Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -39%
Apple Airpods 2 avec boîtier de recharge : offre ...
Voir le deal
110 €

Partagez
 

 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 4 Nov 2021 - 11:01

Dimanche le 7/11/2021 à 15h
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeJeu 4 Nov 2021 - 11:13

Gameiro n'ira pas à Nantes
Le joueur, lui-même, avait laissé entendre la veille que sa présence dans le groupe dimanche à Nantes était hypothétique. Ce jeudi, à l’issue de la séance, Julien Stéphan a confirmé qu’il n’emmènera pas Kévin Gameiro sur les bords de l’Erdre ce week-end.
L’attaquant du Racing, qui était sorti à la 38e minute à Rennes le 24 octobre à cause d’une douleur aux ischio-jambiers de la cuisse droite, avait déjà déclaré forfait contre Lorient dimanche dernier. Ce jeudi, il s’est entraîné à part sur la pelouse du terrain d’entraînement en compagnie de Lebo Mothiba.
« Kévin ne sera pas remis à 100 % et ça ferait prendre un trop gros risque de vouloir le faire jouer à Nantes. Il reprendra l’entraînement collectif la semaine prochaine », a souligné le coach du Racing à propos du joueur de 34 ans, qui devrait, donc, être disponible pour la réception de Reims le 21 novembre, après la trêve internationale.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 5 Nov 2021 - 6:40

Les Canaris ont repris des couleurs à la Beaujoire
Sauvé in extremis en Ligue 1 en mai dernier, après son succès en barrage contre Toulouse, le FC Nantes est parti sur des bases bien plus solide cette saison. Surtout, les Canaris ont retrouvé la méthode pour s’imposer à la Beaujoire, où le Racing a pris l’habitude de s’imposer.
« C’est intéressant… Il y a encore eu une superbe communion avec le public, beaucoup de plaisir pris par tout le monde. Et ça nous permet de gagner en confiance et en sérénité ». La phrase est de Julien Stéphan, dimanche dernier quelques instants après la quatrième victoire du Racing dans une Meinau de nouveau à guichets fermés.

Après une saison de frustration domestique, les Racingmen sont de nouveau poussés par le peuple bleu et – comme par magie – les résultats s’en ressentent forcément. Quand Dimitri Liénard et ses coéquipiers ont peiné la saison passée, ne décrochant que quatre victoires à la Meinau (5 nuls et 8 défaites), ils y ont déjà glané autant en sept matches depuis août. Et forcément, ça a de quoi permettre de « gagner en confiance et en sérénité », comme le soulignait dimanche le coach strasbourgeois.

Antoine Kombouaré, son homologue sur le banc nantais, ne peut que partager ce point de vue. Les Canaris ont remporté quatre de leurs six premières rencontres cette saison à domicile et en ont profité pour s’installer dans le Top 10. Pour « la communion avec le public », par contre, le technicien kanak va encore devoir patienter. Les résultats sont là, mais le stade de la Beaujoire tarde réellement à se remplir (lire le chiffre).

Un bilan aussi famélique que celui du Racing à domicile la saison passée

Les relations pour le moins tendues qu’entretient la direction avec ses supporters, depuis que Valdemar Kita a pris les rênes du club en 2007, n’y sont évidemment pas étrangères. Mais, force est de constater que depuis qu’on ne joue plus à huis clos dans les stades de Ligue 1, les Canaris ont retrouvé des couleurs à domicile.

La saison dernière, le FC Nantes a bouclé le championnat avait un bilan domestique aussi famélique que celui du Racing, partageant une triste 17e place du classement à domicile. Les Nantais ont même réussi, dans leur antre, à gagner un match de moins que les Strasbourgeois.

Deux de leurs trois succès avaient même été validés alors que la Beaujoire pouvait encore accueillir un peu de monde (2-1 contre Nîmes lors de la 2e journée devant 4069 spectateurs, 3-1 contre Brest lors de la 7e journée devant 1000 spectateurs).

Une fois que les huis clos ont été décrétés (après la 8e journée, bouclée le 25 octobre 202), les Canaris ont subi une série de quatorze matches sans victoire à la Beaujoire, pour un bilan équilibré de sept nuls et sept défaites (dont un cinglant 0-4 contre le Racing en décembre).

Venu au secours du club nantais en février dernier, Antoine Kombouaré a été à peine plus heureux à la Beaujoire que son éphémère prédécesseur, Raymond Domenech, sorti, lui, de sa retraite après la mise sur la touche de Christian Gourcuff, conséquence du lourd revers strasbourgeois. L’ancien coach du Racing (de juin 2003 à octobre 2004) n’a en effet gagné qu’une fois la saison passée à domicile (3-0 contre Bordeaux). Même en barrage retour contre le “Téfécé”, le FC Nantes s’est incliné à la Beaujoire (une défaite 0-1 qui n’effaçait pas le succès 1-2 à l’aller au Stadium toulousain).

Depuis août dernier, la donne a changé. Le FC Nantes est redevenu conquérant chez lui. Après la victoire 2-0 contre Metz, lors du retour du public (12054 spectateurs) à la Beaujoire lors de la 2e journée, il y a certes eu deux alertes de rechute. Mais ces deux revers sont avant tout liés aux pedigrees des visiteurs (0-1 contre Lyon, 0-2 contre Nice).

Depuis, les hommes d’Antoine Kombouaré ont fait la loi sur leur pelouse et restent sur trois victoires d’affilée (3-1 contre Brest, 2-0 contre Troyes et 2-1 contre Clermont). Avec 12 points pris à la Beaujoire (un de moins que le Racing à la Meinau), le FC Nantes pointe à la 7e place du classement à domicile. Le Racing, qui reste sur trois victoires dans l’antre des “Jaune et Vert” (*), est prévenu : la Beaujoire ne se prend pas aussi facilement que la saison dernière.
17 437

C’est l’affluence moyenne cette saison au stade la Beaujoire, qui peut accueillir 35 550 spectateurs. Malgré son bon début de saison domestique, la bande à Antoine Kombouaré est encore loin d’avoir gagner toute l’adhésion du peuple jaune et vert, dont une bonne partie est en froid avec la direction du club. Le FC Nantes vient de lancer sa campagne d’abonnements… ce jeudi 4 novembre !

Le Racing affiche une moyenne de 23 764 (*) spectateurs pour une capacité de 26 109.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 5 Nov 2021 - 10:33

equipe a écrit :
Strasbourg sans Gameiro ni Aholou à Nantes

Strasbourg sera privé de Kevin Gameiro et de Jean-Eudes Aholou pour son déplacement de dimanche, à Nantes.
Absent contre Lorient (4-0), Kevin Gameiro ne sera pas opérationnel pour le déplacement de Strasbourg à Nantes, prévu dimanche (15 heures). L'ancien attaquant de Valence et de l'Atlético de Madrid est touché aux ischios de la jambe droite. En début de semaine, les premiers signes étaient positifs. Mais le joueur a ressenti une petite gêne et doit se montrer prudent. Il a donc déclaré forfait, comme l'a annoncé son entraîneur Julien Stéphan.
Jean-Eudes Aholou sera également absent, en raison d'une lésion musculaire aux adducteurs contractée jeudi. Lebo Mothiba est en phase de reprise.
En revanche, Maxime Le Marchand sera de retour de suspension.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 5 Nov 2021 - 12:43

Nantes espère le retour de Ludovic Blas contre Strasbourg
Contre Strasbourg, ce dimanche, Nantes (9e de L1) devrait récupérer son meilleur buteur Ludovic Blas, tout comme Wylan Cyprien, Quentin Merlin et Fabio. Osman Bukari, Sébastien Corchia et Abdoulaye Sylla ne seront pas dans le groupe.
Absent à Montpellier dimanche dernier (0-2), le meilleur buteur nantais Ludovic Blas (6 réalisations) est sur le chemin du retour alors que se profile la réception de Strasbourg dimanche. « Il a repris progressivement depuis mercredi, a indiqué ce vendredi Antoine Kombouaré. Il a eu ce souci pas loin du tibia, une petite lésion d'un muscle qui ne sert pas à grand-chose, comme dit le secteur médical, mais il est embêtant et gênant sur les appuis. C'est un joueur de rupture, donc il a des appuis solides et sur des réceptions pour repartir et pousser, c'est comme ça qu'il s'est fait mal. Il a encore des petites douleurs. On va voir l'entraînement de samedi, il faut qu'il soit pratiquement à 100 % pour qu'on puisse envisager de le mettre dans le groupe. »
L'entraîneur nantais va récupérer Fabio (retour de suspension) ainsi que Wylan Cyprien (malade pour Montpellier) et Quentin Merlin (cheville). Il devra composer sans Sébastien Corchia, Adboulaye Sylla (suspendus) et Ousman Bukari (adducteur).
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeVen 5 Nov 2021 - 23:10

Le Racing doit exporter ses valeurs loin de la Meinau
Fringant à la Meinau, où il a remporté quatre de ses cinq dernières réceptions, le Racing n’a pas encore trouvé le même rendement sur la route cette saison. Pour se stabiliser dans la première moitié du classement, il va devoir exporter la méthode loin de son antre.
Stéphanois comme Lorientais l’ont constaté tour à tour: il ne fait pas bon venir à la Meinau ces derniers temps. Les deux derniers visiteurs sont en effet repartis de l’antre du Racing lestés chacun de leur plus lourd revers de ce début de saison.

Ces deux “valises” (5-1 face à “Sainté”, 4-0 contre Lorient) ne sont pas passées inaperçues dans le paysage footballistique hexagonal et ont aidé le Racing à soigner son goal-average (+6).

Ce ratio permet ce matin aux hommes de Julien Stéphan d’occuper la 7e place devant les trois autres formations (Angers, Nantes, Monaco) à 17 points au compteur.

Sur ce total, les Strasbourgeois en ont pris 13 à domicile. Ils ont certes disputé deux matches de plus à la maison (7 contre 5), mais la moyenne de points pris à la Meinau (1,85) est tout de même nettement supérieure à celle en déplacement (0,8).

Quatrième meilleure équipe de Ligue 1 à domicile, le Racing partage le 14e rang à l’extérieur avec l’OL avec exactement le même bilan : 1 victoire, 1 nul, 3 défaites, 5 buts inscrits, 9 encaissés.

« Il y a beaucoup d’éloges qui sont faits en ce moment sur le Racing. Mais en douze journées, on a fait sept matches à domicile, cinq à l’extérieur, c’est pour cela que je reste très mesuré par rapport à notre classement actuel », pointe d’ailleurs Julien Stéphan.

Le technicien n’oublie pas « la valeur des adversaires » chez qui le Racing s’est rendu (*) dans son analyse, mais s’il « note quelques progrès sur les dernières sorties », c’est bien parce que les Strasbourgeois semblent moins performants loin de leur base.

« Le temps passant, la confiance aidant, j’espère qu’on sera en capacité à l’extérieur d’avoir la même qualité qu’à domicile, avec le même niveau d’engagement, la même efficacité », abonde-t-il.

Dimitri Liénard, lui, en est persuadé. Le capitaine du Racing est peut-être moins souvent titulaire à l’extérieur qu’à domicile (à une reprise, au Parc des Princes, cette saison contre six à la Meinau), ça ne l’empêche pas d’estimer que son équipe n’a pas à nourrir de complexes sur les autres pelouses de la Ligue 1.

« Il faut croire en nous et imposer notre jeu parce qu’on a vraiment des joueurs de qualité »
« On est allé à Lens, à Lyon, Paris ou encore Rennes. Hormis Lens, ce sont toutes des équipes européennes. Et encore, Lens, je considère que c’est une équipe du même niveau, je la trouve excellente, très plaisante à regarder jouer. Ce sont des équipes d’une autre dimension par rapport à nous, mais il faut croire en nous et imposer notre jeu parce qu’on a vraiment des joueurs de qualité », assure le “Paysan de Belfort”.

Ambitieux – « ce qui ne veut pas dire ne pas respecter les autres », glisse-t-il –, Dimitri Liénard est persuadé que les Racingmen peuvent durablement s’installer dans le haut de tableau. À condition donc de reproduire en chemin ce qu’ils savent faire à la Meinau.

« Avec l’équipe qu’on a, si on veut exister dans ce championnat et rester dans la première partie du classement, on se doit de faire (à l’extérieur) des matches de qualité comme on le fait à la Meinau. Il ne faut pas avoir peur », harangue un Dimitri Liénard convaincu que le Racing peut exporter ses valeurs domestiques.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 6 Nov 2021 - 11:25

Racing: une bonne habitude nantaise ?
Le Racing se rend ce dimanche (15h) à Nantes pour le compte de la 13e journée de Ligue 1. Victorieux lors de leur trois derniers matches à la Beaujoire (dont deux fois en championnat), les Strasbourgeois voudront perpétuer cette nouvelle bonne habitude dans un stade qui ne leur avait pas réussi pendant près d'un demi-siècle. Julien Stéphan a convoqué un groupe de 19 joueurs.
Le contexte
Pendant 48 ans la Beaujoire a été une "citadelle imprenable" pour le Racing. Jusqu'au 24 mai 2019, quand les Strasbourgeois y bouclaient leur deuxième saison depuis leur retour en Ligue 1 par un court succès (0-1). Depuis, ils y ont récidivé en Coupe de la Ligue (en 8e de finale, le 18 décembre 2019, 0-1) et en championnat en décembre dernier avec un cinglant 0-4.

Les Racingmen sortaient un peu de l'ombre ce dimanche-là, remontant à une 18e place au soir de cette 13e journée. Une place de barragiste qu'ils n'occuperont plus au contraire des Nantais qui plongeaient après ce revers. Deux changements de coach plus tard, le FC Nantes sauvait finalement sa place en Ligue 1 avec Antoine Kombouaré à la barre, en évitant dans la douleur l'écueil toulousain en barrage.

Depuis, la donne a changé des deux côtés. Les deux formations réalisent un premier tiers de saison convaincant, pointant toutes deux dans le Top 10 avec le même nombre de points (17). Les Strasbourgeois occupent la 7e place grâce à un meilleur goal-average (+6 contre +2).

Mais s'ils sont performants à la Meinau, les hommes de Julien Stéphan n'ont pris que quatre points sur la route en cinq déplacements et vont tenter d'imposer leur jeu à des Nantais qui ont repris des couleurs à la Beaujoire où ils restent sur trois victoires.
L'info du jour: un groupe de 19 joueurs
A l'issue de la séance d'avant-match ce samedi, Julien Stéphan a retenu un groupe de 19 joueurs pour faire le déplacement. Le Polonais Karol Fila a bien participé à cet ultime entraînement collectif, son premier depuis sa blessure fin septembre (lésion à un adducteur).

Outre le blessé de longue date Lebo Mothiba, le coach du Racing devra se passer de Kévin Gameiro - déjà absent contre Lorient dimanche dernier - et de Jean-Eudes Aholou, qui avait été obligé d'écourter sa séance à cause d'une douleur ressenti à un adducteur jeudi.
Le chiffre: 1
Nantes n'a signé qu'un seul clean-sheet lors de ses dix derniers matches de Ligue 1, contre Troyes (2-0), le 3 octobre dernier. De son côté le Racing n'a pas trouvé le chemin des filets adverses qu'à une seule reprise lors de ses neuf derniers déplacements. C'était lors du précédent, à Rennes le 24 octobre. Il faut remonter à août-novembre 2019 pour voir le Racing rester muet lors de plusieurs matches de suite en déplacement dans l’élite (6).*
L'équipe possible
Sels - Guilbert, Djiku (cap), Nyamsi, Le Marchand, Caci - Sissoko, Prcic, Thomasson - Diallo, Ajorque.

Remplaçants: Kawashima (g), Perrin, Liénard, Bellegarde, Kandil, Diarra, Sahi, Waris.

Absents: Aholou (adducteurs), Gameiro (ischio-jambiers), Mothiba (ischio-jambiers), Fila (reprise), Kamara (g).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 6 Nov 2021 - 22:10

dna a écrit :
franchir la ligne jaune
Forts de leurs performances domestiques, dont la dernière contre Lorient le week-end passé (4-0), les Strasbourgeois entendent confirmer ce dimanche (15h) à Nantes leurs récents progrès à l’extérieur. Mais attention : les Canaris tournent comme des avions à la maison.
C’était il y a un an à peine, pour la 13e journée de Ligue 1 : le 6 décembre 2020, un Racing 19e et dernier ex aequo avec Dijon, avec seulement 7 points, se déplaçait chez un FC Nantes 14e , mais en crise. Les Bleus de Thierry Laurey – à qui le nul 1-1 arraché neuf jours plus tôt à 10 contre 11 face au Stade rennais d’un certain Julien Stéphan avait offert un sursis – allaient s’imposer 4-0 à la Beaujoire, permettant à leur entraîneur de garder son poste et de boucler sa cinquième et dernière saison à leur tête.

En face, un Christian Gourcuff sur la sellette n’allait pas survivre à l’affront. Deux jours plus tard, il était limogé. Le début d’une invraisemblable valse des coaches chez les Canaris, de l’intérimaire Patrick Collot à Antoine Kombouaré, en passant par l’éphémère Raymond Domenech.

Hasard du calendrier, l’équipe de Julien Stéphan, nommé en Alsace à l’intersaison, se rend ce dimanche (15h) à Nantes pour la 13e journée. Mais ni le technicien bas-rhinois, ni le Kanak n’ont le cou sur le billot.

« Avec un moins bon goal-average, on serait dixièmes »
Avant le coup d’envoi de ce 13e opus 2021-2022, des Nantais 9es et des Strasbourgeois 7es étaient confortablement lovés dans la première moitié du tableau, à égalité avec Angers – qui compte un point de plus après son nul 1-1 de samedi à Lille – et Monaco.

Une situation enviable que Julien Stéphan, lequel n’a pas oublié sa mésaventure de la saison passée avec Rennes, considère encore « fragile » pour son club. « On est septièmes, mais avec un moins bon goal-average, on serait dixièmes, car quatre équipes sont à égalité avec 17 points (ses propos datent de vendredi, NDLR). Beaucoup d’éloges sont faits en ce moment sur le Racing. Mais on a joué sept fois à domicile et cinq à l’extérieur […]. Notre calendrier a été favorable et c’est pour ça que je reste très mesuré par rapport à notre classement. »

Pas question néanmoins pour lui de noircir exagérément le tableau. Avec 10 points de plus qu’en 2020-2021 à pareille époque, ses troupes travaillent dans la sérénité. Le retour du public les booste à la Meinau. Seul le bilan à l’extérieur est plus mitigé.

« On est quand même allés à Paris (4-2) , Lyon (3-1) , Lens (0-1) , Rennes (1-0) et on a fait un nul à Montpellier (1-1) , nuance l’entraîneur alsacien. On en est à une victoire, un nul et trois défaites, mais contre quatre équipes du très haut du classement. On verra lors des prochains déplacements dans quelle mesure on sera capable d’évoluer, même si après, nous irons à Nice (le 28 novembre) et Monaco (le 5 décembre), d’autres équipes du haut de tableau. »

Le test à Nantes, requinqué par son récent parcours à la Beaujoire – trois succès de rang, 3-1 contre Brest, 2-0 devant Troyes et 2-1 face à Clermont -, ne sera pas anodin. S’ils le passent avec succès, les Racingmen confirmeront l’embellie qu’a entrevue leur coach au cours de leurs derniers voyages.

« Jusqu’ici, la valeur des adversaires nous a posé des problèmes, mais j’ai malgré tout remarqué quelques progrès sur les dernières sorties, à Montpellier (1-1), et même à Rennes où on n’a pas été loin de rapporter un résultat, relève ce dernier. On verra. Le temps passant, la confiance aidant également, j’espère qu’on sera en capacité d’avoir à l’extérieur la même qualité qu’à domicile, avec le même niveau d’engagement et la même efficacité. »

Encore faudra-t-il contenir les assauts de Canaris soucieux d’effacer leur revers de dimanche dernier à Montpellier (2-0). Mais un Stéphan aussi modéré dans la victoire (5 lors des 9 dernières journées) que dans les moments plus difficiles (1 point sur 9 en début de saison) l’assure : l’issue de ce duel Ouest-Est ne modifiera pas son discours.
« Il faut pondérer tout le monde »
« En ce moment, les joueurs font beaucoup de bonnes choses et donnent du plaisir. Il faut les féliciter, mais voilà, c’est nouveau de se retrouver à ce niveau du classement. Il faut donc aussi pondérer tout le monde, même si le groupe est très mature et sait prendre de la distance. Une saison de Ligue 1 peut être faite de hauts et de bas, a fortiori dans un club comme Strasbourg. Il faut profiter des bonnes périodes pour capitaliser de la confiance, de la sérénité, mais aussi être lucide sur la difficulté qu’on peut rencontrer tous les week-ends. »

Des difficultés, les Bleus pourraient bien effectivement en rencontrer chez des Canaris à qui Antoine Kombouaré a redonné de l’élan et qui planent à la maison.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeSam 6 Nov 2021 - 22:14

L’adversaire du Racing : les Canaris ont retrouvé de la rigueur
Sauvé in extremis en Ligue 1 la saison dernière en passant par un trou de souris en barrage contre Toulouse, le FC Nantes réussit un début de championnat d’un tout autre standing. Il faut sans doute y voir la patte d’Antoine Kombouaré, le technicien kanak qui a sans doute évité le pire aux Canaris en mai.
Antoine Kombouaré avait failli réussir une remontée fantastique la saison passée alors qu’on croyait que le FC Nantes luttait pour ne pas être dans la charrette avec un autre relégué direct. À la suite d’un succès glané en seconde période à la Meinau (1-2, le 25 avril), les Canaris avaient enchaîné trois victoires (4-1 à Brest, 3-0 contre Bordeaux, 4-0 à Dijon) qui leur avaient fait croire qu’ils allaient pouvoir griller la politesse à leurs derniers adversaires lors de la dernière journée dans la course au maintien.

Las, une défaite à la Beaujoire contre Montpellier (1-2) les avait condamnés à la 18e place et contraints à se maintenir ric-rac après être passés par la case barrage contre le “Téfécé” (victoire 2-1 à Toulouse, défaite 0-1 à Nantes).

« Kombouaré, c’est quelqu’un qui ne lâche rien »
Des tracas qui semblent bien loin alors qu’on aborde le tiers de cette nouvelle saison. Comme le Racing, qui avait dû attendre la fin mai pour être sûr de jouer en Ligue 1 en août, le FC Nantes semble s’être parfaitement relevé d’un exercice pour le moins compliqué.

Mais contrairement à son homologue strasbourgeoise, la direction nantaise – et c’est presque un miracle quand on connaît la facilité du président Valdemar Kita a écarté ses coaches – a décidé de conserver sa confiance à Antoine Kombouaré, arrivé aux commandes le 11 février.

Le technicien kanak a pu instaurer son style et les effets n’ont pas tardé à se faire ressentir, ce qui n’a rien de surprenant pour son alter ego strasbourgeois.

« Le coach, je le connais depuis vingt ans. Il a été mon entraîneur quand je finissais ma formation au PSG et qu’il débutait, lui, avec la réserve en CFA (entre 1998 et 2001, NDLR). Je connais ses valeurs et son caractère, c’est quelqu’un qui ne lâche rien, éclaire Julien Stéphan. Il est très exigeant, il a apporté tout cela à son équipe et ça se voit. C’est une équipe très engagée et qui a des arguments offensifs. »

Dans le Top 10 quasiment depuis le début de la saison (à l’exception des 4e et 5e journées), le FC Nantes est sur les standards initiés par Antoine Kombouaré. Sur un même exercice, ça se voit juste mieux. Mais sur les 26 matches dirigés par l’ancien coach du Racing (de juillet 2003 à octobre 2004) sur le banc nantais, son équipe a pris 38 points. Un total suffisant pour être sixième la saison dernière après 26 journées…

« On était en train de se briser »
Le FC Nantes en récolte les fruits en ce début de saison, mais on sent que le technicien a semé les graines dès la saison dernière au sein d’un effectif qui n’a pas vraiment été chamboulé durant l’intersaison.

« Quand le coach est arrivé, il a ramené plus de rigueur. Il nous a ressoudé aussi, parce qu’on était un peu plus… dispatchés, on va dire. On était en train de se briser, dévoile Randal Kolo Muani, l’avant-centre des Canaris. Là, on est bien ensemble et on veut aller vers l’avant. On s’est tous remis en question. On se bat pour le copain, on a tous le même objectif. Dans un groupe, il faut de la rigueur, pas que ça soit strict, mais il y a des règles à respecter. Si chacun fait sa loi, ça ne fait pas avancer. »

C’est donc avec une fierté collective retrouvée que les Nantais vont accueillir les Racingmen ce dimanche. « Ils ont le même nombre de points, ça donne l’impression de jouer une petite finale avant la trêve », a glissé un Antoine Kombouaré qui attendra un engagement en conséquence de sa troupe.
Le chiffre
1

Nantes n’a signé qu’un seul clean-sheet lors de ses dix derniers matches de Ligue 1, contre Troyes (2-0), le 3 octobre. De son côté le Racing n’a pas trouvé le chemin des filets adverses qu’à une seule reprise lors de ses neuf derniers déplacements. C’était lors du précédent, à Rennes le 24 octobre (0-1). Il faut remonter à août-novembre 2019 pour voir le Racing rester muet lors de plusieurs matches de suite en déplacement dans l’élite (6).
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 5:14

(J13) : Tout savoir sur Nantes - Strasbourg
Nantes reçoit Strasbourg dimanche (15h) dans le cadre de la 13e journée de Ligue 1. Voici tout ce qu'il faut savoir sur cette rencontre.

Nantes a chuté la semaine dernière après trois rencontres de rang sans défaite en Ligue 1. Les Canaris, bien installés en première partie de tableau, comptent bien y rester. Tout comme Strasbourg, qui compte le même nombre de points que son adversaire, notamment grâce à ses deux succès lors de ses trois derniers matches.

Les stats à connaître (avec Opta)
Strasbourg est l'adversaire que Nantes a le plus souvent battu dans son histoire en Ligue 1 (40 fois en 77 confrontations), à égalité avec Lyon (40 fois en 94 matches).

Nantes a perdu ses 2 dernières réceptions de Strasbourg en Ligue 1, après être resté invaincu lors des 28 précédentes (20 victoires, 8 nuls). Les Canaris sont par ailleurs restés muets lors de ces 2 derniers matches à domicile contre les Alsaciens en L1 alors qu'ils avaient systématiquement trouvé la faille lors des 29 précédents.

Nantes n'a gardé qu'une seule clean sheet lors de ses 10 derniers matches de Ligue 1 (13 buts encaissés), contre Troyes le 3 octobre dernier (2-0).

Strasbourg a gagné 5 de ses 9 derniers matches de Ligue 1 (1 nul, 3 défaites), autant que lors de ses 22 précédents (8 nuls, 9 défaites).

Nantes a gagné lors de ses 3 derniers matches à domicile en Ligue 1 (v Brest, Troyes puis Clermont), sa meilleure série depuis août-octobre 2019 (4).

Strasbourg a marqué lors de 8 de ses 9 derniers matches de Ligue 1 à l'extérieur (12 buts) mais a échoué lors du dernier en date à Rennes (0-1). Il faut remonter à août-novembre 2019 pour voir le Racing rester muet lors de plusieurs matches de suite en déplacement dans l'élite (6).

Strasbourg est devenu à l'occasion de sa victoire sur Lorient lors de la 12e journée la 11e équipe à atteindre les 3.000 buts dans l'histoire de la Ligue 1, après Marseille, St Etienne, Bordeaux, Monaco, Lyon, Sochaux, Lille, Nice, Rennes et Lens.
Strasbourg a converti 18.7% de ses tirs en but en Ligue 1 cette saison, plus que tout autre équipe. Seules 4 équipes (Vérone, le Bayern Munich, le Borussia Dortmund et le Bayer Leverkusen) font mieux dans les 5 grands championnats européens cette saison.

Moses Simon est impliqué dans 21 tirs à la suite d'un ballon porté sur au moins 5 mètres en Ligue 1 cette saison (10 tirs, 11 dernières passes avant un tir), seul Kylian Mbappé fait mieux (25) que le joueur de Nantes.

Avec Habib Diallo (6 buts) et Ludovic Ajorque (5 buts), Strasbourg compte 2 joueurs avec au moins 5 buts marqués en championnat cette saison. Aucun club ne fait mieux dans les 5 grands championnats européens en 2021/22 (à égalité avec le Bayern Munich, l'Inter Milan, Liverpool, Nice et le Real Madrid).
orange
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 8:53

Et c'est fini sur ce score de deux partout !
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 10:02

Strasbourg revient deux fois à Nantes
Les Nantais ont mené à deux reprises dimanche, devant Strasbourg, mais n'ont pas réussi à l'emporter (2-2, treizième journée de Ligue 1).
On pourrait voir cela comme une faute professionnelle : menant deux fois au score et en supériorité numérique pendant 40 minutes, le FC Nantes a tout de même concédé le nul à domicile contre Nantes (2-2). Ce qui laisse les deux formations à égalité au milieu de tableau.
Le réveil de Kalifa Coulibaly
Les visiteurs avaient bien débuté et auraient même ou mener au score si Alban Lafont ne s'était pas opposé à Habib Diallo dès la troisième minute, mais se sont fait doucher par Kalifa Coulibaly - auteur de son premier but cette saison - à la réception d'un centre de Moses Simon (20ème). Boostés par cette ouverture du score, les Canaris ont ensuite pris les choses en main mais ont tout de même concédé l'égalisation avant la pause lorsque ce même Diallo a échappé à la vigilance de l'arrière-garde nantaise pour battre Lafont avec l'aide du poteau (44ème).
Thomasson refroidit son ancien jardin
En deuxième, tout a bien démarré pour Nantes avec un but de Randal Kolo Muani qui a montré sa détente contre Anthony Caci, avec encore une fois à l'origine un ballon de Simon (48ème). Puis Ludovic Ajorque, sur une action litigieuse, a vu rouge à cause d'un geste maladroit sur Fábio (51ème). Devant au tableau d'affichage et plus nombreux sur le terrain, les Nantais se sont pourtant mis à reculer et les Alsaciens ont haussé le ton, avec un milieu de terrain Thomasson-Prcić-Sissoko rayonnant.
C'est ainsi que Thomasson, lui l'ancien de la maison, s'est retrouvé seul dans les six mètres pour reprendre un centre de Frédéric Guilbert, au milieu d'une défense jaune et vert apathique (68ème). Une surprise au vu des évènements, mais un nul logique dans le contenu.
orange
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 10:57

Le Racing décroche le point du courage à Nantes (2-2)
Deux fois mené au score, deux fois revenu à hauteur des Nantais grâce à Habib Diallo et Adrien Thomasson : ce dimanche, le Racing a accroché un bon point du nul à la Beaujoire (2-2) et ce malgré l'expulsion de Ludovic Ajorque en début de seconde période.
Un point, c'est bien

Au sortir de leur démonstration offensive contre Lorient (4-0), les Racingmen ont bien été secoués par les Canaris nantais. La faute essentiellement à un manque de concentration sur les ballons aériens, puisque les hommes d'Antoine Kombouaré ont sensiblement signé un copier coller sur leurs deux buts: débordement de Simon côté gauche face à un Perrin trop court et centre repris victorieusement de la tête par Coulibaly qui devance Djiku (1-0, 20e) et Kolo Muani qui bat Caci (2-1, 48e).

Mais à chaque fois, les Alsaciens ont su relever la tête. Diallo, malchanceux en début de match sur sa frappe en pivot que Lafont peut accompagner sur le poteau (3e), ne manque pas sa deuxième opportunité. Le Sénégalais est à la conclusion d'un joli mouvement offensif orchestré par Sissoko, Guilbert et Thomasson, ce dernier adressant la passe décisive à son compère d'attaque qui s'y reprend à deux fois pour battre Lafont, sa balle piquée du droit étant repoussée par le poteau gauche (1-1, 42e).

Face à son ex-club, Thomasson est ensuite à la conclusion sur un centre de Guilbert après une combinaison avec Sissoko (2-2, 68e). Preuve que le Racing ne se décourage pas à la première contrariété.

Le fait du match: Ajorque expulsé

Comme un malheur n'arrive généralement jamais seul, le Racing a perdu son plus vaillant guerrier juste après que Nantes eut repris l'ascendant. Emporté dans son élan offensif, Ludovic Ajorque ''dégomme'' Fabio au moment d'armer sa frappe. Clément Turpin brandit de manière sévère le carton rouge et renvoie le grand Réunionnais aux vestiaires (51e), lui qui n'avait jamais été expulsé durant sa carrière ! Cela n'a pas empêché ses coéquipiers de revenir à la hauteur des Canaris, à dix contre onze.

Les hommes du match: Thomasson-Sissoko, duo de feu

Pour son retour à La Beaujoire, "Adri" Thomasson s'est illustré par une passe décisive puis un but de renard des surfaces. Quant à Ibrahima Sissoko, il a été partout: à la récupération, à la construction, dans l'avant-dernière passe et dans le combat permanent.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 20:54

la manière était au point
Menés à deux reprises et réduits à dix dès le début de la seconde période ce dimanche à Nantes, les Strasbourgeois ont su compenser leurs quelques largesses défensives par une prestation consistante et décrocher un nul (2-2) qui les place au 8e rang à la trêve internationale.
C’est le genre de nul qui, généralement, satisfait tout le monde. Un bon match de foot, avec des buts et des occasions à foison, livré par deux équipes tournées vers l’offensive : le Nantes – Strasbourg de ce dimanche a offert un spectacle digne du rang respectable qu’occupent au tiers du championnat deux clubs sauvés de peu des eaux en 2020-2021 et qui surfent sur une vague porteuse en 2021-2022.

Pourtant, l’entraîneur nantais Antoine Kombouaré, en poste à la Meinau de juin 2003 à octobre 2004, n’en a guère goûté l’issue, persuadé que son équipe, servie par le scénario, a « perdu deux points » et aurait dû signer sa quatrième victoire de suite à domicile.

« Le premier but nous a fait mal »
« Quand vous avez la chance de mener deux fois, la deuxième à 11 contre 10, se faire rejoindre prouve que la mentalité montrée en seconde mi-temps n’est pas celle d’une équipe qui voulait gagner à tout prix », pestait le Kanak sitôt le nul concédé face à des Strasbourgeois réduits à dix après l’expulsion sévère de Ludovic Ajorque à la 51e(voir par ailleurs).

Le son de cloche diffère évidemment chez son confrère et ami Julien Stéphan. « C’est un excellent résultat pour nous au regard des circonstances ». Des circonstances dont on aura compris qu’elles n’ont guère été favorables aux Bleus. À commencer par le forfait à l’échauffement du défenseur axial Maxime Le Marchand, remplacé au pied levé par Lucas Perrin dans un onze de départ finalement inchangé.

Ce remaniement forcé n’a toutefois en rien perturbé leur entame. Témoin ce tir de Diallo en pivot de Diallo dévié par Lafont sur son poteau gauche (3e ). La maîtrise du jeu est alors strasbourgeoise, mais le quatuor offensif des Canaris, avec un trio Kolo Muani-Blas-Simon en soutien du revenant Kalifa Coulibaly, fait, sur chaque contre, rouler des perles de sueur froide sur les échines alsaciennes.

Fatalement, le Racing va finir par en faire les frais lorsque Simon surprend Perrin pour déposer le ballon sur la tête victorieuse dudit Coulibaly (1-0, 20e ). Un but en forme d’assommoir dont les hommes de Stéphan vont peiner à se relever. « On est vraiment bien rentrés dans cette rencontre, mais le but nous a fait mal. On a eu du mal à repartir après cet épisode malheureux. »

Un Diallo force 7
La construction des Bleus s’étiole un temps. Mais c’est tout de même sur un mouvement savamment élaboré, cimenté par Sissoko et Thomasson, passeur décisif, qu’ils vont égaliser. À la conclusion, Diallo mystifie Lafont d’une pichenette et remet les pendules à l’heure en poussant au fond un ballon qui lui est revenu après avoir rebondi sur le poteau gauche (1-1, 44e ).

Si ce n’est durant la pause, les Racingmen n’auront cependant guère l’occasion de savourer cette égalisation. Car d’entrée de deuxième période, deux nouveaux coups de bambou vont les ébranler. D’abord un second but nantais copie conforme ou presque du premier : Simon déborde Perrin sur la gauche et sert sa deuxième passe décisive de l’après-midi – sa 7e de la saison – sur la tête, cette fois, d’un Kolo Muani qui survole Caci et ajuste la lucarne opposée (2-1, 48e ). Ensuite la première exclusion en carrière d’un Ajorque incrédule à la vue du rouge brandi sous son nez par l’arbitre Clément Turpin pour une faute sur Fabio (51e ).
À cet instant, l’affaire semble mal engagée. Mais contre toute attente, ils vont, à 10 contre 11, prendre l’ascendant, athlétique et technique, et encore revenir au score lorsque l’ancien chouchou de la Beaujoire Adrien Thomasson ajoute à sa deuxième passe décisive de la saison son quatrième but d’une tête parfaite sur un centre de Guilbert (2-2, 68e ). Plus qu’un nul équitable entre deux équipes qui ont justifié leur enviable position au classement, c’est d’ailleurs la manière que retient Julien Stéphan : « On a confirmé beaucoup de progrès contre un FC Nantes qui, à domicile, battait tout le monde ces derniers temps, y restait sur trois victoires et a été bougé comme peut-être rarement à la maison par un gros Strasbourg, notamment en deuxième mi-temps. C’est costaud ce qui a été fait aujourd’hui. Je suis convaincu qu’à 11 contre 11, on peut même gagner. »

À défaut d’y parvenir, les Alsaciens restent solidement ancrés dans la première moitié de tableau (8e ). Un statut naissant, agrémenté d’un football Champagne, à arroser, si possible, dès leur prochain rendez-vous le dimanche 21 novembre (15h) contre Reims.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 21:02

Le fait du match : Ajorque voit rouge, les Bleus se rebiffent
Expulsé trois minutes après le deuxième but nantais (51e ), Ludovic Ajorque trouvait la sanction de M. Turpin sévère sans toutefois contester sa faute sur Fabio dans la surface nantaise. Le Réunionnais a salué la qualité de la prestation de ses coéquipiers qui ont égalisé à dix contre onze.
Jamais depuis qu’il est passé professionnel, Ludovic Ajorque n’avait vu un arbitre brandir un carton rouge dans sa direction. L’attaquant réunionnais va pourtant souvent au charbon du haut de son (presque) double mètre, là où il peut être facile dans les duels de perdre ses nerfs ou de mettre un peu trop d’intensité.

Les défenseurs s’exposent sans doute un peu plus à la sanction fatale. On se rappelle notamment de l’intervention plus spectaculaire que rugueuse du Lensois Danso sur Anthony Caci, valant une expulsion directe à l’international autrichien lors de la victoire des Strasbourgeois le 22 septembre dernier (0-1).

Ce dimanche, ce n’est pas dans un duel aérien que le Réunionnais est parti à la faute. Servi par Diallo dans la surface, Ludovic Ajorque a voulu déborder Nicolas Pallois, la tour de contrôle nantaise. Dans l’action, l’avant-centre du Racing a poussé un peu loin son ballon et en voulant malgré tout le jouer, il n’a pas vu que Fabio déboulait sur sa droite.

« Mettre jaune, OK, mais pour moi, il n’y a pas de mauvaise intention »
Résultat, le Réunionnais a tout emmené avec lui. Comme dans le cas de Danso, à vitesse réelle, le choc est spectaculaire et M. Turpin a dégainé une biscotte rouge aussi prestement que M. Stinat l’avait fait à Bollaert.

Comme à Lens en septembre, l’arbitre de ce Nantes-Racing engagé mais plutôt correct n’est pas allé “checker” la vidéo sur l’écran du stade de la Beaujoire, ses assistants ne le prévenant visiblement pas d’une possible erreur manifeste.

« Habib (Diallo) me met un super ballon, je contrôle et quand je vais pour le frapper, je ne le vois pas (Fabio). Je crois que c’est mon genou qui tape son mollet, rembobine l’intéressé qui ne s’est pas défilé après le match et n’a pas hésité à revenir sur l’incident. L’arbitre met le rouge rapidement et j’étais un peu surpris. Je voulais qu’il aille voir la VAR, mais il n’a pas voulu et il a été conforté dans sa décision. Mettre un jaune, OK, parce que j’ai tapé dedans. Mais il n’y a pas de mauvaise intention. »

Pour son coach, la sanction est également plus que sévère. « Pour moi, la décision est illogique. Un joueur (Fabio) arrive de côté ou de derrière, au duel avec un attaquant qui veut frapper. Le défenseur est certes plus prompt et arrive à passer devant, mais en entremêlant leurs jambes. Il n’y a aucune intentionnalité dans le geste, pas de gravité non plus. Le joueur se relève tout de suite. Dans un tel cas, on doit se donner plus de temps avant de prendre une décision qui a des incidences très importantes », estime Julien Stéphan.
Les conséquences ne seront finalement pas trop lourdes pour le Racing, les coéquipiers de Ludovic Ajorque réussissant à revenir au score malgré leur infériorité numérique. « J’étais dégoûté de les laisser à dix et je suis fier des gars, parce qu’ils ont fait les efforts pour revenir à 2-2, souffle l’intéressé. Ils ont fait une grosse deuxième mi-temps. Ça montre qu’il y a un état d’esprit irréprochable dans ce groupe. »

« L’expulsion de Ludo aurait pu nous pénaliser beaucoup, mais elle nous a finalement galvanisés. Et là, tout le mérite en revient aux joueurs parce qu’ils sont restés dans leur idée du jeu. J’espère simplement que cette décision plus que litigieuse nous a suffisamment pénalisés pendant ce match et que le carton rouge de “Ludo” lui sera retiré par la commission de discipline », conclut un Julien Stéphan moins malheureux dans l’affaire que Franck Haise, son homologue lensois, fin septembre.
Les conséquences ne seront finalement pas trop lourdes pour le Racing, les coéquipiers de Ludovic Ajorque réussissant à revenir au score malgré leur infériorité numérique. « J’étais dégoûté de les laisser à dix et je suis fier des gars, parce qu’ils ont fait les efforts pour revenir à 2-2, souffle l’intéressé. Ils ont fait une grosse deuxième mi-temps. Ça montre qu’il y a un état d’esprit irréprochable dans ce groupe. »

dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeDim 7 Nov 2021 - 21:03

dna a écrit :Les notes de Nantes - Racing (2-2) : ces garçons ont du répondant
Réduit à dix en début de deuxième période (51e), juste après que le FC Nantes ait repris les commandes de la rencontre, le Racing a trouvé les ressources pour revenir une seconde fois au score et repartir de la Beaujoire avec le point du nul (2-2) bien mérité.
C’est finalement avec le même onze de départ victorieux contre Lorient que le Racing a débuté. Pressenti pour être titulaire, Maxime Le Marchand a en effet dû renoncer dès l’échauffement. « Il a ressenti une douleur dans le bassin et la fesse, et a préféré ne pas débuter. Il ne se sentait pas à 100 %. Lucas (Perrin) l’a remplacé au pied levé », a expliqué Julien Stéphan, le coach strasbourgeois.

Surpris sur deux centres de Moïse Simon, convertis respectivement par Kalifa Coulibaly (1-0, 20e) et Randal Kolo Muani (2-1, 48e), le Racing a su revenir au score à chaque fois. D’abord sur une action collective conclue par Diallo (1-1, 44e ) puis au courage, après l’expulsion sévère de Ludovic Ajorque, avec Thomasson à la conclusion de l’action (2-2, 68e ).
SELS 5
Pas vraiment aidé par sa défense sur les deux centres de Simon, le Belge ne peut rien faire sur les deux coups de boule surpuissants de Coulibaly et Kolo Muani. Propre sur les autres occasions nantaises, il empêche les Canaris de faire le break en bloquant en deux temps un ballon dévié dans le trafic dans sa surface (54e ). Il couvrait son poteau sur cette frappe de Blas légèrement déviée par Perrin (84e ).
GUILBERT 6
Pas dans le rythme qui avait été le sien dimanche dernier contre Lorient, son début de match (centres mal ajustés, contrôles trop longs) fait craindre le pire. Mais le latéral droit est monté en puissance, combinant parfaitement avec Sissoko le long de la touche pour permettre à ce dernier de retrouver Thomasson devant la surface sur le premier but. Il délivre ensuite un bijou du gauche, après avoir joué une touche en deux temps avec Sissoko, sur la tête de Thomasson pour la seconde égalisation. Fred Guilbert a en plus fait les efforts défensifs sur les débordements de Simon, limitant alors le rendement de l’attaquant nigérian.
PERRIN 4
Le joueur prêté par l’OM a suppléé « au pied levé » Maxime Le Marchand. Après sa bonne prestation contre Lorient il y a une semaine à la Meinau, il a souffert sur deux débordements de Simon. L’issue n’est pas que de son ressort, mais il y a eu but derrière ces deux fois-là. Paradoxalement plus tranchant dans la surface. Il n’a pas hésité à jouer long quand le jeu le demandait.
NYAMSI 5
Après avoir “sauté” deux séances dans la semaine, on se demandait à quel niveau il allait évoluer. Comme les sept précédents matches qu'il a disputés dans leur intégralité, il a affiché la même solidité pour repousser les frappes nantaises ou casser la relation entre Blas et Kolo Muani (29e ). Il tente d’intervenir sur le second centre de Simon, mais sa déviation de la tête a mis en difficulté Caci dans son dos.
DJIKU 4
Capitaine pour la sixième fois cette saison, l’international ghanéen a fait preuve de l’engagement qu’on lui connaît, à l'image de ce tacle autoritaire dans les pieds de Kolo Muani à l’entrée de la surface (31e ). Malheureusement, il était beaucoup trop statique à la réception du premier centre de Simon et n’a pas, du coup, contesté le ballon dans les airs à Coulibaly qui a pu ajuster Sels en force.
CACI 4
La semaine passée contre Lorient, il n’avait pas hésité à monter assez haut pour apporter le danger. Plus timoré, il n’est sorti de sa coquille qu’à 2-1, comme pour se reprendre d’avoir laissé trop de champ libre à Kolo Muani sur le deuxième but. Il a une belle occasion sur un service de Thomasson (62e ), mais sa frappe dans la surface est contrée. Averti (16e ) pour la 3e fois en quatre matches, il manquera le déplacement à Monaco le 28 novembre.
SISSOKO 8
Le grand “Ibou” prend de plus en plus d’initiatives dans la création du jeu, le signe d’un joueur en pleine confiance. Il n’oublie pas de défendre, même devant sa ligne de but (16e ), mais il est surtout au cœur de l’action sur les deux buts strasbourgeois. Sur le premier, il retrouve Thomasson après avoir combiné côté droit avec Guilbert. Sur le second, il est à la réception d’une touche courte du latéral droit pour le mettre en position idéale pour centrer. Après un festival pour éliminer trois joueurs, il aurait mérité une “passe dé”, mais Thomasson a trop écrasé sa frappe (46e ). Remplacé par Jeanricner BELLEGARDE à la 81e après avoir fini de lessiver les Nantais.
PRCIC 5
On l’a vu replacer ses coéquipiers, les incitant à presser haut. Il a eu aussi quelques pertes de balle, mais il s’est rendu utile, comme depuis le début de saison, à la récupération et sur les premières relances.
THOMASSON 8
L’ancien joueur du FC Nantes (2015-2018) n’avait pas marqué à la Beaujoire depuis qu’il a rejoint le Racing. Il l’a fait en plaçant une belle tête au premier poteau sur un centre au cordeau de Guilbert (2-2, 68e ) et a eu la délicatesse de ne pas le célébrer devant “la Brigade Loire”. Un deuxième but en deux matches agrémenté d’une passe décisive pour Diallo (1-1, 44e ) qui sonne le retour aux affaires du Savoyard. Remplacé à la 85e par Dimitri LIÉNARD.
DIALLO 7
Auteur de son deuxième doublé de la saison face à Lorient, le Sénégalais est en forme. Il touche une première fois le poteau gauche de Lafont sur un ballon en profondeur de Guilbert (3e ). Lancé par Thomasson, il se joue ensuite du gardien nantais et conclut, en deux temps, un somptueux mouvement collectif (1-1, 44e ). Beaucoup d’abnégation à dix contre onze.
AJORQUE 3
La note peut paraître aussi sévère que son carton rouge (51e ). Mais avant la première expulsion de sa carrière, le Réunionnais avait été muselé par la charnière Castelletto-Pallois.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitimeLun 8 Nov 2021 - 21:56

une trêve de rêves ?
Au-delà des bons résultats qui leur ont permis de basculer en 8e position à la trêve internationale, les Strasbourgeois proposent désormais un football porteur de promesses. Leur nul récolté dimanche à Nantes à 10 contre 11 face à des Canaris virevoltants l’a encore montré (2-2).
Si l’on excepte des débuts un peu chaotiques – un point lors des trois premiers matches avec un effectif très incomplet –, le Racing mène grand train depuis dix journées. Malgré ses revers contre trois cadors du championnat dont on concédera qu’au moins deux connaissent ces temps-ci quelques ratés (3-1 à Lyon, 1-2 face au champion Lille et 1-0 à Rennes), l’équipe de Julien Stéphan emmagasine des réserves en prévision d’un hiver rigoureux, avec cinq déplacements en sept journées entre le 22 décembre et le 20 février (*).

« Le visage affiché par l’équipe est vraiment très intéressant »
Depuis le premier de leurs cinq succès le 29 août contre Brest (3-1), les Bleus ont engrangé 17 points, autant que Rennes, Monaco et Lyon, ce qui les hisse au 5e rang sur la période.

La patte Stéphan opère et le coach, en poste depuis moins de cinq mois, a toutes les raisons de s’en réjouir, même s’il ne gonfle pas les pectoraux. « Je constate une réelle progression collective. L’équipe est beaucoup plus solide et plus forte sur les fondamentaux du jeu. C’est une réalité. Mais on n’est qu’au tiers du championnat. On a encore des progrès à effectuer. On en a déjà fait un certain nombre. Ce qui fait surtout plaisir, c’est de voir une équipe hyper généreuse, qui travaille au quotidien de manière fantastique. »

À Nantes dimanche, face à des Canaris que le toujours exigeant Antoine Kombouaré a repris de volée et flagellés après le nul concédé face à des Racing men réduits à dix durant près d’une mi-temps, les Bleus sont restés constants dans l’effort et la qualité de jeu produit. À l’exception, peut-être, d’un flottement de vingt grosses minutes entre le premier but encaissé et leur égalisation juste avant la pause.

« Ils ont fait une excellente seconde mi-temps, vraiment, avec de la qualité technique, du caractère et beaucoup de volonté collective, la volonté aussi d’aller mettre du danger sur le but adverse, loue Julien Stéphan. On a égalisé logiquement. Dans ce sens, le résultat est très bon et le visage affiché par l’équipe, vraiment très intéressant. »
Même après l’expulsion de Ludovic Ajorque à la 51e, le technicien n’a cédé ni à la panique, ni à la tentation de bouleverser une équipe dont le jeu était en place, malgré le deuxième but concédé trois minutes plus tôt.

« Je voulais garder la structure, nos repères, parce que je ne ressentais pas le besoin de changer. Pour être très honnête, si on n’avait pas égalisé au moment où on l’a fait, j’aurais probablement sorti un défenseur central pour faire entrer un attaquant supplémentaire. Mais je ne voulais pas le faire trop tôt pour ne pas déstabiliser une équipe qui était bien dans le match. Elle maîtrisait même les choses à dix. »
Si la réputation d’équipe athlétique du Racing, ainsi souvent décrit par ses adversaires, ne le trouble guère, l’entraîneur espérait que ses troupes feraient une fois pour toutes la démonstration de leur aptitude à proposer autre chose.

Pari tenu. « C’était l’objectif qu’on s’était donné avec les joueurs avant le match : faire passer un message pour montrer qu’on n’était pas qu’une équipe costaude à la Meinau. On voulait prouver notre capacité à afficher un bon niveau de jeu et garder notre identité quelles que soient les circonstances. On a même réussi à dix contre onze. »

« Le plaisir de travailler ensemble se voit sur le terrain »
Leur coach veut y voir le fruit d’une assurance croissante. « Beaucoup de confiance se dégage de cette équipe depuis quelques semaines, beaucoup de plaisir aussi à fonctionner ensemble au quotidien. Les joueurs sont très agréables à entraîner et ont envie de progresser en permanence. Ils sont à l’écoute, demandeurs. Ça se voit sur le terrain. Il faut qu’on entretienne ça parce que ça donne des résultats, de la qualité et du plaisir aux gens. Il faut continuer dans cette voie parce que c’est le chemin qu’on a souhaité prendre. »
Un chemin qui mène doucement Dimitri Liénard et les siens vers les hauteurs. Et pas seulement celles du classement. Du jeu aussi. La première égalisation d’Habib Diallo, à la conclusion d’un mouvement d’école dimanche à Nantes, en est l’illustration parfaite.
dna
Contenu sponsorisé


13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty

13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022   13ème journée : Nantes - Strasbourg  saison 2021/2022 I_icon_minitime

 

13ème journée : Nantes - Strasbourg saison 2021/2022

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-