Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion

Partagez
 

  8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeLun 19 Oct 2020 - 5:00

Dimanche le 25/10 à 15h

un match qui pourra relancer le racing, je souhaite qu'il fasse jouer de suite Diallo
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeMer 21 Oct 2020 - 3:40

dna a écrit:
les Strasbourgeois sont sur le pont avant leur déplacement à Brest dimanche
Les Strasbourgeois ont repris le chemin de l’entraînement ce mardi, deux jours après leur revers domestique contre Lyon (2-3). Pratiquement au complet, les hommes de Thierry Laurey vont pouvoir préparer au mieux un déplacement à Brest qui ne leur avait pas particulièrement réussi l’an dernier.
Après une journée “off”, les joueurs du Racing étaient de nouveau sur le pré ce mardi en milieu d’après-midi. Hormis les deux absents longue durée Matz Sels et Lebo Mothiba, dont le retour n’est pas prévu avant la fin de l’année, et l’infortuné Adrien Lebeau – qui doit encore patienter quelques jours avant de retrouver les entraînements collectifs, le temps que sa plaie à un genou cicatrise –, toutes les forces vives strasbourgeoises étaient sur la pelouse du terrain annexe du stade de la Meinau.

Un groupe de 21 joueurs de champ – avec un Adrien Thomasson en électron libre entre l’équipe “bleu” et la “jaune” – a été concerné par une opposition sans gardien. La séance s’est prolongée pour les onze d’entre eux qui n’ont pas (1 ) ou peu (2 ) joué dimanche dernier.
Ils ont rejoint les trois gardiens (Bingourou Kamara, Eiji Kawashima, Alexandre Pierre) avec au menu des exercices de centres et de tirs devant le but. Carole, Djiku, Saadi et Kamara ont ajouté un peu de rab avec quelques penalties pour mettre à l’épreuve le jeune Alexandre Pierre.
Kuentz – Fichaux, retrouvailles à la Meinau

Jean-Marc Kuentz, l’ancien éducateur puis directeur (de 2007 à 2011) du centre de formation du Racing qui a rejoint le staff de Thierry Laurey cet été, et Claude Fichaux, le fidèle entraîneur adjoint de Rudi Garcia depuis 2009 et qui a remporté la Gambardella avec les U19 du club alsacien en 2006, se sont croisés dimanche.

Ce n’était pas la première fois que les anciens formateurs strasbourgeois s’affrontaient. Adjoint de Sabri Lamouchi puis de Julien Stéphan (de novembre 2017 à la fin de la saison dernière), Jean-Marc Kuentz était sur le banc rennais quand Claude Fichaux était assis sur celui de l’OM (octobre 2017 à juin 2019) puis de l’OL (depuis octobre 2019). C’était par contre une première ce dimanche à la Meinau.

« C’est vrai que ça ne nous était jamais arrivé ici. Ça m’a fait plaisir de croiser Claude, même si il est évident que j’aurais préféré que le score soit inversé, souriait en fin de séance ce mardi Jean-Marc Kuentz. Mais, il n’y a pas que moi qui l’a cotoyé, Stéphane (Cassard) a travaillé avec lui à Marseille. »

« Depuis l’époque où on a travaillé ensemble au centre de formation, on a toujours continué à échanger. Il a un parcours d’adjoint exemplaire que ça soit à Lille, à la Roma, à Marseille ou maintenant à Lyon. C’est toujours sympa de pouvoir se croiser, mais pour le match retour, j’espère bien lui rendre la monnaie de sa pièce », lâchait l’adjoint de Thierry Laurey.

Francis-le-Blé, toujours inhospitalier


Le Racing en avait la douloureuse expérience en décembre 2019 en s’y inclinant 5-0, l’antre du Stade Brestois est difficile à prendre (6 victoires, 6 nuls, 2 défaites, contre le PSG et Angers, à “Le-Blé” la saison dernière).

Depuis la reprise de la Ligue 1, les Finistériens (13es , 9 pts) n’y ont perdu que contre Marseille (2-3) et ont fait le plein de points contre Lorient (3-2) et Monaco (1-0). Le bilan sur la route est moins convaincant (1 victoire, 3 défaites).

(1 ) Alexander Djiku (suspendu), Idriss Saadi, Mahamé Siby (pas dans le groupe), Anthony Caci, Ismaël Aaneba, Sanjin Prcic, Mehdi Chahiri, Kevin Zohi (restés sur le banc) (2 ) Lionel Carole, Majeed Waris, Ibrahima Sissoko
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeMer 21 Oct 2020 - 5:49

Marco 69/73 a écrit:
Dimanche le 25/10 à 15h

un match qui pourra relancer le racing, je souhaite qu'il fasse jouer de suite Diallo
Il y a maintenant un grave problème en DC où Mitrovic apparait comme un peu meilleur que Koné mais à l'extérieur ça se discute, j'en viens à regretter Salmier parti pour une bouchée de pain à Troyes. C'est dire. Donc espérons voir titulaires Chahiri et Prcic. Et des changements avant la 90e si de n'est pas trop demander.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeJeu 22 Oct 2020 - 21:49

Hérelle, les galères en Finistère
Débarqué le 10 août dans le Finistère, Christophe Hérelle n’a pas connu un début de saison de tout repos au Stade Brestois. L’ancien Colmarien espère que la poisse l’a définitivement quitté. Contre le Racing, il entend poursuivre sa montée en puissance.
Au sein du Stade Brestois, on sait manier l’humour. Au moment de commenter la venue de Christophe Hérelle, convaincu par le coordinateur sportif Grégory Lorenzi de signer quatre ans cet été, on convoque certaines références. Et on ne parle pas ici des Baresi, Passarella ou Beckenbauer, eux aussi défenseurs centraux de leur état. Non, on va plutôt chercher un alter ego plus loufoque.
« Depuis le début de saison, c’est un peu notre Pierre Richard », sourit-on en interne. Et il n’est pas tant question ici de la maladresse de l’ancien Colmarien que de la poisse qui lui colle aux basques depuis qu’il s’est exilé en Bretagne. Lui-même, d’ailleurs, le reconnaît et espère avoir mangé tout son pain noir.

Le coronavirus, un csc, une commotion cérébrale…
« Je suis arrivé le 10 août. J’ai été bien accueilli. Je me suis intégré rapidement, sans forcer. Tout s’est fait normalement, indique le Martiniquais de 28 ans. Physiquement, comme je n’avais pas fait de match de préparation avec Nice (voir ci-contre) , j’étais un peu court. J’ai pu faire deux mi-temps. Et après… » Et après, rideau !
Dans une région « pourtant moins touchée que d’autres », Christophe Hérelle présente tous les symptômes du coronavirus. Le test du doc confirmera le diagnostic. Malgré un quotidien qui se limite à l’hôtel et au centre d’entraînement, le défenseur est le seul du club à être frappé par la Covid-19 ! Il en est quitte pour un isolement d’une semaine seul dans sa chambre, ce qu’il ne « souhaite à personne »…
«Je ne sais pas comment j’ai pu l’attraper. Pendant trois jours, je n’étais vraiment pas bien. Après, entre la lecture, la télé et la Play, j’ai fait passer le temps », raconte-t-il.
La reprise est difficile. « Physiquement, j’avais des douleurs musculaires, du mal à récupérer, à reprendre mon souffle, poursuit-il. Je n’étais pas spécialement inquiet mais ça tombait au mauvais moment. »
Les deux premières journées de Ligue 1 lui sont passées sous le nez. Et lors de sa première titularisation à Dijon, il se sent « cuit » au bout d’une demi-heure. « Quand je suis sorti (à la 73e ) , le coach (Olivier Dall’Oglio) m’a dit que j’étais tout blanc. »
Pour sa première à Francis-Le Blé, M. Pignon est revenu lui faire signe. En recherche de repères avec son comparse de la charnière centrale Jean-Kevin Duverne, ce qu’il a essayé de compenser par des séances vidéo soutenues, Hérelle est l’auteur d’un but contre son camp sur un coup franc d’Enzo Le Fée. Un gag à ranger au rayon des péripéties suite à la victoire brestoise (3-2).
« Pour un défenseur, ce sont les risques du métier, expose le joueur formé à Sochaux. Je me suis quand même dit que j’avais vraiment la poisse. Mieux vaut tout avoir d’un coup… » Le pire, c’est que ce n’était pas fini.
Celui qui n’est pourtant ni blond ni chaussé de crampons noirs va connaître ce qu’il espère être sa dernière tuile de la saison à Angers. Sur un duel avec Loïs Diony en fin de match, l’axial retombe sur la tête et perd brièvement connaissance. Il insistera auprès du staff médical pour reprendre le match, une décision qu’il ne prendrait plus aujourd’hui.
« En venant à Brest, je me suis senti désirer »
Soumis au protocole commotion, l’ancien Vert est arrêté une semaine. Cette fois-ci, c’est dans sa maison brestoise qu’il peut patienter. Suivront un scanner et des tests neuropsychologiques pour juger de sa capacité à reprendre le chemin de l’entraînement.
En un peu plus de deux mois, on peut dire que les galères se sont accumulées en Finistère pour Christophe Hérelle. De retour en charnière lors de la défaite à Nantes (1-3), il se tient prêt à enchaîner face au Racing, dimanche, et à jouer le rôle pour lequel on est venu le chercher sur la Côte d’Azur.
« Même si mes débuts n’ont pas été de tout repos, je ne m’en fais pas, sourit-il. En venant à Brest, je me suis senti désiré. On me demande d’être un leader défensif, de tirer les autres vers le haut, d’être un cadre. »
La filmographie de Pierre Richard est assez longue pour s’étirer sur toute une saison. Mais point trop n’en faut. Christophe Hérelle a bien l’intention de délaisser sans plus attendre les running gags pour les feux de la rampe sans pour autant passer pour un Charlot…
Nice, un goût d’inachevé
C’est un coup de fil qu’il ne s’attendait pas à recevoir durant le confinement. Lorsque Patrick Vieira, l’entraîneur de l’OGC Nice l’a appelé pour lui expliquer qu’il ne comptait plus sur lui malgré un contrat jusqu’en 2023, Christophe Hérelle n’a pas vraiment compris.
« Je suis passé de cadre à indésirable en un mois, relate le défenseur de 28 ans. J’étais surpris d’autant plus que les explications que l’on m’a fournies ne tenaient pas la route. Quand j’ai signé au Gym, c’était pour gagner un titre ou retrouver la Coupe d’Europe. » Hier, c’est sans lui que ses ex-coéquipiers se sont fait secouer par Leverkusen (2-6) en Ligue Europa.
Un choix sportif et familial
À la reprise de l’entraînement cet été, Hérelle s’est entretenu avec le groupe niçois jusqu’à trouver un nouveau port d’attache, celui de Brest en l’occurrence, alors que d’autres clubs de L1 mais aussi des écuries italienne, anglaise et allemande lui faisaient la cour. Le Stade Brestois s’est avéré être un choix à la fois sportif et familial. Dans le contexte sanitaire actuel, il n’était pas envisageable pour l’ancien joueur des SRC de partir à l’étranger avec son fils Ayden âgé de 4 ans.
« Je ne regrette pas mon choix, dit-il. C’est vrai que le climat n’est pas le même mais je ne suis pas venu ici pour chercher le soleil ! » Mais s’il pouvait malgré tout s’y faire une petite place, il ne dirait pas non…
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 24 Oct 2020 - 10:07

dna a écrit:
Liénard forfait à Brest
Le milieu gauche et gaucher du Racing Dimitri Liénard a écourté la séance de veille de match ce samedi après-midi à la Meinau. Il souffre d’un adducteur et est forfait pour le déplacement dominical à Brest (15h) lors de la 8e journée de Ligue 1.
Il n’est resté qu’une petite demi-heure sur le terrain annexe et en est sorti en grimaçant : Dimitri Liénard n’accompagnera pas ses partenaires du Racing à Brest ce dimanche (15h) pour la 8e journée de Ligue 1. Le Belfortain, touché à l’adducteur cet après-midi lors de l’ultime entraînement, est forfait et quitte donc le groupe de 20 joueurs retenu par Thierry Laurey, tout comme le jeune défenseur latéral ou central Ismaïl Aaneba. Il rejoint à l’infirmerie les deux blessés longue durée, le gardien belge Matz Sels (tendon d’Achille) et l’attaquant sud-africain Lebo Mothiba (genou), mais aussi Adrien Lebeau (genou) et Idriss Saadi, officiellement inapte depuis la veille pour – lui aussi – un pépin à l’adducteur.

Alexander Djiku, suspendu dimanche dernier contre Lyon pour une accumulation de cartons jaunes, et Mahamé Siby, le milieu défensif que l’entraîneur strasbourgeois n’estimait pas prêt après sa blessure durant la préparation estivale, les y remplacent. Le défenseur axial est même pressenti pour intégrer le onze de départ dans une défense à quatre, à la place de Lamine Koné, au sein d’un schéma en 4-4-2 avec un milieu en losange expérimenté lors de l’ultime séance.
Jeudi matin, le coach bas-rhinois avait pourtant beaucoup travaillé avec une défense à trois axiaux, mais l’opposition à onze contre dix de ce samedi – après la sortie de Liénard – semble indiquer qu’il a choisi une autre option.
Diallo – Ajorque devant, Kawashima dans la cage ?

L’équipe de départ d’un Racing battu à six reprises lors des sept premières journées pourrait ainsi ressembler à celle qui a – bien – fini contre Lyon (2-3) il y a une semaine à la Meinau, avec Simakan comme latéral droit et Lala ‘’exilé’’ sur le flanc gauche pour épauler une charnière Mitrovic – Djiku, Aholou en pointe basse de l’entrejeu, encadré par Bellegarde à droite et Sissoko à gauche, Thomasson évoluant juste derrière le duo d’attaquants Ludovic Ajorque – Habib Diallo. Toute la semaine, le Réunionnais et le Sénégalais ont évolué ensemble pour parfaire leurs automatismes.

Un changement semble aussi dans l’air au poste de gardien. Alors que le RCSA possède la pire défense de Ligue 1 (16 buts encaissés en 7 rencontres), le Japonais Eiji Kawashima, qui avait disputé les deux premiers rendez-vous à Lorient et contre Nice, pourrait relayer un Bingourou Kamara qui est allé chercher le ballon au fond de ses filets à 11 reprises en 5 matches.

Thierry Laurey ne saurait en tout cas être plus clair : il attend de ses joueurs une attitude combative, ne serait-ce que pour effacer les stigmates de la claque reçue lors de leur dernière visite au stade Francis-le-Blé le 3 décembre 2019 (5-0). « Ce qui est important, c’est de montrer qu’on fait tout dans le bon sens pour prendre des points. Ce n’est pas nécessairement le beau jeu, c’est aller à l’essentiel, faire preuve de solidarité, s’accrocher tous ensemble, ne pas prendre de risques inutiles. »
L'équipe possible

Kawashima – Simakan, Mitrovic (cap), Djiku, Lala – Bellegarde, Aholou, Sissoko – Thomasson – H. Diallo, Ajorque.

Remplaçants : Koné, Caci, Carole, Prcic, Siby, Chahiri, Zohi, Waris, Kamara (g).

Absents : Sels (tendon d’Achille), Mothiba (genou), Liénard (adducteurs), Lebeau (genou), Saadi (adducteurs), Aaneba (choix).
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 24 Oct 2020 - 21:09

dna a écrit:
Pour le Racing, il est temps d’agir
Près de onze mois après y avoir reçu une gifle (5-0) douloureuse mais finalement revigorante, le Racing retrouve ce dimanche après-midi la pelouse de Francis-Le Blé sans avoir l’intention, et encore moins le loisir, d’y tendre l’autre joue aux Brestois.
Ce n’est pas qu’il n’aime pas se replonger dans le passé, mais d’ordinaire Thierry Laurey ne s’y accroche pas particulièrement au moment d’aborder telle ou telle rencontre. Mais vendredi, à 48 heures de retrouver un Stade Brestois qui en décembre dernier avait donné au Racing « une leçon de football », le technicien n’a pas balayé le souvenir de ce 5-0 qu’il avait à l’époque promis de ne «pas oublier».
«On va leur rappeler quand même (aux joueurs) , si jamais il y en a qui l’ont oublié parce qu’on ne sait jamais, a-t-il ainsi souligné. On avait fait un peu n’importe quoi à Brest l’an dernier, mais cette défaite nous avait fait beaucoup de bien. Derrière, on avait enchaîné trois victoires consécutives et on avait bien fini l’année 2019. Mais pour cette année, on en a assez (de revers, NDLR) , il faut être honnête.»
sein du Racing tous les rescapés à l’exception de Youssouf Fofana, Jérémy Grimm et Benjamin Corgnet (et des deux blessés longue durée, Lebo Mothiba et Matz Sels) –, la bande à Thierry Laurey n’était pas spécialement brillante loin de ses bases (une victoire, un nul et cinq défaites en débarquant dans la cité du Ponant), mais au moins elle faisait pratiquement le plein à la Meinau et tenait le cap dans le ventre mou du championnat.

Près de onze mois plus tard, la saison n’est pas aussi avancée, mais le Racing est loin de ce qu’il escomptait.

«On n’avait pas pour ambition d’être dix-huitième après sept journées, reconnaît Thierry Laurey. Quand tu as fait sept matches et que tu en as gagné un seul et perdu six, il est évident qu’il y a une certaine forme d’urgence à prendre des points.»

«Des périodes où on est vraiment bien et d’autres où on se demande si c’est la même équipe qui est sur le terrain»


Pour ne pas se faire punir une seconde fois par le Stade Brestois, les Racingmen savent au moins qu’ils devront éviter d’aller «chercher un peu haut les petits gabarits très véloces» de la troupe à Olivier Dall’Oglio (lire en page suivante). Mais ce sont surtout leurs récurrentes «sautes de concentration» qu’ils vont devoir supprimer.

«Il y a des moments où on n’est pas assez concentrés, notamment sur les débuts de match, admet Thierry Laurey. Ce sont des choses sur lesquelles on n’avait pas trop eu à s’attarder par le passé et cette saison c’est assez criard. On se doit de régler la mire à ce niveau-là. Il y a des périodes où on est vraiment bien et d’autres où on se demande si c’est la même équipe qui est sur le terrain.»

Le gros souci, c’est que le Racing paie au prix fort ses erreurs quand il bascule dans l’ombre. Ce côté Docteur Jekyll et Mister Hyde pourrait n’être qu’agaçant s’il n’était pas aussi pénalisant.

Le Racing encaisse trop de buts (16) – quatre fois déjà, il en a pris trois dans le même match – et comme dans le même temps il n’en marque pas beaucoup (6), il se retrouve décramponné du peloton pour la première fois de la saison.

Virtuel barragiste, à quatre longueurs du dix-septième (le promu lorientais chez qui il s’est incliné 3-1 en ouverture du championnat), le Racing s’en remet à son état d’esprit pour croire en des jours plus heureux, espérant aussi que l’arrivée du Sénégalais Habib Diallo booste une attaque qui peine à concrétiser les occasions qu’elle se crée.

«Contre Lyon ou à Monaco, on a eu des réactions. L’état d’esprit est bon. On a fait des erreurs qu’on ne nie pas, mais on a des garçons qui ne trichent pas, assure Thierry Laurey. On n’a pas su rendre des copies hyper propres alors que c’était une période où il fallait le faire pour espérer quelque chose. On aimerait gratter un point par-ci, un point par-là de façon à ce que tout le monde se sente un peu plus serein.»

Dans la réaction, les hommes de Thierry Laurey ne gagnent pas mais ils montrent qu’ils ne veulent pas couler. C’est désormais dans l’action qu’on les attend pour envisager un avenir plus conforme à ses ambitions initiales.
Repères
Liénard out, Djiku de retour

Si l’on se fie à la mise en place travaillée lors de la séance de veille de match par Thierry Laurey, il pourrait bien y avoir du changement ce dimanche à Brest dans le onze de départ du Racing. Et pas seulement parce que Dimitri Liénard, qui a écourté cet ultime entraînement pour une douleur à l’adducteur, est forfait et quitte un groupe dont est aussi écarté, par choix du coach, le défenseur Ismaïl Aaneba.

Plus que celui de Mahamé Siby, appelé dans les 20 alors que son entraîneur ne l’estimait jusqu’ici pas prêt après sa blessure de la préparation estivale, le retour de suspension d’Alexander Djiku est aussi susceptible de bouleverser la donne.

Samedi, le technicien bas-rhinois a fait travailler ses troupes en 4-4-2 avec un milieu en losange dans une configuration pas si éloignée de celle qui a – bien – fini contre Lyon (2-3).

Simakan suppléerait ainsi comme latéral droit un Lala qui basculerait à gauche, les deux joueurs encadrant la charnière centrale Mitrovic – Djiku. La doublette Diallo – Ajorque, qui a travaillé toute la semaine pour parfaire ses automatismes, devrait être associée d’entrée de jeu pour la première fois depuis l’arrivée du Sénégalais, ancien Brestois et Messin. L’autre ex-Brestois Sissoko remplacerait Liénard sur le flanc gauche de l’entrejeu, Koné et Carole glissant sur le banc.

Il n’est pas impossible non plus qu’une redistribution des cartes intervienne dans le but avec le retour du Japonais Eiji Kawashima, titulaire lors des deux premières journées, à la place de Bingourou Kamara qui a ramassé 11 fois le ballon dans ses filets en cinq matches.

A Brest, Olivier Dall’Oglio devrait de nouveau miser sur son 4-2-3-1. Paul Lasne, de retour d’une blessure aux adducteurs, est pressenti pour composer le duo de récupérateurs avec Belkebla, à la place de Hugo Magnetti. Sur le flanc gauche de l’attaque, le jeune Jérémy Le Douaron pourrait concurrencer Romain Philippoteaux.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeSam 24 Oct 2020 - 21:25

À Le Blé, ça marche du tonnerre pour Brest
La saison passée, Brest a construit son tranquille maintien en Ligue 1 par ses bonnes performances au stade Francis-Le Blé. L’équipe bretonne est repartie sur les mêmes bases.
Depuis sa remontée en Ligue 1, l’été dernier, le Stade Brestois a fait de son stade Francis-Le Blé un cocon protecteur. Jugez plutôt : sur 17 matches, les Finistériens n’ont subi que trois défaites – contre le PSG et Angers en 2019-2020, face à l’OM en août – pour huit victoires et six nuls, soit 30 points pris sur les 51 mis en jeu.Le Racing a d’ailleurs payé pour voir puisqu’il était resté en rade, la saison dernière, après la gifle monumentale reçue sur les bords de l’Atlantique (5-0).
« Tout le monde a apprécié ce moment, se remémore Olivier Dall’Oglio, mais ce sera un autre match. Strasbourg n’a pas envie de revivre ça. »
« On est beaucoup plus à l’aise, rassurés, conquérants et guerriers à domicile »
Les Alsaciens se méfient des Bretons. Ils ont raison. Face à eux, ce dimanche après-midi, ils vont retrouver un onze qui n’est pas embêté par le ballon. « On nous demande de ressortir proprement, de ne pas balancer, de faire du jeu. Forcément, on prend du plaisir », confie le défenseur central Christophe Hérelle, l’une des recrues phares de l’été avec l’attaquant Steve Mounié arraché à Huddersfiled pour une somme avoisinant les 5 millions d’euros.
« C’est une équipe joueuse qui a marqué plus de buts que nous (11 contre 6) et qui arrive à se créer pas mal de situations. L’an dernier, on avait pris une leçon de foot, reconnaît Thierry Laurey, l’entraîneur du Racing. Son profil a un peu changé mais il y a encore beaucoup de petits gabarits, très techniques, très véloces avec le ballon, qui nous posent des problèmes. »
Se coltiner le SB29 à Le Blé n’est « jamais une partie de plaisir » comme l’indique Hérelle. Et même si l’appui de la « marée rouge » se fait moins sentir en raison d’une jauge limitée à 5 000 spectateurs, le petit chaudron permet toujours à ses occupants de faire bouillir la marmite. Contre Monaco, dans la difficulté, c’est chez leurs supporters que les Finistériens ont su aller chercher ce petit supplément d’âme pour l’emporter (1-0).
« On est beaucoup plus à l’aise, rassurés, conquérants et guerriers à Le Blé qu’à l’extérieur, reconnaît sans difficulté Olivier Dall’Oglio. Nos attitudes sont complètement différentes. Mais on n’est pas à l’abri d’une contre-performance. »
En déplacement, les Brestois se montrent a contrario trop généreux et affichent « un déficit dans l’engagement ». Avec 15 buts encaissés, ils ont la troisième moins bonne défense de l’élite, juste devant le Racing et Angers (16).
En attendant de trouver la formule qui lui permettra de mieux s’exporter, le Stade Brestois entend continuer à faire le plein à domicile. « On doit se montrer intraitable dimanche pour rattraper les points lâchés à Nantes (1-3) et Angers (2-3). On passera un cap quand nos résultats ne seront plus en dents de scie », estime Christophe Hérelle.
« Il faut donner du crédit à cette équipe qui possède un effectif très intéressant et est allée chercher des joueurs en Angleterre ou en France pour des sommes importantes. Elle a tout ce qu’il faut pour réussir », juge Thierry Laurey.
Au stade Francis-Le Blé depuis un peu plus d’un an, ça marche même du tonnerre.
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 7:27

Les compos
BREST: Larsonneur - Faussurier, Hérelle, Duverne (cao.), Perraud - Belkebla, Battocchio- Le Douaron, Charbonnier, Faivre - Mounié.

RACING: Kamara - Lala, Simakan, Mitrovic (cap.), Djuku, Caci - Bellegarde, Aholou, Sissoko - Diallo, Ajorque.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 7:29

La dernière venue du Racing à Brest n'avait pas été une réussite. Pour ceux qui l'auraient oublié, et ils ne doivent pas être très nombreux, Strasbourg avait coulé dans la rade en encaissant une "manita" (5-0) qui lui avait rougi les joues. C'est la plus grosse défaite des Alsaciens depuis leur remontée en L1 en 2017.

Cet après-midi, sous un vent frisquet, ce sont deux des pires défenses de Ligue 1 (avec Angers) qui vont s'affronter. Il pourrait donc y avoir quelques courants d'air au stade Le Blé même si Thierry Laurey devrait recourir à une défense à cinq pour essayer d'endiguer les déferlantes brestoises.

Petit point classement. Si le Racing et le Stade Brestois jouent le même championnat, celui du maintien, les Bretons (9 points) ont pris un peu d'avance sur des Bas-Rhinois (3 points) en cale sèche depuis leur seule victoire de la saison contre Dijon. Une nouvelle contre-performance aujourd'hui serait fortement préjudiciable pour les Bleus.

On va voir à l'œuvre la paire Ajorque-Diallo sur le front de l'attaque strasbourgeoise. Certes, les deux compères ont déjà un peu plus d'une mi-temps en commun face à Lyon mais ils ont pu pour la première fois travailler côte à côte cette semaine. Espérons que cela portera ses fruits car le Racing n'est pas non plus un foudre de guerre dans le domaine offensif cette saison (six buts marqués).

Le stade Francis-Le Blé, d'où l'on a une belle vue sur le goulet depuis la tribune de presse, ne sera pas plein comme il en l'habitude, Covid-19 oblige. Avec la Meinau, il fait partie des petits chaudrons de la Ligue 1. Même avec 5000 spectateurs, on peut faire confiance au public breton pour faire du bruit et pousser son équipe.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 8:23

Déjà un corner pour les Brestois concédé par Mitrovic devant Charbonnier. Celui-ci ne donne rien.

Brest monopolise le ballon en ce début de rencontre. Le Racing fait bloc autour de sa défense à cinq.

Toujours en train de se faire soigner derrière le but, Ajorque est averti par M. Miguelgorry pour cette charge involontaire.

Ludovic Ajorque est revenu sur la pelouse, mais Mehdi Chahiri est parti à l'échauffement.

But 0-1 Diallo


Strasbourg prend logiquement l'ascendant. Anthony Caci, décalé sur l'aile gauche, contre et centre vers le premier poteau, où l'ancien brestois passe devant Christophe Hérelle et finit avec une tête plongeante. A droite de Gautier Larsonneur.

La réaction brestoise signée Charbonnier. Djiku glisse sur une touche adverse ce qui profite à l'attaquant dont la frappe file à côté.

Le Stade Brestois est en train de pousser pour revenir au score mais la défense alsacienne est bien en place.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 8:47

L'arrêt de Kamara! Sur un corner de Faivre, Charbonnier est absolument seul pour placer sa tête. Heureusement qu'il ne trouve pas d'angle ce qui permet à Kamara de la claquer au-dessus de sa transversale.
.
Le Racing attend dans son camp pour mieux jaillir en contre.
.
L'arbitre consulte le VAR pour une intervention de Caci sur Faivre dans la surface. A vitesse réelle, on dirait bien qu'il y avait penalty...
.
 INCROYABLE. Penalty pour… Strasbourg! Un peu en amont sur la même action, Ajorque avait réclamé une main de Faussurier sur sa tête. Et c'est bien cela que M. Miguelgorry a sifflé finalement!
.
0-2

Lala transforme le penalty en prenant Larsonneur à contre-pied.
.
Mitrovic est averti pour s'être chamaillé avec Charbonnier.
.
Au tour de Charbonnier de voir jaune.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 9:01

Bien organisés, solides sur le plan défensif, Strasbourg a fait le break à Brest. Sur un centre de Caci, Diallo a libéré le Racing d'une tête plongeante. Avant le repos, l'arbitre a annulé le penalty pour Brest pour accorder un penalty à Strasbourg sur l'action précédente. Lala a transformé.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 9:24

2eme mi-temps
.
Faussurier à côté. Sur un premier centre de Perraud, Simakan intervient de la tête. Sur le deuxième, Charbonnier prolonge le ballon que Faussurier envoie dans le petit filet extérieur de Kamara d'une tête plongeante.
.
Simakan reste au sol après avoir contré une frappe de Mounié. Visiblement, l'attaquant brestois n'a pas touché que le ballon.
.
Le Racing serait bien inspiré de mettre le pied sur le ballon car à ce rythme ça va être compliqué de tenir toute la seconde période.
.
Bellegarde est alerté en profondeur sur un coup franc rapidement joué. Larsonneur sort de sa surface juste à temps pour dégager le ballon.
.
En L1, le Racing attend un succès à Brest depuis le 3 mars 1982 (2-1, 29e j.). René Deutschmann (25e) et Francis Piasecki (68e) avaient répondu à Gérard Bernardet (67e).
.
Le Racing commence sérieusement à reculer. Les Brestois multiplient les incursions dans la surface alsacienne. Ca va mal finir...
.
Honorat remplace Le Douaron à Brest, tout comme Philippoteaux avec Charbonnier.
.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 9:27

But  0-3 Ajorque

Le Racing qui fait mouche sur sa première occasion de la seconde période. Mitrovic trouve Diallo alors que Faivre se troue. Le néo-Strasbourgeois trouve ensuite Ajorque dans la profondeur qui glisse le ballon entre les jambes de Larsonneur.

Caci cède sa place à Carole au Racing.

Double changement à Brest: Battocchio et Mounié sont remplacés par Lasne et Cardona.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 9:59

Aholou prend un jaune.
.
Double changement au Racing: Aholou et Ajorque quittent le terrain, Koné et Prcic font leur apparition.

Pas de penalty pour Brest après un accrochage dans la surface alsacienne entre Mohamed Simakan et Irvin Cardona. Cela semblait limite.

Le club alsacien enchaînera un nouveau déplacement à Reims (9e j.), puis recevra Marseille (10e j.) avant d'aller à Montpellier (11e j.).
.
Sissoko, applaudi par Francis-Le Blé, lui l'ancien Brestois, est remplacé par Thomasson. Zohi supplée également Bellegarde.
.
C'est terminé à Brest sur cette éclatante victoire strasbourgeoise. Diallo, Lala et Ajorque ont été les buteurs de l'après-midi.

.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 11:53

Une incroyable histoire de double penalty lors de Brest-Strasbourg en Ligue 1
À 1-0 pour Strasbourg pour la 8e journée de la Ligue 1, le Brestois Romain Faivre aurait dû obtenir un penalty. Mais, plus tôt dans l'action, un autre penalty était valable et a finalement été sifflé en faveur du Racing.
Une scène invraisemblable - et inédite ? - s'est produite ce dimanche après-midi sur la pelouse du stade Francis-Le Blé, lors de Brest-Strasbourg. Il y avait 1 à 0 pour le Racing et on jouait la 36e minute, quand l'arbitre de la rencontre a d'abord sifflé un penalty en faveur de Brest pour une faute d'Anthony Caci sur Romain Faivre.
Puis le VAR a interpellé M. Miguelgorry pour lui signaler un potentiel penalty pour... Strasbourg, plus tôt dans l'action. En effet, deux minutes en arrière, Julien Faussurier a été coupable d'une main en pleine surface sur une tête de Ludovic Ajorque. L'arbitre est donc finalement revenu sur sa décision pour accorder le penalty au Racing, que Kenny Lala a converti (40e). Ou comment passer d'éventuellement 1-1 à 0-2. Sans doute le tournant du match...
eqquipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 22:24

dna a écrit:
Le Racing sort la tête de l’eau à Brest
Solide et plutôt inspiré en attaque, le Racing a décroché cet après-midi une victoire probante à Brest, là même où il avait sombré la saison dernière. Les Bleus, toujours 18es en Ligue 1, se rapprochent néanmoins de la ligne de flottaison.
Mal en point(s) au moment d’aborder cette 8e journée de Ligue 1, puisqu’il avait perdu six des sept rencontres précédentes, le Racing n’était pas venu à Brest pour faire le spectacle. D’autant plus qu’il avait encore en mémoire de la dérouillée prise à Francis-Le Blé le 3 décembre 2019 (5-0), la plus grosse claque subie en L1 depuis sa remontée en 2017.

Organisés autour d’un 5-3-2 – la défense à cinq avait déjà été de mise à Saint-Etienne dans un 5-4-1 (défaite 2-0) –, les Strasbourgeois ont d’abord cherché à rester bien en place, laissant le ballon aux Brestois. Ils sont sortis de leur coquille après vingt minutes. Ajorque a été le premier à se signaler mais il a buté sur Larsonneur (19e).
Diallo dans tous les bons coups

Son compère Diallo, titularisé pour la première fois sous ses nouvelles couleurs, ne s’est quasiment pas signalé de la première période. Mais sur sa première occasion, il a fait mouche de la tête en coupant un centre de Caci qui venait conclure une belle action collective (1-0, 27e).

Et alors que Charbonnier obligeait Kamara à faire une claquette sur corner (33e), le Racing doublait la mise sur penalty par Lala juste avant la pause (0-2, 40e). Un cas de figure assez rocambolesque puisque M. Miguelgorry était initialement allé consulter le VAR pour un accrochage de Caci sur Faivre dans la surface. Mais en remontant au début de l’action, Faussurier faisait bien une main dans ses 16 mètres sur une remise de la tête d’Ajorque. Un retournement de situation assez incroyable.
A un point de la 17e place

Au retour des vestiaires, les Bretons ont logiquement pris le jeu à leur compte face à un Racing sur le reculoir. Le Douaron a obligé Kamara à réaliser une jolie manchette (53e) alors que Faussurier n’avait pas cadré sa tête peu de temps auparavant (48e). Mais sur leur première incursion dans le camp breton, les Bas-Rhinois se sont mis définitivement à l’abri grâce à Ajorque, bien mis sur orbite par Diallo (0-3, 67e). Avant de gérer sereinement la fin de match.

Grâce à cette seconde victoire de la saison, la première à l’extérieur, le Racing ne se laisse pas décrocher. Toujours 18e, il revient à un point de la 17e place occupée par Lorient avant son déplacement à Reims (19e), dimanche prochain, lui aussi sur le remonte-pente après son succès 4-0 à Montpellier.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 22:35

« Le penalty est le tournant du match »
Alors qu’il avait accordé un penalty aux Brestois, l’arbitre Jérôme Miguelgorry, alerté par la VAR, s’est ravisé et en a sifflé un en faveur du Racing pour une main préalable d’un Breton dans sa surface au début de l’action. Le 1-1 potentiel s’est transformé en 2-0 pour les Bleus.

Il faudrait sans doute longuement compulser les archives pour trouver trace d’un précédent, à supposer qu’il existe : le Racing a obtenu ce dimanche à Brest un penalty après… en avoir concédé un. Ainsi résumée, l’affaire ne semble pas claire. Mais tout s’éclaire, précisément, avec quelques explications.
On joue la 38e et Anthony Caci, pris de vitesse, déséquilibre Romain Faivre dans la surface de réparation strasbourgeoise. Jérôme Miguelgorry désigne le point de penalty, mais les Bleus protestent. Visiblement alerté par la VAR, l’arbitre décide d’aller vérifier les images. Des images qu’il rembobine jusqu’au début de l’action, dans les 16 mètres brestois où Julien Faussurier a repoussé de la main une tête de Ludovic Ajorque.
Le latéral gauche du Racing pensait avoir concédé un penalty sur le contre. Bien malgré lui et pour son plus grand bonheur, il va en obtenir un. « Ça nous rappelle une histoire qu’on a eue à Nîmes dans le passé, revisite Thierry Laurey, C’est toujours surprenant de penser que tu peux mener 3-0 et que finalement, tu fais 2-2. Aujourd’hui, tu peux être à un partout et au lieu de ça, tu mènes 2-0. Ça se joue à pas grand-chose. »
Le 16 mars 2019 au stade des Costières, le Racing menait en effet 2-0 et Anthony Gonçalves pensait avoir inscrit le troisième but. Mais Amaury Delerue l’avait invalidé après recours à la VAR pour une faute préalable de Kenny Lala. Sur le coup franc, les Crocos avaient réduit le score, avant d’arracher le nul sur un penalty à la 92e …
« Ça se joue sur l’interprétation de l’arbitre »
Sans être rigoureusement la même, la situation ravive des souvenirs chez Ludovic Ajorque, l’un des acteurs majeurs du « tournant du match » – c’est lui qui le dit – de ce dimanche. « On a vécu un peu cette situation à Nîmes […]. Cette fois, les Brestois pensaient bénéficier d’un penalty, mais j’ai vu direct, quand j’ai remisé de la tête, qu’il y avait eu main. Après, ça se joue sur l’interprétation de l’arbitre. Il aurait pu juger la main involontaire et nous sanctionner d’un penalty. J’ai prié très fort pour qu’il y ait penalty pour nous, parce que sinon, il siffle pour eux sur la faute de Titi (Caci). Ce deuxième but à l’extérieur, qui nous permet d’arriver à la pause à 2-0, nous sécurise. Dans les têtes, ça a fait du bien. »
Le son de cloche est évidemment différent dans les rangs brestois où on se montre néanmoins fair-play, à l’image du coach Olivier Dall’Oglio : « Les circonstances ne nous sont pas favorables. Le deuxième but fait effectivement basculer le match dans le mauvais sens. C’est un fait important. Le joueur (Faussurier) ne peut pas faire grand-chose. Il se protège, a le bras un peu haut. L’arbitre siffle penalty. S’il n’y a pas penalty là, il y en a un de l’autre côté. Du coup, on est menés 2-0 à la mi-temps et obligés de courir après un résultat. Le constat, c’est que c’est quand même assez dur. »
Jean-Kévin Duverne « franchement surpris »
Son capitaine Jean-Kévin Duverne avoue d’ailleurs avoir été « franchement surpris », sans se réfugier derrière ce “fait de jeu” pour dédouaner les siens. « Je croyais que l’arbitre allait voir la VAR pour Romain (Faivre). En fait, il y va pour la main. Alors, oui, j’ai été surpris. Mais la victoire de Strasbourg est complètement méritée. »
Thierry Laurey ne le contredira pas. Mais il admet que cette rarissime inversion de penalty a favorisé les desseins de son équipe. « On a eu un petit brin de réussite, parce qu’entre un penalty pour Brest et un pour nous, ça change quand même la donne. Quand le VAR appelle l’arbitre, c’est que quelque chose a cloché. Tant mieux pour nous et tant pis pour Brest. »
dna
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57132
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitimeDim 25 Oct 2020 - 22:36

dna a écrit:
Un Diallo clinique
On n’a pas forcément beaucoup vu la recrue la plus chère de l’histoire du Racing, ce dimanche, dans un stade Francis-Le Blé où elle s’était révélée avec Brest (9 buts, 5 passes en L2 en 2017-2018). Mais l’ancien Messin a ouvert le score et servi une passe décisive à Ludovic Ajorque.
C’était une première cette saison. Le schéma en 5-3-2 déployé par un Thierry Laurey qui avait feinté tout le monde lors de la mise en place de la veille a offert au Racing son 2e ‘’clean-sheet’’ et son 2e succès (après Dijon - 1-0). Sa défense à cinq, testée dans un autre système, n’avait pas tenu à Saint-Etienne (défaite 2-0). Cette fois, elle a éteint les velléités brestoises. Le duo Ajorque - Diallo a fait le reste.

■ KAMARA (6).
Finalement maintenu dans la cage, le nouvel international sénégalais s’est montré vigilant en première mi-temps, en sortant bien devant Perraud (15e ), en claquant en corner une tête de Charbonnier (33e ) et en se saisissant sans problème d’une frappe du même Perraud (43e ). Déterminant ensuite sur un missile flottant de Le Douaron (52e ), il a rendu une copie sans tache.
LALA (6). Il ne tremble jamais lorsqu’il tire un penalty et en a encore fait la démonstration en transformant à la 40e celui qu’Ajorque avait obtenu après vérification de la VAR. C’est d’ailleurs lui qui avait alerté le Réunionnais. Son abattage dans le couloir droit a été précieux.
Bellegarde, une activité débordante


■ SIMAKAN (6). Excepté sur un ballon perdu qui aurait pu coûter cher (10e ), le défenseur international U20 s’est évertué à ne pas prendre de risque, au détriment, parfois, de sa qualité de relance. Mais c’est tout de même lui qui initie l’action du but de Diallo. Toujours aussi intraitable en un contre un.

■ MITROVIC (6). Depuis son début de saison pénible à Lorient, le capitaine serbe fait dans la sobriété. Deux bonnes couvertures l’ont d’entrée mis dans le bain. Il a aussi coupé nombre de trajectoires, notamment celle d’une bonne frappe de Belkebla. Solide.

■ DJIKU (5). Pris de vitesse sur une touche par Charbonnier qui a frappé à côté (29e ), le défenseur axial gauche n’a pas non plus cherché à épater la galerie. On l’a parfois senti un peu fébrile, mais sans conséquence fâcheuse. Une prestation honnête, sans plus.

■ CACI (5). Pour son retour dans le onze, il a quitté Brest avec la satisfaction du devoir accompli, un peu par talent, un peu par chance aussi. Non seulement il a distillé sa première passe décisive, lui qui en avait servi quatre en 2019-2020. Mais il restera surtout dans l’histoire comme l’homme qui a obtenu un penalty, grâce au VAR, après en avoir concédé un. Remplacé par Lionel CAROLE (70e ).

■ AHOLOU (5). À défaut de multiplier les coups d’éclat, il a discrètement régulé le jeu strasbourgeois, dégagé quelques ballons chauds et soulagé une équipe qui a pas mal reculé, sans être vraiment menacée, jusqu’au 3e but. Il a lui aussi été averti (80e ) avant de céder sa place à Lamine KONE (81e ).

■ BELLEGARDE (6).
Il l’a avoué il y a peu : il a besoin de lever la tête pour progresser dans ses choix et le dernier geste. Avant-dernier passeur sur l’ouverture du score de Diallo, il n’y est que partiellement parvenu. Mais il a fait montre d’une activité débordante, saluée par le capitaine breton Jean-Kevin Duverne, avant de s’effacer au profit de Kevin ZOHI (90e + 1).

■ SISSOKO (5). Il a pas mal permuté avec Bellegarde, mais sans se montrer aussi rayonnant dans un stade Le Blé où il avait brillé en Ligue 2 sous le maillot brestois avant de rejoindre le Racing en 2018. Il n’en a pas moins apporté son écot à ce 2e succès avant de céder sa place à THOMASSON (90e + 1).

Le travail de sape d'Ajorque a fini par être récompensé


■ AJORQUE (7). Averti après une semelle involontaire sur Larsonneur (21e ), il sera suspendu contre l’OM le vendredi 6 novembre. Son travail de sape, de bûcheron au sens noble du terme, a fini par être récompensé. D’une tête contrée par la main de Faussurier, il a d’abord obtenu le penalty qui permet au Racing de faire le break (40e ). Il a ensuite clos le score et inscrit son premier but dans le jeu - après son penalty à Monaco - d’un ballon glissé sous le ventre de Larsonneur (67e ). Relayé par Sanjin PRCIC (81e ).
Contenu sponsorisé


 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty

 8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021    8ème journée: Brest -Strasbourg   saison 2020/2021 I_icon_minitime

 

8ème journée: Brest -Strasbourg saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-