Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -8%
100€ sur PC Portable Gamer – LENOVO Legion ...
Voir le deal
1099 €

Partagez
 

  32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeMar 6 Avr 2021 - 21:04

Samedi le 10/04/2021 à 17h
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeMar 6 Avr 2021 - 21:04

dna a écrit:
un Paris bonus
À sept journées de la fin, le club strasbourgeois, 13e , possède plus de deux jokers d’avance sur la zone rouge. Avant ses duels décisifs à Nîmes (18e ) et contre Nantes (19e ) il prépare un “match bonus” – selon son gardien Matz Sels – face au PSG samedi (17h) à la Meinau.
Quarante-huit heures après leur quatrième succès en autant de visites à Bordeaux depuis leur remontée en Ligue 1 en 2017 (3-2), les Racingmen ont eu droit ce mardi après-midi, pour leur retour à l’entraînement, à une séance allégée et ensoleillée, dans une ambiance légère, mais par une température qui n’a réchauffé ni les cœurs, ni les organismes.
Mothiba a participé à la séance collective, Simakan trottine

Avec une quinzaine de degrés de moins que la semaine passée (7°C seulement), les Bleus se sont, comme souvent pour la première de la semaine, contentés d’une opposition ludique à laquelle a participé l’attaquant sud-africain Lebo Mothiba, enfin réintégré dans le collectif près de huit mois après son opération du genou. Mohamed Simakan, lui aussi opéré du genou le 18 janvier, a trottiné.
Anthony Caci et Stefan Mitrovic en avaient fait de même juste avant. Victime d’un coup en Gironde, le latéral droit Frédéric Guilbert est resté en salle. Mais tous trois retrouveront le groupe lors du huis clos de ce mercredi matin.

Simakan, Mothiba, Alexander Djiku, en reprise après sa lésion à l’adducteur droit le 3 mars contre Monaco, et Idriss Saadi (tendinite au genou) seront encore absents samedi (17h) à la Meinau face au PSG pour la 32e journée. Les attaquants Kevin Zohi (dos bloqué) et Majeed Waris (douleurs musculaires), forfaits à Bordeaux et toujours aux soins, sont douteux.

Les beaux voyages du Racing


En s’imposant dimanche au stade Atlantique, le Racing a signé son sixième succès en 16 déplacements (2 nuls, 8 défaites). Il n’avait plus fait aussi bien depuis 1996-1997 (6 victoires également). Ce bon comportement hors de la Meinau n’étonne guère son entraîneur, Thierry Laurey, pour qui le contexte et l’absence de public dans les stades « redistribuent complètement les cartes ».

« Ça vaut pour pas mal d’équipes, poursuit-il. Nous avons peut-être presque battu un record à l’extérieur, mais aussi peut-être un autre à domicile où nous avons peu gagné (4 fois sur 15 – 4 nuls, 7 défaites, ndlr). Il y a un revers à la médaille. Notre prochain déplacement, c’est Nîmes (le 18 avril). S’imposer là-bas tomberait bien. »

Koné relève la tête


Redescendu dans la hiérarchie des défenseurs centraux après sa fissure à un orteil fin novembre, Lamine Koné profite à son tour des blessures de ses partenaires de l’axe, Djiku et Simakan. Auteur, notamment, d’une prestation majuscule contre Monaco, l’Ivoirien de 32 ans, en fin de contrat, a enchaîné une quatrième titularisation et inscrit à Bordeaux, de la tête sur un corner de Dimitri Liénard, son troisième but en Ligue 1 sous le maillot bleu, le premier en 2020-2021 et le dixième de sa carrière. Huit de ses dix buts découlent d’ailleurs d’un corner.

« Je suis content que Lamine ait marqué, a réagi son coach. Quand on l’a, on aime bien qu’il soit dominant sur coups de pied arrêtés. Il l’a été. C’est intéressant. »

Un Paris “record”


À l’heure de défier le Bayern ce mercredi à Munich, tenant du titre, en quarts de finale aller de la Ligue des Champions, le PSG, finaliste face aux Bavarois en août, a – on s’en doute – d’autres chats à fouetter que de songer au voyage en Alsace trois jours plus tard.

Encore que, dans la conquête d’un quatrième sacre d’affilée (le huitième en neuf ans), il n’ait plus vraiment droit à l’erreur. Deuxième à 3 points de Lille contre qui il a essuyé samedi son troisième échec de suite au Parc des Princes (0-1), il a déjà concédé huit revers, un record depuis son rachat par le Qatar en 2011. C’est autant qu’en 2010-2011 lorsqu’il avait fini quatrième.

Quatre absents au PSG


Avant même leur choc face aux Munichois, les Parisiens savent qu’ils devront se passer de quatre éléments à Strasbourg : le Brésilien Neymar, expulsé contre Lille et qui saura ce mercredi soir si sa sanction est étendue au-delà de la suspension automatique, les Italiens Marco Verratti et Alessandro Florenzi, testés positifs à la Covid-19 à leur retour de sélection, et l’Espagnol Juan Bernat, en reprise après sa rupture des ligaments croisés du genou mi-septembre. Forfait en Bavière, le buteur argentin Mauro Icardi (cuisse) et le latéral gauche Layvin Kurzawa (contractures aux mollets) sont incertains.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeJeu 8 Avr 2021 - 9:36

Ludovic Ajorque incertain pour la réception du PSG
 L’actuel meilleur buteur du Racing Club de Strasbourg (12 buts) est malheureusement incertain pour la réception du Paris Saint-Germain ce samedi lors de la 32ème journée du championnat de Ligue 1. En effet, l’attaquant réunionnais était absent à l’entraînement du jour. Un coup dur pour Thierry Laurey qui va tout de même pouvoir compter sur Habib Diallo, buteur face aux Girondins de Bordeaux.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeJeu 8 Avr 2021 - 9:41

Alsa'sport a écrit:
Frédéric Guilbert présent à l’entraînement !
Après avoir manqué l’entraînement de mardi suite à sa douleur musculaire contre Bordeaux, Frédéric Guilbert est de nouveau présent à l’entraînement collectif. L’entraîneur strasbourgeois, Thierry Laurey, devrait donc pouvoir compter sur le joueur prêté par Aston Villa pour la réception du Paris Saint-Germain ce samedi à 17h.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeVen 9 Avr 2021 - 13:52

Ajorque est blessé chaque saison, là c'est le meilleur moment pour son absence tant il est maladroit devant le but (seul Thomasson fait pire). Il a encore failli rater son péno contre Bordeaux (très mal tiré), il en avait déjà manqué un contre Nîmes.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeVen 9 Avr 2021 - 21:28

dna a écrit:
Racing - PSG : et pourquoi pas ?
Rasséréné par son succès pascal à Bordeaux, le Racing dispose d’une occasion en or de faire parler de lui autrement qu’à travers sa lutte harassante pour le maintien. Si les Bleus accrochent un PSG en transit entre deux sommets européens, ce samedi (17h) à la Meinau, ils seront mis en pleine lumière.
Dans l’imaginaire d’un enfant, le super-héros est un personnage prodigieux que l’on regarde dans un Comics mais que l’on ne croise jamais dans la vraie vie. Pour un footballeur de Ligue 1 à la carrière sage et honnête, eh bien, c’est un peu pareil… Les Messi, Ronaldo, Lewandowski et autres magiciens pratiquent certes le même métier mais ne sont visibles qu’à la télé.

C’est d’ailleurs calés au fond du canapé, bouche bée, que les Strasbourgeois ont assisté mercredi à l’incroyable succès parisien à l’Allianz Arena munichoise (2-3) en quart de finale aller de la Champion’s League.

Il faudra se pincer et trembler devant Mbappé


Ce samedi après-midi, comme à chaque fois que le PSG de l’ère qatarie est annoncé, la troupe de Thierry Laurey basculera de l’autre côté du miroir, au pays des merveilles où la frontière entre rêves et cauchemars est ténue (*).

Il faudra alors se pincer pour ne pas perdre pied. Et trembler à chaque fois qu’un Mbappé peut-être surgi du banc se présentera entre Mitrovic et Koné, défenseurs forcément en retard derrière le prodige qui fait tourner les têtes, notamment celles du Real où la rumeur l’envoie cet été. Depuis son triplé à Barcelone mi-février (1-4) et son doublé au Bayern mercredi dernier (2-3), le bonhomme aux 100 buts en Ligue 1 est entré dans une nouvelle dimension, le tout à 22 ans…

Au moins la défense alsacienne n’aura-t-elle pas à se coltiner en prime Neymar. L’autre extraterrestre, exclu la semaine dernière contre Lille (défaite 0-1) et suspendu pour deux matches, est visiblement moins intéressé par les affaires domestiques que par les ors européens.

Voilà peut-être le principal atout d’un Racing privé de son meilleur buteur Ajorque, blessé (lire par ailleurs) : outre l’absence du Brésilien, le PSG, déjà défait à huit reprises, n’est plus maître de son destin dans la course au titre depuis que les Nordistes ont repris la main. « Ils ne sont pas largués non plus, tempère l’entraîneur strasbourgeois. Mais c’est vrai qu’il est surprenant de les voir perdre contre des équipes qui ne sont pas dans le haut du tableau, comme Nantes ou Lorient. »

Inconsciemment, le PSG aurait-il lâché l’affaire pour tout miser sur la Ligue des Champions ? Se donne-t-il seulement encore les moyens de croire en une dixième couronne ? Neymar ne sera en tout cas pas le seul absent à la Meinau. Entre les blessures, dont celle du capitaine Marquinhos, les incertitudes et la nécessité de préserver les forces en vue du match retour contre le Bayern dès mardi, Mauricio Pochettino va faire tourner dans les grandes largeurs.

« Face à un adversaire très physique, nous devons faire attention dans l’analyse des joueurs pour mettre l’équipe la plus fraîche possible, la plus compétitive, mais sans prendre de risques », dit le technicien argentin.

« À l’aller, Paris n’a pas non plus aligné tous ses titulaires et on en a quand même pris quatre », rappelle à juste titre Laurey en évoquant l’éclat pris dans les dix dernières minutes au Parc juste avant Noël (4-0) .

Tout ça pour dire que même avec un Thomas Tuchel sur le départ, le jeune Pembélé, buteur ce soir-là, Herrera ou Rafinha sur le pré, le PSG reste suffisamment redoutable pour le Racing.

Mais les Bleus veulent tirer les leçons de cette démonstration. « Si on a tout foutu en l’air sur la fin, je trouve aussi que l’on n’a pas été assez offensif en première période, où l’on a trop regardé les Parisiens, appuie le coach strasbourgeois. Il faudra être plus actif, histoire de contrecarrer leurs plans, sachant qu’ils peuvent faire la différence à tout moment. »
« Même essayer de prendre du plaisir »

Matz Sels, le gardien titulaire revenu en jeu dimanche dernier à Bordeaux, aura donc certainement du boulot. Mais la victoire glanée en Gironde (2-3) doit contribuer à accroitre le capital-confiance et décomplexer les petits Bleus.

« Avec 36 points, on n’est pas maintenu et il y aura des matches certainement plus importants pour nous, mais on peut avoir une approche beaucoup plus tranquille que si on avait le couteau sous la gorge, développe Laurey. On peut même essayer de prendre du plaisir. Enfin, si tu en prends six, cette notion aura disparu… »

Voilà à la fois toute la beauté et tout le danger de la situation. À vouloir imiter les super-héros, on peut vite être ramené à sa condition de simple mortel. Mais en une saison où la souffrance a prédominé, l’occasion est belle et le jeu en vaut la chandelle.

(*) Depuis son retour dans l’élite, le Racing a affronté à six reprises le PSG – dont quatre fois au Parc des Princes – pour un bilan de trois défaites, deux nuls et un succès
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeVen 9 Avr 2021 - 21:31

dna a écrit:
L’adversaire du Racing : les Parisiens mènent la chasse
Dépossédé de la première place par le LOSC samedi dernier après sa défaite (0-1) au Parc des Princes dans le match au sommet de la Ligue 1, le PSG doit mettre de côté son exploit de mercredi en Ligue des Champions s’il veut rester dans la course au titre alors qu’il brille moins sur la scène hexagonale.
Huit défaites et trois matches nuls après 31 journées de championnat : jamais depuis le début de l’ère qatarienne, le Paris SG n’avait autant été accroché par ses adversaires dans une saison.

S’il avait un peu tout écrasé en Ligue 1 lors de la saison 2015/2016, laissant filer seulement 12 points (deux défaites, six nuls), le PSG “lâche” en moyenne 19 points à la concurrence par exercice (*) depuis que QSI en a pris le contrôle.
Avant de se rendre à la Meinau ce samedi, les hommes de Mauricio Pochettino – l’Argentin a remplacé, le 2 janvier, l’Allemand Thomas Tuchel, remercié le 24 décembre après une victoire 4-0 contre le Racing ! – ont donc déjà laissé échapper 27 points. C’est, déjà, deux de plus que le précédent “record”, établi lors de la saison 2011/2012, terminée à la deuxième place derrière Montpellier.

Alors qu’ils jouent encore sur tous les tableaux et confirment en Ligue des Champions leur statut de vice-champions d’Europe, les Parisiens sont donc plus partageurs en championnat. Une “générosité” qui s’explique aussi par l’intensité de la lutte à quatre qui se joue pour le titre.
« Ils ne nous avaient pas habitués à ça »


« Il y a quatre équipes qui sont dans un mouchoir de poche. Tu joues le titre mais tu peux aussi jouer l’Europa League, il y a très peu d’écart (entre les quatre, ndlr) » , souligne d’ailleurs Thierry Laurey, pas tant surpris que les Parisiens y laissent des plumes.

Pour le coup, le PSG n’a remporté qu’une seule de ces confrontations directes (2-4 à Lyon), concédé le nul à Lille (0-0) et perdu les quatre autres rencontres (3-2 à Monaco puis 0-2 au Parc, 0-1 contre l’OL, 0-1 contre le LOSC). Il a perdu 14 points dans cette lutte-là et en a donc gaspillé 13 ailleurs.

« Ce qui est plus surprenant, c’est qu’ils ont laissé pas mal de points contre des équipes qui ne sont pas forcément dans les six, sept premiers. C’était rarement le cas contre des équipes de bas de classement. Ils ne nous avaient pas habitués à ça », note également le coach du Racing.

S’ils avaient chuté d’entrée à Lens (1-0) puis contre Marseille (0-1), les actuels 5e et 6e de la Ligue 1, les Parisiens ont perdu contre Nantes (1-2) et à Lorient (3-2), le 19e et le 17e. Les deux fois, ils avaient pourtant pris les commandes (1-2 à Lorient après un doublé sur penalty de Neymar, 1-0 contre Nantes après l’ouverture du score de Draxler).

Deux revers auxquels on peut ajouter les nuls contre Bordeaux (2-2) et à Saint-Étienne (0-0), lourds de conséquences dans la course au titre et qui obligent la bande à Kylian Mbappé à mener la chasse derrière le LOSC. Une course-poursuite qui est loin d’être gagnée.

« S’ils continuent en Coupe d’Europe, ça va être chaud quand même. C’est Lille qui a les cartes en mains », estime d’ailleurs Thierry Laurey alors que le Racing a, pour la dernière fois cette saison, un rôle direct à jouer dans ce duel-là.

(*) Calcul ne prenant pas en compte la saison passée, stoppée après 27 matches
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 9:33

Depuis la 16e    0-1


27e 0-2

logo_Paris Saint-Germain
Pablo Sarrabia, très en vue, double la mise, au sortir d'un slalom plein axe, servi par Danilo. L'Espagnol a mystifié Mitrovic sur son contrôle puis driblé Koné pour ne laisser aucune chance à Sels, livré à lui-même, d'une frappe croisée du droit.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 9:47

45e 0-3

Mbappé a joué dans le dos de Mitrovic, Moïse Kean a pris Koné de vitesse pour ne laisser aucune chance à Matz Sels d'un tir croisé du droit, en pivot.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:07

Premier changement en faveur de Paris. Keylor Navas n'est pas revenu sur le terrain, remplacé par Sergio Rico. Le gardien titulaire est sans doute préservé avant le retour face au Bayern, dans trois jours. Kylian Mbappé reste sur la pelouse.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:16

Cette seconde période s'annonce longue. Les Parisiens semblent avoir décidé de se ménager, de laisser venir, face à des Strasbourgeois en manque d'arguments. Et lorsqu'ils ont le ballon, les mêmes Parisiens font tourner tranquillement.

Le premier avertissement de la partie est pour Moïse Kean suite à un tacle à retardement sur Frédéric Guilbert. Un brin sévère dans un match sans histoire.

Ibrahima Sissoko est remplacé par Mehdi Chahiri. Dimitri Lienard cède sa place à Sanjin Prcic. Thierry Laurey fait de la gestion, en prévision des joutes décisives, à Nîmes puis devant Nantes.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:24

Habib Diallo est suppléé par Maurice Sahi, pour son deuxième match, après quelques secondes à Bordeaux.


 BUUUUUUUUUUUUUUT 1-3


Un conte de fée pour Moïse Sahi. le Malien de 19 ans est arrivé en janvier. Sur un centre de Bellegarde, il a devancé Danilo pour tromper Rico sans coup férir.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:29

Il faut un grand Matz Sels. Le Belge se détend de tout son long pour sortir une frappe enroulée de Kylian Mbappé, au sortir d'un dribble sur Guilbert.

La frappe croisée de Prcic!!! Elle frise le poteau de Rico suite à un bon travail de Bellegarde, encore lui, sur la droite, et à un relais de Thomasson.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:33

Draxler pour Kean, Gueye pour Rafinha: Paris change aussi de batteries et partage le temps de jeu.

Rafinha est remplacé par Gueye.

Joliment joué, même si la tête de Chahiri passe au-dessus. Il reprend de la tête un centre de Guilbert, servi par Bellegarde après une superbe transversale de Prcic.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:38

Parti dans son raid, Mbappé, accroché par Mitrovic, obtient un coup franc à 20m bon mètres dans l'axe.

1-4 Paredes! Pleine lucarne!

Sur le coup franc direct, à vingt-quatre mètres, dans l'axe, Leandro Paredes contourne le mur alsacien avec une frappe limpide du pied droit. Matz Sels est trop court sur sa gauche.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 10:51

Avec tout ça, au moins l'intérêt de la course au titre est préservé. Le Paris SG revient à trois points de Lille alors qu'il restera six matches à jouer. Et si les Parisiens devaient finalement être champions de France au goal-average, ils pourraient dire un grand merci au Racing. Bilan sur deux matches: 8-1!

Reste que du côté du Racing, on scrutera fébrilement les résultats du week-end, en espérant sans le dire que les concurrents directs pour le maintien ne refassent pas une partie de leur retard. On pense notamment au barragiste Nîmes, chez qui il conviendra de réenclencher la marche avant dimanche prochain dans un match à six points.

Xavi Simons supplée Ander Herrera, Kylian Mbappé sort enfin, remplacé par Kenny Nagera.

Kevin Zohi, de la tête et dans la surface du PSG, cadre sa reprise. Mais Sergio Rico est sur le coup. Mehdi Chahiri avait cherché son partenaire, côté gauche.

Koné à quelques centimètres de marquer contre son camp. La balle effleure la base du poteau. C'eut été franchement trop sévère.

C'est fini 1-4



.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 13:22

Quelle râclée ! Ils ont joué ou ils étaient spectateurs ?
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 21:20

dna a écrit:
Un monde d'écart entre le Racing et le PSG
Un monde sépare un Racing engagé dans la lutte pour le maintien et le PSG qui défend son titre en chassant le leader lillois. Ce samedi, les Bleus ont pu mesurer l’écart abyssal en prenant une leçon d’efficacité (1-4) à la Meinau. Il faudra vite se relever avant les échéances cruciales des prochaines semaines.
Quatre buts à l’aller, autant au retour, avec quand même une petite friandise offerte par un gamin de Bamako qui s’éveille au foot pro, en l’occurrence Moïse Sahi-Dion, pour adoucir la “douloureuse”.

Si le Racing de Thierry Laurey est parvenu ces dernières saisons à enquiquiner l’ogre parisien, notamment à la Meinau – un succès homérique en décembre 2017 (2-1) et un nul valeureux un an plus tard (1-1) –, il a cette fois pris cher et n’a pour ainsi dire jamais existé dans cette double confrontation.
Recroquevillés sur le but de Kawashima au Parc des Princes juste avant Noël, rapidement menés mais longtemps dans le coup, les Bleus avaient espéré un éclair de génie d’Ajorque ou de Diallo pour ne pas rentrer bredouille. Ils avaient fini par prendre la foudre dans les dix dernières minutes (0-4).
« On a fait n’importe quoi et on a été punis »


Ce samedi, l’espoir n’a même pas eu le temps de naître. Pourtant, la mission ne paraissait pas totalement impossible. Entre la confiance strasbourgeoise accumulée dimanche dernier lors du succès à Bordeaux (2-3) et les contraintes parisiennes liées au sommet européen contre le Bayern dès mardi, il y avait peut-être une petite ouverture pour se frayer un chemin vers l’exploit.

Mais malgré une flopée d’absents dans ses rangs, Paris reste Paris. Comme l’a rappelé à l’heure du bilan l’entraîneur Mauricio Pochettino, « le club joue chaque compétition avec l’objectif de la gagner ». Or en Ligue 1, Lille a pris de l’avance – à savoir six points – vendredi soir en s’imposant à Metz (0-2). « Il était impératif pour nous de réduire la distance », dit le coach argentin, qui a loué « la combativité et la solidarité » de sa troupe.

Qu’importe, finalement, que seuls quatre héros titularisés lors du succès à Munich (2-3) mercredi – Navas, Kimpembé, Danilo et Mbappé – aient débuté sur la pelouse strasbourgeoise. Les remplaçants savent se mettre au niveau. D’autant plus facilement que le Racing a gentiment fléché le parcours qui mène au but de Sels.
Avant l’opération portes ouvertes, il y a bien eu la grosse occasion de Thomasson. Sa frappe limpide et croisée aux 20 mètres a laissé Navas loin du ballon. Mais le gardien costaricien, qui doit être né sous une bonne étoile, a été sauvé par son poteau droit (9e ).
Mbappé leur a tout fait


Si le milieu strasbourgeois avait été plus en veine, cela aurait-il changé le cours des événements ? Difficile à dire, tant les Parisiens ont paru sereins et déterminés. Il est vrai aussi qu’avec Kylian Mbappé, tout paraît beaucoup plus facile.

Le phénomène de 22 ans a d’abord transformé le solide Koné en plot pour l’ouverture du score sur sa “spéciale” (0-1, 16e ), soit son 21e but de la saison en championnat, avant de délivrer sa septième passe décisive juste avant la mi-temps au puissant Kean (0-3, 45e ).

Entre-temps, Mbappé a été aux premières loges pour voir Sarabia enfumer Mitrovic et faire regretter un peu plus les absences de Simakan et Djiku, les deux défenseurs qui ont constitué le carré des convalescents en compagnie d’Ajorque dans les tribunes vides (0-2, 27e ).

Devant son banc, Thierry Laurey ne pouvait que constater les dégâts face à la vitesse des Parisiens. « Je pense qu’on a surtout commis de grosses erreurs défensives, regrette l’entraîneur alsacien. On a fait n’importe quoi. On a facilité la tâche des Parisiens et on savait très bien que si on le faisait, on allait être punis. En ce moment, ils sont dans une période de réussite assez importante, avec beaucoup d’efficacité… »

Avec trois buts dans la musette à la pause, le suspense est éventé et le risque de déculottée de plus en plus prégnant. Heureusement, la rencontre prend des allures de séance d’entraînement pour Pochettino. Navas, l’homme aux dix arrêts à l’Allianz Arena, prend déjà sa douche à mi-parcours et cède sa place à l’Espagnol Rico.

Laurey n’insiste pas. Lui aussi a une “finale” à préparer, certes moins prestigieuse qu’un quart retour de Ligue des champions, mais tout aussi importante à l’échelle alsacienne avec le déplacement à Nîmes dimanche prochain. Il procède rapidement aux premiers changements.

Le seul rayon de soleil alsacien dans la grisaille surgit donc du banc. Le jeune Ivoiro-Malien Moïse Sahi-Dion, 19 ans, s’en souviendra longtemps. Pour sa première à la Meinau, après avoir bénéficié d’une minute de jeu à Bordeaux, il lance sa carrière en marquant un but splendide contre le PSG (1-3, 63e )...

Une belle récompense pour le gamin mais une maigre consolation pour le Racing, qui voit encore Paredes sceller le score sur un coup franc provoqué par l’incontournable Mbappé (1-4, 79e ). « Ça, c’est le très haut niveau, conclut Laurey. Si tu veux espérer rivaliser, tu ne dois pas commettre d’erreurs ».

Il faudra s’en souvenir dans les prochaines semaines, à Nîmes ou contre Nantes, dans des matches moins éblouissants mais qui vaudront bien plus cher.
La phrase
Pour battre Paris, il faut que Paris mette un peu du sien. Parce que si cette équipe est sérieuse, rigoureuse, ça devient très difficile. Encore plus quand tu laisses des joueurs de cette qualité seuls dans la surface de réparation. Il y a de fortes chances que ça finisse au fond. C’est ça le regret : avoir commis trop d’erreurs défensives…

De Thierry Laurey, entraîneur du Racing
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 21:24

dna a écrit:
Ça allait beaucoup trop vite pour le Racing
En encaissant trois buts en première période, le Racing, balayé par les foudroyantes accélérations de Parisiens sérieux et incapable de couper leurs transmissions, n’a jamais vraiment existé.
Depuis sa remontée en Ligue 1, le Racing pouvait s’enorgueillir d’avoir toujours « fait le match » avec le PSG, y compris lors de ses rares sévères défaites (5-2 le 17 février 2018 et 4-0 le 23 décembre 2020 au Parc des Princes). Il l’avait d’ailleurs battu une fois (2-1 le 2 décembre 2017 à la Meinau) et tenu en échec à deux reprises (1-1 le 5 décembre 2018 à domicile et 2-2 le 7 avril 2019 à l’extérieur).
Même en fin d’année 2020 où il n’avait strictement rien proposé Porte de Saint-Cloud, se contentant de subir, il avait longtemps nourri l’espoir d’arracher un nul inespéré après l’ouverture précoce du score de Pembélé. Mais à force de plier, il avait fini par rompre en encaissant trois buts dans les dix dernières minutes.
Ce samedi, tout le monde a vite compris que le résultat dépendrait moins de la bonne volonté strasbourgeoise que des ingrédients que mettrait Paris dans son match. Alors, oui, Adrien Thomasson, en récupérant un ballon égaré lors d’un choc entre Diallo et Paredes et en fracassant d’un missile croisé du droit le poteau droit d’un Navas battu, aurait pu donner à la rencontre une autre tournure (9e ).
« Nos erreurs ne sont pas dues à la vitesse du PSG »


Mais jamais la sensation d’évoluer sur deux planètes footballistiques très éloignées n’aura été aussi prégnante dans les esprits alsaciens. Peut-on imputer au seul Lamine Koné, pris de vitesse par Mbappé (16e ), trop court sur son tacle devant Sarabia (27e ) et devancé par Kean (45e ), la responsabilité des trois buts parisiens du premier acte ? Non, sans doute.

Car ce serait, entre autres, oublier l’interception ratée de Stefan Mitrovic sur la transmission décisive de Danilo vers l’Espagnol pour le 2-0. Ce serait, surtout, exonérer de leurs responsabilités des milieux de terrain incapables de couper les lignes de passes parisiennes et d’empêcher Mbappé et les autres de dévorer les espaces.

« Nos erreurs ne sont pas dues à la vitesse du PSG, même si sur le premier but, je veux bien entendre que Mbappé va vite, s’efforce néanmoins de rectifier Thierry Laurey. Mais quand tu es à deux sur un joueur, tu dois être capable de l’enfermer, d’autant qu’il n’a pas inventé quelque chose : il a fait la spéciale ! »

Sur l’ouverture du score, le coup de reins du champion du monde français a pourtant donné un tour de rein à l’Ivoirien. C’est l’image symbole du match. Adrien Thomasson l’avait annoncé jeudi. « C’est bien d’affronter Paris, mais notre saison ne se joue pas là-dessus. » Elle se jouera, c’est sûr, davantage à Nîmes dimanche prochain, puis contre Nantes le suivant.

« C’était peut-être un peu trop facile »


Il a fallu, pour donner un semblant de suspense à un match déjà plié, l’insouciance, la fraîcheur et la vélocité d’un gamin de 19 ans, Moïse Sahi Dion, qui avait débuté en Ligue 1 à Bordeaux dimanche dernier durant une poignée de secondes et a réduit le score sur son premier ballon (63e ).

Les joueurs de Mauricio Pochettino l’ont vite tué d’un quatrième but que l’entraîneur bas-rhinois juge « anecdotique », mais qui matérialise de façon plus juste « la différence de niveau » qu’il admet évidemment.

Moins que la supériorité parisienne, Laurey stigmatise surtout les errements de ses troupes. « Sur la première mi-temps, Matz (Sels) n’a pas un arrêt à faire, mais il a pris trois buts. Ce n’est pas que ça allait trop vite. C’est que peut-être, c’était un peu trop facile. Si tu offres des espaces contre n’importe quelle équipe (de ce niveau) , Lille, Lyon, Monaco, ça fera pareil. Le regret, c’est de n’avoir pas fait ce qu’on aurait dû faire, notamment sur l’aspect défensif. »

Aurait-ce été suffisant ? Face à ce PSG simplement à son niveau, il est permis d’en douter. Paradoxalement, un Racing qui a bien davantage montré à la Meinau qu’au Parc avant Noël a moins existé au score. En ce 10 avril 2021, Strasbourg et Paris n’appartenaient tout simplement pas au même monde.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 10 Avr 2021 - 21:30

dna a écrit:
Racing - PSG (1-4) : fatales banderilles parisiennes
Obligés de courir après le score, les Strasbourgeois ont été punis par la vitesse d’exécution et la vista des Parisiens, auteurs de trois buts sur leurs trois premiers tirs cadrés.
Positionné dans un 4-4-1-1 avec un milieu à plat comme premier rideau défensif, le Racing n’a pas réussi à stopper les assauts d’un PSG mis sur orbite par Kylian Mbappé à la 16e minute. Menés de trois buts à la pause, les hommes de Thierry Laurey n’ont pas baissé la tête, sauvant l’honneur grâce l’intrépidité du jeune Moïse Sahi Dion, buteur deux minutes après son entrée en jeu.
SELS 4

Pour son premier match à la Meinau cette saison, l’international belge passait au révélateur parisien. Un tout autre test que celui réussi à Bordeaux six jours plus tôt. Sans subir in tir de barrage, Sels a cédé face à des attaquants cliniques en première période. Mbappé (16e ), Sarabia (27e ) et Kean (45e ) ont fait mouche sur les trois tirs cadrés de la période sans que le gardien du Racing soit particulièrement fautif. Décisif à bout portant devant Kean (61e ) et sur cette frappe de Mbappé (69e ), il ne peut rien faire sur le coup franc de Paredes (79e ).
GUILBERT 6

Le latéral droit a très certainement été le Strasbourgeois qui a posé le plus de difficulté au PSG ce samedi. Il a multiplié les centres (6), dont l’un parfaitement ciselé pour Diallo n’a pas été exploité correctement par le Sénégalais (30e ) alors que les Parisiens venaient de doubler la mise. Il a mis de l’impact physique quand Mbappé venait s’aventurer dans son couloir, comme sur ce tacle (68e ). Son coup franc excentré (55e ) était trop sur le but parisien pour surprendre Rico, entré en jeu après la pause.
KONÉ 4

Le jeu de dribbles de Kylian Mbappé l’a laissé sur place sur le premier but (16e ), mais quel défenseur n’aurait pas été pris de vitesse sur le coup ? Il est surpris par l’enchaînement de Sarabia sur le deuxième (27e ) et ne parvient pas à fermer la porte à Kean sur le troisième (45e ). Il a relevé la tête en seconde période, réussissant même à combler son retard à deux reprises sur Mbappé (53e , 57e ).
MITROVIC 3

Il a réussi une fois à subtiliser le ballon à Mbappé devant la surface (14e ), mais c’est sans doute sa seule intervention décisive. Il se loupe en voulant couper la passe de Danilo pour Sarabia, ouvrant un boulevard à ce dernier sur le deuxième but. Statique sur le troisième, il a souvent été pris de vitesse, laissant filer Kean (61e ) puis provoquant la faute sur Mbappé (78e ) qui offre le coup franc du 1-4 à Parades.
CACI 4

Si on l’a vu en début match contrer Sarabia au milieu de terrain loin de son couloir gauche (5e ), il a plus souvent eu du mal à maîtriser son vis-à-vis. Comme ses coéquipiers, il a souvent trop reculé quand Mbappé avait le ballon, lui laissant trop de liberté comme sur le 3e but. Il a aussi moins tenté offensivement, ne délivrant qu’un centre (58e ). Remplacé par Lionel CAROLE (82e ).
BELLEGARDE 5

Placé sur le côté droit du milieu à plat, il n’a pas vraiment réussi à utiliser sa vitesse et quand il l’a fait, son rush a été stoppé aux abords de la surface adverse… amenant une contre-attaque sur laquelle Kean inscrira le 3e but du PSG. Plus en vue en seconde période, il délivre un bon centre pour Diallo, légèrement hors-jeu (56e ), et signe sa première passe décisive sous le maillot du Racing avec ce bon ballon dans la course de Sahi Dion (63e ). Remplacé par Kevin ZOHI (81e ).
SISSOKO 4

Il a essayé d’orienter le jeu, comme sur cette belle transversale vers Liénard (26e ), gagné des duels aériens, comme avec Bakker (33e ), mais il a, comme souvent, perdu trop de ballons (5). La vitesse des Parisiens au milieu ne l’a pas aidé. Remplacé par Mehdi CHAHIRI (58e ), qui a tenté mais a manqué de puissance pour tromper Rico (67e ), s’est fait contrer (72e ) ou n’a pas cadré de la tête (75e ).
AHOLOU 4

En première mi-temps, il n’a pas réussi à peser dans l’entrejeu du Racing, étant trop spectateur des accélérations parisiennes. Il ne cadre pas sa tête sur un corner de Liénard (21e ). En seconde période, il est sorti de sa coquille, glissant une bonne passe pour Chahiri (72e ).
LIÉNARD 4

Il a mis son envie habituelle et a souvent cherché à combiner avec Thomasson et Guilbert en première période. Mais il a aussi manqué de justesse, comme sur cette mésentente avec Diallo (26e ) ou cette ouverture trop longue pour Caci (41e ). Remplacé par Sanjin PRCIC (58e ), qui a tenté sa chance d’une frappe un peu trop croisée à l’entrée de la surface (72e ).
THOMASSON 5

Il aurait pu changer le cours de ce match dès les premières minutes : à la récupération d’un ballon convoité par Diallo devant la surface, il a décoché un bijou de ballon léché du pied droit. Battu, Navas est sauvé par son poteau droit (9e ). Plutôt propre quand il avait le ballon, le Savoyard a été privé de solutions dans le jeu par les Parisiens. Il s’efface bien pour laisser le ballon à Prcic sur cette passe en retrait de Sahi Dion (72e )
DIALLO 4

Positionné devant Thomasson, le Sénégalais a essayé d’imposer son physique mais n’a pas été particulièrement tranchant. Il est trop sur ses talons pour bien redresser de la tête ce bon centre de Guilbert (30e ). Il ne cadre pas une tête plongeante sur un centre Bellegarde (56e ), sans regrets vu qu’il était hors-jeu, avant de céder sa place à Moïse SAHI DION (61e ) qui a saisi sa chance avec brio. Le jeune Ivoiro-Malien (18 ans) a réduit le score d’une reprise instantané du droit en pleine lucarne (1-3, 63e ). Sans complexe, il n’a pas été loin d’ajouter une passe décisive pour sa première apparition à la Meinau (72e ).
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 4:06

Mes notes pour ce match d'entraînement délocalisé pour cause de convide (bon on connait l'arnaque) pour l'équipe 2 A du QSG, en tenant compte du coût du joueur. Sels 0,5 (j'aurais mis 0 car bien pire que Kawashima qui aurait eu 6 je pense mais il a ramassé la balle pour réengager et a stoppé quelques tirs mous qui sortaient donc gain de temps pour que les visiteurs aient plus vite la balle). En "défense", Guilbert 5 le seul à avoir la technique et le physique minimum requis pour ce sport, le reste 0. Au "milieu" jouant en fait au niveau d'une défense normale, 1 à Bellegarde qui a fait une passe décisive, j'ai ainsi appris aussi (par les commentaires) qu'il était "milieu" (?!) "offensif" : merci pour le fou-rire, on en apprend tous les jours. Aholou, Liénard et Sissoko 0. Thomasson 1 pour son tir sur le poteau, il ne cadre plus depuis 10 matches mais bientôt on peut envisager qu'il remarque un jour. Diallo 0,5 même si pas eu le ballon de tout le match, a eu le courage de TIRER VERS LE BUT ADVERSE NAN MAIS MON DIEU ! Prcic 5, le seul avec Guilbert à avoir gagné des duels et bravo au jeune qui a osé marquer alors que ce n'était pas prévu mais ce faisant il a brisé l'extraordinaire symétrie des 2 rencontres qui auraient pu se terminer par le même score. Les buts sont aussi mieux répartis qu'au match aller où les trois derniers étaient venus dans les 10 dernières minutes.
On peut noter qu'il n'y a aucune équipe qui a pris autant d'humiliations que le RCSA cette saison même Dijon. Bravo (c'était lui qui commentait).
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 6:48

Effectivement 8 buts en deux matchs .
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 6:56

Oui tout est dit.
Et que dire de l'attitude de la groupie qui demande le maillot de Kilian à la mi-temps.
Un match amical je vous dis.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 9:23

Lacuesta a écrit:

Et que dire de l'attitude de la groupie qui demande le maillot de Kilian à la mi-temps.
Un match amical je vous dis.

Oui je l'ai lu sur un autre forum, c'est une honte
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 11 Avr 2021 - 20:30

dna a écrit:
Le Racing va passer de l'accessoire à l’essentiel
Après avoir tenté sa chance dans la cour des grands pour y prendre un bon coup de pied au derrière du PSG (1-4), samedi à la Meinau, le Racing va revenir à l’essentiel. Les échéances contre Nîmes et Nantes, soit deux adversaires directs dans la course au maintien, doivent mobiliser toute son énergie.
Ce dimanche après-midi n’a finalement pas été aussi maussade que le ciel alsacien aurait pu le laisser croire. Devant son poste de télé, Thierry Laurey a même dû être soulagé. Les équipes du bas de tableau n’ont pas fait de bond au classement, à l’exception notoire de Saint-Étienne qui s’est rapproché du maintien. Mais comme c’est au détriment de Bordeaux, balayé à Geoffrey-Guichard (4-1), l’opération est blanche, vue de Strasbourg.
« On a essayé de donner le maximum, mais il y a une différence de niveau »

Si le Racing a symboliquement perdu une place au classement (14e ), rien n’a bougé dans son rétro. La lanterne rouge dijonnaise, qui a fait de la résistance à Monaco avant de craquer (3-0), est hors course.
Lorient (17e ) et Nantes (19e ) ont eu la bonne idée de perdre, respectivement à Lens (4-1) et à Rennes (1-0), alors que Brest (16e ) et Nîmes (18e ) se sont neutralisés dans le “match de la peur” à Francis Le-Blé (1-1).

Bref, la claque administrée la veille par le PSG sur les joues strasbourgeoises est quasiment indolore. Comme après la première volée déjà envoyée sans Neymar mais avec la même détermination au match aller, juste avant Noël (4-0), il s’agira juste de se convaincre que les deux équipes ne boxent pas dans la même catégorie pour passer très vite à autre chose.

À l’époque, les Bleus avaient parfaitement su rebondir en lançant la nouvelle année par trois succès – Nîmes, Lens et Saint-Étienne – qui avaient permis de se dégager des filets de la zone rouge.

Dès le coup de sifflet final, l’entraîneur du Racing a d’ailleurs préparé le terrain pour éviter aux siens des maux de tête trop prononcés. « Je l’ai dit aux joueurs, c’est un match de prestige, un honneur de jouer Paris, à condition d’être à la hauteur, dit Laurey. On ne l’a pas forcément été, mais on s’est battus, accrochés. Le problème, c’est que sur une action, ils (les Parisiens) peuvent te faire la différence, parce que ça va à mille à l’heure, parce que c’est synchro, parce qu’ils sont capables de mettre un bon ballon où il faut. On a essayé de donner le maximum, mais il y a une différence de niveau. Pour la gommer, il faut “surperformer”, ce que l’on n’a pas réussi à faire, notamment derrière… »

Forcément, avec les deux meilleurs défenseurs – Djiku et Simakan – en convalescence et assis dans les tribunes, il fallait s’attendre à souffrir face à la vitesse et à la puissance du PSG. Mais durant une première période catastrophique achevée avec trois buts dans la musette sur autant de tirs cadrés, ce ne sont pas que Mitrovic et Koné, dont on connaît les limites, qui ont fauté.

Toute l’équipe, de Diallo en pointe aux latéraux Caci et Guilbert, a regardé jouer le PSG sans vraiment s’opposer. « Beaucoup de choses n’allaient pas dans le bon sens durant cette mi-temps, constate le technicien. On frappe le poteau d’entrée (par Thomasson) , on a des situations de contre très intéressantes, on ne se sentait pas plus en difficulté que sur les matches précédents contre Paris. Mais quand tu laisses des joueurs de cette qualité seuls dans la surface de réparation, il y a de fortes chances que cela finisse au fond. »

« On sait ce que l’on a à faire »


C’est cette attitude passive et ces oublis dans la zone de vérité qu’il s’agira prestement de gommer. Pour se rassurer, on peut toujours se dire que le Nîmois Moussa Koné ou le Nantais Randal Kolo Muani, soit les deux prochains adversaires des Bleus, vont un poil moins vite que Kylian Mbappé. Encore faut-il ne pas leur offrir des buts sur un plateau…

Samedi soir, Thierry Laurey voulait d’abord déguster ses « pâtes-carbonara » avant de penser aux deux échéances que l’on imagine déterminantes, ce dimanche (15h) dans le Gard puis une semaine plus tard à la Meinau contre les Canaris.

« À partir de maintenant, on va se projeter sur Nîmes et Nantes, c’est notre quotidien, insiste-t-il. On sait ce que l’on a à faire (en parlant du maintien). Si on était prétentieux, on dirait qu’on va le faire rapidement, mais ce n’est pas le cas. Il nous reste six matches à jouer et encore un certain nombre de points à prendre. Combien exactement, je n’en sais rien. Mais il est évident qu’avec 36 unités, ce n’est pas suffisant. »

Dans l’optique de ces oppositions contre des adversaires directs, Laurey devrait pouvoir compter sur un effectif plus fourni.

Djiku, absent depuis début mars et un problème aux adducteurs, est sur le chemin du retour, contrairement à Simakan qui doit encore patienter. Quant à Ajorque, également à l’arrêt samedi en raison d’un souci à l’adducteur, il est attendu avec impatience sur le terrain. « J’espère bien le récupérer, mais je ne suis ni devin, ni médecin », conclut le coach au sujet de son attaquant aux 12 buts.

Au-delà de ces retours espérés, la plus belle note de fraîcheur viendra peut-être du sourire de Moïse Sahi Dion, le seul qui est parvenu à faire trembler les filets parisiens ce samedi. Pourvu que son insouciance et son envie soient contagieuses au moment de livrer les batailles décisives.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitimeLun 12 Avr 2021 - 11:35

Marco 69/73 a écrit:
Lacuesta a écrit:

Et que dire de l'attitude de la groupie qui demande le maillot de Kilian à la mi-temps.
Un match amical je vous dis.

Oui je l'ai lu sur un autre forum, c'est une honte
Devant les caméras de la télé en plus ! Même pas honte, monsieur est fier de s'en être pris "seulement" TROIS en une mi-temps après un simulacre de foutre-balle ! Avec une "défense" (qu'il commande accessoirement, le principal ce sont les 90 000 euros menstruels) même pas foutue de monter ENSEMBLE pour au moins mettre l'attaquant adverse hors-jeu ! Un comble !
Contenu sponsorisé


 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty

 32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021    32ème journée : Strasbourg - Paris  saison 2020/2021 I_icon_minitime

 

32ème journée : Strasbourg - Paris saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-