’était un bon point de pris à l’extérieur. Et à la Meinau, on a réussi à les battre en Coupe de la Ligue», positive le natif de Johannesbourg.
Reste que pour celui qui est arrivé dans le Nord en 2014, ce match aura une saveur particulière. Car comme le souligne Mothiba, il n’a «que des bons souvenirs» de ses années ch’tis. Et le meilleur d’entre eux est tout frais dans son esprit.

«Mon plus beau souvenir, ce sont les deux buts que j’inscris face à Dijon, la saison passée (*) , avance-t-il, les yeux rieurs. Ces buts sont mes préférés, car ils ont aidé l’équipe à rester en Ligue 1. C’était super, parce que cela a rendu tout le monde heureux. Mes coéquipiers, le public lillois… C’était un super moment.»

À l’instar de l’effectif lillois, Lebo Mothiba a particulièrement savouré ce maintien, après des mois très compliqués. «Le plus difficile des moments que j’ai vécu à Lille, c’était en janvier 2018, quand je suis revenu (il était prêté jusqu’alors à Valenciennes, en L2, NDLR). L’équipe allait mal et ça a été dur à vivre.»

Mais cela s’est finalement bien terminé et aujourd’hui, le LOSC est transfiguré. Grâce à une attaque de feu, les Nordistes tutoient les sommets après avoir failli tomber en Ligue 2.

Cela n’étonne pas vraiment Lebo Mothiba. «Tous les attaquants présents au sein de l’effectif sont très bons: il y a Pépé, mais aussi Bamba, Ikoné, Leao, Rémy… Face à eux, il faudra être très concentré.» Car si l’international sud-africain ne rechigne pas à parler de son époque lilloise et se dit «très heureux de revoir tous (ses) anciens coéquipiers», l’avant-centre est aujourd’hui «100% strasbourgeois».
«Le meilleur moment de ma vie»
«J’essaie de ne pas penser à ce match de façon particulière. Je me concentre sur mon équipe, Strasbourg, souligne-t-il. Et c’est important pour nous de gagner à nouveau.»

Qu’il soit titulaire ou pas, Mothiba se dit prêt à «tout donner sur le terrain». «J’aime mes coéquipiers, j’aime le coach, le président, les fans, la Meinau et la ville, qui est très belle, conclut-il en élargissant encore son incroyable sourire. J’ai des bons souvenirs de Lille, mais maintenant, je suis heureux ici. Pour l’instant, je vis le meilleur moment de ma vie.» Ce n’est pas le Racing qui s’en plaindra.

(*) Score final 2-1 pour le LOSC, le 12 mai 2018, lors de l’avant-dernière journée de Ligue 1, au stade Pierre-Mauroy.
«Un joueur pétri de qualités»

Thierry Laurey apprécie beaucoup Lebo Mothiba. «C’est un joueur qui est pétri de qualités: il a le sens du but, une grosse faculté à garder le ballon et un côté altruiste très intéressant. Il va toujours chercher la solution collective. Il n’hésite pas à défendre, à aider ses partenaires, avant de penser aux “stats”. Et c’est un garçon qui a encore une belle marge de progression.»

«Personnellement, je l’adore, souligne encore l’entraîneur. Il donne tout sur le terrain et respecte toujours les choix. Il n’a pas d’états d’âme. Et même si ces derniers temps il marque moins, il se crée des occasions. Il a aussi un très bon jeu de tête. Son seul défaut, c’est son pied gauche, il doit encore le travailler un peu plus.»
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 12:18

Strasbourg quasiment au complet pour la réception de Lille 
Strasbourg pourra compter sur un groupe quasiment au complet pour la réception de Lille, vendredi (20h45) dans le cadre de la 26e journée de Ligue 1.
Strasbourg, qui reçoit Lille, ce vendredi (20h45) pour le compte de la 26e journée de Ligue 1, sera presque au complet. Les Alsaciens seront seulement privés de leur défenseur Stefan Mitrovic, suspendu, et du jeune Duplexe Tchamba (20 ans), malade, mais qui n'a joué aucun match cette saison dans l'élite. Strasbourg retrouve par ailleurs Lamine Koné qui avait manqué le match précédent pour cause de gastro. 
Le groupe de Strasbourg contre Lille
Sels, Kamara - Ndour, Martinez, Koné, Caci, Lala - Corgnet, Lienard, Prcic, Gonçalves, Sissoko, Fofana, Thomasson - Mothiba, Zohi, Ajorque, Grandsir, Da Costa
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeJeu 21 Fév 2019 - 22:09

“Dogues” à dompter
Au ralenti depuis trois matches avec un seul point pris, le Racing défie le dauphin de la Ligue 1, Lille, vendredi à 20h45 à la Meinau avec l’envie de confirmer son statut d’empêcheur de tourner en rond.
Strasbourg – Lille, acte III : vendredi soir à la Meinau, Strasbourgeois, 9es de Ligue 1, et “Dogues”, 2es , se retrouveront pour la troisième fois de la saison.

L’an dernier, ils étaient à la lutte pour le maintien et avaient terminé au sec avec le même nombre de points (38). Cette année, ils tutoient les hauteurs.

Le LOSC a retrouvé tout ou partie de la splendeur qui avait fait de lui un membre à part entière du Top-10 de 2003 à 2017.

« On doit proposer autre chose qu’à l’aller »

Le Racing, lui, n’aspirait pas vraiment à jouer les yeux dans les yeux avec les cadors. Du reste, alors qu’il était encore 5e il y a trois matches, il a reculé au 9e rang après ses revers contre Angers et à Saint-Étienne (2-1 à chaque fois), puis son nul vierge dimanche à Caen.

Mais ses performances face à des Lillois abonnés au chiffre deux –  2e du classement, 2e attaque, 2e défense, 2e équipe à l’extérieur – disent tout ou presque de sa progression.

Une qualification 2-0 le 30 octobre à la Meinau en 16es de la Coupe de la Ligue, puis un 0-0 le 9 novembre au stade Pierre-Mauroy où les six premiers visiteurs étaient tombés : les Bleus n’ont toujours pas concédé le moindre but face à la fusée Nicolas Pépé (16 buts, 8 passes) et ses acolytes.

D’ailleurs, mercredi en conférence de presse, l’entraîneur nordiste Christophe Galtier anticipait quelques difficultés à venir en Alsace.

« On est sur des contre-performances à la Meinau (en 2017-2018, pour sa première sortie domestique, le Racing s’était imposé 3-0 ndlr). Il y a une véritable passion autour de cette équipe poussée par son public. Strasbourg joue pour marquer […]. Je vois un match ouvert. »

Plus qu’à l’aller, sans doute, lorsque les Alsaciens avaient, à leur corps défendant, été acculés sur leur but.

« On ne voulait pas s’exposer, c’est vrai, mais on n’avait pas réussi à sortir un ballon. Dans ce cas, tu subis forcément, se souvient Thierry Laurey. Les arrêts de Matz (Sels) nous avaient permis d’arracher un point. On en avait bavé. Mais on ne peut pas espérer prendre des points à chaque fois avec ce type de match. On doit proposer autre chose.  »

Le choc retour entre la troisième attaque de L1 (Strasbourg, 40 buts) et la deuxième (Lille, 42), devrait donc être plus enlevé. Plus prolifique aussi ?

« Ce n’est pas la garantie d’un match ouvert, relativise le coach du Racing. Mais ces deux équipes n’ont pas besoin de cinquante situations pour marquer. On n’a aucune raison de trembler. Lille est une très bonne équipe, potentiellement supérieure à la nôtre, avec des joueurs d’une efficacité rare, dans un registre différent. Elle est deuxième et s’y maintient de fort belle manière. Les Lillois restent sur cinq succès à l’extérieur en championnat et n’ont perdu qu’en Coupe de France à Rennes en jouant soixante-dix minutes à dix (2-1 avec un but breton à la 90e +1). Les chiffres parlent pour eux. Mais ce n’est pas pour autant qu’on va baisser pavillon. L’objectif sera de leur poser des soucis. »

Et, peut-être, de relancer la machine après ce « petit coup de barre » que reconnaît l’entraîneur alsacien.

« À Caen, au vu du rendu technique de notre prestation, on ne méritait pas forcément mieux. J’espère que ça va repartir de plus belle lors des prochains matches, dès ce vendredi contre Lille. Mais on sait qui on affronte. Ce ne sera pas facile. »

Certes, non. Mais depuis un an et demi, le Racing s’est fait une spécialité de répondre présent dans les gros matches. Marseille, Lyon et même le PSG en ont fait les frais. Sans oublier Lille qui figure aussi à son tableau de chasse récent…
Laurey noie le poisson

Cinq jours après un nul vierge à Caen « bon dans l’état d’esprit et l’application des consignes, mais un jour sans d’un point de vue technique », Thierry Laurey bouleversera-t-il son équipe face au dauphin lillois ? Il y sera au moins contraint par la suspension de son défenseur central et capitaine Stéphane Mitrovic, remplacé par Lamine Koné qui, après sa gastro-entérite et son forfait en Normandie, revient à point nommé dans un groupe élargi à 19 joueurs.

Mercredi à l’entraînement, le coach du Racing a testé trois formules défensives : la “classique” (voir notre infographie), “l’alternative”, avec Abdallah Ndour à la place de Dimitri Lienard au poste de latéral gauche, et – disons - “l’originale” avec le même Ndour en position d’axial gauche, aux côtés du duo Koné-Martinez. Un rôle que le Sénégalais a tenu le 16 janvier à Grenoble en 32es de Coupe de France, mais dans un schéma à quatre derrière.

Le technicien a aussi essayé un trident Sissoko - Prcic (notre photo ci-dessus) - Fofana au milieu, Adrien Thomasson remontant ainsi d’un cran en soutien de l’ex-Lillois Lebo Mothiba et Ludovic Ajorque glissant sur le banc comme à Saint-Étienne.

Pied reconduit
Mais l’association Mothiba - Ajorque paraît néanmoins tenir la corde devant.

À Lille, Christophe Galtier, privé de banc pour suspension, mais surtout de son défenseur Adama Soumaoro et son milieu portugais Xeka pour le même motif, pourrait aligner un onze proche de son équipe type.

Jérémy Pied, qui a assuré l’intérim au poste de latéral droit contre Montpellier après le forfait de dernière minute de Zeki Çelik, touché à la cheville, devrait être reconduit, malgré le retour du Turc au sein d’un groupe de 19 qu’intègre pour la première fois le latéral gauche mozambicain Reinildo, arrivé du Portugal cet hiver et qualifié depuis peu.

Luiz Araujo est une option envisageable comme meneur en appui de Leao. Un choix qui ferait coulisser Jonathan Ikoné à gauche et pousserait Jonathan Bamba sur la touche.
Absents
À Strasbourg, Mitrovic (suspendu), Martin (cheville), Carole (mollet), Saadi (genou), Grimm (cuisse), Tchamba (malade), Simakan (reprise), Kawashima (g), Zemzemi, Aaneba (choix).

À Lille, Soumaoro, Xeka (suspendus), Koffi (g), Bahlouli, Faraj (choix).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 12:28

la composition la voici: Sels; Gonçalves, Martinez (cap.), L. Koné, Caci, Lala; Prcic, Fofana, Sissoko; Thomasson; Ajorque.
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 13:27

0-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 14:11

BUUUUUT Gonçalves 1-1
Marius
Vainqueur de la Ligue des Champions
Marius Masculin Nombre de messages : 15338
Age : 73
Localisation : Weitbruch
Date d'inscription : 07/11/2008
Humeur : pensif

Informations
Club préféré: Racing Barcelone Losc
Profession: retraite
  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 14:37

Terminé : 1-1

Un bon point
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 22:16

Le Racing tient Lille en échec à la Meinau: un cœur gros comme ça
Longtemps malmené et mené par un dauphin aussi vif que d’habitude, le Racing a trouvé les ressources pour arracher le nul vendredi soir à la Meinau (1-1) et priver les Lillois d’un sixième succès d’affilée à l’extérieur.
Lille n’est pas tombé à la Meinau. Mais en trois confrontations avec le Racing cette saison, jamais le dauphin du PSG n’aura non plus réussi à le faire trébucher. Pourtant, les hommes de Christophe Galtier ont été bons dans un chaudron alsacien plein comme un œuf. Ils ont même ouvert le score, mais comme souvent, les Bleus, poussé par un public en fusion, ont su se surpasser pour rétablir l’équilibre et la parité.

Thierry Laurey l’avait annoncé jeudi en conférence de presse : il réfléchissait encore à la meilleure manière « de poser des soucis » au LOSC. Le coach alsacien se préparait à sortir de son chapeau l’un de ces tours tactiques dont il a le secret.
La sixième passe de Thomasson
Pour la première fois depuis longtemps, Kenny Lala est ainsi prié de délaisser le côté droit de la défense, où Anthony Gonçalves le supplée, pour aller arpenter le couloir droit. Sa mission est claire : museler Nicolas Pépé, avec l’aide de Youssouf Fofana, finalement titularisé dans le trident de l’entrejeu avec Ibrahima Sissoko et Sanjin Prcic.

Le hic, c’est que la puissance de feu des Lillois ne se limite pas à la fusée Pépé. Sur son aile gauche, Jonathan Bamba fait passer quelques sueurs froides à Gonçalves et Caci, pourtant associés pour limiter son champ d’action(s).

De fait, si le Racing a ouvert les hostilités par une reprise du gauche de Thomasson sur l’extérieur du petit filet d’un Maignan bien placé (11e ), les percées de l’armada losciste lacèrent régulièrement la carapace strasbourgeoise. Mais la vitesse de Lala lui permet de jouer à trois reprises au moins les pompiers de service sur les avancées lilloises. Matz Sels doit aussi intervenir coup sur coup devant Leao et Pépé (21e ). Le portier belge verra avec soulagement une demi-volée du gauche d’un Pépé intenable filer juste à côté de son poteau droit après un centre de Youssouf Koné (31e ).

Les Bleus sont étouffés, mais s’efforcent de sortir la tête de l’eau dès qu’ils le peuvent pour se donner de l’air. Et cette tête est celle d’Ajorque, malheureusement pour lui trop décroisée pour inquiéter Maignan sur un centre millimétré de Gonçalves (32e ).
Gonçalves, symbole de la révolte
Malgré cette fugace rébellion, l’empreinte lilloise sur le match est trop forte pour ne pas finir par être récompensée. Juste avant la mi-temps, sur une passe verticale d’une rare puissance de Leao, Jonathan Ikoné réussit un fulgurant enchaînement contrôle – frappe du gauche et ouvre le score avec la complicité du poteau droit rentrant (42e ). Honnêtement, il n’y a pas grand-chose à dire, ni à faire, sinon applaudir ce joli mouvement impulsé par Youssouf Koné.

Lille, qui n’avait pas marqué cette saison lors de ses deux premiers duels face aux Racingmen, régale. Le Racing cavale. Clairement, il tombe sur un os et cet os est dans la gueule de Dogues qui ne le lâchent pas. Ni lui, ni les Strasbourgeois d’ailleurs dont ils titillent les mollets, avec juste la bonne dose d’agressivité.

Mais les Bleus, eux, luttent sans désarmer. Ils manquent simplement d’un peu de précision à la conclusion (Martinez, 54e , Thomasson, 56e ). Ils sont tout de même à deux doigts de se faire cueillir sur une échappée de Pépé. Mais Lamine Koné ne mord pas dans le crochet intérieur du meilleur joueur de Ligue 1 en septembre et janvier et le contre (57e ).

Si les hommes de Thierry Laurey sont toujours dans le coup, ils ne le doivent qu’à leur opiniâtreté, leur volonté de ne rien lâcher. Et qui d’autre qu’Anthony Gonçalves incarne le mieux ces valeurs de combat ? Sur un ballon gratté par Sissoko et la sixième passe décisive de Thomasson, le ‘’taureau’’ chartrain transperce l’arrière-garde lilloise avec un contre favorable et fusille Maignan du droit (67e ).

L’égalisation n’est pas volée. Le (37e ) point qui va avec, non plus. Les Strasbourgeois enchaînent certes un 4e match sans victoire, mais celui-là n’est assurément pas le plus vilain.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57127
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitimeVen 22 Fév 2019 - 22:18

“Antho”, de bas en haut
Bousculé par Bamba en première mi-temps, Anthony Gonçalves a trouvé les ressources pour inverser le rapport de force et inscrire son deuxième but de la saison, qui offre un point mérité au onze alsacien.
Face à une équipe lilloise qui a dominé la première mi-temps, avant de reculer ensuite, le onze strasbourgeois a su faire le dos rond, avant de profiter des espaces en seconde période.

➤ SELS (6). Pas sollicité durant le premier quart d’heure, le portier a fermé la porte devant Leao (21e ) qui avait pris de vitesse Koné, puis face à Pépé (22e ). Ne peut qu’effleurer la frappe d’Ikoné sur l’ouverture du score (42e ), mais s’interpose avec autorité face à Pépé, parti en contre (56e ) et sur une frappe de Bamba (60e ).

➤ LALA (5). Repositionné côté gauche, le latéral a offert quelques centres intéressants à ses coéquipiers en début de rencontre. Il n’a pas non plus oublié de défendre, jouant les pompiers de service devant Sels passé le premier quart d’heure. Ne cadre pas sa frappe (63e ), sur un long centre de Thomasson.

➤ KONE (5). De retour après avoir manqué le déplacement à Caen, l’ancien Lorientais a parfaitement lancé son match, déviant un centre de son homonyme Koné (Youssouf de son prénom) dès la 3e , avant de chiper un ballon dans les pieds de Pépé dans la surface (6e ). A été attentif sur les contres lillois et a tenu la baraque en deuxième mi-temps.

➤ MARTINEZ (5). En l’absence de Mitrovic (suspendu), le grognard de la défense a hérité du brassard de capitaine. Plutôt autoritaire derrière, il a aussi essayé d’apporter son écot offensivement, via de longues ouvertures aériennes. A été un poil trop court face à Ikoné sur l’ouverture du score. N’a pas cadré sa tête, sur un corner de Prcic (54e ), mais est resté solide derrière.

➤ CACI (5). Après dix premières minutes discrètes, sur le côté droit de la défense centrale, Titi a contré à bon escient Leao, à l’entrée de la surface après un rush lillois (13e ). Assez solide derrière, à l’image de ce ballon dégagé sous la pression d’Ikoné, après une frappe de Bamba (59e ).

➤ PRCIC (5). Comme à son habitude, le Bosnien a débuté la rencontre avec prudence, proche de sa défense, s’efforçant de ressortir des ballons propres. Ne trouve pas le cadre sur un coup franc plein axe, obtenu après un rush de Fofana (38e ). A plutôt bien tiré les corners et s’est montré plus présent offensivement en deuxième période.

➤ GONÇALVES (6). Pas attendu comme titulaire, l’ancien Lavallois a joué sur le côté droit de la défense, comme lors de la deuxième mi-temps à Saint-Étienne. Face à Bamba, cela n’a pas été simple, mais le pitbull alsacien a fait de son mieux, avec sa hargne habituelle, mais a souvent été pris de vitesse. Son centre au cordeau pour Ajorque (32e ) aurait mérité meilleur sort. Bien entré dans la deuxième mi-temps, il n’a cessé de porter le danger et a été récompensé en inscrivant son deuxième but de la saison, après celui marqué face à Saint-Étienne. Remplacé par Grandsir (79e ).

➤ SISSOKO (6). Excentré côté droit, le grand milieu a tenté quelques combinaisons intéressantes avec son compère “Gonzo”, mais lui aussi a souffert face à la vitesse des attaquants nordistes. A néanmoins coupé quelques ballons chauds avec ses grands compas et est monté en puissance au fil des minutes. Et un ballon gratté au point de corner est à l’origine de l’égalisation.

➤ FOFANA (5). Le jeune milieu de terrain avait la lourde tâche d’être au marquage de Pépé. Un boulot pas évident, que le jeune milieu a accompli sans complexe, même s’il n’a pas toujours été aidé par M. Turpin. Remplacé par Mothiba (58e ), qui a parfaitement joué le coup sur l’égalisation alsacienne.

➤ THOMASSON (6). En soutien d’Ajorque, l’ancien du FC Nantes a été dans les quelques bons coups offensifs alsaciens en première mi-temps. N’a pas non plus rechigné au travail défensif et a parcouru le terrain de bas en haut pour essayer de colmater les brèches. Offre un ballon parfait à Gonçalves sur l’égalisation (67e ), signant là sa sixième passe décisive.

➤ AJORQUE (4). Seul en pointe, le grand attaquant alsacien a essayé de bonifier les quelques ballons qu’il a eus en première mi-temps. Ne cadre pas sa tête sur un centre parfait de Gonçalves, sur la plus grosse occasion strasbourgeoise de la première mi-temps (32e ). Averti à la 40e , il n’a pas pesé autant qu’à son habitude.
dna
Contenu sponsorisé


  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty

  26ème journée : Strasbourg - Lille  Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 26ème journée : Strasbourg - Lille      26ème journée : Strasbourg - Lille  I_icon_minitime

 

26ème journée : Strasbourg - Lille

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-