Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

 l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 57102
Date d'inscription : 25/11/2012

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 I_icon_minitimeDim 27 Sep 2020 - 9:55

National 3 | ASC Biesheim – FC Mulhouse (4-2) Biesheim, taille patron
L’ASC Biesheim a assumé son statut de leader en dominant sur sa pelouse le FC Mulhouse ce samedi. Il faudra compter avec les Rhénans cette saison.
Le match amical du 15 août entre l’ASC Biesheim et le FC Mulhouse avait donné le ton. Et indiqué que les deux formations auraient très certainement leur mot à dire dans ce championnat de National 3. Six semaines plus tard, c’est le leader invaincu du groupe du Grand Est (ASCB) qui recevait le leader potentiel (FCM) avec son match de moins.
Contrairement à la mi-août, la rencontre de samedi a été bien moins hachée. Le combat physique a cédé la place au jeu, les deux équipes cherchant à construire en repartant proprement de l’arrière. Pour l’occasion, Claude Spreng avait sorti une défense à trois pour caler son schéma (3-5-2) sur celui de son homologue mulhousien. Et plutôt bien lui en a pris.
« On voulait absolument bloquer leurs pistons, avouait le technicien rhénan. On a placé (Foday) Camara dans l’axe de la défense parce que (Mathieu) Wagner n’était pas apte (touché aux adducteurs). Mais ce système est aussi fait pour rapprocher (Benjamin) Genghini et (Alain) Reppert devant parce qu’ils sont complémentaires. Et en première période, on a bien maîtrisé les débats. »
Des coups de pied arrêtés cruciaux
Si le premier quart d’heure a été équilibré, la rencontre a en effet basculé du côté des Rhénans après l’ouverture du score de Genghini sur un corner de Fuchs bien coupé par Finance (1-0, 14e ). Dès lors, malgré quelques incompréhensions derrière, l’ASCB a déroulé son football de transition en profitant des espaces sur les ailes pour faire mal en contre-attaque.
Gegnhini a été à deux doigts de s’offrir un doublé sur une nouvelle tête qui a heurté le poteau (24e ) d’un Parisot vigilant quelques minutes plus tard sur une frappe croisée de Reppert (33e ).
Passés à quatre derrière suite à la sortie au claquage d’Okan – qui venait s’ajouter aux absences de Ndoye, Dardouri, Kourouma, Shaïek et Brahmia, Sadio (malade) étant sur le banc –, les Fécémistes ont connu une fin de première période délicate.
À nouveau piégés sur un coup franc de Fuchs, ils ont vu Alves placer une magnifique tête renversée pour doubler la mise (2-0, 39e ). Et sur un ultime contre initié par Decherf, c’est Genghini qui a parfaitement servi Reppert pour donner au score des allures de raclée (3-0, 45e +2).
Un peu plus conquérant au retour des vestiaires, mais toujours friable sur le moindre contre biesheimois, le FCM s’est donné le droit d’y croire lorsque Estrada a nettoyé la lucarne de Kehi de plus de 30 mètres (3-1, 54e ). Un pétard mouillé, finalement, puisque l’ex-pensionnaire de National 2 a eu bien du mal à emballer cette seconde période.
Il faut dire que l’ASCB a bien su gérer son avantage en défendant avec intelligence. Et profitant de la passivité de son adversaire sur coup de pied arrêté, elle a enfoncé le clou sur un nouveau corner converti de la tête par Chevrier (4-1, 72e ). De quoi vivre comme un non-événement la réduction du score de Soumah (4-2, 81e ).
« On a manqué de sérieux sur les phases arrêtées. C’est au-delà du ridicule. On fait des erreurs individuelles, des erreurs de débutants, fulminait l’entraîneur mulhousien Éric Descombes. On n’a pas été mis en difficulté dans le jeu, on a des occasions pour revenir en seconde période. On leur a donné le match, je ne peux pas l’accepter. Il va falloir se réveiller. »
Dans ce choc très attendu, c’est donc Biesheim qui s’est comporté en patron. En assumant de la sorte leur statut de leader invaincu, les Rhénans, qui n’évoluaient pas non plus au complet, ont clairement envoyé un message.
La fiche
BIESHEIM 4
FC MULHOUSE 2
➤ Mi-temps : 3-0. Stade municipal. Environ 50 spectateurs. Arbitres : M. Galek, assisté de MM. Ohlmann et Gander.
➤ Les buts : Genghini (14e ), Alves (39e ), Reppert (45e +2), Chevrier (72e ) pour Biesheim ; Estrada (54e ), Soumah (81e ) pour le FCM.
➤ Avertissements : Finance (16e ) à Biesheim ; Diouf (68e ), Sadio (78e ) au FCM.
❏ BIESHEIM : Kehi (cap.) – Finance, Camara, Chevrier – Metz (Bischoff, 80e ), Decherf, Duchs, Boutantin, Alves (Boukalada, 63e ) – Genghini, Reppert (Efondja, 87e ). Entraîneur :  Claude Spreng.
❏ FCM : Parisot – Sane, Okan (El Moussaid, 36e ), Diiouf – Kecha (cap.), Bouhabila (Soumah, 76e ), Estrad, Essomba Delbos – Bando, Milazzo (Sadio, 63e ). Entraîneur : Éric Descombes.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57102
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 Empty

l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: l’ASC Biesheim (CFA 2)   l’ASC Biesheim (CFA 2) - Page 4 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 7:04

national 3 | Biesheim - Raon-l’Étape (3-1) Le leader a maîtrisé
Même si Biesheim a pris son temps pour asseoir sa supériorité, son succès est dans la logique des choses face à une formation vosgienne qui n’affichait souvent que ses limites.
Les Raonnais, au moment d’affronter le leader haut-rhinois sur ses terres hier en fin d’après-midi, souhaitaient-ils prendre un peu de « hauteur », eux qui venaient justement de se voir retirer pas moins de quatre points par les instances fédérales pour… hauteur de buts non conformes, constatée il y a deux semaines avant le coup d’envoi contre Épernay ?Car le match de ce samedi a démarré avec près de 25 minutes de retard pour ces mêmes problèmes d’ordre géométriques, les Vosgiens déposant à leur tour des réserves…
Excellente entame
Une fois que les dirigeants locaux ont remis les montants incriminés d’équerre et que Briot, l’éphémère capitaine visiteur, écope d’un carton rouge pour s’être pris la tête avec un Biesheimois, la rencontre démarre, enfin, avec, d’entrée, la mainmise locale.
Dès la 8e , Alves voit sa balle repoussée par Kouang. Sur le corner qui en résulte, Chevrier débloque le compteur local (1-0).
Même si, par la suite, les Biesheimois desserrent quelque peu l’étreinte, ils maîtrisent tout de même les débats avec assurance à l’image d’Alves qui initie une action vers Viana mais Horiot pare au plus pressé (33e ).
Viana ensuite, mis sur orbite par Genghini, a encore une nouvelle opportunité mais Horiot a les phalanges fermes (36e ) avant qu’Alves, encore lui, n’envoie sa balle dans le ciel rhénan (40e ).
Ce manque de réussite, par contre, ne se dérobe pas du camp vosgien qui va faire parler un froid réalisme, bonifiant au passage sa seule réelle opportunité.
A la 42e , Lebongo, l’invité de dernière heure, s’en va à grandes enjambées défier avec succès Kehi, livré à lui-même, remettant le tableau d’affichage à l’équilibre avant la rentrée aux vestiaires (1-1).
L’entame de la seconde est un parfait ''copier-coller'' de l’acte 1. Les Rhénans se procurent des occasions pour se détacher face à des Vosgiens qui savent faire le dos rond avec réussite, sentant tout de même souvent passer le vent du boulet.
Biesheim patine avec Reppert (48e ), Genghini (53e ) ou encore Viana (56e ) qui ne valorisent pas le score avec un cadre qui se dérobe encore.
Dans l’autre camp, Duminy a bien une occasion en or massif sur la transmission de Lebongo mais la réussite choisit fort logiquement le club alsacien (68e ).
Reppert se trouve ainsi à point nommé pour recueillir l’offrande de Genghini et tromper Horiot (2-1, 71e ) puis l’omniprésent Alves se charge de ficeler la victoire de son camp sur le corner tiré au cordeau de Fuchs (3-1, 78e ).
Dommage ensuite que Genghini (83e ) omette de déposer la cerise sur le gâteau quand son pied se dérobe ou encore quand il trouve une barre récalcitrante sur un bon mouvement de son partenaire Nt Jam Manguele venu prêter main-forte pour la première fois cette saison (88e ).
Au final, Raon-l’Étape est une nouvelle étape victorieuse pour le club de Vincent Schmitt qui conforte au passage son maillot jaune. De bon augure avant d’aborder les étapes de montagne.
La fiche
❏ BIESHEIM 3
❏ RAON-L’ÉTAPE 1
➤ Mi-temps : 1-1. Stade municipal. Arbitre : M. Rueff assisté par MM. Schauer et Slimani. Environ 200 spectateurs.
➤ Buts : Chevrier (8e ), Reppert (71e ), Alves (78e ) pour Biesheim; Lebongo (42e ) pour Raon-L’Étape.
➤ Avertissements : Fuchs (63e ) à Biesheim ; Diallo (15e ), Lebongo (56e ) à Raon-L’Étape.
➤ Exclusion : Briot (avant le coup d’envoi) à Raon-L’Étape
❏ BIESHEIM : Kehi (cap.) –Alves, Nellec (Metz 72e ), Chevrier, Wagner- Camara, Decherf- Boutantin-Viana (Fuchs 62e ) - Genghini, Reppert (Nt Jam Manguele 86e ). Entraîneur: Claude Spreng
❏ RAON-L’ÉTAPE: Horiot- Meindu, Tchamajieu (cap.), Kouang, Cisse-Lebongo , Diallo, Hassisou- Ben Ouabi (Mersel 86e ), Duminy, Jaki (Merbah 75e ). Entraîneur : Mickaël Grand.
dna
 

l’ASC Biesheim (CFA 2)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Foot en général :: Le foot français en général-