Le Forum du Racing Club de Strasbourg : Actualités, transferts, matchs à venir, la vie du RC Strasbourg au quotidien
 
AccueilRechercherS'enregistrerConnexion
Le Deal du moment : -30%
WD Blue™ – Disque SSD Interne – ...
Voir le deal
69.99 €

Partagez
 

  35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Marco 69/73
Champion du Monde
Nombre de messages : 57072
Date d'inscription : 25/11/2012

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeVen 30 Avr 2021 - 23:05

dna a écrit:
Marseille - Racing (1-1): le jeu et les joueurs
Prudents sans pour autant s’arcbouter dans leur surface, les Strasbourgeois ont cru réaliser une très bonne opération en ouvrant le score en fin de match (0-1, 74e) avant de se faire rattraper sur le fil (1-1, 86e). Le Racing repart du Vélodrome avec un point important pour le maintien.
S’il a bien décidé de s’appuyer sur une défense à cinq, Thierry Laurey a également fait le pari de ne pas se priver d’options offensives. A un 5-4-1 "sécuritaire", le coach du Racing a préféré un 5-3-2 en alignant ses deux atouts offensifs Ludovic Ajorque et Habib Diallo. Les Strasbourgeois se sont attachés à bien défendre, laissant la possession à l’OM, sans pour autant oublier de porter le danger à la récupération. Et cela aurait pu payer, mais Benedetto a répondu à l’ouverture du score de Mitrovic.
SELS 7

Sa première intervention est décisive : sur un corner de Thauvin récupéré en deux temps par Balerdi devant Aholou, l’international belge a jailli comme un diable pour sortir la reprise à bout portant du défenseur phocéen (17e). Pas vraiment sollicité par les attaquants marseillais jusqu’à l’heure de jeu, il stoppe sur sa ligne la reprise de la tête de Milik (69e), claque en corner une belle frappe enroulée de Thauvin (76e), bloque bien Henrique au premier poteau (84e). Il ne peut rien faire sur la tête croisée de Benedetto (86e).
GUILBERT 5

En première période, il n’a rien laissé dans son couloir à son vis-à-vis Nagamoto, le taclant avec autorité à deux reprises. Mais le latéral nippon n’a pas été en reste en contrant ses deux tentatives (20e, 45e). Il a moins centré mais il a trouvé la tête d’Ajorque au second poteau (37e). De l’aveu de son coach, il s’est fait « un peu mal à l’échauffement et a serré les dents jusqu’à la fin ». Ce qui explique sans doute qu’il laisse filer Henrique dans son dos, lequel délivrera le centre décisif sur l’égalisation marseillaise (1-1, 86e).
KONE 5

Autoritaire dans sa surface devant Thauvin (8e), il est allé mettre sa tête sur un corner de Liénard à la 14e quand sa reprise, non cadrée, a filé jusqu’à Ajorque au second poteau. Il lâche le marquage sur Milik qui reprend dans son dos un centre de Lirola (69e), mais l’Ivoirien a globalement été solide.
MITROVIC 6

Pris de vitesse, sur les premiers appuis de Milik en début de match, le capitaine du Racing a su resserrer rapidement la vis au centre d’une charnière à trois où l’OM n’a pas vraiment réussi à s’aventurer. Vigilant pour repousser du talon un centre fuyant de Lirola (24e). Il saute plus haut que Gonzales sur ce corner de Liénard et concrétise d’une tête rageuse le temps fort strasbourgeois (73e).
DJIKU 6

S’il avait semblé un peu juste physiquement à Nîmes, où il avait provoqué un penalty, et à Nantes, l’international ghanéen a joué plus juste, jaillissant parfaitement dans les pieds de Lirola qui convoitait un ballon que Milik avait laissé filer (5e). Il a écarté le danger sur les centres phocéens qui venaient vers lui en seconde période. Il ne peut pas intervenir sur le centre de Henrique à destination de Benedetto (86e), mais on a retrouvé "Van Djiku" au Vélodrome.
CACI 4

Le latéral du Racing retrouvait son couloir gauche après avoir dépanné de l’autre côté contre Nantes en l’absence de Guilbert (suspendu). Il avait le remuant Lirola à gérer. Bien aidé par Liénard, il l'a longtemps tenu, parfois à la limite (53e), mais il l’a aussi laissé centrer comme sur cette offrande pour Milik (69e). Il est en retard sur Benedetto sur l’égalisation de la tête de l’Argentin (86e).
BELLEGARDE 6

Tranchant dans ses interventions, c’est lui qui a le plus porté le danger offensivement, dans un un registre beaucoup plus direct que ne le fait Thomasson. Bien servi par Aholou, son centre est repoussé in extremis par Caleta-Car en corner (12e). Ses percées ont déstabilisé l’arrière-garde marseillaise, comme quand il a fixé quatre adversaires avant de servir Ajorque (33e). Un peu moins percutant en seconde période, il est remplacé par Moïse SAHI DION (90e+1) au bout d’une prestation convaincante.
AHOLOU 5

Appliqué dans le pressing, il a récupéré assez haut des ballons, comme sur cette interception devant la surface phocéenne qui lui permet de décaler Bellegarde sur sa droite (12e). Il se fait par contre dominer à la lutte avec Balerdi sur le corner de Thauvin et force Sels à intervenir en urgence (17e). Il se tord la cheville gauche tout seul (30e), mais n’a pas semblé trop en souffrir.
LIENARD 6

S'il a souvent eu à défendre sur Thauvin dans sa zone, ce qui n’est jamais évident pour un joueur dont ce n’est pas forcément le domaine de prédilection, il ne s’est pas laissé embarquer par les grigris du champion du monde. Après une première période timide offensivement, il s’est enhardi, alertant deux fois Mandanda sur des frappes lointaines (68e, 72e). Il dépose un corner parfait sur la tête de Mitrovic (0-1, 74e) avant de céder sa place à Ibrahima SISSOKO (76e).
DIALLO 4

Thierry Laurey l’avait reconnu avant le match, l’attaquant sénégalais ne marque pas assez en ce moment. Mais le technicien avait aussi rappelé que pour cela, il fallait qu’il soit mis dans de bonnes dispositions. Au Vélodrome, Diallo n’a pas forcément été mieux servi que ces derniers temps et ne s’est donc pas vraiment mis en évidence. A son actif, une bonne remise dans la course de Liénard (68e). Remplacé à la 85e par Mahamé SIBY.
AJORQUE 5

Le Réunionnais n’a pas été récompensé de ses efforts en première période. Opportuniste pour récupérer au second poteau la tête de Koné sur corner, il a voulu servir Diallo mais il y avait trop de monde devant le but de Mandanda (14e). Décalé par Bellegarde, il croise trop sa frappe (33e) avant de buter de la tête sur Mandanda sur un bon centre de Guilbert (37e). Moins en vue en seconde période.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeSam 1 Mai 2021 - 3:50

J'aurais fait jouer Carole à la place de Caci qui est nul en ce moment, il n'a aucune concurrence, sinon les sorties de Liénard et Diallo ont permis l'égalisation de Marseille, surtout pour faire rentrer Siby et Sissoko (çui-là, faut absolument qu'il joue hein sinon entraîneur pas content). Et que dire du remplacement dans les arrêts de jeu ? Ridicule.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeSam 1 Mai 2021 - 5:40

Auteur d'un nul à Marseille, Strasbourg a retrouvé la formule
Après trois prestations décevantes, Strasbourg a retrouvé de l'allant pour arracher un point (1-1) à l'Orange Vélodrome, en réussissant à bloquer l'OM de Jorge Sampaoli.
Les joueurs du Racing devront encore attendre pour fêter officiellement le maintien, mais leurs prochaines nuits devraient être moins agitées. Alors qu'elle restait sur trois prestations décevantes contre le PSG (1-4, le 10 avril),à Nîmes (1-1, le 18 avril) et face à Nantes (1-2, le 25 avril), l'équipe de Thierry Laurey a retrouvé de l'allant à l'Orange Vélodrome ce vendredi, avec ce qu'elle sait faire de mieux - quand elle n'est pas sujette à des baisses de concentration - à savoir bloquer son adversaire.
Comme face à Lille (1-1, le 28 février) et Monaco (1-0, le 3 mars), le Racing a bousculé un gros en commençant par bien poser son bloc avant de construire ses contre-attaques. « Je suis très satisfait de la performance des garçons, ils ont bien adapté ce qu'on avait prévu de faire. On était venu avec beaucoup de sérieux, d'abnégation, de solidarité. Je trouve que c'était une bonne performance », s'est félicité Thierry Laurey.
« On ne leur a pas donné l'occasion d'avancer. On a montré qu'on était capable de bien défendre »
Le technicien a opté pour une défense à cinq éléments, et un plan clair : empêcher les hommes forts marseillais de s'exprimer. « On avait vu que des joueurs de l'OM étaient revenus à un niveau intéressant. On a plutôt bien réussi à fermer le côté droit avec la paire Lirola-Thauvin. On a bien isolé Payet aussi », a-t-il apprécié.
Alexander Djiku a notamment été rayonnant et dominant pour bloquer Milik, et la paire Aholou-Liénard n'a pas ménagé ses efforts non plus (9 ballons récupérés chacun). Mais c'est bien tout un collectif qui a réagi une semaine après l'écroulement contre Nantes (1-2). Il fallait voir Ludovic Ajorque sprinter et tacler en première période pour le comprendre. « On était bien en place. On ne leur a pas donné l'occasion d'avancer. On a montré qu'on était capable de bien défendre. Je suis vraiment content de la manière », a savouré le capitaine Stefan Mitrovic.

Des transitions étudiées
La débauche d'énergie pour défendre n'a pas freiné les contre-attaques pour autant. « Si on était vraiment venu pour subir, j'aurais joué avec un seul attaquant », a balayé Laurey, qui s'est inspiré des transitions de Dijon et Lorient à l'Orange Vélodrome pour construire son plan d'attaque, en veillant à concéder moins d'occasions toutefois.
Le coach du RCSA avait aligné Jean-Ricner Bellegarde au milieu pour mettre le bazar dans les lignes marseillaises avec sa percussion, et l'ancien Lensois a fait le job. « On comptait beaucoup sur la paire Bellegarde-Guilbert à droite, mais Fred s'est un peu blessé à l'échauffement à un genou, et il a joué un peu diminué », a-t-il toutefois regretté.
« On n'est pas là pour faire les beaux, pour plaire aux téléspectateurs »
Strasbourg a finalement marqué sur coup de pied arrêté, une tête sur corner de Mitrovic, mais le coaching gagnant de Sampaoli ne lui a laissé l'espoir d'une victoire que treize minutes seulement. Pas de quoi ternir sa soirée. « J'avais dit aux garçons : on est les premiers à jouer, il faut qu'on envoie un message. En prenant un point, nos adversaires vont être obligés de réagir. On fera les comptes dimanche soir », a souri Laurey, dont l'équipe se rapproche de la barre des 40 points (38).
Avant de dépeindre clairement ses ambitions pour les trois derniers matches contre Montpellier, Nice et Lorient : « On n'est pas là pour faire les beaux, pour plaire aux téléspectateurs. On veut être efficaces. Je veux 11 mecs qui se dépassent les uns pour les autres. On a des choses à retravailler, mais on est solidaire, c'est l'important dans la dernière ligne droite. Ce résultat doit nous donner un peu plus de confiance, mais pas de relâchement... » Son équipe a tellement eu l'habitude de retomber après avoir rassuré cette saison qu'il a bien raison de se méfier.
equipe
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeSam 1 Mai 2021 - 5:49

L'OM limite la casse face à Strasbourg grâce à un but de Dario Benedetto
Mis en échec puis mené par Strasbourg, l'OM s'en est remis à un but de Dario Benedetto pour arracher le point du nul (1-1), ce vendredi, à l'occasion de la 35e journée de L1. Le match : 1-1
Les prestations de Lens au Parc des Princes, samedi, et de Rennes à Bordeaux, dimanche, diront quelle valeur accorder au point du nul arraché ce vendredi par l'OM face à Strasbourg (1-1). À chaud, il apparaît comme un moindre mal : sans une tête gagnante de Dario Benedetto (86e), Dimitri Payet et ses équipiers auraient concédé la deuxième défaite de l'ère Jorge Sampaoli. Ils étaient menés depuis la 73e minute et un but de Stefan Mitrovic. Un scénario presque logique au regard des difficultés qu'ils ont rencontrées pour désorganiser le 5-3-2 solide mis en place par Thierry Laurey.
À l'exception d'une frappe à bout portant de Leonardo Balerdi repoussée par Matz Sels (17e), Dimitri Payet et ses équipiers n'ont rien proposé en première période. Cela n'a pas été beaucoup mieux ensuite, et le mérite en revient principalement aux Strasbourgeois qui ont su les priver d'espaces et restreindre l'influence des joueurs de couloir (Nagatomo et Lirola). Quelle aurait été l'issue du match sans le coaching gagnant opéré par Sampaoli ? Luis Henrique, le passeur, et Benedetto, le buteur, étaient tous les deux remplaçants au coup d'envoi. En inscrivant son premier but depuis la défaite concédée à Nîmes (1-2), le 16 janvier, l'Argentin a permis aux Marseillais de limiter les frais dans la course à la 5e place.
8
Marseille a glané 8 points en L1 après la 85e minute cette saison. Seul Lille (9) fait mieux.
Le fait : Strasbourg, le coup (presque) parfait
Le scénario va probablement laisser des regrets aux joueurs de Thierry Laurey. À défaut de faire soulever les foules, leur plan a fonctionné à merveille jusqu'à la 86e minute : solides et solidaires, ils ont su exploiter la moindre faille marseillaise pour porter le danger. Ludovic Ajorque (37e) et Dimitri Liénard - à deux reprises (68e, 73e) - avaient déjà inquiété Steve Mandanda lorsque Stefan Mitrovic a pris le meilleur sur Alvaro Gonzalez pour ouvrir le score (73e). Alors qu'un succès leur aurait pratiquement assuré le maintien, les Alsaciens devront se contenter de ce point qui les maintient provisoirement au 15e rang.
equipe
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeSam 1 Mai 2021 - 15:02

Oui il faut absolument terminer 13e, comme le budget du club.
Marco 69/73
Champion du Monde
Marco 69/73 Masculin Nombre de messages : 57072
Age : 74
Localisation : Dorlisheim
Date d'inscription : 25/11/2012
Humeur : fatigué

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeDim 2 Mai 2021 - 20:33

dna a écrit:
un dimanche de chien
En rapportant un point de Marseille vendredi (1-1), les Bleus pensaient avoir mis la pression sur leurs rivaux. Mais trois de leurs quatre poursuivants, Bordeaux, Lorient et Nantes, ont gagné ce dimanche. Grâce au nul de Nîmes contre Reims, le spectre d’une relégation directe s’est toutefois éloigné.
Il est 16h40 ce dimanche et le scénario de la 35e journée de Ligue 1 est loin de ravir un Racing qui a arraché ou plutôt concédé le nul deux jours plus tôt à Marseille où il menait 1-0 à quatre minutes de la fin (1-1).
En ce lendemain de Fête des travailleurs, ses quatre poursuivants dans la course au maintien font en effet le boulot. En début d’après-midi, Bordeaux a profité des malheurs de Rennes, réduit à dix dès la 8e minute, pour briser la spirale négative qui l’aspirait vers le bas depuis la fin janvier et en a profité pour le passer et lui refiler la 16e place.
Le club au scapulaire n’avait récolté que 4 points sur 39 en 13 matches (11 revers, 1 victoire, 1 nul) et venait d’enchaîner cinq échecs. Il l’a enfin emporté 1-0 face à des Rennais qui ont ainsi raté l’occasion de se hisser au 5e rang, devant Lens et l’OM.

Moins de deux heures plus tard, à 10 minutes du terme du multiplex dominical, Nantes, qui se balade à Brest (4-1), Lorient, qui poursuit face à Angers, battu 2-0, sa belle série au stade du Moustoir (7 victoires, 1 nul et 1 défaite contre Lille en 9 réceptions), et Nîmes, qui domine Reims 2-1, reprennent tous deux points aux Racingmen.

Mais grâce à un improbable centre-tir de leur jeune ailier droit Alexis Flips, buteur pour ses premiers pas en Ligue 1, les Rémois vont égaliser à la 81e et sceller le score final aux Costières (2-2).
Nîmes presque hors course pour un maintien direct

Vendredi au Vélodrome, le capitaine serbe du Racing Stefan Mitrovic avait espéré que les concurrents des Bleus lâcheraient du lest. « Nîmes et Nantes sont maintenant obligés de gagner trois fois en quatre matches. Ce ne sera pas facile pour eux. »

Sauf miracle, les Crocodiles ne reviendront plus croquer les cigognes alsaciennes. Non seulement parce qu’à trois journées de la fin, ces dernières possèdent toujours six points d’avance – sept en incluant une différence de buts très favorable (- 10 contre – 29) –, mais aussi parce que le calendrier des Gardois (voir l’encadré) s’annonce costaud. Seules trois victoires pourraient leur permettre de devancer le Racing à l’arrivée, à supposer que celui-ci ne s’offre pas plus de deux points en trois matches.

Une hypothèse plus qu’improbable, sinon impossible, alors que Nîmes, qui n’a pas su tirer profit de ses supériorités numériques des deux week-ends précédents (nul 1-1 contre le Racing aux Costières, revers 2-1 à Lens), n’a plus gagné depuis cinq journées (3 nuls, 2 échecs).

Pour Mitrovic et les siens, ne reste plus donc plus qu’à éviter la 18e place, celle de barragiste, toujours occupée par des Nantais qui ont confirmé à Brest leur succès de l’autre dimanche à la Meinau (2-1). Il y a huit jours, les Canaris accusaient un retard de neuf points sur les hommes de Thierry Laurey. En deux matches, ils l’ont divisé par plus de deux et leur abordable programme terminal décuple leurs espoirs.
Un Nantes – Bordeaux qui vaudra cher


Depuis la nomination d’Antoine Kombouaré le 10 février, ils tournent comme des avions à l’extérieur (4 succès, 1 nul). Mais pour se maintenir, ils devront enrayer leur série noire à la Beaujoire où ils courent après une victoire depuis le 18 octobre contre Brest (3-1) : sept nuls, sept défaites.

Le Nantes – Bordeaux de samedi (13h) pourrait les rapprocher à deux longueurs des Girondins et une d’un Racing victorieux d’un seul de ses sept derniers matches (2 nuls, 4 revers, 5 points sur 21) et hôte de Montpellier le lendemain.

« Nous nous concentrons sur nous et ce match face à Montpellier qui peut assurer notre maintien, annonce “Mitro”. Nous avons lâché beaucoup de points à la Meinau (4 victoires, 4 nuls et 9 défaites, 16 points sur 51, ndlr). C’est le moment de tout donner pour y gagner à nouveau. »


Les Héraultais, dont l’entraîneur Michel der Zakarian partira en fin de saison, ne viendront pas en Alsace dans les meilleures dispositions. Privés de leurs maîtres à jouer Téji Savanier et Florent Mollet, suspendus, et sans succès depuis cinq journées, ils restent, après trois nuls, sur deux revers, le dernier ce dimanche à domicile contre une AS Saint-Étienne sauvée et soulagée (1-2). Ils n’ont plus rien à jouer en championnat et auront sans doute en tête leur demi-finale de Coupe de France face au PSG 72 heures plus tard à la Mosson (le mercredi 12).

Prudence tout de même : l’histoire du foot regorge de victoires d’équipes libérées de toute pression qui s’étaient mises en tête de jouer pour le plaisir.
Le chiffre
6

Strasbourg a perdu 6 points après la 85e minute cette saison en Ligue 1. Seul Reims fait pire (8). Les Racingmen ont été rejoints à la 94e par Brest le 3 février à la Meinau (2-2), puis à la 86e à Lille le 28 février (1-1) et Marseille le 30 avril (1-1).
Le calendrier des candidats au maintien

➤ Bordeaux (15e , 39 points, - 15) : va à Nantes, reçoit Lens, va à Reims.

➤ Racing (16e , 38 points, - 10) : reçoit Montpellier, va à Nice, reçoit Lorient.

➤ Lorient (17e , 38 points, - 16) : va à Lyon, reçoit Metz, va à Strasbourg.

➤ Nantes (18e , 34 points, - 14) : reçoit Bordeaux, va à Dijon, reçoit Montpellier.

➤ Nîmes (19e , 32 points, - 29) : va à Metz, reçoit Lyon, à Rennes.

Dijon, 20e , est déjà condamné à la relégation en Ligue 2.
Lacuesta
Joueur de CFA 2
Masculin Nombre de messages : 1872
Date d'inscription : 07/10/2017

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitimeLun 3 Mai 2021 - 3:43

Le RCSA est nul cette saison, celle d'avant il était simplement moyen. La faute au recrutement et donc à l'encadrement.
Contenu sponsorisé


 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty

 35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 Empty
Revenir en haut Aller en bas
MessageSujet: Re: 35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021    35ème journée :Marseille- Strasbourg  saison 2020/2021 - Page 2 I_icon_minitime

 

35ème journée :Marseille- Strasbourg saison 2020/2021

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Racing club de Strasbourg :: Le Racing :: Les Matchs du Racing-